Informations

Couronnement d'Harold Godwinson



Harold Godwinson - Roi d'Angleterre, 1066

Je suis un dirigeant principal chargé de la supervision stratégique des résultats, de l'intervention et des données de l'ensemble de l'école dans une grande école polyvalente mixte 11-18 au Royaume-Uni. Nous obtenons de très bons résultats aux KS4 et KS5. J'enseigne actuellement les spécifications AQA GCSE et OCR A-Level History. Je suis examinateur principal depuis un certain nombre d'années et j'ai assisté à de nombreux programmes de formation continue qui m'ont permis de bien comprendre les exigences et les attentes des nouveaux programmes d'études GCSE et AS/A-Level.

Partagez ceci

docx, 13,84 Ko mp4, 19,27 Mo mp4, 18,19 Mo pptx, 40,57 Mo pptx, 49,78 Ko doc, 1,29 Mo docx, 196,81 Ko

AQA GCSE Histoire : Études de profondeur britanniques : Angleterre normande, c1066–c1100 - Les Normands : conquête et contrôle. Les ressources sont également adaptées à Edexcel, OCR, WJEC GCSE History et iGCSE History.

Décrivez le couronnement d'Harold Godwinson.
Expliquez les défis rencontrés par Harold Godwinson .
Objectif de la leçon : dans quelle mesure le roi Harold avait-il plus à s'inquiéter que son frère ?

Les ressources que j'ai créées ont permis à ma classe d'histoire du GCSE d'atteindre P8 +0,57 lors de la série d'examens d'été 2019 et de nombreux étudiants ont obtenu le niveau 9 - le plus élevé de toutes les classes de toute mon école. De plus, cette composante spécifique - British Depth Studies - était bien au-dessus de la moyenne pour chaque question selon l'analyse améliorée des résultats de l'AQA.

En raison de la notation de l'histoire du GCSE pour l'AQA lors de la série d'examens d'été 2019, toutes mes ressources d'origine ont été modifiées et mises à jour pour les étudiants qui étudient le programme d'histoire du GCSE. De plus, j'ai utilisé les commentaires d'étudiants, de collègues professionnels, de collègues expérimentés et de mon propre jugement professionnel pour m'assurer que chaque ressource vous aidera à enseigner des cours d'histoire de qualité.

Obtenez cette ressource dans le cadre d'un forfait et économisez jusqu'à 83 %

Un bundle est un ensemble de ressources regroupées pour enseigner un sujet particulier, ou une série de leçons, en un seul endroit.

Les Normands : Conquête et contrôle 1/2 : l'Angleterre normande, c1066-c1100

AQA GCSE Spécification de l'histoire Grande-Bretagne : Études de profondeur britanniques : Angleterre normande, c1066–c1100 - Les Normands : conquête et contrôle. Les ressources sont également adaptées à Edexcel, OCR, WJEC GCSE History et iGCSE History. Veuillez noter qu'en raison du nombre de ressources, il s'agit de la moitié de l'unité. Vous pouvez acheter l'autre moitié de cet appareil séparément. • Causes de Norman Conquest, y compris la mort d'Edouard le Confesseur, les demandeurs et les réclamations. • Aspects militaires : Bataille de Stamford Bridge Bataille d'Hastings, innovations militaires tactiques anglo-saxonnes et normandes, notamment cavalerie et châteaux. • Établir et maintenir le contrôle : les révoltes Harrying of the North, 1067-1075 La direction et le gouvernement du roi Guillaume II et son héritage. Les ressources que j'ai créées ont permis à ma classe d'histoire du GCSE d'atteindre P8 +0,57 lors de la série d'examens d'été 2019 et de nombreux étudiants ont obtenu le niveau 9 - le plus élevé de toutes les classes de toute mon école. De plus, cette composante spécifique - British Depth Studies - était bien au-dessus de la moyenne pour chaque question selon l'analyse améliorée des résultats de l'AQA. En raison de la notation de l'histoire du GCSE pour l'AQA lors de la série d'examens d'été 2019, toutes mes ressources d'origine ont été modifiées et mises à jour pour les étudiants qui étudient le programme d'histoire du GCSE. De plus, j'ai utilisé les commentaires des étudiants, des collègues professionnels, des collègues expérimentés et mon propre jugement professionnel pour m'assurer que chaque ressource vous aidera à enseigner des cours d'histoire de qualité. Protection des droits d'auteur ©


