Informations

Gloster Météore NF.14

Gloster Météore NF.14


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Gloster Météore NF.14

Le Gloster Meteor NF Mk.14 était la dernière version de chasse de nuit du Meteor, avec une verrière coulissante à vision claire améliorée et des moteurs légèrement plus puissants que le précédent NF Mk.12. Le NF Mk.14 comportait également un stabilisateur automatique, ce qui a considérablement amélioré sa stabilité à haute altitude et a été la première variante de chasseur de nuit à transporter des sièges éjectables.

Il y a un certain désaccord sur la longueur du NF Mk.14. Certaines sources suggèrent qu'il était plus long que les chasseurs de nuit précédents, avec un radôme plus long conçu pour transporter un ensemble radar amélioré qui n'a finalement pas été installé, tandis que d'autres sources rapportent que le Mk.14 avait la même longueur que le Mk.12. Cet auteur a examiné des preuves photographiques, ce qui suggère que les deux marques étaient effectivement de la même longueur (en supposant que chaque photographie représentait bien la marque qui lui était attribuée).

Le premier des 100 NF Mk.14 de série vola le 23 octobre 1953 et les livraisons débutèrent le 6 novembre. Le dernier de ces avions a été achevé en mai 1955 et a été le dernier Meteor à quitter la chaîne de production.

Le NF.14 est entré en service avec l'escadron n°25 en mars 1954 et est devenu le chasseur de nuit standard jusqu'à l'arrivée éventuelle du Gloster Javelin, le chasseur de nuit à réaction dédié depuis longtemps. Le NF.14 était un avion populaire, qui a gagné le surnom de « Reine des cieux », bien qu'au milieu des années 1950, il devenait obsolète - des avions tels que le bombardier English Electric Canberra pouvaient le surpasser en altitude, causant des problèmes pendant Exercices de la RAF.

Le Meteor NF Mk.14 a commencé à être remplacé par le Javelin en 1957, le dernier escadron basé au Royaume-Uni ayant changé en 1959. Le dernier opérateur de première ligne de la RAF de ce type serait le No.60 Squadron, qui était équipé du Meteor de Octobre 1959-septembre 1961 à Tengah, Singapour, où il a assuré la couverture nocturne des forces britanniques engagées dans l'urgence malaise.

De juin 1959 à 1965, un certain nombre de NF Mk.14 ont servi d'avions d'entraînement, d'abord avec l'École de navigation aérienne n°2, puis avec l'École de navigation aérienne n°1. Ces avions ont vu leur armement et leur radar supprimés, et le radar remplacé par un poste radio UHF.

Moteur : Deux moteurs Rolls-Royce Derwent 9
Poussée : 3 800 lb/16,9 kN chacun
Portée : 43 pieds
Longueur : 49,9 pi ou 49,9 pi
Poids brut : 17 287 lb
Vitesse maximale à 10 000 pieds : 585 mph
Taux de montée au niveau de la mer : 5 800 pieds/min
Plafond : 43 000 pieds
Portée de croisière à charge normale : 875 milles
Armement : Quatre canons de 20 mm dans les ailes
Équipage : Deux


Gloster Meteor NF.14 - Histoire

Si vous recherchez des photos d'un type d'avion spécifique, utilisez ce menu.
Veuillez noter qu'en raison de contraintes d'espace, ce menu ne comprend que certains des avions les plus demandés dans notre base de données. Si l'avion que vous recherchez ne figure pas dans cette liste, utilisez le champ « Mots clés » plus bas dans les menus de recherche.

Certaines sélections de menu incluent un modèle d'avion générique, ainsi que des variantes plus spécifiques de cet avion de ligne. Ces variantes sont désignées par un - avant le nom de l'avion.

La sélection de « Boeing 747 », par exemple, affichera les résultats de tous les avions de ligne Boeing 747 dans notre base de données, tandis que la sélection « - Boeing 747-200 » affichera toutes les variantes de Boeing 747-200 dans notre base de données (Boeing 747-200, Boeing 747- 212B, Boeing 747-283F, etc.)

Si vous recherchez des photos d'une compagnie aérienne en particulier, utilisez ce menu.

Veuillez noter qu'en raison de contraintes d'espace, ce menu comprend uniquement les compagnies aériennes dont 10 photos ou plus existent dans notre base de données. Si la compagnie aérienne que vous recherchez ne figure pas dans cette liste, utilisez le champ « Mots clés » plus bas dans le menu de recherche.

Les compagnies aériennes sont classées par ordre alphabétique.

Si vous recherchez des photos prises dans un pays spécifique, ou dans un aéroport spécifique, utilisez ce menu.

Tous les pays représentés dans notre base de données sont inclus dans ce menu de sélection, qui est mis à jour automatiquement au fur et à mesure que la base de données s'agrandit. Il doit y avoir au moins 20 photos d'un aéroport spécifique dans la base de données avant que cet aéroport ne soit ajouté à cette liste.

Utilisez cette option pour inclure uniquement les photos prises par un photographe spécifique dans votre recherche.

Ce menu déroulant, en plus de chaque photographe disponible comme limiteur de recherche, affiche également le nombre de photos actuellement dans la base de données pour chaque photographe spécifique, entre parenthèses. Par exemple, une option de :
-Paul Jones [550]
.. indique qu'il y a actuellement 550 photos prises par Paul Jones dans la base de données.

Remarque : Le nombre total de photos, entre parenthèses, est mis à jour quatre (4) fois par heure et peut être légèrement inexact.

Les photographes doivent avoir 100 photos ou plus dans la base de données avant que leur nom ne soit inclus dans ce menu de sélection.
La sélection "Tous les photographes" est la sélection par défaut pour cette option.

Si vous recherchez une catégorie spécifique de photo, utilisez ce menu.

Vous pouvez choisir d'afficher uniquement les photos de certaines catégories, telles que les schémas de peinture spéciaux, les photos du poste de pilotage, etc. De nouvelles catégories sont constamment ajoutées à cette liste.

Le champ « Mots clés » est peut-être le champ le plus utile inclus dans notre moteur de recherche.
En utilisant ce champ, vous pouvez rechercher n'importe quel mot, terme ou combinaison de termes dans notre base de données.
Chaque champ de photo est couvert par la routine de recherche par mots-clés.

Le champ Mots-clés est idéal pour rechercher des détails tels que les immatriculations d'avions, les noms de photographes, les noms d'aéroports/de villes spécifiques, des schémas de peinture spécifiques (par exemple, « Wunala Dreaming »), etc.
Pour utiliser le champ Mots-clés, commencez par sélectionner un champ de recherche Keyworld. Vous pouvez sélectionner soit un champ de base de données spécifique (compagnie aérienne, avion, etc.), soit choisir de faire correspondre votre mot-clé à tous les champs de la base de données.

