Informations

Qui étaient les « tyrans » que Charles Martel a « écrasés » ?


Le deuxième chapitre d'Einhard dit :

C'est ce Charles qui a écrasé les tyrans qui prétendaient régner sur tout le pays franc comme le leur, et qui a complètement mis en déroute les Sarrasins, lorsqu'ils ont tenté la conquête de la Gaule.

La partie Sarrasins que je reçois. Mais qui sont les tyrans ?


La réponse se trouve, je crois, dans la fin obscure de l'époque mérovingienne et est assez difficile à comprendre dans une perspective moderne vu que les titres géopolitiques impliqués ont complètement disparu sous les Carolingiens (au risque d'être hors sujet, je me souviens encore en lisant ces histoires étant enfant et ne comprenant pas un mot, tant les noms et les lieux évoqués semblaient étrangers, même si l'histoire était censée être celle de la France).

Alors qui étaient ces tyrans ? Ces tyrans étaient vraisemblablement d'une part Plectrude, la veuve de Pépin de Herstal (le père de Charles Martel, grand-père de Pépin le Bref et arrière-grand-père de Charles le Grand), d'autre part Ragenfred de Neustrie et Radbod le frison. Au risque de répéter ce que vous savez très bien, le royaume des Francs était alors divisé en un certain nombre d'entités politiques, les deux plus centrales étant la Neustrie (au nord-ouest, à peu près n'importe quoi entre la Bretagne et Reims) et l'Austrasie ( nord-est, qui est peut-être facile à décrire en termes modernes comme, peut-être pas par coïncidence, les champs de bataille du front ouest de la Première Guerre mondiale). En 715, Dagobert III meurt à l'âge de 16 ans, n'ayant été roi que 4 ans sans avoir exercé aucun pouvoir. Pendant les 4 dernières années, le pouvoir était entre les mains du Maire du palais, mais il se trouve que Pépin de Herstal, le maire d'Austrasie, vient également de mourir. La situation était donc mûre pour une prise de pouvoir audacieuse : pas de roi, pas de maire en Austrasie.

Plus ou moins tout le monde s'y est mis. Plectrude, la veuve de Pépin et le joueur le plus riche impliqué, se déclara régente d'Austrasie, et par implication de tout le royaume franc. Le maire de Neustrie (Ragenfred) inventa presque un roi (qui « régnait » sous le nom de Chilpéric II), attaqua l'Austrasie par le sud-ouest et battit les armées de Plectrude près de Compiègne avec l'aide de Radbod le Frison attaquant depuis le Nord Ouest. Il semblait donc qu'ils avaient gagné (d'autant plus que les Lombards favorisaient surtout leur camp, semble-t-il, car ils ne voulaient pas d'une femme comme dirigeante). Mais Charles Martel, qui était le fils illégitime de Pépin de Herstal (d'où l'inimitié avec Plectrude) a réussi à gagner de l'autorité sur les Austrasiens mécontents (également mécontents de leur dirigeante) et à son tour a vaincu tous les acteurs susmentionnés. A l'exception de Plectrude, qui a été complètement vaincu, ils n'ont pas baissé les bras pour autant. Ragenfred chercha une alliance avec le puissant duché d'Aquitaine (mais fut à nouveau vaincu), Chilpéric II régna effectivement à nouveau (comme un compromis, semble-t-il, entre toutes les factions), Radbod et ses successeurs continuèrent de menacer l'Austrasie et ce n'est qu'avec la victoire contre les Sarrasins que Charles Martel a finalement prévalu.

Plectrude semblait avoir été une souveraine exceptionnellement impopulaire (toute la province du royaume des Francs s'est rebellée contre sa domination, même la sienne), mais il est difficile de dire si cela était principalement ou entièrement dû au fait qu'elle était une femme. (elle est aussi une sainte de l'église catholique). Les maires de Neustrie sont généralement décrits comme particulièrement cruels et vicieux dans l'historiographie française (les méchants, pour ainsi dire) et il doit y avoir au moins une part de vérité compte tenu du nombre de morts assassinés par un seigneur qu'ils avaient lésé d'une manière ou d'une autre. Le fait qu'ils soient du côté des perdants a certainement aussi joué un rôle, bien sûr.

Donc je crois que c'étaient les tyrans. Toute comparaison de ces événements avec Game of Thrones est, me semble-t-il, injustifiée : malgré les dragons, ce dernier est bien plus crédible.

Sources:

Charles Martel est un bon point de départ. Je n'ai pas fait l'effort de vérifier les versions anglaises des noms des acteurs clés, alors je m'excuse si certains noms sont un peu faux.