Informations

Vue du mont Ararat depuis l'Arménie

Vue du mont Ararat depuis l'Arménie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Les montagnes arméniennes

Je ne vous surprendrai pas si je dis que l'Arménie est un pays montagneux. Quand je dis l'Arménie, vous devriez imaginer une petite montagne pittoresque et précieuse dans notre grand monde. Le plateau arménien est couvert de montagnes de différentes hauteurs et d'une faune et d'une flore uniques.

Si vous êtes en Arménie, assurez-vous qu'il y a toujours une montagne à gravir et une autre nouvelle montagne à découvrir. Il est difficile de différencier les montagnes arméniennes car chacune a quelque chose d'unique : une vue pittoresque, une flore riche, une faune extraordinaire, etc. Cependant, pour cette fois, découvrons certaines des montagnes les plus célèbres d'Arménie.


Aperçus d'Ararat de l'autre côté : un Turc en Arménie

Cela a commencé il y a quatre ans. Après un autre 24 avril, j'ai décidé de trouver un ami arménien en ligne pour comprendre comment l'autre partie perçoit le génocide arménien. C'était juste après avoir regardé la commémoration du génocide arménien à Erevan. J'ai parlé du « problème arménien » tel qu'il est évoqué en Turquie avec un Arménien qui a accepté ma demande d'amitié sur Facebook. Puis le nombre de mes amis arméniens augmenta rapidement. Je me suis fait de nombreux amis arméniens en ligne de Syrie, du Liban, de France, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, des États-Unis et d'Arménie. J'en ai rencontré certains à Istanbul. Aucun d'entre eux n'a hésité à me parler du génocide. Tous étaient amicaux et honnêtes. Même si nous avons commencé par de petites discussions, presque dans chaque conversation, cela revenait au génocide. Chaque fois que j'essayais de trouver des explications politiques, historiques ou sociologiques aux déportations d'Arméniens pendant la Première Guerre mondiale, ils me parlaient de massacres, de viols, de famines et de mauvais traitements envers les Arméniens à cette époque.

Nous avons également parlé des sujets qui ont prouvé que nous étions similaires à certains égards. Nous avons parlé de dolma, pastirma, baklava et café turc. Chacun d'eux avait des versions arméniennes - le dolma s'appelait tolma, le baklava était le pakhlava et le café était bien sûr du café arménien.

La question principale que mes amis arméniens m'ont posée était celle-ci : « Êtes-vous sûr de ne pas être arménien ? J'étais censé être arménien car j'étais décent et attentionné et d'autre part parce que les Turcs étaient perçus comme mauvais. Alors ma réponse à cette question était toujours la même : il y a des bons et des mauvais Turcs, tout comme il y a des bons et des mauvais Arméniens, comme ceux de toutes les nations et comme cela dépend des circonstances.

Après quatre ans de communication multiculturelle, j'ai décidé de voyager en Arménie en 2013. Les gens autour de moi comme ma mère et mes amis étaient à peu près sûrs que cette décision était un gros risque. Et si les Arméniens me faisaient du mal ? J'étais sur le point de voyager dans un pays qui était censé me haïr, comme j'étais censé le haïr. On m'a dit que ma décision était imprudente, mais je n'ai pas écouté. Je savais deux choses : l'Arménie était un pays sûr et être Turc en Arménie allait être une chose exceptionnelle et excitante.

Au milieu de l'hiver, j'ai fait mon chemin d'Istanbul à Tbilissi et enfin à l'Arménie en passant par la frontière géorgienne.

Une vue du mont Ararat du côté arménien/ © ianyanmag

Lorsque nous nous sommes installés dans l'appartement de la rue Arami, la propriétaire a dit que nous étions au centre du monde. Selon elle, l'Arménie était le lieu où la vie avait commencé. "C'est pourquoi je suis ici", ai-je dit. Ensuite, elle m'a raconté une petite histoire sur Erevan : le mont Ararat ne montre pas son visage à ceux qu'il n'aime pas.

La meilleure façon de connaître une ville est de marcher et c'était exceptionnellement vrai pour Erevan. J'ai marché dans “Kentron,” ou le centre de la ville, pendant très longtemps. J'ai parcouru les rues dont je connaissais les noms auparavant : Teryan, Abovyan, Sayat Nova, Saryan, Moskovyan, Baghramyan et aussi la rue Azatutyan.

La chose la plus remarquable à Erevan était les monuments et les statues. Je ne pense pas qu'il y ait autant de beaux monuments et statuts dans aucune autre ville du monde, certainement pas en Turquie. Il est impossible de ne pas être impressionné par ces magnifiques monuments et statues. Mes statues préférées étaient celles du grand compositeur arménien Aram Khatchatourian, du peintre Martiros Saryan et du musicien Komitas.

Le moment le plus fascinant a été de regarder Ararat. Ce que signifie Ararat pour les Arméniens est inexprimable. Pendant des millénaires, cette montagne enneigée a été sacrée pour les Arméniens, de la même manière que la Kaaba est au centre du monde musulman – Ararat est au centre du monde arménien.

C'est un autre traumatisme pour les Arméniens de voir cette grande montagne qui flotte au-dessus des nuages, de l'autre côté de la frontière.

J'ai réservé le dimanche pour le mémorial et musée du génocide. Malheureusement, il était fermé. Mais quand j'y ai pensé plus tard, j'ai réalisé que je ne manquais pas grand-chose. Je n'avais pas besoin de voir des images, des films et d'autres supports visuels. Mes yeux étaient déjà humides et ce serait la dernière chose à pleurer fort là-bas car je connaissais la grande tragédie.

