Informations

Tourisme en Australie - Histoire



Tourisme australien et COVID-19: l'interdiction des voyages internationaux tue l'industrie, selon les opérateurs

Au siège social d'Adélaïde de Bunnik Tours, son entreprise de voyages familiale, Dennis Bunnik a dû déplacer des bureaux et d'autres meubles de bureau au sous-sol. « C'était tout simplement trop déprimant pour notre personnel restant de regarder autant de bureaux vides », a déclaré Bunnik, co-PDG de l'entreprise.

Le verrouillage empêchant les Australiens de voyager à l'étranger à des fins de loisirs a été catastrophique pour l'industrie du voyage australienne, et en particulier le secteur émetteur, qui a enregistré 11,3 millions de voyages à l'étranger par des résidents australiens en 2019. Depuis que la pandémie a frappé, le secteur des voyages est tombé d'une falaise, des milliers des employés ont été démis de leurs fonctions ou licenciés. Le tourisme émetteur, que Tourism Research Australia a estimé à 155,6 milliards de dollars en 2019-2020, ne représentera qu'une infime fraction de ce chiffre en 2020-21.

Dennis Bunnik décrit 2020 comme « un spectacle absolu pour nous tous en voyage ». Bunnik Tours est l'un des principaux opérateurs australiens de circuits en petits groupes au Moyen-Orient, en Asie et en Europe, et en tant que président du Council of Australian Tour Operators (CATO), Dennis Bunnik connaît bien les dommages causés par la fermeture induite par COVID. son secteur de l'industrie du voyage.

"Notre estimation est que 50 à 60 pour cent des emplois dans le secteur des voyagistes ont déjà disparu et que le reste ne tient qu'à un fil", dit-il. "Avant COVID-19, il y avait environ 7 500 emplois uniquement dans le secteur des voyagistes et du commerce de gros, qui faisaient partie des 40 000 employés dans l'industrie plus large des voyages à l'étranger. Les revenus de notre secteur sont en baisse de 85 à 100 % selon l'entreprise. Bunnik Tours n'a pas eu de client voyageant avec nous depuis mars."

« Les voyagistes et les grossistes sont les acteurs dans les coulisses de l'industrie du voyage, mais ce sont les membres de CATO qui conçoivent, créent et fournissent les services de voyage vendus en ligne et via les agences de voyages. Sans eux, les agences de voyages n'ont rien à vendre et les Australiens le trouveront très difficile de voyager dans un monde post-COVID. Il est essentiel que nos membres survivent et sortent du COVID aussi fort que possible afin que les Australiens puissent à nouveau voyager et que l'industrie puisse réembaucher le personnel qui a été licencié.

Alors que le tourisme émetteur est peut-être dans le marasme, les voyages intérieurs ont explosé, alimentés par la demande de voyageurs qui se seraient rendus à l'étranger sans la pandémie – mais cela ne joue pas bien pour le secteur émetteur selon Bunnik.


49 meilleures attractions touristiques d'Australie

Des plages, des parcs nationaux, des musées et des sites touristiques, voici nos meilleurs choix pour vous permettre de parcourir le pays des kangourous ! Assurez-vous de ne pas manquer le meilleur Les attractions touristiques de l'Australie pour vivre une expérience mémorable. Visitez tout ou partie, si vous avez le temps un prochain voyage en Australie :

  • Grande route de l'océan – Formations spectaculaires
  • Parc national de Kakadu – Témoin Rich Wilderness
  • Parc national des Montagnes Bleues – Pour une excursion d'une journée
  • Île Fraser – Pour un temps agréable
  • Uluru – Des visuels saisissants
  • Musée d'art moderne de Heide – Un lieu unique
  • Pont du port – Une merveille d'ingénierie
  • Opéra de Sydney – Un chef-d'œuvre architectural
  • Musée d'art ancien et nouveau de Tasmanie – Arts populaires
  • Jardins Carlton – Les sites les plus anciens
  • Grande barrière de corail – Centre de plongée sous-marine
  • Vallée de Yarra – Une expérience spectaculaire
  • Parc marin du monde marin – Amusez-vous
  • Skier dans les montagnes enneigées – Profitez des sports de neige
  • Plongée en parachute à Melbourne – Une expérience à couper le souffle
  • Rue de la Chapelle de Melbourne – Pour les accros du shopping
  • Centre commercial Pitt Street à Sydney – Un lieu emblématique
  • Centre commercial Queen Street à Brisbane – Un délice instantané
  • Rue King à Perth – Beaucoup de choix
  • Centre commercial Rundle à Adélaïde – Un super endroit pour faire du shopping
  • Bondi Beach – Une plage paradisiaque
  • Parc national de Daintree Délice de la nature
  • Broome – La capitale de la perle
  • Les rochers – Une zone historique
  • Quai circulaire – Pour les croisières dans le port
  • Montagne du berceau – Parc national du lac Sainte-Claire
  • Darling Harbour – Un hub populaire
  • La tour de Sydney – Profitez de vues panoramiques
  • Jardin botanique royal – acres de chantiers à thème
  • Zoo de Taronga – Faune incroyable
  • Parc Hyde – Un lieu de pique-nique tentaculaire
  • Réserve de Barangaroo – Pour une promenade en soirée
  • Galerie d'art de la Nouvelle-Galles du Sud – Travaux notables
  • quartier chinois – Régalez-vous de repas asiatiques
  • Cathédrale Sainte-Marie – Devenez spirituel
  • Vol panoramique des chutes horizontales – Une balade panoramique
  • Plage du câble – Eaux bleu turquoise
  • Pointe Gantheaume – Mer à couper le souffle
  • Parc animalier Malcolm Douglas Wilderness – pour la nature
  • Photos du soleil – Détendez-vous et soyez paresseux
  • Visites de la ferme perlière – Quelque chose d'unique
  • Musée historique de Broome – Une histoire fascinante
  • Hahndorf – Une expérience différente
  • Vallée de la Barossa – avec les meilleurs vignobles
  • Parc de conservation de Cleland – Riche Flore Et Faune
  • Île de Rottnest – Une beauté naturelle
  • Parc national de Nambung – Une beauté éthérée
  • Baie de Byron – Douce touche de nature
  • Mudgee – Une ville élégante

1. Great Ocean Road – Formations spectaculaires

Située à Victoria, la Great Ocean Road est considérée comme l'une des routes les plus pittoresques et les plus fréquentées au monde. Ne manquez pas les Douze Apôtres, les formations spectaculaires d'empilements de calcaire au bord du magnifique océan turquoise. Le trajet de 243 km de Torquay à Allansford est en soi un voyage merveilleux.

Choses à voir: Parc national de Port Campbell, parc national d'Otway, forêt tropicale pittoresque, sentiers de randonnée et cascades pittoresques. Si vous êtes assez chanceux, vous pourrez même apercevoir certains des célèbres animaux sauvages d'Australie, notamment les kangourous et les émeus.

Choses à faire: Vous pouvez choisir de camper à la vue spectaculaire, les sports de plage

Comment atteindre: Se rendre à la Great Ocean Road en transports en commun implique un voyage en train suivi d'un voyage en bus. Prenez un train V/Line depuis la gare de Southern Cross à Melbourne jusqu'à Geelong. Ce trajet durera environ une heure.

2. Parc national de Kakadu - Témoin d'une nature sauvage riche

Le parc national de Kakadu, un site du patrimoine mondial, est le plus grand parc national d'Australie. Deuxième plus grand au monde, Kakadu est l'un des meilleurs endroits au monde pour observer la nature sauvage et l'un des lieux touristiques les plus visités d'Australie.

Choses à voir: 300 espèces différentes d'oiseaux, de l'art rupestre aborigène, de magnifiques cascades, des rivières, des gorges, des mangroves ainsi qu'une fantastique diversité d'animaux sauvages, notamment des wallabies, des crocodiles d'eau salée et des dingos.

Choses à faire: Visitez les chutes Jim Jim, observez les zones humides de crocodiles de Yellow Water, faites une randonnée aux chutes Twin et Maguk

Frais d'entrée: INR 1 756

Des astuces: Assurez-vous d'acheter les billets à l'avance pour éviter tout tracas pendant votre voyage.

Comment atteindre: Les hubs de vol se trouvent à Darwin et Alice Springs, à partir de là, choisissez si vous louez un véhicule ou si vous faites une excursion pour vous rendre au parc. Conduire de Darwin. Si vous aimez les voyages en voiture, partez de Darwin en voiture sur la Stuart Highway puis sur l'Arnhem Highway.

3. Parc national des Blue Mountains – pour une excursion d'une journée

Le magnifique parc national des Blue Mountains - un autre site du patrimoine mondial de l'UNESCO - est une excursion d'une journée populaire au départ de Sydney. Il tire son nom de la brume bleue émanant des nombreux eucalyptus, qui offre une vue panoramique spectaculaire à voir ! Un des plus lieux célèbres en Australie, vous devez visiter ce parc.

Choses à voir: Three Sisters - une formation rocheuse de grès dominant 900 mètres au-dessus de la vallée de Jamison, des vues majestueuses sur les gorges, les peintures et les espèces sauvages exotiques.

Choses à faire: Montez à bord du pittoresque chemin de fer Katoomba au toit de verre, le chemin de fer de passagers le plus raide du monde à travers un tunnel à flanc de falaise, de la randonnée, de la descente en rappel, de l'escalade, du VTT et de l'équitation.

Frais d'entrée: 562 INR

Des astuces: N'oubliez pas de garder votre appareil photo avec vous pour capturer les moments époustouflants !

Comment atteindre: Depuis Sydney : prenez la M4 et la Great Western Highway pour Glenbrook, la partie sud de la Lower Grose Valley, les régions de Katoomba et de Blackheath. La région des Southern Blue Mountains est accessible via les grottes d'Oberon ou de Jenolan.

4. Fraser Island – pour un temps agréable

Fraser Island, à quelques minutes en ferry de Hervey Bay, est la plus grande île de sable du monde et une partie importante de Visite de l'Australie. Il offre l'une des aventures à quatre roues motrices les plus uniques d'Australie. Vous pouvez également voyager en ferry depuis Rainbow Beach et Hervey Bay. En effet, il fait partie des Les meilleurs endroits à visiter en Australie en mars en raison de son climat agréable à cette époque.

Choses à voir: Des forêts tropicales luxuriantes avec une incroyable diversité d'animaux sauvages, des dunes de sable, des lacs d'eau douce et des ruisseaux, des falaises de sable multicolores, des épaves le long de la magnifique côte maritime, une vie marine comprenant des dauphins, des baleines et des requins.

Choses à faire: Faites de la plongée sous-marine au lac Mckenzie, nagez au lac Wabby, campez au lac Boomanjin, explorez la nature à Indian Head

Des astuces: Gardez votre crème solaire, votre chapeau et vos lunettes de soleil pour un voyage en toute sécurité sur l'île.

Comment atteindre: Pour atteindre Fraser Island, vous pouvez conduire au nord de Sydney en environ 14 heures et de Brisbane en 3,5 à 4 heures. Alternativement, vous pouvez voler de Brisbane, Melbourne ou Sydney à Hervey Bay, le point de départ pour les voyages vers l'île. La baie d'Hervey se trouve également sur toutes les principales lignes de bus et de train le long de la côte est.

5. Uluru – Visuels saisissants

L'un des plus grands monolithes au monde, Uluru ou Ayers Rock est un autre lieu touristique important de l'Australie. Située dans le parc national de Kata Tjuta, cette impressionnante formation de grès monolithique rouge, signifiant « endroit ombragé », culmine à plus de 348 mètres de haut. C'est l'un des meilleurs endroits pour faire de l'auto-stop en Australie.

Choses à voir: Splendide coucher de soleil alors que les rochers changent de couleurs, paysage autour des rochers.

Choses à faire: Optez pour une magnifique visite tribale autour du site dirigée par des guides et des rangers aborigènes du pays.

Des astuces: Protégez-vous car il est situé à une bonne hauteur !

Comment atteindre: Vous pouvez voler à Uluru – Ayers Rock via Qantas ou Virgin Australia depuis toutes les capitales australiennes

Autres attractions touristiques similaires en Australie

  • Des plages: Bondi Beach, Byron Bay Beach, Cable Beach et Wineglass Bay
  • Parcs : Parc national de Port Campbell, parc national de Nambung, parc national de Kosciuszko, parc national de Daintree et parc national de Freycinet
  • Îles: Île Lizard, île Chatham et île Whitsunday

6. Musée d'art moderne de Heide - Un lieu unique

Le musée d'art moderne de Heide est une combinaison d'une galerie d'art contemporain, d'un musée d'art historique et d'un parc patrimonial. La meilleure raison de visiter ce musée unique est son bel emplacement, il est situé sur une vaste terre agricole luxuriante. Élément majeur du tourisme australien, c'est un lieu incontournable !

