Informations

Samuel B Roberts II DD-823 - Histoire


Samuel B Roberts II DD-823

Samuel B. Roberts II(DD-823 : dp. 2425 ; 1. 390'6"; né. 40'10"; dr. 18'6"; s. 35 k.; cpl. 345; a. 6 5" , 12 40mm., 10 21" tt.,6 dcp., 2 dct.; cl. Gearing) Le deuxième Samuel B. Roberts ( DD-823) a été posé le 27 juin 1945 par la Consolidated Steel Corp. Orange, Texas ; lancé le 30 novembre 1945, parrainé par Mme Samuel B. Roberts, et mis en service le 22 décembre 1946, commandant CT Doss aux commandes. Il participe aux manœuvres de la flotte de l'Atlantique avant de se diriger vers la Méditerranée en janvier 1948. De retour aux États-Unis en juin, il entame une autre année d'opérations le long de la côte est des États-Unis, puis effectue sa deuxième tournée de service à l'étranger, visitant l'Europe du Nord de mai à septembre 1949. Roberts a ensuite participé aux opérations de l'Atlantique Ouest jusqu'en mars 1950 quand elle a navigué vers la Méditerranée pour rejoindre la 6e Flotte. Elle est retournée à l'Uni États-Unis en octobre 1950. Après d'autres opérations dans l'Atlantique Ouest et les Caraïbes, il est parti pour l'Écosse le 10 septembre 1952 pour rejoindre les forces de l'OTAN dans l'opération "Mainbrace", avant de se diriger vers la Méditerranée pour rejoindre la 6e Flotte. Deux mois plus tard, en novembre, il est revenu pour un nouveau service au large de l'Europe du Nord et a finalement navigué pour les États-Unis, arrivant à Newport le 29 janvier 1953. Samuel B. Roberts a opéré dans l'Atlantique et les Caraïbes du début de 1953 au 3 août 1954, lorsque elle s'est dirigée vers le Pacifique occidental, via le canal de Panama, pour commencer une croisière autour du monde. Elle a passé cinq mois dans les eaux autour du Japon et des Philippines, puis a traversé l'océan Indien et le canal de Suez, arrivant à la maison le 14 mars 1955. Le reste de 1955 a été consacré aux opérations locales à l'exception d'un voyage ordonné à la hâte dans Juillet à un poste de sauveteur au large du Groenland pendant le vol du président Eisenhower à Genève. Les opérations de l'Atlantique Ouest au début de 1956 ont cédé la place au service à l'étranger lorsque Roberts a de nouveau rejoint la 6e Flotte en Méditerranée le 27 septembre. Le 25 octobre, Roberts a levé l'ancre pour le golfe Persique et le devoir avec la Force du Moyen-Orient. Elle a transité par le canal de Suez dans la nuit du 27 au 28 octobre, le dernier navire de guerre à transiter par le canal en direction du sud avant sa fermeture lors de l'invasion de l'Égypte. Le navire était alors en service avec la Force du Moyen-Orient jusqu'à ce qu'il rentre chez lui en passant par le Pakistan, l'Inde, l'Afrique de l'Est, le Cap de Bonne-Espérance et le Brésil. Roberts est arrivé à Newport le 14 mars 1957. À l'exception d'une croisière d'aspirants à Rio de Janeiro, Samuel B. Roberts est resté près de Newport jusqu'à la mi-septembre. Il a ensuite participé à des exercices de l'OTAN au large de l'Europe du Nord et est retourné aux États-Unis le 22 octobre 1957. En mars 1958, après une révision de trois mois, le destroyer s'est déplacé dans les Caraïbes pour une formation de recyclage. En mai, les exercices ont été interrompus. Roberts s'est déployé à la hâte au Venezuela et s'est préparé à évacuer les ressortissants américains à la suite des violences survenues lors de la visite du vice-président Nixon en Amérique du Sud. Le 15, cependant, la situation était sous contrôle. Roberts fut soulagé et retourna à Newport. Deux mois plus tard, il reçut l'ordre de se rendre à Morehead City, en Caroline du Nord, pour rejoindre des unités amphibies transportant des renforts de Marines en Méditerranée pendant la crise libanaise. Le 25 juillet, les renforts n'étaient plus nécessaires. Roberts, avec son escadron, Destroyer Squadron 10, a escorté les unités amphibies jusqu'à Porto Rico, d'où les destroyers ont continué vers la Méditerranée. Arrivé le 10 août, Roberts a navigué au large des côtes libanaises du 17 au 25 août et de nouveau du 2 au 20 septembre pour fournir un appui-feu aux troupes sur la plage si cela s'avérait nécessaire. Le 17 septembre, elle a transité le Canal de Suez, de là a procédé au Golfe Persique, où elle est restée en octobre. Le 19 octobre, elle retransmet le canal. Le 4 novembre, elle a laissé Gibraltar derrière elle et, le 13 novembre, elle est revenue aux États-Unis. Roberts a opéré sans interruption dans l'Atlantique ouest jusqu'au 15 juin 1959 quand elle a navigué de Newport pour le fleuve Saint-Laurent pour participer à l'opération "Inland Seas », l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent. Après des cérémonies officielles auxquelles assistent la reine Elizabeth et le président Eisenhower, Roberts transite par la voie maritime et traverse les lacs Ontario et Érié pour arriver à Detroit, Michigan, le 3 juillet. Le 20 juillet, le Roberts entre dans le lac Michigan avec la première division de destroyers à traverser les cinq Grands Lacs. Le 27 juillet, Roberts s'est dirigé de nouveau vers l'Atlantique et est arrivé à Newport le 12 septembre. Après d'autres activités sur la côte est des États-Unis, Roberts a rejoint la 6e Flotte en Méditerranée le 31 mars 1960, restant jusqu'au 29 mai. Elle a ensuite traversé le canal de Suez pour rejoindre la Force du Moyen-Orient. Elle a été relevée des devoirs du Moyen-Orient le 30 juin et a rejoint la 6ème Flotte en Méditerranée. Le 15 octobre, Roberts est retourné à Newport.Passant la majeure partie de 1961 à subir une révision FRAM (réhabilitation et modernisation de la flotte) dans le chantier naval de Philadelphie, Roberts est retourné à Newport le 26 février 1962 et est resté dans l'Atlantique Ouest pour le reste de 1962 et la plupart de 1963. Pendant l'avril et le juin de la dernière année, elle a opéré de la côte du nord de la Nouvelle-Angleterre à la recherche du sous-marin manquant, le Batteur (SSN-593). En octobre 1963, Roberts a repris des opérations d'outre-mer ; et, pour les deux années suivantes, alterné entre le devoir dans l'Atlantique de l'Ouest et les tournées avec la 6ème Flotte. À l'automne 1965, cependant, il s'est dirigé vers le sud, a traversé le canal de Panama et s'est déplacé dans le Pacifique occidental pour rejoindre la 7e flotte. Elle a opéré principalement dans les eaux vietnamiennes et philippines jusqu'au 19 février 1966, puis a fumé pour la maison via le Canal de Suez et la Méditerranée. De retour à Newport, R.I., le 8 avril, elle a navigué dans l'Atlantique et les Caraïbes jusqu'à son déploiement en Méditerranée à nouveau le 8 décembre. Samuel B. Roberts est revenu à Newport le 20 mars. Elle est restée dans les eaux de l'Atlantique et des Caraïbes à partir de ce moment-là jusqu'au 10 janvier 1968 quand elle a navigué sur un autre tour de devoir méditerranéen, en revenant à Newport le 17 mai. Le reste de l'année a été consacré aux opérations de l'Atlantique. Elle a continué à opérer dans l'Atlantique et les Caraïbes pendant 1969 jusqu'au déploiement à la 6ème Flotte dans la Méditerranée le 22 novembre. Elle a fumé dans la Mer Noire du 9 au 12 décembre et est revenue à Newport le 22 mai 1970. En conséquence, le 2 novembre, elle a été désarmée et son nom a été rayé de la liste Marine. Elle a ensuite rejoint la flotte inactive à Philadelphie en Pennsylvanie, où elle est restée jusqu'à ce qu'elle coule comme cible le 14 novembre 1971.


