Informations

Index principal : O


O

Oak Grove, bataille de, 25 juin 1862
Oakland, USS (CL-95)
O'Bannon, USS (DD-177)
Ober-Mörlen, combat de, 9 juillet 1796
Destroyers de classe O'Brien
O'Brien, USS (DD-51)
Ocaña, bataille de, 11 novembre 1809
Ocaña, combat de, 11 novembre 1809
océan, HMS
Ochenskopf, Opération, 26 février – 19 mars 1943
Octodurus, bataille de, hiver 57/56 av.
Contre-attaque d'Odon, 29 juin-1er juillet 1944
Offheim, combat de, 7 juillet 1796
O'Hare, Edward "Butch" (1914-1943)
Rivière Oitabén, combat de la, 7-8 juin 1809
OKA-38 Aist/ ShS
Okinawa, avril-juin 1945, I : Préparation
Okinawa, avril-juin 1945, I : La bataille
Oklahoma, USS (BB 37)
La Ville d'Oklahoma, USS (CL-91)
Öländ, bataille de, 12-13 août 1564
Oldendorf, contre-amiral Jessie, 1887-1972
Old Fort Wayne, bataille de, 22 octobre 1862
Oliva, paix de, 3 mai 1660
Olive, opération (25 août-octobre 1944) - Première attaque sur la ligne gothique
Olivenza, siège de, 11-22 janvier 1811
Olivenza, siège de, 9 avril-15 avril 1811
Olpae, bataille, 426
Olynthe, bataille de, 382 av.
Olynthe, bataille de, 381 av.
Olynthe, siège de, début 479 av.
Olynthe, siège de, 348 av.
Omaha Beach, 6 juin 1945
Croiseurs de classe Omaha
Omaha, USS (CL-4)
Onagre
Oneglia, combat de, 7 mai 1800
Onomarque, d.353 B
Intelligence ouverte
Opération Moïse (Israël/Éthiopie des années 1980)
Opération Thunderbolt (Entebbe Raid), 3/4 juillet 1976
Opi
Porto, bataille de, 29 mars 1809
Porto, bataille de, 12 mai 1809
Opossum, HMS (1895)
Orchard Knob, bataille de, 23 novembre 1863
Orchomène, bataille de, vers 352 av.
Orchomène, bataille de, 86 av.
Orchomenos, siège de, 418 av.
Munitions, 7.2in Howitzer Mk I-V
Munitions, 7.2in Howitzer Mk 6
Munitions, canon de montagne BL 2,75 pouces
Ordnance, obusier de campagne BL 5 pouces
Ordnance, canon de campagne BLC de 15 livres
Artillerie, canon de montagne BL 10 livres articulé
Ordnance, QF 2.95in Mountain gun (pack obusier)
Ordnance, QF 3.7in montagne ou obusier pack
Ordnance, obusier de campagne QF 4,5 pouces
Ordnance, QF 15 livres Ehrhardt (QF 15 livres Mark I)
Ordnance QF 18-pounder canon de campagne Mk I
Ordnance QF 18-pounder canon de campagne Mk IV
Ville de l'Oregon, USS (CA-122)
Orgétorix, d.61-60 av.
Cuirassés de classe Orion
Orkhan, fils d'Othman, premier souverain ottoman (1326-1361)Orlau-Frankenau, bataille d', 24 août 1914 (Prusse orientale)
Orléans, siège de, septembre 1428 à mai 1429
Orléans, siège d', 4 février-mars 1563
Ortona, bataille de, 20-27 décembre 1943
Orwell, HMS (1898)
Oslo, attaque allemande le 9 avril 1940
Ormonde, James Butler, deuxième duc de, 1665-1745
Oronte, bataille de l', 28 juin 1098 (première croisade)
Oropesa, siège de, 19 septembre-11 octobre 1811
Osborne, USS (DD-295)
Osmond Ingram, USS (DD-255/AVD-9/APD-35)
Ospedaletto, combat de, 11 avril 1809
Balbuzard pêcheur, colporteur
Balbuzard, HMS (1897)
Ostermann-Tolstoï, Alexandre Ivanovitch, 1771-1857
Autruche, HMS (1900)
Ostrolenka, combat de, 16 février 1807
Ostrovno, bataille d', 25-26 juillet 1812
Ostwind I/ Flakpanzer IV/3.7cm FlaK
Ostwind II/ Flakpanzer IV/ 3,7 cm Flakzwilling
Oswiu, roi de Bernicie et de Northumbrie, (d.670)
Réservoir lance-flammes OT-26
Réservoir lance-flammes OT-34
Réservoir lance-flammes OT-130
Réservoir lance-flammes OT-133
Réservoir lance-flammes OT-134
Othman, fondateur du pouvoir ottoman (régné 1289-1326)
Ott, Karl Peter, Freiherr von Bartokez, 1738-1809
loutre, HMS (1896)
Otterburn, bataille de, 5 août 1388
Ouche, bataille du, 500
Audenarde, bataille d', 11 juillet 1708 (Belgique)
Oudinot, Nicolas Charles, Duc De Reggio 1767-1847.
Rivière Ourcq, bataille de la, 5-9 septembre 1914
Ourthe, bataille de la, 18 septembre 1794
Ouse, HMS (1905)
Outram, général Sir James (1803-63)
Campagne par voie terrestre contre Richmond, 1864
Overlord, Opération / Bataille de Normandie (6 juin au 25 août 1944)
Overton, USS (DD-239/APD-23)
Ozawa, vice-amiral Jisaburo, 1886-1966


Une introduction aux indices boursiers américains

Les indices boursiers du monde entier sont de puissants indicateurs pour les économies mondiales et nationales. Aux États-Unis, le S&P 500, le Dow Jones Industrial Average et le Nasdaq Composite sont les trois indices les plus suivis par les médias et les investisseurs. En plus de ces trois indices, il en existe environ 5 000 autres qui composent le marché boursier américain. ??

Points clés à retenir

  • Il existe environ 5 000 indices américains.
  • Les trois indices les plus suivis aux États-Unis sont le S&P 500, le Dow Jones Industrial Average et le Nasdaq Composite.
  • Le Wilshire 5000 comprend toutes les actions du marché boursier américain.
  • Les indices peuvent être construits de diverses manières, mais ils sont généralement identifiés par la capitalisation et la ségrégation sectorielle.

Indice


REMARQUE : L'histoire Shawnee suivante est actuellement mise en ligne en tant que projet parallèle. Les informations doivent continuer à être ajoutées à la page si le temps du personnel le permet.

Préface
Cette publication n'est pas destinée à être une liste complète de toutes les propriétés historiques de Shawnee, Oklahoma. L'objectif est de présenter un aperçu de l'histoire de la ville et d'identifier certaines des ressources historiques clés, les caractéristiques architecturales distinctives, ainsi que d'expliquer les principales raisons pour lesquelles ces quartiers se sont développés comme ils l'ont fait.