Couronnement d'Harold

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


1066 et la Tapisserie de Bayeux

Vendredi dernier, le 14 octobre, marquait le 950e anniversaire de la bataille d'Hastings.&# xA0 Le 14 octobre 1066, Guillaume le Conquérant envahit l'Angleterre et renversa le dernier roi anglo-saxon, Harold Godwinson. La Tapisserie de Bayeux commémore les événements de cette époque mouvementée. Ma collègue Emily a un livre dépliant de la tapisserie, et j'ai pensé qu'il serait amusant de fournir quelques photographies de séquences de cette reproduction de la tapisserie.

Alors que la tapisserie commence, Edward le Confesseur envoie Harold en France pour rencontrer William.&# xA0 Les premières scènes incluent le début du voyage d'Harold en Normandie.

La Tapisserie de Bayeux (1) / Photographie d'Andrew Weber

Les scènes suivantes décrivent le dangereux voyage d'Harold pour voir William : un voyage qui comprenait le mauvais temps et un noble voyou qui a kidnappé Harold. Mais enfin, nous voyons Harold arriver au château de William.

La Tapisserie de Bayeux, (14) / Photographie d'Andrew Weber

Harold et William partent ensuite pour combattre Conan, duc de Bretagne, et après la défaite de Conan, William chevaliers Harold.&# xA0 Harold accepte également d'épouser la fille de William&# 8217s, Aelgyve.&# xA0 Harold&# xA0 jure fidélité à William&# 8212l'acte d'un vassal féodal à son seigneur.&# xA0 Harold prend alors la mer, retournant en Angleterre.

La Tapisserie de Bayeux (23) / Photographie d'Andrew Weber

Les scènes suivantes montrent la mort d'Edward et le couronnement d'Harold, qui ont eu lieu le 6 janvier 1066.

La Tapisserie de Bayeux (30) / Photographie d'Andrew Weber

Après avoir appris ces événements (à travers ses espions), William ordonne la construction d'une flotte d'invasion. Certaines de mes images préférées dans la tapisserie sont les scènes de la flotte et les batailles, y compris la défaite finale de l'armée d'Harold. et sa mort au combat.

La Tapisserie de Bayeux (38 et 39) / Photographie d'Andrew Weber

La Tapisserie de Bayeux (56 et 57) / Photographie d'Andrew Weber

Il est important de comprendre que la tapisserie raconte l'histoire du point de vue normand.  Un certain nombre de scènes de la tapisserie décrivent la relation entre William et Harold, et impliquent que Harold est le vassal de William&# 8217.  Pour les Normands, l'action d'Harold pour réclamer le trône anglais n'était pas seulement une trahison politique, mais représentait la rupture d'un lien personnel entre un chef et son vassal.

Ajouter un commentaire

Ce blog est régi par les règles générales d'un discours civil respectueux. Vous êtes entièrement responsable de tout ce que vous publiez. Le contenu de tous les commentaires est rendu public, sauf indication contraire claire. La Bibliothèque du Congrès ne contrôle pas le contenu publié. Néanmoins, la Bibliothèque du Congrès peut surveiller tout contenu généré par l'utilisateur à sa guise et se réserve le droit de supprimer le contenu pour quelque raison que ce soit, sans consentement. Les liens gratuits vers des sites sont considérés comme du spam et peuvent entraîner la suppression de commentaires. Nous nous réservons en outre le droit, à notre seule discrétion, de retirer à un utilisateur le privilège de publier du contenu sur le site de la Bibliothèque. Lisez notre politique de commentaires et de publication.


Tapisserie de Bayeux : Les insulaires qui ont terminé les scènes finales

Il y a près de 1 000 ans, alors que Guillaume le Conquérant était assis sur son trône d'Angleterre nouvellement gagné, une équipe de brodeurs travaillait sur une tapisserie destinée à immortaliser son exploit.