J'ai passé assez de temps dans ce mémorial minimaliste et impressionnant. Il y avait près de 50 mètres d'acier en forme de flèche qui symbolise la renaissance nationale des Arméniens. Les dalles sont placées dans un cercle, représentant les provinces perdues en Turquie. Au centre du cercle, il y a une flamme éternelle. C'est tout le néant et le vide remplissent tout votre corps, une peine intéressante. Ils ont fait un très long mur le long de la route vers le mémorial, avec les noms des villes turques qui incluent les populations arméniennes qui ont été massacrées en Anatolie : Kars, Van, Bitlis, Mush et bien d'autres. L'atmosphère vous fait ressentir une profonde tristesse, difficile à décrire par des mots.

Construit en 1967, le complexe commémoratif du génocide arménien se trouve sur une colline au-dessus d'Erevan et est dédié à la mémoire de plus de 1,5 million d'Arméniens qui ont péri. © ianyanmag

Une nuit, alors que j'étais dans un bar, un client s'est approché, a mis sa main sur mon épaule et a crié « êtes-vous turc ? J'ai répondu « oui ». Il m'a demandé trois autres fois, et trois autres fois j'ai dit & #8220oui.”

« J'aime les Turcs, mais, a-t-il commencé. Une autre phrase avec "mais" et une autre conversation sur le génocide depuis longtemps, et la littérature et la musique et l'amour.

Un autre jour, j'attendais un autre ami devant l'Opéra, j'ai rencontré plusieurs étudiants et j'ai commencé à parler instantanément – ​​c'était très facile d'entamer une conversation car j'étais un étranger. Ils m'ont demandé d'où je venais, j'ai répondu que j'étais turc et que je visitais l'Arménie. Cependant, c'était presque impossible de le prouver, ils ont essayé de prouver que j'étais bien arménien. Pour eux, il était presque impossible pour un Turc de visiter Erevan et la seule explication de ma chaleur envers eux était que j'étais en fait arménien.
En demandant mon chemin, rencontrer des Arméniens qui parlent turc a été une autre surprise pour moi. La majorité des Arméniens syriens peuvent parler le turc. Ils voulaient parler de soutien turc aux forces d'opposition syriennes plutôt que de génocide. Ils ne pouvaient pas comprendre ce soutien pour être honnête, j'avais le même avis. Ils ont prédit que la politique turque se retournerait contre eux et que la Turquie allait se séparer. Je n'avais pas d'autre choix que de les écouter avec tristesse.
J'étais à l'aise dans la ville car Erevan était si sûre, les gens étaient chaleureux et amicaux. Après quelques blagues avec des amis arméniens, un soir, j'ai décidé de dire à tous les Arméniens que je rencontrais que j'étais turc. Je connaissais leurs réponses, mais dans l'ensemble, il serait bon d'observer. J'ai dit à tout le monde que j'étais turc en demandant des adresses, en mangeant quelque chose ou en payant ma facture. La réaction commune était presque la même à quel point vous êtes agréable de visiter ici, "J'ai visité Istanbul" ou "mes ancêtres venaient d'Arménie occidentale" (j'ai entendu Ainteb, Kars, Van, Bitlis et Mush plusieurs fois).

Le seul endroit exceptionnel où j'ai mangé était la place de Sarkis dans la rue Tumanyan, Mer Taghe (notre district). Il est originaire d'Antep par ses racines. J'avais entendu son nom avant de visiter Erevan. Manger du lahmajoun à sa place était sur ma liste de choses à faire.

J'avais mangé du lahmajoun dans de nombreux endroits en Turquie, notamment à Urfa et Antep, où ils étaient parfaits. Mais je n'ai jamais mangé de lahmajoun aussi savoureux. Sarkis était très sympathique, ses employés aussi. Il a dit que les Arméniens ont emmené lahmajoun en Anatolie. Il a ajouté qu'ils ont d'abord émigré en Syrie et dans d'autres pays arabes, puis qu'ils ont apporté la tradition en Arménie. C'était difficile de gagner la bataille pour pouvoir payer ma facture.

Une statue de Mesrop Mashtots, le créateur de l'alphabet arménien à Erevan/ © ianyanmag

Alors, qu'est-ce que ça fait d'être un Turc en Arménie ? Je ne sais pas ce que cela signifie d'être un étranger en Arménie. Mais je suis sûr que vivre ou passer des vacances dans une culture hospitalière et utile doit être une expérience extraordinaire et bonne pour les Américains ou les Européens. Pour un Turc comme moi, ce n'est pas extraordinaire. Pour quelqu'un qui a grandi dans une culture aussi hospitalière, ce n'est pas une surprise de voir des Arméniens serviables lorsque vous demandez une adresse. Parce que comme je dis toujours : nous n'avons pas une culture similaire, nous avons la même culture. Au-delà de tout, être Turc en Arménie est si spécial et extraordinaire. Les curieux commencent à poser des questions. La question qu'ils se posent est la suivante : pourquoi la Turquie ne reconnaît-elle pas le génocide arménien ? Les réponses diffèrent et la priorité change, mais mes réponses étaient pour la plupart ainsi : Tout d'abord, les Turcs ne savent pas exactement ce qui s'est passé à ce moment-là. Ils savent que des incidents inconfortables se sont produits, mais la théorie préférée est que les Arméniens ont collaboré avec les Russes, donc leur trahison a été éliminée et ils ont été punis. En plus de cela, derrière la décision d'expulsion dans le cadre de la même théorie, ils pensent que les milices arméniennes ont attaqué des civils turcs, donc les autorités ottomanes ont été obligées de prendre cette décision. Mais il faut dire qu'il y a une forte propagande et de l'ignorance derrière tout ça. En outre, il faut ajouter que le "problème arménien", dont on ne se souvient qu'une fois par an, est un très petit problème pour les Turcs.