Ensuite, sélectionnez un limiteur de mots-clés. Vous avez le choix entre trois options :
- est exactement
- commence avec
- contient
Sélectionnez le limiteur approprié pour votre recherche, puis entrez le(s) mot(s) clé(s) que vous souhaitez rechercher dans la case de droite.

Le champ de recherche Mots-clés n'est pas sensible à la casse.

Utilisez cette option pour inclure uniquement les photos prises au cours d'une année spécifique dans votre recherche.

Ce menu déroulant, en plus de chaque année disponible en tant que limiteur de recherche, affiche également le nombre de photos actuellement dans la base de données pour chaque année spécifique, entre parenthèses. Par exemple, une option de :
- 2003 [55000]
.. indique qu'il y a actuellement 55 000 photos prises en 2003 dans la base de données.
*Remarque : Le nombre total de photos, entre parenthèses, est mis à jour quatre (4) fois par heure et peut être légèrement inexact.

De plus, des plages de décennies (1990-1999, etc.) sont disponibles sous forme de sélections dans ce menu. La sélection d'une plage de décennie affichera toutes les photos correspondant à vos autres critères de recherche de la décennie sélectionnée.
La sélection 'Toutes les années' est la sélection par défaut pour cette option.


Novembre 2019 : Gloster Meteor NF.14 – 47 photos

Chaque photographie est offerte au format 300dpi res/13x8cm les rendant disponibles pour une impression numérique de très bonne qualité, mais aussi pour Iphone/IPad, smartphone ou écran d'ordinateur (mais devrait convertir l'image au format jpeg pour le faire)

Gloster Meteor NF.14 – 01 : Meteor NF.14 WS726/H, Escadron n°25

Gloster Meteor NF.14 – 02 : Meteor NF.14 WS729/A, Escadron n°25

Gloster Meteor NF.14 – 03 : Meteor NF.14s du 85 Squadron roulage avec WS734/H à l'arrière

Gloster Meteor NF.14 – 04 : Meteor NF.14 WS735/A, No. 152 Squadron (derelick)

Gloster Meteor NF.14 – 05 : Meteor NF.14 WS740, Escadron n°85

Gloster Meteor NF.14 – 06 : Meteor NF.14 WS743/M, No. 85 Squadron

Gloster Meteor NF.14 – 07 : Météore NF.14 WS744/A, 1 ANS

Gloster Meteor NF.14 – 08 : voir au dessus

Gloster Meteor NF.14 – 09 : Météore NF.14 WS745/J, AWDS

Gloster Meteor NF.14 – 10 : Meteor NF.14 WS750/W, Escadron n°25

Gloster Meteor NF.14 – 11 : Meteor NF.14 WS754/D, No. 60 Squadron

Gloster Meteor NF.14 – 12 : Meteor NF.14 WS759/B, No. 60 Squadron

Gloster Meteor NF.14 – 13 : Meteor NF.14 WS759/Y, No. 33 Squadron

Gloster Meteor NF.14 – 14 : Météore NF.14 WS760/P, 1 ANS

Gloster Meteor NF.14 – 15 : Météore NF.14 WS774/D, 1 ANS

Gloster Meteor NF.14 – 16 : Météore NF.14 WS774

Gloster Meteor NF.14 – 17 : Meteor NF.14 WS775, Escadron n°85

Gloster Meteor NF.14 – 18 : Voir au dessus

Gloster Meteor NF.14 – 19 : Meteor NF.14 WS777, Escadron n°85

Gloster Meteor NF.14 – 20 : Meteor NF.14s du n°85 Squadron volant en formation

Gloster Meteor NF.14 – 21 : Meteor NF.14 WS787/G, No. 60 Squadron (garde de porte)

Gloster Meteor NF.14 – 22 : Meteor NF.14 WS790/H, Escadron n°33

Gloster Meteor NF.14 – 23 : Meteor NF.14 WS791/B, Escadron n°33

Gloster Meteor NF.14 – 24 : Meteor NF.14 WS794/K, Escadron n°60

Gloster Meteor NF.14 – 25 : Meteor NF.14 WS800/V, No. 60 Squadron

Gloster Meteor NF.14 – 26 : Météore NF.14 WS807/J, 1 ANS

Gloster Meteor NF.14 – 27 : Meteor NF.14 WS809/E, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 28 : Meteor NF.14 WS810/B, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 29 : Meteor NF.14 WS828/C, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 30 : Météore NF.14 WS832/N, AWOCU

Gloster Meteor NF.14 – 31 : Meteor NF.14 WS831/X, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 32 : Meteor NF.14 WS833/MS, Escadron n°72

Gloster Meteor NF.14 – 33 : Meteor NF.14 WS836/P, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 34 : Voir au dessus

Gloster Meteor NF.14 – 35 : Meteor NF.14 WS837/S, Escadron n°72

Gloster Meteor NF.14 – 36 : Meteor NF.14 WS841/HMT, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 37 : Voir au dessus

Gloster Meteor NF.14 – 38 : Voir au dessus

Gloster Meteor NF.14 – 39 : Meteor NF.14 WS844/JCF, Escadron n°264

Gloster Meteor NF.14 – 40 : Météore NF.14 WS848/F, CFE

Gloster Meteor NF.14 – 41 : Météore NF.14 WS848, FCCS

Français Gloster Meteor NF.14 – 101 : Météore NF.14 NF14-747

Français Gloster Meteor NF.14 – 102 : Météore NF.14 NF14-747/BM

Français Gloster Meteor NF.14 – 103 : Voir photo 101

Français Gloster Meteor NF.14 – 104 : Météore NF.14 NF14-747

Français Gloster Meteor NF.14 – 105 : Météore NF.14 NF14-747

Français Gloster Meteor NF.14 – 106 : Météore NF.14 NF14-747 (voir photo 102 pour le côté opposé)


Gloster Meteor NF.14 - Historique

Si vous recherchez des photos d'un type d'avion spécifique, utilisez ce menu.
Veuillez noter qu'en raison de contraintes d'espace, ce menu ne comprend que certains des avions les plus demandés dans notre base de données. Si l'avion que vous recherchez ne figure pas dans cette liste, utilisez le champ « Mots clés » plus bas dans les menus de recherche.

Certaines sélections de menu incluent un modèle d'avion générique, ainsi que des variantes plus spécifiques de cet avion de ligne. Ces variantes sont désignées par un - avant le nom de l'avion.

La sélection de « Boeing 747 », par exemple, affichera les résultats de tous les avions de ligne Boeing 747 dans notre base de données, tandis que la sélection « - Boeing 747-200 » affichera toutes les variantes de Boeing 747-200 dans notre base de données (Boeing 747-200, Boeing 747- 212B, Boeing 747-283F, etc.)