Une dame spéciale

Ce qui suit a été lu par Ken Giardina à l'USS Samuel B. Roberts Shipmates Association
Réunion à Newport RI le 5 octobre 2017.

À la fin de l'automne, le 22 novembre 1969, à seulement 43 jours d'il y a 48 ans aujourd'hui,
L'USS Samuel B. Roberts, affectueusement appelé par les marins qui ont navigué sur elle sous le nom de "Steaming Sammy B", a quitté Newport RI pour ce qui serait sa
la dernière fois, en route avec la plupart des DesRon 24 pour la Méditerranée. A son retour
en mai 1970 d'une croisière avec de nombreux problèmes graves, il était évident qu'elle avait payé un prix élevé. Dans les mois à venir après ses 30
jour d'arrêt, il y avait un calendrier chargé d'inspections de routine normales.
Les inspecteurs sont montés à bord et la plupart d'entre eux sont passés avec brio mais malheureusement pas tous. Après avoir inspecté le pont inférieur, il a été déterminé qu'il était trop malade pour être réparé, trop épuisé par son devoir pour être réparé et qu'il a été jugé inapte à servir dans la flotte et
Le 2 novembre 1970, il est rayé de la liste de la Marine. Rien n'est pire que de tuer un bon navire de combat, en particulier une boîte de conserve. Le barreur Samuel B.
Roberts est mort en sauvant les autres, le premier navire nommé en son honneur est mort au combat
et sauvant d'innombrables marines et marins, mais le DD-823 est mort parce qu'il
lui a tout donné, encore et encore.

Elle était fatiguée, vieille, épuisée et ne pouvait plus faire ce qu'elle
était censé faire, mais l'avait fait tant de fois. Elle n'était pas la plus vieille boîte de conserve
en CruDesLant ou CruDesPac en termes d'âge, mais elle était en termes
de ce qu'elle avait fait. C'est le contre-amiral Jocko Clark qui a dit un jour dans
les Mariannes, le 8 juillet 1944 « Bravo, destroyers. Vous livrez toujours la marchandise.
Alors à vous son équipage :
Nous sommes des vieillards maintenant, nous les marins de l'USS Samuel B. Roberts (DD-823).
La vie d'un fier destroyer de classe Gearing qui a commencé en 1945, lorsque la paix
était juste en train de s'installer partout, et l'Amérique était
une nation fière, et cela s'est terminé 26 ans plus tard
qu'il y a 45 ans, le 14 novembre 1971 après une
longue et fière période de service. Elle a servi en paix
à travers le monde, en conflit pendant le froid
guerre, crise des missiles cubains et Vietnam. Nous tous
qui a servi à son bord, à l'exception d'un
quelques-uns qui l'ont mis dans des boules à mites lors de son dernier
voyage étaient encore des hommes relativement jeunes lorsqu'elle
est mort, avant que nous soyons assez vieux pour apprécier sa beauté. En tant que jeunes à bord de cette boîte de conserve, nous
l'a maudite et aimée et a toujours couru vers le rivage
à chaque occasion. Maintenant, comme de vieux marins
à travers les âges, nous regardons le navire de guerre de
notre jeunesse, sans raison particulière, sauf pour se souvenir de ce que nous choisissons de voir comme de grands moments.
Nous sommes plus âgés et plus sages maintenant, et nous rappelons
nous-mêmes que l'époque où nous étions jeunes n'était pas nécessairement
le meilleur, ou même mieux que d'autres fois, ils semblent seulement être.
Nous n'oublierons jamais nos jours à bord de l'USS Samuel B. Roberts
Tout au long de ses 26 années, nous, les marins du Roberts, avons veillé

Alors que certains d'entre nous étaient dans nos couchettes la nuit, l'un d'entre nous a fait le guet
Alors que certains d'entre nous étaient à l'école pour apprendre notre métier
Un matelot montait le guet.
Oui. Même avant, quand certains d'entre nous étaient des enfants, jouant sans soucis et librement
Il y avait un matelot qui montait le quart.
Dans ces années où l'on voyait des nuages ​​de guerre
brassant à l'horizon de l'histoire, un matelot a fait le guet
Plusieurs fois, nous jetions les yeux à terre et voyions notre famille se tenir là,
Besoin de nos conseils et de notre aide,
Besoin de cette main pour tenir pendant ces moments difficiles
Nous, les camarades de bord, montions la garde.
Nous avons tenu cette montre pendant 26 ans
Nous avons fait le guet pour que, notre famille, nos amis
Nos compatriotes pouvaient dormir profondément en sécurité, sachant chaque nuit qu'un marin montait la garde.
Aujourd'hui mes camarades de bord à cette probablement notre dernière réunion dans sa maison
port, je me tiens devant toi et dis "Notre montre est soulagée"
Et souvenons-nous toujours de ces camarades sur
leur dernière permission, qui maintenant nous attendent en attente.
Pour un marin de Tin-Can, son seul désir est d'être sur un
pont roulant en bleu marine partout en mer. Notre navire est parti comme nous devons partir
un jour, où les souvenirs et les navires ne courent pas pour se mettre en route.
Et j'aime que vous ayez eu la chance d'avoir monté la garde sur l'USS Samuel B. Roberts DD-823. Il faut souligner qu'avec les États-Unis
Marine, seuls les bons vivent pour toujours. Le 823 était le deuxième de trois
navires, de porter le nom de Samuel B. Roberts, et avec un peu de chance un
le quatrième chevauchera les mers. Si vous cherchez, il n'y a pas
de nombreux navires dont les noms sont utilisés depuis trois générations.

Pour citer ce qui suit de la rétrospective écrite de façon émouvante
par Don Eagle pour la fin du montage de nos Muster Books’. Don a écrit :
«Elle était une participante volontaire dans notre jeunesse. Elle
nous a emmenés dans des ports rares et exotiques pour voir et jouer, elle nous a emmenés à la mer pour assister à la beauté d'un coucher de soleil coloré, nous a montré la Croix du Sud de
étoiles, et la magnificence de la création de Dieu, et
elle nous a appris le respect, le patriotisme et l'interdépendance
de travailler avec les autres. Elle vit, non pas matériellement, mais dans le
les cœurs et les souvenirs de tous les jeunes hommes qui lui ont donné la vie.

Pour nous, elle fera à jamais partie de nos vies. A , elle nous confie son héritage. « Pour paraphraser John F. Kennedy,
Tout homme à qui l'on peut demander en ce siècle ce qu'il a fait pour que sa vie en vaille la peine...
il peut répondre avec beaucoup de fierté et de satisfaction, en disant
« J'ai servi dans la marine des États-Unis » », et vous pouvez ajouter à cela :
J'ai servi à bord du destroyer Samuel B. Roberts DD-823"
En terminant, je voudrais lire un extrait d'un poème écrit
par MMC Joseph Early, USN (Ret) intitulé "A Tin Can Sailor" "Quand son navire part et entre en danger
Il déclarera avec fierté que je gagne juste mon salaire.