L'influence de la principale industrie de Shawnee, les ateliers ferroviaires, est évaluée, ainsi que l'impact du boom pétrolier de l'Oklahoma dans les années 1920 sur la construction résidentielle. L'importance du système de tramway est également analysée comme un facteur de développement spatial de Shawnee.

Le livret à partir duquel ce site a été créé est le résultat d'une subvention de planification et d'arpentage du Historic Preservation Office of Oklahoma et de la ville de Shawnee. Le directeur de l'enquête était le Dr Dale Soden, professeur d'histoire à l'Oklahoma Baptist University. Il était assisté par le Dr Gary Farley et Steve Hicks. Des remerciements supplémentaires sont dus à Margaret Soden, Dan Fields, Amy Madison, Kathy Palen, Steve Mosley et aux étudiants de l'Oklahoma Baptist University. La plupart des photographies sont une gracieuseté du Shawnee News-Star.

L'enquête sur les ressources historiques de Shawnee a été menée entre février 1984 et mai 1985. Sous la supervision du Dr Soden et du Dr Farley, plusieurs étudiants de l'Oklahoma Baptist University ont fourni une vaste couverture photographique de la construction résidentielle de Shawnee, ainsi que de nombreuses heures d'entretiens oraux avec des Résidents Shawnee.

Le centre-ville a fait l'objet d'études approfondies et le bureau de la préservation de l'État a reçu des données d'enquête sur chacune des structures. Les produits supplémentaires de l'enquête ont été la nomination de plusieurs structures au registre historique national et l'ajout d'un certain nombre de structures à l'inventaire des monuments de l'Oklahoma. La Ville de Shawnee a reçu des preuves photographiques d'environ 3 500 structures qui ont plus de 50 ans dans la ville.

Le livre était un produit supplémentaire de l'enquête et se veut un résumé des ressources du centre-ville et des quartiers résidentiels.

Histoire ancienne/Développement

La région entourant Shawnee a été colonisée après la guerre de Sécession par un certain nombre de tribus que le gouvernement fédéral avait déplacées vers le territoire indien. Les Sac et Fox étaient à l'origine des terres cédées dans les environs immédiats, mais furent bientôt suivis par les Indiens Kickapoo, Shawnee et Potawatomi. Les membres des tribus continuent de résider aujourd'hui dans et autour de Shawnee.

Au cours des années 1870, les bouviers du Texas ont poussé leurs troupeaux à travers le territoire indien, il y avait quatre sentiers principaux, le sentier West Shawnee traversant près des rues actuelles Kickapoo et Main. Avec l'arrivée des chemins de fer, la pression a commencé à s'intensifier pour autoriser des colonies blanches permanentes dans une région qui était auparavant réservée par traité aux Amérindiens. Le seul autre événement qui préfigurait l'avènement de la civilisation blanche fut l'établissement en 1871 de la mission Quaker près de l'actuel hôpital de Mission Hill, où un vieux bâtiment marque encore l'endroit. Ce premier missionnaire, Joseph Newsom, ouvrit une école en 1872 et, en 1876, un bureau de poste et un poste de traite avaient été établis à un quart de mile à l'ouest de la mission dans ce qui devint connu sous le nom de Shawnee Town.

À partir d'avril 1889, le gouvernement des États-Unis a succombé à la pression exercée pour ouvrir les terres indiennes à la colonisation blanche. Les cessions de terres ont été lancées après la saisie des biens tribaux, puis attribuées individuellement aux membres de la tribu. À midi, le 22 septembre 1891, Etta B. Ray, John et Lola Beard, J. T. Farrall et Elijah Ally partirent pour le site de l'actuel Shawnee. À Noël 1891, John Beard avait décidé que les chemins de fer seraient la clé du succès de Shawnee. Avec l'aide d'autres colons, il fit des avances à divers chemins de fer. La tâche était considérable puisque Tecumseh avait déjà été nommé chef-lieu du comté. Néanmoins, à l'automne 1894, le Choctaw Railroad s'est engagé à passer par Shawnee. Les voies ont été achevées d'Oklahoma City à Shawnee le 4 juillet 1895. En février 1896, les installations terminales du Choctaw Railroad ont été construites à Shawnee, mais ce fut la décision du Choctaw de déplacer ses principaux ateliers de réparation, qui étaient auparavant McAlester, qui a servi à promouvoir une croissance importante. Les magasins ont fourni une base d'emplois solide pour la ville alors que la main-d'œuvre atteignait près de 1 000 personnes.

Pendant les premières années du nouveau siècle, Shawnee était au milieu d'un boom qui a failli suivre le rythme de la croissance d'Oklahoma City. Situé au cœur du pays du coton, de la pomme de terre et de la pêche, Shawnee est rapidement devenu un centre agricole. Apparemment, Shawnee possédait la plus grande huilerie de coton du Sud-Ouest. En 1902, il y avait sept usines d'égrenage dans les environs immédiats et deux compresses de coton. Entre mars 1901 et mars 1902, 375 wagons de produits du coton ont été expédiés de Shawnee, ainsi que 150 000 balles de coton. Des magasins d'alimentation, des parcs à wagons, une usine globale et un assortiment d'autres entreprises ont été conçus pour servir le fermier alors qu'il apportait sa récolte au marché de Shawnee.

La croissance de Shawnee a été alimentée par l'industrie ferroviaire. En 1902, le Choctaw avait été absorbé par le Rock Island, et une station a été construite au pied de la rue Union. Peu de temps après, le Santa Fe a construit l'une des gares les plus marquantes de tout le pays. Le Missouri, le Kansas et le Texas Railroad, mieux connu sous le nom de Katy, ont également construit une gare. En 1907, selon la Chambre de commerce, il y avait en moyenne 42 trains de voyageurs et 65 trains de marchandises arrivant dans la ville chaque jour.

Pratiquement en coupe sur trois côtés par des voies ferrées, Shawnee a développé son activité commerciale autour de la rue Main. Sans place centrale autour de laquelle construire, les commerces de détail, les usines de confection, les hôtels, les usines de coton, les salles de congrès, les opéras et les institutions bancaires se sont battus pour la meilleure position sur Main Street et ses artères qui se croisent. En 1903, le système de tramway était construit par un promoteur privé. Les pistes s'étendaient de St. Benedict's sur Kickapoo jusqu'à Broadway sur Main. Des pistes ont également parcouru le milieu de Broadway et ont tourné à gauche sur Georgia pour s'arrêter près de l'Université baptiste d'Oklahoma. Une autre ligne allait vers l'est sur Main jusqu'à Pesotum et faisait demi-tour au country club.

