Informations

Basil I Chronologie



Basil&rsquos Maison de Guérison

NOUS AVONS ENTENDU des premiers moines : le père du désert luttant contre les démons Antoine d'Égypte Siméon le Stylite perché au sommet de son poteau pendant des années, le brillant et passionné Augustin et l'austère et irascible Jérôme. Leurs modes de vie d'abnégation sévère peuvent sembler aller à l'encontre de la vérité selon laquelle Dieu a fait de nous des êtres humains et nous a appelés « très bons » — corps et tout.

Mais si les moines considéraient vraiment le corps comme un mal, alors comment se fait-il que certains des plus grands progrès de l'histoire des soins de santé soient survenus au sein du monachisme ? Les moines soignaient les malades dans les monastères bénédictins, les léproseries franciscaines, les institutions des "hospitaliers" monastiques, les nombreux hôpitaux des Augustins, et ainsi de suite tout au long de l'histoire du monachisme.

Nulle part nos mythes de moines haïssant le corps ne sont plus résolument dissipés que dans l'histoire du IVe siècle de l'évêque Basile de Césarée (« la Grande »). Car voici un moine accompli qui a fondé ce que de nombreux historiens considèrent comme le tout premier hôpital. En 379 après JC, l'évêque Grégoire de Nazianze prononça une oraison funèbre en l'honneur de son ami et confrère évêque Basile de Césarée. Grégoire loua particulièrement Basile pour avoir donné à Césarée une institution de miséricorde. Grégoire appela, en l'honneur de son ami, les Basileias : possessions où la richesse superflue. . . est stocké. . . . Dans cette institution, les maladies sont étudiées, le malheur béni et la sympathie mise à l'épreuve.

Grégoire a comparé les Basileias aux Sept Merveilles du monde antique. Mais alors que les pyramides d'Égypte et le colosse de Rhodes n'avaient apporté que la gloire mondaine à ceux qui les avaient construites, la fondation philanthropique de Basile offrait aux chrétiens généreux l'occasion de bénédictions spirituelles.

L'institution de Basile a acquis la réputation de « premier hôpital » non seulement parce que les maladies étaient étudiées dans ses limites, mais aussi parce que les médecins et les infirmières y soignaient les patients malades.


Chronologie de Basil I - Histoire

Le Comité d'organisation des travailleurs agricoles unis en Californie, a commencé comme un

organisation indépendante dirigée par Cesar Chavez

À Crystal City, Texas, l'Association politique des hispanophones

Les organisations (PASO) et les Teamsters locaux (principalement des Mexicains américains) s'unissent pour prendre

au conseil municipal pendant 2 ans

La Alianza Federal de Mercedes (The Federal Land Grant Alliance) est

incorporé par Reies Lopez Tijerina

1965 La guerre du Vietnam continue

Rodolfo "Corky" Gonzales est nommé directeur de Denver's War on Poverty

L'Association nationale des travailleurs agricoles dirigée par Cesar Chavez et Dolores

Huerta se réunit dans une salle paroissiale de Delano et vote pour rejoindre les travailleurs agricoles

Grève du comité d'organisation – la grève des vendangeurs

1966 La guerre du Vietnam continue

Rodolfo Acuna commence à enseigner le premier cours d'histoire américano-mexicaine à

Collège d'État de San Fernando Valley, Los Angeles, Californie

Cesar Chavez et la National Farm Workers Association défilent de Delano à

Le "guarache-out" de 50 Chicanos à l'Egalité des Chances pour l'Emploi

Atelier de la Commission à Albuquerque, Nouveau-Mexique

La fondation de la Croisade pour la justice par Corky Gonzales, issue d'un

protester contre les tactiques de l'administration de la ville de Denver,

Marche de solidarité des ouvriers agricoles du Rio Grande à Austin, Texas

1967 La guerre du Vietnam continue

"Je suis Joaquin" de Rodolfo Gonzales est publié

MAYO (Mexican American Youth Organization) est fondée par Jose Angel

Le palais de justice du comté de Rio Arriba à Tierra Amarilla perquisitionné par Tijerina et

l'Alianza Federal de Pueblos Libres, dans le nord du Nouveau-Mexique

La convention nationale de l'Alianza Federal de Pueblos Libres tenue à

Albuquerque, Nouveau-Mexique, organisé par Tijerina. L'idée de La Raza Unida est

La Raza Unida Party organisée lors d'une conférence à El Paso, Texas

Les bérets bruns fondés à East Los Angeles par David Sanchez

Ouverture du café La Piranya

Plus de 100 Chicanos manifestent aux East Los Angeles Sheriff’s

sous-station contre les brutalités policières

1968 La guerre du Vietnam continue

Cesar Chavez entame un jeûne de 25 jours

Convention du Congrès de l'unité mexicaine-américaine à Roosevelt High School,

Los Angeles – 550 délégués

Les étudiants chicanos sur les campus universitaires de Californie débrayent

Sortie des élèves chicanos, lycée Wilson, Los Angeles - 300 élèves

Sortie des élèves chicanos, lycée Garfield, Los Angeles - 2000 élèves

Débarras des étudiants chicanos, Lincoln, Roosevelt and Garfield High School, Los

Débarras des étudiants chicanos, lycée Belmont et Garfield, Los Angeles

Débarras des étudiants chicanos, Lincoln, Roosevelt and Garfield High School, Los

Angeles – Rallye à Hazard Park - 2000 étudiants

Manifestation devant le commissariat de Hollenbeck, East Los Angeles

Cesar Chavez rompt son jeûne lors d'une messe à Delano, en Californie

Sortie étudiante chicano – Denver, Colorado

700 élèves chicanos quittent l'école secondaire Lanier à San Antonio, au Texas.

600 autres sorties de l'école secondaire Edgewood

East Los Angeles 13 mis en examen pour complot visant à perturber le Los Angeles

Le natif de l'est de Los Angeles, Jose Sanchez, 19 ans, est le premier chicano à avoir publiquement

résister à la conscription militaire

Les étudiants chicanos du San Jose State College ont un début distinct

Jesus Dominguez brutalisé par la police de Los Angeles

26 septembre – 2 octobre 1968

Sit-in des Chicanos au Los Angeles Unified School District Board of

Massacre sur la Place des Trois Cultures (Tlatelolco), Mexico

Rosalio Munoz élu président du corps étudiant de l'UCLA lors d'un second tour

1969 La guerre du Vietnam continue

Sortie étudiante chicano – Kingsville, Texas

Première conférence nationale de libération de la jeunesse chicano parrainée par la croisade

pour la justice, Denver, Colorado – 1500 jeunes

Célébré "la nouvelle nation d'Aztlan"

Rassemblement pour protester contre l'éviction des travailleurs de VISTA à Del Rio

Hôtel Biltmore, Conférence Nuevas Vistas

Le discours prononcé par le gouverneur Reagan à l'hôtel Biltmore aboutit à 6 chicanos