Compte tenu de la politique intérieure intensive et de la culture populaire en Turquie, nous pouvons conclure qu'il y a une indifférence au « problème arménien ». En résumé, les Turcs ne s'intéressent pas aux Arméniens. Même si nous surmontons ces problèmes, la demande de terres ou la demande de dommages-intérêts devient prépondérante pour l'opinion publique. Et enfin, compte tenu de l'hésitation des gens à l'idée que leurs ancêtres ont perpétré le génocide, la Turquie est presque impossible à reconnaître le génocide.

Hrant Dink a dit « Nous sommes deux nations malades : les Arméniens et les Turcs. L'un vers l'autre. Les Arméniens souffrent d'un énorme traumatisme envers les Turcs, et les Turcs d'une énorme paranoïa. Nous sommes tous les deux cliniques. Mais qui va nous guérir ? Est-ce le Sénat français ou américain ? Qui donnera une ordonnance et qui est notre médecin ?. Et il répondit ainsi : « Les Arméniens sont les médecins des Turcs, et les Turcs sont les médecins des Arméniens. Il n'y a pas d'autre médecin ou prescription à part nous, notre médecine est le dialogue".

Je suis d'accord avec lui. J'espère qu'un jour nos deux nations pourront à nouveau se respecter et s'accepter. Quant à moi, je savais que j'avais laissé un morceau de mon cœur à Erevan et que j'allais revenir ici une fois de plus. Je savais que mes aventures avec l'Arménie venaient de commencer.

Ertugrul Yilmaz est né à Artvin, en Turquie, près de la frontière géorgienne, est diplômé de l'Université d'Istanbul avec un diplôme en administration des affaires et vit et travaille maintenant à Istanbul. Il s'intéresse à l'histoire, à la culture et aux communautés non musulmanes de l'Empire ottoman et de la Turquie.


Randonnées et trekkings en Arménie

Circuit aventure en Arménie / 4 jours

https://i0.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2021/04/adventure-tour.jpg?fit=940%2C760&ssl=1 760 940 armeniangeographic https://i1.wp. com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2021-04-16 12:13:47 2021-05-07 14:50:04 Circuit aventure en Arménie / 4 jours

Ascension du Mont Ararat / 6 Jours

https://i0.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2021/03/Ararat.jpg?fit=940%2C760&ssl=1 760 940 armeniangeographic https://i1.wp.com/ www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2021-03-17 16:21:25 2021-03-19 17:36:59 Ascension du mont Ararat / 6 jours

Arménie - Le voyage vers le haut / 9 jours

Ascension des montagnes Azhdahak et Aragats / 7 jours

https://i0.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2020/03/Арагатси-Аждаак-горный-тур-по-Армении_eng.jpg?fit=940%2C760&ssl=1 760 940 armeniangeographic https://i1.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2020-03-10 14:17:10 2021-03-05 17:48:15 Ascension des montagnes Azhdahak et Aragats / 7 jours

Trekking au mont Ararat / 7 jours

https://i0.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2015/05/69380368_494614774692616_3655945375753175040_n.jpg?fit=934%2C758&ssl=1 758 934 armeniangeographic https://i1.wp.com/ www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2019-10-01 14:17:15 2021-03-19 20:04:46 Mont Ararat Trekking Tour / 7 jours

À la poursuite des volcans arméniens / 7 jours

Randonnée à travers l'Arménie et la Géorgie / 11 jours

https://i1.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2017/02/16763478_1401873989844329_609052210_o-1.jpg?fit=1201%2C801&ssl=1 801 1201 armeniangeographic https://i1.wp. com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2018-12-02 17:36:09 2021-02-24 18:02:50 Randonnée à travers l'Arménie et la Géorgie / 11 jours

Trekking dans les montagnes d'Arménie / 11 jours

https://i1.wp.com/www.armgeo.am/wp-content/uploads/2018/11/47688347_383798619022014_65900303152578560_n.jpg?fit=934%2C758&ssl=1 758 934 armeniangeographic https://i1.wp.com/ www.armgeo.am/wp-content/uploads/2019/03/55549671_2457333277827249_2112487318169321472_n.png armeniangeographic 2018-11-30 16:03:56 2021-05-19 18:29:25 Trekking dans les montagnes d'Arménie / 11 jours

Randonnée dans les zones spécialement protégées d'Arménie / 10 jours

Partager cette entrée

Arménien_geographic

Explorez l'Arménie avec nous
Randonnées et trekkings en Arménie ⛰️
Toutes les photos sur notre page sont de nos voyages
☎️ +37443 00 5165 (Viber, WhatsApp)


Preuve étymologique

Mesha signifie «être tiré hors de l'eau», le nom qui lui a probablement été donné par Noé. Nax-xuan est une interprétation grecque de l'hébreu, noach tsywn , "Noé's Sion" ou "la capitale de Noé", un nom donné à la ville par les générations suivantes.