Choses à faire: Laissez-vous envoûter par l'histoire vivante de Melbourne à Heide, promenez-vous dans la vaste région sereine de Heide et voyagez dans le passé.

Horaires d'ouvertures: mar au ven 10h00 – 17h00, sam au dim 12h00 – 17h00

Frais d'entrée: INR 1,400

Comment atteindre: Train (ligne Hurstbridge) jusqu'à la gare de Heidelberg et bus n° 903 (direction Mordialloc) jusqu'à Heide. Descendez à l'arrêt Bridge Street/Manningham Road. La durée estimée du trajet en bus est de 5 à 10 minutes. Marchez jusqu'à Heide en passant par le parc Banksia, via un sentier pédestre à côté de la sculpture du casque.

7. Harbour Bridge - Une merveille d'ingénierie

Parmi les plus célèbres Les attractions touristiques de l'Australie, le Sydney Harbour Bridge est une visite incontournable. S'élevant à 134 m au-dessus du port, le pont est affectueusement appelé “le cintre”. Cette merveille d'ingénierie est également le plus grand pont en arc en acier au monde.

Choses à faire: Profitez du paysage urbain scintillant depuis le pont, montez sur le pont avec un guide, si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire du pont et sa construction, visitez le musée de la jetée sud-est.

Comment atteindre: Le pont peut également être approché du sud en accédant à Cahill Walk, qui longe la Cahill Expressway. Les piétons peuvent accéder à cette passerelle depuis l'extrémité est de Circular Quay par un escalier ou un ascenseur. Il est également accessible depuis les jardins botaniques.

8. Opéra de Sydney - Un chef-d'œuvre architectural

Flanqué du pittoresque Harbour Bridge et des magnifiques jardins botaniques royaux, l'opéra de Sydney est l'une des attractions touristiques australiennes les plus populaires. Considéré comme un chef-d'œuvre architectural du siècle, cet exploit de l'humanité, accueille de multiples lieux conçus pour refléter l'image d'un immense voilier et ressemble à des voiles ou des coquillages gonflés.

Choses à faire: Savourez un délicieux repas australien dans l'un des bons restaurants, faites une visite du bâtiment qui comprend des théâtres, des studios, une salle de concert, des salles d'exposition et un cinéma.

Comment atteindre: Saifi Hospital est à 235 mètres soit 4 min de marche.

9. Musée d'art ancien et nouveau de Tasmanie - Arts populaires

Le musée d'art ancien et nouveau de Tasmanie est l'un des musées les plus originaux d'Australie. Bien qu'il soit accessible par la route ou par avion, un trajet en ferry de 30 minutes depuis Hobart est le moyen le plus populaire de se rendre à ce musée. Il est connu pour certaines des collections uniques, rares et appartenant exclusivement aux tribus aborigènes.

Choses à faire: Profitez de l'abondance d'œuvres d'art brillantes exposées, savourez les délices délicieux servis par les restaurants multi-cuisine sur place.

Frais d'entrée: INR 1 967

10. Carlton Gardens – Les sites les plus anciens

Les bâtiments Carlton et le Royal Exhibition Building sont les deux Les attractions touristiques de l'Australie classé parmi les sites du patrimoine mondial. Construits au 18ème siècle, ils sont également l'un des sites les plus anciens existant en tant que lieux touristiques australiens. Cela vient sûrement en tête de liste des Les attractions touristiques de l'Australie!

Choses à faire: Passez du temps à profiter des parterres de fleurs, des lacs ornementaux et des fontaines artistiques à travers la collection de figuiers de Mortan Bay plantés par les autochtones locaux, visitez le musée de Melbourne, admirez la fontaine Hochgurtel de l'époque victorienne et la fontaine française circulaire.

Autres musées en Australie : National Museum of Australia (Canberra), Australian Museum (Darlinghurst), Australian War Memorial (Canberra), Powerhouse Museum (Ultimo)Jewish Museum of Australia (Melbourne), Art Gallery of New South Wales (Sydney), Museum of Sydney (Sydney) , et Art Gallery of South Australia (Adélaïde)

Comment atteindre: 12-Melbourne Museum/Nicholson St (Fitzroy) est à 163 mètres soit 3 min de marche.

11. Grande barrière de corail – Centre de plongée sous-marine

L'une des sept merveilles du monde naturel, la plus grande barrière de corail au monde est la Grande Barrière de Corail. Situé dans la mer de Corail, ce site classé au patrimoine mondial est visible depuis l'espace et est l'une des plus grandes structures vivantes de la planète. Il occupe une zone gigantesque comprenant plus de 3000 récifs coralliens et des centaines d'îles pittoresques. Alors, êtes-vous impatient de vous rendre dans l'une des attractions touristiques les plus étonnantes d'Australie avec vos proches ?

Choses à faire: Plongez dans le turquoise cristallin sous les eaux pour assister à la merveilleuse merveille de la nature et à la vie marine colorée. Vous pouvez voir le magnifique récif depuis des stations d'observation sous-marines et de magnifiques bateaux à fond de verre spécialement conçus, si vous souhaitez rester au sec.

Prix ​​de la plongée sous-marine : A partir de 4 000 INR

Comment atteindre: Vous devrez prendre un vol pour Sydney ou Melbourne (Sydney est directement reliée à New Delhi), puis prendre un autre vol pour les villes côtières du Queensland telles que Port Douglas et Cairns. De là, diverses visites vous mèneront jusqu'au récif.

12. Yarra Valley – Une expérience spectaculaire

Melbourne est l'une des rares villes au monde à pouvoir être parcourue en montgolfière et la vallée de Yarra est l'endroit idéal pour le faire. Le vol en montgolfière au-dessus de la vallée de Yarra vous emmène au-dessus de l'une des régions viticoles les plus spectaculaires de Victoria, offrant une vue imprenable sur les paysages luxuriants et les vignobles.

Choses à faire: Accueillez le soleil du matin époustouflant en survolant la vallée de Yarra et ses vignobles en montgolfière pendant une heure.

13. Sea World Marine Park – Amusez-vous

Sea World est le plus grand parc marin d'Australie, qui divertit les adultes autant que les enfants. C'est un excellent parc d'attractions pour vous occuper facilement pendant une journée. Vous pourrez apercevoir des ours polaires, des pingouins et de petits requins.

Choses à faire: Montez à bord du monorail pour avoir un aperçu du parc à vol d'oiseau. Achetez les billets pour certaines des performances captivantes des dauphins, des lions de mer et du ballet de ski nautique. Essayez les manèges sur le thème de la mer comme des montagnes russes.

Horaires d'ouvertures: Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30, manèges de 10h à 17h

Frais d'entrée: $90

14. Skier dans les montagnes enneigées et profiter des sports de neige

Le terrain de jeu ultime pour les sports de neige en Australie est la région des Snowy Mountains. Connu pour sa véritable nature sauvage alpine, c'est là que se trouve le mont Kosciuszko - l'un des plus hauts sommets du continent et son seul lac glaciaire. Ici, vous avez de nombreuses options pour vous amuser sur les champs de neige. Alors, dirigez-vous directement vers l'un des meilleurs endroits à voir en Australie pour une sortie aventureuse pendant vos vacances !

Choses à faire: Apprenez le ski, le snowboard, la glissade sur tube et la raquette. Montez sur les pistes après la tombée de la nuit pour profiter de vues spectaculaires et de sensations fortes. En dehors des pistes, faites un tour panoramique en télésiège, explorez la ville et les anciennes grottes de Yarrangobilly. Savourez les savoureux vins locaux, le schnaps, les bières et les délicieuses spécialités.

Comment atteindre: Il n'y a pas de connexion directe entre Sydney et les Snowy Mountains. Cependant, vous pouvez prendre le train jusqu'à la gare de l'aéroport international, marcher jusqu'à l'aéroport de Sydney, prendre l'avion pour Cooma, puis prendre la voiture pour Snowy Mountains.

15. Sky Diving à Melbourne - Une expérience à couper le souffle

Si vous êtes une âme aventureuse errant autour de Melbourne, vous voudrez certainement consulter les nombreuses écoles de parachutisme ici. C'est une expérience époustouflante alors que vous tombez librement sur certains des paysages magnifiques qui semblent incroyables juste en dessous de vous.

Choses à faire: Plongée en parachute au-dessus de la vallée de Yarra ou de la Great Ocean Road.

Frais d'entrée: INR 18 617

Des astuces: Assurez-vous de suivre les directives pour une plongée en toute sécurité !

16. Melbourne Chapel Street - Pour les accros du shopping

Paradis du shopping, Melbourne attire les accros du shopping et les touristes avec ses magnifiques boutiques qui parlent d'élégance, de style et de luxe. Si vous êtes d'humeur pour un moment de shopping exquis, c'est sûrement l'un des plus lieux célèbres en Australie.

Choses à faire: Découvrez les boutiques de mode extravagantes et haut de gamme, des restaurants de classe mondiale et diverses formes d'actes pour vous divertir dans Chapel Street. Cherchez les collections à la mode des créateurs locaux sur Brigade Road.

Comment atteindre: La ligne 78 du tramway parcourt toute la longueur de Chapel Street, entre Richmond et St Kilda. Les lignes de tramway 3, 5, 6, 58, 64 et 72 croisent toutes Chapel Street. Les gares de la ligne Sandringham de South Yarra, Prahran, Windsor et Balaclava se trouvent toutes à moins de 300 mètres de Chapel Street.

17. Pitt Street Mall à Sydney - Un lieu emblématique

Un de lieux célèbres en Australie, Sydney détient de nombreux records pour être l'icône la plus célèbre des attractions touristiques australiennes et l'un d'entre eux est très connu pour le shopping. Vous pouvez acheter tout ce que vous voulez pendant que vous êtes ici. Les rues commerçantes sont des délices ajoutés!

Choses à faire: Découvrez le Pitt Street Mall - une arène unique pour de nombreux magasins spécialisés situés à proximité. Vous aurez certainement besoin de plus d'une journée pour visiter l'agglomération de magasins de la région, y compris Center point, Imperial Arcade, Sky Garden, Glasshouse, Mid City Centre, Westfield Sydney Central Plaza et Strand Arcade.

Comment atteindre: Les stations les plus proches de Centre commercial de la rue Pitt sont : David Jones Castlereagh St Stand B est à 273 mètres soit 4 min de marche.

18. Queen Street Mall à Brisbane - Un délice instantané

Si vous êtes dans la belle ville de Brisbane, n'oubliez pas de vous rendre au Queen Mall, qui abrite certaines des plus grandes marques de mode au monde, notamment Myer Centre. Si vous êtes une diva de la mode, vous tomberez instantanément sous le charme de cette ville de délices !

Choses à faire: Achetez tous les types de vêtements, des vêtements extrêmement luxueux aux vêtements de milieu de gamme. Queen Mall et les rues environnantes sont principalement spécialisés pour satisfaire vos sens à la mode.

Comment atteindre: Anne rue Stop 7 At Anzac Square (Temp Closed) est à 527 mètres soit 8 min de marche. Aigle St App reine St (Stop 65) est à 669 mètres soit 9 min de marche. rue de la Reine Stop 66 Near Adelaide St est à 904 mètres soit 12 min de marche.

19. King Street à Perth - Beaucoup de choix

Perth offre un certain nombre d'options aux touristes en termes d'expérience de magasinage globale. Que ce soit le nombre de marques ou la pléthore de choix dans diverses choses, y compris de splendides souvenirs, Perth englobe tout.

Choses à faire: Si vous êtes soucieux de votre budget, vous pouvez vous rendre dans la ville portuaire qui abrite de nombreux magasins d'usine. Les personnes qui souhaitent faire des folies et s'afficher avec style peuvent visiter les fabuleuses rues de Murray et Hay pour trouver les plus grandes marques du monde.

Comment atteindre: Les stations les plus proches de Rue du Roi sont : Murray St Raine Square Red Cat 23 est à 179 mètres soit 3 min de marche.

20. Rundle Mall à Adélaïde - Un excellent endroit pour faire du shopping

La capitale de l'Australie du Sud, Adélaïde, a beaucoup à offrir aux amateurs de shopping avec le Rundle Mall abritant à lui seul plus de 600 magasins de différents types et marques.

Choses à faire: Dirigez-vous vers Rundle Mall pour trouver certains des principaux détaillants australiens et achetez de belles choses à rapporter chez vous dans les boutiques exclusives vendant les meilleurs produits de spécialité.

Comment atteindre: Pour accéder au centre commercial Rundle depuis la gare d'Adélaïde, vous pouvez marcher, prendre le bus gratuit 99C City Loop ou le tram gratuit Terrace to Terrace, qui s'arrêtent tous deux à proximité du centre commercial Rundle.