(Le Biltmore 6) étant accusé d'incendie criminel et de coupure de fils électriques au cours de la

Reies Lopez Tijerina emprisonné

Débarquement des étudiants chicanos – Abilene, Texas

Rosalio Munoz a refusé l'intronisation dans l'armée initiant le National

Mouvement de résistance au courant d'air chicano

Accusé les États-Unis de génocide contre les Américains d'origine mexicaine

L'audience du comité de rédaction de Rosalio Munoz « une audience illégale »

"Chale con el Draft" un documentaire de 12 minutes sur l'anti-projet de Rosalio Munoz

démonstration réalisée par Neil Reichline, ancien rédacteur en chef du Daily Bruin de l'UCLA

Rosalio Munoz démarre vite "en symbole de son dévouement à sa cause"

Manifestation anti-guerre à l'échelle nationale à San Francisco

1 er Moratoire Chicano tenu à McAllen, Texas

Rosalio Munoz a publiquement refusé l'intronisation au service militaire pour la 2e

Toute la conférence Chicano du Nouveau-Mexique tenue à Albuquerque, NM. Rosalio

Munoz et Bob Elias s'expriment contre la conscription et la guerre

Jour du moratoire – San Francisco

Rosalio Munoz rencontre Mario Obledo

Atelier à la conférence MAYO à La Mission, Texas.

Carlos Caldera de Houston, Texas se joint à l'effort d'organisation du moratoire national

Démonstration à la cathédrale catholique Saint-Basile, par Catolicos por la Raza,

Conférence anti-projet de Denver avec Croisade pour la justice

10 décembre 1969 - 5 janvier 1970

Sortie des étudiants chicanos à Crystal City, Texas

1ère marche du moratoire de l'Est de Los Angeles et rassemblement à partir de 5 points

Monument commémoratif au parc Obregon avec 2000 personnes

Manifestation de Catolicos por la Raza à la cathédrale catholique Saint-Basile contre

le système de l'Église catholique raciste et insensible

1970 La guerre du Vietnam continue

Las Adelitas, un groupe de femmes de l'Est de Los Angeles, s'est formé

La Raza Unida Party a été organisée

6 "suicides" au commissariat d'ELA

10 "suicides" de la police de Hollenbeck au cours des 5 dernières années

Rassemblement des droits civiques de Chicano à l'auditorium de Lincoln High School, Los

Marche du moratoire de Chicano à San Bernardino, Californie

"Marche sous la pluie" La 2 ème marche et rassemblement anti-guerre du Moratoire Chicano

manifestation à Laguna Park - 6000 personnes

Channel 28 (KCET), Los Angeles) diffuse un documentaire sur "March in the Rain"

Le directeur de l'information de KMEX (chaîne de télévision de langue espagnole Channel 34), Ruben Salazar, a diffusé des séquences filmées de la police frappant des étudiants

Lycée Roosevelt, Los Angeles et Huntington Park, école de Californie

Raza Freedom School a commencé à Boyle Heights, Los Angeles

Conférence anti-guerre au Euclid Community Center, East Los Angeles

2 ème Conférence nationale de libération de la jeunesse chicano tenue à Denver, Colorado

Moratoires chicano à Riverside/Austin, Texas

Moratoire de Chicano à Fresno, Californie

Convention de nomination du parti Raza Unida

Marche anti-guerre à San Juan, Porto Rico

Moratoire de Chicano à Sacramento, Californie

Intervenants du moratoire aux festivités communautaires de MECHA dans tout le sud

Marche anti-guerre à l'Université du Nouveau-Mexique

Oakland, Californie – 1000 étudiants

a quitté l'école pour protester contre la guerre

Première rencontre Colorado La Raza Unida. Corky Gonzales élu État

4 Moratoires contre la guerre et pour la lutte pour la justice sociale

San Francisco/San Diego/Santa Barbara/San Antonio, Texas

Violente confrontation avec la gare du shérif à East Los Angeles

Rassemblement de protestation, East Los Angeles

Après le rassemblement, il y a eu de nombreux affrontements avec les shérifs de l'ELA à

Les frères Sanchez, Guillermo et Gilardo Beltran abattus par la police

Marche du Moratoire Chicano à Houston, Texas - 5000 personnes

Chicano Moratorium Pique-nique à Lueders Park, East Los Angeles

Le conseiller municipal de Los Angeles, Art Snyder, a arrêté Sergio par des citoyens

Cabanillas, Patricia Borjon et Raul Ruiz

Marches du moratoire de Chicano à New York/Albuquerque/El Paso/San

Diego/Washington DC/San Fernando/Pomona/Stockton/Coachella

National Chicano Moratorium Committee protester contre la guerre du Vietnam.

25 000 personnes défilent de Belvedere Park à Laguna Park, à l'est de Los Angeles

Ruben Salazar, Lynn Ward et Angel Diaz tués

Le Grand Jury fédéral inculpe Rosalio Munoz pour insoumission

L'avocat américain Meyers inculpe la police pour le meurtre des frères Sanchez - l'affaire

a ensuite été abandonné lorsque l'administration Nixon a forcé la démission de Meyers.

Réveil pour Ruben Salazar à la morgue de Bagues, à l'est de Los Angeles

Manifestation de protestation à la cathédrale catholique Saint-Basile de Catílicos por la

Défilé et rassemblement avec le comité du moratoire de Chicano

Manifestation anti-guerre à Oxnard, Californie

10 septembre – 5 octobre 1970

Déambulation étudiante à East Chicago, Indiana par plus de 600 étudiants chicanos

Début du procès de Corky Gonzales à Los Angeles

La police fait une descente dans le bureau du moratoire de Chicano dans l'est de Los Angeles

9 Chicanos arrêtés alors qu'ils s'éloignaient du bureau du moratoire de Chicano à East Los

Fermeture du bureau de Chicano Moratorium dans l'est de Los Angeles

Manifestation au Southwest Museum de Los Angeles pour mettre fin aux actes inhumains et racistes

1971 La guerre du Vietnam continue

Fresno Chicano Moratoire Mars – 1000 personnes

Manifestation de masse et marche pour protester contre le harcèlement policier de Hollenbeck

Gare à Parker Center, centre-ville de Los Angeles. Les personnes agressées par la police et

Chicano Moratorium Marcha por Justicia et Rallye de tout le sud

Californie contre la brutalité policière à Belvedere Park, East Los Angeles –

L'immigré européen Gustav Montag, abattu par la police, 35 blessés

Marcha por Justicia – Albuquerque, Nouveau-Mexique – 400+ personnes

1 ère conférence La Raza Unida – Cal State, Los Angeles

Marcha de la Reconquista de Calexico à Sacramento pour protester contre la police

Conférence régionale de Chicana

Conférence nationale Chicana, Houston, Texas. 600+ Chicanas y participent

1972 La guerre du Vietnam continue

Rosalio Munoz acquitté pour insoumission. Le gouvernement coupable de

déni politique d'une procédure régulière

Le Comité d'organisation des travailleurs agricoles unis (UFWOC) affrète le United Farm Workers

Le lycée et le lycée Robertson à East Las Vegas débrayent – 250


L'histoire du basilic

La prochaine herbe que nous examinerons de plus près dans notre Histoire de la série d'épices est Basile.