Alors que Shawnee ne possédait pas de place publique pour concentrer l'activité publique, la ville avait Woodland Park, à seulement deux pâtés de maisons au nord de Main Street. Construit avec des fontaines et des jardins à la française, le parc était le lieu de construction en 1905 de la bibliothèque Carnegie, ainsi que le site de fréquentes réunions Chautauqua dirigées par des personnes telles que William Jennings Bryan. Mais c'est le parc Benson, situé approximativement à mi-chemin entre Shawnee et Tecumseh, qui a servi les besoins récréatifs des résidents de Shawnee pendant presque 30 ans. Ce qui rendait le parc quelque chose de spécial, c'était le tramway interurbain qui reliait les deux villes au parc. Ouvert en 1907, le parc avait une piscine, une patinoire, des montagnes russes et de grandes aires de pique-nique.

En 1910, cependant, il était de plus en plus clair que si Shawnee continuerait à prospérer, la ville ne pouvait plus rivaliser avec Oklahoma City pour la prédominance dans la région. Shawnee n'a pas réussi à attirer l'entreprise d'emballage de viande Armor et le Frisco Railroad, et la ville est arrivée en troisième position lors des élections à l'échelle de l'État pour déterminer le site permanent de la capitale de l'État. La ville, cependant, réussit à obtenir à la fois l'université baptiste et un collège catholique, St.Gregory's. Entre 1910 et 1920, la population augmente à un rythme ralenti de 12 500 à 15 400.

La prochaine poussée de croissance de Shawnee s'est produite dans les années 1920 avec le début du boom pétrolier de l'Oklahoma. Shawnee était située assez près d'Earlsboro et de Seminole pour bénéficier substantiellement de la nouvelle richesse, mais comme il y avait peu de pétrole dans les environs immédiats, la ville ne souffrait pas d'une croissance incontrôlable. Au plus fort de la production, les puits du comté de Pottawatomie produisaient plus de 120 000 barils par jour. La Chambre de commerce s'est présentée comme « la plaque tournante des plus grands gisements de pétrole du monde ». Ce boom pétrolier a stimulé la construction résidentielle, les entreprises liées au pétrole et l'industrie du divertissement.

Cependant, il y avait un certain nombre de facteurs économiques négatifs dans les années 1920 qui signifiaient finalement que Shawnee souffrirait considérablement pendant la Dépression. En 1922, Rock Island a connu une grève à l'échelle nationale qui a entraîné une tension accrue entre les grévistes et les briseurs de grève. Alors que l'effet économique de la grève est difficile à évaluer, les magasins ont cessé de croître en tant qu'employeur dans la ville. La baisse de la production agricole due en grande partie à l'impact du charançon de la capsule sur la culture du coton a peut-être été plus grave.

En fin de compte, cependant, c'est le krach boursier et la dépression qui en a résulté qui ont fait un lourd tribut aux résidents shawnee, comme pour le reste de la nation. La survie de Shawnee dépendait de nombreux facteurs, mais l'un des plus importants était clairement l'aide fournie par le New Deal. Le financement du gouvernement fédéral a aidé à construire le nouveau palais de justice du comté, l'auditorium municipal, la piscine municipale, le stade de football de l'école secondaire, le réservoir de Deer Creek et un certain nombre d'écoles élémentaires. Ces programmes ont contribué à atténuer le coup en 1937 de la perte des ateliers de réparation de Rock Island à El Reno.

La Seconde Guerre mondiale, et en particulier la construction de Tinker Air Field à l'est d'Oklahoma City, a profité à l'économie de Shawnee. À divers moments, Tinker a employé jusqu'à 3 000 résidents shawnee. Après la guerre, trois grandes préoccupations manufacturières étaient importantes pour la santé économique de Shawnee. Jonco, Inc., fabriquait des produits aéronautiques et en employait près de 1 000 en 1958. La Sylvania Corporation produisait des tubes et des pièces électriques dans son usine de Shawnee et en employait 1 000 autres. La Shawnee Milling Company, qui s'était reconstruite après un incendie dans les années 1930, employait près de 300 travailleurs.

Assez stagnant jusque dans les années 1970, le climat économique de Shawnee s'est amélioré avec l'ajout d'un certain nombre d'usines industrielles au nord de la ville, ce qui a ajouté environ 1 000 emplois à la base communautaire.

Centre ville

West Main Street est un excellent exemple de nombreuses communautés de Main-Street qui ont émergé à la fin du 19e siècle dans le cadre du mouvement vers l'ouest. Choisissant de ne pas organiser son activité autour d'une place centrale, comme l'ont fait de nombreuses villes de la Nouvelle-Angleterre, du Sud et du Haut-Midwest, Shawnee représente un modèle de développement urbain nettement occidental. Dépendant des lignes de chemin de fer pour sa santé économique, la rue principale de Shawnee est devenue le point focal pour les activités commerciales, manufacturières et de divertissement à partir de 1895, quatre ans après l'ouverture de la région à la colonisation blanche dans le cadre d'un régime foncier. En concurrence avec Oklahoma City pour être la plaque tournante du centre de l'Oklahoma, Shawnee a développé une base d'activité économique assez large. Jusqu'en 1910, les dirigeants de la ville espéraient qu'une ligne de chemin de fer supplémentaire, une usine de conditionnement de viande et la capitale de l'État pourraient suffire à devancer sa rivale à 40 milles à l'ouest. Ce n'était pas le cas, cependant, car Shawnee est arrivé loin troisième dans l'élection à l'échelle de l'État pour déterminer la capitale, et a perdu à la fois la voie ferrée et l'usine de conditionnement de viande au profit d'Oklahoma City. Les revers ont peut-être assuré, cependant, que Shawnee serait avant tout une petite ville construite autour de l'activité de Main Street.

Rue Principale Est. Le premier succès économique de Shawnee s'est développé autour de l'industrie ferroviaire. Le dépôt ferroviaire de Santa Fe (toujours existant), avec son architecture unique, sert de rappel visible de la dépendance de la ville à l'égard du train. Au début du XXe siècle, le Rock Island Railroad et le Missouri, le Kansas et le Texas Railroad avaient tous deux des dépôts dans la ville. Le principal employeur de Shawnee était le Rock Island Railroad, qui avait localisé ses principaux ateliers de réparation dans le sud-ouest de la ville en 1896. Les ateliers ont été déplacés à El Reno en 1937, mais il reste deux bâtiments majeurs. Le chemin de fer de Santa Fe avait également des ateliers de réparation juste au sud de la ville, seule une grande tour en béton est restée jusqu'en 2000, date à laquelle elle a été supprimée.