21. Bondi Beach - Une plage paradisiaque

Si Bondi doit être décrit en une courte phrase, alors la phrase « c'est vraiment le paradis sur terre » suffirait. Pleine de surf, de sable et de corps bronzés, Bondi Beach est l'une des plages les plus célèbres au monde. Bondi Beach abrite également l'un des plus anciens clubs de sauvetage au monde et c'est un endroit idéal pour une petite promenade en bord de mer ou peut-être aussi pour un pique-nique. C'est aussi l'endroit où les habitants et les touristes se réunissent pour célébrer Noël et le nouvel an. La plage est bordée de restaurants, de cafés et de boutiques si vous voulez quelque chose à boire rapidement.

Voici un petit conseil : Faites attention lorsque vous nagez ici, car de puissants contre-courants emportent les nageurs sans méfiance dans la mer. Ces accidents dangereux ont en fait donné lieu à l'émission télévisée Bondi Rescue.

Choses à faire: Promenez-vous le long de la promenade côtière de Bronte qui suit la côte sablonneuse sur six kilomètres le long de falaises de grès abruptes, visitez la piscine océanique, les marchés du dimanche et le skate park.

Comment atteindre: Vous pouvez vous rendre à Bondi Beach en train et en bus. Depuis les gares centrales de Sydney, Circular Quay et Central, prenez un train jusqu'à Bondi Junction. Depuis Bondi Junction, vous pouvez prendre plusieurs lignes de bus locales ou marcher environ 25 minutes jusqu'à la plage.

22. Parc national de Daintree - Délice de la nature

C'est une zone du patrimoine mondial des tropiques humides car son écosystème est l'un des plus préhistoriques au monde. Situé dans l'extrême nord du Queensland, la zone de ce parc national appartient au peuple aborigène de l'Est Kuku Yalanji. Beaucoup de ses caractéristiques ont une grande importance spirituelle pour eux. Le parc comprend deux parties principales, l'une est la gorge de Mossman où des eaux très cristallines jaillissent sur les rochers de granit lisse.

Ensuite, il y a Cape Tribulation qui est sans aucun doute l'un des plus beaux endroits que l'on puisse admirer lors d'une visite en Australie. Ici, les forêts tropicales se connectent avec le récif présent tout au long des magnifiques étendues de la côte blanche qui est l'un des rares endroits au monde à contenir deux des écosystèmes les plus riches de la planète entière. Le parc comprend plus de 18 000 espèces végétales et les espèces animales ici comprennent le crocodile, le kangourou arboricole de Bennett, le casoar et le papillon géant Ulysse bleu.

Choses à faire: Faites une visite guidée, partez pour des safaris animaliers ici, assurez-vous de prendre un appareil photo pour capturer des photos des animaux.

Comment atteindre: Le parc national de Daintree est à deux heures de route au nord de Cairns, ou à environ une heure au nord de Port Douglas. Des excursions d'une journée en 4x4 ou en autocar partent de Cairns et de Port Douglas toute l'année, ou vous pouvez louer une voiture et conduire vous-même.

23. Broome - La capitale autrefois perle

Autrefois appelée la capitale mondiale des perles, Broome est située en Australie-Occidentale et est un lieu touristique en plein essor qui constitue la porte d'entrée de la magnifique région de Kimberley. Son attraction principale est la Cable Beach qui regorge de sables blancs scintillants sans fin baignés par les eaux turquoises.

Elle est classée comme l'une des meilleures plages australiennes car le clair de lune crée une illusion d'optique particulière qui fait penser qu'il y a des marches menant à la lune. Visitez entre les mois de mars à octobre pour assister à un phénomène spécial appelé l'escalier vers la lune. Alors, prévoyez-vous de vous rendre dans l'un des meilleurs endroits à visiter en Australie en mars ?

Choses à faire: Montez à dos de chameau au coucher du soleil, visitez le Broome Crocodile Park, visitez le Broome Historical Museum, la cascade horizontale, la Gibb River Road, Cape Leveque, Purnululu, Mitchell Falls et le parc national.

Comment atteindre: De Perth et de Port Headland, les touristes peuvent emprunter un véhicule à quatre roues motrices le long de la Great Northern Highway pour atteindre Broome. Cette route est une route nationale bien entretenue, mais demandera tout de même deux ou trois jours de route pour atteindre le Kimberley. Un autre port d'entrée majeur dans cette région est Kununurra.

24. The Rocks – Une zone historique

Situé dans une bande de terre s'avançant dans le port de Sydney, les Rocks est un célèbre quartier historique qui abritait autrefois le peuple aborigène Gadigal. Il est devenu plus tard le premier site du pays pour la colonisation européenne. Le nom vient de la côte rocheuse accidentée située du côté ouest de Sydney Cove. C'est à Sydney Cove que les bagnards européens ont dressé leurs premières tentes.

Actuellement, il comprend plus d'une centaine de sites patrimoniaux qui sont situés dans les rues étroites. Promenez-vous dans les rues pavées et visitez divers cafés, boutiques de souvenirs, restaurants, galeries d'art contemporain et aborigène pour mieux comprendre l'endroit.

Choses à faire: Visitez la plus ancienne résidence survivante à Sydney construite en 1816 et appelée le cottage Cadman’s, allez au Rocks Discovery Museum, faites des visites guidées qui vous permettront de voir le patrimoine aborigène et vous emmèneront également dans des visites fantômes la nuit.

Comment atteindre: The Rocks se trouve à 15 minutes de marche en descente depuis la station Town Hall, à 10 minutes de la station Wynyard et à deux minutes à pied de Circular Quay. Le principal point d'entrée de The Rocks se fait via George Street.

25. Circular Quay – pour les croisières dans le port

Construit à la suite de travaux forcés dans les criques de Sydney, le désormais célèbre Circular Quay abrite le terminal de ferry central de la ville. Aux heures de pointe, les restaurants, cafés et tout ce qui borde le front de mer sont bondés. Venez ici pour voir les artistes de rue divertir les visiteurs et les habitants. C'est un endroit agréable où aller si vous voulez voir des vues imprenables sur la mer scintillante tout en vous éclaircissant un peu la tête.

Choses à faire: Faites une croisière dans le port, prenez des ferries, visitez le zoo du parc de Taronga, visitez les jardins botaniques royaux et l'opéra de Sydney.

Comment atteindre: Les ferries à fusée Circular Quay partent fréquemment pour Watsons Bay, le zoo de Taronga, Fort Denison, Garden Island, Shark Island, Barangaroo, Darling Harbour et Luna Park, ainsi que Lane Cove pendant les périodes de pointe.

26. Cradle Mountain - Parc national du lac Sainte-Claire

C'est un parc national qui a été un sanctuaire et un trésor pour les amoureux de la nature. La nature sauvage du parc est brute et accidentée, composée de sommets de dolérite dentelés, de lacs scintillants, de forêts denses et de landes alpines. Ce lieu offre simplement une vue imprenable sur la verdure luxuriante, peu importe où vous vous tournez. Si vous voulez vraiment relever un défi, lancez-vous et faites une randonnée sur la piste Overland Track de 80 km de long qui va du sud à Cradle Valley, puis au lac St. Clair. Gardez votre appareil photo à proximité, car vous pourrez peut-être admirer le diable de Tasmanie, les wallabies, les wombats, les ornithorynques, les pademelons et plus encore.

Choses à faire: Visitez le point culminant du parc, le mont Ossa (1616 mètres), faites de la randonnée en particulier sur le Lake Dove Walk et le Weindorfer Walk, Climb Cradle Mountain, allez sur le Bridge Climb.

Comment atteindre: Il y a deux points d'accès principaux au parc : l'entrée nord, dans la ville de Sheffield, à environ une heure et demie de route de Launceston. L'entrée sud se trouve à Derwent Bridge, dans le parc national du lac St Clair, à 2,5 heures de route à l'ouest de Hobart.

27. Darling Harbour - Un centre populaire

C'est une plaque tournante très populaire pour les habitants et les touristes. Darling Harbour est en fait un lieu piétonnier au bord de l'eau qui regorge de restaurants, de boutiques, de musées, de lieux de divertissement et d'expositions. Le Sea Life offre une expérience de divertissement complète et le billet d'entrée est un très bon moyen de devancer la foule.

Choses à faire: Visitez Madame Tussaud's Sea Life, Wild Life Sydney Zoo découvrez les expositions interactives du Powerhouse Museum sentez-vous calme et buvez du thé au Chinese Garden of Friendship visitez le Australian National Maritime Museum qui est complet avec IMAX, un théâtre 9D et plus encore.

Comment atteindre: Prendre le train jusqu'à la station Town Hall et sortir vers le sud dans la rue Bathurst. Une courte descente sur la rue Bathurst vous mènera directement au quartier Darling, au parc Tumbalong et au centre d'accueil des visiteurs de Sydney. Prendre le train jusqu'à la gare centrale.

28. La tour de Sydney - Profitez d'une vue panoramique

Situé au-dessus des toits de la ville, le Sydney Tower Eye culmine à 309 mètres. C'est le plus haut bâtiment de la ville et c'est aussi l'un de ses principaux monuments. L'œil de la tour est une tourelle surmontée d'une flèche dorée qui s'élève du centre commercial du point central. Profitez des vues panoramiques d'ici et une fois que tout est dit et fait, prenez une bouchée et mangez dans l'un des fascinants restaurants tournants ou dans les charmants cafés.

Choses à faire: Montez dans l'ascenseur Express pour atteindre la plate-forme d'observation au design unique, découvrez le cinéma 4D.

Comment atteindre: Le meilleur moyen d'accéder au Sydney Tower Eye est d'entrer dans le centre commercial depuis les ascenseurs de Market Street jusqu'au niveau 5. Immédiatement après la sortie des ascenseurs, faites 2 virages à gauche et arrivez au bout du couloir et vous serez dans notre zone d'admission.

29. Jardin botanique royal – acres de chantiers à thème

Sa tranquillité est tout simplement inégalée et il reste comme une oasis de calme parmi l'agitation de la vie quotidienne qui a envahi la ville. Situé à Farm Cove, il se trouve à une courte distance du célèbre opéra de Sydney. Les jardins ont été créés en 1816 et ils englobent 30 hectares de jardins à thème unique qui regorgent de palmeraies, d'orchidées, de fougères, d'arbres imposants et sont visités par des troupeaux de jolies chauves-souris frugivores. La fougère contient ici d'étonnants bégonias, orchidées et autres feuillages tropicaux. Les jardins sont juste un délice pour la famille et les amis où vous pourrez pique-niquer dans les collines tout en admirant des vues panoramiques.

Choses à faire: Voir la roseraie du palais qui contient 1 800 roses, visiter la serre Latitude 23, faire des visites en train pour présenter sur le terrain, visiter le domaine.

Comment atteindre: De la gare de Parramatta, Parramatta 88 min. M52

30. Zoo de Taronga - Faune incroyable

Préparez-vous à vivre des rencontres rapprochées et personnelles avec l'incroyable faune australienne ainsi qu'avec d'autres animaux du monde entier. Situé à un endroit le long de la partie nord du port, le zoo est en fait situé dans une zone immobilière de choix, la banlieue très luxueuse de Mosman. Le zoo accueille de nombreux événements incroyables, notamment le rugissement et le ronflement, une nuitée, ainsi qu'un concert d'été.

Choses à faire: Découvrez l'incroyable horizon de Sydney, découvrez le Lemur Walk-Through, le Seal Show, la Koala Encounter, optez pour la télécabine Sky Safari.

Comment atteindre: Prenez le ferry du zoo de Taronga en 12 minutes depuis le quai no. 2 à Circular Quay et descendre à Taronga Zoo Wharf. Le téléphérique Sky Safari à proximité vous transporte jusqu'au zoo.

31. Hyde Park – Un lieu de pique-nique tentaculaire

Au milieu de toute la routine quotidienne du quartier central des affaires se trouve le sanctuaire connu sous le nom de Hyde Park. C'est un parc tentaculaire qui offre des aires de pique-nique, des fontaines, des fleurs et des figuiers. C'est comme une miniature de Central Park. Il a été nommé à l'origine Hyde Park d'après le parc du même nom à Londres. Venez ici pour vous détendre et engager la conversation avec les gens. Si possible, apportez un panier de pique-nique pour un agréable déjeuner d'après-midi avec vos proches.

Choses à faire: Voir la fontaine Archibald bronzée, voir les trois bâtiments géorgiens qui se trouvent juste un peu plus haut sur la route, voir le mémorial de guerre Art déco d'Anzac, visiter Hyde Park Barracks et le musée australien.

Comment atteindre: Les bus et les trains sont les modes de transport public qui peuvent vous amener à Hyde Park. On peut monter à bord des bus B461 de Grand Concourse, B22 de Rockdale, B461 de Central Station, B303 de Royal Botanic Garden et M20 de Greendwood Plaza. En ce qui concerne les trains, montez à bord du train T1 depuis Greenwood Plaza et Central Station, le T2 depuis Grand Concourse et le T4 depuis Rockdale.