Nom commun: Basilic
Nom scientifique: Ocimum basilicum
Autres noms: Basilic Thaï, Basilic Doux

La description
Le basilic est une herbe qui est le plus souvent utilisée dans la cuisine italienne. C'est aussi une herbe populaire dans les plats asiatiques. Le basilic fait partie de la famille de la menthe. La plante a de petites feuilles vertes brillantes et un arôme très distinct. La saveur du basilic est douce et piquante.

Il existe deux principales variétés de basilic : le basilic doux et le basilic thaï. Le basilic doux est le plus souvent utilisé dans la cuisine italienne et le basilic thaï dans la cuisine asiatique.

Cette herbe est originaire d'Inde et il existe aujourd'hui plus de 150 variétés de basilic.

Histoire
Le basilic existe depuis plus de 4000 ans. Tout au long de l'histoire, on croyait que le basilic avait des pouvoirs presque magiques. Il était utilisé comme antidote contre les morsures de serpent et était censé donner de la force pendant le jeûne religieux.

Il a été trouvé dans des momies en Égypte parce que les anciens Égyptiens utilisaient cette herbe pour l'embaumement. En Grèce, le basilic était un symbole de deuil. L'herbe était appelée basileus phuton, signifiant herbe magnifique, royale ou royale.

Aujourd'hui, le basilic est souvent appelé le ‘roi des herbes’. Elle était aussi autrefois connue sous le nom d'« herbe de la pauvreté », car elle était censée protéger les pauvres.

En Inde, cette plante était considérée comme un puissant protecteur. Ils l'ont planté autour de leurs temples et l'ont placé avec les morts pour les protéger dans l'au-delà.

En Crète, le basilic était considéré comme un emblème du diable. Ils ont placé cette herbe sur les rebords de leurs fenêtres pour aider à éloigner ce mal.

On croyait aussi autrefois que le basilic identifiait la chasteté. Si l'herbe se desséchait entre les mains d'une femme, elle était considérée comme impure.

À l'époque médiévale, de nombreux médecins pensaient que le basilic était toxique. Pendant ce temps, d'autres croyaient que le basilic était bon pour « encourager l'esprit » et « nettoyer le cerveau ».

Le basilic n'a été introduit en Grande-Bretagne qu'au 16ème siècle et ils ont ensuite apporté cette herbe en Amérique du Nord. Aujourd'hui, il est cultivé dans tout le pourtour méditerranéen et en Californie.

Utilisations culinaires
Dans la cuisine italienne, le basilic ajoute une saveur merveilleuse à la sauce tomate, au pesto et aux vinaigres. Il peut également être saupoudré sur des salades et des tranches de tomates. Dans la cuisine asiatique, cette herbe est excellente sur les salades et sur de nombreux types de plats de viande et de légumes. Il est également excellent dans le pesto.

Utilisations médicinales
Le basilic est utilisé comme remède contre les problèmes de santé courants depuis des milliers d'années. Cette herbe est censée aider à:


Chronologie des interférences de Basileus'

Îles britanniques:
Après le meurtre du Haut Roi Muirchertach O'Lochlainn, les forces alliées de Dublin et Rory O'Connor's Connacht conquiert Leinster Rory devient le nouveau Haut Roi. Le déposé Diarmait macMurchada/Dermot macMurrough s'enfuit au Pays de Galles.

Îles britanniques, Europe occidentale :
L'empereur du Grand Normand, Henri II le Courtois, prélève une taxe générale sur les propriétés laïques et ecclésiastiques, ostensiblement pour financer l'effort de croisade au Levant. Il rencontre l'hostilité de l'Église, et principalement de son chambellan même, l'archevêque Thomas Becket de Cantorbéry, qu'il congédie en conséquence.

Italie du Sud :
Guillaume Ier de Petite Normandie meurt après avoir apprivoisé une révolte baronnie, et laisse le royaume italo-normand à son fils, Roger III le Jeune, sous la direction de l'habile ministre, Maione de Bari.
Alexandre II (*OTL Alexandre III), le pape légitime, depuis son exil, siège à Ravenne, décrète la création du patriarcat vénitique, déplaçant à Venise le patriarche de Grado et lui donnant l'autorité religieuse sur toute la Vénétie continentale, l'Histrie occidentale, la Dalmatie et les catholiques d'Albanie.

Empire Byzantin:
Les pillards turkmènes sont vaincus sur la rivière Sangarios par l'armée byzantine dirigée par le basileus Andronicus I.
Les Vénitiens pillent Smyrne mais sont plus tard vaincus par la mer à Astypalaea

Caucase:
Danishmendid Ahlat/Arménie annexe Siuna (Arménie orientale), le dernier royaume arménien semi-indépendant de la région.

Europe de l'Ouest:
roi Diogo I du Portugal est capturé par son beau-père, Jean II Ramiro de Gallastria (*OTL Galice et Asturies), lors d'un raid gallastrien Leòn. Le souverain portugais a dû rétrocéder toutes ses conquêtes dans les zones contestées.

Inde:
Les brahmanes conservateurs chassent Basava et ses partisans Lingayat de la faveur à la cour Chalukya au Karnataka.

Europe du Nord:
Évêque Absalon fortifie Copenhague contre les pirates wendes qui infestent toujours les mers danoises.
Charles VII Sverkersson, roi de Suède, est assassiné et remplacé par Canut I du rival Jedvardsson famille, qui apporte enfin une certaine stabilité au pays.

Europe du Sud:
Après la capitulation négociée de Gênes au roi Arrigo I, la plupart des communes lombardes forment la Ligue Lombarde à Crémone comme traité de défense mutuelle contre les empiétements royaux et féodaux. La nouvelle est interprétée à la cour comme une haute trahison et une déclaration de guerre.
Le margrave de Bernmark/Vénétie et du Palatinat, Welf VI de Memmingen, et son allié Folco II d'Este, incendiez Vicence et battez la milice véronaise à San Bonifacio. Mais la Ligue vénitique attaque les possessions d'Este, éliminant Folco de la guerre, puis assiège et capture Welf à Soave. Avec le Charte de Vérone le feudataire vaincu est contraint de reconnaître les villes libres de Vérone, Vicence, Padoue, Trévise et Feltre avec tous les droits sur leurs possessions actuelles, réduisant sévèrement l'autorité marchande.