La tapisserie, relatant la conquête normande de l'Angleterre et cette bataille en 1066, est considérée comme une merveille de l'Europe médiévale. Cependant, depuis qu'il a été " redécouvert " par des érudits au 18ème siècle, sa scène finale originale a disparu.

Au lieu de cela, les scènes finales montraient la mort d'Harold Godwinson, le roi anglo-saxon, et de ses troupes non blindées fuyant après leur défaite à Hastings. Personne n'est sûr de la longueur de la tapisserie d'origine ou de ce qu'elle montrait, mais la plupart des experts pensent qu'il s'agissait d'une pièce de 2,5 à 3 m comprenant une représentation du couronnement de William le jour de Noël en 1066.

Maintenant, une équipe de brodeuses d'Aurigny, une petite île juste au large des côtes de la Normandie natale de William, a « terminé » le travail. Le projet a duré un an et tout a été mis en œuvre pour qu'il corresponde à son célèbre ancêtre. Les broderies utilisaient les mêmes techniques, tissus, couleurs et types de laine similaires à l'original médiéval.

La nouvelle tapisserie a la même hauteur que l'originale et 3 m de long, avec quatre panneaux montrant les événements qui ont suivi la bataille d'Hastings, culminant avec le couronnement de William. L'œuvre achevée sera exposée dans la salle jouxtant la tapisserie originale du Musée de la Tapisserie de Bayeux en Normandie.

"Une fois que vous avez cousu pendant quelques heures, vous prenez du recul pour voir ce que vous avez fait. tout le monde en est si fier, d'avoir participé", a déclaré Fran Harvey, l'une des bricoles d'Aurigny.

"Cela devient comme une drogue. Je dis à mon mari que je vais juste passer une demi-heure à la bibliothèque et revenir deux heures et demie plus tard.

En plus de la fierté de leurs efforts, elle a déclaré que ses épaules, son cou et son dos lui faisaient mal après quelques heures de couture.

"Des centaines d'années ont passé, mais c'est la même expérience physique. Pendant que nous cousions, nous discutions, échangions nos recettes. probablement exactement les mêmes choses dont les brodeuses originales parlaient."

Le professeur Robert Bartlett, une autorité de premier plan sur le Moyen Âge qui a présenté plusieurs séries télévisées de la BBC, se dit impressionné par l'effort accompli.

"Je pense qu'ils ont remarquablement bien réussi à faire en sorte que cette section imaginée ressemble beaucoup au reste de la tapisserie : son échelle et son design, avec une bordure illustrée au-dessus et en dessous du panneau principal, le lettrage, les postures des personnages," il dit.

"Il a souvent été souligné que l'ouverture de la tapisserie a une figure du roi Édouard le Confesseur intronisé, et qu'autour du point médian de la tapisserie il y a une image de l'ennemi de William Harold intronisé.

"Ce serait une symétrie soignée et donnerait un sens parfait à l'histoire si la fin de la tapisserie avait montré le vainqueur William intronisé, ce que l'équipe d'Alderney a choisi de faire. Les autres « nouvelles scènes » sont plus spéculatives, mais elles sont calquées sur des scènes antérieures à la tapisserie, alors paraissez convaincantes. »

L'œuvre achevée a été exposée au musée d'Aurigny jusqu'à la semaine dernière, date à laquelle elle a été transportée à Bayeux. Il a été accueilli favorablement par la conservatrice du Musée de la Tapisserie de Bayeux, Sylvette Lemagnen.

"Il est remarquablement brodé et la scène est absolument plausible", dit-elle. "Les couleurs choisies sont assez similaires à l'original. Les personnages de la partie centrale de la tapisserie sont brodés dans un style similaire et les animaux qui décorent les bordures sont conformes à l'original.

L'exposition à Bayeux marque l'aboutissement d'un rêve pour Kate Russell, fer de lance du projet. Elle a dit qu'elle était "un peu obsédée" par la Tapisserie de Bayeux depuis la première fois qu'elle l'avait vue il y a de nombreuses années.