Mesha est une variante de Moshé signifiant « sauvé par l'eau » car Moïse (Moshe en hébreu) ​​a été sauvé du Nil. Dans l'antique L'épopée de Gilgamesh , Gilgamesh (Nimrod/Herakles) a voyagé dans les montagnes de Mashu trouver Utnapishtim (Noé/Néréus), l'homme qui avait amené l'humanité à travers le déluge. Gilgamesh (Gl-Gm-Mesh) signifie "l'homme qui a révélé Mesha".

Genèse 10 :21 fait référence au fils de Noé, Sem, comme « l’ancêtre de tous les fils d’Eber ». On disait qu'ils habitaient « vers Sephar, une montagne de l'Est », étant venus « de Mesha » (Genèse 10 :30). Les noms kurdes traditionnels de la montagne sont aujourd'hui Masher Dag et Mashur Dag ce qui signifie respectueusement, la montagne apocalyptique et la montagne de la résurrection.

Une caractéristique géologique massive à double sommet sur le site de l'ancrage du navire de Noé. Le soulèvement du calcaire est d'environ trois cents pieds de calcaire crétacé blanc pur, une falaise extrêmement visible et impressionnante, qui apparaît comme un mur atteignant le ciel lorsque l'on se tient en dessous. (Image : Accord de David Allen).

Dans Shemitic (du fils de Noé, Shem), l'endroit où Noé a résidé était aussi appelé Dilmun ce qui signifie « la demeure des pendants (desséchés) », une épithète appropriée pour ceux qui sont restés au sec sur la montagne après le déluge mondial. Les deux noms, Mesha et Dilmun, attestent du salut de Noé du déluge à cet endroit.


Erevan au mont Ararat vue

Salut tout le monde. moi et mon partenaire voyageons en Arménie en septembre et planifions actuellement notre itinéraire et proposons des idées.

Nous serons basés à Erevan pour 6 nuits mais nous aimerions idéalement aller voir le mont Ararat depuis un point de vue (pas l'escalader. ). Je me demandais s'il y avait de belles villes à proximité qui vaudraient la peine d'être visitées et d'y passer une nuit peut-être?

La meilleure façon de voyager depuis Erevan ?

Etc serait grandement apprécié

Le meilleur endroit pour voir le mont Ararat est Khor Virap, qui est le point le plus proche de la frontière.

Le meilleur moyen de s'y rendre est le taxi. C'est à une heure de route.

Ne vaut pas la peine d'y passer la nuit car il n'est qu'à une heure de route.

Vous pouvez voir le mont Ararat depuis Erevan, eh bien cela dépend d'où (depuis le balcon du Glide Hostel, par exemple).

Je suis allé à Khor Virap en bus, mais il n'y en a que quelques-uns chaque jour,

Vous pouvez louer une voiture pour la journée et après Khor Virap, traverser le pays jusqu'au monastère de Noravank, puis jusqu'à Martuni, autour du lac Sevan, puis retour à Erevan.

Cela semble trop, mais c'est parfaitement possible, nous avons fait quelque chose comme ça deux fois, et le paysage sur le chemin est spectaculaire.

Conduire en Arménie est très facile et sans stress, et les routes sont bonnes. Vous devriez obtenir une carte SIM à l'arrivée (assurez-vous que votre téléphone est déverrouillé) - vous pouvez obtenir beaucoup de Go à moindre coût. J'utilise toujours Beeline, il devrait y avoir un point de vente à l'aéroport. https://beta.beeline.am/en-us/about/about_company/news/details/noviy-ofis-beeline/

Merci pour vos bons conseils !!

C'est formidable que vous ayez décidé de visiter la merveilleuse Arménie.

Oui, Khor Virap est le point le plus proche pour profiter de la vue majestueuse d'Ararat. Ce n'est pas loin d'Erevan (1 heure), donc au cours de cette visite, continuez votre chemin vers Noravanq et admirez les magnifiques roches et falaises rouges. Que ce soit pour continuer votre chemin vers Jermuk ou revenir à Erevan par le col de Selim et faire une merveilleuse visite photographique.

Vous pouvez profiter de la vue sur le mont Ararat à Erevan - tous les matins et tous les soirs - depuis la hauteur de la magnifique Cascade. Il y a aussi beaucoup de restaurants avec vue sur le mont - Cascade Royal, restaurant Montmartre et bar à cocktails.

Bon voyage en Arménie !

La vue que vous aurez sur le mont Ararat dépend non seulement de votre emplacement, mais aussi des conditions météorologiques actuelles. Je viens de passer 2 semaines à Erevan et il y a eu des jours où Ararat était complètement caché, et un jour, il faisait clair toute la journée et voir le coucher de soleil sur la montagne était assez spécial.

Comme déjà mentionné, Khor Virap et Noravank sont des endroits à ne pas manquer. Je ne suis pas d'accord avec le numéro 3 sur la conduite, ce n'est pas sans stress et les routes en dehors de la ville sont difficiles, donc ma suggestion serait d'embaucher un chauffeur local ou de faire une visite organisée.

Cela me chatouille toujours quand les gens disent que les routes arméniennes sont difficiles :) Ce sont peut-être les routes les moins difficiles sur lesquelles j'ai jamais conduit, et comparées à quelque part comme la Californie ou l'Italie, elles sont un jeu d'enfant absolu, même à Erevan. En dehors d'Erevan, vous avez pratiquement les routes pour vous, la qualité de la surface est généralement excellente, et tant que vous avez une carte SIM locale et utilisez Google Maps, vous ne pouvez pas vous perdre.

Le plus difficile est peut-être de faire le plein de carburant quand un peu de russe peut s'avérer utile, mais il est assez facile de se faire comprendre.

