Informations

Amendement XII


Les électeurs se réuniront dans leurs États respectifs et voteront par scrutin pour le Président et le Vice-président, dont l'un au moins ne devra pas être un habitant du même État qu'eux-mêmes ; ils nommeront dans leurs bulletins la personne pour laquelle ils ont voté en tant que président, et dans des bulletins distincts la personne pour laquelle ils ont voté en tant que vice-président, et ils dresseront des listes distinctes de toutes les personnes votées en tant que président, et de toutes les personnes votées en tant que vice-président , et du nombre de voix pour chacun, quelles listes ils signeront et certifieront, et transmettront scellé au siège du gouvernement des États-Unis, adressé au président du Sénat ; le Président du Sénat procède, en présence du Sénat et de la Chambre des représentants, à l'ouverture de tous les certificats et le dépouillement des votes est alors effectué ; la personne ayant le plus grand nombre de voix pour le président, sera le président, si ce nombre représente la majorité du nombre entier d'électeurs nommés ; et si aucune personne n'a une telle majorité, alors parmi les personnes ayant le nombre le plus élevé ne dépassant pas trois sur la liste des élus à la présidence, la Chambre des représentants choisit immédiatement, par scrutin, le président. Mais dans le choix du Président, les votes seront pris par les États, la représentation de chaque État ayant une voix ; un quorum à cet effet sera composé d'un ou de membres des deux tiers des États, et la majorité de tous les États sera nécessaire pour un choix. Et si la Chambre des représentants ne choisit pas un président chaque fois que le droit de choisir lui échoit, avant le quatrième jour de mars suivant, alors le vice-président agira en tant que président, comme en cas de décès ou d'autre handicap du président. La personne ayant le plus grand nombre de voix en tant que vice-président est le vice-président, si ce nombre est la majorité du nombre entier des électeurs désignés, et si aucune personne n'a la majorité, alors parmi les deux nombres les plus élevés sur le liste, le Sénat choisit le Vice-Président ; un quorum à cet effet sera constitué des deux tiers du nombre entier des sénateurs, et la majorité de l'ensemble du nombre sera nécessaire à un choix. Mais aucune personne constitutionnellement inéligible au poste de président ne sera éligible à celui de vice-président des États-Unis.

Adopté le 9 décembre 1803. Ratifié le 15 juin 1804.


Voir le tableau des modifications. Voir aussi Constitution (texte) ou Constitution (récit).


  1. L'amendement à la Constitution des États-Unis concernant l'élection du président et du vice-président des États-Unis.

Le 12e amendement est la section de la Constitution qui traite des élections du président et du vice-président des États-Unis. Il oriente également le Collège électoral sur la procédure de vote. Avant 1800, les règles étaient différentes.

Les électeurs des collèges électoraux pouvaient voter, mais ils n'avaient pas à préciser pour qui ils votaient. Cela a provoqué un chaos immédiat, et le 12e amendement a donc reçu une mise à jour en 1804 pour mieux clarifier comment les électeurs du collège électoral devraient voter à l'avenir.

Histoire du 12e amendement

L'histoire du 12e amendement commence avec la création du Collège électoral en 1787. Les rédacteurs de la Constitution l'ont fait comme un moyen d'éliminer la division de la partisanerie. En d'autres termes, au lieu de compter sur les partis politiques pour choisir le prochain président et vice-président, les Framers pensaient que le Collège électoral, en tant qu'ensemble des meilleurs hommes du pays, prendrait la décision à l'abri de toute influence politique. . C'est en fait pourquoi il n'y a aucune mention de politique ou de partis politiques dans la Constitution, et pourquoi il n'y en aura probablement jamais.

L'histoire des débuts du 12e amendement a déclaré que le Collège électoral devrait fonctionner ainsi :

  • Chaque électeur voterait pour deux candidats, l'un ne provenant pas de l'État d'origine de l'électeur.
  • Les électeurs n'avaient pas à déclarer s'ils avaient voté pour le président ou le vice-président, mais seulement qu'ils votaient pour la personne qu'ils estimaient être la plus qualifiée pour chaque rôle.
  • Le candidat qui a reçu plus de 50 pour cent du total des voix deviendrait président. Le finaliste deviendrait son vice-président.
  • Si aucun candidat n'obtenait plus de 50 pour cent des voix, la Chambre des représentants déciderait du président.
  • S'il y avait égalité parmi ceux qui occupaient la deuxième place, le Sénat désignerait le vice-président.

C'était un système cassé dès le départ. Alors que le Collège électoral a voté à l'unanimité pour George Washington en 1788 et 1792, et John Adams en tant que vice-président, les choses sont devenues nettement plus troubles lors des élections de 1800.


Douzième amendement

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Douzième amendement, amendement (1804) à la Constitution des États-Unis abrogeant et révisant les procédures d'élection présidentielle.

Le catalyseur du douzième amendement a été l'élection présidentielle américaine de 1800. En vertu du texte original de la Constitution, la participation politique était d'abord réservée à l'élite américaine. Seuls les hommes blancs propriétaires terriens pouvaient se présenter aux élections et voter, et le privilège de vote lui-même était limité aux élections présidentielles aux listes d'électeurs d'élite qui choisiraient effectivement le président et le vice-président du pays. Les Framers avaient considéré les partis politiques avec méfiance, mais dans les années 1790, la politique partisane s'était enracinée et avec elle les intérêts des organisations du parti commencèrent à exercer une influence. En 1796, le Parti fédéraliste a soutenu John Adams à la présidence, mais il a divisé son vote de telle sorte que le candidat démocrate-républicain, Thomas Jefferson, a obtenu le deuxième plus grand nombre de voix, obtenant ainsi le poste de vice-président. Pour éviter que cette situation ne se reproduise, les partis ont cherché à faire en sorte que tous ses électeurs soient unis. En 1800, cela a produit un lien entre le collège électoral Jefferson, le candidat démocrate-républicain à la présidence, et Aaron Burr, le candidat à la vice-présidence du parti. Selon les règles, les électeurs ont voté pour deux candidats sans préciser qui devrait occuper quel poste. L'élection est finalement allée à la Chambre des représentants, qui a élu Jefferson.