Si vous recherchez des photos d'une compagnie aérienne en particulier, utilisez ce menu.

Veuillez noter qu'en raison de contraintes d'espace, ce menu comprend uniquement les compagnies aériennes dont 10 photos ou plus existent dans notre base de données. Si la compagnie aérienne que vous recherchez ne figure pas dans cette liste, utilisez le champ « Mots clés » plus bas dans le menu de recherche.

Les compagnies aériennes sont classées par ordre alphabétique.

Si vous recherchez des photos prises dans un pays spécifique, ou dans un aéroport spécifique, utilisez ce menu.

Tous les pays représentés dans notre base de données sont inclus dans ce menu de sélection, qui est mis à jour automatiquement au fur et à mesure que la base de données s'agrandit. Il doit y avoir au moins 20 photos d'un aéroport spécifique dans la base de données avant que cet aéroport ne soit ajouté à cette liste.

Utilisez cette option pour inclure uniquement les photos prises par un photographe spécifique dans votre recherche.

Ce menu déroulant, en plus de chaque photographe disponible en tant que limiteur de recherche, affiche également le nombre de photos actuellement dans la base de données pour chaque photographe spécifique, entre parenthèses. Par exemple, une option de :
- Paul Jones [550]
.. indique qu'il y a actuellement 550 photos prises par Paul Jones dans la base de données.

Remarque : Le nombre total de photos, entre parenthèses, est mis à jour quatre (4) fois par heure et peut être légèrement inexact.

Les photographes doivent avoir 100 photos ou plus dans la base de données avant que leur nom ne soit inclus dans ce menu de sélection.
La sélection "Tous les photographes" est la sélection par défaut pour cette option.

Si vous recherchez une catégorie spécifique de photo, utilisez ce menu.

Vous pouvez choisir d'afficher uniquement les photos de certaines catégories, telles que les schémas de peinture spéciaux, les photos du poste de pilotage, etc. De nouvelles catégories sont constamment ajoutées à cette liste.

Le champ « Mots clés » est peut-être le champ le plus utile inclus dans notre moteur de recherche.
En utilisant ce champ, vous pouvez rechercher n'importe quel mot, terme ou combinaison de termes dans notre base de données.
Chaque champ de photo est couvert par la routine de recherche par mots-clés.

Le champ Mots-clés est idéal pour rechercher des détails tels que les immatriculations d'avions, les noms de photographes, les noms d'aéroports/de villes spécifiques, des schémas de peinture spécifiques (c'est-à-dire « Wunala Dreaming »), etc.
Pour utiliser le champ Mots-clés, commencez par sélectionner un champ de recherche Keyworld. Vous pouvez sélectionner soit un champ de base de données spécifique (compagnie aérienne, avion, etc.), soit choisir de faire correspondre votre mot-clé à tous les champs de la base de données.

Ensuite, sélectionnez un limiteur de mots-clés. Vous avez le choix entre trois options :
- est exactement
- commence avec
- contient
Sélectionnez le limiteur approprié pour votre recherche, puis entrez le(s) mot(s) clé(s) que vous souhaitez rechercher dans la case de droite.

Le champ de recherche Mots-clés n'est pas sensible à la casse.

Utilisez cette option pour inclure uniquement les photos prises au cours d'une année spécifique dans votre recherche.

Ce menu déroulant, en plus de chaque année disponible en tant que limiteur de recherche, affiche également le nombre de photos actuellement dans la base de données pour chaque année spécifique, entre parenthèses. Par exemple, une option de :
- 2003 [55000]
.. indique qu'il y a au total 55 000 photos prises en 2003 actuellement dans la base de données.
*Remarque : Le nombre total de photos, entre parenthèses, est mis à jour quatre (4) fois par heure et peut être légèrement inexact.

De plus, des plages de décennies (1990-1999, etc.) sont disponibles sous forme de sélections dans ce menu. La sélection d'une plage de décennie affichera toutes les photos correspondant à vos autres critères de recherche de la décennie sélectionnée.
La sélection 'Toutes les années' est la sélection par défaut pour cette option.


- Le Forum Hommage Airfix -

27 août 2013 #46 2013-08-27T18:57

"On va avoir besoin d'un plus gros bateau"

28 août 2013 #47 2013-08-28T07:17

28 août 2013 #48 2013-08-28T08:18

28 août 2013 #49 2013-08-28T19:59

28 août 2013 #50 2013-08-28T23:33

Revenir à ma jeunesse, utiliser mon plus jeune comme excuse.

04 septembre 2013 #51 2013-09-04T14:37

Fourrage de monstre de construction/tapis actuel : 1/72 DO217 Nachtjager, Canberra PR.9, Corsair II, 1/24 Harrier GR3. Pensez que c'est tout pour le moment.

Et en ce qui concerne le projet d'avion grandeur nature - http://victorxl231.blogspot.com/

04 sept. 2013 #52 04/09/2013T14:56

03 avr. 2017 #53 2017-04-03T14:37

Je viens de terminer un Meteor inhabituel, en utilisant le kit Matchbox NF.11/12/14. Le mien étant une conversion en un entraîneur Meteor T.7, basé sur une photo que l'on peut trouver sur le 'Forum de l'aviation', ici http://forum.keypublishing.com/showthre . 833-SE-CAS (faites défiler un peu plus de la moitié de la page)







Voici le Meteor T.7 WH225, N, du 607 Squadron à RAF Ouston vers 1953. C'était une unité vampire, mais il y avait deux Meteor T.7 pour l'entraînement aux instruments, etc. Ma première réaction en voyant la photo en noir et blanc, était que l'avion avait un dessous bleu PRU, mais un rapport contemporain des années 1950 dit que les météores du 607 étaient camouflés "en service", pour correspondre à leurs vampires. J'ai aussi d'abord pensé que la photo montre Meteor T.7 VW439 'R'. Cela n'avait donc aucun sens que le Meteor ait été repeint "en service" avec des dessous bleus. J'ai donc essayé de me convaincre que la photo montre des dessous argentés, ou même un schéma de combat de nuit avec des dessous gris moyen. Cependant, en améliorant numériquement la photo, il est devenu évident que le Meteor est en fait codé "N", ce qui en fait WH225. Une vérification rapide de l'historique du WH225 révèle un service antérieur avec le 2e TAF en Allemagne. Bingo ! Il n'a pas été repeint en service 607 Sqdn, mais a plutôt conservé son ancien schéma 2 TAF qui sur leurs chasseurs de l'époque était gris océan et vert foncé sur bleu PRU. Le camouflage sur les Meteor T.7 est aussi rare que les dents de poule, et les quelques exemples connus ont des dessous argentés. Ainsi, le Meteor T.7 WH225 dans les marquages ​​607 Sqdn est exceptionnellement rare avec le bleu PRU en dessous. Il a également un motif de camouflage non standard sur le dessus, et avec seulement un quart de ce motif visible sur la photo, le reste que j'ai dû interpréter et reproduire avec une certaine ressemblance avec le schéma de combat Gloster standard.