Puis des années plus tard dans la vie civile
Il s'installera avec une charmante épouse.
Alors qu'à son chevet et à genoux
il priera pour ceux qui se sont perdus en mer.
Après avoir dérivé dans un rêve profond
Il est de retour à bord du navire et fait monter la vapeur.
Son esprit s'attarde souvent sur d'anciens camarades de bord
Chérir ses années avec ces réprouvés.
Lors des réunions de navires, il est le premier à arriver
avec ses histoires de mer, le passé prend vie
Et le lien qui s'est formé alors qu'une partie de l'équipage
Devient encore plus fort avec leur passé à l'examen.
Ce même lien qu'ils partagent que personne ne peut rompre,
Tous les marins de boîtes de conserve sont des compagnons de bord pour toujours.

Lu par Ken Giardina à la USS Samuel B. Roberts Shipmates Association
Réunion à Newport RI le 5 octobre 2017


Contenu

Après un entraînement au shakedown au large de Guantanamo Bay en février 1947, Samuel B. Roberts rejoint la flotte de l'Atlantique. Le navire a participé aux manœuvres de la flotte de l'Atlantique avant de se diriger vers la Méditerranée en janvier 1948. De retour aux États-Unis en juin, le destroyer a commencé une autre année d'opérations le long de la côte est des États-Unis. Une deuxième tournée de service à l'étranger a emmené le navire vers le nord de l'Europe de mai à septembre 1949.

Roberts a participé aux opérations de l'Atlantique ouest jusqu'en mars 1950, lorsque le navire a navigué vers la Méditerranée pour rejoindre la 6e flotte jusqu'en octobre. Après des opérations dans l'Atlantique Ouest et les Caraïbes, le Roberts est devenu en route pour l'Ecosse le 10 septembre 1952 pour rejoindre les forces de l'OTAN dans " l'Opération Mainbrace ", avant de procéder à la Méditerranée pour rejoindre la 6ème Flotte. Deux mois plus tard, en novembre, le navire est revenu en service au large de l'Europe du Nord et a finalement appareillé pour les États-Unis, arrivant à Newport le 29 janvier 1953.


USS Samuel B. Roberts (DD 823)

Cmdr. Paul Rinn, le premier commandant du troisième USS Samuel B. Roberts (FFG 58), croyait au pouvoir de l'héritage naval d'inspirer un équipage et a insisté pour que ses marins connaissent les précédents navires de guerre de la marine américaine qui portent ce nom.

Le second était l'USS Samuel B. Roberts (DD 823), un destroyer de classe Gearing. Mis en service en 1946, le DD 823 a été surnommé le "Steaming Sammy B" par son équipe de travail acharnée. Comme un Forrest Gump naval, le second Roberts a participé à de nombreux grands événements de la Marine dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale : le blocus des missiles cubains, l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent, le sommet européen du président Eisenhower de 1955, les premières frappes aériennes d'un porte-avions à propulsion nucléaire, l'enquête sur le naufrage du sous-marin d'attaque USS Thresher, les sorties de liberté de navigation dans la mer Noire, et plus encore.

DD 823 a servi la nation pendant près de 35 ans. Le navire a été désarmé en 1970 et a coulé l'année suivante comme cible d'entraînement en eau profonde au large de Porto Rico.


SAMUEL B ROBERTS DD 823

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Destructeur de classe Gearing
    Quille posée le 27 juin 1945 - Lancé le 30 novembre 1945

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.

Type de cachet de la poste
---
Texte de la barre de tueur

Premier jour de service postal

Journée des Forces armées, cachet par Spaulding

Les autres informations

HOMONYME - Barreur Samuel Booker Roberts, Jr., USN (12 mai 1921 - 27 septembre 1942)
Tué à la bataille de Guadalcanal
Tôt le matin du 27 septembre 1942, Roberts s'est porté volontaire pour une mission de sauvetage afin de sauver une unité de Marines de la taille d'une entreprise qui avait été encerclée par une force japonaise plus importante. Le groupe de sauvetage de plusieurs bateaux Higgins a été pris sous un feu nourri et était dangereusement proche de l'échec. Roberts s'est porté volontaire pour distraire les forces japonaises en guidant son bateau directement devant leurs lignes, tirant leur feu. Cet acte de leurre a été exécuté efficacement jusqu'à ce que tous les Marines aient été évacués. Cependant, alors qu'il était sur le point de se retirer de la portée des canons japonais, le bateau de Roberts a été touché et il a été mortellement blessé. Ses compagnons de bateau l'ont ramené à la base et il a été transporté sur un vol d'évacuation médicale, mais est décédé le lendemain.
Roberts a reçu la Navy Cross pour sa bravoure face aux tirs ennemis.

Trois navires de l'US Navy ont été nommés en son honneur USS Samuel B Roberts DE-413, USS Samuel B Roberts DD-823 et
USS Samuel B Roberts FFG-58.

Si vous avez des images ou des informations à ajouter à cette page, contactez le conservateur ou modifiez cette page vous-même et ajoutez-la. Voir Modification des pages de navire pour des informations détaillées sur la modification de cette page.


DD-823 (Samuel B. Roberts II)

DD-823 (Samuel B. Roberts II) (DD-823 : dp. 2425 l. 390𔄀″ n. 40󈧎” dr. 18𔄀″ s. 35 k. cpl. 345 a. 6 5″, 12 40mm., 10 21″ tt., 6 dcp., 2 dct.cl. Gearing)

Le deuxième Samuel B. Roberts (DD-823) a été établi le 27 juin 1945 par la Consolidated Steel Corp. Orange, Texas lancé le 30 novembre 1945, parrainé par Mme Samuel B. Roberts, et mis en service le 22 décembre 1946, Comdr . C. T. Doss aux commandes.

Après un entraînement au shakedown au large de Guantanamo Bay en février 1947, Samuel B. Roberts a rejoint la flotte de l'Atlantique. Il a participé aux manœuvres de la flotte de l'Atlantique avant de se diriger vers la Méditerranée en janvier 1948. De retour aux États-Unis en juin, il a commencé une autre année d'opérations le long de la côte est des États-Unis. Elle a ensuite effectué son deuxième tour de service à l'étranger, visitant l'Europe du Nord de mai à septembre 1949. Roberts a ensuite participé aux opérations de l'Atlantique occidental jusqu'en mars 1950 lorsqu'elle est retournée en Méditerranée pour rejoindre la 6e Flotte. Il est retourné aux États-Unis en octobre 1950. Après d'autres opérations dans l'Atlantique Ouest et les Caraïbes, il est parti pour l'Écosse le 10 septembre 1952 pour rejoindre les forces de l'OTAN dans l'opération « Mainbrace », avant de se rendre en Méditerranée pour rejoindre la 6e flotte. Deux mois plus tard, en novembre, il est revenu pour un nouveau service au large de l'Europe du Nord et a finalement navigué pour les États-Unis, arrivant à Newport le 29 janvier 1953.

