Informations

Gouvernement de la Malaisie - Histoire


MALAISIE

La Malaisie est une monarchie constitutionnelle, nominalement dirigée par le Yang di-Pertuan Agong (« souverain suprême »), habituellement appelé le roi. Les rois sont élus pour un mandat de 5 ans parmi les neuf sultans des États malais péninsulaires. Le roi est également le chef de la foi islamique en Malaisie.

Le pouvoir exécutif appartient au cabinet dirigé par le Premier ministre ; la constitution malaisienne stipule que le premier ministre doit être un membre de la chambre basse du parlement qui, de l'avis de Yang di-Pertuan Agong, détient la majorité au parlement. Le cabinet est choisi parmi les membres des deux chambres du parlement et est responsable devant cet organe.

Le parlement bicaméral se compose du Sénat (Dewan Negara) et de la Chambre des représentants (Dewan Rakyat).

GOUVERNEMENT ACTUEL
Règle suprêmeTuanku SYED SIRAJUDDIN ibni Almarhum Tuanku Syed Putra Jamalullail,
Dép. Règle suprêmeSultan MIZAN Zainal Abidin ibni Almarhum Al-Sultan Mahmud Al-Muktafi Billah Shah,
premier ministreMAHATHIR ben Mohamad,
Dép. Premier Min.ABDULLAH ben Ahmad Badaoui,
Min. de l'agricultureMohamed EFFENDI ben Norwawi,
Min. de la culture, des arts et du tourismeAbdul KADIR ben Cheikh Fadzir,
Min. de la DéfenseNAJIB ben Tun Abdul Razak,
Min. du commerce intérieur et de la consommationMUHYIDDIN ben Haji Mohamed Yassine,
Min. de l'éducationMUSA ben Mohamad,
Min. de l'énergie, des communications et du multimédiaLéo MOGGIE Anak Irok,
Min. du développement des entrepreneursMohamed NAZRI ben Abdul Aziz,
Min. des FinancesMAHATHIR ben Mohamad,
Min. des Affaires étrangèresSyed HAMID bin Syed Jaafar Albar,
Min. de la santéCHUA Jui Meng,
Min. des affaires intérieuresABDULLAH ben Ahmad Badaoui,
Min. du logement et de l'administration localeONG Ka Ting,
Min. des ressources humainesFONG Chan Onn,
Min. d'informationKHALIL ben Yaacob,
Min. d'Intl. Commerce & IndustrieRAFIDAH binti Aziz,
Min. du développement foncier et coopératifKASITAH ben Gaddam,
Min. de l'unité nationale et du développement socialSiti ZAHARAH binti Sulaiman,
Min. des industries primairesLIM Keng Yaik,
Min. du développement ruralAZMI ben Khalid,
Min. des sciences, de la technologie et de l'environnementLOI Hieng Ding,
Min. des Fonctions Spéciales du Département du Premier Min.
Min. du transportLING Liong Sik,
Min. des femmes et du développement de la familleSHAHRIZAT binte Abdul Jalil,
Min. des travauxS. Samy VELLU,
Min. de la Jeunesse et des SportsHISHAMMUDDIN ben Tun Hussein,
Min. dans le département du Premier Min.Bernard Giluk DOMPOK,
Min. du Premier Min.Abdul HAMID ben Zainal Abidin,
Min. du Premier Min.Tengku ADNAN bin Tengku Mansor,
Min. du Premier Min.RAIS ben Yatim,
Gouverneur, Banque centraleZETI Akhtar Aziz,
Ambassadeur aux États-UnisGHAZZALI ben Cheikh Abdul Khalid,
Représentant permanent auprès de l'ONU, New YorkHASMY ben Agam,


Histoire de la Malaisie

S'étendant largement dans la zone occidentale de l'archipel d'Asie du Sud-Est, la péninsule malaise a longtemps constitué un lien essentiel entre le continent et les îles d'Asie du Sud-Est. Parce que la Malaisie elle-même est divisée entre les deux régions, l'histoire du pays ne peut être comprise que dans un large contexte géographique. Le détroit de Malacca, séparant étroitement la péninsule de l'archipel, a été un carrefour de peuples, de cultures et de commerces traversant ou prenant racine dans les deux zones. Les influences de la Chine, de l'Inde, du Moyen-Orient et, plus tard, de l'Europe ont suivi le commerce maritime. La Malaisie péninsulaire et les deux États de la Malaisie orientale, Sarawak et Sabah, ont partagé de nombreux modèles historiques, mais chaque région s'est également développée de manière unique.


Gouvernement

La Malaisie est une démocratie parlementaire avec une monarchie constitutionnelle fédérale. Le souverain suprême, communément appelé Yang di-Pertuan Agong, est le chef de l'État ainsi que le chef de la foi islamique en Malaisie. Ce monarque est choisi pour un mandat de cinq ans parmi les leurs par les neuf souverains héréditaires (sultans) de la Malaisie péninsulaire.

Les quatre États malais qui n'ont pas de dirigeants héréditaires – Melaka et Pulau Pinang en Malaisie péninsulaire et Sabah et Sarawak en Malaisie orientale – ont des gouverneurs et ne participent pas à la sélection du Yang di-Pertuan Agong. Ces gouverneurs sont nommés par le Yang di-PertuanAgong pour un mandat de quatre ans.

Le pouvoir législatif est divisé entre les législatures fédérales et étatiques.

Le pouvoir législatif fédéral appartient au gouvernement et aux deux chambres du parlement fédéral. Ce parlement se compose de deux chambres, le sénat (Dewan Negara) et le Palais du Peuple (Dewan Rakyat). Les projets de loi doivent être adoptés par les deux chambres et sanctionnés par le Yang di-pertuan Agong.

Le sénat compte 70 membres, 26 sont élus par les 13 assemblées d'État et 44 sont nommés par le monarque. Les 222 membres de la Chambre du Peuple sont élus dans des circonscriptions uninominales au suffrage universel pour une durée maximale de cinq ans. Le monarque peut dissoudre le parlement à tout moment, généralement sur avis du Premier ministre, et les élections doivent suivre dans les trois mois.

Le gouvernement fédéral détient divers portefeuilles, notamment les affaires extérieures, la défense, la sécurité intérieure, le droit civil et pénal, la citoyenneté, les finances, l'industrie, la santé et l'éducation. Le gouvernement fédéral peut également faire des lois pour promouvoir l'uniformité des lois de deux ou plusieurs États et il peut légiférer sur n'importe quel sujet à la demande d'une assemblée législative d'État.

Le pouvoir exécutif appartient au cabinet dirigé par le Premier ministre qui doit être membre de la chambre basse et disposer de la majorité. Le cabinet est choisi parmi les membres des deux chambres du parlement. Le Premier ministre de Malaisie est nommé par le Yang di-pertuan Agong qui nomme également le cabinet sur avis du Premier ministre.

Chacun des 13 États a sa propre constitution qui doit être compatible avec la constitution fédérale. Chaque État a un conseil exécutif, qui traite des questions non fédérales sous la direction d'un Menteri Besar (ministre en chef), responsable devant les assemblées d'État élues.

La Malaisie a deux circonscriptions juridiques. L'un est pour l'ensemble de la nation et est fixé par le parlement et nécessite une majorité des deux tiers pour être amendé. La seconde est la syariah ou la loi islamique qui s'applique aux musulmans. Les états déterminent normalement la syariah.

Un système judiciaire basé à l'origine sur le système britannique fonctionne en tandem avec les tribunaux de la charia. La Cour fédérale est la cour suprême, c'est la cour d'appel de dernier ressort, et elle a compétence exclusive en matière constitutionnelle et dans les questions survenant entre les États ou entre le gouvernement fédéral et les États. Les appels émanant des Hautes Cours sont portés devant la Cour d'appel.