Nous y allons chaque année et avons parcouru toutes les régions du pays, ainsi que l'Artsakh (Nagorno-Karabakh) sans aucun problème. Essaie!


Vue du mont Ararat depuis l'Arménie - Histoire


Mont Ararat 1999 - Avec l'aimable autorisation de Rob Michelson

Le mont Ararat est situé dans l'est de la Turquie aux frontières de l'Iran, de l'Arménie (anciennement U.R.S.S.) et de Nakchivan. Cette montagne volcanique s'élève à 5 165 mètres ou 16 945 pieds de haut, bien au-dessus des plaines qui culminent à 2 000 à 3 000 pieds, et est le point le plus élevé de l'ancien territoire d'Urartu, une région qui couvrait des dizaines de milliers de kilomètres carrés avec des centaines de montagnes. . Ararat est le nouveau nom arménien de Urartu du Torah hébraïque écrit par Moïse (vers 1400 av. J.-C.), qui n'incluait que les consonnes "rrt". Cependant, les traducteurs de la Bible ont remplacé le "rrt" par le nom ultérieur, "Ararat" ou "Arménie". Les rois assyriens ont écrit sur les batailles contre les tribus urartiennes du XIIIe siècle av. Le nom Urartu a ensuite disparu de l'histoire (jusqu'à ce que les archéologues le redécouvrent dans les années 1800) et a été remplacé par Ararat et l'Arménie dans les environs ainsi que dans les traductions de la Bible en anglais, les cartes, etc. Au fil de l'histoire au cours des premier et deuxième millénaires J.-C., la montagne est devenue connue sous le nom d'Ararat et la région sous le nom d'Arménie.

Le mont Ararat est peut-être la plus grande montagne de masse ou de volume au monde car il est énorme (il faut vraiment le voir en personne pour apprécier son immensité) et s'élève à 17 000 pieds des plaines qui l'entourent à 2 000 à 3 000 pieds tandis que la plupart d'autres grandes montagnes sont dans une chaîne de montagnes avec moins de circonférence différentielle et de base. Ararat n'a que quelques arbres indigènes qui poussent dans le village d'Ahora, des arbustes autour de Korhan et plusieurs petites forêts sur Little Ararat. Les points de vue diffèrent quant à savoir si Ararat a formé une grande partie de sa taille après l'inondation (post-inondation) ou partiellement pendant l'inondation avec le soulèvement post-inondation et les coulées de lave. Certains géologues comme Clifford Burdick ont ​​trouvé de la lave en coussin (lave crachée dans l'eau, la glace ou la neige) jusqu'au niveau de 14 000 pieds où commence généralement la calotte glaciaire de 17 milles carrés. Cependant, étant donné que la lave en coussin peut être formée avec de la glace ou de l'eau de neige, ce n'est pas un argument convaincant pour une création de montagne au moment des inondations. Les géologues pensent que des montagnes cylindriques et très escarpées comme Little Ararat montrent qu'il s'agit très probablement d'une montagne post-inondation. Il existe également des revendications de fossiles et de couches sédimentaires sur le Grand Ararat, mais ces revendications n'ont pas été étayées par des preuves concrètes à cette date, bien qu'il existe des preuves de fossiles dans les calcaires de la vallée d'Ararat provenant à la fois du géologue Abich et des explorateurs.

De 14 000 pieds à 17 000 pieds, une grande partie de la lave est recouverte d'une calotte glaciaire d'environ 17 milles carrés et pouvant atteindre 350 pieds de profondeur. Tel que calculé par ArcImage, les coordonnées qui couvrent la zone de la calotte glaciaire sur le mont Ararat sont N 39 degrés 41' à N 39 degrés 44', E 44 degrés 15' 30" à E 44 degrés 19' 30". L'aire de ce rectangle est d'environ 31,6 kilomètres carrés.

La région du mont Ararat ainsi que la vallée de la rivière Araxes constituent un point de départ possible pour l'archéologie de la culture transcaucasienne ancienne avec sa céramique brunie rouge-noir distinctive. Il existe un certain nombre de sites archéologiques chalcolithiques et de l'âge du bronze ancien autour du mont Ararat en Turquie, en Arménie et à Nakchivan. Les archéologues aimeraient faire davantage de recherches dans cette zone, mais il est difficile d'obtenir la permission de faire des recherches dans la région frontalière et la frontière divise la zone de recherche en nations distinctes. Cependant, ArcImaging a pu obtenir l'autorisation en 2001 pour la première étude archéologique du mont Ararat depuis les années 1980. L'étude archéologique du mont Ararat, co-écrite par les professeurs d'archéologie de l'Université Atatürk à Erzurum, en Turquie, et Rex Geissler d'ArcImaging a été publiée dans l'édition d'été 2008 de Bible and Spade par Associates for Biblical Research (ABR) .

Première référence historique à l'arche de Noé sur le mont Ararat

La première référence historique évidente à la géographie entourant l'atterrissage de l'arche de Noé sur le mont Ararat est le récit de l'historien de l'Église primitive Philostorgius vers 425 après JC. La traduction de 2007 de Philostorgius a été éditée par Philip R. Amidon, originaire de Joseph Bidez, à l'exception des extraits de les chroniques syriaques. Amidon souligne comment Philostorgius a fait un grand usage des immenses ressources de la bibliothèque de Constantinople dans ses écrits, ce qui devrait nous donner plus de confiance dans sa géographie.