Servant de plaque tournante agricole de la région pendant une grande partie du premier quart du 20e siècle, Shawnee a fourni les marchés pour un nombre important d'agriculteurs pour vendre leurs récoltes. Le coton était une culture importante et Main Street était souvent bordée de vendeurs de balles de mules, de vendeurs d'arachides et de producteurs de pêches qui venaient tous à Shawnee. Le bâtiment qui était réputé être le plus grand moulin à huile de coton du Sud-Ouest existe toujours. Ce même bâtiment a ensuite été transformé en usine d'arachide. Sept usines d'égrenage de coton pourraient être trouvées dans la ville, dont la première usine d'égrenage électrique de l'État, qui existe toujours. Le moulin à farine de Shawnee a joué un rôle important dans l'histoire économique de la ville et domine toujours l'horizon du centre-ville. Le bâtiment existant a été reconstruit après un incendie en 1934. Près de la rue Main se trouvent une usine de gazéification du charbon qui date de 1907 et un élévateur à grains qui date des années 1920.

Mairie. À partir de 1980, Main Street était dominée par de petits établissements de vente au détail dont environ 80 pour cent étaient logés dans des bâtiments construits avant l'indépendance en 1907. La grande majorité de ces bâtiments ont vu leurs façades considérablement modifiées afin de s'adapter à l'évolution des goûts. au 20ème siècle. Pourtant, il y a un bloc qui reste sensiblement inchangé depuis le début du siècle. Ce bloc sert de rappel vivant de la façon dont la vie sur Main Street fonctionnait avant l'indépendance. Les bâtiments abritent toujours une quincaillerie, un magasin de vêtements occidentaux et un magasin de meubles. Sur un autre bloc plus à l'ouest se dresse, dans un état pratiquement inchangé, le grand magasin le plus célèbre de Shawnee, qui a été construit en 1907. Reconnu dans toute la région comme le meilleur de son genre, le Mammoth (actuellement Neal's Home Furnishings) continue de rappeler aux résidents la haute niveau d'activité de vente au détail des premiers résidents shawnee. Avant la Seconde Guerre mondiale, Main Street comptait de nombreuses pharmacies avec des fontaines à soda qui servaient de lieux de rassemblement social pour les jeunes. Aujourd'hui, le Owl Drug, qui se trouve dans un bâtiment qui a été une pharmacie depuis 1895, conserve les anciennes installations et rappelle une ancienne façon de socialiser sur la rue Main.

La variété des ressources sur et à côté de la rue principale se reflète dans deux hôtels, le premier, le Norwood, a été construit en 1903 et reste pratiquement inchangé. Dans les années 1930, les gens prenaient le train pour Shawnee, restaient dans le Norwood et faisaient leurs achats dans les magasins de Main Street. Le deuxième hôtel, l'Aldridge, construit en 1928, est le résultat de la richesse et de la croissance générées par le boom pétrolier des années 1920, tout comme le Masonic Temple Office Building de quatre étages, construit en 1929. Le seul autre bâtiment qui a été construit au plus fort du boom pétrolier à Shawnee était la State National Bank sur Main Street. La banque a été victime de la Dépression dans les années 1930, mais le bâtiment abrite actuellement un certain nombre de commerces de détail et est connu sous le nom de Mini-Mall.

Main Street a toujours eu un certain nombre d'installations de divertissement. Une salle de congrès a attiré des personnalités comme Sara Bernhardt, et un opéra sur Market and Main a été le théâtre de nombreux événements mémorables. Le meilleur exemple encore existant est le théâtre Ritz, qui était le plus ancien théâtre en fonctionnement continu de l'Oklahoma en 1980. La ville abrite le bâtiment de la bibliothèque Carnegie, qui a été reconstruit après un incendie dans les années 1920.

Le centre-ville de Shawnee a perdu un grand nombre de bâtiments de valeur historique, mais conserve encore un nombre important de ressources qui continuent de rappeler de manière vivante comment la rue principale fonctionnait pour un grand nombre d'Américains à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

Le quart de section de terrain sur lequel la ville d'origine a été construite, a été entré par Henry G. Beard, en 1892. Au début du printemps 1885, M. Beard a conclu un accord avec les promoteurs de la Choctaw, Oklahoma & Gulf Railroad Company , puis étendant sa ligne de Memphis, Tennessee, à Amarillo, Texas, pour construire à travers sa ferme, et en contrepartie, il a donné à la compagnie de chemin de fer la moitié de sa réclamation de cent soixante acres. La route a donc été construite à travers sa ferme, et la ville de Shawnee a commencé le 4 juillet 1895, son existence en tant que commerce prospère, en croissance et en expansion centrée sur l'arrivée du premier train.

1895 Oklahoma Carte - région de Shawnee. La ville était située dans le centre de l'Oklahoma, du côté nord de la rivière North Canadian, et était connue sous le nom de ville centrale de l'État. Elle a également été construite au milieu d'une forêt dense, et pour cette raison était connue dans le sud-ouest sous le nom de "Forest City".

La citation "Au cœur de l'Oklahoma" remonte au moins à 1908, lorsque la Chambre de commerce a publié un document relatif à la naissance et à la formidable croissance de Shawnee au cours de ses treize premières années.


Société de revenu immobilier (O)

Lors de la dernière séance de bourse, Realty Income Corp. (O) a clôturé à 68,23 $, marquant un mouvement de -0,32 % par rapport à la veille.

Placez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Realty Income récompense les actionnaires avec une hausse des dividendes

Realty Income Corporation (O), la fiducie de placement immobilier (FPI) connue principalement pour ses versements de dividendes, a augmenté son dividende mensuel de 0,235 à 0,2355 par action. Il sera versé le 15 juillet 2021 aux actionnaires inscrits au 1er juillet 2021. Le dividende annuel de la société de 2,826 $ par action reflète désormais un rendement de dividende de 4,1 %, sur la base du cours de clôture de mercredi de 68,57 $. Suite au communiqué de presse, les actions de la société ont baissé de 1,67% lors de la séance de bourse d'hier. Cependant, il reg

La 111e hausse des dividendes mensuels des revenus immobiliers (O) est-elle viable ?

La dernière hausse des dividendes de Realty Income (O) reflète la capacité de la FPI à générer des flux de trésorerie décents à partir du portefeuille de haute qualité de la société et de la solidité de son bilan.

111e augmentation mensuelle du dividende des actions ordinaires déclarée par le revenu immobilier

Realty Income Corporation (Realty Income, NYSE: O), The Monthly Dividend Company®, a annoncé aujourd'hui que son conseil d'administration a déclaré une augmentation du dividende mensuel en espèces des actions ordinaires de la société à 0,2355 par action contre 0,235 par action. Le dividende est payable le 15 juillet 2021 aux actionnaires inscrits au 1er juillet 2021. Il s'agit de la 111e augmentation du dividende depuis la cotation de Realty Income sur le NYSE en 1994. La date ex-dividende pour le dividende de juillet est juin 30, 2021. Le nouveau dividende mensuel

Vous recherchez les plus grandes sociétés de placement immobilier ? Commencez par celui-ci

Ce FPI géant est sur le point de devenir encore plus grand. Et mieux. Voici pourquoi vous devriez envisager de l'ajouter à votre portefeuille.