Les tribunaux d'instance et les tribunaux d'instance sont situés dans les principales villes et villages du pays. Les tribunaux d'instance sont présidés par un juge et ont une compétence limitée dans les affaires civiles et pénales. Les tribunaux d'instance connaissent également des affaires civiles et pénales, avec une compétence plus limitée. Tous les juges sont nommés par le monarque sur avis du premier ministre, et les magistrats par l'autorité de l'État sur avis du juge en chef.

À la fin du XVIIIe et au XIXe siècle, la Grande-Bretagne a créé des colonies et des protectorats dans la région de la Malaisie actuelle.

La réaction à la domination coloniale a commencé au début du XXe siècle. En 1931, le Parti communiste malais (MCP) a été formé. Au début de la Seconde Guerre mondiale, le nationalisme anticolonial commença à se faire sentir au sein de la communauté malaise, la formation de l'Union des jeunes malais en fut une manifestation. Entre 1941 et 1945, le pays est passé sous occupation japonaise. Lorsque la domination britannique a été réintroduite à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle a rencontré une résistance active. L'Organisation nationale des Malais unis (UMNO), principal parti malais, a été créée en 1946.

En 1948, les territoires sous domination britannique sur la péninsule malaise, à l'exception de Singapour, sont devenus la Fédération de Malaisie, qui a obtenu son indépendance en 1957. La formation de la Malaisie a eu lieu six ans plus tard lorsque les anciennes colonies britanniques de Singapour, Sabah et Sarawak sont entrées dans la fédération. En 1965, d'un commun accord, Singapour a quitté la fédération et est devenu un État indépendant.

Le Front national (Barisan Nasional) – une alliance multiethnique dirigée par l'UMNO – a remporté plus des deux tiers des sièges à toutes les élections entre les années 1970 et le début du XXIe siècle. Lors des élections de 2008, le Front national au pouvoir a fait face à une opposition unie aux niveaux national et étatique. Bien qu'il ait remporté sept des 12 États en lice et remporté 140 des 222 sièges du Parlement fédéral, il s'agissait de la pire performance du Front national depuis 1969.

En 2008, trois partis d'opposition qui avaient collaboré lors des élections, le Parti d'action démocratique (DAP), le Parti islamique pan-malais (PAS) et le Parti de la justice populaire ont formé une coalition, Pakatan Rakyat. L'ancien vice-premier ministre Anwar Ibrahim est devenu le chef de Pakatan Rakyat.

Le sultan de Kedah, Tuanku Abdul Halim Mu'adzam Shah, qui avait régné auparavant dans la première moitié des années 1970, a été choisi comme Yang di-Pertuan Agong en décembre 2011.


Le gouvernement fédéral de Malaisie

Le gouvernement fédéral de Malaisie est le plus haut niveau d'autorité en Malaisie avec son siège à Putrajaya. Le gouvernement fédéral de Malaisie est dirigé par le Premier ministre. Ce niveau de gouvernement a trois branches, à savoir l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Le cabinet dirigé par le Premier ministre exerce les pouvoirs exécutifs comme stipulé dans la constitution. Le premier ministre malaisien est membre de la chambre basse. Le Premier ministre dirige le gouvernement avec plusieurs autres ministres. Le Parlement de Malaisie est composé de la chambre basse, de la Chambre des représentants et du Sénat. Les soixante-dix membres du Sénat ont une limite de deux mandats, chaque mandat d'une durée de trois ans. Le Dewan Rakyat est composé de 222 membres élus dans la circonscription uninominale. Bien que le parlement ait un mandat de cinq ans, le roi peut le dissoudre à tout moment sur avis du Premier ministre. La Cour fédérale de Malaisie est la plus haute juridiction du système judiciaire du pays, suivie de la Cour d'appel et des deux Hautes cours. Il existe également des tribunaux subordonnés.


Gestion de la performance du gouvernement en Malaisie

Située au cœur de l'Asie du Sud-Est, la monarchie constitutionnelle fédérale de Malaisie a connu une croissance économique régulière au cours des 20 dernières années. Après la crise financière asiatique de 1997-1998, la Malaisie a continué d'afficher des taux de croissance solides, avec une moyenne de 5,5 % par an sur la période 2000-2008. Le pays a été durement touché par la crise financière mondiale de 2008-2009, mais s'est complètement rétabli, au niveau d'avant la crise, affichant des taux de croissance de 6% en moyenne de 2010 à 2017.

Les principaux points forts de l'économie malaisienne ont été sa capacité à passer d'une économie dominée par la production de ressources naturelles brutes au cours des années 1980, à devenir un exportateur de premier plan d'appareils électriques et de gaz naturel, ainsi que la mise en œuvre d'initiatives visant à réduire les revenus des ménages. disparités, qui restent plus élevées par rapport aux autres pays d'Asie de l'Est.

Malgré des années d'activités de gestion des performances, combinées à une coordination de projet dans le secteur public, la croissance de la productivité de la Malaisie a été inférieure aux normes par rapport à sa concurrence régionale. En raison de cette contre-performance, le gouvernement a décidé d'utiliser les indicateurs de performance clés comme un outil pour améliorer les performances et la productivité du secteur public.

PEMANDU de Malaisie et le NTP

PEMANDU, une société de conseil privée interne, a été créée par le gouvernement malaisien pour soutenir la mise en œuvre du programme national de transformation de la Malaisie (NTP) qui visait à moderniser les opérations gouvernementales dans le secteur public, à améliorer les moyens de subsistance des citoyens et l'attractivité des investissements privés à la fois des investisseurs étrangers et nationaux en Malaisie.

Dans le cadre du PNT, le Programme de transformation du gouvernement (GTP) visait à améliorer la prestation des services publics et à renforcer les institutions publiques, tandis que le Programme de transformation économique (ETP) a été élaboré pour créer un système macroéconomique plus diversifié et adaptable, capable d'équilibrer les modèles économiques mondiaux instables.

Le gouvernement espérait, avec la mise en œuvre du plan, mettre en place les bonnes conditions qui feraient de la Malaisie un pays à revenu élevé compétitif à l'échelle mondiale d'ici 2020. Dans l'ensemble, au cours des six premières années de mise en œuvre, des résultats notables ont été obtenus en termes de réduction le déficit budgétaire de 55 %, créant plus de 2,25 millions d'emplois et construisant plus de 6 000 km de pistes rurales. Ces résultats seront analysés plus en détail dans le chapitre suivant.

La structure du programme global a été créée conformément à l'objectif stratégique d'assurer une transition vers une « nation à revenu élevé » en se concentrant sur 7 domaines d'intérêt public, nommés Domaines de résultats clés nationaux (NKRA), dans le but de créer des initiatives à court et à long terme afin d'améliorer ces zones à fort impact. Pour chaque domaine d'intérêt, un ministre a été nommé pour diriger la mission consistant à atteindre les objectifs de la NKRA à travers des KPI regroupés.

Pour assurer le succès et des résultats tangibles pour chaque KRA, PEMANDU a organisé une série de « Laboratoires » visant à former les employés de la fonction publique travaillant dans chaque domaine cible et à garantir des compétences efficaces et efficientes en matière de résolution de problèmes. Le GTP a nommé sept domaines cibles qui se concentrent sur les questions suivantes.

Pour donner la priorité aux secteurs de l'économie malaisienne qui avaient un avantage comparatif en tant que « points chauds » pour les investissements nationaux et internationaux, l'ETP a classé 12 zones économiques clés nationales (NKEA) allant du pétrole, du gaz et de l'énergie à l'agriculture, au tourisme et à la santé. Pour faciliter les affaires et créer un environnement plus compétitif pour les entreprises opérant dans les NKEA, le Programme de transformation économique a introduit six initiatives de réforme stratégique (ISR) formulées dans le cadre de 37 politiques individuelles approuvées par le Conseil consultatif économique national.