32. Réserve de Barangaroo – pour une promenade en soirée

Un exemple étonnant de la façon dont un projet de rénovation urbaine doit être mené, qui a abouti à un bel endroit pour profiter d'une promenade le long du port. Il porte le nom de la dirigeante indigène qui s'est avérée influente à l'époque de la colonisation européenne. Il a été transformé d'un terminal à conteneurs à l'aspect amer en un vaste quartier riverain de 22 hectares qui a été ouvert au public. Actuellement, il abrite plus de 75 000 arbres et arbustes indigènes. Il y a beaucoup de magasins, de restaurants et d'espaces d'exposition qui retiendront votre attention pendant que vous êtes ici.

Choses à faire: Promenez-vous le long de la promenade Wulugul qui est une magnifique promenade au bord de l'eau, admirez les installations d'art public, admirez le mur de coquillages (un mur latéral d'un immense art aborigène), faites une visite guidée sur la culture aborigène, faites un tour en ferry pour le quai de Barangaroo.

Comment atteindre: Station Circular Quay à la réserve de Barangaroo. L'itinéraire le plus direct consiste à passer devant le musée d'art contemporain, puis à tourner à gauche dans Argyle Street et à travers Argyle Cut, passer devant l'hôtel Lord Nelson et les hôtels Palisade, puis entrer dans la réserve via Munn Street ou Bettington Street .

33. Galerie d'art de la Nouvelle-Galles du Sud - uvres notables

Entourée de parcs magnifiques, la galerie d'art de la Nouvelle-Galles du Sud est l'un des principaux musées distingués du pays. Datant de 1885, la galerie d'art abrite de grandes cours, des galeries rayonnantes et spacieuses qui regorgent de collections comprenant des œuvres d'artistes européens notables mais aussi des plus grands artistes contemporains. Cette galerie abrite également certaines des plus grandes collections d'art aborigène historique du pays.

Choses à faire: Faites une visite de la galerie, voyez les différentes stations, parcourez la boutique de cadeaux de la galerie, détendez-vous dans un restaurant ou un café après la fin de la journée.

Comment atteindre: Bus 441 : part du côté York Street du Queen Victoria Building et descend près de la galerie. Train : les gares St James et Martin Place sont toutes deux à environ 10 minutes à pied.

34. Chinatown – Festin de repas asiatiques

Respirez l'incroyable parfum des épices épicées du Sichuan et faites du shopping pour certaines de ces incroyables spécialités chinoises. Apportez ici un estomac vide pour que vous puissiez vous régaler de plats asiatiques authentiques. Vous serez accueillis par les portes du lion qui se trouvent ici à chaque extrémité et ce petit quartier se trouve en plein dans l'espace piéton de Doxon Street entre la gare centrale et Darling Harbour. Venez ici la toute première nuit de pleine lune après le 21 janvier, car les rues ici débordent de vie après la célébration du Nouvel An chinois.

Choses à faire: Essayez le populaire Yum Cha, le pho vietnamien, le Teppanyaki et plus encore. Visitez le marché Paddy’s qui propose de tout, des produits frais aux souvenirs en passant par les bonnes affaires.

Comment atteindre: Vous devrez vous rendre à la station de MRT la plus proche et monter à bord de la ligne bleue du MRT pour l'atteindre. Une fois arrivé, sortez de la gare et marchez vers le nord pendant environ 15 minutes pour atteindre Chinatown.

35. Cathédrale St. Mary’s – Devenez spirituel

Symbole des débuts spirituels soutenus de l'Église catholique, la cathédrale Sainte-Marie est située juste en face de Hyde Park. L'architecture du monument est d'un style néo-gothique frappant et c'est également le siège de l'archevêque de Sydney. Ce lieu est composé de deux flèches et le bâtiment lui-même a été modelé sur la cathédrale de Lincoln. Sa façade ressemble aussi beaucoup à Notre-Dame de Paris. Lorsque vous entrez dans la cathédrale, vous verrez des vitraux très complexes qui projettent des motifs de lumière étonnants.Noël est le moment idéal pour visiter car la beauté de la cathédrale est rehaussée de toutes les décorations et lumières.

Choses à faire: Prenez un appareil photo pour cliquer sur des images étonnantes de l'architecture, entrez à l'intérieur pour découvrir un peu de tranquillité et de paix.

Comment atteindre: Les stations les plus proches de St. Mary’s Orthodox Cathedral sont : Iit Gate est à 715 mètres soit 10 min de marche. Il est à 984 mètres soit 14 min de marche.

36. Vol panoramique des chutes horizontales - Une balade panoramique

Si vous êtes ici pour faire l'expérience de l'action, alors c'est le bon endroit où aller. Ici, vous pourrez monter sur un hydravion pour une balade panoramique vers les incroyables chutes horizontales. Les chutes sont des marées grondantes qui traversent deux versions de gorges étroites. Un voyage typique dure environ 90 minutes et vous mènera le long des îlots rocheux et des falaises rouges de la côte la plus au nord de l'Australie occidentale jusqu'à Cape Leveque. Le trajet se termine par un amerrissage sur la baie de Talbot. Ensuite, vous pouvez faire un tour en jet board pour une croisière à couper le souffle à travers les chutes hurlantes.

Choses à faire: Faites un tour en avion, faites une croisière en jet boat, nourrissez les requins, nagez avec les requins, allez pique-niquer au sommet des pontons et profitez de la vue.

37. Cable Beach - Eaux bleu turquoise

Cable Beach a été brièvement mentionné auparavant, mais il mérite à lui seul une place dans cette liste. S'étendant sur 22 km, Cable Beach est un magnifique morceau de mer turquoise éblouissante et de sable blanc. La plage a été nommée d'après les lignes de câbles de communication qui ont été posées de Java à Broome en 1889. Maintenant, vous pouvez profiter du soleil ici et vous reposer sur la magnifique plage de sable doré. Voici un conseil important : de novembre à mai, les méduses d'Irukandji, dangereuses pour l'homme, se trouvent dans les eaux. Il est donc préférable d'éviter ces mois. De plus, gardez à l'esprit que la plage brûle à mesure que le soleil monte, donc un écran solaire et un parapluie sont indispensables.

Choses à faire: Faites des promenades à dos de chameau, passez une journée à la plage, dégustez de la nourriture locale dans les cafés et restaurants à proximité.

38. Pointe Gantheaume - Mer à couper le souffle

Cela offre un contraste saisissant entre les falaises rouges accrocheuses et la mer bleu céruléen époustouflante de la pointe Gantheaume. Un endroit idéal pour s'adonner à la photographie, le point est situé au sud de Cable Beach et il est à environ 6 km de la ville la plus proche. Si vous partez à la recherche d'empreintes de dinosaures préhistoriques, assurez-vous de porter les chaussures appropriées. Le Point est complété par un phare qui surplombe l'océan Indien. Un endroit idéal pour vivre des expériences et des pensées solitaires.

Choses à faire: Recherchez les empreintes de pas de dinosaures lorsque la marée est basse, consultez la piscine d'Anastasia et prenez un bain dedans, allez pêcher ici.

Comment atteindre: L'accès à la pointe Gantheaume se fait par le chemin Gantheaume Point, à la sortie du chemin Gubinge. L'accès le plus courant se fait par la rampe en face du parking Broome Turf Club.

39. Malcolm Douglas Wilderness Wildlife Park - Pour la nature

Ici, vous pouvez vous blottir contre un bébé crocodile, apercevoir le casoar super rare et même communiquer avec les kangourous. Au Malcolm Douglas Wilderness Wildlife Park, vous pourrez profiter des animaux dans leur habitat naturel. Il se trouve à 15 minutes en voiture de l'emplacement de Broome.

Les passionnés d'animaux peuvent profiter de gros plans sur les créatures formidables et adorables de la nation tout en apprenant à mieux connaître leurs comportements et leurs habitats. Vous pourrez voir des dingos, des wallabies, des lézards, des serpents et plus encore qui habitent également le parc ainsi que toute une gamme de créatures à plumes mignonnes, des kookaburras aux cacatoès.

Choses à faire: les crocodiles sont nourris à 15 heures, alors assurez-vous de rester pour cela, à une courte distance en voiture se trouve le 12 Mile Bird Park qui regorge de plus de 80 espèces d'oiseaux indigènes et exotiques.

40. Sun Pictures – Détendez-vous et devenez paresseux

Paresseux et détendez-vous dans une chaise longue pendant que vous admirez la nuit étoilée et profitez d'un film classique dans le plus ancien cinéma en plein air actuellement en activité. Sun Pictures est situé en plein cœur du quartier chinois de Broome dans Carnarvon Street et projette des films par nuit. Mais ce qui est plus intéressant à ce sujet, c'est sa propre histoire. Le cinéma a été construit au début des années 1900 et c'était un magasin qui appartenait à la famille Yamasaki.

La famille adorait les films et a donc transformé une partie de sa boutique en une petite salle de spectacle japonaise. C'est en 1913 qu'un pêcheur de perles a acheté le bâtiment et a ensuite transformé le magasin en ce qu'il est aujourd'hui. Le tout premier public officiel est entré dans les images du soleil en 1916 et l'endroit projette des films depuis lors, malgré des calamités naturelles comme les marées. Mais bien sûr, au fil du temps, la structure a été rénovée pour empêcher l'assaut des raz-de-marée.

Choses à faire: Regardez un film classé au patrimoine, visitez le petit musée pour des souvenirs de cinéma.

41. Pearl Farm Tours - Quelque chose d'unique

Broome était autrefois le champion en titre du monde en matière de perlage. Les visiteurs peuvent faire une visite pour comprendre comment les fermes perlières locales cultivent les perles très recherchées et très acclamées des mers du Sud. Vous saurez tout, de l'ensemencement des huîtres à la récolte et au classement des perles lors de cette visite. Gardez à l'esprit qu'il existe différents types de façons de faire le tour, car vous pouvez opter pour des visites guidées, terrestres ou maritimes. Tout dépend du voyagiste ainsi que des contraintes de temps auxquelles les membres du groupe de touristes pourraient être confrontés.

Choses à faire: Visitez les fermes Cygnet Bay et Willie Bay pour en savoir plus sur le stationnement, achetez des perles en souvenir et des bijoux en perles à Chinatown également si vous voulez quelque chose de plus solide.

42. Broome Historical Museum - Une histoire fascinante

Ce musée historique donne un aperçu de l'histoire incroyablement fascinante de la ville. Le musée présente de nombreuses expositions informatives sur les cyclones, l'industrie perlière, les artefacts autochtones et plus encore. Assurez-vous de visiter cet endroit avec un peu de temps libre afin de pouvoir vous imprégner de tout ce que cet endroit a à offrir. Les enfants apprécieront ce lieu car le musée organise un quiz très interactif.

Choses à faire: Faites une visite guidée du musée, participez aux expositions, visitez le cimetière japonais où sont commémorés les pêcheurs de perles japonais décédés à cause d'un cyclone qui a frappé l'endroit en 1908.

43. Hahndorf – une expérience différente

Ancienne civilisation allemande en Australie, Hahndorf est l'un des lieux touristiques uniques en Australie. Il est niché dans la vieille région d'Adélaïde et vous ramènera dans l'Europe médiévale pendant que vous êtes sur un autre continent. La ville pittoresque vous offre les plus belles vues que vous devriez capturer avec votre appareil photo. En dehors de cela, vous trouverez également des restaurants, des cafés et des boutiques que vous pourrez explorer à votre rythme.

Choses à faire: Visitez la ferme Beerenberg et achetez des confitures et des cornichons. Misty Hollow Fantasy Cave est une visite incontournable. Si vous êtes un amateur d'art, mettez The Cedar sur votre liste car il abrite des œuvres d'art incroyables.

Comment atteindre: Hahndorf est accessible depuis Adélaïde en bus public – voir les lignes 864, T843, 841F, 860F au métro d'Adélaïde

44. Barossa Valley – avec les meilleurs vignobles

Si vous aimez le vin et les vignobles, alors vous devez visiter la Barossa Valley à Adélaïde. Cet endroit se multiplie avec certains des meilleurs vignobles de la région. Les gens font des visites de vignobles à travers la région pour siroter certains des meilleurs vins. La région a d'abord été occupée par des Anglais au XIXe siècle et compte aujourd'hui plus de 150 caves et caves. Vous devrez peut-être prendre rendez-vous pour visiter le meilleur des vignobles. C'est l'un des bons endroits à visiter en Australie.

Choses à faire: Faites des visites de vignobles, planifiez un road trip dans la région du pays. Faites l'expérience d'un vol en montgolfière au-dessus de la vallée. Goûtez à la viande fumée et au pain dans certains des meilleurs restaurants.