Samuel B. Roberts a opéré dans l'Atlantique et les Caraïbes du début de 1953 jusqu'au 3 août 1954, date à laquelle il s'est dirigé vers le Pacifique occidental, via le canal de Panama, pour commencer une croisière autour du monde. Elle a passé cinq mois dans les eaux autour du Japon et des Philippines, puis a traversé l'océan Indien et le canal de Suez, arrivant à la maison le 14 mars 1955. Le reste de 1955 a été consacré aux opérations locales à l'exception d'un voyage ordonné à la hâte dans Juillet à un poste de secours au large du Groenland pendant le vol du président Eisenhower à Genève.

Les opérations de l'Atlantique Ouest au début de 1956 ont cédé la place au service à l'étranger lorsque Roberts a de nouveau rejoint la 6e flotte en Méditerranée le 27 septembre. Le 25 octobre, Roberts a levé l'ancre pour le golfe Persique et le devoir avec la Force du Moyen-Orient. Elle a transité par le canal de Suez dans la nuit du 27 au 28 octobre, le dernier navire de guerre à transiter par le canal en direction du sud avant sa fermeture lors de l'invasion de l'Égypte. Le navire était alors en service avec la Force du Moyen-Orient jusqu'à ce qu'il rentre chez lui en passant par le Pakistan, l'Inde, l'Afrique de l'Est, le Cap de Bonne-Espérance et le Brésil. Roberts est arrivé à Newport le 14 mars 1957.

À l'exception d'une croisière d'aspirants à Rio de Janeiro, Samuel B. Roberts est resté près de Newport jusqu'à la mi-septembre. Elle participe ensuite aux exercices de l'OTAN au large de l'Europe du Nord et retourne aux États-Unis le 22 octobre 1957.

En mars 1958, après une révision de trois mois, le destroyer s'est rendu dans les Caraïbes pour une formation de recyclage. En mai, les exercices ont été interrompus. Roberts s'est déployé à la hâte au Venezuela et s'est préparé à évacuer les ressortissants américains à la suite des violences survenues lors de la visite du vice-président Nixon en Amérique du Sud. Le 15, cependant, la situation était sous contrôle. Roberts fut soulagé et retourna à Newport. Deux mois plus tard, il reçut l'ordre de se rendre à Morehead City, en Caroline du Nord, pour rejoindre des unités amphibies transportant des renforts de Marines en Méditerranée pendant la crise libanaise. Le 25 juillet, les renforts n'étaient plus nécessaires. Roberts, avec son escadron, Destroyer Squadron 10, a escorté les unités amphibies à Porto Rico, d'où les destroyers ont continué vers la Méditerranée.

Arrivé le 10 août, le Roberts croise au large des côtes libanaises du 17 au 25 août et de nouveau du 2 au 20 septembre pour fournir un appui-feu aux troupes sur la plage si cela s'avère nécessaire. Le 17 septembre, elle a transité le Canal de Suez, de là a procédé au Golfe Persique, où elle est restée en octobre. Le 19 octobre, elle re transita par le canal. Le 4 novembre, elle a laissé Gibraltar derrière elle et, le 13 novembre, elle est revenue aux États-Unis.

Le Roberts a opéré sans interruption dans l'Atlantique Ouest jusqu'au 15 juin 1959, date à laquelle il a quitté Newport pour le fleuve Saint-Laurent afin de participer à l'opération « Inland Seas », l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent. Après des cérémonies officielles auxquelles assistent la reine Elizabeth et le président Eisenhower, Roberts transite par la voie maritime et traverse les lacs Ontario et Érié pour arriver à Detroit, Michigan, le 3 juillet. Le 20 juillet, le Roberts entre dans le lac Michigan avec la première division de destroyers à traverser les cinq Grands Lacs. Le 27 juillet, Roberts s'est dirigé de nouveau vers l'Atlantique et est arrivé à Newport le 12 septembre.

Après d'autres activités sur la côte est des États-Unis, le Roberts rejoint la 6e flotte en Méditerranée le 31 mars 1960, restant jusqu'au 29 mai. Elle a ensuite traversé le canal de Suez pour rejoindre la Force du Moyen-Orient. Elle a été relevée des devoirs du Moyen-Orient le 30 juin et a rejoint la 6ème Flotte en Méditerranée. Le 15 octobre, Roberts retourne à Newport.

Passant la majeure partie de 1961 à subir une révision FRAM (réhabilitation et modernisation de la flotte) dans le chantier naval de Philadelphie, Roberts est retourné à Newport le 26 février 1962 et est resté dans l'Atlantique Ouest pour le reste de 1962 et la majeure partie de 1963. En avril et juin de la l'année dernière, elle a opéré au large de la côte nord de la Nouvelle-Angleterre à la recherche du sous-marin manquant, le Thresher (SSN-593).

En octobre 1963, Roberts reprit ses opérations à l'étranger et, pendant les deux années suivantes, alterna entre le service dans l'Atlantique ouest et les tournées avec la 6e flotte. À l'automne 1965, cependant, il s'est dirigé vers le sud, a traversé le canal de Panama et s'est déplacé dans le Pacifique occidental pour rejoindre la 7e Flotte. Elle a opéré principalement dans les eaux vietnamiennes et philippines jusqu'au 19 février 1966, puis a fumé pour la maison via le Canal de Suez et la Méditerranée. De retour à Newport, R.I., le 8 avril, elle a navigué dans l'Atlantique et les Caraïbes jusqu'à se déployer à nouveau en Méditerranée le 8 décembre.

Samuel B. Roberts est revenu à Newport le 20 mars. Elle est restée dans les eaux de l'Atlantique et des Caraïbes à partir de ce moment-là jusqu'au 10 janvier 1968 quand elle a navigué sur un autre tour de devoir méditerranéen, en revenant à Newport le 17 mai. Le reste de l'année a été consacré aux opérations de l'Atlantique. Elle a continué à opérer dans l'Atlantique et les Caraïbes pendant 1969 jusqu'au déploiement à la 6ème Flotte dans la Méditerranée le 22 novembre. Elle a fumé dans la mer Noire du 9 au 12 décembre et est revenue à Newport le 22 mai 1970.

En août 1970, Samuel B. Roberts a subi une inspection et une enquête, l'équipe d'inspection a déterminé qu'elle était inapte au service naval. En conséquence, le 2 novembre, elle a été désarmée et son nom a été rayé de la liste Marine. Elle a ensuite rejoint la flotte inactive à Philadelphie en Pennsylvanie, où elle est restée jusqu'à ce qu'elle coule comme cible le 14 novembre 1971.


Robert W. Fickett, KIA

La production de ce site Web a mis en lumière des incohérences dans les noms des hommes à bord. Un de ces cas est celui de Robert Fickett, tué au combat lors de la bataille de Samar. Le nom de Bob Fickett a été indiqué par erreur comme Pickett par une source.

Le camarade de bord Don Young a dissipé la confusion dans une note à Dick Rohde en février 1999 :

Queue:

J'ai reçu ma newsletter aujourd'hui et en lisant le nom de Robert W. Fickett, j'ai su que je devais vous écrire tout de suite. Son nom est Robert W. Fickett et il était de Brewer, Maine.

Quand je suis retourné dans le Maine en congé, j'ai contacté ses parents par téléphone et leur ai parlé de Bob. Il est mort sur le radeau que le Cmdr. Copeland était sur donc je ne connaissais pas tous les détails. Je me suis renseigné sur le chemin du retour aux États-Unis et on m'a dit qu'il était très gravement blessé et qu'il est décédé le premier ou le deuxième jour.