Résultats du PNT piloté par PERMANDU

Depuis 2009, PERMANDU est responsable de la supervision de la mise en œuvre et de l'évaluation des progrès du GTP et de l'ETP, facilitant la réalisation des objectifs NKRA et NKEA, sous la direction de la vision et de la devise du PM « Les gens d'abord, la performance maintenant ». Au cours de sa septième année de mise en œuvre, la Malaisie a été en mesure d'enregistrer une amélioration notable des performances par rapport aux objectifs du PNT qui ont été atteints à 90 % ou plus dans tous les domaines de résultats clés. Comme publié dans le rapport annuel 2015, la plupart des scores composites NKRA/NKEA/SRI ont dépassé leurs propres objectifs associés, comme dans les cas suivants :

Comme indiqué dans la figure ci-dessus, depuis le lancement du GTP en 2010, trois principaux KRA ont très bien fonctionné.

« L'occurrence d'infractions » a diminué de 10 % en moyenne sur une base annuelle, sur la base des méthodes de notation développées par PEMANDU, avec un score total atteignant 114 % ».

L'amélioration du développement rural » a atteint 107 % et la « Transformation de la prestation des services publics » a atteint 120 %.

Le seul KRA qui « sous-performe » a été « Améliorer les transports publics urbains ».

Au sein de chaque KRA, un ensemble spécifique de KPI a été suivi dans le temps, comme dans la figure ci-dessus - « Réduire la criminalité » comprenait les KPI suivants : % de réduction de la criminalité répertoriée signalée, % de réduction des cambriolages signalés, % de rue signalée crime, # Détenus suivant une formation professionnelle certifiée, chacun étant associé à une note de performance basée sur la méthodologie de notation choisie.

L'initiative PEMANDU, non seulement a eu un impact économique et social sur l'économie malaisienne, elle a servi d'outil pour favoriser l'engagement des parties prenantes au cours du processus de transformation macroéconomique, mais aussi l'engagement politique, étant donné que les ministères nommés en charge de la KRA étaient en contact étroit avec le gouvernement malais.

Cependant, le succès global du PMS a été principalement attribué à l'utilisation de bons modèles de mesure de la performance (la méthode Big Fast Results – BFRI) qui consistait à identifier les domaines d'intérêt qui passeront par un processus de transformation pour assurer l'amélioration des performances à long terme. -terme.

Une fois qu'il a identifié les domaines cibles, PEMANDU a convoqué un panel international d'experts du FMI pour évaluer et examiner les progrès des performances sur une base annuelle, à travers un cadre KPI personnalisé, spécifiquement développé en partenariat avec le gouvernement malaisien.

Qu'est-ce qui a fait de PEMANDU un outil si efficace ?

PEMANDU a fonctionné avec une seule mesure de succès - la mesure dans laquelle les projets ont contribué à faire de la Malaisie une économie à revenu élevé selon la classification de la Banque mondiale. Avec un tel objectif en tête, le gouvernement malaisien a continuellement soutenu les initiatives PEMANDU notamment sous la forme d'investissements financiers.

Étant donné que les dirigeants du pays ont donné la priorité à la mise en œuvre des initiatives requises pour une « Malaisie plus performante », ces priorités ont bénéficié du plein engagement de la haute direction, qui ont ensuite été traduites en plusieurs projets granulaires.

Le secret de son succès peut être attribué aux nombreux ateliers des parties prenantes qui ont duré 6 à 9 semaines, appelés « Labs », qui se sont concentrés sur la décomposition de chaque priorité industrielle et sectorielle en projets concrets avec des échéanciers, des ministères et surtout des KPI responsables. L'effet de levier collectif généré par les représentants des agences gouvernementales, du secteur privé et de la société civile a assuré un processus consultatif réussi au cours de ces laboratoires.

Comme illustré dans la figure ci-dessus, pendant toute la durée de ces réunions de gestion des performances, les participants impliqués rechercheront et planifieront les ressources nécessaires pour créer une solution, dans un délai spécifié, qui englobe tous les écarts de performance présentés dans un KRA ou KÉA.

L'objectif de ces sessions est de s'assurer que des activités de discussion et de remue-méninges ont lieu, afin de fournir un plan de mise en œuvre, avec des KPI identifiés qui seront surveillés en temps opportun.

Dans le cas où, au cours du processus de suivi de routine des KPI, si un indicateur n'était plus pertinent, PEMANDU aurait soutenu le processus de sélection des KPI, à travers un atelier réunissant tous les ministères requis, le domaine de résultat clé étant analysé.

Les ateliers de résolution de problèmes de PEMANDU, communément appelés Labs, appartiennent à une méthodologie d'amélioration des performances plus large connue sous le nom de méthodologie « The Big Fast Result », qui est ancrée dans les 8 étapes de la transformation, que le cabinet de conseil interne a utilisé comme moyen pour assurer l'adhésion, l'alignement et la mise en œuvre des initiatives d'amélioration des performances parmi les KRA.

Implications pour l'avenir

Le gouvernement de la Malaisie a mis en place PEMANDU, la plus grande « unité de prestation » gouvernementale au monde, dans le but d'assurer la transformation de l'économie malaisienne en une « nation à revenu élevé » d'ici 2020 (Wawasan 2020) en facilitant la mise en œuvre des initiatives du PNT.

Au cours de sa 7 e année d'activité, les données de performance ont prouvé que la Malaisie a évolué et continue d'avancer dans la bonne direction, en commençant par réduire les disparités de revenus au sein de la société malaisienne, et surtout en garantissant de meilleurs résultats aux citoyens en termes de sécurité, d'accès aux soins de santé , mobilité et éducation.

Le programme, cependant, a fait l'objet de critiques de la part de certains partis politiques, remettant en cause les résultats de performance globale de KRA spécifiques en association avec les initiatives du PNT. La critique était due au fait que certains indicateurs de KRA étaient axés sur les résultats intermédiaires plutôt que sur l'impact réel du programme.

Alors que nous entrons dans la phase finale du PNT, le gouvernement malaisien a décidé de mettre en œuvre certains changements, en transférant le rôle et les responsabilités de PEMANDU à l'Unité de prestation de services publics de l'Unité de planification économique, qui, au cours des sept dernières années, a agi sous la direction de PEMANDU, comme moteur de la transformation malaisienne vers Wawasan 2020.

Tout au long de l'année 2017, la majeure partie de la transformation menée à ce jour a été transférée sous la responsabilité du service Unité de livraison civile. Entre 2018 et 2019, ce processus de transfert se poursuivra pour assurer la poursuite de la mise en œuvre du Programme national de transformation.

En conclusion, le chemin vers Wawasan 2020 est loin d'être fait, cependant, il faut reconnaître que les réformes de gestion de la performance basées sur un cadre d'indicateurs de performance clés ont permis d'améliorer l'efficacité de la prestation des services privés et publics, d'assurer de meilleurs résultats pour les citoyens et d'installer une société plus progressiste et solidaire basée sur une économie diversifiée.

Le défi à relever maintenant est d'assurer l'alignement continu entre le gouvernement malaisien et l'Unité de prestation de la fonction publique, qui continuera à travailler sans la supervision de PEMANDU, mettant en œuvre le programme de transformation nationale vers une meilleure prospérité et des opportunités pour tous les citoyens malaisiens.


Stratification sociale

Classes et Castes. La position de classe en Malaisie dépend d'une combinaison de relations politiques, de compétences spécialisées, de compétences en anglais et d'argent familial. L'élite malaisienne, formée dans des universités étrangères, est très cosmopolite et continue de croître en dominance à mesure que la classe moyenne malaisienne se développe. Même avec la stratification substantielle de la société par ethnie, des expériences de classe similaires dans les affaires et le mode de vie comblent les anciennes barrières.

Symboles de la stratification sociale. Dans l'économie de marché de la Malaisie, la consommation fournit les principaux symboles de stratification. Les Malaisiens nouvellement riches apprennent à consommer en suivant l'exemple de la royauté malaise et des familles d'affaires prospères d'origine chinoise. Un téléphone portable, des bijoux en or et des vêtements à la mode indiquent tous son rang élevé dans l'ordre social malais. Compte tenu de la mobilité frappante de la société malaisienne, son véhicule marque une position de classe encore plus que l'accession à la propriété. La plupart des Malaisiens peuvent faire la différence entre les marques de voitures, et l'accès à au moins un scooter est une condition pour participer à la vie sociale malaisienne contemporaine. Kuala Lumpur compte plus de véhicules à moteur que d'habitants. La couleur de la peau, souvent révélatrice d'un temps de travail plus ou moins long sous le chaud soleil tropical, marque davantage la position de la classe. Des différences de classe distinctes apparaissent également dans le discours. La connaissance de l'anglais est vitale pour un statut de classe élevé, et la maîtrise de cette langue d'une personne indexe son origine sociale.