Comment atteindre: Il y a 4 façons d’aller de Adélaïde à Vallée de la Barossa en bus, train, taxi ou voiture. Nous vous recommandons de prendre le bus depuis la gare routière centrale d'Adélaïde jusqu'à Gawler, puis de prendre le bus depuis l'arrêt Gawler 124 Lyndoch Rd côté nord jusqu'à Tanunda, ce qui prend environ 2h 23m.

45. Parc de conservation de Cleland - Flore et faune riches

Si vous voulez rencontrer des Koalas, Cleland est l'endroit où vous les trouverez en train de se détendre dans leur habitat naturel. Un de bons endroits à visiter en Australie, l'endroit regorge de beautés naturelles et culturelles. Outre la richesse de la flore et de la faune, cet endroit a beaucoup d'aventures à offrir aux visiteurs. Les pistes cyclables sont les meilleures pour profiter de la beauté des paysages de cet endroit et faire monter l'adrénaline.

Choses à faire: Explorez les pistes cyclables. Visitez le Cleland Cafe pour un repas rafraîchissant et un café. Jouez avec les kangourous et les koalas.

Comment atteindre: Prenez un bus 863 ou 864 depuis la ville ou le mont Barker jusqu'à Crafers Interchange. Recherchez les panneaux indiquant le début du sentier du côté nord de la bretelle de sortie de l'autoroute près de l'échangeur. Ces sentiers mènent partout dans le parc, avec un nouveau sentier de liaison reliant le sommet du mont Lofty.

46. ​​Rottnest Island - Une beauté naturelle

Rottnest Island près de Perth est l'un des meilleurs endroits que vous devez visiter en Australie en raison de sa beauté naturelle. C'est ici que vous pouvez passer un moment sur une île tropicale pendant vos vacances en Australie. Les eaux turquoise de la mer sont parfaites pour s'amuser et s'amuser. Il y a même un certain nombre de balades à vélo et à pied que vous pouvez explorer sur l'île.

Choses à faire: Profitez de la baignade et des aventures dans les ports d'eau comme le surf, la plongée en apnée, la plongée sous-marine. Montez au sommet du phare de Wadjemup pour une vue panoramique. Explorez les pistes cyclables. Visitez les musées, les bâtiments et les monuments.

Comment atteindre: Il se trouve à 25 minutes en ferry de Fremantle, à 45 minutes en ferry de Hillarys Boat Harbour dans la banlieue nord de Perth, ou à 90 minutes en ferry depuis la jetée de Perth, Barrack Street. Vous pouvez réserver votre voyage avec Rottnest Fast Ferries, Rottnest Express ou SeaLink Rottnest Island.

47. Parc national de Nambung - Une beauté éthérée

L'un des plus étonnants attractions touristiques de l'Australie, le parc national de Nambung vous laissera stupéfait par sa beauté éthérée et ses grandes structures en pierre appelées Pinnacles. Ces pinacles sont des formations calcaires qui remontent à des millions d'années et sont dispersées dans tout le désert du parc national de Nambung.

Choses à faire: Ne manquez pas de regarder le coucher de soleil. Vous trouverez même des plages idylliques où vous pourrez vous détendre et pratiquer des sports nautiques comme le snorkeling et la plongée sous-marine. Vous pouvez également visiter le centre d'information Pinnacle pour en savoir plus sur les formations calcaires.

Comment atteindre: Wellington St Arena Yellow Cat 23 est à 11 mètres soit 1 min de marche. Murray St Milligan Street Red Cat 22 est à 309 mètres soit 5 min de marche. Hay St Qv1 Red Cat 14 est à 407 mètres soit 6 min de marche.

48. Byron Bay – Douce touche de nature

Situé sur la côte la plus septentrionale de la Nouvelle-Galles du Sud, l'un des endroits incontournables en Australie est Byron Bay. Un climat tempéré plane autour de la baie qui compte de multiples plages et un arrière-pays. Vous serez accueillis par des réserves naturelles, des plages isolées, des cascades jaillissantes avec une douce touche de nature pour le plaisir de vos yeux. Vous pouvez également pratiquer le kitesurf, l'un des meilleurs sports d'aventure en Australie à Byron Bay. En bref, avec tant de choses à explorer, Byron Bay devient l'une des principales attractions touristiques d'Australie.

Choses à voir : Les vues chroniques des falaises escarpées de la réserve de Cape Byron Headland, le phare de Cape Byron, le phare le plus puissant d'Australie, la beauté du parc national d'Arakwal

Choses à faire: Participez à de nombreuses activités de plein air comme l'escalade, les promenades dans la nature et l'observation des oiseaux, l'observation des baleines à Clarkes Beach

Comment atteindre : Voici les 3 meilleures façons d'atteindre Byron Bay. Utilisez l'aéroport Ballina Byron Gateway, qui est le plus proche de Byron Bay, à 30 minutes en voiture. L'aéroport propose des vols au départ de Sydney, Newcastle et Melbourne sur Jetstar, FlyPelican et Virgin Australia. L'aéroport de Gold Coast propose un plus grand nombre de vols et avec un temps de trajet de 40 minutes, cela pourrait être plus pratique. L'aéroport international et domestique de Brisbane est à 2 heures en navette ou en taxi jusqu'à Byron Bay. Ainsi, le choix vous appartient.

49. Mudgee - Une ville élégante

Faire du tourisme en Australie n'a jamais été aussi beau avec l'exploration de Mudgee, une ville du nord-ouest de Sydney. C'est une petite ville élégante qui est populaire comme une région viticole de premier plan, abritant des bâtiments coloniaux et la jolie rivière Cudgegong. Certaines choses étonnantes pour vous engager à Mudgee incluent un pique-nique à Robertson Park, une vue imprenable sur The Rock Lookout, l'exploration de la réserve naturelle d'Avisford, font de Mudgee l'une des principales attractions touristiques d'Australie. La ville et ses réserves naturelles en font l'un des meilleurs endroits pour camper près de Sydney, si vous en avez envie.

Choses à voir : Découvrez l'architecture coloniale telle que l'église catholique Sainte-Marie, l'« arbre à dinosaures », l'une des plantes les plus rares du parc national de Wollemi

Choses à faire: Faites du shopping au Farmers Market, visitez les vignobles comme Lowe Wines, Moothi ​​Estate Vineyards et di Lusso Winery est un must, observez les étoiles à l'observatoire de Mudgee

Comment atteindre : Il n'y a pas de route directe de Sydney à Mudgee. Vous pouvez cependant prendre le train jusqu'à la gare de Lithgow, marcher vers la gare de Lithgow Railway Pde 3 et prendre un bus jusqu'à la gare de Mudgee, arrêt de bus. Cependant, si cela semble écrasant, vous pouvez conduire ou louer un taxi pour Mudgee.

L'Australie est un pays très imprévisible. Les voyageurs trouveront de tout, des animaux dangereux errants aux vastes terres désertiques qu'il est difficile de traverser seul. Une terre d'opportunités variées, les nombreuses attractions touristiques australiennes sont un endroit idéal pour des vacances. Planifiez un voyage de toute une vie en Australie et explorez la beauté de l'île-continent et plongez-vous dans le shopping, les visites touristiques et tout en savourant le meilleur de la cuisine australienne pendant vos vacances là-bas.

Clause de non-responsabilité: TravelTriangle ne revendique aucun crédit pour les images présentées sur notre site de blog, sauf indication contraire. Tout le contenu visuel est protégé par le droit d'auteur de ses propriétaires respectueux. Nous essayons de faire un lien vers les sources originales dans la mesure du possible. Si vous possédez les droits sur l'une des images et que vous ne souhaitez pas qu'elles apparaissent sur TravelTriangle, veuillez nous contacter et elles seront rapidement supprimées. Nous croyons qu'il est important de fournir une attribution appropriée à l'auteur, à l'artiste ou au photographe d'origine.

Veuillez noter: Toute information publiée par TravelTriangle, sous quelque forme que ce soit, n'est pas destinée à se substituer à un quelconque avis médical, et il ne faut entreprendre aucune action avant d'avoir consulté un expert médical professionnel de son choix.


Résultats clés

La consommation totale du tourisme a diminué de 19 % ou de 29,5 milliards de dollars en 2019 et 20. Cela s'est traduit par :

  • 50,4 milliards de dollars de PIB touristique direct à l'économie. C'était 18 % ou 10,8 milliards de moins que l'année précédente
  • PIB du tourisme en pourcentage de l'économie nationale passant de 3,1% en 2018&ndash19 à 2,5% en 2019&ndash20
  • emploi touristique direct de 621 000 personnes. Cela représentait 4,8% de la main-d'œuvre australienne et 6,6% de moins qu'en 2018 & ndash19
  • les exportations touristiques chutent à 31,2 milliards de dollars. C'est une baisse de 21% par rapport à 2018&ndash19. Les exportations touristiques proviennent de visiteurs internationaux dépensant de l'argent pour des biens et services australiens
  • les importations touristiques chutent à 42,1 milliards de dollars. Il s'agit d'une baisse de 27,8% par rapport à 2018&ndash19. Les importations touristiques sont l'argent que les résidents australiens dépensent lorsqu'ils voyagent à l'étranger.

L'histoire du tourisme : le Moyen Âge et la Renaissance

Tout au long du Moyen Âge (5-14e siècles après JC), les voyages et par extension le tourisme étaient pratiquement inexistants. Il est devenu dangereux après la chute de l'Empire romain. Alors qu'il y avait eu une communauté entre les nations, il y avait maintenant des zones autonomes grâce à un système féodal. Les transports étaient fragmentés, tout comme la langue et la monnaie. Cela a rendu le voyage dans un endroit différent beaucoup plus difficile qu'il ne l'avait été.

Et quand les gens voyageaient, ce n'était pas pour les loisirs. Avec la prise de pouvoir de l'Église catholique romaine, il y a eu neuf croisades pour tenter de reprendre la Terre Sainte entre 1096 et 1291 après JC. Mais ils ont tous échoué et ont laissé aux gens le désir de voir le monde en dehors de leur propre localité. Les gens étaient désireux de découvrir différentes civilisations.

Les marchands comme Marco Polo ont commencé à voyager loin après les croisades ratées. Les voyages de Polo en particulier (1295-1295 après JC) ont été rapportés et les gens ont commencé à s'intéresser à nouveau à voyager.

Ainsi, le voyage renaît. Au cours de la Renaissance (14-16ème siècles après JC) plus de marchands ont voyagé plus loin. Cela était en partie dû au fait que l'église et la royauté contrôlaient des zones géographiques plus vastes qu'elles ne l'avaient fait auparavant. Les routes commerciales ont également commencé à rouvrir. L'activité commerciale a augmenté et les gens ont continué à s'aventurer hors de leurs propres villes et territoires.

Le premier vrai touriste, selon les historiens, fut Cyriaque d'Ancône. Il a voyagé autour de la Méditerranée, désireux d'apprendre l'histoire grecque et romaine. Son désir d'en savoir plus sur ce qui s'était passé avant – et de voir ce qui restait – a encouragé les autres à réfléchir à la façon dont les voyages pourraient être bénéfiques pour l'éducation. Et ainsi, l'ère du Grand Tour a émergé…


LA PREMIÈRE HISTOIRE DE LA PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE

On pense que nos anciens habitants sont arrivés en Papouasie-Nouvelle-Guinée il y a environ 50 à 60 000 ans en provenance d'Asie du Sud-Est pendant une période glaciaire où la mer était plus basse et les distances entre les îles plus courtes. La Nouvelle-Guinée (comme on l'appelait autrefois), l'une des premières masses continentales après l'Afrique et l'Eurasie à être peuplée par l'homme moderne, a connu sa première migration à peu près en même temps que l'Australie, nous plaçant aux côtés de l'une des plus anciennes cultures continues sur le planète.

L'agriculture s'est développée indépendamment dans les hautes terres de la Nouvelle-Guinée vers 7 000 av. Une migration majeure de peuples parlant l'austronésie est arrivée dans nos régions côtières il y a environ 2 500 ans, avec l'introduction de la poterie, des porcs et de certaines techniques de pêche.

Il y a quelque 300 ans, la patate douce est entrée en Nouvelle-Guinée avec ses rendements agricoles bien plus élevés, transformant l'agriculture traditionnelle. Il a largement supplanté l'ancien aliment de base, le taro, et a donné lieu à une augmentation significative de la population dans les hauts plateaux.

Dans le passé, la chasse à la tête et le cannibalisme se produisaient dans de nombreuses régions de ce qui est maintenant nommé Papouasie-Nouvelle-Guinée. Au début des années 1950, à cause des pressions de l'administration et de la mission, le cannibalisme ouvert avait presque entièrement cessé.