Pendant que j'étais en congé, la petite amie de Bob est venue me rendre visite pendant deux jours et est restée chez mes parents. Lui et moi étions assez proches sur le navire et sommes allés en liberté à quelques reprises. J'ai souvent écrit et reçu des lettres de sa petite amie quand j'étais sur l'USS Pine Island AV12. Elle m'a envoyé une photo de Bob que j'ai sauvegardée et je joins une copie à cette lettre.

C'était une belle newsletter et j'assisterai à la réunion à San Diego et j'espère avec ma femme et au moins deux de mes fils.

Meilleurs vœux,

enfiler


Contenu

Samuel B. Roberts a effectué une croisière d'essai au large des Bermudes du 21 mai au 19 juin. Après avoir passé du temps à Boston Navy Yard, son arbre d'hélice bâbord a heurté une grande baleine à 150 & 160 nmi (280 & 160 km 170 & 160 mi) au large des côtes du Maine alors qu'elle naviguait vers l'Europe. Cela a endommagé son arbre d'hélice et retardé son déploiement. Suite à des réparations et repeintures à Norfolk, Virginie, Roberts est parti le 22 juillet en passant par le canal de Panama le 27 juillet. Elle a rejoint la Flotte Pacifique à Pearl Harbor le 10 août.

Samuel B. Roberts a conduit des exercices d'entraînement autour des îles Hawaï, puis a fumé le 21 août avec un convoi qui a atteint l'atoll d'Eniwetok le 30 août. Le 2 septembre, Roberts retourna à Pearl Harbor et y arriva avec un convoi le 10 septembre. Suite à un entraînement supplémentaire, l'escorte de destroyers est devenue en route le 21 septembre, a escorté un convoi à Eniwetok et est arrivée le 30 septembre. Roberts s'est ensuite rendu à l'île Manus dans les îles de l'Amirauté du Pacifique sud-ouest, puis a rejoint l'unité de tâche 77.4.3, surnommée « Taffy 3 ». De là, il a fumé jusqu'à la région du golfe de Leyte au large des Philippines orientales, et à son arrivée, il a commencé ses opérations avec le groupe de soutien aérien du Nord au large de l'île de Samar.

La bataille de Samar[modifier | modifier la source]

Peu après l'aube du 25 octobre, Samuel B. Roberts protégeait les petits transporteurs d'escorte de Taffy 3. Ceux-ci servaient de bases pour les petits bombardiers et les chasseurs qui soutenaient l'assaut de l'armée. Ces navires de guerre naviguaient au large de la côte est de Samar lorsque la Force centrale japonaise – une force opérationnelle de 23 navires sous le commandement du vice-amiral Takeo Kurita – est soudainement apparue à l'horizon et a ouvert le feu. A 07h35, Roberts se tourna et se dirigea vers la bataille. Elle chargea vers le croiseur lourd Chōkai. Le commandant, Copeland, a annoncé "Nous effectuons une course de torpilles. Le résultat est douteux, mais nous ferons notre devoir." Avec de la fumée comme couverture, Roberts à la vapeur à moins de 2,5 nmi (4,6 km 2,9 mi) de Chōkai, venant sous le feu des canons avant de 8 & 160 pouces (203,2 & 160 mm) du croiseur.

Roberts s'était rapprochée si près que les canons ennemis ne pouvaient pas enfoncer suffisamment pour la frapper [ citation requise ] et ​​les obus passant simplement au-dessus. Beaucoup ont frappé le transporteur Baie des Gambier. Une fois à portée des torpilles, elle lança ses trois torpilles Mark 15. Un a explosé Chōkai l'arc de '. Les marins américains ont acclamé « qu'une façon Whitey, nous les avons frappés » comme s'il s'agissait d'un jeu de balle, car les obus arrivaient toujours. Roberts puis se sont battus avec les navires japonais pendant une heure supplémentaire, tirant plus de six cents obus de 5 & 160 pouces (127,0 & 160 mm) et tout en manœuvrant à très courte distance, mutilant Chōkai la superstructure de ' avec ses canons anti-aériens de 40 mm et 20 mm. [ citation requise ] À 08h51, les Japonais ont décroché deux coups, dont le second a endommagé le canon arrière de 5 pouces. Ce canon endommagé a subi une explosion de culasse peu de temps après qui a tué et blessé plusieurs membres d'équipage. Avec son canon restant de 5 & 160 pouces (127,0 & 160 mm), Roberts mettre le pont du croiseur lourd Chikuma en feu et détruit la tourelle "Number Three", avant d'être touché par trois obus de 14 & 160 pouces (355,6 & 160 mm) du cuirassé Kongō. Les obus ont creusé un trou de 12,2 et 160 m de long et 3,0 m de large à bâbord de la salle des machines arrière.

Le Gunner's Mate de troisième classe Paul H. Carr était responsable du support de canon arrière de 5 & 160 pouces (127,0 & 160 mm), qui avait tiré la quasi-totalité de ses 325 cartouches stockées en 35 minutes avant une explosion de culasse. Carr a été retrouvé mourant à son poste d'une grave blessure intestinale, implorant de l'aide pour charger le dernier tour qu'il tenait dans la culasse. Il avait marqué un grand nombre de coups sûrs sur le croiseur lourd Chokai, également coulé ce jour-là. Lorsque le projectile lui a été retiré, il a été retrouvé plus tard, le tenant, essayant de le charger. Il a reçu une Silver Star et une frégate lance-missiles a ensuite été nommée en son honneur. Α] L'USS Copeland (FFG-25) et Samuel B. Roberts (FFG-58) des frégates lance-missiles ont également été nommées en l'honneur du navire et de son capitaine. A 09h35, l'ordre est donné d'abandonner le navire. Il coule 30 minutes plus tard, avec 90 de ses marins.

Les 120 survivants de l'équipage se sont accrochés à trois radeaux de sauvetage pendant 50 heures avant d'être secourus. Pendant la bataille, Samuel B. Roberts — conçu pour 23-24 kn (43-44 km/h 26-28 mph) — atteint 28,7 kn (53,2 km/h 33,0 mph) en détournant toute la vapeur disponible vers les turbines jumelles du navire .

Samuel B. Roberts a été rayé du registre des navires de la marine le 27 novembre 1944.


89 réflexions sur & ldquo sur le navire & rdquo

Bonjour, je voulais juste vous faire savoir que M. Adred Lenoir, le dernier survivant vivant de l'USS Samuel B Roberts DE413 aura 97 ans le 9 novembre 2020 ! Il va très bien et reçoit déjà beaucoup de cartes d'anniversaire et de vœux ! J'adorerais que certains d'entre vous lui envoient un mot pour rendre son anniversaire encore plus spécial. Il a reçu 6 cartes ce week-end, et 15 cartes de plus aujourd'hui !
Notre adresse est : 1750 County Road 461 Clanton, AL 35046

La bataille de Samar est l'une des plus belles heures de l'histoire de tout groupe de combattants. Il y avait des marins et des pilotes de la marine américaine incroyablement courageux sur ces navires et ces avions. L'un des quatre frères de mon père, George Ulickas, était un compagnon machiniste sur le Samuel B. Roberts et il a été tué ce jour-là.
Notre famille a toujours pensé qu'il avait dû être tué par l'un des coups directs reçus par le navire, car il était un excellent nageur. D'après ce que je sais des compagnons machinistes, la plupart étaient probablement dans la salle des machines pendant la bataille. Et d'après les différents livres sur le sujet, on sait que la salle des machines a été touchée directement par un gros obus, donc je suppose que cela correspond.
Mon père est rentré d'avoir servi dans l'armée en Europe, et je suis né peu de temps après. Mes parents m'ont nommé George, du nom de mon oncle.
Si quelqu'un a des informations sur mon oncle, j'aimerais avoir de vos nouvelles.