Destination Malaisie, un profil de pays Nationsonline de la nation en Asie du Sud-Est, anciennement connue sous le nom de Malaisie britannique et plus tard sous le nom de Fédération de Malaisie.

La Malaisie se compose de deux régions géographiques séparées par la mer de Chine méridionale.

La Malaisie péninsulaire (ou Malaisie occidentale) sur la péninsule malaise borde la Thaïlande au nord et Singapour au sud.
Le Bornéo malais (ou Malaisie orientale) est situé dans la partie nord de l'île de Bornéo, une immense île accidentée de l'archipel malais (Grandes îles de la Sonde) et la troisième plus grande île du monde. La Malaisie orientale borde l'Indonésie et entoure le Sultanat de Brunei. La Malaisie partage des frontières maritimes avec les Philippines et le Vietnam.

La superficie combinée du pays de 329 847 km², ce qui le rend légèrement plus grand que la Norvège ou un peu plus grand que l'État américain du Nouveau-Mexique. La plus haute montagne est le mont Kinabalu (4 095 m) dans l'État de Sabah sur l'île de Bornéo. Le mont Kinabalu et le parc Kinabalu qui l'entoure sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La Malaisie a une population d'environ 33 millions de personnes (en 2021). La plus grande ville et capitale nationale est Kuala Lumpur. Les langues parlées sont le malais (officiel), l'anglais, le tamoul et le chinois (cantonais). La religion officielle de la Malaisie est l'Islam. Environ 60 % de la population est musulmane, 20 % sont bouddhistes.


Les tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur.
Image : kk. nationsonline.org

C'est un pays divisé, la Malaisie occidentale occupe la partie sud de la péninsule malaise et est bordée par le détroit de Malacca à l'ouest, la mer de Chine méridionale à l'est et le détroit de Johore la sépare de Singapour. La Malaisie orientale (ou Bornéo malais) est située dans la partie nord de l'île de Bornéo. Il partage l'île avec Kalimantan, la partie indonésienne de Bornéo. Le Bornéo malais possède des côtes sur la mer de Chine méridionale, la mer de Sulu et la mer de Célèbes.

La population de la Malaisie est un mélange de trois grands groupes ethniques, chacun avec son propre patrimoine, sa culture et ses traditions. 60% de la population sont des Bumiputera, un terme qui décrit les habitants traditionnels du pays et comprend les Malais, les Orang Asli et d'autres peuples autochtones. Les minorités sont chinoises, environ 20 %, et indiennes (6 %). La Malaisie compte plus de 130 langues vivantes, la langue officielle est le Bahasa Malaysia (Melayu).


Pourquoi la Malaisie est-elle célèbre ?
Les tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur, le bâtiment de 88 étages est l'icône du 21ème siècle pour la Malaisie.

Mosquées, le pays abrite plusieurs lieux de culte musulmans qui sont des points de repère importants. Des exemples célèbres sont la mosquée Masjid Jamek et la mosquée nationale de Malaisie à Kuala Lumpur, la mosquée de fer et la mosquée rose Putra à Putrajaya, la mosquée futuriste Cyberjaya à Selangor et la mosquée d'État de Selangor, la mosquée bleue à Shah Alam.

Des plats malaisiens populaires comme le sandwich à l'omelette Roti john, le Nasi kandar de Penang, le Rendang de Sumatra, la soupe épicée Laksa, la viande sur un bâton connue sous le nom de Satay et le plat classique de nouilles de riz Char kway teow.

Malaysia Truly Asia (le slogan publicitaire a été introduit dans le monde entier en 1999).

La faune malaisienne est célèbre pour les grands félins, tels que les tigres et les léopards, le tapir malais et les éléphants pygmées de Bornéo et les orangs-outans de Bornéo en voie de disparition.

Les Cameron Highlands dans l'État de Pahang sont l'un des plus anciens sites touristiques de Malaisie.
L'archipel de Langkawi, le joyau de Kedah, est une destination touristique populaire.

Le mont Kinabalu à Bornéo est la plus haute montagne de Malaisie.
Le Taman Negara, un parc national de la Malaisie péninsulaire et l'une des plus anciennes forêts de feuillus au monde, est estimé à plus de 130 millions d'années. Le mont Tahan (à 2 187 m) est situé dans la forêt nationale de Taman Negara et est le point culminant de la Malaisie péninsulaire.

La Malaisie est un pays multiethnique et multireligieux d'Asie du Sud-Est et l'un des pays les plus riches et les plus développés, surclassé en termes de PNB uniquement par Singapour et Brunei, riche en pétrole. La Fédération de Malaisie est devenue un pays indépendant le 31 août 1957.

Le 16 septembre 1963, la fédération est élargie par l'adhésion de Singapour, de Sabah (anciennement British North Bornéo) et de Sarawak. Le nom "Malaisie" fut adopté à partir de cette date. Singapour a quitté la fédération le 9 août 1965.

Nom officiel:
Persekutuan Malaisie
forme courte : Malaisie
forme longue internationale : Fédération de Malaisie

Heure locale = UTC +8h : Dim-20 juin 20:58

Capitale : Kuala Lumpur (7,5 millions d'habitants dans la région métropolitaine)
Siège du gouvernement : Putrajaya

Autres villes:
Penang, Ipoh, Malacca, Johor Baru, Kuching, Kota Kinabalu, Alor Setar, Shah Alam.

Gouvernement:
Type : Démocratie parlementaire fédérale avec un monarque constitutionnel.
Indépendance : 31 août 1957. (La Malaisie, qui est maintenant la Malaisie péninsulaire, est devenue indépendante en 1957. En 1963, la Malaisie, le Sabah, le Sarawak et Singapour ont formé la Malaisie. Singapour est devenu un pays indépendant en 1965).
Constitution : 31 août 1957, amendée le 16 septembre 1963.

Géographie:
Localisation : Asie du Sud-Est, en partie sur la péninsule malaise au sud de la Thaïlande et sur le tiers nord de l'île de Bornéo, à la frontière de l'Indonésie, de Brunei et de la mer de Chine méridionale, au sud du Vietnam.
Superficie : 330 000 km² (127 316 milles carrés)
Terrain : plaines côtières et montagnes intérieures couvertes de jungle. La mer de Chine méridionale sépare la Malaisie péninsulaire de la Malaisie orientale à Bornéo.

Climat: Moussons tropicales annuelles du sud-ouest (avril à octobre) et du nord-est (octobre à février).

Personnes:
Nationalité : Malaisienne(s).
Population : 33 millions (2021)
Groupes ethniques : Malais 50 %, Chinois 24 %, Autochtones 11,0 %, Indiens 7 %, citoyens non malais 7 %.
Religions : islam (60 %), bouddhisme (20 %), christianisme (10 %), hindouisme (6 %), confucianisme (2,6 %), animisme (1 %), autres (dont taoïsme, sikhisme, foi baha'ie) .
Langues : malais, cantonais, hokkien, chinois mandarin, anglais, tamoul, indigène.
Alphabétisation : 94 %.

Ressources naturelles: étain, pétrole, bois, cuivre, minerai de fer, gaz naturel, bauxite.

Produits agricoles : Malaisie péninsulaire : caoutchouc, huile de palme, cacao, riz Sabah : cultures vivrières, caoutchouc, bois, noix de coco, riz Sarawak : caoutchouc, poivre, bois.