L'Américain de 72 ans, qui a pris sa retraite à Aurigny, travaille actuellement à la bibliothèque de l'île où la broderie a été réalisée.

Elle a dit qu'elle était étonnée de la réponse à son idée, qui a été soutenue financièrement par les États d'Aurigny. "Je n'avais aucune idée si cela fonctionnerait, jamais en un million d'années j'avais imaginé à quel point ce serait populaire. Maintenant, le musée de Bayeux veut l'afficher - wow."

Mme Russell a décrit l'apport de la tapisserie au musée comme le "meilleur jour de ma vie, je ne pouvais pas arrêter de sourire". Elle a déclaré que la conception du projet avait été inspirée par Jan Messent, auteur de l'histoire des brodeurs de tapisserie de Bayeux, qui a autorisé certaines de ses images à être utilisées par les bénévoles d'Aurigny.

Le projet s'est appuyé sur l'expertise des insulaires, des visiteurs et de leurs contacts, dont Jane Bliss, chercheuse indépendante pour l'Université d'Oxford, qui passe fréquemment des vacances sur l'île et contacte d'autres universitaires sur des questions historiques.

Il s'agissait notamment de savoir si l'un des protagonistes devait regarder de la tapisserie directement vers le spectateur.

Dans la tapisserie originale, seuls Harold Godwinson et l'archevêque de Cantorbéry l'ont fait, lors du couronnement d'Harold. Il a été décidé que Guillaume et l'archevêque devraient également être montrés de face dans la scène du couronnement.

Les brodeurs avaient également demandé si les chevaliers de William auraient porté une armure à l'intérieur de l'abbaye de Westminster pour le couronnement, mais n'ont pu trouver de réponse définitive. Mme Russell a déclaré qu'il s'agissait d'un exemple de cas où ils ont " dû trouver notre propre chemin ".

La tapisserie n'a dévié du style original que d'une manière significative. Le dernier panneau comprend l'image de la Tour de Londres, qui n'a pas été construite au moment du couronnement de William&# x27s.

Mme Russell a dit que c'était un clin d'œil à l'importance des châteaux pour les Normands.

"Les fortifications n'étaient que des structures défensives dans le passé, mais ces fortifications offensives et défensives ont permis aux Normands de régner sur une immense nation avec un nombre assez restreint de troupes", dit-elle.

Au-dessus de la tour apparaît une &# x27Main de Dieu&# x27 identique à celle illustrée au-dessus de l'abbaye de Westminster dans la scène montrant le couronnement d'Harold&# x27.

Bien que toutes les autres écritures de la tapisserie soient en latin, il s'agit d'une phrase en vieil anglais de la Chronique anglo-saxonne de 1066. Elle se traduit par : "La fin sera bonne, comme Dieu le voudra." Elle peut être interprétée différemment d'une ou point de vue normand.

« Les Anglo-Saxons utilisaient des tapisseries pour raconter des histoires, mais les Normands ne le faisaient pas auparavant », explique Mme Russell. "Il y a beaucoup d'angles anglais dans l'histoire, cela donne à Harold l'apparence d'un héros - les brodeuses anglaises protégeaient leur propre histoire."

Le professeur Bartlett, basé à l'Université de St Andrews, a déclaré que la tapisserie originale était un artefact historique extrêmement important. "Il n'y a rien de tel de cette époque : une broderie narrative presque parfaitement conservée, longue de 70m et vieille de plus de 900 ans.

"Il raconte l'histoire d'un événement qui a fondamentalement changé l'histoire de l'Angleterre et de la Normandie. L'Angleterre et la France n'ont jamais été aussi imbriquées qu'elles ne l'étaient au Moyen Âge et la tapisserie montre comment cela s'est produit - en images."

La Tapisserie d'Aurigny sera exposée à Bayeux du 1er juillet au 31 août 2014.