La conversion du Matchbox Meteor a assez bien commencé, avec un nez Airfix F.3 et une unité de queue ajoutés. Je ne me suis pas soucié d'obtenir la longueur exacte, mais j'ai plutôt opté pour le «meilleur ajustement» des pièces et les ai collées en conséquence. Étrange alors, en comparant avec des dessins à l'échelle, que ma longueur totale soit parfaite ! Donc, quelque chose ne va pas avec le fuselage de base de la Matchbox. Cependant, la conversion est devenue de plus en plus difficile par la suite, avec des modifications nécessaires au pare-brise, à la verrière, à l'intérieur du cockpit, à la suppression des canons d'aile et des évents et goulottes associés, et au déplacement des ailerons vers l'intérieur - j'ai choisi de les couper complètement de l'aile Matchbox, y compris une section de aile dans le nouvel aileron. J'ai également complètement coupé les extrémités des ailes et façonné les embouts de remplacement, plutôt que de simplement limer les Matchbox à la nouvelle forme. Un autre problème délicat avec le kit Matchbox est l'absence des tiges qui maintiennent tous les garde-boue en place, et les moyeux de la roue principale eux-mêmes nécessitent le remplissage des trous sur leurs côtés bâbord.

Je regrette de ne pas avoir complètement modifié la verrière - le Meteor T.7 n'a pas trois cadres externes au-dessus de la verrière - plutôt un seul, les deux autres étant internes. Je peux encore corriger cela une fois que la peinture aura complètement durci et que je pourrai manipuler le modèle. Et puis vint la peinture - trois désastres sur un seul kit ! Tout d'abord, l'apprêt pour hochet ne séchait pas, alors je l'ai finalement scellé avec de l'acrylique gris clair peint à la main. Ensuite, j'ai utilisé du bleu azur pour les dessous (idiot!) Et j'ai dû le repeindre avec du bleu PRU. Enfin (en essayant de gagner du temps) je n'ai pas pré-verni le nouveau bleu, et les transferts sont argentés. Alors je les ai gratté et j'ai recommencé. Ce kit comporte désormais pas moins de 13 couches sur certaines zones ! Je n'ai toujours pas décidé s'il fallait conserver la finition brillante plutôt attractive (correcte) ou l'atténuer un peu avec une 14ème couche (de vernis). Si vous envisagez de tenter ce projet, la bonne nouvelle est que la feuille Xtradecal Meteor T.7 comprend les marquages ​​requis, qui sont les mêmes que ceux utilisés sur leur VW439 'R', plus l'une de leurs autres options de série est WH224, qui prend peu d'efforts pour se transformer en WH225. Merci d'avoir regardé, et mes excuses pour la diatribe assez longue à cette occasion.


Gloster Meteor NF.14 - Historique

LA COLLECTION DE MODÈLES JET AGE RESERVE

UNE HISTOIRE DE MODÈLE D'AÉRONEFS GLOSTER

Voici donc ces photographies de modèles individuels ainsi qu'un aperçu historique de chaque exposition.

L'ÈRE DES BIPLANS

Kit par Aeroclub, assemblé par Tony Neuls

Volé pour la première fois en février 1925, le Gloster Gamecock était un développement du chasseur biplan Gloster Grebe de 1923, propulsé par le moteur Armstrong-Siddeley Jaguar. Le moteur d'entraînement radial Bristol Jupiter de Gamecock s'est avéré plus fiable, bien que des défauts aérodynamiques hérités du Grebe aient causé 8 accidents mortels au cours des 19 premiers mois de service de la Gamecock dans la RAF. Malgré cela, le Gamecock était un excellent avion de voltige et n'a pris sa retraite du service de la RAF qu'en juillet 1931. L'un des cinq escadrons de la RAF à piloter le Gloster Gamecock était le numéro 43, connu depuis sous le nom de « The Fighting Cocks ».

Les Gloster Gamecocks ont également été construits sous licence en Finlande sous le nom de Kukko et ont été suivis depuis l'usine Gloster de Hucclecote par des chasseurs biplans tels que le Gauntlet et le Gladiator.

Modèle moulé sous pression en édition limitée Corgi, le premier au monde avec un gréement complet.

Développé à partir du précédent Gloster Gauntlet, le Gloster Gladiator était à la fois le dernier chasseur biplan utilisé par la RAF et aussi le premier avec un cockpit entièrement fermé. Volé pour la première fois sous le nom de Gloster SS37 en septembre 1934, le Gladiator était également équipé d'un train d'atterrissage en porte-à-faux et d'une hélice à pas fixe à deux pales, tandis que le Sea Gladiator navalisé avait également des pointes de catapulte, un crochet d'arrêt et était équipé d'un canot pliable.

Les clients à l'exportation comprenaient la Belgique, la Finlande, la Lettonie, la Lituanie, la Suède, la Norvège, la Chine, l'Irlande, la Grèce, le Portugal, l'Égypte, l'Irak et l'Afrique du Sud.

Le 72 Squadron RAF a été le premier à s'équiper du type à Tangmere en février 1937. En septembre 1939, les Gloster Gladiator étaient largement répandus dans toute la Méditerranée et le Moyen-Orient et cet exemple, le Sea Gladiator N5531, a une histoire particulière à raconter. .

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la puissance aérienne totale sur l'île stratégique de Malte détenue par les Britanniques se composait de quatre Gloster Gladiator. Ceux-ci ont été emballés dans des caisses et laissés à la base d'hydravions Kalafrana sur l'île par le porte-avions HMS Glorious qui est parti rejoindre la campagne norvégienne. En fait, il y avait suffisamment de pièces pour composer huit biplans, mais la Royal Navy en voulait quatre pour rejoindre le porte-avions HMS Eagle. Les quatre autres ont été assemblés. Trois devaient être utilisés sur le plan opérationnel avec un gardé en réserve. L'officier d'aviation John Waters a nommé les gladiateurs opérationnels "Foi" , "Espoir" et "Charité".