Un certain nombre de navigateurs portugais et espagnols naviguant dans le Pacifique Sud au début du XVIe siècle ont probablement été les premiers Européens à apercevoir la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Don Jorge de Meneses, un explorateur portugais, est crédité de la découverte européenne de l'île principale de Papouasie-Nouvelle-Guinée vers 1526-1527.Bien que les navigateurs européens aient visité et exploré les îles de Nouvelle-Guinée au cours des 170 années suivantes, nous sommes restés pratiquement seuls jusqu'à la fin du XIXe siècle.

DÉBUT DE L'ÉTABLISSEMENT EUROPÉEN DE LA PAPOUASIE ET ​​DE LA NOUVELLE-GUINÉE

La moitié nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée est passée aux mains des Allemands en 1884 sous le nom de Nouvelle-Guinée allemande. Avec le besoin croissant de l'Europe en huile de noix de coco, Godeffroy's de Hambourg, la plus grande entreprise commerciale du Pacifique, a commencé à vendre du coprah dans les îles de Nouvelle-Guinée. En 1884, l'Allemagne prend officiellement possession du quart nord-est de l'île et confie son administration aux mains d'une compagnie à charte. En 1899, le gouvernement impérial allemand prit le contrôle direct du territoire, connu par la suite sous le nom de Nouvelle-Guinée allemande. En 1914, les troupes australiennes occupèrent la Nouvelle-Guinée allemande et elle resta sous contrôle militaire australien jusqu'en 1921.

Le gouvernement britannique, au nom du Commonwealth d'Australie, a assumé un mandat de la Société des Nations pour gouverner le territoire de la Nouvelle-Guinée en 1920. Ce mandat a été administré par le gouvernement australien jusqu'à ce que l'invasion japonaise en décembre 1941 entraîne sa suspension. Après la capitulation des Japonais en 1945, l'administration civile de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée a été rétablie et, en vertu de la loi sur l'administration provisoire de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, 1945-46, la Papouasie et la Nouvelle-Guinée ont été combinées dans une union administrative pour devenir le pays de Papouasie Nouvelle Guinée.

Le 6 novembre 1884, un protectorat britannique a été proclamé sur la côte sud de la Nouvelle-Guinée (la région appelée Papouasie) et ses îles adjacentes. Le protectorat, appelé Nouvelle-Guinée britannique, a été purement et simplement annexé le 4 septembre 1888. La possession a été placée sous l'autorité du Commonwealth d'Australie en 1902. Suite à l'adoption de la Papua Act de 1905, la Nouvelle-Guinée britannique est devenue le Territoire de la Papouasie. , et l'administration australienne officielle a commencé en 1906. La Papouasie a été administrée en vertu de la loi sur la Papouasie jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, lorsque les forces japonaises ont envahi les parties nord des îles en 1941 et ont commencé à avancer sur Port Moresby, suspendant l'administration civile.

Pendant la guerre, la Papouasie était gouvernée par une administration militaire de Port Moresby, où le général Douglas MacArthur faisait occasionnellement son quartier général. Comme indiqué, il a ensuite été rejoint dans une union administrative avec la Nouvelle-Guinée en 1945-46 après la capitulation du Japon, et la Papouasie-Nouvelle-Guinée est née.

PREMIER CONTACT DANS NOTRE RÉGION DES HAUTES TERRES

Michael Leahy était un prospecteur australien du Queensland rural qui est connu pour avoir établi le premier contact avec nos habitants des hautes terres en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1932. Leahy et son frère Dan ont cherché de l'or et ont exploré les hautes terres pendant quatre ans avec l'officier de patrouille James Taylor.

Pendant son séjour ici, Leahy a documenté son expédition dans un journal quotidien et a également capturé une étonnante série de photographies qui ont ensuite été découvertes en 1983 par les écrivains et cinéastes australiens Bob Connolly et Robyn Anderson. Ces deux-là ont ensuite réalisé le documentaire primé, First Contact.

PAPOUASIE-NOUVELLE GUINÉE, OCCUPATION ET GUERRES MONDIALES

Au cours de la Première Guerre mondiale, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a été occupée par l'Australie, qui avait commencé à administrer la Nouvelle-Guinée britannique, la partie sud, sous le nom de Papouasie renommée en 1904. Après la Première Guerre mondiale, l'Australie a reçu le mandat d'administrer l'ancienne Nouvelle-Guinée allemande Guinée par la Société des Nations.

La Papouasie, en revanche, était considérée comme un territoire extérieur du Commonwealth australien, même si, en droit, elle restait une possession britannique, une question qui avait une importance pour le système juridique du pays après l'indépendance après 1975. Cette différence de statut juridique signifiait que la Papouasie et la Nouvelle-Guinée avaient des administrations entièrement séparées, toutes deux contrôlées par l'Australie.

La campagne de Nouvelle-Guinée (1942-1945) a été l'une des principales campagnes militaires de la Seconde Guerre mondiale. Environ 216 000 soldats, marins et aviateurs japonais, australiens et américains sont morts au cours de la campagne de Nouvelle-Guinée. Les deux territoires ont été combinés dans le territoire de Papouasie-Nouvelle-Guinée après la Seconde Guerre mondiale, qui plus tard a été simplement appelé « Papouasie-Nouvelle-Guinée ». L'Administration de Papouasie s'est ouverte au contrôle des Nations Unies.

LA PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE DEVIENT UNE NATION

Les élections de 1972 ont abouti à la formation d'un ministère dirigé par le ministre en chef Michael Somare, qui s'est engagé à mener le pays à l'autonomie puis à l'indépendance. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est devenue autonome le 1er décembre 1973 et a obtenu son indépendance le 16 septembre 1975. Le pays a rejoint l'Organisation des Nations Unies (ONU) le 10 octobre 1975 par la résolution 375 du Conseil de sécurité et la résolution 3368 de l'Assemblée générale.

Les élections nationales de 1977 ont confirmé Michael Somare comme Premier ministre à la tête d'une coalition dirigée par le parti Pangu. Cependant, son gouvernement a perdu un vote de confiance en 1980 et a été remplacé par un nouveau cabinet dirigé par Sir Julius Chan en tant que Premier ministre. Les élections de 1982 ont accru la pluralité de Pangu et le parlement a de nouveau choisi Somare comme Premier ministre. En novembre 1985, le gouvernement Somare perd un nouveau vote de défiance et la majorité parlementaire élit Paias Wingti, à la tête d'une coalition de cinq partis, au poste de Premier ministre. Une coalition dirigée par Wingti a remporté des élections très serrées en juillet 1987. En juillet 1988, un vote de défiance a renversé Wingti et porté au pouvoir Rabbie Namaliu, qui avait remplacé quelques semaines plus tôt Somare à la tête du parti Pangu.

En vertu de la législation destinée à renforcer la stabilité, les nouveaux gouvernements restent à l'abri des votes de défiance pendant les 18 premiers mois de leur mandat.

Le Premier ministre sortant, Peter O'Neill, est entré en fonction en 2011.

LE CONFLIT DE BOUGAINVILLE

Une révolte sécessionniste qui a duré neuf ans sur l'île de Bougainville a fait quelque 20 000 morts. La rébellion a commencé au début de 1989, contre l'opposition à la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde, la mine de Panguna. Les hostilités actives se sont terminées par une trêve en octobre 1997 et un cessez-le-feu permanent a été signé en avril 1998. Un accord de paix entre le Gouvernement et les ex-combattants a été signé en août 2001 à condition qu'un référendum sur le statut politique de Bougainville soit organisé dans vingt ans. . Un référendum est prévu en juin 2019.


4. 29 novembre 1934 – Melbourne, VIC

36 morts, 6000 sans-abri et plus de 400 bâtiments endommagés

Fin novembre, 140 mm de pluie sont tombés à Melbourne sur une période de 48 heures. À l'est de Melbourne, dans le sud du Gippsland, 350 mm sont tombés au cours de la même période de deux jours. L'averse a entraîné des glissements de terrain, des évacuations et de nombreuses routes submergées. Dix-huit personnes se sont noyées, et 18 autres ont été tuées par l'effondrement de bâtiments et d'autres dangers. Plus de 400 bâtiments ont été endommagés à Melbourne et 6 000 personnes se sont retrouvées sans abri.


L'industrie touristique indonésienne : un avenir radieux et des opportunités pour l'Australie

Le tourisme en Indonésie a plus que doublé au cours de la dernière décennie, certains médias affirmant que 2017 a vu plus de quinze millions de touristes visiter l'État de l'archipel. L'industrie du tourisme a prospéré et est devenue un moteur majeur de l'économie et un élément central de la stratégie de croissance économique du gouvernement. Pour faciliter la poursuite de la croissance, le gouvernement indonésien espère reproduire le succès de Bali en tant que destination touristique dans un certain nombre d'autres endroits répartis à travers l'Indonésie.

Aperçu et obstacles futurs

L'industrie du tourisme est un moteur économique majeur pour l'Indonésie. En 2016, les recettes en devises du tourisme ont totalisé 16,3 milliards de dollars. Lorsque les revenus indirects et induits des voyages et du tourisme sont inclus (tels que les dépenses d'investissement et les dépenses des employés), ce chiffre passe à 72,4 milliards de dollars, soit environ 6,2 % du PIB en 2016. Ce niveau classe l'industrie touristique indonésienne au vingt-deuxième plus grand au monde, selon le World Travel & Tourism Council. Il est plus important que l'industrie touristique moyenne en Asie du Sud-Est, mais plus petit que ceux de l'Australie, de la Thaïlande et des Philippines. [1] Une forte croissance est attendue pour l'industrie indonésienne, avec des revenus indirects et induits qui devraient atteindre 141,3 milliards de dollars par an d'ici 2027, selon le rapport du World Travel & Tourism Council.

Le gouvernement indonésien, cependant, est peut-être trop optimiste dans ses projections de croissance. En 2016, le ministre du Tourisme Arief Yahya a affirmé qu'il souhaitait doubler le nombre de visiteurs internationaux venant en Indonésie pour atteindre plus de vingt millions d'ici 2019. Yahya a déjà fait des déclarations ambitieuses similaires auparavant. En 2014, il a dit Reuters qu'il souhaitait doubler le nombre de visiteurs chinois d'ici 2016, mais, en réalité, le nombre n'a augmenté que de 45,6% bien que cela reste un chiffre impressionnant.

Sa demande la plus récente semble également trop ambitieuse. Etant donné que 2017 a vu 14 millions d'arrivées étrangères, le taux de croissance minimum requis pour atteindre 20 millions de touristes d'ici 2019 est de 19,4% par an. Comme le montre la figure 1, il s'agit d'un objectif difficile, étant donné que le taux de croissance des arrivées d'étrangers au cours des cinq dernières années a été en moyenne de 11,9%. Une croissance constante d'environ 20 pour cent pendant trois ans d'affilée serait sans précédent dans l'histoire de l'Indonésie et constitue un phénomène rare pour d'autres industries du tourisme dans toute l'Asie du Sud-Est. Ainsi, bien que cela ne soit pas impossible, atteindre un objectif aussi élevé semble peu probable.

L'industrie touristique indonésienne se heurte également à des obstacles, à savoir la médiocrité des infrastructures et le manque d'investissements nécessaires pour financer les projets d'infrastructure nécessaires. De 2015 à 2019, les fonds nécessaires pour répondre aux besoins globaux d'infrastructure de l'Indonésie s'élèvent à environ 450 à 520 milliards de dollars. Si l'on compare les dépenses publiques projetées aux investissements et aux autres contributions, il est probable que le gouvernement manquera d'au moins 120 milliards de dollars les fonds requis pour l'infrastructure. [2] Pour combler ce déficit de financement, le gouvernement indonésien a conclu un certain nombre d'accords bilatéraux avec des pays tels que la Chine et le Japon et a sollicité des prêts de la Banque mondiale et de l'Asia Infrastructure Investment Bank. Selon PricewaterhouseCoopers, cependant, bon nombre de ces accords sont semés d'embûches, en raison de leur motivation politique plutôt que commerciale. En conséquence, les fonds ont tendance à être distribués lentement et souvent à ne pas être pleinement utilisés. [3]

Cela a laissé les infrastructures liées au tourisme dans une mauvaise position. Selon le Forum économique mondial (WEF) dans son rapport 2017 sur la compétitivité des voyages et du tourisme, l'infrastructure des services touristiques était le domaine le moins performant dans son analyse de l'industrie touristique indonésienne. [4] Avec un score de 3,1 sur sept, l'infrastructure des services touristiques de l'Indonésie est pire que celle du Kenya et à peine meilleure que celle du Venezuela. Les infrastructures de transport terrestre et portuaire sont également mal classées dans le rapport. Alors que le gouvernement indonésien a reconnu le mauvais état des infrastructures, pour remédier à ce problème, il doit tenir compte de l'impact environnemental potentiel du développement de nouveaux hôtels, routes ou aéroports. Cela doit être fait non seulement pour des raisons environnementales générales, telles que la faune indigène, mais aussi pour préserver les forêts et les plages en tant qu'attractions touristiques. Dans le rapport du FEM, l'Indonésie se classe mal en termes de durabilité environnementale, mais très bien en ressources naturelles. Le maintien de ces ressources naturelles devrait être une composante vitale de l'industrie touristique indonésienne.