Couronnement d'Harold, roi des anglo-saxons en A

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


950e anniversaire de la bataille d'Hastings : les 9 choses que vous ignorez peut-être

C'est sans doute la bataille la plus célèbre de l'histoire anglaise. Le samedi 14 octobre, cela fera 950 ans jour pour jour que le dernier roi anglo-saxon d'Angleterre, Harold Godwinson, n'a pas réussi à défendre l'Angleterre contre l'armée normande de Guillaume le Conquérant à la bataille d'Hastings. Ce moment charnière a changé à jamais le cours de l'histoire britannique.

Un victorieux Guillaume, duc de Normandie s'empara rapidement du trône, remplaça l'aristocratie saxonne par une classe dirigeante francophone et introduisit la common law en Angleterre. Son plus grand héritage fut peut-être son introduction du Domesday Book en 1085, essentiellement un inventaire complet de l'Angleterre.

Pour marquer ce moment charnière qui a changé à jamais le cours de l'histoire britannique, voici neuf faits que vous ignorez peut-être sur la dernière fois que l'Angleterre a été envahie.

1. La bataille d'Hastings n'a pas eu lieu à Hastings

Cela s'est en fait déroulé dans un champ à sept milles de Hastings. Ce champ est maintenant devenu une ville (appelée de manière appropriée Battle.) L'histoire a enregistré l'événement comme se produisant dans ce qui est maintenant Battle Abbey dans la ville de l'East Sussex (bien que certains contestent l'emplacement précis).

2. Harold n'a probablement pas été tué d'une flèche dans l'œil

On pense qu'environ 10 000 hommes sont morts lors de la bataille d'Hastings, y compris le roi Harold, mettant brusquement fin au bref règne de neuf mois de cet homme de 43 ans.

Grâce à la Tapisserie de Bayeux, qui représente l'invasion normande, on a longtemps cru qu'il avait été tué d'une flèche dans l'œil, et taillé à la hache par les hommes de Guillaume. En réalité, il est probablement mort de blessures infligées sur le champ de bataille.

3. Harold s'est bien battu

L a bataille d'Hastings a peut-être été remportée de manière décisive par Guillaume le Conquérant, mais les Anglais se sont bien battus, malgré leur épuisement et la meilleure cavalerie de leurs adversaires. En fait, la bataille a duré la majeure partie de la journée - inhabituellement longue pour une bataille médiévale.

Les Saxons (environ 6 000 soldats) se sont battus longuement et durement sur les hauteurs en utilisant un mur de bouclier traditionnel - un solide mur de boucliers défensif - que les Normands (environ 7 000 soldats) n'ont pas pu traverser pendant de nombreuses heures.

Pas mal pour une armée qui venait de marcher 250 miles de Stamford Bridge près de York, à la côte sud après leur victoire épique contre le guerrier viking Harald Hardrada de Norvège et le frère rebelle de Harold Tostig.

4. Les Normands ont gagné en faisant semblant de s'enfuir

Les envahisseurs normands ont pris l'avantage en trompant les Saxons et en feignant la retraite. Pensant que la pression était relâchée, certains Saxons ont rompu le rang de leur mur de bouclier protecteur, permettant à d'autres soldats normands de fondre et d'attaquer.

5. C'est un ménestrel qui a tué le premier Saxon

Ivo Taillefer (le ménestrel de Guillaume dont le nom signifie « tailleur de fer ») tua le premier Saxon de la bataille.

Le Carmen de Hastingae Proelio ('Chanson de la bataille d'Hastings' ) dit qu'un soldat saxon a rompu les rangs, et Taillefer l'a tué, tandis que des sources ultérieures disent que Taillefer a chargé dans le mur de bouclier ennemi, où il a tué plusieurs Saxons avant qu'il ne soit dépassé.

6. La comète de Halley était un présage

La Tapisserie de Bayeux montre le public assistant au couronnement d'Harold en regardant la comète de Halley, qui est représentée dans le ciel comme un présage du destin d'Harold.

7. Personne ne sait où est le corps d'Harold

Selon les premières sources, William a refusé à la mère d'Harold son corps, bien qu'elle ait offert son poids en or. Cependant, des sources ultérieures disent que le corps de Harold a été mutilé et identifié par sa maîtresse et enterré à Waltham Abbey, Essex, qu'il avait refondée.