Les industries:
Malaisie péninsulaire : transformation et fabrication du caoutchouc et de l'huile de palme, industrie manufacturière légère, électronique, extraction et fusion de l'étain, exploitation forestière et transformation du bois.
Sabah : exploitation forestière, production pétrolière.
Sarawak : transformation agricole, production et raffinage du pétrole, exploitation forestière.

Exportations - produits : semi-conducteurs et équipements électroniques, huile de palme, pétrole et gaz naturel liquéfié, bois et produits du bois, huile de palme, caoutchouc, textiles, produits chimiques, panneaux solaires

Exportations - partenaires : Singapour 13 %, Chine 13 %, États-Unis 11 %, Hong Kong 6 %, Japon 6 %, Thaïlande 5 % (2019)

Importations - produits : électronique, machines, produits pétroliers, plastiques, véhicules, produits sidérurgiques, produits chimiques

Importations - partenaires : Chine 24 %, Singapour 14 %, Japon 6 %, États-Unis 6 %, Taïwan 5 %, Thaïlande 5 % (2019)

Sites officiels de la Malaisie


Le Perdana Putra dans le territoire fédéral de Putrajaya. Le bâtiment fait partie du complexe du département du Premier ministre.
Image : Stefan Fussan


La Malaisie est une fédération de 13 États et de trois territoires fédéraux. Le système politique du pays est une monarchie constitutionnelle basée sur le système parlementaire britannique de Westminster.
Neuf des États malais, connus sous le nom d'États malais, sont constitutionnellement dirigés par des dirigeants malais traditionnels d'origine royale (sultans).
Le représentant du chef de l'Etat est le sultan (roi) le sultan est choisi tous les cinq ans dans les rangs des souverains des neuf sultanats (selon le principe de rotation). Le pouvoir exécutif de la Malaisie est exercé par le cabinet dirigé par le Premier ministre, qui est le chef du gouvernement.

Noter: Les liens externes s'ouvriront dans une nouvelle fenêtre de navigateur.

Palais national de Malaisie
Site officiel du souverain de Malaisie (Yang di-Pertuan Agong).

Conférence des dirigeants (Majlis Raja-Raja)
Site officiel du Conseil des dirigeants de Malaisie, le conseil se compose des neuf dirigeants des États malais et des gouverneurs (cérémoniaux), ou Yang di-Pertua Negeri, des quatre autres États. L'une des tâches du conseil est d'élire le Yang di-Pertuan Agong (le souverain suprême) et son adjoint tous les cinq ans.

Gouvernement fédéral de Malaisie (Kerajaan Persekutuan Malaysia)
Site officiel du gouvernement malaisien.

Cabinet du Premier ministre
Site officiel du Premier ministre de Malaisie.

Parlimen Malaisie
Site officiel de l'Assemblée nationale de Malaisie. Le parlement bicaméral se compose de la chambre basse, la Chambre des représentants (Dewan Rakyat) et de la chambre haute, le Sénat (Dewan Negara).


Kementerian Luar Negeri
Ministère des Affaires étrangères, Malaisie.

Missions diplomatiques
Mission permanente de la Malaisie auprès des Nations Unies
Mission permanente de la Malaisie auprès de l'ONU.
Haut-commissariat de Malaisie
Site officiel du Haut-commissariat de Malaisie, Londres
Missions de la Malaisie dans le monde
Liste des adresses des missions de la Malaisie à l'étranger.
Missions étrangères en Malaisie
Liste des adresses des missions étrangères en Malaisie.


Informations sur les visas
Visa Malaisie
Obligation de visa pour les étrangers.


États fédérés de Malaisie
The principal administrative divisions of Malaysia are the 13 federal states (negeri-negeri) and three federal territories (wilayah-wilayah persekutuan).

The federal territories are
Kuala Lumpur , Malaysia's capital.

Putrajaya , the planned city was founded in 1995 and is located about 25 km south of Kuala Lumpur it serves as the new administrative center of the federation.

Labuan , the territory consists of the island of Pulau Labuan and six smaller islands off the coast of Borneo in East Malaysia.


The map shows the 13 States of Malaysia.
Image: nationsonline.org


List of the Federal States of Malaysia

List of the federal states of Malaysia with links to the official state website.

Johor
The State of Johor (Johore) occupies the southern part of the south of the Malay Peninsula. The capital is Johor Bahru. The Johor–Singapore Causeway links the city of Johor Bahru across the Straits of Johor to Singapore.

Kedah State
The State of Kedah is located in the northwest of Peninsular Malaysia it borders Thailand and includes the Langkawi Archipelago. The capital is Alor Setar. The royal capital is Anak Bukit.

Kelantan
The State of Kelantan is located in the north-eastern corner of Peninsular Malaysia it borders Thailand in the north. The capital is Kota Bharu.

Malacca
The historic city-state of Malaysia is located in the southwestern region of the Malay Peninsula, on the Strait of Malacca.


The Sultan Abdul Samad Building in Kuala Lumpur. The building originally housed the offices of the British colonial administration.
Image: kk. nationsonline.org

Negeri Sembilan
The State of Negeri Sembilan is located on the Malay Peninsula's southwest coast. The capital is Seremban.

Pahang
The State of Pahang is a sultanate and a federal state of Malaysia located in the center of the peninsula. The capital is Kuantan. Kuantan Port is a major maritime gateway to the east coast region of the peninsula.

Penang
Penang is located on the northwest coast of Western Malaysia and includes Penang Island. The state capital is George Town on the Island. Two bridges link Penang Island to the mainland.

Perak
The State of Perak is located on the west coast of the Malay Peninsula. The capital city is Ipoh.

Perlis
The smallest state in Malaysia is Perlis. It shares an international border with Thailand. The capital is Kangar.


View of the Central Business District of Kuching, Sarawak, from Fort Margherita. In the background Riverside Suites (center) and Riverside Majestic Hotel on the Sarawak River.
Image: Sasha India

Sabah
The State of Sabah occupies the northern part of the island of Borneo. The capital and largest city is Kota Kinabalu.

Sarawak
The State of Sarawak stretches along Borneo's northwest coast. The capital and largest city is Kuching.

Selangor
The State of Selangor is located on the west coast of Peninsular Malaysia on the Strait of Malacca.
The capital is Shah Alam. The royal capital is Klang.

Terengganu
The State of Terengganu (Trengganu) is a sultanate located on the east coast of Peninsular Malaysia. The royal capital is Kuala Terengganu.


Parliament building in Kuala Lumpur.
Image: Uwe Aranas



Map of Malaysia (click map to enlarge)
Image: © nationsonline.org

Political Map of Malaysia
Map of Malaysia showing Malaysia's 13 states (negeri).
Google Map Malaysia
Searchable map and satellite view of Malaysia.
Google Map Kuala Lumpur
Searchable map and satellite view of Malaysia's capital city.
Google Map Johor Bahru
Searchable map and satellite view of Johor Bahru (JB), Malaysia's second-largest city.

Map of the South China Sea
Map of the South China Sea region.
Map of Southeast Asia
Map of the Southeast Asia region.
Map of Asia
Reference Map of Asia.


Online News from Malaysia

Freedom of Press Malaysia
When Malaysia first saw a transition of power through elections in May 2018, the environment for journalists became much more favorable, and the country rose dramatically in the RSF's Press Freedom Index. But all this has been reversed since the former governing coalition returned to power in March 2020. [1]

The same political coalition ruled Malaysia from independence in 1957 until 2018, holding on to power by manipulating electoral districts, appealing to ethnic nationalism, and suppressing criticism through restrictive speech laws and the persecution of opposition leaders. [2]


English language newspaper
Express quotidien
English-language newspaper in Sabah (East Malaysia) and the sister newspaper of the Overseas Chinese Daily News.

DayakDaily
DayakDaily is a news portal based in Kuching, Sarawak.

Free Malaysia Today (FMT)
Independent, bilingual news online portal in English and Bahasa Malaysia, focusing on current Malaysian affairs.

L'étoile
Malaysian news for the world.

Aliran online
Monthly magazine of Malaysia's first multi-ethnic reform movement dedicated to justice, freedom and solidarity.