Leur première ruée a eu lieu à 6 h 49 le 11 juin 1940 lorsque 10 bombardiers italiens Savoia Marchetti 79 ont attaqué le Grand Port de Malte, bien que lors du septième raid fasciste de ce jour-là, un Gladiator ait pu abattre un chasseur Macchi 200, les biplans les plus lents. étant plus maniables que leurs ennemis. Des hélices à trois pales plutôt que les composants à deux pales standard ont été installées pour améliorer le taux de montée bien que l'utilisation excessive de compresseurs pour gagner rapidement de l'altitude ait entraîné des pistons soufflés sur les moteurs radiaux Bristol Mercury. En conséquence, les trois Gladiator étaient équipés de groupes motopropulseurs similaires à ceux des bombardiers Bristol Blenheim et se sont battus pendant 17 jours sans secours, trompant les services de renseignement italiens en leur faisant croire que Malte disposait d'une importante force de défense aérienne. Le Sea Gladiator N5531 avait été affecté au 802 Naval Air Squadron de juin 1939 à janvier 1940 et avait été nommé "Hope" dans le cadre du vol Hal Far le 19 avril 1940. Il fut détruit lors d'un raid aérien le 4 février 1941.

L'ÈRE DU MONOPLAN

Kit moulé par injection de Jet Age Reserve Model Collection

Le premier Hawker Hurricane construit par Gloster est apparu le 27 octobre 1939 et le 1 000 e exemplaire exactement un an plus tard. Un total de 2 750 Hurricane ont été construits par Glosters jusqu'en mars 1942 : jusqu'à cinq avions sont achevés chaque jour. Ces monoplans propulsés par Rolls Royce Merlin ont combattu à la fois lors de la bataille d'Angleterre et de la première bataille de France. L'exemple ici combine un camouflage marron et vert - idéal pour le combat terrestre - avec le schéma de peinture du dessous mi-noir mi-blanc utilisé par la RAF au début de la Seconde Guerre mondiale. Cette livrée de dessous peut également être vue sur les Gloster Sea Gladiators "Hope" et N5641.

Conçu par Sydney Camm, le Hawker Hurricane était le premier chasseur monoplan à huit canons au monde capable de dépasser les 300 mph en vol horizontal avec une charge de guerre complète. Le premier prototype a volé le 6 novembre 1935 et des exemplaires de production ont commencé à équiper le 111e Escadron en janvier 1938. Plus de Hawker Hurricane ont été utilisés dans la bataille d'Angleterre que tout autre type de chasseur de la RAF et leurs pilotes ont remporté 75 % de toutes les victoires. Le Hawker Hurricane a continué à être utilisé jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale et sa conception robuste se prêtait au rôle d'attaque au sol avec des roquettes, des bombes et même un canon antichar de 40 mm.

Modèle moulé sous pression en édition limitée Corgi

Le Hawker Typhoon à moteur Napier Sabre a volé pour la première fois en février 1940, bien que la livraison à la RAF n'ait commencé qu'en septembre 1941 et que des problèmes de moteur et de structure aient bloqué le début de sa carrière en tant qu'intercepteur de bas niveau. Cependant, à partir de 1942, le Hawker Typhoon excella dans son rôle d'avion d'attaque au sol, équipé de quatre canons Hispano de 20 mm et de 1 000 livres de bombes ou de huit projectiles de roquette.

Vers la fin du mois de mai 1943, le 219 Group Royal Air Force envoya trois Hawker Typhoon pour des essais en vol opérationnels au Moyen-Orient, les hébergeant avec le 451 Squadon Royal Australian Air Force basé au Landing Ground 106 de la station RAF Idku, en Égypte. Commandé par le chef d'escadron J. Paine, le 451 avait récemment été retiré des opérations de première ligne et leur expérience avec le Hawker Hurricane Mk IIcs dans le désert occidental a rendu ses pilotes idéaux pour évaluer son successeur proposé. En outre, le 451e Escadron contenait également un vol de trois Spitfires Mark V Supermarine - prêtés par la 103e Unité de maintenance - utilisés pour les tâches "Marker" pour intercepter des avions de reconnaissance allemands volant à haute altitude au-dessus d'Alexandrie voisine.

Le 14 juin 1943, le Hawker Typhoon R8891 arriva à Idku mais le 17 juin, son moteur avait atteint 30 heures et était hors d'usage car le représentant de Napier Engines - nécessaire pour effectuer un contrôle d'usure des soupapes à manchon - n'était pas encore arrivé. Il a ensuite été remplacé par le DN323, comme illustré dans le modèle Corgi, et les essais se sont poursuivis, aboutissant à des tests d'armement en septembre 1943. Les trois Hawker Typhoon ont ensuite été transportés vers la 161 Maintenance Unit le 23 octobre 1943.

L'exemple ci-dessus, modélisé par Tony Neuls à partir du kit Airfix, est peint avec des marques de la fin de la guerre avec des rayures d'invasion du jour J en noir et blanc sous son fuselage arrière et une hélice à trois pales contrairement à l'hélice à deux pales vue sur l'ouragan.

En particulier, les typhons ont aidé à mettre fin à la bataille des Ardennes en décembre 1944 lorsqu'ils ont pu arrêter l'avancée de armure allemande à travers les Ardennes. Le Hawker Typhoon a également servi de base aux futurs chasseurs à moteur à piston Hawker Tempest et Sea Fury et la plupart des 3 330 exemplaires ont été construits à Gloucester.

Tony Neuls a également eu la gentillesse de prêter à l'exposition son Modèle Airfix du tracteur classique RAF David Brown . Comme le savent de nombreux passionnés à l'échelle 1/72, ce tracteur n'était disponible que sur la même grappe que le bombardier Airfix Short Stirling et était inclus pour tirer les chariots à bombe également inclus dans le kit. Cependant, non seulement le tracteur RAF David Brown était courant sur la plupart des aérodromes britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les Stirlings - les premiers bombardiers lourds à quatre moteurs de la RAF - ont également été produits sur le site de Gloster à Hucclecote après que la propre usine de Shorts à Rochester eut été bombardé en 1940.

LE DÉBUT DE L'ÈRE JET

En fait, le tout premier avion à réaction à voler était le Heinkel 178 à Marienehe, en Allemagne, le 27 août 1939. Il était propulsé par une turbine à gaz Heinkel HeS3B de poussée de 1 100 lb conçue par le Dr Hans Pabst von Ohain et basée sur Whittle&# Travail initial des années 8217. Cependant, comme le gouvernement allemand de l'époque estimait que ses avions à pistons conventionnels étaient suffisants pour ses besoins actuels, le programme d'avions à réaction de Heinkel n'était pas très encouragé.

Kit de Frog / Novo de la collection de modèles Jet Age Reserve. Bien que pendant de nombreuses années, le seul kit en plastique de l'E28/39 disponible - et capture toujours la disposition essentielle de l'avion - ce moulage Frog original n'est pas dimensionnellement précis.