Vous pouvez encore voir sa prétendue tombe sur le site géré par English Heritage. Mais l'emplacement exact du corps d'Harold est contesté à ce jour.

8. Nous connaissons tous plus le français que nous ne le pensons

Après la victoire de Guillaume, le français devient la langue de sa cour. L'anglais que nous parlons aujourd'hui est le produit de nombreux mélanges avec des mots français, faisant de notre langue un bel hybride. Par exemple, les mots anglais pour les aliments préparés ont pris leurs équivalents français. Les serfs saxons élevaient le bétail, de sorte que les vaches, les moutons et les porcs étaient abattus et servis à leurs maîtres normands respectivement comme bœuf, mouton et porc.

Ainsi, sans la conquête normande, Shakespeare n'aurait pas été le Shakespeare tel que nous le connaissons, car sa langue aurait ressemblé à l'allemand ou au néerlandais du XVIe siècle.

9. William était connu sous le nom de « le bâtard »

Personne ne l'appelait Guillaume le Conquérant à l'époque. Cela ne s'est produit qu'environ 200 ans plus tard. Après la bataille, il s'appelait Guillaume « le grand ». Cependant, ses ennemis l'appelaient William "le Bâtard". (Il est né hors mariage de son père, Robert Ier, maîtresse du duc de Normandie).

• Cliquez ici pour plus de détails sur la reconstitution du 950e anniversaire de la bataille d'Hastings (15 et 16 octobre)


Maison du Wessex - Roi Harold II

Nom: Le roi Harold II
Père: Godwin, comte de Wessex
Mère: Gytha du Danemark
Née: vers 1020
Monté sur le trône : 5 janvier 1066
Couronné: 6 janvier 1066 à l'abbaye de Westminster, âgé d'environ 43 ans
Marié : (1) Ealdyth veuve de Gruffydd ap Llywelyn
Marié (2) : Eadgyth (col de cygne), fille du comte de Mercie
Enfants: 1 ou 2 fils et plusieurs enfants illégitimes
Décédés: 14 octobre 1066 à l'abbaye de Senlac, dans le Sussex, des blessures suite à la bataille d'Hastings
Inhumé à : Pevensey a enterré l'abbaye de Waltham

Dernier roi anglo-saxon d'Angleterre, de janvier à octobre 1066. Il fut vaincu et tué par Guillaume de Normandie (Guillaume le Conquérant) à la bataille d'Hastings.

Harold succéda à son père Earl Godwine en 1053 en tant que comte de Wessex. Il n'avait aucune lignée sur le trône mais sa sœur Edith était mariée au roi Édouard le Confesseur. En janvier 1066, quand Edward mourut sans enfant, le Witan (un conseil d'hommes religieux et laïcs de haut rang) élisa Harold pour lui succéder et un jour plus tard, il fut couronné roi Harold II. Guillaume de Normandie a affirmé qu'il avait été promis le thon par son parent Edward et qu'en 1063 Harold avait juré allégeance pour soutenir sa demande. En apprenant le couronnement d'Harold, Guillaume se prépara à envahir l'Angleterre pour revendiquer le trône.

Pendant ce temps, le frère de Harold, Tostig, qui s'était disputé avec Harold, rejoignit le roi de Norvège Harald Hardrada pour envahir la Northumbrie. Harold les mit en déroute et les tua à Stamford Bridge, près de York, le 25 septembre. Trois jours plus tard, William débarqua à Pevensey, dans le Sussex, et Harold et son armée marchèrent rapidement vers le sud pour lui faire face. La bataille d'Hastings eut lieu le 14 octobre 1066. L'armée d'Harold fut vaincue et il fut tué, laissant la voie libre à William pour marcher sur Londres.


Qu'est-ce que le Domesday Book ?