A M. Jack Yusen S2, USS Samuel Roberts DE 413-survivant : Vous êtes à la maison maintenant, mon ami. Dieu est avec toi. Dites bonjour à tous vos coéquipiers pour moi. Vous êtes tous des hommes honorables. Repose en paix.

Je connaissais Harold “Whitey” Wieners. J'ai travaillé avec lui dans un théâtre du New Jersey, il y a environ 18 ans. He was a good man, and i’m honored to be able to say he was my friend. I was overseas when he died, so i missed his funeral. i still feel kinda bad about that.

Norms Jean Bingaman
My husband’s Brother Richard Bingaman was on the USS Sammyy B ROBERTS DE 413 and was Lost at Sea in the Battle of Leyte Gulf as we’re many others.
My husband Bob and I were so honored to be a member of the USS Sammyy B Roberts Association it have my husband closure to meet so many of Dick’s shipmates.
My Bob went to heaven October 28 2015 but I want the Association to know how proud we both were to know all of the Survivor’s.
God Bless All
So proud of all the men on the USS SAMMY B ROBERTS DE413 May you all be Blessed
Thanks so much
Mrs Robert Bingamnn

Hi Mr Adred Lenoir is the sole survivor still living today. He lives with my husband and I. His 95th Birthday will be on Nov 9, 2018 if any of you would like to mail him or email him a note. My email address is
[email protected]
We would love for someone from the Navy to come to his party which will be on Saturday 11/3.
Mr Lenoir was a Fireman 2/c

If Mr. Lenoir is still with us, I would like to wish him a Happy Birthday. He served with my uncle, Tom Stevenson on the Samuel B Roberts. God Bless him.
Meilleures salutations,
Ken Stevenson

Richard a Bingaman is my uncle & my namesake….(his brother) my father passed on October 28 I never put 2&2 together until I realized that the 25th was the date the samual b Roberts was sunk. My dad fought to not pass on the the same date as his brother. He passed the 28th.

We have all of dicks medals and will always cherish them and make me feel proud!

Any survivors remember Joe khourey, he was my father. He was killed when I was 3 yrs.old.was he a good shipmate I would love to know what kind of man he was.g-mail Mikar. 1519 @ gmail.com.

Rudy was my uncle and no he is no longer living. He died about 30 years ago but I have a whole box of his papers

My 2nd cousin Ralph Decubellis served on the Roberts and was KIA on that fatefull day off samar island oct 25 1944 ..i never knew him and in fact his death was really never historically documented . His highschool , gulf high, in port richey fla listed him as kia at saipan 45. So he was lost so to speak historically .we ultimately found him on the roll call lists of the sammy b . We knew he had served on the sammy. The bravest sailors in the NAVY.God bless them all. PHILLIP DECUBELLIS

Where did you find the roll call my dad was stay in the for 3 days I don’t no what shìp

Hello i found a list of the roll call at navy archives ..if i had your email i could send you a copy ..phil

You may be very proud of him. Tell his story, the story of the Battle Off Samar where a handful of Destroyers went full on John Paul Jones on an enemy naval force larger and more powerful in every way. Nowhere in Naval history is there a battle like this.

The story of the USS Samuel B. Roberts (DE-413) and the Last Stand of the Tin Can Sailors have made a indelible impact on my life their sacrifice will not be forgotten.

To some generations come terrible responsibilities that others cannot fathom. These brave souls were such men. Their actions and sufferings belong to us all. God Bless you splendid souls.

My dad landed on Leyte (32nd infantry) a few days after the invasion. He was likely protected by the brave sailors,of the Samuel B. Roberts.

Sad to annouce that my grandfather Albert Rosner passed away yesterday

Coxswain John Conway was my sister in law’s father. She was a sponsor for the “Survivors” when they came to Albany, NY to see the USS Slater DE 766. she is Patricia Conway Hedgeman. Regretfully I missed this event. She told me her father was one of the survivors so I purchased the Book “Spirit of the Sammy B.” What a brave crew the “Sammy B” had. I later became a member of the “Sammy B Survivors.” This brave men are in my prayers forever. While reading the book I learned Mr. Conway was later assigned to a new ship. The USS Littlerock, Cleveland Class Light Cruiser. Some years later I was a member of ships company aboard the “Littlerock”

My grandfather survived the sinking

From Darrell H [zwiddle1 @ gmail.com]:

I recently purchased a used book titled “Little Wolf at Leyte” with the inscription “Merry Christmas Dad Love Dany”. Not sure it is Dany, could be Dana or other so picture of inscription attached. Maybe this has sentimental value to originator and I would be willing to return. Let me know if you can make the connection to the originator.

Thankful to all who served and those who support them,
May God Bless,
Darrell H.

I have recently finished reading the last stand of the tin can sailors and this reinforced my appreciation of the selfless sacrifice that so many good people made. You have my heartfelt gratitude, yours aye from an ex Australian DE sailor

My dad was a sonarman on the Jonnie Hutchins DE360 from 1944 through the end of the war. As a child of 5 or 6 I was told the story of Gunners Mate Paul Carr and the Tin Can Sailors. The point was the price that these men paid for our freedom and that needed our utmost respect and dedication. I will never forget what has been purchased for me by these men who gave all of their tomorrows so that we could have today. My dad is now almost 91 years old with advanced dementia but still remembers his shipmates and the battles that they fought in. May God bless the members of the Greatest Generation.

I believe my father Samuel (Shiek) Lewis Serad was a crew member of one of the Taffy 3 ships. His ship was sunk during the Leyte battle and he swam and survived and was later transferred to the Rocky Mount. He went into the hospital in 1945 instead of coming come first. He died 8/7/47 from service connected illness the Navy could not determine what was wrong with him. He received numerous treatments (including mercury drips) but to no avail. I remember sitting on his lap (I was not yet 4) while he hung out the window to breathe. He received two bronze stars and all the other Pacific medals he earned. He was only 30 when he passed, leaving a wife and four small kids. I would really appreciate learning which of the Taffy 3 ships he was on. Any help with this matter would be helpful. [email protected]

I have just read of your extraordinary battle and your sacrifice made extraordinary courage of extraordinary people…bless you all….

John … I really enjoyed your book … My dad served on the De413.. your book told the personal story of the people on board not just t a recap of a naval battle. As such, I found it a the most effective depiction of something that was in the big picture a very historic event, but in the smaller context an important demonstration of ordinary men rising to the extraordinary, Thank you so much for telling a well known story in such a particular, and I hope appreciated , fashion.

Contact his daughter, Sue Hartley, in Long view, WA

My uncle Yeoman Anthony Blaszczyk served on the Samuel B. Roberts.

I’ve done some research on S2nd Class John J Paone. John liv3ed one block away from me in North Phila on 3000 N. 23rd St.
John is listed on a plaque with his name inscribed and he was KIA on October 25, 1944 . He is also listed on the Tablet of Honor Manila American Cem Ft. Bonifacio, Manila, Philippines.
I can be reached at [email protected]
Jack Yusan mentioned John during the broadcast of WWII In HD as being his very good friend and how he was killed. I do have a couple of pictures of the Tablet of Honor that was atken by my Daughter-in-law on a visit to the cemetery.