Ces élections ont révélé à la fois une influence croissante des partis politiques et une grave carence du processus électoral présidentiel. L'effet du douzième amendement était d'exiger des votes séparés pour les candidats présidentiels et vice-présidentiels. Si une élection aboutissait à une égalité, la Chambre des représentants choisirait pour qui voter, sur la base d'une formulation d'un vote par État, parmi les trois principaux destinataires des votes électoraux. Le douzième amendement est entré en vigueur avec l'élection de 1804.

Le texte intégral de l'amendement est le suivant :

Les électeurs se réuniront dans leurs États respectifs et voteront par scrutin pour le président et le vice-président, dont l'un au moins ne devra pas être un habitant du même État qu'eux-mêmes. dans des scrutins distincts, la personne a voté en tant que vice-président, et ils dressent des listes distinctes de toutes les personnes votées en tant que président, et de toutes les personnes votées en tant que vice-président, et du nombre de voix pour chacune, quelles listes ils doivent signer et certifier et transmettre scellé au siège du gouvernement des États-Unis, adressé au président du Sénat—Le président du Sénat doit, en présence du Sénat et de la Chambre des représentants, ouvrir tous les certificats et les votes doivent alors être compté-La personne ayant le plus grand nombre de voix pour le président, sera le président, si ce nombre est la majorité du nombre entier d'électeurs nommés et si aucune personne n'a une telle majorité, alors à partir du par fils ayant le nombre le plus élevé n'excédant pas trois sur la liste des élus à la présidence, la Chambre des représentants choisit immédiatement, par scrutin, le président. Mais lors du choix du président, les votes seront pris par les États, la représentation de chaque État ayant une voix, le quorum à cet effet sera composé d'un ou de membres des deux tiers des États, et la majorité de tous les États devra être nécessaire à un choix. [Et si la Chambre des représentants ne choisit pas un président chaque fois que le droit de choisir lui échoit, avant le quatrième jour de mars suivant, alors le vice-président agira en tant que président, comme en cas de décès ou autre handicap du président.]* La personne ayant le plus grand nombre de voix en tant que vice-président, sera le vice-président, si ce nombre représente la majorité du nombre entier d'électeurs nommés, et si aucune personne n'a la majorité, alors du deux nombres les plus élevés sur la liste, le Sénat choisit le vice-président, le quorum à cet effet est constitué des deux tiers de l'ensemble des sénateurs et la majorité de l'ensemble est nécessaire à un choix. Mais aucune personne constitutionnellement inéligible au poste de président ne sera éligible à celui de vice-président des États-Unis.

* La partie incluse entre parenthèses a été remplacée par la section 3 du vingtième amendement.


Amendement XII - Historique

Le 13e amendement manquant
"TITRES DE NOBLESSE" ET "HONNEUR"

À l'hiver 1983, l'expert en recherche d'archives David Dodge et l'ancien enquêteur de la police de Baltimore, Tom Dunn, cherchaient des preuves de corruption du gouvernement dans les archives publiques stockées à la bibliothèque de Belfast sur la côte du Maine. Par hasard, ils ont découvert la plus ancienne copie authentique de la bibliothèque de la Constitution des États-Unis (imprimée en 1825). Les deux hommes ont été stupéfaits de voir que ce document comprenait un 13e amendement qui n'apparaît plus sur les copies actuelles de la Constitution. De plus, après avoir étudié le langage et le contexte historique de l'amendement, ils ont réalisé que l'intention principale de ce 13e amendement « manquant » était d'interdire aux avocats de servir au gouvernement.

C'est ainsi qu'a commencé une recherche de sept ans à l'échelle nationale pour découvrir la vérité entourant le puzzle constitutionnel le plus bizarre de l'histoire américaine – la suppression illégale d'un amendement ratifié de la Constitution des États-Unis. Depuis 1983, Dodge et Dunn ont découvert des exemplaires supplémentaires de la Constitution avec le 13e amendement « manquant » imprimé dans au moins dix-huit publications distinctes par dix États et territoires différents sur quatre décennies de 1822 à 1860.

En juin de cette année, Dodge a découvert la preuve que ce 13e amendement manquant avait en effet été légalement ratifié par l'État de Virginie et était donc un amendement authentique à la Constitution américaine. Si les preuves sont correctes et qu'aucune erreur logique n'a été commise, un 13e amendement interdisant aux avocats de servir au gouvernement a été ratifié en 1819 et supprimé de notre Constitution pendant le tumulte de la guerre civile.

Ce qui suit a été trouvé sur : http://www.barefootsworld.net/consti12.html
Cliquez sur le lien ci-dessus, trouvez cette partie sur cette page Web.
Il contient de nombreuses notes de bas de page, des liens, des images et des références qui ne sont pas affichés ici.

Le treizième amendement original
Ratifié
12 mars 1819

Les Fondateurs avaient un dédain et une méfiance intenses envers "Noblesse" à la suite d'une longue histoire, à l'époque coloniale, d'abus et d'excès contre les droits de l'homme et le droit commun et les constitutions établies par le "Noblesse", et a donc placé dans la nouvelle Constitution deux injonctions contre l'acceptation des titres de noblesse ou d'honneur ou des émoluments de sources externes. La guerre révolutionnaire pour l'indépendance a été principalement menée pour éliminer ces abus et excès de la "Noblesse" et le " Cours rémunérés" de la vie de la Nation, reconnaissant l'Égalité de tous les hommes.

Comme indiqué dans la discussion à l'article 1 de la Constitution, le treizième amendement original a été ratifié en 1819, ajoutant une lourde peine à toute personne détenant ou acceptant un titre de noblesse ou d'honneur, ou des émoluments de pouvoirs extérieurs en faisant de cette personne "cesser d'être citoyen des États-Unis" et "incapable d'occuper un poste de confiance ou de profit aux États-Unis". Cet amendement a été proposé, dûment ratifié, et a été enregistré dans les archives de plusieurs États jusqu'en 1876, date à laquelle il a été discrètement et frauduleusement supprimé, jamais abrogé, pendant la période de reconstruction après la guerre civile et le treizième actuellement reconnu. L'amendement a été remplacé. Les archives originales du 13e amendement original auraient été détruites au moment de l'incendie de la capitale pendant la guerre de 1812, mais ont depuis été retrouvées dans les archives du British Museum, les archives nationales et dans les archives de plusieurs des États et territoires. Le fait de son existence avait été perdu dans la mémoire jusqu'à ce que, par hasard, des chercheurs découvrent dans la bibliothèque publique de Belfast, dans le Maine, une copie de 1825 de la Constitution des États-Unis. Des recherches ultérieures montrent qu'il figurait dans les registres des États et territoires ratifiants jusqu'en 1876, le dernier à le retirer du registre était le territoire du Wyoming après 1876. La découverte la plus intrigante a été l'édition du territoire du Colorado de 1867 qui comprend à la fois le "manquant" Treizième amendement et le 13e amendement actuel, sur la même page. Le 13e amendement actuel est répertorié comme le 14e amendement dans l'édition 1867 du Colorado.