Moyen-Orient:
Nur ad-Din arrache la forteresse libanaise de Castel Nou aux croisés tripolines

Îles britanniques:
Owain II du Pays de Galles s'empare de Deheubarth à la mort de Cadwaladr. empereur Henri II le Courtois de la Grande-Normandie tente de le contester par les armes, mais une révolte baronnie éclate en Angleterre, soutenue par Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry et ancien ministre du souverain. Les forces normandes sont défaites à Rhuddlan par les Gallois et Henry doit suspendre son « impôt des croisés » pour apaiser l'Église et restaurer son autorité.

Asie du Sud-Est :
Khrit remplace brièvement Parin comme capitale de l'Arakan, puis la cour est rétablie à Pingtsa.

Europe du Nord:
Les Danois du roi Valdemar Ier le Grand écraser la dernière principauté slave païenne à Arkona à Rügen, un nid de pirates centenaire où les Wends avaient un sanctuaire dédié à leur dieu Svantevit. La piraterie slave dans la Baltique est éliminée, après avoir désolé le Danemark pendant des décennies.
roi Frédéric II (*OTL Barbarossa) d'Allemagne dépouille Welf VI de Memmingen du Palatinat, conférant cette importante marche à Hermann, deuxième fils de son beau-frère et allié clé, l'ancien roi d'Allemagne Louis duc de Thuringe.

Europe du Sud:
Les Ligue Lombarde fonde la ville-forteresse de Alexandrie (en l'honneur du pape Alexandre, soutenant modérément sa cause) comme tampon stratégique entre les possessions des margraves de Montferrat et les domaines royaux. La nouvelle ville résiste au siège de margrave Guillaume V, mais le roi Arrigo rase Plaisance et impose l'obéissance et les hommages à Crémone à la pointe de l'épée. Quand même sa capitale, Pavie, se révolte, Arrigo se réfugie au château de Lomello.
Grand upan Stefan Nemanja de Raška/Kosovo et son frère Stracimir s'allient aux basileus Serbes et Byzantins rasent la forteresse hongroise de Zemun et reconstruisent Belgrade, la conférant à un katepano byzantin (commandant). Naissos/Niš est également reconstruit en tant que forteresse frontalière byzantine.

Empire Byzantin:
Incapable de faire plier la ferme résolution d'Andronicus Ier, Venise est forcée de se réconcilier avec Byzance. Les Vénitiens ne peuvent plus commercer à Constantinople même ou au-delà des Dardanelles, mais conservent la possession de plusieurs ports maritimes en Albanie et en Morée/Péloponnèse, ainsi que l'ensemble des îles de Crète et Rhodes et leurs anciennes possessions de Corfou, Chios et Samos, ne payant que des impôts réduits dans tous les ports méditerranéens de l'empire. La Morée est confirmée sous Léon Diogène, mais maintenant en tant que duché héréditaire byzantin.
L'armée danoise s'empare du bastion byzantin clé de Angora puis les Danois mendides et les Ortoqides commencent à se disputer le pouvoir en Anatolie et à gagner la faveur des tribus et des clans Batiturk.

Afrique du Nord:
Craignant la conquête aux mains des croisés, le faible calife fatimide d'Égypte al-Adid met le feu à sa capitale d'al-Fustat, qui brûle pendant 54 jours. Sur place, alors que les croisés se retirent, Salah ad-Din, neveu du nouveau vizir Shirkuh, fait construire un nouveau château fort, nommé al-Qahira (Le Caire), le Victorieux.

Hesperia centrale (*OTL Amérique) :
Toula, la capitale toltèque, est détruite par les envahisseurs chichimèques du nord Huémac, le dernier empereur, mourra en exil dans la ville voisine de Chapultepec. Le royaume de Tepanec Azcapotzalco acquiert la suprématie dans les hautes terres centrales du Mexique.

Inde:
Après Bijjala, les usurpateurs Kalachuri à Kalyani perdent leurs forces et sont finalement vaincus par le dernier rejeton de la dynastie locale Chalukya, Someshwara IV

Îles britanniques:
Une armée galloise conquiert Wexford et Waterford pour les exilés Diarmat/Dermot macMurrough de Leinster, qui a demandé de l'aide au Pays de Galles. Richard FitzGilbert de Clare surnommé Strongbow, le comte normand dépossédé de Penfro (*OTL Pembroke) à Deheubarth, rejoint l'expédition et devient le gendre de Dermot en épousant une de ses filles. Quelques semaines après la défaite de l'armée galloise-irlandaise levée par Dermot et Richard à Tara, la capitale cérémonielle historique de l'Irlande, par les forces du Haut Roi Rory O'Connor.

Europe du Nord:
Duc Henri le Lion de Bavière est contraint de reconnaître son cousin Frederick von Hohenstaufen (*OTL Barbarossa) comme le roi allemand légitime après une invasion de ses terres. Dans le Compromis d'Augsbourg il est cependant convenu que les Électeurs seront tenus de soutenir Henri ou l'un de ses fils comme successeurs de Frédéric, à leur tour Henri - ou ses fils - devrait recommander le fils de Frédéric ou son héritier comme son propre successeur, de manière à établir un Welf-Hohenstaufen régulier Succession .

Europe centrale-orientale :
Kiev est limogé aux mains de André Ier le Pieux, fils de Jurij Dolgorukij' et grand prince de Vladimir, Rostov et Suzdal', et perd le rôle de capitale de la Russie, qui passe désormais à Vladimir.

Empire Byzantin:
Les Turcs danoismendides et leurs alliés azerbaïdjanais conquièrent Sebastea/Sivas des Byzantins.

Afrique du Nord:
Chirkou parvient à s'emparer du vizirat égyptien en éliminant son rival Shawar. le neveu de Shirkuh, Salah ad-Din, reprend la forteresse de Bilbeis aux croisés

Inde:
Une guerre civile à l'intérieur de l'ancien royaume Pandya du sud du Deccan est tronquée par l'intervention des suzerains Chola.

Europe du Nord:
Albert l'ours, margrave de Brandebourg, meurt en partageant ses biens entre ses fils – certains d'entre eux ayant pris des ordres religieux – avec l'aîné, Otto, étant confirmé margrave sous une suzeraineté de Bohême de plus en plus faible.

Îles britanniques:
Owain II Mawr meurt, après avoir déclaré que la couronne galloise devait être héritée par primogéniture, sur l'exemple normand. Son premier fils, Dafydd I, prend le relais pour traquer certains de ses frères et demi-frères rebelles. L'un d'eux, Madoc, rejoint les forces gallois-irlandaises de Leinster en Irlande et est fait comte de Dublin lorsque la ville est prise, y établissant le Clan Maddox.

Europe du Sud:
Arrigo I le City-Razer, roi de Lombardie et de Sardaigne, est contraint d'accepter une paix de compromis avec les Comuni, y compris sa propre capitale, Pavie, où les fonctionnaires de la ville seront désormais élus par les citadins, et non plus simplement nommés par le souverain.