Soutenue par le gouvernement britannique, la turbine BTH expérimentale de Power Jet a évolué pour devenir la centrale électrique W1 de 860 lb de poussée qui a propulsé le Gloster –Whittle E28/39 dans les airs lors de ses premiers vols à Hucclecote le 8 avril 1941, puis lors de son premier vol officiel. à Cranwell le 15 mai 1941. Un deuxième E28/39 vola en mars 1943 mais s'écrasa au mois de juillet suivant. Le premier exemplaire a cependant continué à tester des moteurs à réaction de plus en plus puissants jusqu'à ce qu'il soit retiré du vol en 1943.

Kit Maintrack formé sous vide assemblé par Tony Neuls.

Le Gloster E 1/44 a été conçu autour d'une seule turbine à gaz comme une assurance contre l'échec possible du projet Gloster Meteor à deux moteurs Derwent. Cependant, malgré le succès du Meteor, Gloster a poursuivi son concept de chasseur à réaction monomoteur et a commencé à construire une cellule autour de la turbine à gaz Rolls Royce Nene de 5 000 lb en 1944.

La construction du premier prototype – SM809 – a été achevée en juillet 1947 seulement pour que l'avion soit irrémédiablement endommagé dans un accident de la route alors qu'il était transporté par camion pour son premier vol à Boscombe Down. SM809 a été remplacé par le deuxième prototype TX145 qui a volé pour la première fois à Boscombe Down’s Aircraft and Armament Experimental Establishment le 9 mars 1948.

Bien que cela ait atteint une vitesse de 620 mph et bien grimpé, des problèmes de maniement généraux ont conduit la troisième machine – TX148, vue ici – à être équipée d'un empennage à mi-hauteur de l'aileron plutôt qu'à la base de l'aileron. Cet arrangement était similaire à la structure de la queue des Meteors à partir de la variante F8, mais comme le E 1/44 était considéré comme ayant un potentiel de développement limité par rapport au De Havilland Vampire établi, le projet a été abandonné.

Cependant, le TX145 et le TX148 ont tous deux gagné leur vie chez RAE Farnborough en développant des parachutes de freinage de piste et des systèmes de contrôle de vol jusque dans les années 1950.

L'ÈRE DU TWIN JET

Kit Airfix assemblé par Tony Neuls

Le Gloster Meteor n'était pas seulement le premier avion à réaction à entrer en service dans l'escadron de la RAF, mais aussi le seul avion à réaction allié à être en service actif pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les travaux de conception ont commencé en 1940 et le prototype de biréacteur Gloster F9/40 a volé pour la première fois le 5 mars 1943 avec le premier Meteor F1 qui a pris son envol le 12 janvier 1944. Le premier escadron de météores de la RAF " 8211 616 " a commencé la conversion de Spitfire VIIs le 12 juillet 1944 et Flying Officer Dean a fait le premier jet-to-jet kill le 4 août 1944 quand il a renversé une bombe volante V1 avec le bout d'aile de EE216 .

Le 18 décembre 1944, le 616e Escadron a commencé à se rééquiper de Meteor F3, propulsés par des moteurs Derwent I de 2 000 lb de poussée et dotés également d'auvents coulissants plutôt que articulés, d'une capacité de carburant interne accrue, de freins à air à fentes et d'une cellule renforcée. Les Meteor F3 ont ensuite équipé la première escadre entièrement composée de jets de la RAF Fighter Command et le premier escadron de jets de l'Auxilliary Air Force. Les Gloster Meteor ont également été utilisés dans les premiers essais de ravitaillement en vol et les essais d'atterrissage sur le pont à bord du HMS Implacable.

Les figurines et chariots d'accumulateurs vus avec les Meteors propulsés par turboréacteur proviennent de l'ensemble Airfix RAF Ground Crew et ont été prêtés par la Jet Age Reserve Model Collection.

Adapté du kit Airfix Meteor F3 de Tony Neuls.

EE227, le 18 e Meteor F1 de production, est allé au Royal Aircraft Establishment à Farnborough après avoir effectué 80 heures de vol opérationnel et a été utilisé pour des essais de stabilité directionnelle, au cours desquels il a volé avec l'aileron supérieur et le gouvernail retirés.

In February 1945 it reverted to Meteor F1 standard and went to Rolls Royce at Hucknall, Nottinghamshire, for the installation of the RB 50 Trent propeller turbines fitted with 7’ 11" diameter Rotol propellers. Vertical fences on the tailplane were reminiscent of those seen on some configuarations of the E28/39.

EE227's first Trent powered flight, with Eric Greenwood at the controls, took place at Church Broughton on 20 September 1945. This was the World’s first flight by a propeller-turbine aircraft and EE227 is thus the ancestor of all the turboprop military and civil aircraft flying today. Click on the picture above for more on turboprop aircraft fitted with Gloucestershire made propellers


The Gloster Meteor F3 had been first operational jet fighter used by the Royal Air Force, and the Gloster Meteor F4 was distinguished from it by a shorter wingspan and longer engine nacelles. The shorter wingspan – 37’ 2" against the original 43’ – was stiffer, and being 6% smaller offered a rate of roll of more than 80 degrees per second. However, the Meteor F4 required higher take off and landing speeds as a result. The more aerodynamic long chord nacelles meanwhile could accept the 3 000 lb thrust Derwent 5 engine, adapted by Rolls Royce from the even larger and more powerful Nene turbojet. Meteor F4s also featured a strengthened airframe and a pressurised cockpit and could reach over 600 mph at sea level and Mach 0.85 at 30,000 ft, an altitude that could be reached in just 6 minutes.

The Gloster Meteor F4's attributes of speed and rapid ascent are particularly well displayed in this mock interception of two and four piston engined aircraft. During the closing days of World War II in Europe, Gloster Meteors exercised with American bomber aircraft to give their crews experience of repelling jet fighters - swept wing Messerschmidt 262s in the case of actual bombing raids. Meteors were more than capable of dealing with the first generation of Soviet strategic bombers - the Tupolev Tu-4 "Bull" for example being a back-engineered copy of the Boeing B-29 Superfortress. However, two-seat Meteor night fighters and then Gloster Javelins - along with Hawker Hunters and English Electric Lightnings - were required later in the 1950s as a deterrent to later Soviet designs such as the Tu-95 "Bear" and M-4 "Bison" .

The F4 was also the last fighter version of the Gloster Meteor to be fitted with the original curved tailplane. Single seat Gloster Meteors from the F8 onward had a more rectangular and more streamlined tail.

Corgi limited edition die cast model

First flown on 12 October 1948, the long nacelled F8 was the ultimate day fighter version of the Gloster Meteor and was only replaced in 19 front line RAF Fighter Command squadrons by the Hawker Hunter in 1955.

Between 1951 and 1953 however, the Meteor F8 also became the only British built jet aircraft to serve with the United Nations forces in Korea: equipping 77 Squadron Royal Australian Air Force based at Kimpo, South Korea.