« Dix nouveaux Balis »

Le président Joko « Jokowi » Widodo et ses ministres ont passé du temps à rechercher des investissements à l'étranger pour financer le projet connu sous le nom de « Ten New Balis ». Le projet, annoncé en février 2016, est une initiative gouvernementale visant à développer dix nouveaux pôles touristiques à travers le pays. Selon les statistiques de 2016, la grande majorité des touristes étrangers passent leur temps en Indonésie à Bali (49%) et Java (30%). Ensemble, ces deux îles ne représentent que 7,6 % de la masse terrestre totale de l'Indonésie. Attirer des visiteurs dans d'autres régions sera essentiel aux plans visant à développer l'industrie touristique indonésienne. Selon le ministère du Tourisme, les destinations touristiques choisies pour le développement sont déjà connues comme des attractions touristiques, mais bénéficieraient grandement d'un meilleur accès et de plus de commodités.

L'un des sites sélectionnés, le lac Toba, en est un bon exemple. Le lac Toba est bien connu des touristes voyageant en Indonésie, mais n'a pas un accès facile. Avant qu'un nouvel aéroport international ne soit construit à Silangit, pour se rendre à Parapat près du lac Toba, la plupart des touristes devaient prendre un vol intérieur pour Medan (à plus de deux heures de Jakarta), puis se diriger vers le lac en bus ou en voiture, ce qui prenait encore quatre heures. à six heures. Avec le nouvel aéroport, cependant, les temps de trajet seront réduits à seulement deux heures. Cela augmentera considérablement les perspectives du tourisme dans la région du lac Toba. Le gouvernement espère voir les premiers vols internationaux vers le nouvel aéroport cette année.

Les emplacements choisis pour les « Dix Nouveaux Balis » sont : le lac Toba (Sumatra du nord), Tanjung Lesung (Banten), les Mille-Îles (Jakarta), la plage de Tanjung Kelayang (îles Bangka Belitung), le temple de Borobudur (le centre de Java), le mont Bromo (Java oriental), Mandalika (Nusa Tenggara occidental), Labuan Bajo (Nusa Tenggara oriental), Wakatobi (Sulawesi méridional) et l'île de Morotai (Moluques septentrionale). Les trois sites prioritaires qui seront ciblés en premier sont Mandalika, le temple de Borobudur et le lac Toba.

En développant ces sites, le gouvernement espère développer le tourisme en tant que mastodonte économique, sans dévaluer les destinations touristiques existantes. Il est hautement improbable que l'Indonésie puisse accueillir vingt millions de touristes en 2019 sans détourner certains de ces touristes vers des endroits autres que Bali. Cela aurait l'avantage supplémentaire de créer des emplois locaux dans les nouvelles zones touristiques.

La comparaison du nombre de touristes étrangers et locaux dans une province donnée en 2016, comme le montre la figure 2, montre que la grande majorité des touristes étrangers sont restés à Bali, tandis que les touristes indonésiens se sont principalement confinés à Jakarta, Java central et Java oriental. Les chiffres sont cependant quelque peu généralisés, car ils tiennent compte du nombre de touristes séjournant dans l'ensemble de la province, plutôt que de l'emplacement spécifique de l'attraction touristique que le gouvernement souhaite développer. Néanmoins, le contraste frappant entre les chiffres présentés à la figure 2 indique que la popularité des destinations touristiques au sein de ces provinces diffère considérablement.

Il est probable que le gouvernement voit une opportunité de reproduire le succès de Bali ailleurs. Dans leur état actuel, cependant, la plupart des destinations réservées aux « Dix Nouveaux Balis » n'ont pas la capacité de gérer un afflux important de touristes, ni n'ont d'accès facile en premier lieu. Cela soulève la question de savoir si le gouvernement n'est pas trop ambitieux dans ses plans, surtout compte tenu du manque de financement mentionné précédemment pour les projets d'infrastructure associés.

Marchés ciblés

Si l'industrie touristique indonésienne veut atteindre les objectifs qui lui ont été fixés, Jokowi devra se concentrer sur le marché chinois. Comme le montre la figure 3, le nombre de visiteurs chinois vient de dépasser ceux de Singapour, de Malaisie et d'Australie, les trois marchés sources qui ont traditionnellement dominé l'industrie touristique indonésienne. Au cours des dix dernières années, le nombre de touristes chinois a augmenté de 428 %, un taux de croissance dépassé seulement par les touristes bangladais, qui ne représentent toujours que 0,34 % de tous les visiteurs entrants. Si les tendances actuelles se poursuivent, les visiteurs chinois pourraient représenter 20 % de tous les touristes entrants d'ici 2019, contre 14 % en 2016.

Alors que la croissance du nombre de touristes chinois est forte, le gouvernement indonésien a également la possibilité de les inciter à dépenser plus. En moyenne, un touriste chinois dépense environ 1 383 $ par visite, contre 1 423 $ en moyenne. Cependant, lors de l'élaboration de stratégies visant à augmenter les dépenses touristiques, il convient de considérer que le shopping ne semble plus être le principal motif de voyage des touristes chinois.

Alors que les touristes chinois constituent la majeure partie des arrivées entrantes dans l'industrie touristique indonésienne, une certaine attention doit être portée sur la promotion du tourisme halal. Les services touristiques halal se distinguent des services standard par le respect des lois et coutumes musulmanes, tels que les hôtels et restaurants sans alcool ni porc et des zones de baignade séparées ou des salles de prière pour hommes et femmes. Cela peut être difficile à offrir en raison du manque de normes internationales et du fait que de nombreuses coutumes et lois islamiques peuvent être interprétées différemment selon les différentes communautés musulmanes. Il s'agit toutefois d'un marché émergent qui pourrait présenter un grand potentiel pour l'industrie touristique indonésienne.

Les touristes du Moyen-Orient, par exemple, dépensent environ 2 284 $ par visite, bien plus que le touriste moyen, mais seuls 200 000 ressortissants de cette région choisissent de passer leurs vacances en Indonésie chaque année. Le tourisme halal est un concept relativement nouveau en Indonésie, avec le lancement en douceur d'un programme de tourisme halal en 2012 et l'introduction de réglementations pour les hôtels conformes à la charia en 2014. Dans un rapport annuel produit par Thomson Reuters, l'Indonésie est classée quatrième -économie islamique la mieux développée pour les voyages musulmans, derrière la Malaisie, les Émirats arabes unis et la Turquie. Comme le dit le rapport :

L'Indonésie entre dans le top dix directement à la quatrième place, réalisant son potentiel en tant que destination de choix pour les [voyageurs] musulmans, aidée par des efforts substantiels pour développer le tourisme halal dans le pays, reflété par un score écosystémique élevé, ainsi qu'une augmentation substantielle de discussion médiatique sur le tourisme halal. [5]

La promotion du tourisme halal ne doit pas se limiter aux seuls pays du Moyen-Orient. Les pays d'Asie du Sud, comme l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh, sont tous relativement proches de l'Indonésie. En 2016, environ 500 000 touristes de la région de l'Asie du Sud ont visité l'Indonésie.

Compte tenu de la popularité de Bali pour les vacanciers australiens, l'Australie peut être considérée davantage comme un marché solide et fiable que comme une priorité pour l'industrie touristique indonésienne. Malgré cela, il a toujours une grande importance dans la relation bilatérale globale. Dans un précédent Document d'analyse stratégique, le tourisme a été identifié comme l'aspect le plus important des relations économiques entre l'Australie et l'Indonésie, du point de vue de Jakarta.

Cela reste vrai lorsque l'on utilise les estimations mises à jour de la figure 4, qui montrent que le tourisme est la principale source de revenus pour Jakarta lorsque l'on examine les trois principales exportations indonésiennes de biens et services vers l'Australie. De plus, le tourisme s'est généralement avéré être une source de revenus plus fiable lorsque d'autres exportations ont ralenti en raison de la baisse de la demande ou de la baisse des prix. Cela peut cependant en dire plus sur le manque de diversité des relations économiques que sur la force du marché touristique australien.

Touristes indonésiens en Australie

Alors que Jakarta tire des revenus importants des touristes australiens, l'Australie passe à côté des revenus potentiels des touristes indonésiens. Comme le montre la figure 5, le nombre de touristes indonésiens arrivant en Australie n'a que légèrement augmenté, tandis que les arrivées de touristes en provenance de Chine ont considérablement augmenté et sont susceptibles de dominer le marché à l'avenir.

Le faible nombre de touristes indonésiens venant en Australie soulève des questions, surtout si l'on considère le fait que l'Australie bénéficie de beaucoup plus de tourisme de la part des voisins de l'Indonésie, même s'ils ont des populations beaucoup plus petites. Comme l'a déclaré le président de l'Institut d'Indonésie, Ross Taylor, « Lorsque l'on considère la taille de l'Indonésie et sa classe moyenne forte et croissante, les chiffres des voyages dans toute l'Australie sont également décevants : nous attirons à peine 1,03 % du marché des voyages à l'étranger. [en particulier ceux qui voyagent en vacances] depuis l'Indonésie ».

L'une des raisons du petit nombre de touristes indonésiens venant en Australie est le nombre généralement faible d'Indonésiens qui peuvent ou veulent passer leurs vacances à l'étranger. Bien qu'ils aient la quatrième population mondiale, relativement peu d'Indonésiens choisissent de passer leurs vacances à l'étranger, un point qui devient encore plus clair en comparant le nombre de touristes indonésiens à l'étranger avec ceux d'autres pays à forte population, comme la Chine.

Lorsque l'on regarde la figure 6, le faible nombre de touristes indonésiens venant en Australie est tout à fait logique : il y a moins d'Indonésiens en vacances en Australie parce qu'il y a moins de touristes indonésiens en général. L'ajout d'autres pays d'Asie du Sud-Est, tels que la Malaisie et Singapour, aux données montre cependant qu'il y a d'autres facteurs impliqués. Bien que l'Indonésie ait un nombre similaire de touristes sortants vers ces pays (au moins en termes de nombre brut), l'Australie attire deux fois plus de touristes de Singapour et de Malaisie que d'Indonésie.

L'une des raisons à cela est les exigences strictes en matière de visa, qui n'attirent guère les vacanciers indonésiens en Australie. Pour qu'un ressortissant indonésien puisse passer ses vacances en Australie, il doit obtenir un visa de visiteur de sous-classe 600. Ce visa coûte 140 $ par demande, exige que chaque demandeur remplisse un formulaire de 12 pages et prend jusqu'à 34 jours pour être traité. Les touristes de Malaisie et de Singapour, quant à eux, peuvent demander en ligne une autorisation de voyage électronique (sous-classe 601), qui coûte 20 $ et est traitée en moins de 24 heures. Les Indonésiens peuvent demander leur visa en ligne depuis novembre 2017, mais les frais de demande et les exigences en matière de documentation restent inchangés. La possibilité que la demande de visa soit rejetée après avoir payé 140 $ (sans remboursement) est un autre élément dissuasif.

Remarquant les frais de visa pour les touristes indonésiens, M. Taylor a ajouté que lorsque l'Indonésie a renoncé à ses frais de visa à l'arrivée pour les touristes australiens, cela a initialement coûté au gouvernement 50 millions de dollars, mais a ajouté 145 millions de dollars à l'économie l'année suivante en raison d'une forte augmentation des touristes. Pour l'Australie, la suppression des frais de visa pour les Indonésiens venant passer leurs vacances ici coûterait au gouvernement australien environ 13,2 millions de dollars en frais perdus par an. [6] Pour couvrir cela, l'Australie devrait attirer environ huit pour cent de vacanciers indonésiens supplémentaires pour chaque année d'exonération des frais. Un tel chiffre peut être atteint, comme en témoignent les effets que la réglementation réduite en matière de visas a eu sur les flux touristiques dans d'autres pays.

Les choses s'améliorent pour l'industrie touristique indonésienne. Bien que des défis tels que le manque d'infrastructures devront être résolus, ils n'endommageront pas nécessairement l'industrie et sont plus susceptibles de simplement restreindre son potentiel. Il est peu probable que l'Indonésie accueille vingt millions de touristes en 2019, malgré la forte croissance enregistrée en 2017.

Compte tenu de l'industrie touristique australienne et du manque de touristes indonésiens, cependant, les exigences de visa coûteuses et bureaucratiques pourraient entraver directement le nombre d'arrivées. Contrairement aux défis auxquels l'industrie du tourisme indonésienne est confrontée, cela pourrait être résolu relativement facilement pour faciliter beaucoup plus d'arrivées de visiteurs indonésiens à long terme.

[1] « Voyage et tourisme : impact économique 2017 en Indonésie », World Travel & Tourism Council, 2017, p. 8.