Remboursement de maman - Elle a acheté la propriété du voisin

Après tant de drames et de nombreuses visites de police, elle a pris le dessus. Qui aurait pensé qu'un petit morceau de papier avait un tel pouvoir ?

Realty Income Corp. (O) dépasse les gains boursiers : ce que vous devez savoir

Realty Income Corp. (O) a clôturé le jour de bourse le plus récent à 70,46 $, soit +0,16 % par rapport à la séance de bourse précédente.

3 REITS de détail à acheter en juin

Le secteur de la vente au détail est varié et nuancé, avec de nombreuses façons pour les investisseurs en FPI de le jouer. Voici trois FPI de détail qui valent le détour aujourd'hui.

Si je ne pouvais acheter qu'un seul FPI, ce serait tout

Lorsqu'il s'agit d'investir dans des fiducies de placement immobilier (FPI), la diversification est importante. Dans cet esprit, si je devais choisir un seul FPI à posséder, je devrais opter pour le tout premier que j'ai jamais acheté, et c'est Realty Income Corporation (NYSE : O). L'une des plus importantes positions en actions de tout type dans mon portefeuille, Realty Income est la pierre angulaire de ma stratégie d'investissement à long terme - et une qui me permet de bien dormir la nuit tout en générant un revenu et une croissance solides.

Pourquoi Realty Income Corp. (O) a-t-il augmenté de 0,4 % depuis le dernier rapport sur les résultats ?

Realty Income Corp. (O) a déclaré des bénéfices il y a 30 jours. Quelle est la prochaine étape pour le stock ? Nous examinons les estimations de bénéfices pour quelques indices.

3 actions à dividendes parfaites pour la retraite

En voici trois qui conviennent particulièrement aux investisseurs plus âgés. Realty Income (NYSE : O) verse un dividende mensuel et est un Dividend Aristocrat, une société S&P 500 qui a augmenté son dividende pendant au moins 25 années consécutives. C'est une fiducie de placement immobilier (FPI) spécialisée dans l'immobilier à locataire unique.

ENQUÊTE AUX ACTIONNAIRES : Halper Sadeh LLP enquête sur MDP, EQT, HOME, GRA, O Les actionnaires sont encouragés à contacter le cabinet

Halper Sadeh LLP, un cabinet d'avocats mondial spécialisé dans les droits des investisseurs, annonce qu'il enquête sur les sociétés suivantes :

3 FPI à acheter pour la retraite

L'immobilier constitue souvent un excellent investissement axé sur la retraite. L'investissement immobilier locatif a deux grandes caractéristiques de vente : ces propriétés ont tendance à s'apprécier régulièrement et elles génèrent des revenus locatifs. Camden Property Trust (NYSE : CPT), Realty Income (NYSE : O) et Medical Properties Trust (NYSE : MPW) sont trois grands pour les investisseurs axés sur la retraite.

3 actions qui vous coupent les chèques chaque mois

Si vous recherchez une collection complète de payeurs de dividendes mensuels, commencez par ce trio de FPI à haut rendement.

3 FPI qui ont transformé 1 000 $ en 40 000 $ - ou bien plus

Les FPI sont souvent considérées comme des investissements ennuyeux, mais cela ne signifie pas qu'elles ne peuvent pas produire des rendements incroyables.

3 actions immobilières à dividende élevé à acheter en juin

Ces trois payeurs de dividendes devraient figurer sur votre radar d'actions immobilières en juin, surtout si vous aimez les rendements élevés.

3 actions pour vous aider à constituer un patrimoine de retraite

Ce mélange d'entreprises a fait ses preuves en matière de réussite en matière de dividendes, ce qui peut contribuer à soutenir une retraite riche et saine.

10 meilleures actions à acheter pour une retraite anticipée

Dans cet article, nous examinerons les 10 meilleures actions à acheter pour une retraite anticipée. Vous pouvez ignorer notre analyse détaillée de ces sociétés et accéder directement aux 5 meilleures actions à acheter pour une retraite anticipée. La plupart des travailleurs ne sont pas bien préparés à relever les défis que pose la retraite. Une étude de […]

Jacqueline Brady rejoint le conseil d'administration de Realty Income

Realty Income Corporation (Realty Income, NYSE : O), The Monthly Dividend Company®, a annoncé aujourd'hui que Jacqueline Brady a été nommée membre indépendant du conseil d'administration de Realty Income, avec effet immédiat. La nomination élargit le conseil d'administration à dix membres.

611e dividende mensuel consécutif des actions ordinaires déclaré par le revenu immobilier

Realty Income Corporation (Realty Income, NYSE : O), The Monthly Dividend Company®, a annoncé aujourd'hui que son conseil d'administration a déclaré le 611e dividende mensuel consécutif en actions ordinaires. Le montant du dividende de 0,235 par action, représentant un montant annualisé de 2,82 $ par action, est payable le 15 juin 2021 aux actionnaires inscrits au 1er juin 2021. La date ex-dividende pour le dividende de juin est le 28 mai. 2021.

Où sera Spirit Realty Capital dans 3 ans ?

Avec un nouveau design et un gros test de résistance terminé, Spirit Realty Capital semble que des jours plus grands sont à venir.

Que signifie la fusion de Realty Income avec VEREIT pour les investisseurs ?

Lorsque les marchés haussiers entrent dans leurs dernières phases, de nombreuses entreprises commencent à se concentrer sur les fusions et acquisitions comme moyens d'obtenir de la croissance, utilisant souvent leurs propres actions comme devise. Cela peut entraîner de grosses transactions stratégiques comme celle dans laquelle Realty Income (NYSE : O) achète VEREIT (NYSE : VER) dans le cadre d'une transaction entièrement en actions. Les investisseurs recevront 0,705 action de Realty Income pour chaque action de VEREIT qu'ils détiennent.

Nous pensons que les actionnaires seront probablement généreux avec la rémunération du PDG de Realty Income Corporation (NYSE:O)

Il serait difficile d'ignorer le rôle que le PDG Sumit Roy a joué dans l'obtention des résultats impressionnants de Realty.

ENQUÊTE AUX ACTIONNAIRES : Halper Sadeh LLP enquête sur TPCO, O, MFNC, WRI Les actionnaires sont encouragés à contacter le cabinet

NEW YORK, NY / ACCESSWIRE / 8 mai 2021 / Halper Sadeh LLP, un cabinet d'avocats mondial spécialisé dans les droits des investisseurs, annonce qu'il enquête sur les sociétés suivantes : Tribune Publishing Company (NASDAQ : TPCO) concernant des violations potentielles des lois fédérales sur les valeurs mobilières et/ou manquements aux obligations fiduciaires liées à sa vente aux sociétés affiliées d'Alden Global Capital. Aux termes de l'accord, Alden acquerra toutes les actions ordinaires en circulation de Tribune qui ne sont pas actuellement détenues par Alden pour 17 $.