Basileus

Îles britanniques:
Richard de Clare « Arc fort » usurpe le trône du Leinster à la mort de son beau-père Diarmait/Dermot macMurrough. Il est le premier souverain non irlandais de l'histoire de l'Irlande. Plus tard, lui et Madoc de Dublin vaincre le Haut Roi Rory O'Connor sous les murs de Dublin, assurant leur indépendance.

Îles britanniques, Europe occidentale :
Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry, est assassiné dans sa cathédrale par des chevaliers, partisans de l'empereur Henri II, dont le pouvoir est ébranlé par la gravité de l'acte. Les assassins sont horriblement mis à mort.

Europe du Sud:
Le margraviat d'Histria passe en héritage des souverains locaux de Sponheim-Ortenburg aux bavarois Andechs famille. Les Andechs obtiennent également le duché de Meran (Tyrol du Sud).
Le pape-roi parrainé par les Normands Augustin III meurt. roi Roger III de Petite Normandie (sud de l'Italie), après une rencontre à Orvieto, permet aux exilés Alexandre II (*OTL Alexandre III) pour régner à Rome, enlevant la garnison normande de l'Urbs en échange de l'annulation de l'interdit papal contre son royaume et d'un engagement à envoyer des soldats en Terre Sainte et en Mauritanie (*OTL Maroc) pour combattre les infidèles et hérétiques.

Europe centrale et orientale :
Kiev est conquise des Vladimiriens par les Ruthènes Blancs du prince Vseslav de Polotsk/Palteskei, marquant la fondation de la mixité balto-slave Empire Polacak, tirant sa force des guerriers lituaniens féroces et encore païens.

Empire Byzantin:
Basileus Andronic Ier Comnène a le duc de Morée/Péloponnèse, Léon Diogène, assassiné par trahison à Constantinople, le remplaçant par son propre fils cadet, John. Une première campagne menée par le basileus en Anatolie s'avère indécise, sans batailles majeures Iconium est brièvement récupéré puis à nouveau perdu.

Afrique du Nord:
Salah ad-Din abolit le califat fatimide affaibli et se proclame régent d'Egypte au nom de Nur ad-Din de Syrie : pour la première fois, il n'y a pas de grands prétendants au califat dans le monde musulman. Les Égyptiens eux-mêmes restent fortement califes dans leurs vues religieuses, mais Salah ad-Din, bien qu'étant un Waliiste (fidèle au revendicateur mecquois du Waliate [la « Papauté » sunnite]), fait preuve d'une grande tolérance, n'excluant que les califes de l'armée.
La première horloge publique est installée dans la cathédrale Saint-Cyprien de Bardapolis (*OTL Tunis).

Hesperie du Nord (*OTL Amérique) :
Le Gallois Riryd, exilé par son frère comte Madoc de Dublin, navigue vers le nord-ouest avec une centaine d'adeptes gallois et irlandais, touchant l'Islande et le Groenland et terminant son voyage à Vinlandria (*OTL Terre-Neuve), une terre dont il a entendu parler par les faibles allusions des commerçants islandais en Irlande. Là, il rencontre les Normands Hesperian (*OTL American) et mène leur première exploration de Bakkland (*Québec et Ontario) et les Grands Lacs. Alors que la plupart des Normands rebroussent chemin sur la longue et dangereuse route, Riryd avec ses partisans continue en canoë et à pied, explorant les terres au sud des Grands Lacs, où existe un royaume indigène, centré à OTL Cahokia. Riryd et ses hommes, d'abord accueillis comme des demi-dieux, sont bientôt chassés alors que de violentes épidémies ravagent le pays, et se réfugient plus au sud parmi une nation hespérienne, les Rwadhas (*OTL Mandans), se mélangeant avec eux. Leur aventure sera préservée par la tradition orale, et ce n'est que plus tard que leur sort sera connu par les peuples hespériens du nord-est, qui sont désormais en train de maîtriser la sculpture de runes par les Nordiques.

1171-1178
Europe du Nord:
Les Danois, sur l'impulsion de l'évêque Absalon et roi Valdemar Ier le Grand, conquérir et christianiser les îles de Saaremaa/Ösel et Hiiumaa/Dagö le long des côtes de l'Estonie, asservissant les indigènes finlandais

Îles britanniques, Europe occidentale :
empereur Henri II le Courtois, bien qu'ayant obtenu le pardon papal pour le meurtre de Thomas Becket, abdique pour se retirer en tant que moine cistercien, il est remplacé par son premier fils, le duc de Normandie Guillaume IV le Robuste.

Îles britanniques:
Le 2e synode de Cashel résout les dernières questions en suspens entre les branches celtique et romaine du catholicisme. Richard de Clare « Strongbow » Les forces irlando-galloises conquièrent le royaume d'Ossory sa capitale, Kilkenny, devient l'une des principales places fortes de Richard.

Europe du Sud:
Arrigo I de Lombardie et de Sardaigne, repenti de ses actes passés, s'incline devant le pape Alexandre II (*OTL Alexandre III) au synode de Pavie. Le souverain lombard autorise la reconstruction de Milan, mais uniquement sous la stricte autorité de l'archevêché milanais, en tant que principauté ecclésiastique, les murs de la ville ne doivent être reconstruits qu'après la mort d'Arrigo. Le roi reconnaît également la libre commune d'Alexandrie. L'archevêché de Pavie est investi de l'autorité religieuse sur tout le Piémont. Parmi les autres décisions notables prises au synode, il y a une forte condamnation de Arnaldisme (vue 1144-1146) comme hérétique.
Les Vénitiens conquièrent Raguse/Dubrovnik, extorquant de riches hommages aux rivaux.

Europe centrale-orientale :
Les problèmes dynastiques après la mort du roi Vladislav II affaiblissent la Bohême. Le nouveau souverain, Bedřich, passe un accord avec Frédéric II de l'Allemagne (*OTL Barbarossa), concédant la pleine indépendance à la fois à l'Autriche (maintenant élevée au rang de duché à part entière) et au Brandebourg, qui deviennent des États souverains.

Empire Byzantin:
Les maraudeurs de Batiturk incendient Sardes (Asie Mineure) les Danishmendids sont vaincus par les Byzantins et les Ibères/Géorgiens dans leur tentative de capturer Trabzon.

Afrique du Nord:
Salah ad-Din reprend Damiette et Alexandrie aux croisés, qui sont presque complètement chassés d'Égypte. Il montre sa noblesse en sauvant le patriarche latin d'Alexandrie, le sicilien Giacobbe da Lentini, d'une foule musulmane vouée à le lyncher, et lui offrant abri et liberté pour occuper son bureau au Caire.

Saoudite:
Abdallah ben Yusuf an-Nafudi conduit son armée bédouine à écraser l'émirat ismaili chiite d'al-Hasa, dont il ne reste qu'un bastion à Bahreïn.