[2] Smith, J., Rizal, S., Wiryawan, A., Boothman, T. et Harrison G., «Indonesia Infrastructure: Stable Foundations for Growth», PwC Indonésie, 2016, pp. 7-10.

[4] « The Travel & Tourism Competitiveness Report 2017 : Paver la voie à un avenir plus durable et inclusif », Rapport d'analyse, Forum économique mondial, p. 186.

[5] Hasan, S., et al., « Outpacing the Mainstream : State of the Global Islamic Economy Report 2017/18 », 2017, Thomson Reuters, p. 83.


Extraction d'opale à Coober Pedy: histoire et méthodes

Panneau de ville de Coober Pedy avec camion soufflant. Les mineurs d'opale utilisent des camions comme ceux-ci. Un aspirateur aspire les débris dans le tambour. Lorsqu'il est plein, le tambour est vidé, formant d'énormes monticules de terre à côté des puits ouverts. Photo de Graeme Churchard. Sous licence CC By 2.0.

L'histoire de l'extraction de l'opale en Australie est une histoire de danger, de régénération et de succès contre vents et marées. Dès 4 000 avant notre ère, les humains ont chéri les opales et les ont extraites dans divers endroits, comme le Kenya et la Hongrie. Cependant, en raison d'une combinaison improbable de géologie, de découvertes fortuites et des deux guerres mondiales, l'Australie est devenue la principale source mondiale d'opale depuis les années 1880. Dans le processus, une riche culture d'extraction d'opale s'est développée autour de ses champs miniers.

Opale australienne, 5 cm. Photo de Hannes Grobe. Sous licence CC By-SA 2.5.

L'Australie produit environ 95% de l'opale précieuse du monde, y compris l'opale noire. Cette variété la plus précieuse se trouve à Lightning Ridge, le plus grand producteur d'opale en valeur. Cependant, la ville de Coober Pedy est le plus grand producteur en masse. La culture de Coober Pedy est tellement enracinée dans l'exploitation minière de l'opale qu'un camion minier est élevé sur des poteaux au-dessus de son panneau de ville.

Les débuts de l'extraction d'opale à Coober Pedy

Vers 1915, un adolescent dont le père était chercheur d'or a découvert de l'opale à Coober Pedy. Bien que la première concession d'opale ait été jalonnée peu de temps après, il a fallu du temps avant que l'exploitation de l'opale ne décolle dans la région. Après la Première Guerre mondiale, les soldats de retour, habitués à vivre dans des tranchées, ont dérivé vers les champs d'opale pour chercher fortune. Après la Seconde Guerre mondiale, une vague d'Européens a quitté leurs pays déchirés par la guerre pour se lancer dans l'extraction d'opale en Australie. En conséquence, soixante pour cent des mineurs vivant à Coober Pedy aujourd'hui ont des ancêtres d'Europe du Sud ou de l'Est. Dans les années 1970, la ruée vers l'opale battait son plein.

Le nom "Coober Pedy" vient de l'aborigène australien kupa piti, signifiant "point d'eau pour garçons". Cependant, un autre type de trou est devenu tout un danger. Au fil des ans, les mineurs ont creusé plus de 250 000 puits, faisant de Coober Pedy un endroit dangereux pour les touristes qui se promènent négligemment.

Panneau avertissant les passants du danger de tomber dans les puits miniers. Photo © Alan D. Duncan. Utilisé avec autorisation.

Les maisons souterraines de Coober Pedy

Environ 1 700 personnes vivent en ville à temps plein et occupent des emplois liés à l'exploitation minière. Afin d'éviter la chaleur accablante du désert, beaucoup vivent dans des maisons souterraines. Enfouies dans des collines, ces maisons nécessitent des plafonds d'au moins 4 mètres de haut pour éviter l'effondrement. Sans surprise, de nombreux propriétaires (ou creuseurs de maisons) ont trouvé de l'opale lors de l'excavation.

Maison souterraine à Coober Pedy. Photo de Nachoman-au. Sous licence CC By-SA 3.0.

Dans le passé, les épiceries vendaient des explosifs et les propriétaires faisaient sauter les côtés de leurs maisons pour trouver de l'opale. Parfois, ils ont même fait exploser la maison d'un voisin. L'exploitation minière dans les zones résidentielles est désormais interdite. Cependant, de nombreux mineurs contournent cette échappatoire en « agrandissant » leurs maisons pour construire des chambres d'hôtes supplémentaires.

Coober Pedy abrite également des boutiques souterraines, des hôtels et même des églises, comme l'église orthodoxe serbe de Saint-Élie illustrée ici. Photo de Steve Collis. Sous licence CC By 2.0.

Premières méthodes d'exploitation minière

Pour la plupart, un petit nombre de mineurs ont travaillé ensemble sur des entreprises d'extraction d'opale, plutôt que de grandes sociétés. Les premiers mineurs ont creusé à la main leurs puits de 3 à 10 mètres. Afin d'éviter que le sol poussiéreux et brûlé par le soleil ne s'effondre, ils ont renforcé les murs avec du bois. Ils descendaient dans les puits avec des guindeaux, puis enlevaient les déchets de terre ou de mullock via des seaux soulevés par les guindeaux. Les mineurs ont creusé des tunnels à l'ancienne, avec des pelles, des pioches et parfois avec des explosifs artisanaux enfouis dans des poches de terre.

Avec un peu de chance, les mineurs ont trouvé des veines d'opale commune qui se sont tordues et tournées à travers les rochers. Ils ont suivi ces veines dans l'espoir que certaines pourraient devenir une opale précieuse. Le plus souvent, les veines disparaissaient ou s'enfonçaient dans des profondeurs introuvables.

Veines d'opale bleu-vert dans la roche ferrugineuse (riche en fer) d'Australie, de la collection du Natural History Museum, Londres, Royaume-Uni. Photo d'Aramgutang. Domaine public.

De temps en temps, les mineurs ont découvert les fossiles opalisés d'animaux ou de plantes préhistoriques. Au cours de millions d'années, ces restes s'étaient transformés en matériau opale.

Bivalve opalisé trouvé à Coober Pedy. Photo de James St. John. Sous licence CC By 2.0.

Méthodes minières modernes

À partir des années 1970, l'extraction mécanisée de l'opale est devenue répandue. Cela implique généralement des équipements de pointe tels que des foreuses Calweld pour les machines de creusement de puits et de tunnels ou des chargeuses frontales pour le creusement de tunnels horizontaux.

Les mineurs utilisent des forets Calweld comme celui-ci pour creuser des puits. "Calweld 150-H" par auto-stoppeur. Sous licence CC By 2.0.

Des bennes basculantes automatiques ou de gigantesques aspirateurs à tuyaux transportent le mullock excavé par la machine ou les explosifs. Ce sol est ensuite soit transporté vers un fût monté sur un camion (comme celui au sommet du panneau de la ville de Coober Pedy) pour être vidé plus tard, soit projeté par le vide dans un tas près du puits.

Ventilateur utilisé pour extraire l'opale à Coober Pedy. Photo de Bushie. Sous licence CC By 2.0.

Soi-disant, un mineur expérimenté peut dire au bruit du vide quand l'opale a été trouvée. Si les mineurs trouvent de l'opale précieuse, ils doivent l'extraire très soigneusement, car elle peut être assez fragile.

Des monticules de terre retirés des tunnels de Coober Pedy. Photo de Robyn Jay. Sous licence CC By-SA 2.0.

Décider comment extraire des opales

L'exploitation minière implique toujours d'évaluer l'investissement par rapport au gain. Certains mineurs solitaires choisissent de démarrer leur petite entreprise. Par exemple, ils descendent des puits de mine abandonnés à l'aide de manivelles à câble ou d'échelles de corde fixées à leurs camions.

En revanche, les mineurs qui choisissent d'utiliser des méthodes avancées peuvent creuser rapidement. Ils peuvent également creuser des puits d'essai avant de s'engager dans l'excavation de grandes surfaces. Ces mineurs utilisent parfois des bulldozers pour éliminer les couches superficielles de saleté, tandis que les travailleurs sur le côté surveillent les traces d'opale et vérifient les veines d'opale pour les matériaux précieux. D'autres options incluent des marteaux-piqueurs et de la dynamite.

Bien sûr, plus la méthode est avancée, plus le coût est élevé et plus le risque d'endommager les veines opales potentielles est élevé.

Tunnelier à tête rotative pour creuser des tunnels horizontaux. « Machine de forage de tunnel KTF 280 (2008) », au Musée allemand de la mine, Bochum, Allemagne. Photo de Jochen Teufel. Sous licence CC By-SA 3.0.

Les dangers de l'extraction d'opale

L'extraction d'opale est une entreprise dangereuse, en particulier pour ceux qui travaillent seuls. Les tunnels n'ont souvent pas assez d'oxygène et des effondrements peuvent se produire. Des orages soudains peuvent également les inonder. Les travailleurs sont confrontés à une chaleur extrême au-dessus du sol et à une claustrophobie sous-sol. De plus, les opales sont cachées dans des veines, des tuyaux ou des noyaux dans la roche. Ainsi, les mineurs ne peuvent jamais dire où se trouve l'opale jusqu'à ce qu'ils commencent à creuser.

Les premières découvertes d'opale en Australie ont été fortuites. Par exemple, un cheval a soulevé un morceau d'opale ou un adolescent a ramassé des pierres scintillantes sur le sol. Les mineurs ont ensuite creusé à proximité de ces emplacements. De l'opale trouvée aujourd'hui, 95% est un potch gris, blanc ou une opale commune sans valeur sans propriétés phénoménales comme un jeu de couleur.

Personnalités et rêves

Les champs d'opale australiens regorgent d'histoires de découvertes spectaculaires et de personnages excentriques. De nombreux mineurs ont quitté leur vie passée pour rechercher la paix (et les opales) sur le terrain accidenté de Coober Pedy. Certains ont eu des carrières professionnelles mouvementées. D'autres avaient une longueur d'avance sur l'excentricité. Par exemple, la maison colorée de "Crocodile Harry", l'une des destinations touristiques incontournables de Coober Pedy, appartenait à un ancien chasseur de crocodiles et baron letton autoproclamé caché.

Un exemple du décor chez Crocodile Harry's. “Croc Harry’s Art..” par Ben Copper. Sous licence CC By-ND 2.0.

Bien sûr, vous trouverez également ici les mineurs moyens qui rêvent que le prochain pied de terre produira une opale qui les rendra millionnaires. Pour la plupart, espérer ce jackpot les maintient sous terre, cherchant avec des lampes de poche une lueur de couleur. Parfois, ils sont richement récompensés.

Exemples d'opale Coober Pedy

Cette beauté de 3,5 kg, l'opale Olympic Australis, a été trouvée à 10 mètres sous la surface à Coober Pedy. C'est l'opale la plus chère du monde. © Enchères d'Opale. Utilisé avec autorisation.

Opale blanche avec matrice trouvée à Coober Pedy. Photo de Dpulitzer. Sous licence CC By-SA 3.0.

Opale précieuse de Coober Pedy, exposée au Denver Museum of Nature & Science, Denver, Colorado. Photo de James St. John. Sous licence CC By 2.0.


Bibliographie

Bambrick, S., éd. L'Encyclopédie Cambridge de l'Australie ,1994.

Bessant, J., et R. Watts, Sociologie Australie , 1999.

Bosworth, M. Vies australiennes : une histoire de l'habillement, de l'alimentation et de la technologie domestique , 1988.

Carroll, J., éd. Intruders in the Bush : la quête australienne d'identité , 2e éd., 1992.

Castles, S., B. Cope, M. Kalantzis et M. Morrissey. Identité erronée : le multiculturalisme et la disparition du nationalisme en Australie , 1992.

Clyne, M. "Le monolinguisme, le multilinguisme et la nation australienne." Dans Identité nationale australienne , CALIFORNIE. Price, éd., 1991.

Le Commonwealth d'Australie. Défendre l'Australie : Défense Papier blanc , 1994.

Davison, G., J. Hirst et S. Macintyre, éd. L'Oxford Compagnon d'histoire australienne , 1998.

Forster, C. Villes australiennes : continuité et changement , 1995.

Haralambos, M., R. van Krieken, P. Smith et M. Holborn, Sociologie : Thèmes et perspectives, 1996.

José, A.W. Histoire de l'Australasie, 1917.

Jupp, J., éd. Le peuple australien : une encyclopédie de la Nation, son peuple et ses origines, 1988.

Makin, T. "L'économie" Dans Institutions en Australie Société , J. Henningham, éd., 1995.

Molony, J. L'histoire du bicentenaire des pingouins en Australie : L'histoire de 200 ans , 1987.


Voir la vidéo: Enquête exclusive - Islande, lîle de tous les extrêmes . REPORTAGE 2017 (Janvier 2022).