Les lois du Wyoming de 1876 qui montrent de la même manière la "manquant" Le treizième amendement, le 13e amendement actuel (libérer les esclaves) et le 15e amendement actuel sur la même page. Le 13e amendement actuel est répertorié comme le 14e, le 14e amendement actuel est omis et le 15e amendement actuel est à sa place.

Pour plus de détails et l'historique du treizième amendement original, voir "Démon de la discorde, ratification et suppression de l'original treizième article de l'amendement à la Constitution de la États Unis ."

Le 3 décembre 1860, le mois suivant l'élection de Lincoln, le président Buchanan demanda au Congrès de proposer un "amendement explicatif". Ce devait être un autre 13e amendement, pour éradiquer et dissimuler la suppression du treizième titre original de l'amendement sur la noblesse et l'honneur. Cet amendement proposé, qui aurait légalisé à jamais l'esclavage, a été signé par le président Buchanan la veille de l'entrée en fonction de Lincoln.

Cet amendement à la Constitution relatif à l'esclavage a été envoyé aux États pour ratification par la deuxième session du trente-sixième Congrès le 2 mars 1861 , lorsqu'il a été adopté par le Sénat, après avoir préalablement adopté la Chambre le 28 février 1861 . Il est intéressant de noter à cet égard que cet amendement et l'amendement anti-esclavagiste ratifié de 1865 sont les seules résolutions proposant des amendements à la Constitution à avoir été signées par le Président. La signature du président est considérée comme inutile en raison de la disposition constitutionnelle selon laquelle, avec l'accord des deux tiers des deux chambres du Congrès, la proposition doit être soumise aux États pour ratification.

La résolution d'amender signée par le président Buchanan le 2 mars 1861, deux jours avant l'investiture de Lincoln, disait :

Résolu par le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis d'Amérique réunis en Congrès, Que l'article suivant soit proposé aux Législatures des divers États comme amendement à la Constitution des États-Unis, qui, une fois ratifié par les trois quarts desdites Législatures, seront valables, à toutes fins utiles, comme faisant partie de ladite Constitution, à savoir :

"ARTICLE TREIZE, Aucun amendement ne sera apporté à la Constitution qui autorisera ou donnera au Congrès le pouvoir d'abolir ou d'interférer, dans un État, avec les institutions nationales de celui-ci, y compris celle des personnes tenues au travail ou au service par les lois dudit État ."

En d'autres termes, le président Buchanan avait signé une résolution qui aurait permis à jamais l'esclavage et défendu les droits des États. Un seul État, l'Illinois, l'État d'origine de Lincoln, avait ratifié cet amendement proposé avant que la guerre civile n'éclate en 1861. Il apparaît à 12 Stat. 251, 36e Congrès. Deux autres législatures d'État l'ont ratifié, en commençant par l'Ohio le 13 mai 1861 , suivi du Maryland le 10 janvier 1862 .

Mais l'assaut de la guerre civile a enseigné que la nation peut être encore plus menacée par les États qu'elle ne l'a jamais été par la nation. Et ainsi, après plus de soixante-dix ans de vie nationale, le peuple, par le 13e amendement actuellement reconnu et les deux suivants, a imposé aux États des restrictions qui, quelques années auparavant, auraient été impossibles. La Constitution avait passé quarante-six ans (1819 - 1865) sans amendement.

Dans le tumulte de 1865, le treizième amendement original a été retiré de notre Constitution. Dans une résolution du Congrès à amender datée du 5 décembre 1864, approuvée et signée par le président Lincoln, le 1er février 1865, un autre amendement numéroté XIII (qui interdisait l'esclavage dans la section 1 et mettait fin aux droits des États dans la section 2) a été proposé. Lorsque, le 13 janvier 1865, un vote des deux tiers a été pris à la Chambre des représentants pour proposer le 13e amendement actuellement présenté "en l'honneur de l'événement immortel et sublime" la Chambre s'ajourne. Il a ensuite été présenté aux États pour ratification. Deux mois plus tard, le 9 avril 1865, la guerre civile prend fin avec la reddition du général Lee. Le 14 avril, le président Lincoln a été assassiné, mourant le 15 avril.

Le 18 décembre 1865, le "nouveau" 13e amendement interdisant et abolissant bruyamment l'esclavage (et cédant discrètement les droits des États au gouvernement fédéral) a été proclamé adopté par le secrétaire d'État Seward, remplaçant et effaçant effectivement le treizième amendement original qui avait interdit l'acceptation de "titres de noblesse" et "honneurs" et "emoluments", et des politiciens malhonnêtes ont été achetés et soudoyés et ont depuis lors accepté de manière trahie la corruption de sources externes, sans penser à des sanctions.


La politique expose les problèmes des collèges électoraux

Au cours de son deuxième mandat en tant que vice-président de Washington, John Adams s'était associé au Parti fédéraliste, le premier parti politique du pays. Lorsqu'il a été élu président en 1796, Adams l'a fait en tant que fédéraliste. Cependant, l'âpre adversaire idéologique d'Adams, Thomas Jefferson, un anti-fédéraliste avoué et membre du Parti démocrate-républicain, ayant obtenu le deuxième plus grand nombre de votes électoraux, a été élu vice-président selon le système du Collège électoral.

À l'approche du tournant du siècle, l'histoire d'amour naissante de l'Amérique avec les partis politiques révélerait bientôt les faiblesses du système de collège électoral d'origine.