I believe my uncle was on the Roberts during the Battle of Leyte Gulf…. Ralph Natali……. does anyone know him or can confirm this

As I was reading “For Crew and Country” I realized there is a Coast Guard/Navy connection with Samuel B. Roberts, name sake of DE-413, and Petty Officer Douglas Munro, the ONLY US Coast Guard member in history to be awarded the Medal of Honor. Both men died on the same day, 27 September 1942, during the same evacuation operation of US Marines trapped on a beachhead on Guadalcanal. Both Roberts and Munro guided their Higgins Boats to protect the Marines as they were evacuated. Both men performed heroically, died from wounds suffered during this operation and have ships bearing their names to remember their sacrifice.

Does anyone know where RADM Copeland is buried? I know he died in Tacoma, WA in 1973, but my internet research has not turned up the cemetery where he is buried. I live near Tacoma and would like to visit his grave site at some point.

I was on the USS Remey, DD-688, Fletcher Class. We were dispatched to Tacloban, Leyte to help the town celebrate the 4th of July, (1954, their and our Independence Day is the same date.) Operated off of Korea and China. I just finished the book, The Last Stand of the Tin Can Sailors. Going over the Straits again in the book brought back memories. The only thing I’m sorry about is that I was 10 years too young to be there with you guys.
Best Wishes,
Norbert Tanguay

My father was a survivor from the Sammy B! He was in battle on my 2nd birthday, Oct 20 1944! My father’s name was Archie Wallace Killough. He wrote an account of the battle which is on my website. Military Pride
http://www.killoughnc.org

Is your father still alive? If so, does he recall Eugene Wagner? He was my uncle. My father was a child when Eugene was killed, and never got to meet his brother. I would love to be able to give him some information.

I served on two tin cans . The USS EVANS (DE1023) and the USS BRIDGET(DE1024). I just finished reading”FOR CREW AND COUNTRY”. The history of this ship made me feel like a wimp when I gripped about 60′ sea states, 47 degree rolls and three section watches. Thank GOD for USS Samuel B. Roberts Brave Souls

Wow. I just ran across this again. My email is [email protected] I have absolutely no information in Jackson McCaskill but would love to find out anything at all about him. @ rohdec12: my mother was Jackson’s oldest child which makes him my maternal grandfather. But, as it is, I don’t know who you are either.

John, Did you ever get a list of serviors on theUSS SAmual B Roberts. I found out my father Lewis K. Meaney had a Destroyer sunk under him but don’t know which one, he never talked abou it. any help in this matter would be appreciated. thank you R K Meaney.

Shipmate information, including wounded and killed in action, is here: http://de413.org/shipmates/

I served in USS Loeser (DE-680), a Buckley class DE, when she was a reserve training ship in Norfolk, VA back in the 60’s and later on USS Henley (DD-762) a Sumner class destroyer.

I’m now reading “For Crew and Country” about the “Sammy B”. What a ship and what a crew.

Looking for information on John Chalkley who was a crewman on the USS Samuel B. Roberts. He was in the battle for Leyte Gulf in October 1944, when the ship was sunk. He survived the sinking, but has since passed on.

I am asking for this information on behalf of my father, age 80. John was his first cousin. Do you have a physical address where dad could write to for more information?

I am a baby boomer who has always been interested in WWII as my family members served. In the 60′s I read of the USS Gambier Bay and was moved at the actions of the men and the horrors they endured. I just read The Last Stand of the Tin Can Sailors. This book brought the action to life as never before, especially to a non-swimming reluctant sailboat mate.

Thank you for revisiting your stories and making them last in your association. I hope that it has been an easing of the burden of memory to allow Americans to read in absolute awe of your men and your ships. I also hope that your meetings are enriching and beneficial.

God bless you and bring only the good memories.

With respect, and with thanks for the opportunity of allowing me to express my thanks to you for your actions person-to-person.

What happened to Steward Freddie L. Washington?

I don’t believe Freddie ever made it to a reunion. My recollection is that efforts to find him failed. I think there’s information about that in the Copeland book.

Freddie did make a reunion,the first reunion, which was in Long beach Calif.
I am certain that the only time Freddie made any of our reunions.

I, like many before, after recently reading about Taffy 3 and the “Tin Can Sailors”, can only wonder at the incredible heroic performance by a dedicated group of Americans! Your actions and the sacrifices you made, fill me with astonishment and inspiration. It has allowed later generations of Americans such as myself, to be filled with gratitude for protecting this great land of ours. Thank you so very much and may God bless.

I never get tired of the story of the Sammy B and the Taffy 3 unit sailors fighting like lions against a 23 ship task force of Imperial Navy cruisers, battleships and destroyers. Like the boxer that keeps getting up after a knockdown and keeps fighting, Taffy 3 eventually scared off Vice Admiral Takeo Kurita and his dreadnaughts (saving MacArthur’s landing force from possible destruction) .

My utmost respect to the men that gave their lives and all of those that showed uncommon valor and bravery under the most harrowing of conditions. We’ll never forget this– I’ll make sure of this by passing the history on.

This is high praise coming from an ex “bubblehead” too!

The experiences of these men indescribable with mere words. Thank you to all the men. I wish I had the autograph of at least one of these heroes!!

Oops, embarrassing. Well, second guess is the guy who didn’t go thru hazing and regretted it. ??

Who is alive today and are there still meetings? This is one of the all-time greatest stories ever told. I would like to see James Cameron make a film of this. What a movie this would make.

I read “Tin Can Sailors” and am now reading “The Spirit of Sammy B.” I am fairly convinced I was Lloyd Gurnett in my last life. While in meditation, I attended someone freezing to death in a compartment in a sunken ship.

Everyone else was dead, “burned but not by fire.” Ten years later, while dying of a brain tumor (now removed) I find this story. It fits a lot of things from my entire life, and anyway if Cameron got in his little supersub and found the Sammy B, he is going to find Lloyd in a compartment near where the boiler blew up. That much I am confident of. That he was me is more of an informed guess, but fits with me here and now.

I did find a posting where there is a film in the works, with a shooting date to start sometime in 2013.
http://www.navyhistory.org/2011/12/battle-off-samar-film/

John Helsley
USS Hoel DDG-13
BM3, 69-73

Don’t know about the movie you mention, but there is an episode in History Channel series Dogfights, Season 1, episode 08: Death of the Japanese Navy (12/29/06): The Leyte Gulf attack on Taffy 3, and the counterattack of destroyers, destroyer escorts and escort carriers against an armored main battle force in the Battle off Samar. Despite lacking suitable armament except for torpedoes, destroyers with carrier air support inflicted enough damage and confusion to send the Japanese force back without it accomplishing its primary goal. The episode also covers Operation Ten-Go, the last major Japanese naval operation in the Pacific campaign of World War II, and the sinking of the Japanese battleship Yamato.

I’m currently listening to Hornfischer’ book Last Stand of the Tin Can Sailors, about the Battle of Samar. My father was a US Navy Lt jg in the Pacific. I believe he did repair on Navy plane.

I believe my uncle, Rudy Skau was on the Sammy B. Does anyone know him? He died many years ago but I grew up hearing the stories of the hours he spent in the water.
Thanks to all of you heros, our Country is safe today.
Blessings to you all,
Jeannie

Yes I knew Rudy. I met him early in our reunion get togethers.