ALERTE AUX ACTIONNAIRES : WeissLaw LLP rappelle aux actionnaires de VER, CBAN, WRI et PPD ses enquêtes en cours

Si vous possédez des actions dans l'une des sociétés énumérées ci-dessus et que vous souhaitez discuter de nos enquêtes ou si vous avez des questions concernant cet avis ou vos droits ou intérêts, veuillez contacter :

W.P. Carey est la meilleure société de placement immobilier dont personne ne parle

Même après avoir traversé la pandémie de coronavirus, W.P. Carey n'a pas le respect qu'il mérite.


Citation:

Résumé:

UNE New York Times et Best-seller national et lauréat du prix du livre d'histoire américaine 2015

"L'histoire vivante, surprenante et parfois salace de Mme Lepore est bien plus que l'histoire d'une bande dessinée. L'auteur, professeur d'histoire à Harvard, place Wonder Woman carrément dans l'histoire des droits des femmes en Amérique - un cycle de droits gagnés Comme de nombreuses histoires éclairantes, celle-ci montre à quel point les questions dont nous débattons aujourd'hui faisaient l'objet de controverses tout aussi vigoureusement il y a des décennies, notamment le contrôle des naissances, l'éducation sexuelle, les façons dont les femmes peuvent concilier travail et famille, et la effets du « divertissement violent » sur les enfants. « La tragédie du féminisme au vingtième siècle est la façon dont son histoire semblait disparaître à jamais », écrit Mme Lepore. les changements radicaux du siècle. -Le journal de Wall Street

« Le génie de Lepore réside dans le fait de savoir quoi faire avec le matériel dont elle dispose. Entre ses mains, l'histoire de Wonder Woman dévoile non seulement une nouvelle histoire culturelle du féminisme, mais aussi une théorie de l'histoire. -Critique du livre du New York Times

« Lepore est spécialisé dans l'excavation d'anciens points chauds, des collisions oubliées ou mal mémorisées entre la politique et les débats culturels dans le passé de l'Amérique. Elle expose pour notre sensibilité moderne comment un événement ou un problème social a été combattu par des groupes d'intérêt, des réformateurs, des opportunistes et des « leaders d'opinion » de l'époque. Le résultat peut sembler à la fois familier et dérangeant, comme les arguments de notre époque retournés dans un miroir funhouse… Outre les archives et les bandes dessinées, Lepore s'appuie sur du journalisme, des cahiers, des lettres et des traces de mémoire laissées par les directeurs, ainsi que des entretiens avec des collègues survivants, les enfants et la famille élargie. Sa discipline est digne d'un détective de première classe….Lepore nous convainc que nous devrions en savoir plus sur les premières féministes dont le travail Wonder Woman s'est inspiré et poursuivi….Un repère clé de connexions, Lepore récupère une ligne féministe remarquablement reconnaissable, en nous montrant des débats des années 1920 sur l'équilibre travail-vie, par exemple, qui ressemblent à quelque chose de L'Atlantique dans la dernière décennie." —Revue de livres de New York

“Even non-comix nerds (or those too young to remember Lynda Carter) will marvel at Jill Lepore’s deep dive into the real-world origins of the Amazonian superhero with the golden lasso. The fact that a polyamory enthusiast created her partly as a tribute to the reproductive-rights pioneer Margaret Sanger is, somehow, only the fourth or fifth most interesting thing in Ms. Woman’s bizarre background.” —New York Magazine

“With a defiantly unhurried ease, Lepore reconstructs the prevailing cultural mood that birthed the idea of Wonder Woman, carefully delineating the conceptual debt the character owes to early-20th-century feminism in general and the birth control movement in particular….Again and again, she distills the figures she writes about into clean, simple, muscular prose, making unequivocal assertions that carry a faint electric charge…[and] attain a transgressive, downright badass swagger.” —Slate

“Deftly combines biography and cultural history to trace the entwined stories of Marston, Wonder Woman, and 20th-century feminism….Lepore – a professor of American history at Harvard, a New yorkais writer, and the author of “Book of Ages” – is an endlessly energetic and knowledgeable guide to the fascinating backstory of Wonder Woman. She’s particularly skillful at showing the subtle process by which personal details migrate from life into art.” —Christian Science Monitor

“Wonder Woman, everyone's favorite female superhero (bulletproof bracelets, hello!), gets the Lasso of Truth treatment in this illuminating biography. Lepore, a Harvard prof and New yorkais writer, delves into the complicated family life of Wonder Woman's creator (who invented the lie detector, BTW), examines the use of bondage in his comics, and highlights the many ways in which the beloved Amazonian princess has come to embody feminism.”—Cosmopolitan

“The Secret History of Wonder Woman relates a tale so improbable, so juicy, it’ll have you saying, “Merciful Minerva!”… an astonishingly thorough investigation of the man behind the world’s most popular female superhero…. Lepore has assembled a vast trove of images and deploys them cunningly. Besides a hefty full-color section of Wonder Woman art in the middle, there are dozens of black-and-white pictures scattered throughout the text. Many of these are panels from Marston’s comics that mirror events in his own life. Combined with Lepore’s zippy prose, it all makes for a supremely engaging reading experience.” —Etelka Lehoczky, NPR

“If it makes your head spin to imagine a skimpily clad pop culture icon as (spoiler alert!) a close relation of feminist birth control advocate Margaret Sanger, then prepare to be dazzled by the truths revealed in historian Jill Lepore’s “The Secret History of Wonder Woman.” The story behind Wonder Woman is sensational, spellbinding and utterly improbable. Her origins lie in the feminism of the early 1900s, and the intertwined dramas that surrounded her creation are the stuff of pulp fiction and tabloid scandal….It took a super-sleuth to uncover the mysteries of this intricate history, hidden from view for more than half a century. With acrobatic research prowess, muscular narrative chops and disarming flashes of humor, Lepore rises to the challenge, bringing to light previously unknown details and deliberately obfuscated connections.” —San Francisco Chronicle

“This captivating, sometimes racy, charming illustrated history is one part biography of the character and one part biography of her fascinating creator, psychologist and inventor William Moulton Marston—an early feminist who believed, way before his time, that the world would be a better place if only women were running it….In the process of bringing her ‘superhero’ to life in this very carefully researched, witty secret ‘herstory,’ Lepore herself emerges as a kind of superheroine: a woman on a mission—as energetic, powerful, brilliant and provocative as her subject.” —Good Housekeeping

“This book is important, readable scholarship, making the connection between popular culture and the deeper history of the American woman’s fight for equality….Lepore restores Wonder Woman to her rightful and righteous place.” —The Kansas City Star