ÉLECTION DU PRÉSIDENT

Cet amendement,1 qui remplace l'article II, § 1, clause 3, a été adopté de manière à rendre impossible la situation survenue après l'élection de 1800 dans laquelle Jefferson et Burr ont obtenu des voix égales dans le collège électoral, jetant ainsi la sélection d'un Président à la Chambre des représentants, malgré le fait que les électeurs aient voulu que Jefferson soit président et Burr comme vice-président.2 La différence entre la procédure définie par l'amendement et l'originale réside dans le fait qu'elle prévoit une désignation distincte par les électeurs de leurs choix respectifs de président et de vice-président. À la suite de l'élection contestée de 1870, le Congrès a promulgué une loi prévoyant que si le vote d'un État n'est pas certifié par le gouverneur sous scellé, il ne sera pas compté à moins que les deux Chambres du Congrès ne soient d'accord.3

Notes de bas de page

1 Un certain nombre de dispositions de l'amendement ont été remplacées par le vingtième amendement. 2 Cunningham, Élection de 1800, dans 1 H ISTORY OF AMERICAN PRESIDENTIAL ELECTIONS 101 (A. Schlesinger ed., 1971). 3 3 U.S.C. § 15.

LES CINQ AMENDEMENTS ECHOUES

En outre, six amendements constitutionnels ont été adoptés par les deux tiers des deux chambres du Congrès mais n'ont jamais été ratifiés par les trois quarts des États, comme l'exige l'article cinq de la Constitution. L'un est toujours en cours de plaidoirie devant les tribunaux.

Adopté par le Congrès : 25 septembre 1789

Cet amendement, proposé comme l'un des 12 amendements originaux de la « Déclaration des droits », aurait réglementé la taille des districts du Congrès pour assurer la répartition des représentants. Il n'a jamais été adopté, bien qu'il y ait eu un autre amendement raté de la « Déclaration des droits » qui a finalement été ratifié en 1992 – 202 ans et 223 jours après que le Congrès l'a envoyé aux États.

Adopté par le Congrès : 4 mars 1794
Ratifié par les États : 7 février 1795

Ce que l'amendement a fait : a rendu les États à l'abri des poursuites judiciaires des citoyens d'autres États et des étrangers et a jeté les bases de l'immunité souveraine des États.

Adopté par le Congrès : 9 décembre 1803
Ratifié par les états : 15 juin 1804

Ce que l'amendement a fait : a changé le fonctionnement des élections : Auparavant, le vice-président était le n°2 des électeurs. Après cela, les présidents et vice-présidents ont été élus ensemble sur un « ticket ».

AMENDEMENT DES TITRES DE NOBLESSE

Adopté par le Congrès : 1er mai 1810

Cet amendement exigerait que tout citoyen américain qui accepte un titre de noblesse d'un autre pays soit déchu de sa citoyenneté américaine.

Adopté par le Congrès : 2 mars 1861

Cet amendement rendrait les «institutions nationales» de l'État – en particulier l'esclavage – à l'abri de l'abolition ou d'autres ingérences du Congrès.

Adopté par le Congrès : 31 janvier 1865
Ratifié par les États : 6 décembre 1865

Ce que l'amendement a fait : Abolir l'esclavage et la servitude involontaire.

Adopté par le Congrès : 13 juin 1866
Ratifié par les états : 9 juillet 1868

Ce que l'amendement a fait : a accordé la citoyenneté aux anciens esclaves et garanti les « privilèges ou immunités » d'un citoyen, une procédure régulière et une protection égale des lois.

Adopté par le Congrès : 26 février 1869
Ratifié par les États : 3 février 1870

Ce que l'amendement a fait : a garanti à tous les hommes le droit de vote, indépendamment de la race, de la couleur ou du fait que l'on ait ou non été esclave auparavant.

Adopté par le Congrès : 12 juillet 1909
Ratifié par les États : 3 février 1913

Ce que l'amendement a fait : permet au Congrès de prélever un impôt sur le revenu sans avoir à le répartir entre les États ou à le baser sur le recensement.

Adopté par le Congrès : 13 mai 1912
Ratifié par les états : 8 avril 1913

Ce que l'amendement a fait : garantit que les sénateurs américains sont élus au suffrage universel direct.

Adopté par le Congrès : 18 décembre 1917
Ratifié par les États : 16 janvier 1919

Ce que l'amendement a fait : Interdit la fabrication ou la vente d'alcool aux États-Unis. L'« interdiction » serait abrogée avec le 21e amendement en 1933.

Adopté par le Congrès : 4 juin 1919
Ratifié par les États : 18 août 1920

Ce que l'amendement a fait : Garanti aux femmes le droit de vote.

Adopté par le Congrès : 2 juin 1924

Cet amendement aurait permis au gouvernement fédéral de limiter, réglementer ou interdire le travail des enfants.

Adopté par le Congrès : 2 mars 1932
Ratifié par les États : 23 janvier 1933

Ce que l'amendement a fait : a changé la date à laquelle les élus nationaux ont commencé leur mandat. Au lieu du 4 mars, les investitures présidentielles auraient lieu le 20 janvier.

Adopté par le Congrès : 20 février 1933
Ratifié par les États : 5 décembre 1933

Ce que l'amendement a fait : a abrogé le 18e amendement qui interdisait la fabrication ou la vente d'alcool.

Adopté par le Congrès : 24 mars 1947
Ratifié par les États : 27 février 1951

Ce que l'amendement a fait : a établi une limite de deux mandats pour le président. Une personne qui a terminé le mandat présidentiel d'une autre personne de plus de deux ans ne peut être élue qu'une seule fois.

Adopté par le Congrès : 16 juin 1960
Ratifié par les états : 29 mars 1961

Ce que l'amendement a fait : a garanti les électeurs du district de Columbia au collège électoral.

Adopté par le Congrès : 14 septembre 1962
Ratifié par les États : 23 janvier 1964

Ce que l'amendement a fait : Garanti que personne ne pourrait se voir refuser le droit de vote sur la base du non-paiement d'une taxe de vote ou de tout autre type de taxe.

Adopté par le Congrès : 6 juillet 1965
Ratifié par les États : 10 février 1967

Ce que l'amendement a fait : a établi un ordre de succession à la présidence, des procédures pour pourvoir un poste de vice-présidentiel et répondre à un handicap présidentiel.