On 27 March 1953 Flight Sergeant George Hale and Flight Sergeant David Irlam were part of a flight of four Meteor F8s - led by Squadron Leader John Hubble - attacking ground traffic between Pyongyang, capital of Communist North Korea, and Sinmak. Their aircraft were equipped with under-wing rocket projectiles, just as the Hawker Typhoon had been during World War II. Indeed, the Meteor – although now outclassed as a high altitude interceptor – was still a deadly weapon platform in the ground attack role, as the Israeli Air Force was to prove during the Suez Crisis three years later.

Back in Korea though, upon reaching Pyongyang the formation split with Hale and Irlam heading south in line astern at low level. Hale sighted three transonic swept-wing MiG 15 fighters preparing to attack two USAF RF-80 Shooting Stars. As he jettisoned his ventral tank and turned to intercept the MiGs, Hale fired off the last two of his underwing rockets in an attempt to distract the enemy pilots. This forced the two MiGs to turn away from each other.

As he turned to follow the enemy, Irlam reported that he was under fire and Hale turned into the new threat, which turned out to be two MiGs on Irlam's tail. While Irlam headed for cloud cover in his damaged Meteor, Hale's opponent extended his air brakes and turned in behind Irlam, but overshot. Hale extended his air brakes and slotted in behind the MiG. He opened fire and hit the enemy fighter squarely behind the cockpit. The MiG rolled on its back and fell away, spewing smoke. Just as Hale was about to follow his victim, two more MiGs dived on him. However, he managed to pulled into them and fired but their speed carried them away. A third pair of Communist jets turned in on his tail but Hale turned back on them and opened fire on the second MiG, which left a trail of white smoke. Out of ammunition, Hale had to let the MiGs get away.

Back at Kimpo, Hale and his wingman counted no fewer than 112 shrapnel holes in Irlam's Meteor.

Frog/Novo kit from the Jet Age Reserve Model Collection

To replace the Meteor Night Fighters in RAF service, Gloster managed to overcome competition from the de Havilland DH110 ( later to evolve into the Sea Vixen naval fighter ) and build the delta winged Javelin.

The Gloster Javelin was designed to Air Ministry Specification F4/48 and was selected to equip the RAF's all-weather squadrons in 1952. It was the world's first delta winged fighter and could intercept high flying bombers day or night and in all weathers because of its electronic and radar instrumentation. The first prototype flew in 1951 from Moreton Valence, just south of Gloucester, and it entered service with the RAF in 1956 with No 46 squadron at Odiham in Hampshire.

Nine variants of the Javelin were produced, steadily increasing its performance and allowing it take on different roles. The Fighter All Weather 7 version introduced Firestreak homing air-to-air missile armament in addition to 30 mm Aden cannon. Also noticeable was an extended rear fuselage – bringing the twin Sapphire jet pipes beyond the fin – and wing mounted vortex generators. The FAW 8 held the unhappy distinction of being the last aircraft to be manufactured by the Gloster Aircraft Company although it continued with aircraft modification and repair for a number of years.

The FAW 9 was in fact a major update of the FAW 7, 116 of which were modified at Gloucester in the early 1960's. Over 400 Javellns were built for the RAF and at peak strength the type equipped 18 different squadrons, namely numbers 3, 5, 11, 23, 25, 29, 33, 41, 46, 60, 64, 72, 85, 87, 89, 96, 141 and 151.

The disbandment of No 60 squadron RAF in 1968 saw the end of the Javelin's service in the front line.

XH 766 is seen here as a 9R variant, further distinguished by its refuelling boom, and wears the scarab and trellis markings of 64 Squadron. This unit had previously flown Meteors F8, NF12 and NF 14, converting to Javelins in 1958 and moving to Binbrook in 1961. It later served as all-weather air defence for Indonesia – based at Tengah – until disbandment on 16 June 1967.


GLOSTER METEOR

The Gloster Meteor was the first British jet fighter and the Allies’ first operational jet. It first flew in 1943 and commenced operations in 1944 with 616 Squadron of the RAF. It was not an aerodynamically advanced aircraft, and suffered problems with transonic stability typical of such early jets. Nevertheless it was an effective jet fighter that served the RAF and other air forces for decades.

The aircraft served an integral role in the development of the ejection seat and two Meteors, WL419 and WA638, remained in service with the Martin-Baker company for many years after retirement from RAF service as ejection seat test-beds. Production of the Meteor continued until 1954 with almost 3,900 made, mainly the F 8 variant.

We offer three titles for the Gloster Meteor, covering flight manuals (called pilot’s notes) for most models of the Meteor in RAF service, plus two manufacturer’s publications. Each title is US$9.95. Each file has been scanned from the original flight manuals and retains any colour pages.


Full Art Print Range

Our standard Photo Prints (ideal for framing) are sent same or next working day, with most other items shipped a few days later.

Framed Print ($57.63 - $294.62)
Our contemporary Framed Prints are professionally made and ready to hang on your wall

Photographic Print ($8.95 - $192.14)
Our Photo Prints are printed on sturdy Archival Quality Paper for vivid reproduction and are perfect for framing.

Jigsaw Puzzle ($35.86 - $48.67)
Jigsaw Puzzles are an ideal gift for any occasion

Canvas Print ($48.67 - $243.38)
Professionally made, ready to hang Canvas Prints are a great way to add colour, depth and texture to any space.

Poster Print ($14.08 - $76.85)
Archival quality poster paper, ideal for printing larger pictures

Tote Bag ($38.37)
Our tote bags are made from soft durable fabric and include a strap for easy carrying.

Photo Mug ($12.80)
Enjoy your favourite drink from a mug decorated with an image you love. Sentimental and practical, personalised photo mugs make perfect gifts for loved ones, friends or work colleagues

Cartes de voeux ($7.65)
Greeting Cards suitable for Birthdays, Weddings, Anniversaries, Graduations, Thank You and much more

Cushion ($32.01 - $57.63)
Accessorise your space with decorative, soft cushions

Metal Print ($152.44 - $511.12)
Made with durable metal and luxurious printing techniques, metal prints bring images to life and add a modern touch to any space

Fine Art Print ($38.42 - $512.39)
The next best thing to owning the original artwork, with a soft textured natural surface, our fine art reproduction prints meet the standard of most critical museum curators.

Mounted Photo ($16.64 - $166.52)
Photo prints supplied in custom cut card mount ready for framing

Glass Frame ($29.45 - $88.39)
Tempered Glass Mounts are ideal for wall display, plus the smaller sizes can also be used free-standing via an integral stand.

Acrylic Blox ($38.42 - $64.04)
Streamlined, one sided modern and attractive table top print

Framed Print ($57.63 - $320.24)
Our original range of UK Framed Prints featuring a bevelled edge

Mouse Mat ($17.92)
Archive quality photographic print in a durable wipe clean mouse mat with non slip backing. Works with all computer mice.