“Fascinating…often brilliant….Through assiduous research (the endnotes comprise almost a third of the book and are often very interesting reading), Lepore unravels a hidden history, and in so doing links her subjects’ lives to some of the most important social movements of the era. It’s a remarkable, thought-provoking achievement.” —Bookpage

“The Marston family’s story is ripe for psychoanalysis. And so is The Secret History, since it raises interesting questions about what motivates writers to choose the subjects of their books. Having devoted her last work to Jane Franklin Mecom, Benjamin Franklin’s sister, Lepore clearly has a passion for intelligent, opinionated women whose legacies have been overshadowed by the men they love. In her own small way, she’s helping women get the justice they deserve, not unlike her tiara’d counterpart….It has nearly everything you might want in a page-turner: tales of S&M, skeletons in the closet, a believe-it-or-not weirdness in its biographical details, and something else that secretly powers even the most “serious” feminist history—fun.” —Entertainment Weekly

“An origin story far deeper, weirder, and kinkier than anything a cartoonist ever invented.” —Vulture

“Lepore restores Wonder Woman to her rightful place as an essential women’s rights icon in this dynamically researched and interpreted, spectacularly illustrated, downright astounding work of discovery that injects new zest into the history of feminism.” —Booklist (*starred review*)

“The fullest and most fascinating portrait ever created about the complicated, unconventional family that inspired one of the most enduring feminist icons in pop culture…. The Secret History of Wonder Woman is its own magic lasso, one that compels history to finally tell the truth about Wonder Woman—and compels the rest of us to behold it.” -Los Angeles Times

The Secret History of Wonder Woman is as racy, as improbable, as awesomely righteous, and as filled with curious devices as an episode of the comic book itself. In the nexus of feminism and popular culture, Jill Lepore has found a revelatory chapter of American history. I will never look at Wonder Woman’s bracelets the same way again.” —Alison Bechdel, author of Fun Home

"Hugely entertaining." --The Atlantic

Lepore has an astonishing story and tells it extremely well. She acts as a sort of lie detector, but proceeds through elegant narrative rather than binary test. Sentences are poised, adverbs rare. Each chapter is carefully shaped. At a time when few are disposed to see history as a branch of literature, Lepore occupies a prominent place in American letters. Her microhistories weave compelling lives into larger stories.” —The Daily Beast

“In the spirited, thoroughly reported "The Secret History of Wonder Woman," Jill Lepore recounts the fascinating details behind the Amazonian princess' origin story….[Lepore]seamlessly shifts from the micro to the macro….A panel depicting this labor unrest is just one of scores that appear throughout Lepore's book, further amplifying the author's vivid prose.”—Newsday

“A Harvard professor with impeccable scholarly credentials, Lepore treats her subject seriously, as if she is writing the biography of a feminist pioneer like Margaret Sanger, the founder of the birth control movement — which this book is, to an extent….Through extensive research and a careful reading of the Wonder Woman comic books, she argues convincingly that the story of this character is an indelible chapter in the history of women’s rights.” —Miami Herald


Prolegomena to the History of Ancient Israel

Wellhausen's theories about the development of the Old Testament are for Biblical criticism what Einstein is to physics. Wellhausen devised a new paradigm which explained many of the apparent inconsistencies in the Biblical texts. In the process, he upset many traditionalists who didn't like the concept that the early portions of the Bible were the product of four separate authors. Or that the Levitical code was redacted into the text by the priestly class at a very late date in the evolution of the Bible. Or that the Bible even evolved.

He has continued relevance. Wellhausen's theories have been built on by contemporary scholars. The current Christian fundamentalist movement emerged as a response to the Biblical criticism of Wellhausen and other 19th century scholars. Wellhausen remains difficult to fully grasp by all but those schooled in the ways of the Documentary hypothesis. However, brave readers willing to attempt an expedition through the Prolegomena will be richly rewarded, whichever side of the cultural divide you fall on.

Production Notes: This was originally published in German in 1883 as Geschichte Israels , and then as Prolegomena zur Geschichte Israels in 1883, The existing etext of this book in Project Gutenberg was re-proofed using a printed facsimile of the 1885 English translation (New York: Meridian Books [1957]). This included two separate word-by-word proof passes, one of which was a comprehensive spell-check. Unicode Hebrew and Greek text was added, numerous errors in the etext were corrected, and pagination was inserted. Lastly, the index, lacking in the PG etext, was scanned, proofed and appended.


Logement Affordability and access

Metrics

Percentage of housing units with zero-step entry: measured at the metro area scale, higher values are better. Read more about Housing.

of units
Median US neighborhood:

Housing options
Availability of multi-family housing

Percentage of housing units that are not single-family, detached homes: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Housing.

of units are multi-family
Median US neighborhood:

Monthly housing costs: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Monthly costs are capped at $4,000. Read more about Housing.

per month
Median US neighborhood:

Percentage of income devoted to monthly housing costs: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about Housing.

of income spent on housing
Median US neighborhood:

Housing affordability
Availability of subsidized housing

Number of subsidized housing units per 10,000 people: measured at the neighborhood scale, higher values are better . Read more about Housing .

units per 10,000 people
Median US neighborhood:

Policies

Housing accessibility
State and local inclusive design laws

State and local laws that make housing accessible for people of all abilities

Housing affordability
State and local housing trust funds

State and local funds that support the development and preservation of affordable housing

Housing options
State manufactured housing protections

State laws guaranteeing notice and/or first right of purchase to residents of manufactured housing communities prior to sale

Housing affordability
State foreclosure prevention and protection

State policies and programs that protect homeowners from losing their homes to foreclosure

Comprehensive livability commitment
State and local plans to create age-friendly communities

Communities that have taken comprehensive steps to prepare for the aging of the U.S. population

Neighborhood Access to life, work, and play

Metrics

Proximity to destinations
Access to grocery stores and farmers’ markets

Number of grocery stores and farmers’ markets within a half-mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

stores and markets
Median US neighborhood:

Number of parks within a half-mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

parks
Median US neighborhood:

Number of libraries located within a half-mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

libraries
Median US neighborhood:

Number of jobs accessible within a 45-minute transit commute: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

jobs
Median US neighborhood:

Number of jobs accessible within a 45-minute automobile commute: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

jobs
Median US neighborhood:

Mix of jobs within a mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

index from 0 to 1
Median US neighborhood:

Combined number of jobs and people per square mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Neighborhood.

jobs and people per sq. mi.
Median US neighborhood:

Combined violent and property crimes per 10,000 people: measured at the county scale, lower values are better. Read more about Neighborhood.

crimes per 10,000 people
Median US neighborhood:

Percentage of vacant housing units: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about Neighborhood.

of units are vacant
Median US neighborhood:

Policies

State and local programs that support transit-oriented development

Comprehensive livability commitment
State and local plans to create age-friendly communities

Communities that have taken comprehensive steps to prepare for the aging of the U.S. population