Adopté par le Congrès : 23 mars 1971
Ratifié par les États : 1er juillet 1971

Ce que l'amendement a fait : Abaisser l'âge du droit de vote à 18 ans.

Adopté par le Congrès : 22 mars 1972

Cet amendement aurait interdit le déni de tout droit par les gouvernements fédéral ou étatiques sur la base du sexe. Le Congrès a initialement fixé une date limite au 22 mars 1979 pour adopter cet amendement, puis l'a prolongé jusqu'au 30 juin 1982. Il n'a pas été adopté. Après cela, trois autres États ont adopté l'ERA, ce qui en aurait fait une loi – si le délai de ratification n'avait pas expiré. Cette question est encore débattue devant les tribunaux.

MODIFICATION DES DROITS DE VOTE D.C.

Adopté par le Congrès : 22 août 1978

Cet amendement aurait donné au District de Columbia tous les droits en tant qu'État, avec des membres du Congrès et d'autres droits. Le Congrès a fixé la date limite de ratification au 22 août 1985, qui n'a pas été respectée.

Adopté par le Congrès : 25 septembre 1789
Ratifié par les états : 5 mai 1992

Ce que l'amendement a fait : a déclaré que si le Congrès votait lui-même une augmentation de salaire, cette augmentation ne prendrait effet qu'après les prochaines élections. Cela avait été l'un des 12 amendements originaux, en 1789.


14e amendement – Section trois

La section trois de l'amendement,&# xA0, a donné au Congrès le pouvoir d'interdire aux fonctionnaires qui ont prêté serment d'allégeance à la Constitution des États-Unis d'occuper leurs fonctions s'ils "se sont engagés dans une insurrection ou une rébellion" contre la Constitution. L'intention était d'empêcher le président de permettre aux anciens dirigeants de la Confédération de reprendre le pouvoir au sein du gouvernement américain après avoir obtenu une grâce présidentielle. Il stipule qu'un vote à la majorité des deux tiers au Congrès est requis pour permettre aux fonctionnaires qui s'étaient engagés dans la rébellion de recouvrer les droits de la citoyenneté américaine et d'occuper des fonctions gouvernementales ou militaires.

Il stipule que : « Nul ne peut être sénateur ou représentant au Congrès, ou électeur du président et du vice-président, ou occuper une fonction, civile ou militaire, sous les États-Unis ou sous un État, qui, ayant déjà prêté serment , en tant que membre du Congrès, ou en tant qu'officier des États-Unis, ou en tant que membre d'une législature d'un État, ou en tant qu'officier exécutif ou judiciaire d'un État, pour soutenir la Constitution des États-Unis, s'est engagé dans l'insurrection ou la rébellion contre le même, ou donné de l'aide ou du réconfort à ses ennemis."


Amendement XII - Historique

Les Électeurs se réunissent dans leurs États respectifs et votent par scrutin pour le Président et le Vice-président, dont l'un au moins ne doit pas être un habitant du même État qu'eux-mêmes. et dans des scrutins distincts, la personne a voté en tant que vice-président, et ils dresseront des listes distinctes de toutes les personnes votées en tant que président, et de toutes les personnes votées en tant que vice-président, et du nombre de voix pour chacune, qui énumère signera, certifiera et transmettra scellé au siège du gouvernement des États-Unis, adressé au président du Sénat--Le président du Sénat ouvrira, en présence du Sénat et de la Chambre des représentants, tous les certificats et les votes seront alors comptés--La personne ayant le plus grand nombre de voix pour le président, sera le président, si ce nombre est la majorité du nombre entier d'électeurs nommés et si personne n'a une telle majorité, alors de la p personnes ayant le nombre le plus élevé n'excédant pas trois sur la liste des élus présidents, la Chambre des représentants choisit immédiatement, par scrutin, le président. Mais lors du choix du président, les votes seront pris par les États, la représentation de chaque État ayant une voix, le quorum à cet effet sera composé d'un ou de membres des deux tiers des États, et la majorité de tous les États devra être nécessaire à un choix. Et si la Chambre des représentants ne choisit pas un président chaque fois que le droit de choisir lui échoit, avant le quatrième jour de mars suivant, alors le vice-président agira en tant que président, comme en cas de décès ou d'autre Incapacité du Président - La personne ayant le plus grand nombre de voix en tant que Vice-Président sera le Vice-Président, si ce nombre représente la majorité du nombre entier d'Électeurs nommés, et si aucune personne n'a la majorité, alors à partir de les deux nombres les plus élevés sur la liste, le Sénat choisit le Vice-Président, le quorum à cet effet est constitué des deux tiers de l'ensemble des Sénateurs, et la majorité de l'ensemble est nécessaire pour un choix. Mais aucune personne constitutionnellement inéligible au poste de président ne sera éligible à celui de vice-président des États-Unis.

Le douzième amendement a été proposé par le Congrès le 9 décembre 1803, lorsqu'il a été adopté par la Chambre, après avoir précédemment adopté le Sénat le 2 décembre (Annals 13:209, 775--76). Il n'a été signé par les présidents de la Chambre et du Sénat que le 12 décembre. Il apparaît officiellement dans 2 Stat. 306. La ratification a probablement été achevée le 15 juin 1804, lorsque la législature du treizième État (New Hampshire) a approuvé l'amendement, il y avait alors dix-sept États dans l'Union. Le gouverneur du New Hampshire, cependant, a opposé son veto à cet acte de la législature le 20 juin, et l'acte n'a pas été adopté à nouveau par les deux tiers des voix alors requis par la constitution de l'État. Dans la mesure où l'article 5 de la Constitution fédérale précise que les amendements entreront en vigueur "lorsqu'ils seront ratifiés par les législatures des trois quarts des divers États ou par des conventions dans les trois quarts de ceux-ci", il a été généralement admis qu'une approbation ou un veto par un gouverneur est sans importance. Si la ratification par le New Hampshire est jugée inefficace, alors l'amendement est entré en vigueur par la ratification du Tennessee le 27 juillet 1804. Le 25 septembre 1804, dans une lettre circulaire aux gouverneurs de plusieurs États, le secrétaire d'État Madison a déclaré l'amendement ratifié par les trois quarts des États.