En 1066, Edward le confesseur mourut et Harold Godwinson monta sur le trône d'Angleterre le 5 janvier de la même année. Lors de son couronnement, s'est-il dit, "mon règne sera long, paisible, et certainement aucun Viking ni Norman ne me défiera". Malheureusement, ces deux choses se sont produites au cours de l'année. Au nord, Harold Hardrada a débarqué une force de Vikings et a revendiqué la couronne anglaise. Rapidement, la ville d'York se rendit à lui, et à toute vitesse, Godwinson voyagea vers le nord et vainquit Hardrada à la bataille de Stamford Bridge. "Bon travail!" Godwinson pensa : « J'ai vaincu la dernière invasion viking de l'Angleterre, j'espère bien qu'aucun Normand n'arrivera dans le sud. Malheureusement, Guillaume le Bâtard de Normandie envahit par le sud. En toute hâte, il fit marcher son armée de force jusqu'à Hastings où, selon la légende, il reçut une balle dans l'œil et mourut. Le dernier des rois anglo-saxons d'Angleterre mourut et Guillaume le Bâtard devint Guillaume le Conquérant.

William devait naturellement une grande partie de sa victoire à ses fidèles serviteurs et, en tant que tel, devait les récompenser. De plus, Guillaume avait conquis un peuple et une culture étrangers dont la noblesse de l'époque était anglo-saxonne. Au fil du temps, cette ancienne noblesse a été remplacée par des Normands sous Guillaume. Les rébellions de 1096 et 75 ont catalysé ce processus.

En 1085, sous la menace d'une invasion du roi Cnut IV du Danemark, le roi Guillaume commanda la réalisation d'une vaste enquête, à travers laquelle tous les revenus et ressources sous son contrôle pourraient être documentés. Ce travail répertoriait tous les propriétaires sous Edward le Confesseur et qui possédait la propriété en 1085 sous William. William a également pris toutes les terres appartenant à Godwinson, déclarant qu'il était un usurpateur du trône car William se croyait l'héritier légitime d'Edouard le Confesseur, et non de Godwinson.

En 1087, William possédait 17 % des terres en Angleterre, et seuls deux nobles saxons restaient Thorkill of Warwick & Coleswain of Lincoln, parce qu'ils avaient été fidèles au roi normand. Le livre a donné une documentation complète et détaillée du remplacement complet de la classe dirigeante d'Angleterre. Le livre a été comparé au jugement de Dieu et, dans les années 1180, a gagné son tristement célèbre surnom : The Domesday Book. Le livre était également ce qui se rapproche le plus d'un recensement anglais jusqu'en 1801, dont j'ai récemment rempli le recensement de 2021 934 ans après la rédaction du livre Domesdays.

Si j'ai fait des erreurs, grammaticalement ou historiquement, merci de me faire savoir sur Twitter dont le lien se trouve sur ma page d'accueil. Si cela vous a plu, j'ai un petit catalogue d'articles à explorer à votre guise.


Harold de Wessex

Harold de Wessex, en tant que roi d'Angleterre, mena l'armée anglaise au combat contre Guillaume le Conquérant en 1066 à la bataille d'Hastings. Harold a été tué dans cette bataille qui a été menée pour établir qui devrait être roi après la mort d'Edouard le Confesseur.

Harold est né vers 1022. Son père, Godwin de Wessex, était le noble le plus puissant d'Angleterre. Harold est devenu comte d'East Anglia en 1046. Il a également obtenu une part des terres de son frère Swegen lorsque Swegen a été envoyé en exil en 1046. Lorsque Godwin a été exilé en 1051, Harold est allé en Irlande où il est resté avec le Dermont, roi de Leinster. En 1052, lorsque son père retourna en Angleterre, Harold fit de même. Godwin a retrouvé tout ce qu'il avait perdu lorsqu'il avait été envoyé en exil. En 1053, Godwin mourut et Harold succéda à son père en tant que comte de Wessex. À partir de ce moment, Harold était un fidèle partisan d'Edouard le Confesseur.

En 1063, Harold mena une armée anglaise au Pays de Galles, une région qui n'avait jamais été trop respectueuse de la puissance anglaise. Les rapports de l'époque indiquent que son armée a tué tous les hommes gallois adultes qu'ils rencontraient. Sa campagne de terreur a laissé des parties du Pays de Galles dépeuplées.