Transport Safe and convenient options

Metrics

Total number of buses and trains per hour in both directions for all stops within a quarter-mile: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Transportation.

buses and trains per hour
Median US neighborhood:

Accessible system design
ADA-accessible stations and vehicles

Percentage of transit stations and vehicles that are ADA-accessible: measured at the metro area scale, higher values are better. Read more about Transportation.

of stations and vehicles are accessible
Median US neighborhood:

Estimated walk trips per household per day: measured at the neighborhood scale, higher values are better. Read more about Transportation.

trips per household per day
Median US neighborhood:

Estimated total hours that the average commuter spends in traffic each year: measured at the metro area scale, lower values are better. The largest 101 urbanized areas have comparable data across years, though indicated as incomparable. Read more about Transportation.

hours per person per year
Median US neighborhood:

Transportation costs
Household transportation costs

Estimated household transportation costs: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about Transportation.

per year
Median US neighborhood:

Average speed limit (MPH) on streets and highways: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about Transportation.

miles per hour
Median US neighborhood:

Annual average number of fatal crashes per 100,000 people: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about Transportation.

fatal crashes per 100,000 people per year
Median US neighborhood:

Policies

Safe streets
State and local Complete Streets policies

State and local Complete Streets policies

Convenient transportation options
State human services transportation coordination

State human services transportation coordination councils

State policies that remove barriers to volunteer driver programs

Comprehensive livability commitment
State and local plans to create age-friendly communities

Communities that have taken comprehensive steps to prepare for the aging of the U.S. population

Environment Clean air and water

Metrics

Percentage of the population getting water from public water systems with at least one health-based violation during the past year: measured at the county scale, lower values are better. Read more about the Environment.

of people are exposed to violations
Median US neighborhood:

Number of days per year when regional air quality is unhealthy for sensitive populations: measured at the county scale, lower values are better. Read more about the Environment.

unhealthy air quality days per year
Median US neighborhood:

Percentage of the population living within 200 meters of a high-traffic road where more than 25,000 vehicles pass per day: measured at the neighborhood scale, lower values are better. Read more about the Environment.

of people are exposed
Median US neighborhood:

Qualité de l'air
Local industrial pollution

Toxicity of airborne chemicals released from nearby industrial facilities: measured at the neighborhood scale from 0 to 311,000, lower values are better. Values shown are for display purposes and may appear in source data at different scales from year to year though metric change is calculated on re-scaled data for comparability. Read more about the Environment.

index from 0 to 311,000
Median US neighborhood:

Policies

Résilience
State utility disconnection policies

State date-based policies prohibiting disconnection of utility service

Résilience
Local multi-hazard mitigation plans

Approved local multi-hazard mitigation plans

Efficacité énergétique
State energy efficiency scorecard

State policies that support energy-efficient buildings, facilities, and appliances.

Comprehensive livability commitment
State and local plans to create age-friendly communities


Cincinnati History Library and Archives

The Library has been collecting and preserving materials relating to the Greater Cincinnati area since 1831. We collect books, pamphlets, maps, photos, manuscripts, films and sound recordings. Plus d'informations

Library hours:
Open by appointment only
Thursday and Friday from Noon to 4 p.m.
Closed Holidays

Cincinnati History Library and Archives
1301 Western Avenue, Suite 2133
Cincinnati, Ohio 45203
Phone: 513-287-7030
[email protected]

Learn about Cincinnati Union Terminal

CMC's Art Collection

Copyright © 2000-2020 Cincinnati Museum Center.
All Rights Reserved.
Photographs not to be reproduced without written authorization.

Announcements

The Library and Archives has reopened:

Thursday and Friday 12-4 p.m.
Open by appointment only

Due to the COVID-19 situation, we’ve made some changes to our library protocols:

  • First, an appointment will be obligatoire to visit. Please email [email protected] to reserve your spot. Appointments will be accepted in two hour increments from 12-2 p.m. and from 2-4 p.m.
  • Next, please provide us with a detailed list of the items you wish to see. Much of our collection is housed off-site, and requested materials will couriered over to the library’s Reading Room in advance of your visit.
  • During your visit, we will be happy to assist you with the collections and finding aids on-site, but the courier service will not be available. Similarly, the bookshelves in the Reading Room will not be open for browsing, but our staff will be happy to retrieve items on request.
  • All items used will be quarantined for 72 hours between patrons.

Also, in accordance with City of Cincinnati Ordinance No. 246, all guests are required to wear a mask when visiting. There are select exemptions to this policy:

  • Anyone for which wearing a face mask is not advisable for health reasons, including anyone with a medical condition, mental condition or development disability.
  • Anyone who is unable to remove their face mask without assistance.
  • Children under age 6.

If you have an exemption, please visit our Public Safety Office to obtain a wristband which will be a visual cue to staff that you are in compliance with our face mask policy.


The Case for Mutual Fund Management

With the benefit of hindsight, we know that Renshaw and Feldstein were prescient. They were on to something. At the time, though, their idea seemed far-fetched. Rebuttals weren't long in coming.

The May 1960 issue of the Financial Analysts Journal included a counter-point from John B. Armstrong, “the pen-name of a man who has spent many years in the security field and in the study and analysis of mutual funds.” Armstrong's article — entitled “The Case for Mutual Fund Management” argued vehemently contre the notion of unmanaged investment companies.

“Market averages can be a dangerous instrument for evaluating investment management results,” Armstrong wrote.

What's more, he said, even if we were to grant the premise of the earlier paper — which he wasn't prepared to do — “this argument appears to be fallacious on practical grounds.” The bookkeeping and logistics for maintaining an unmanaged mutual fund would be a nightmare. The costs would be high. And besides, the technology (in 1960) to run such a fund didn't exist.

And besides, Armstrong said, “the idea of an ‘unmanaged fund' has been tried before, and found unsuccessful.” In the early 1930s, a type of proto-index fund was popular for a short time (accounting for 80% of all mutual fund investments in 1931!) before being abandoned as “undesirable”.

“The careful and prudent Financial Analyst, moreover, realizes full well that investing is an art — not a science,” Armstrong concluded. For this reason — and many others — individual investors should be confident to buy into managed mutual funds.

So, just who was the author of this piece? Who was John B. Armstrong? His real name was John Bogle, and he was an assistant manager for Wellington Management Company. Bogle's article was nominated for industry awards in 1960. People loved it.


There are a number of other things that you can do with history :

  • Set the size of your history buffer to a certain number of commands
  • Record the date and time for each line in history
  • Prevent certain commands from being recorded in history

For more information about the history command and other interesting things you can do with it, take a look at Seth Kenlon's articles about parsing history, history search modifiers, and the GNU Bash Manual.

This article was originally published in June 2018 and has been updated with additional information by the editor.


Voir la vidéo: Principal Component Analysis PCA using Microsoft Excel video (Novembre 2021).