Comment se fait-il que Philostorgius sache même que l'Arche a atterri sur le mont Ararat arménien en ca. 425 après JC si soi-disant (comme le soutiennent Bailey et al.) personne n'a eu cette idée jusqu'à l'époque médiévale et personne n'a jamais fait une telle identification jusqu'alors ? Amidon déclare ce qui suit dans l'introduction à propos de Philostorgius :

« Le laïc érudit et ardemment eunomien Philostorgius, né en Cappadoce vers 368, détestait de tout cœur l'historiographie que l'on peut imaginer [cette référence fait référence aux partisans du Symbole de Nicée du Concile de Nicée comme Rufinus qui traduisit et étendit / massa les écrits d'Eusèbe de Césarée en latin pour montrer son soutien au christianisme de Nicée]. Les restes de ses écrits témoignent d'une vive curiosité intellectuelle encouragée par son credo sectaire, dont le Dieu n'est pas la divinité cachée du gnosticisme mais celui dont la substance même peut être connue par la raison humaine dirigée correctement. Il a évidemment bu profondément des bibliothèques, musées et archives de Constantinople, ses spectacles dissemblables mettant au point un tableau du siècle précédent très différent de celui peint par Rufin, avec qui son propre récit, lorsqu'il en vint à l'écrire, était en effet en fréquent Il est apparu quelque part entre 425 et 433, en douze livres reliés en deux volumes, sa période appropriée les années de 320 à 425. Philostorgius regroupe en fait en un seul parti « homoousien » tous les chrétiens qui s'opposaient à l'eunomianisme (de la même manière que les sympathisants de Nicée aiment appeler « arien » quiconque rejette le terme « consubstantiel » tel qu'il est utilisé dans le Credo de Nicée) . Tel est le drame central de l'histoire de notre auteur : la lutte permanente entre la vraie foi monothéiste du peuple de Dieu et les forces païennes déployées contre elle. Le gnosticisme est toujours le partenaire silencieux dans les débats entre Nicée et les chrétiens eunomiens, le véritable ennemi contre lequel Aetius a mené la bataille qui a failli conduire à sa mort. Et il existe des preuves que ce point de vue vient d'Eunome lui-même. Ceci étant la teneur de l'histoire de Philostorge, il n'est pas surprenant que le gouvernement qui a défendu la foi de Nicée cherche à la supprimer, puisqu'il avait auparavant ordonné l'incendie des œuvres d'Eunome, l'un des grands héros de son histoire. Il a suivi l'exemple d'Hérodote dans l'historiographie, brodant son récit avec des excursions savantes dans la géographie et l'histoire naturelle et en cultivant en général un style qui le recommanderait à ses lecteurs. Le style n'était pas un spectacle vide. Son immersion dans les ressources savantes offertes par Constantinople nous a préservé, même dans l'abrégé de son œuvre originale, des traditions qui sont autrement inconnues ou qui ajoutent de la perspective à des questions liées ailleurs. »

Philostorgius a déclaré ce qui suit à propos de l'arche de Noé et du mont Ararat dans le livre 3, incarné par Photius qui, selon Amidon, "est généralement un exemple prudent, bien qu'hostile, et ses gloses éditoriales peuvent généralement être détectées":

"Le golfe Persique, qui est formé par l'océan lorsqu'il y pénètre, est immense et est encerclé par de nombreuses nations. Le Tigre est l'un des énormes fleuves qui y déversent leurs ruisseaux à son embouchure. Le Tigre semble avoir sa source à l'est, au sud de la mer Caspienne à Corduena, et il passe devant la Syrie, mais quand il arrive dans la région de Suse, l'Euphrate y joint son courant, et ainsi il bout en avant, gonflé maintenant à une grande taille. ils disent qu'il s'appelle "Tigre" d'après l'animal. Mais avant qu'il ne descende vers la mer, il se divise en deux grands fleuves, puis il se jette dans le golfe Persique à partir de ces deux bouches à son extrémité, qui sont séparées l'une de l'autre. Il coupe ainsi une étendue de terrain considérable entre les deux, ce qui en fait une île à la fois du fleuve et de la mer, il est habité par un peuple appelé les Mesenes.Quant à l'Euphrate, il semble prendre sa source en L'Arménie, où se trouve le mont Ararat. La montagne est encore appelée par ce nom par les Arméniens . C'est là que, selon les écritures, l'arche s'est immobilisée, et on dit que des restes considérables de son bois et de ses clous y sont encore conservés. De là, l'Euphrate commence comme un petit ruisseau, devenant de plus en plus gros au fur et à mesure qu'il avance et partageant son nom avec les nombreux fleuves qui s'y jettent. Il se fraie un chemin à travers le Grand et le Petit Arménien puis continue, divisant d'abord la Syrie qui est proprement appelée Euphratensis et ensuite aussi le reste de la Syrie. Ayant traversé cette région et le reste [de la Syrie], et ayant divisé les terres qu'elle traverse en une série de circonvolutions de toutes sortes avec son cours tortueux, elle s'approche de l'Arabie. Là, son chemin l'emmène en cercle face à la mer Rouge en contournant une vaste région, après quoi il tourne vers le vent de Caecias, à mi-chemin entre le nord et l'est. Il se dirige ensuite vers le Tigre, bien qu'il ne puisse s'y joindre tout entier, mais perdant une partie de lui-même en chemin, il vide le reste de lui-même dans le Tigre tout près de Suse, ce reste étant un puissant ruisseau tout à fait capable d'emporter navires. Là, il abandonne également son nom et coule avec le Tigre jusqu'au golfe Persique. La terre entre ces deux fleuves, le Tigre et l'Euphrate, s'appelle la Mésopotamie."