Malaysia Today
Malaysia magazine by Raja Petra Kamaruddin providing news and commentary critical of the administration.

Malay language newspaper
Berita Harian
Malay News.
Harian Metro
Malaysia's largest circulating newspaper.
Utusan Malaysia
Malay language newspaper.

Chinese language newspaper
Overseas Chinese Daily News
A Chinese language newspaper in Malaysia.

International News sources

Arts & Culture of Malaysia



Super! i did light leak because i dropped my sprocket rocket on the floor at Melaka!

Replica of the Flor de la Mar (Flower of the Sea), a Portuguese ocean-going sailing ship (carrack) that sank off the coast of Melaka. Malacca Maritime Museum.
Image: 134340

Arts et culture

Ministry of Tourism, Arts and Culture Malaysia
MOTAC is responsible for tourism and culture-related facilities its headquarters is located in Putrajaya.

Jabatan Muzium Malaysia
The Department of Museums Malaysia, JMM provides some information about Malaysia's museums such as the Perak Museum in Taiping (Malaysia's oldest museum), the Malay World Ethnological Museum, the Museum of Aboriginal Arts and Crafts (Muzium Seni Kraf Orang Asli), the National Automobile Museum (Muzium Automobil Nasional) and the Labuan Marine Museum.

Muzium Negara
Official website of the National Museum of Malaysia.

MyCraftShoppe
Online platform for handicrafts from Malaysia.



Floating Mosque of Klang, the royal capital of Selangor.
Image: Ahmad Rithauddin

Business & Economy of Malaysia


Religion meets commerce. Jamek Mosque, Kuala Lumpur's oldest mosque, at the confluence of Gombak (left) and Klang rivers, is surrounded by banks and insurance skyscrapers. To the right behind the mosque is the Masjid Jamek rapid transit station.
Image: Marcin Konsek


Economy of Malaysia
Malaysia, a middle-income country, it has transformed itself since the 1970s from a mainly agricultural producer of raw materials into an emerging multi-sector economy. Malaysia is attempting to achieve high-income status by 2020 and move farther up the value-added production chain by attracting investment in Islamic finance, high technology industries, biotechnology, and services. Export goods, especially electronics, oil and gas, palm oil and rubber, are a major driver of the economy.


Bank Negara Malaysia
The Central Bank of Malaysia is wholly owned by the Federal Government.

Bursa Malaysia
Formerly known as Kuala Lumpur Stock Exchange, Bursa Malaysia is the stock exchange of Malaysia.

Malaysian International Chamber of Commerce & Industry
The Malaysian International Chamber of Commerce and Industry (MICCI) serves Malaysian businesses with international interests and international employees.

Axiata
Malaysian multinational telecommunications conglomerate with subsidiary holdings in many Asian countries.

CIMB
A large Malaysian universal bank headquartered in Kuala Lumpur.

FGV Holdings Berhad
A government-linked global agribusiness based in Malaysia, which produces oil palm and rubber plantation products, oleochemicals and sugar products.

Giant Hypermarket
The largest supermarket chain in Malaysia.

Marrybrown
Marrybrown is a halal-certified fast food restaurant chain.

Maxis Communications
Maxis is a communications service provider based in Malaysia.

Media Prima
Media Prima is Malaysia's largest media and entertainment company. It operates four TV and four radio channels and publishes three national newspapers - New Straits Times, Berita Harian and Harian Metro.

Maybank
Malayan Banking Berhad. Maybank is Malaysia's largest bank.

Permodalan Nasional Berhad
PNB is a government-linked investment group and one of the largest fund management companies in Malaysia.

Petronas
State-owned multinational oil and gas company.

Tenaga Nasional
TNB is a multinational electricity company based in Kuala Lumpur.


List of major companies in Malaysia
Wikipedia list of companies of Malaysia.


A Bufori Geneva car.
Image: Bufori

Proton
Malaysia's first national car manufacturer.

Perodua
Perodua is Malaysia's largest car manufacturer. Perodua is manufactured by Daihatsu, which is owned (in parts) by Toyota.

AirAsia
Malaysia-based low-cost airline. AirAsia Group operates scheduled domestic and international flights to more than 165 destinations.

Malaysia Airlines
Serves over 100 destinations in Asia, Australia, the USA and Europe.


Malaysia's International Airports with their IATA airport codes

KLIA
Kuala Lumpur International Airport
IATA code: KUL

Kota Kinabalu International Airport
Kota Kinabalu, Sabah, second-busiest airport in Malaysia after Kuala Lumpur International Airport IATA code: BKI

Langkawi International Airport
On the island of Langkawi IATA code: LGK

Penang International Airport
On the island of Penang IATA code: PEN

Senai International Airport
Sultan Ismail International Airport near Johor Bahru
IATA code: JHB.

Malaysia Airports Holdings Berhad
Malaysian airport company that manages most of the airports in Malaysia.

Myrapid
Prasarana Malaysia Berhad owns and operates the country's urban rail services, including three LRT networks and the Kuala Lumpur Monorail, and will run the planned MRT line in Greater Kuala Lumpur.



The Sultan Abdul Halim Muadzam Shah Bridge crossing the Penang Strait. The bridge is also known as the Second Penang Bridge and is one of two bridges that link Penang Island to the mainland of Peninsular Malaysia. It is Malaysia's longest bridge, with a total length of 24 km (15 mi.).
Image: Christopher Harriot



Popular Cenang beach on Langkawi island.
Image: Jutta M. Jenning

Destination Malaysia - Travel and Tour Guides

Malaysia Truly Asia
Official Website of Tourism Malaysia by the Ministry of Tourism, Arts & Culture.

Tourism Malaysia
Official site of the Malaysian Tourism Promotion Board (MTPB).


Johor Tourism
Official tourism guide to Johor state.

Langkawi
The official tourism site of the Langkawi archipelago.

Negeri Sembilan Tourism
Travel and tourism guide to Negeri Sembilan state.

Penang
Penang State tourism promotion website.

Sabah Tourism
Travel and tourism guide to Sabah state.

Sarawak Tourism
Travel and tourism guide to Sarawak state.

Tourism Terengganu
A travel and tourism guide to the Malaysian state on the east coast of peninsular Malaysia.

Wikivoyage Malaysia
The free worldwide travel guide to Malaysia in many languages.

Villes
Kuala Lumpur
Government of the City of Kuala Lumpur.


Theme parks
Genting SkyWorlds
The upcoming movie-inspired theme park at Resorts World Genting in Genting Highlands.

Lost World of Tambun
Lost World of Tambun is an action-adventure theme park in Ipoh.

Legoland Malaysia
Colorful Danish interlocking plastic toy bricks also in Southeast Asia.

Sunway Lagoon
The Sunway Lagoon is a theme park in Bandar Sunway, Subang Jaya, Selangor.



The BOH Tea Plantation, established in 1929, is located in the Cameron Highlands in the northwest corner of Pahang state it is the largest tea plantation in Malaysia.
Image: Tinu711

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO



Penang City Hall in George Town.
Image: Cmglee


UNESCO World Heritage Sites in Malaysia
There are four UNESCO World Heritage Sites in Malaysia, two cultural and two natural sites. Additionally, six properties are listed in UNESCO's Tentative List (see the List of UNESCO World Heritage Sites in Malaysia).
The following links lead to a detailed description of the respective World Heritage Site at UNESCO.


Archaeological Heritage of the Lenggong Valley
The property includes four archaeological sites in two clusters spanning nearly 2 million years, one of the longest records of early man in a single location and the oldest outside the African continent. Situated in the lush Lenggong Valley in upper Perak, the property features open-air and cave sites, cave drawings, and Palaeolithic tool workshops, evidence of early technology. In many of the caves in the Lenggong area, there have been finds of jewelry, pottery, weapons and stone tools, evidence that early humans lived and hunted here. Gua Gunung Runtuh cave was the burial place of the Perak Man the skeleton has been dated to around 11,000 years old. It is South-East Asia's oldest and most complete human skeleton.