Îles britanniques:
Thomas Becket est canonisé comme saint et martyr, devenant un puissant symbole national pour l'Angleterre.
Madoc de Dublin et Richard Strongbow de Clare renversent le royaume irlandais de Meath/Mide (centre-est de l'Irlande), puis leur alliance s'effondre sur la question du partage du butin, alors que les dirigeants locaux tentent de riposter.

Europe de l'Ouest:
Pierre Waldo fonde à Lyon le Vaudois Dénomination chrétienne - un mouvement paupériste.

Europe du Sud:
Les Vénitiens tentent également de soumettre Ancône, mais leur siège se termine par un échec.

Moyen-Orient:
Salah ad-Din capture des croisés la forteresse d'Eilat sur la mer Rouge, mais échoue dans le siège de la forteresse des croisés de Kerak (SO Jordanie).

Saoudite:
Salah ad-Din d'Egypte marche rapidement sur Mecque, obtenant un contrôle ténu sur le Hijaz et les villes saintes de l'Islam, son armée se rend ensuite au Yémen, conquérant une partie importante du pays aux clans zaydi locaux, qui résistent dans leurs montagnes.

Asie centrale:
Tabaristan (SE de la mer Caspienne) se libère à la fois des derniers Seldjoukides et des Khorezmiens sous Ardashir I de l'ancien clan Bavandid, principalement converti au chiisme Twelver (courant dominant).

Îles britanniques:
Profitant de la guerre civile qui a suivi la mort du roi Wulfstan Ier, Godred je d'Alba et l'Ecosse envahit Northumbrie, essayant de reprendre Cumbria/Cumberland. Après avoir ravagé le pays et brièvement assiégé Yorwich (*OTL York) lui-même, son armée est vaincue.

Empire Byzantin:
Basileus Andronic Ier reprend Angora aux Turcs, puis est vaincu le long de la rivière Halys et commence une série de purges cruelles et paranoïaques de l'armée, torturant et tuant certains de ses meilleurs généraux soupçonnés de coups d'État possibles.

Moyen-Orient:
Nur ad-Din de Syrie meurt, à la grande joie des croisés assiégés qu'il a souvent et volontairement battus sur de nombreux champs de bataille. Il est remplacé par son jeune fils As-Salih Ismail al-Malik sous la régence du puissant eunuque Gumushtugin alors que les généraux se disputent le pouvoir mais bientôt Salah ad-Din, contournant les territoires croisés avec un long voyage dans le désert, parvient à occuper Damas.

Afrique du Nord, Afrique de l'Est :
Les armées de Salah ad-Din vassalisent les chefferies Banu Suleiman de Cyrénaïque et le royaume chrétien de Mukurra (Nubie).

Saoudite:
As a civil war wracks Hijaz between different Hashemite claimants to the governorship of Hijaz, Emir Abdullah bin Yusuf an-Nafudi allies with the winner, Mukaththir, conquers Mecca and assumes the titles of Prince of the Faithful, First Follower of the Prophet, Fighter for the True Faith, Sword of Islam, First Brother of the Protectors of the Holy Cities, Warden of the Wardens (*The Walis, the Sunni “Popes” in Mecca) and Sultan of the Arabs , leaving his Hashemite ally in charge in Hijaz and massacring mercilessly his opponents.

Central-Eastern Europe:
Grand Prince Vseslav the Great of Polotsk/Palteskei enforces vassallage upon the principalities of Galicia and Volhynia, making them tributary of the rapidly growing Pólacak Empire.

British isles:
A Norman-Northumbrian counterinvasion of Scotland captures Edinburgh, then is halted in the bloody battle of Airdrie par Godred I, who however accepts to pay tribute to the Normans and cede some border counties to Northumbria, where Austin I the Pious is installed as king.

Southern Europe:
Manfredi II, a scion of the Montferrat clan and grandson of Bonifacio del Vasto, is acknowledged as marquis of Saluzzo (Piedmont) by king Arrigo I, whom he served loyally in many occasions.

Middle East:
Les Ortoqid Turks reject Zengid suzerainty and gobble up Edessa (*OTL Urfa) and Harran/Carrhae. Raynald the Wolf of Châtillon is released from prisony by atabeg Gumushtugin of Aleppo, in gratitude for the help given by Antiochene and Templar forces against Salah ad-Din.

Arabia:
The Egyptian ruler Salah ad-Din is narrowly beaten by sultan Abdullah dans le battle of Jebel Shaar, and has to renounce his claims over the Holy Cities. Abdullah has the Wali of Mecca, Ibrahim II, declaring him the sole legitimate ruler of all good Muslim and all other Muslim rulers subjects to Abdullah as a consequence the Waliist confession, already divided in its loyalty between the three rival Walis in Mecca, Merv and Multan, is further divided. In Yemen Egyptian forces led by al-Mu'azzam Shams-ud-Din Turan Shah conquer Aden

Central Asia, Caucasus:
Sultan Ala ud-Din of Khorezm newly defeats the Karakhitais and subdues the Kipchak tribes dwelling north of the Aral Sea part of these nomads emigrate southwest to Daghestan, where they become known as the Kumyks.


Publicité

Dec. 30, 2013 – Borutski is arrested and charged after burning Kuzyk’s childhood heirlooms, including an old rocking horse, while beating and choking her in a rage. Kuzyk would later tell the investigating officer, “I honestly thought he was going to kill me. I could see the switch go off in his eyes.” He was later convicted of overcoming resistance by attempting to choke, suffocate or strangle, assault and mischief under $5,000.

Dec. 27, 2014 – Borutski is released after serving 575 days in jail, again bound by a two-year probation order with a 10-year weapons ban extended to a lifetime ban. He refuses to sign a court order barring him from contacting his victim, Kuzyk, and fails to attend a single session of court-ordered counselling for partner abuse and domestic violence.


Innovative St. Basil

Suppose a newly elected President asked you to serve in his cabinet, and threatened to fine you if you refused, would you turn him down? St. Basil, who died on this day, January 1, 379 (probable date), is said to have done just that. When Roman Emperor Julian asked Basil to join his court, he refused because Julian had turned his back on Christianity. Emperor Julian was so angry, he fined Basil l,000 pounds of gold--equivalent to nearly $6 million dollars. Basil laughed off the fine as ridiculous, and reminded Julian that the two had studied scriptures together as schoolboys.

Although today less than 1 percent of the people in Turkey are Christian, in the early days of the church, Turkey, then called Asia Minor, was a center for Christianity. Basil was born into an upper-class Christian family in Cappadocia. His mother and grandmother took special care to bring him up as a Christian. Basil's family produced other famous Christians. His brother is known as St. Gregory of Nyssa, a remarkable theologian and writer his sister was St. Macrina, who founded a Christian community on the family property and who convinced Basil to leave the law for the church.