Les plusieurs législatures d'État ont ratifié le douzième amendement aux dates suivantes : Caroline du Nord, 22 décembre 1803 Maryland, 24 décembre 1803 Kentucky, 27 décembre 1803 Ohio, entre 5 décembre et 30 décembre 1803 Virginie, entre 20 décembre 1803 et 3 février 1804 Pennsylvanie, 5 janvier 1804 Vermont, 30 janvier 1804 New York, 10 février 1804 New Jersey, 22 février 1804 Rhode Island, entre 27 février et 12 mars 1804 Caroline du Sud, 15 mai 1804 Géorgie , 19 mai 1804 New Hampshire, 15 juin 1804 et Tennessee, 27 juillet 1804. L'amendement a été rejeté par le Delaware le 18 janvier 1804 et par le Connecticut lors de sa session commencée le 10 mai 1804. Le Massachusetts a ratifié cet amendement en 1961.


Amendement

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Amendement, dans le gouvernement et la loi, un ajout ou une modification apporté à une constitution, une loi, un projet de loi ou une résolution. Des modifications peuvent être apportées aux constitutions et aux lois existantes et sont également généralement apportées aux projets de loi au cours de leur adoption par une législature. Since amendments to a national constitution can fundamentally change a country’s political system or governing institutions, such amendments are usually submitted to an exactly prescribed procedure.

The best-known amendments are those that have been made to the U.S. Constitution Article V makes provision for the amendment of that document. The first 10 amendments that were made to the Constitution are called the Bill of Rights. (Voir Rights, Bill of.) A total of 27 amendments have been made to the Constitution. For an amendment to be made, two-thirds of the members of each house of Congress must approve it, and three-fourths of the states must ratify it. Congress decides whether the ratification will be by state legislatures or by popularly elected conventions in the several states (though in only one instance, that of the Twenty-First Amendment, which repealed prohibition, was the convention system used). In many U.S. states, proposed amendments to a state constitution must be approved by the voters in a popular referendum.

The Editors of Encyclopaedia Britannica This article was most recently revised and updated by Adam Augustyn, Managing Editor, Reference Content.


Amendment XII - History

All Amendments to the United States Constitution

Congress of the United States
begun and held at the City of New-York, on
Wednesday the fourth of March, one thousand seven hundred and eighty nine.

THE Conventions of a number of the States, having at the time of their adopting the Constitution, expressed a desire, in order to prevent misconstruction or abuse of its powers, that further declaratory and restrictive clauses should be added: And as extending the ground of public confidence in the Government, will best ensure the beneficent ends of its institution.

RESOLVED by the Senate and House of Representatives of the United States of America, in Congress assembled, two thirds of both Houses concurring, that the following Articles be proposed to the Legislatures of the several States, as amendments to the Constitution of the United States, all, or any of which Articles, when ratified by three fourths of the said Legislatures, to be valid to all intents and purposes, as part of the said Constitution viz.

ARTICLES in addition to, and Amendment of the Constitution of the United States of America, proposed by Congress, and ratified by the Legislatures of the several States, pursuant to the fifth Article of the original Constitution.

Note: The following text is a transcription of the first ten amendments to the Constitution in their original form. These amendments were ratified December 15, 1791, and form what is known as the "Bill of Rights."

Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof or abridging the freedom of speech, or of the press or the right of the people peaceably to assemble, and to petition the Government for a redress of grievances.

Une milice bien réglée, étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas enfreint.

No Soldier shall, in time of peace be quartered in any house, without the consent of the Owner, nor in time of war, but in a manner to be prescribed by law.

Le droit des personnes à être en sécurité dans leurs personnes, maisons, papiers et effets, contre les perquisitions et les saisies abusives, ne doit pas être violé, et aucun mandat ne doit être délivré, mais sur une cause probable, appuyée par un serment ou une affirmation, et en particulier décrivant le lieu à perquisitionner et les personnes ou choses à saisir.

No person shall be held to answer for a capital, or otherwise infamous crime, unless on a presentment or indictment of a Grand Jury, except in cases arising in the land or naval forces, or in the Militia, when in actual service in time of War or public danger nor shall any person be subject for the same offence to be twice put in jeopardy of life or limb nor shall be compelled in any criminal case to be a witness against himself, nor be deprived of life, liberty, or property, without due process of law nor shall private property be taken for public use, without just compensation.

In all criminal prosecutions, the accused shall enjoy the right to a speedy and public trial, by an impartial jury of the State and district wherein the crime shall have been committed, which district shall have been previously ascertained by law, and to be informed of the nature and cause of the accusation to be confronted with the witnesses against him to have compulsory process for obtaining witnesses in his favor, and to have the Assistance of Counsel for his defence.

In Suits at common law, where the value in controversy shall exceed twenty dollars, the right of trial by jury shall be preserved, and no fact tried by a jury, shall be otherwise re-examined in any Court of the United States, than according to the rules of the common law.

Excessive bail shall not be required, nor excessive fines imposed, nor cruel and unusual punishments inflicted.

The enumeration in the Constitution, of certain rights, shall not be construed to deny or disparage others retained by the people.

The powers not delegated to the United States by the Constitution, nor prohibited by it to the States, are reserved to the States respectively, or to the people.

AMENDMENT XI - Passed by Congress March 4, 1794. Ratified February 7, 1795.

Note: Article III, section 2, of the Constitution was modified by amendment 11.

The Judicial power of the United States shall not be construed to extend to any suit in law or equity, commenced or prosecuted against one of the United States by Citizens of another State, or by Citizens or Subjects of any Foreign State.

AMENDMENT XII - Passed by Congress December 9, 1803. Ratified June 15, 1804.

Note: A portion of Article II, section 1 of the Constitution was superseded by the 12th amendment.