Frontières de la carte archéologique d'Urartu (rouge) avec les sites archéologiques d'Urartian (orange) basées sur les recherches du Dr Paul Zimansky

Étant donné que les parties supérieures de cette montagne volcanique sont partout recouvertes de roches de lave brisées et qu'il est actuellement extrêmement difficile de monter ou de descendre, son état actuel en fait un mauvais emplacement pour l'atterrissage de l'arche de Noé et pour tous les animaux de descendre facilement. Certains ont émis l'hypothèse que la montagne était plus basse après le déluge, puis s'est élevée plus tard avec plus d'activité volcanique autour des cônes parasites similaires à Little Ararat. Pourtant, le mont Ararat abrite la majeure partie des témoins oculaires présumés de la structure en forme de bateau depuis 1850. Ces témoins oculaires "présumés" sont l'une des raisons pour lesquelles la recherche peut se poursuivre sur la montagne.

Compte tenu des recherches approfondies qui ont eu lieu sur le mont Ararat, il semble juste de dire que si l'arche de Noé a survécu jusqu'aux temps modernes et se trouve quelque part sur Ararat, il reste peu de nouveaux endroits sur la montagne à rechercher à moins qu'elle ne soit enterrée sous la glace. calotte ou lave. Il y a eu de nombreuses expéditions, récits, observations présumées, anomalies et allégations de découverte impliquant le mont Ararat. Ce qui manque, ce sont des preuves scientifiques ou des photos qui montrent que l'arche de Noé a survécu jusqu'à aujourd'hui. Cependant, il faut également considérer la possibilité que l'arche de Noé ait atterri sur le mont Ararat et ait ensuite été détruite, ce qui est la possibilité évoquée dans l'article Même si l'arche de Noé n'est pas prouvée, l'arche de Noé aurait toujours pu atterrir sur le mont Ararat. .

Compte tenu de toutes les expéditions terrestres et aériennes (et une avec des capacités de cartographie sophistiquées), on devrait supposer que si les restes de l'arche de Noé se trouvent bien sur le mont Ararat, ils ne sont pas bien visibles si le bateau est là, il doit être enterré. There have been 2 attempts that used sub-surface Radar (Ground Penetrating Radar - GPR) technology on Mount Ararat to look under the ice. The 1988 Willis expedition and the 1989 Aaron/Garbe/Corbin expedition used GPR. The 1988 Willis expedition successfully surveyed the eastern summit plateau and the saddle area between the two peaks, concluding there were no Ark remains under the ice. The 1989 expedition was not as successful as the preceding year, where a less-capable GPR system was used in temperate (melting) ice cap conditions on the western plateau of Mount Ararat. However, they were able to determine the ice depth on the western plateau and scale the size of the Ark. As the next generation of commercial RADAR Satellites become available, the GPR will not be needed and it should be clear if any anomalies are underneath the ice cap.

If the remains of Noah's Ark were in moving ice on Mount Ararat (there is only one legitimate glacier, the Black Glacier, though there are other moving ice flows like the so-called Parrot Glacier), the Ark would have been ground to bits. ArcImaging contends that until the entire mountain has been adequately "sub-surface" surveyed using the latest RADAR technology, some people such as the alleged eyewitnesses contended that the Ararat ice cap contains the remains of Noah's Ark since about 90% of the supposed eyewitnesses claim that the boat was sticking out of the ice even though the explorers over the past 50 years did not see the same boat-like structure.

The Urartu/Ararat Boundaries by Rex Geissler, Gordon Franz, and Bill Crouse

Mount Ararat Archaeological Survey by Rex Geissler and Ataturk University Archaeologists


Armenia Nuclear Energy

Your Easy-access (EZA) account allows those in your organization to download content for the following uses:

  • Tests
  • Samples
  • Composites
  • Layouts
  • Rough cuts
  • Preliminary edits

It overrides the standard online composite license for still images and video on the Getty Images website. The EZA account is not a license. In order to finalize your project with the material you downloaded from your EZA account, you need to secure a license. Without a license, no further use can be made, such as:

  • focus group presentations
  • external presentations
  • final materials distributed inside your organization
  • any materials distributed outside your organization
  • any materials distributed to the public (such as advertising, marketing)

Because collections are continually updated, Getty Images cannot guarantee that any particular item will be available until time of licensing. Please carefully review any restrictions accompanying the Licensed Material on the Getty Images website, and contact your Getty Images representative if you have a question about them. Your EZA account will remain in place for a year. Your Getty Images representative will discuss a renewal with you.

By clicking the Download button, you accept the responsibility for using unreleased content (including obtaining any clearances required for your use) and agree to abide by any restrictions.


Mount Armaghan

The Armaghan mountain located in the Gegharkunik region is not only an easy feat but an unforgettable one, too. Located at 2,829 meters, it is considered to be easy to reach both by car and on foot and it’s also possible to climb in the winter (make sure you have snowshoes!). However, most people are attracted by the stunning views at the top, which is why they choose to take on this daring adventure.

When you reach the top of the mountain, not only are you greeted by stunning views of the surrounding area, but there is also a small crater lake at the top of the mountain and a church that was built in 2009.


Mountain Ararat (Masis)

Ararat (5165m) is the highest mountain of Armenian highland. It is an apart mountain massif which consists of 2 cone-shaped parts: Masis (5165m) and Sis (3925m). Masis is the highest summit in the world by relative altitude (4300m).