After Basil gave himself to the service of the church, he became a hermit and founded one of the earliest communities of monks in the Mideast. Leaving his reclusive life, he joined Gregory of Nazianzus in preaching. When famine overtook Cappadocia in 368, Basil sold inherited property to help the suffering and to feed the hungry. In 370, he became Bishop of Caesarea. Here he founded hospitals, hostels, and schools, largely financed from his own funds. Children were cared for, slaves protected, and the homeless given shelter.

Even before he became the bishop of Ceasarea, Basil was an activist on important issues of the day. He staunchly defended the deity of the Holy Spirit and the doctrine of the Trinity (that God is three persons in one being).

On this day, January 1 , we remember St Basil for his sound Christian theology, compassion for the poor, sick, and homeless, and as a man who was willing to stand up for his faith--even against the mighty Roman emperor.


Perronet's "National Anthem of Christendom"

Some years ago, missionary E. P. Scott went to India. He set out to visit a remote mountain tribe which had never heard the name of Christ. As he neared their land, he was suddenly surrounded by a savage band of warriors, all pointing their spears straight at his heart. Expecting a quick death, the missionary pulled out his violin and began playing and singing in their native language the hymn "All hail the power of Jesus' name." He reached the stanza that reads:

Let every tribe and every tongue
On this terrestrial ball
To him all majesty ascribe
And crown him Lord of all.

The natives lowered their weapons and some were in tears. E. P. Scott spent the rest of his life ministering to these primitive people.

The hymn which so effectively moved this Indian tribe is often referred to as the "National Anthem of Christendom" and has been translated into almost every language where there are Christians. The author of the hymn, Edward Perronet was the descendent of a French Huguenot family which fled first to Switzerland and then to England to escape religious persecution. Perronet was a pastor who worked closely with John and Charles Wesley for many years in England's eighteenth- century revival.

At that time, Methodists were savagely persecuted. According to John Wesley's diary, Edward did not escape his share of abuse either. "Edward Perronet was thrown down and rolled in mud and mire" at Bolton, he wrote.

Edward was uneasy about preaching in front of John Wesley. Wesley urged him to do so several times. Finally, Wesley forced the issue. He announced that Brother Perronet would speak the following week. A week later, witty Edward mounted the pulpit and declared he would deliver the greatest sermon ever preached. He then read Christ's "Sermon on the Mount" and sat down!

During his life, Edward published three volumes of Christian poems, including a poetic rendering of the Scriptures. Shortly before he died on this day, January 2, l792 , his last words were,

"Glory to God in the height of His divinity! Glory to God in the depth of his humanity! Glory to God in His all suffering! Into His hands I commend my spirit."


Basil I Timeline - History

GOLCONDA, Ill. — Nearly 9,000 Cherokees passed through Southern Illinois between November, 1838, and January, 1839, on their fateful Trail of Tears as the government forced them to abandoned their homes in the Great Smokies to go west to Oklahoma.
Very little of the history of the Cherokee's time in Southern Illinois remains. The one set of notes compiled by researchers in the 1930s known to have existed disappeared from the Marion Carnegie Library years ago when the basement flooded and materials were quickly being moved from the water.
The Illinois chapter of the Trail of Tears Association wants to change that as it organizes here in Southern Illinois. Debra Charles of Jonesboro has been the state contact person for the group. She encourages anybody with any information about the Cherokees or the trail to come to their next semi-annual meeting at 5 p.m. Nov. 25, at the Trail of Tears Sportsman Lodge south of Jonesboro.
"Anybody that has anything, please bring this stuff to the meeting, or have it photocopied and sent to us," Charles said.
The Cherokees crossed the Ohio River into Illinois at Golconda. Their trek took them westward on the 19th Century version of what's now Route 146. They went through Vienna and Jonesboro and crossed the Mississippi at two different ferries. One was immediately west of Jonesboro at Willard Landing and the other was to the southwest opposite Bainbridge, Mo.
Today the Trail of Tears National Historic Trail auto route enters Southern Illinois on the ferry at Cave-in-Rock, turns west onto Route 146 north of the city and continues westward until it crosses the Mississippi at Cape Girardeau.
There is generally two types of sources for information about the trail. One came from contemporary sources when the trail occurred. Probably the best source for information about Southern Illinois was the diary of Rev. John S. Butrick, a missionary who traveled with the Cherokees. The other general source is local family histories. From these we get the story of the Buel House in Golconda and the pumpkin pies, the Cherokees at Bridges Tavern and Wayside Store in Pleasant Grove and the story of Priscilla and the hollyhocks.
The notes missing from the Marion Carnegie Library were not the only copies of the notes that were originally made. They were just the only copy where anybody knew what happened to them. The notes were made by a husband and wife team with the last name Mulcaster. In the early 1930s they traveled along the Trail of Tears and interviewed survivors and people along the trail who might remember stories about the Cherokees passing through.
Historians know the Mulcasters picked up stories in Southern Illinois, because correspondence between them and Southern Illinois Normal University Professor George W. Smith can still be found in special collections at Morris Library. The only problem is that the postcards that refer to Bridges Tavern and the local traditions recorded there, don't include the typed notes the Mulcasters promised to send to Smith.
In the case of Bridges Tavern which was located along Route 146 in Pleasant Grove between West Vienna and Mount Pleasant, at least one of the stories was printed in the Vienna Times later in 1933 or early 1934.
The Cherokees' trek across Southern Illinois was not a pleasant one. They were treated badly and they were stuck here waiting for the ice flows to stop down the Mississippi. The Cherokees traveled in 13 contingents to Oklahoma. One went by river, three took a southern route and nine traveled across Illinois. Each contingents was set up to take 1,000 people, all except the 13th, which was smaller.
Butrick crossed the Ohio on Dec. 15, 1838, he didn't see the Mississippi River until Jan. 25. Even then, it took three more weeks to get all the people in his contingent crossed. From the time the first contingent crossed the Ohio in November to the last part of Butrick's group in February, The Cherokees spent three months in Southern Illinois.
According to Butrick's diary, by Dec. 29, 1838, the detachments were spread out across the region.
"One detachment stopped at the Ohio River, two at the Mississippi, one four miles this side, one 16 miles this side, one 18 miles, and one 13 miles behind us. In all these detachments, comprising about 8,000 souls, there is now a vast amount of sickness, and many deaths," wrote Butrick who himself was suffering from fever and a cough.