The Electors shall meet in their respective states and vote by ballot for President and Vice-President, one of whom, at least, shall not be an inhabitant of the same state with themselves they shall name in their ballots the person voted for as President, and in distinct ballots the person voted for as Vice-President, and they shall make distinct lists of all persons voted for as President, and of all persons voted for as Vice-President, and of the number of votes for each, which lists they shall sign and certify, and transmit sealed to the seat of the government of the United States, directed to the President of the Senate -- the President of the Senate shall, in the presence of the Senate and House of Representatives, open all the certificates and the votes shall then be counted -- The person having the greatest number of votes for President, shall be the President, if such number be a majority of the whole number of Electors appointed and if no person have such majority, then from the persons having the highest numbers not exceeding three on the list of those voted for as President, the House of Representatives shall choose immediately, by ballot, the President. But in choosing the President, the votes shall be taken by states, the representation from each state having one vote a quorum for this purpose shall consist of a member or members from two-thirds of the states, and a majority of all the states shall be necessary to a choice. [And if the House of Representatives shall not choose a President whenever the right of choice shall devolve upon them, before the fourth day of March next following, then the Vice-President shall act as President, as in case of the death or other constitutional disability of the President. --]* The person having the greatest number of votes as Vice-President, shall be the Vice-President, if such number be a majority of the whole number of Electors appointed, and if no person have a majority, then from the two highest numbers on the list, the Senate shall choose the Vice-President a quorum for the purpose shall consist of two-thirds of the whole number of Senators, and a majority of the whole number shall be necessary to a choice. But no person constitutionally ineligible to the office of President shall be eligible to that of Vice-President of the United States.

*Superseded by section 3 of the 20th amendment.

AMENDMENT XIII - Passed by Congress January 31, 1865. Ratified December 6, 1865.

Note: A portion of Article IV, section 2, of the Constitution was superseded by the 13th amendment.

Section 1.
Ni l'esclavage ni la servitude involontaire, sauf à titre de punition pour un crime dont la partie aura été dûment condamnée, n'existeront aux États-Unis, ni dans aucun lieu soumis à leur juridiction.

Section 2.
Le Congrès aura le pouvoir de faire appliquer cet article par une législation appropriée.

AMENDMENT XIV - Passed by Congress June 13, 1866. Ratified July 9, 1868.

Note: Article I, section 2, of the Constitution was modified by section 2 of the 14th amendment.

Section 1.
All persons born or naturalized in the United States, and subject to the jurisdiction thereof, are citizens of the United States and of the State wherein they reside. No State shall make or enforce any law which shall abridge the privileges or immunities of citizens of the United States nor shall any State deprive any person of life, liberty, or property, without due process of law nor deny to any person within its jurisdiction the equal protection of the laws.

Section 2.
Representatives shall be apportioned among the several States according to their respective numbers, counting the whole number of persons in each State, excluding Indians not taxed. But when the right to vote at any election for the choice of electors for President and Vice-President of the United States, Representatives in Congress, the Executive and Judicial officers of a State, or the members of the Legislature thereof, is denied to any of the male inhabitants of such State, being twenty-one years of age,* and citizens of the United States, or in any way abridged, except for participation in rebellion, or other crime, the basis of representation therein shall be reduced in the proportion which the number of such male citizens shall bear to the whole number of male citizens twenty-one years of age in such State.

Section 3.
No person shall be a Senator or Representative in Congress, or elector of President and Vice-President, or hold any office, civil or military, under the United States, or under any State, who, having previously taken an oath, as a member of Congress, or as an officer of the United States, or as a member of any State legislature, or as an executive or judicial officer of any State, to support the Constitution of the United States, shall have engaged in insurrection or rebellion against the same, or given aid or comfort to the enemies thereof. Mais le Congrès peut, par un vote des deux tiers de chaque Chambre, supprimer un tel handicap.

Section 4.
The validity of the public debt of the United States, authorized by law, including debts incurred for payment of pensions and bounties for services in suppressing insurrection or rebellion, shall not be questioned. But neither the United States nor any State shall assume or pay any debt or obligation incurred in aid of insurrection or rebellion against the United States, or any claim for the loss or emancipation of any slave but all such debts, obligations and claims shall be held illegal and void.

Article 5.
The Congress shall have the power to enforce, by appropriate legislation, the provisions of this article.

*Changed by section 1 of the 26th amendment.

AMENDMENT XV - Passed by Congress February 26, 1869. Ratified February 3, 1870.

Section 1.
The right of citizens of the United States to vote shall not be denied or abridged by the United States or by any State on account of race, color, or previous condition of servitude--

Section 2.
The Congress shall have the power to enforce this article by appropriate legislation.

AMENDMENT XVI - Passed by Congress July 2, 1909. Ratified February 3, 1913.

Note: Article I, section 9, of the Constitution was modified by amendment 16.

The Congress shall have power to lay and collect taxes on incomes, from whatever source derived, without apportionment among the several States, and without regard to any census or enumeration.

AMENDMENT XVII - Passed by Congress May 13, 1912. Ratified April 8, 1913.

Note: Article I, section 3, of the Constitution was modified by the 17th amendment.

The Senate of the United States shall be composed of two Senators from each State, elected by the people thereof, for six years and each Senator shall have one vote. The electors in each State shall have the qualifications requisite for electors of the most numerous branch of the State legislatures.

When vacancies happen in the representation of any State in the Senate, the executive authority of such State shall issue writs of election to fill such vacancies: Provided, That the legislature of any State may empower the executive thereof to make temporary appointments until the people fill the vacancies by election as the legislature may direct.

This amendment shall not be so construed as to affect the election or term of any Senator chosen before it becomes valid as part of the Constitution.

AMENDMENT XVIII - Passed by Congress December 18, 1917. Ratified January 16, 1919. Repealed by amendment 21.

Section 1.
After one year from the ratification of this article the manufacture, sale, or transportation of intoxicating liquors within, the importation thereof into, or the exportation thereof from the United States and all territory subject to the jurisdiction thereof for beverage purposes is hereby prohibited.

Section 2.
The Congress and the several States shall have concurrent power to enforce this article by appropriate legislation.

Section 3.
This article shall be inoperative unless it shall have been ratified as an amendment to the Constitution by the legislatures of the several States, as provided in the Constitution, within seven years from the date of the submission hereof to the States by the Congress.

AMENDMENT XIX - Passed by Congress June 4, 1919. Ratified August 18, 1920.

Le droit de vote des citoyens des États-Unis ne sera ni refusé ni restreint par les États-Unis ou par tout État en raison du sexe.

Le Congrès aura le pouvoir de faire appliquer cet article par une législation appropriée.