Lorsqu'il n'était pas en campagne, Harold trouva le temps de se marier. Il a épousé Eadgyth Swanneck et ils ont eu cinq enfants. Il voulait également créer un lieu d'apprentissage, c'est pourquoi il a financé la création d'une grande église à Waltham qui avait un chancelier, un doyen et douze chanoines. Le chancelier Adélard de Liège était célèbre pour ses conférences.

En 1064, Harold fait naufrage sur la côte du Ponthieu. Guillaume de Normandie
ordonna au duc de Ponthieu, Guy, de livrer Harold. Harold se rend à Rouen avec Guillaume et accompagne Guillaume au combat. C'est après une telle bataille contre Conan de Bretagne, que Harold aurait promis à William qu'il soutiendrait la revendication de William au trône d'Angleterre à la mort d'Edouard. Avec cette « promesse », William a permis à Harold de retourner en Angleterre. Lorsque Harold est retourné en Angleterre, il a affirmé que la « promesse » lui avait été forcée. S'il n'y était pas parvenu, il aurait passé le reste de sa vie captif en Normandie. Par conséquent, a conclu Harold, une telle « promesse » n'avait aucun fondement juridique.

Edward est décédé le 5 janvier 1066. Le 6 janvier, les Witan se sont réunis pour décider qui devrait succéder à Edward car il ne laissait aucun héritier au trône d'Angleterre. Le Witan était composé de 60 des nobles les plus puissants d'Angleterre et ils ont décidé que Harold devrait être le nouveau roi d'Angleterre. Il existe une croyance populaire selon laquelle Harold s'est emparé du trône d'Angleterre d'une manière ou d'une autre. En fait, il lui a été offert par le Witan. Le Witan avait discuté des mérites d'autres candidats : Guillaume de Normandie, Harold Hardrada de Norvège et Edgar Etheling. Sur les quatre, Harold a été choisi.

Harold couronné roi d'Angleterre

Après son couronnement, Harold s'attendait à une certaine forme de réaction de William. Harold a placé un grand nombre de troupes le long de la côte sud jusqu'à l'île de Wight. En septembre, Harold a décidé que la menace avait été réduite et il a permis à ses troupes à temps partiel (les fyrds) de se disperser. Il en fallait beaucoup pour la récolte.

Cependant, Harold a ensuite dû faire face à une attaque de son frère Tostig et du roi de Norvège, Harold Hadrada. Tostig avait envahi le nord de l'Angleterre et Harold a dû déplacer son armée vers le nord avec la rapidité voulue. Ils combattirent à la bataille de Stamford Bridge le 24 septembre 1066. Harold gagna Tostig et Hadrada fut tué.

William et ses forces débarquent à Pevensey Bay. Harold était toujours dans le nord de l'Angleterre. Marchant vers le sud, Harold rejeta les pensées de son frère Gyrth, qui voulait mener les Anglais au combat car Gyrth sentait que Harold, en tant que roi d'Angleterre, se mettait en danger.

Harold a été tué à la bataille d'Hastings le 15 octobre. La Tapisserie de Bayeaux le montre en train de recevoir une flèche dans l'œil. En vérité, nous ne saurons jamais comment Harold est mort mais il est hautement improbable qu'un roi d'Angleterre ait été à pied armé d'une lance – comme le montre la tapisserie.

Une fois la bataille terminée, la mère de Harold, Gytha, a demandé à William de lui rendre le corps de Harold pour un enterrement approprié. Elle a offert le poids d'or de William Harold. Guillaume a refusé. Il était convaincu qu'Harold avait rompu un serment sacré et que, même dans la mort, il devait payer pour cela. Le corps d'Harold, dit-on, a été enterré sur la plage de Pevensey Bay, sur les rives qu'il avait tenté de défendre. En faisant cela, William s'assura qu'Harold n'était pas enterré de manière chrétienne. Certains pensent que son corps a finalement été enterré dans l'église qu'il avait établie à Waltham.


Voir la vidéo: Vikings - Alfred Army vs Haralds prepare for battle - 5x15 (Novembre 2021).