The base of Ararat has an outline of 130km and covers area of 1200sq.km. Summits are separated by tub-shaped saddle length of 2688m.

The top of Ararat is covered with eternal snow (lower border 4100-4250m) which feeds about 30 glaciers. The glaciers on the south-western slope go down up to 3850m. Traces of Anthropogenic glaciations are evident at altitudes of 2800-3000m. Slops and especially near summit uplands are covered with storm-beaten moraines of volcanic rocks which are called &ldquoStone seas&rdquo.

The name &ldquoArarat&rdquo was first mentioned in VII age BC in the Bible. The name of &ldquoUrartu&rdquo (Ararat) Kingdom is also from here.

Ararat - is that holy biblical mountain, on which at the time of the Flood Noah's ark stopped. Eight people survived on the top of mountain. Noah- the father of new humanity, his wife, sons and wives of his sons. The history of salvation of Noah and his family is mentioned in the Bible. So, from the top of Masis began a history of a new humanity. Noah went to the south-east from Ararat Mount and called this place Nakhijevan (&ldquoijevan&rdquo in Armenian means shelter).

In ancient times the Ararat Mount with its beautiness and impressiveness had a mysterious effect on the Armenian people. It awarded to be a cult of worship. In the ancient faith of the Armenians, Masis was the repository of the brave souls who had guarded Masis against the people invasions.

According to the ancient legend &ldquoArtavazd&rdquo, the Armenian king Artavazd was chained in Ararat gulf and was trying to get out. According to legend, Artavazd has been tightened by the land at the source of the river Gino.

For the first time, the anchorite Hakob Mtzbetsi tried to get on the top of mount, on purpose of finding and bringing a piece of Noah&rsquos Ark. But on the way he got tired and fell asleep. At that moment an angel of God sent him a cross-piece from the ark. A spring flows out in the same place where he was asleep and then it was called Hakob&rsquos spring. In the IV century St.Hakop monastery was found in the north-eastern slope of Masis, in Akori village.

Ararat is a saint witness of biblical mysterious events. According to legend, the guardian angels of Noah's ark are flying over the Masis.

In 1829 a great Armenian writer Khachatur Abovyan together with Professor Friedrikh Parrot from Dorpat University, and after, in 1846 with an Englishman Semur has climbed Masis mountine. There is a version that he and then rose this mountain but he went astray and disappeared.

Masis has a steep and rocky peak turned to the north. The slopes are separated with radiated gorges and ravines. A gorge, located on the north-eastern slope, which is known as &ldquoMaseats Vih&rdquo (abyss), stretches from top to bottom (about 10km) and near the top it is deepened more then 1000m. The base part is cupola-shaped, with moderate inclined slopes .The separate parts of the base are corrugated uplands, with a height of 3250-3450m.

Sis is a conical mountain range which summit is undulating plain, covered with rocks and heaps of stones. Slopes are fairly steep and splited. It is deprived of eternal snow and glaciers.

Ararat is a volcano, consists of powerful lavas of the Neogene. Lava, being more viscous, was gathered in the eruptive zone, because of what mountain range is also considered to be an extrusion mass. Much of the conical elevations, located on the slopes, are the centers of volcanic lavas.

The base of Ararat Mount is divided into separate parts by tectonic violation, and in the Neogene-Anthropogene was subjected to differential vertical movements.

The origin of the mountain due to the crust of South Araks&rsquo large cleft. Acid has emerged from the gap and later - the main magma, which covered both, the base of fold and the part of mio-politsen and anthropogen lake sediments which were accumulated in related concavity.

Ararat is one of the active seismic zones of the Armenian highland. Destroyable earthquakes (in 139, 1319, 1679, 1840, 1887and so on) took place many times. In 1840, due to the earthquake, were destroyed the monastery of St.Hakob which was located in Maseats gorge and adjacent to it Akori village. Movses Khorenatsi links the origin of Maseats gorge with the earthquake in 139.

Ararat has building materials of volcanic origin. The vertical climatic zone, on the Ararat mount, is expressed very well. Winter is hard, stable and with thick snow cover. In January the average temperature ranges from -6 °C (at the bottom) to -25 °C (on the top), in July-from 26 °C (at the bottom) to 0 °C and low (on the top).

Atmospheric phenomena in the bottom did not excel in 250mm in a year, but in summit it reaches to 1000mm.Precipitations mostly are pouring in spring, lesser-in winter.

Despite the abundant atmospheric phenomena, apical slopes are dry and desert like a stone (known only the spring of St.Hakob and the river of Gino). This circumstance is conditioned by the fracture of volcanic rocks of summit, which rapidly absorbs the rainfalls.

From the northern slope of Mount Ararat, south from the village Dashburun, the source of Araks - Mijin Sevjur(Average Blackwater) flows. From the south, river Gino joins to Sevjur, watering gardens and fields of the &ldquoAkori&rdquo village.

Middle zone vegetation of Ararat (1500-3500m) is quite magnificent. There are luxuriant juniper bushes and pastures. In the lower zone (1500-3500m) semi-desert plants and bushes are dominated, as well in marshes - the reeds, only near the Sardar Boulagh spring grows birch bushes.

Ararat is rich in animal and bird worlds. In ancient times, Ararat has been a hunting place for the Kings.

Ararat has been and continues to be a source of inspiration for the Armenian people.


Voir la vidéo: Le mont Ararat, le symbole de lArménie (Mai 2022).