AMENDMENT XX - Passed by Congress March 2, 1932. Ratified January 23, 1933.

Note: Article I, section 4, of the Constitution was modified by section 2 of this amendment. In addition, a portion of the 12th amendment was superseded by section 3.

Section 1.
The terms of the President and the Vice President shall end at noon on the 20th day of January, and the terms of Senators and Representatives at noon on the 3d day of January, of the years in which such terms would have ended if this article had not been ratified and the terms of their successors shall then begin.

Section 2.
The Congress shall assemble at least once in every year, and such meeting shall begin at noon on the 3d day of January, unless they shall by law appoint a different day.

Section 3.
If, at the time fixed for the beginning of the term of the President, the President elect shall have died, the Vice President elect shall become President. If a President shall not have been chosen before the time fixed for the beginning of his term, or if the President elect shall have failed to qualify, then the Vice President elect shall act as President until a President shall have qualified and the Congress may by law provide for the case wherein neither a President elect nor a Vice President shall have qualified, declaring who shall then act as President, or the manner in which one who is to act shall be selected, and such person shall act accordingly until a President or Vice President shall have qualified.

Section 4.
The Congress may by law provide for the case of the death of any of the persons from whom the House of Representatives may choose a President whenever the right of choice shall have devolved upon them, and for the case of the death of any of the persons from whom the Senate may choose a Vice President whenever the right of choice shall have devolved upon them.

Article 5.
Sections 1 and 2 shall take effect on the 15th day of October following the ratification of this article.

Section 6.
This article shall be inoperative unless it shall have been ratified as an amendment to the Constitution by the legislatures of three-fourths of the several States within seven years from the date of its submission.

AMENDMENT XXI - Passed by Congress February 20, 1933. Ratified December 5, 1933.

Section 1.
The eighteenth article of amendment to the Constitution of the United States is hereby repealed.

Section 2.
The transportation or importation into any State, Territory, or Possession of the United States for delivery or use therein of intoxicating liquors, in violation of the laws thereof, is hereby prohibited.

Section 3.
This article shall be inoperative unless it shall have been ratified as an amendment to the Constitution by conventions in the several States, as provided in the Constitution, within seven years from the date of the submission hereof to the States by the Congress.

AMENDMENT XXII - Passed by Congress March 21, 1947. Ratified February 27, 1951.

Section 1.
No person shall be elected to the office of the President more than twice, and no person who has held the office of President, or acted as President, for more than two years of a term to which some other person was elected President shall be elected to the office of President more than once. But this Article shall not apply to any person holding the office of President when this Article was proposed by Congress, and shall not prevent any person who may be holding the office of President, or acting as President, during the term within which this Article becomes operative from holding the office of President or acting as President during the remainder of such term.

Section 2.
This article shall be inoperative unless it shall have been ratified as an amendment to the Constitution by the legislatures of three-fourths of the several States within seven years from the date of its submission to the States by the Congress.

AMENDMENT XXIII - Passed by Congress June 16, 1960. Ratified March 29, 1961.

Section 1.
The District constituting the seat of Government of the United States shall appoint in such manner as Congress may direct:

A number of electors of President and Vice President equal to the whole number of Senators and Representatives in Congress to which the District would be entitled if it were a State, but in no event more than the least populous State they shall be in addition to those appointed by the States, but they shall be considered, for the purposes of the election of President and Vice President, to be electors appointed by a State and they shall meet in the District and perform such duties as provided by the twelfth article of amendment.

Section 2.
The Congress shall have power to enforce this article by appropriate legislation.

AMENDMENT XXIV - Passed by Congress August 27, 1962. Ratified January 23, 1964.

Section 1.
The right of citizens of the United States to vote in any primary or other election for President or Vice President, for electors for President or Vice President, or for Senator or Representative in Congress, shall not be denied or abridged by the United States or any State by reason of failure to pay poll tax or other tax.

Section 2.
The Congress shall have power to enforce this article by appropriate legislation.

AMENDMENT XXV - Passed by Congress July 6, 1965. Ratified February 10, 1967.

Note: Article II, section 1, of the Constitution was affected by the 25th amendment.

Section 1.
In case of the removal of the President from office or of his death or resignation, the Vice President shall become President.

Section 2.
Whenever there is a vacancy in the office of the Vice President, the President shall nominate a Vice President who shall take office upon confirmation by a majority vote of both Houses of Congress.

Section 3.
Whenever the President transmits to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives his written declaration that he is unable to discharge the powers and duties of his office, and until he transmits to them a written declaration to the contrary, such powers and duties shall be discharged by the Vice President as Acting President.

Section 4.
Whenever the Vice President and a majority of either the principal officers of the executive departments or of such other body as Congress may by law provide, transmit to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives their written declaration that the President is unable to discharge the powers and duties of his office, the Vice President shall immediately assume the powers and duties of the office as Acting President.

Thereafter, when the President transmits to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives his written declaration that no inability exists, he shall resume the powers and duties of his office unless the Vice President and a majority of either the principal officers of the executive department or of such other body as Congress may by law provide, transmit within four days to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives their written declaration that the President is unable to discharge the powers and duties of his office. Thereupon Congress shall decide the issue, assembling within forty-eight hours for that purpose if not in session. If the Congress, within twenty-one days after receipt of the latter written declaration, or, if Congress is not in session, within twenty-one days after Congress is required to assemble, determines by two-thirds vote of both Houses that the President is unable to discharge the powers and duties of his office, the Vice President shall continue to discharge the same as Acting President otherwise, the President shall resume the powers and duties of his office.

AMENDMENT XXVI - Passed by Congress March 23, 1971. Ratified July 1, 1971.

Note: Amendment 14, section 2, of the Constitution was modified by section 1 of the 26th amendment.

Section 1.
The right of citizens of the United States, who are eighteen years of age or older, to vote shall not be denied or abridged by the United States or by any State on account of age.

Section 2.
The Congress shall have power to enforce this article by appropriate legislation.

AMENDMENT XXVII - Originally proposed Sept. 25, 1789. Ratified May 7, 1992.

No law, varying the compensation for the services of the Senators and Representatives, shall take effect, until an election of representatives shall have intervened.


Voir la vidéo: Amendment XII 12 (Novembre 2021).