Golconda legends
Two stories about the Cherokees in Golconda have filtered down to the present. An unfavorable view of Golconda comes from Butrick. A nicer story is told through family tradition.
The Buel Family told the story of their ancestor Sarah (Jones) Buel who moved to Golconda on Sept. 2, 1836. Two years later the Cherokees passed through Golconda.
"My great-great-grandmother was acookin' pumpkin an' keepin' an eye on her baby when she heard a strange noise outside. Before she knew it, the front door popped open and there stood two Cherokee Indian braves just alookin' at her. Those poor Indians couldn't tell her that they were hungry because they didn't speak English," recalled In Buel Richards in the 1980s.
"They had smelled the pumpkin cookin' as they passed by, but my grandmother had no way of knowin' that. Finally, she understood what they wanted, and those Indians were mighty thankful when she gave them some of the cooked pumpkin. I 'spect she was just as thankful when they left," she added.
Butrick's account was more negative. He started his account with the crossing of the Ohio River at about 10 a.m. under pleasant weather and still winds.
"As we were now passing out of a slave state into a free, we reflected on the pleasure of landing where all were in a measure equal and free. But we had scarcely landed when we were met with volleys of oaths from every quarter," Butrick wrote.
"On going up from the boats into the village, called Golconda, it seemed to be made up chiefly of groceries, and little boys in the streets had already learned to lisp the infernal language. I almost longed to be back in the still, quiet towns of Kentucky," he added.
Prior to the Great Awakening of religious revivals in the 1840s, Southern Illinois was like most areas on the frontier with groceries (what taverns today were called) far outnumbering churches.
Although no major calamity affected Butrick's detachment, he mentioned in his diary problems other detachments had including two murders of Cherokees by local residents and extortion attempts.
While his entries were mostly negative, either because of local reactions to the Cherokees or his own failing health, Butrick did have a few good things to write about.
The day after arriving in Illinois, he wrote that he had the opportunity to explain the Cherokee's plight to a group of Golconda residents who had come out to the camps. A few weeks later he asked God's blessing for a kind wagon maker and his family.


Johnson-Union county line
With the exception of taking three weeks to cross the Mississippi, Butrick's group's longest stay was in an area about 25 miles east of the Mississippi which would put it in the Pleasant Grove to Mount Pleasant area.
At Pleasant Grove was John Bridges' Tavern and Wayside Store. The tavern was a large two-story dog-trot log cabin which stood until the 1940s when it burned. The store was a separate log cabin located behind the tavern or inn. The store had a thick door with a number of nails driven into to prevent Indians, or local thieves, from breaking in and stealing the whiskey. The door still survives to this day in a private collection.
According to the grand-nephew of John Bridges, Lewis Stanley Beggs, who died in 1934, his mother who lived with Bridges recalled the hundreds of Indians walk past the house and how eager they were to buy "fire water" at the tavern.
Other stories that the Mulcasters collected implied that the Cherokees are also bought and traded for foodstuffs at the tavern and store. In the Vienna Times article that quoted Beggs, it also told one way young Cherokees would earn money along the trail.
"A favorite scheme to raise money. was in his craftiness in the use of the bow and arrow. He would approach the white emigrants and place a coin in the split end of a pole, step back so many paces and offer the coin if he did not hit it in the first show, otherwise he was to receive a coin from the emigrant," read the article.
If Golconda was a disappointment for Butrick, he had better things to write about Jonesboro. He was still disappointed to see so many groceries (modern taverns), but he was impressed by the neatness of the village.


Devis

On Almsgiving and Serving the Poor

“It befits those who possess sound judgment to recognize that they have received wealth as a stewardship, and not for their own enjoyment thus, when they are parted from it, they rejoice as those who relinquish what is not really theirs, instead of becoming downcast like those who are stripped of their own.” (To the Rich)

“What then will you answer the Judge? You gorgeously array your walls, but do not clothe your fellow human being you adorn horses, but turn away from the shameful plight of your brother or sister you allow grain to rot in your barns, but do not feed those who are starving you hide gold in the earth, but ignore the oppressed!” (To the Rich)

“Consider yourself, who you are, what resources have been entrusted to you, from whom you have received them, and why you have received more than others. You have been made a minister of God’s goodness, a steward of your fellow servants…Resolve to treat the things in your possession as though belonging to others.” (To the Rich)

“[T]hrow open all the gates of your treasury, supplying generous outlets for your wealth. Like a mighty river that is divided into many streams in order to irrigate the fertile soil, so also are those who give their wealth to be divided up and distributed in the houses of the poverty-stricken…[W]ealth left idle is of no use to anyone, but put to use and exchanged it becomes fruitful and beneficial for the public.” (I Will Tear Down My Barns)

“ ‘But whom do I treat unjustly,’ you say, ‘by keeping what is my own?’ Tell me, what is your own? What did you bring into this life? From where did you receive it? It is as if someone were to take the first seat in the theater, then bar everyone else from attending, so that one person alone enjoys what is offered for the benefit of all in common – this is what the rich do. They seize common goods before others have the opportunity, then claim them as their own by right of preemption. For if we all took only what was necessary to satisfy our own needs, giving the rest to those who lack, no one would be rich, no one would be poor, and no one would be in need. Did you not come forth naked from the womb, and will you not return naked to the earth? Where then did you obtain your belongings? If you say that you acquired them by chance, then you deny God, since you neither recognize your Creator, nor are you grateful to the One who gave these things to you. But if you acknowledge that they were given to you by God, then tell me, for what purpose did you receive them? Is God unjust, when He distributes to us unequally the things that are necessary for life? Why then are you wealthy while another is poor? Why else, but so that you might receive the reward of benevolence and faithful stewardship, while the poor are honored for patient endurance in their struggles?” (I Will Tear Down My Barns)

“At this very moment, what prevents you from giving? Are not the needy near at hand? Are not your barns already full? Is not your heavenly reward waiting? Is not the commandment crystal clear? The hungry are perishing, the naked are freezing to death, the debtors cannot breathe, and will you put off showing mercy until tomorrow? … Make your brothers and sisters sharers of your [wealth] give to the needy today what rots away tomorrow.” (I Will Tear Down My Barns)

“The bread you are holding back is for the hungry, the clothes you keep put away are for the naked, the shoes that are rotting away with disuse are for those who have none, the money in your vaults is for the needy. All of these you might help and do not—to all these you are doing wrong.” (I Will Tear Down My Barns)

“Are you poor? You know someone even poorer. You have provisions for only ten days, but someone else has enough only for one day. As a good and generous person, redistribute your surplus to the needy. Do not shrink from giving the little that you have do not prefer your own benefit to remedying the common distress. And if you have only one remaining loaf of bread, and someone comes knocking at your door, bring forth the one loaf from your store, hold it heavenward, and say this prayer, which is not only generous on your part, but also calls forth the Lord’s pity: ‘Lord, you see this one loaf, and you know the threat of starvation is imminent, but I place your commandment before my own well-being, and from the little I have I give to this famished brother. Give, then, in return to me your servant, since I am also in danger of starvation. I know your goodness and am emboldened by your power. You do not delay your grace indefinitely, but distribute your gifts when you will.’ And when you have thus spoken and acted, the bread you have given from your straitened circumstances will become seed for sowing that bears a rich harvest, a promise of food, an envoy of mercy.” (In Time of Famine and Drought)