Melaka and George Town, Historic Cities of the Straits of Malacca
Melaka (Malacca) and George Town, the historic cities on the Strait of Malacca, developed during 500 years of trade and cultural exchange between East and West on the Strait of Malacca. Influences from Asia and Europe gave the towns a specific multicultural heritage. With its government buildings, churches, squares and fortifications, Malacca shows the beginnings of this history, which has its origins in the Malay Sultanate of the 15th century and the Portuguese and Dutch periods from the early 16th century. In contrast, George Town, with its residential and commercial buildings, represents the British era from the late 18th century.

Gunung Mulu National Park
Gunung Mulu National Park, on the island of Borneo in the state of Sarawak, is the best-studied tropical karst area in the world. The park is important for its high biodiversity and its karst features it contains seventeen vegetation zones, where about 3,500 species of vascular plants are found.



The karst formation, known as the Pinnacles in Gunung Mulu National Park, is a UNESCO World Heritage Site.
Image: Gurazuru



The new building of the Faculty of Business and Administration of the University of Malaya in Kuala Lumpur.
Image: ZLonLon

University of Malaya
Universiti Malaya (UM) is the oldest and most prestigious university in the country the public research university is located in Kuala Lumpur.

Universiti Teknologi (UTM)
Official web portal of the University of Technology, the public research University in Johor Bahru.

Universiti Sains Malaysia (USM)
The University of Science is a public research university and one of the oldest institutes of higher learning in Northern Malaysia, founded in 1969.

List of universities in Malaysia
Wikipedia list of universities in Malaysia.

Education in Malaysia
Wikipedia about Education in Malaysia.



The snow-free Mount Kinabalu, the highest peak (4,094 m) in both Borneo and Malaysia.
Image: Cccefalon

Department of Environment
Official site of the Malaysian Department of Environment, Ministry of Natural Resources & Environment.



Weld Quay in the Port of Penang, George Town in the 1910s .
Image: Kleingrothe, Carl Josef (1864-1925)

"Malaysia" is a concept created in the second half of the 20th century. The British Empire, which ruled Malaya from 1826 to 1957, wanted a clean exit from its possessions in Southeast Asia and to ensure that its former colonies did not turn to communism. To achieve this, Britain developed the idea of a "Federation of Malaysia" in which their former territories on the Malay Peninsula, Singapore, North Borneo (Eastern Sabah), Brunei and Sarawak would form a single political entity.

So the British convinced local leaders in Sabah, Sarawak, and Brunei of the big idea, and they (half-heartedly) agreed to the creation of the new state of Malaysia.

On 16 September 1963, the Federation of Malaysia was launched in a tense, turbulent and threatening atmosphere. The new state's two neighbors, Indonesia and the Philippines, opposed its creation and consequently withheld recognition. [3]


Pre-colonial period
The region of the Malay Peninsula was part of various early Siamese, Khmer, Chams and Malay kingdoms which became part of the historic Indosphere, the cultural influence zone of Greater India. Indian influence in the region dates back to at least the 3rd century BC.
As early as the 1st century BC, the peninsula's ports and trading centers had trade relations with China and India.
By the 6th and 7th centuries, a sophisticated trading system had developed on the Malay Peninsula.

Western coastal settlements of Borneo had become trading ports in the first millennium AD. Popular merchandise were gold, camphor, tortoise shells, hornbill ivory, rhinoceros horn, crane crest, beeswax, lakawood and spices.

L'islam est arrivé dans l'archipel malais par les commerçants arabes et indiens au 13ème siècle, mettant fin à l'ère de l'hindouisme et du bouddhisme.


Timeline of Malaysian history
Timeline of Malaysian history at Wikipedia.

Malaysia profile - Timeline
A chronology of key events by the BBC.


Ancient Trading Centres in the Malay Peninsula
UNESCO article on ancient trading centers in the Malay Peninsula.

Histoire de la Malaisie
Wikipedia article on Malaysia's history.

National Archives of Malaysia
Custodian of the Nation's Heritage. Registration is needed.

Indigenous People of Malaysia



The Nunuk Ragang (the red Banyan tree) Heritage Building in Sabah resembles the trunk of the legendary giant banyan tree. The site is traditionally considered as the location of the original home of the ancestors of the Kadazan-Dusun natives who inhabit most of northern Borneo.
Image: CEphoto


The Indigenous People of Malaysia

In the multi-ethnic country, several terms describe members of the various population groups in Malaysia. These terms are often used interchangeably.

Three major ethnic groups make up the population of Malaysia: Malays, Chinese, and Indians.

The most diverse group are the Malays, also known as Bumiputera (or 'son of the soil').


Malaysia's constitution defines a Malay (not the Bumiputera) as a person who professes the religion of Islam, habitually speaks Malay, conforms to Malay customs and is the child of a Malaysian parent.
This regulation excludes people who practice a religion other than Islam, such as Hinduism, Buddhism, Christianity, and Animism.


The Indigenous Peoples of Peninsular Malaysia
The Orang Asli are indigenous peoples and the oldest inhabitants of Peninsular Malaysia .
They consist of several ethnic groups:

The Semang or Negritos, who mostly live as hunter-gatherers,
The Senoi , who cultivate rice and millet in the highlands, and
The Jakun (or aboriginal Malays) farm in the lowlands and trade as forest gatherers.

Orang Asli
Wikipedia article about the Orang Asli, the "Original People," a collective term used in Malaysia for various indigenous peoples in the interior of the Malay Peninsula.


The Indigenous Peoples of Sarawak and Sabah

The indigenous peoples of Sarawak include Ibans, Bidayuh, Orang Ulu, Melanaus, Penans and Malays.

The indigenous peoples of Sabah include Kadazan-Dusuns, Bajaus, Murut, Bruneian Malays and Suluks.

Demographics of Sarawak
Wikipedia article about the many races and ethnic groups in Sarawak.

Demographics of Sabah
Wikipedia article about the many races and ethnic groups in Sabah and Labuan.

Selected country profiles and data of Malaysia published by international organizations.

Amnesty International: Malaysia
Amnesty International is a non-governmental organization focused on human rights.

BBC Country Profile: Malaysia
Country profiles by the British public service broadcaster.

BTI Transformation Index Malaysia
Malaysia Country Report 2020 by Bertelsmann Stiftung.

Freedom House: Malaysia
The U.S. government-funded non-profit organization whose goal is to promote liberal democracies worldwide.

GlobalEDGE: Malaysia
Malaysia ranking by the Global business knowledge portal.

The Heritage Foundation: Malaysia
Index of Economic Freedom by The Heritage Foundation, an American conservative think tank.

Human Rights Watch: Malaysia
HRW conducts research and advocacy on human rights.

OEC: Malaysia
The Observatory of Economic Complexity provides the latest international trade data.

Reporters Without Borders: Malaysia
RSF (Reporters sans frontières) is an international NGO that defends and promotes media freedom.


Timeline: Malaysia’s history

Key dates in history of multiracial, Islamic nation greatly shaped by its key spot along East-West trade routes.

Pre-history: Among the first signs of human life found in present-day Malaysia was a skull found in Sarawak in the 1950s, dating to 40,000 years ago.

10,000 years ago: Anthropologists believe aboriginal Proto-Malays migrated from southwest China, eventually traveling to Indonesia, Sumatra and Borneo. Proto-Malays have been found to be ethnically related to people in Sumatra, Java and parts of the Philippines.

300 BC: Arrival of Deutero-Malays, descended partly from Cham people of the Mekong Delta. They push the Proto-Malays into the north and become direct ancestors of today’s ethnic Malays.

100 BC: Commerce begins with China and India, establishing ports in Malaysia along essential trade routes and bringing foreign influence.

0-400 AD: Buddhism and Hinduism arrive from India and are adopted Sanksrit becomes the writing system.

600-1200: Much of Malay peninsula ruled by maharajas of the trade-based Srivijaya empire, which enhances the area’s vital role in regional trade.

1200-1300: Islam is gradually introduced by Arab and Indian traders, and is first adopted by the Malay elite.