Glass Place Mats ($64.04)
Set of 4 Glass Place Mats. Elegant polished safety glass and heat resistant. Matching Coasters are also available

Glass Coaster ($10.24)
Individual Glass Coaster. Elegant polished safety toughened glass and heat resistant, matching Place Mats are also available


1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par AndrewDoppel » Sun Mar 11, 2018 6:58 pm

By far the second worse kit I've ever built with fit issues, poor instructions and short shot mouldings

Serial: A77-3 (WM262)
Type: Gloster Meteor NF.11
Based: ARDU - Air Trials Flight, Mallala, SA. (Circa 1955)
Scheme: All over white with black anti-glare panel
History: Sole NF.11 taken on charge by the RAAF. 4.09.53 Assembly commenced at 1AD and allocated serial A77-3. Allocated to ARDU Trials Flight (ATF) to be used for Blue Boar Missile trials. Crashed on take off Mallala 19/9/55. Aircraft destroyed by fire. Pilot Flt Lt Ross M Frayne killed.
Kit: Matchbox 1/72 NF.11 Meteor (OOB) Decals-home-made, kit and spares
References: Stewart Wilson's Meteor, Sabre and Mirage in Australian Service, ADF Serials

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par qfa_tsv » Mon Mar 12, 2018 8:31 am

I have a couple of those kits in the stash, you're putting me off building them

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par DesTROYer » Mon Mar 12, 2018 10:00 am

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par Brenden S » Mon Mar 12, 2018 5:35 pm

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par rodenlee » Mon Mar 12, 2018 5:47 pm

Lovely job Andrew, she's come up a treat.

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par AndrewDoppel » Mon Mar 12, 2018 7:45 pm

qfa_tsv wrote: Nice result the Andrew

I have a couple of those kits in the stash, you're putting me off building them

Do yourself a favour. don't!

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par AndrewDoppel » Mon Mar 12, 2018 7:46 pm

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par Zaggy » Tue Mar 13, 2018 10:38 am

Nice one Andrew - one of my favourite RAAF jets.

Tell me, what did you end up doing on the lower surfaces? The Pics I have seen of -3 seem to suggest no lower Roundels, but a profile that comes with a Research Article I have, does show Roundels under the wings I'm still in two minds about my 1/48 one.

Re: 1/72 NF.11 Gloster Meteor A77-3

par AndrewDoppel » Tue Mar 13, 2018 4:46 pm

If you look at the attached image you can clearly see no underside roundels and the black calibration line on the lower side of the intakes.

I'd be going by this rather than the research article if you're going to do it in A77-3 markings. I say this not having seen any images of the aircraft in British serials as it may have had the under wing roundels reapplied however, I would've thought RAF codes would've gone on the undersides.

Who is online

In total there are 14 users online :: 1 registered, 0 hidden and 13 guests (based on users active over the past 5 minutes)
Most users ever online was 689 on Wed May 06, 2020 6:51 am


グロスター ミーティア (Gloster Meteor)

高速化目的で単発を主張する空軍省に対し、エンジンの低信頼性を憂慮する同社主任技師のジョージ・カーター(George Carter)は双発を主張して譲らず、結局双発で計画は進められた。
機体自体は革新性皆無の極めて凡庸なもので、早くも1942年春には8機の試作が開始されたものの、搭載予定エンジン W.2 を巡る混乱で計画は大きく遅延し、先に実用化したハルフォード H.1(後のデ・ハビランド ゴブリン)を仮に積んで、1943年3月にようやく初飛行した。

当初「サンダーボルト」と命名予定だったが、アメリカ陸軍航空隊の リパブリック P-47 との競合を避けるため、程なく「ミーティア」に改称された。テイル・ヘビー傾向とヨー安定不良が深刻でスピン癖が強かったが、各種試験を続行し小改良で実用化の目処を立てた。量産試作型 F.1 の原型機は、米英定期技術交流でベル P-59 と交換されている。

ウェランド搭載のミーティア F.1 と、スピットファイア Mk.VII からなる混成評価飛行隊(616th sq.)の編成は1944年7月12日で、8月4日にはV1飛行爆弾を主翼同士を接触、反転させて初撃墜を記録し、その後も14発ばかりの戦果を上げたが、上昇力に劣り、加減速が緩慢で姿勢制御が難しく、またウェランドの軸受強度から機動は± 2G 程度に制限されていたため、この段階で対戦闘機戦闘は事実上不可能だった。Me262 とは異なり、F.1 はただ連合国側初のジェット機という存在価値しかなく、高度に発達したレシプロ戦闘機に優る点はあまりなかった。

ダーウェント Mk.I 搭載の本格量産型 F.3 は同年12月から配備が開始され、1飛行中隊がベルギーにも展開したが、この頃既にドイツ側の反撃は少なくなっており、想定された Me262 との交戦機会もなく、専ら対地攻撃機として試験運用されるうちに終戦を迎えた。

1944年末に遠心式ターボジェットの決定版ロールス・ロイス ニーンが完成すると、直ぐさまそのミーティア向けの縮小版ダーウェント Mk.V が計画された。この専用エンジンを搭載した F.4 は1945年5月に初飛行し、パワーアップに空力的洗練も相俟って Me262 に比肩し得る性能を発揮したものの、同時期にアメリカで実用化したロッキード P80 と同様、時既に遅く第2次世界大戦には間に合わなかった。

この F.4 と、与圧コックピットと西側初の射出座席を装備した全面改良型 F.8 はイギリス連邦以外の友好諸国への売り込みにも成功し、複座練習機型も含めて多くが輸出された。F.4 の内2機はスピードレーサーに改造され、1945年11月7日に初めて600 mph(970 km/h)を突破したが、未公認に終わった。またロールス・ロイス トレントに換装された F.3 の1機は、世界初のターボプロップ推進機として各種試験を行い、後のダート開発に大きく貢献した。

1946年から1952年にかけてミーティア113機を調達したオーストラリア空軍は、岩国基地所属の第77編隊を1951年7月にノースアメリカン F-51D からミーティア F.8 に転換して金浦基地に転出、朝鮮戦争の前線に投入した。同年8月29日、圧倒的に高性能な新鋭機 MiG-15 との初交戦では1機を喪失2機を大破され戦果なく、北側空軍が練度を上げるに従って更に損害が増し、12月1日のミーティア12機とミグ40機の遭遇では1機の初撃墜を記録したものの逆に4機を失ったため、以降は制空任務をノースアメリカン F-86 に譲り対地攻撃と低空写真偵察に専念した。期間を通じて少なくとも30機のミーティアが敵側戦闘機により撃墜されたが、対空砲火による被害はそれ以上に登る。