Early 1400s: Port of Malacca founded by renegade prince Iskander Shah, purported to be a descendent of Alexander the Great, and who soon converts to Islam.

1405: Visiting Chinese admiral offers to protect Malacca against invading Siamese support allows Malacca to expand influence over much of peninsula. Malacca and other Malysian sultanates dominates China-India sea trade over next 100 years as Mongol armies close land route to the West Malay becomes official language and Malacca becomes important Islamic centre.

Colonial rule

1511: Portugal makes first European colonial claim on Malaysia, capturing Malacca.

1641: Dutch East India Company and local allies push Portuguese from Malacca.

1700s: Now known as Malaya, its trading ports gain more economic clout as British trade with China expands. Mining of tin and gold brings influx of Arab, Indian and Chinese immigrants who soon control business.

Late 1700s-1800s: Britain establishes colonies and trading ports on Malay peninsula Penang is leased to the British East India Company.

1824: Anglo-Dutch Treaty sets boundaries between British Malaya and the Netherlands East Indies, which is present-day Indonesia.

1857: Modern-day Kuala Lumpur is founded as a trading post for immigrant miners, and becomes capital of Federated Malay States in 1896.

Late 1800s to 1941: Profits pour in due to wartime demand for tin and rubber Britain builds strong naval presence to counter Japanese expansion.

La Seconde Guerre mondiale

1941: Japan bombs Singapore and Kota Bharu in Kelatan. Unprepared and outmanned for a land assault, British forces are routed and Singapore falls in February 1942.

1942 to 1945: During Japanese occupation, exports are stripped, nationalism grows, and ethnic tensions between Malays, Chinese and Indians are exacerbated. Japan’s so-called sook ching (purification through suffering) campaign leads to the death of 80,000 ethnic Chinese in Malaya and Singapore.

1945: After US drops atomic bombs on Hiroshima and Nagasaki, British forces regain control of Malaya.

1946: United Malays National Organisation (UMNO) is founded by Onn bin Jaafar, chief minister of Johore. The nationalist group seeks independence from Britain, but will only tolerate a state dominated by ethnic Malays.

1948-1960: Influenced by Cold War politics, ethnic Chinese communist guerrillas maintain insurgency in jungle areas. Known as the Malayan Emergency, the uprising is eventually suppressed by British and Commonwealth forces.

Independent Malaysia

1957: Federation of Malaya becomes independent from Britain.

1963: British colonies of Sabah, Sarawak and Singapore join Federation of Malaya to form the Federation of Malaysia.

1965: Singapore is expelled from Malaysia over political and racial concerns.

1969: Violent race riots, particularly in Kuala Lumpur, leave hundreds dead.

1981: Dr Mahathir Mohamad begins tenure as prime minister in which economy is diversified and grows at rate of eight percent each year.

1998: Mahathir sacks his deputy Anwar Ibrahim for alleged sexual misconduct amid differences over economic policy in the wake of the Asian financial crisis. Before he is arrested on charges of sodomy and corruption, Anwar mobilises thousands of people to rally against the government.

2000: Anwar is found guilty of sodomising a former male aide and jailed for nine years. A year earlier, he was sentenced to six years in prison for corruption.

2003: Abdullah Ahmad Badawi is named prime minister as Mahathir resigns after 22 years in power, making him Malaysia’s longest-serving prime minister.

2004: Abdullah wins landslide general election victory. Anwar is freed after court overturns the sodomy verdict but the corruption conviction continues to stand, meaning he is banned from politics for five years.

2008: Abdullah’s National Front coalition suffers its worst election result in decades after Anwar leads the opposition to unprecedented gains. Shortly after the vote, Anwar is hit with new sodomy charges.

2009: Anwar Ibrahim’s second sodomy trial begins Badawi steps down as prime minister and is replaced by his deputy, Najib Abdul Razak.

2010: Religious tensions increase following court decision allowing non-Muslims to use the word Allah to refer to God. Several churches are attacked.

2011: Police fire tear gas and water cannons to break up opposition-backed protest with thousands of people calling for reform of electoral system.

2012: The High Court acquits Anwar of sodomy charges.

2013: Malaysia launches air strikes in March on Filipino fighters who occupy a Borneo village claiming ancestral ownership rights.

April 2013: Najib dissolves parliament to make way for general elections.

May 5, 2013: Malyasia to vote in landmark elections pitting Najib and the UMNO-led Barisan Nasional coalition against Anwar and his opposition movement.


Géographie

Emplacement

Southeastern Asia, peninsula bordering Thailand and northern one-third of the island of Borneo, bordering Indonesia, Brunei, and the South China Sea, south of Vietnam

Les coordonnées géographiques

Références cartographiques

le total: 329,847 sq km

terre: 328,657 sq km

l'eau: 1,190 sq km

Superficie - comparatif

slightly larger than New Mexico

Carte de comparaison de zone

Frontières terrestres

le total: 2,742 km

border countries (3): Brunei 266 km, Indonesia 1881 km, Thailand 595 km

Littoral

4,675 km (Peninsular Malaysia 2,068 km, East Malaysia 2,607 km)

Réclamations maritimes

territorial sea: 12 nm

exclusive economic zone: 200 nm

continental shelf: 200-m depth or to the depth of exploitation specified boundary in the South China Sea

Climat

tropical annual southwest (April to October) and northeast (October to February) monsoons

Terrain

coastal plains rising to hills and mountains

Élévation

le point le plus haut: Gunung Kinabalu 4,095 m

le point le plus bas: Indian Ocean 0 m

altitude moyenne : 419 m

Ressources naturelles

tin, petroleum, timber, copper, iron ore, natural gas, bauxite

L'utilisation des terres

terre agricole: 23.2% (2018 est.)

permanent crops: 19.4% (2018 est.)

permanent pasture: 0.9% (2018 est.)

forêt: 62% (2018 est.)

autre: 14.8% (2018 est.)

Terres irriguées

Total des ressources en eau renouvelables

580 billion cubic meters (2017 est.)

Répartition de la population

a highly uneven distribution with over 80% of the population residing on the Malay Peninsula

Risques naturels

flooding landslides forest fires

Environnement - accords internationaux

partie à : Antarctic-Environmental Protection, Antarctic Treaty, Biodiversity, Climate Change, Climate Change-Kyoto Protocol, Climate Change-Paris Agreement, Comprehensive Nuclear Test Ban, Desertification, Endangered Species, Hazardous Wastes, Law of the Sea, Marine Life Conservation, Nuclear Test Ban, Ozone Layer Protection, Ship Pollution, Tropical Timber 2006, Wetlands

signé, mais non ratifié : none of the selected agreements

Géographie - remarque

strategic location along Strait of Malacca and southern South China Sea


Malaysia: Government

Malaysia is a constitutional monarchy and is governed under the constitution of 1957 as amended. The sovereign (the Yang di-Pertuan Agong) is a largely ceremonial head of state, and is elected every five years by and from the nine hereditary rulers of Negeri Sembilan, Selangor, Perlis, Terengganu, Kedah, Kelantan, Pahang, Johor, and Perak in rotation. The current sovereign is Sultan Abdullah of Pahang.

The prime minister is head of government and must be a member and have the confidence of the House of Representatives (Dewan Ra'ayat). The cabinet is chosen by the prime minister with the consent of the sovereign. There is a bicameral Parliament. The House of Representatives consists of 219 members, all elected by popular vote in single-member districts. The House sits for a maximum of five years but may be dissolved by the sovereign. The Senate (Dewan Negara) consists of 70 members chosen for three-year terms each state legislature elects two and the sovereign appoints the remaining 44. There is a high court for each half of Malaysia and a supreme court. Administratively, the country is divided into 13 states and three federal territories.

The Columbia Electronic Encyclopedia, 6th ed. Copyright © 2012, Columbia University Press. Tous les droits sont réservés.

See more Encyclopedia articles on: Malaysia and Singapore Political Geography


Voir la vidéo: La résistance - Histoire géographie - digiSchool (Novembre 2021).