I was hopeing to get some information on my grandfather mm1or2 lewis meaney he was in your task force an was told his destroyer went down out there also.I have tried to get help from the navy an the only thing we got back was that he was on the hospital ship mercy after word.thank you GMG1 scott meaney ret.

I have heard over the years about the battle and valor of the destroyers
Off samar in
ww2 and what you went threw.i dont know what to say but
THANK YOU for what you did and the courage you showed for all of us americans.i wish i could shake you hand and thank all of you.
But all i can say is god bless you and your sacrifice is and allways
Will be remembered…mike

I just finished reading “The Last of the Tin Can Sailors” and was astounded by what all you guys went through. I served in the Navy from 1963 to 1967 and was on a survey ship working up and down the coast of VietNam and had some interesting experiences, but nothing like what you guys had to face. My hat is off to you completely.

I am about 2/3 of the way through “The Last of the Tin Can Sailors”. You are right, our life aboard ship was nothing in comparison. I served for 4 years on the USS Hoel DDG-13. We NEVER forgot our brothers that passed before us. Any time that we would pass over the spot where the Hoel DD-533 was sunk, we would “all engines stop”, and remember. All the ships that were there had brave men.

Also I must note that one of my shipmates on the Hoel DDG-13 went to the last reunion just recently for the Johnston/Hoel survivors. Only a few are left now. He got me the book, and had it signed by half dozen of the remaining survivors.

Sirs…I viewed “WW2in HD” and the comments make by Jack Yusen about the Samuel B. Roberts sinking in 1944. At that time, I was a child of 2, safely at home in my mother’s arms while these brave men endured the unedurable. They went in my place. What strikes me is how many of our fellow citizens take our beautiful country for granted and have no understanding or appreciation for those who went before us to answer the call of duty. I am now 70 and often think about how fortunate we are to be Americans, to be citizens of the greatest country on earth. Not in an arrogant manner but to understand that we are truly blessed to be in America. I thank you and my grandchildren thank you. Frank A. Pelaggi, Bethlehem, PA

Your bravery and sacrafice will be remembered as long as there are sailors who put to sea and defend this great nation. I am a Tin Can Sailor from the VietNam era and can well identify with your shipmates. Thank God I never was put in the position you were but all, to a man, of those I served with were willing to put ourselves in harms way. Merci pour votre service.

To the brave crew of DE-413, I offer my thanks. You men are heroes. I was a tin can sailor and saw a little action, but nothing in the same league as what you faced. I would say that few sailors have. You stood with your captain as he set a course into the teeth of 14” guns, and turned back the enemy against impossible odds. You fought your ship beyond its capability. It’s a story that will still be told long after all of us are gone. Bien fait.

God bless all the brave men of the Sammy B (DE-413) and Taffy 3. I am a retired Chief Petty Officer having served aboard three ships, the last one USS Aylwin (FF-1081) homeported in Newport, RI, on the same pier as the newest Sammy B (FFG-58). I wish I knew then what I know now about the original Sammy B. Since then, I’ve read quite a bit on the Battle of Sumar and Taffy 3 especially “The Last Stand of the Tin Can Sailors.” This former tin can sailor thanks all of you brave men for your service. You are truly the Greatest Generation!

I too have read “the Last stand of the Tin Can Sailors” along with other numerous books and magazine articles about naval combat in WWII. I can honestly say that battle off Samar has to be one of the most heroic acts of bravery by the US Navy. The odds were incredible. I salute all the men of DE-413 and Taffy 3. I am truly thankful for their service and sacrifice. May God bless them!

I just finished reading “The Last Stand of the Tin Cab Sailors” by James Hornfischer. What can any individual say? How can anyone stand up to what the crew of the Samuel B. Roberts went through and accomplished? I never served in the armed forces and as I read the book (and others) I’ve tried to imagine the unimaginable. The terror of that battle. The courage and sacrifice of every man on board. Horrible and uplifting at the same time. Magnificent but very, very sad. These men paid a more than ultimate price for what they did. Hopefully all will have eternal peace and the thanks of a forever grateful nation.

Thank you for the comment. This webmaster recently visited amazon.com and learned that the #1 helpful positive review was from my father, Dick Rohde, who passed away in 2009. I didn’t know that he had written the review. He was always humbled by those who served and were not as fortunate as he to survive the battle.

I served on the Samuel B Roberts from May 1961 thru April of 1964. [Ed. note: presumably a reference to the Samuel B. Roberts, DD-823] Would love to hear from any shipmates who servered at this time. Roger

Shipmates,
My name is MM1(SW/AW)Dave Gayton and I am an Machinist Mate in our Navy. I take this time on the anniversary of the Pearl Harbor Attack to let you all know I THANK YOU for your sacrifice for our freedoms. Without YOU I couldn’t see my little girl’s smile everyday and when I put on this uniform I honor those who have fallen! I thank DE 413 for their unwaivering courage during the Battle off Samar Oct 1944. I will never forget it or you shipmates.

Very Respectfully
MM1(SW/AW)Dave Gayton

Honored to read the warm words of so many on this site. My Dad, Peter Mihos served on the Beatty and the Tweedy in both WWII and Korea. His memories of his time serving were something I always looked forward to hearing. God Bless All Patriots Who Served Our Country. Christy

Is this the Christy Mihos of Brockton and the eastern MA area?

Hi.I ever was in the military.I just have a ball cap-a navy cap with Samuel B Roberts FFG 58 o n it and I was wondering if anyone wanted it-free including shipping.I decided that I am not going to keep it for my collection.I bought it at our church yard sale.If you would like to see a picture of it I posted it on my facebook page.Thanks y’all and God bless.

Having just finished reading “the Last stand of the Tin Can Sailors”, I have a far deeper understanding and respect for all US Navy’s Greatest Generation. Thank you and may you always have fair winds and following seas and may long your big jib draw.

I am writing regarding my father Francis Dickson. He is now 85 years old and suffering from advanced dementia. When he was younger he told us of his destroyer being sunk in the Philippines in 1944. He told us of floating at sea for several days and of being picked up by a ship. He had shrapnel wounds in his knee and suffered from malaria. He was not one to speak of the war often.

I contacted the records office in St. Louis many years ago to obtain his service records. There is no listing of where he was serving during the 1944-1945 time period.

While cleaning out my parent’s house after my mother’s death recently, I came across a newspaper clipping from November 1944 entitled “survivor” and accounting the events as described above, but no ship’s name is listed in the article.

I recently found your site and I have looked at the list of survivors of the USS Samuel Roberts to see if his name is on the list. Ce n'est pas. I have also contacted the Hoel and Johnston Association. He is not on their lists either.

Can you tell me if this is a complete list of survivors and where I might be able to find information regarding what ship he may have been on?

Thank you for any information you can provide.

You might consider the Museum of the Pacific War as a starting point. Bonne chance!

I am trying to find out if Hershel Jones was on this ship. He survived a shipwreck that I believe was the USS Samuel B. Roberts DE 413. Can you help me in any way? Merci

Bonjour,
My wifes grandfather was a crewman on the Sammy B. S 2/C John J. Paone MIA. My wifes family only has three picture of John and I was hoping to find some of him for them. If anyone remembers John or has any pictures of him the family would greatly appreciate it. I was also hoping to but a display together for my father in law and was wondering if anyone knew what awards he would have recieved had he survived. Thank you for any help.

Merci pour votre service.
I had the honor to meet Mr Whitney Felt but never found out much about his service on the Sammy B until after his passing. A great American that served upon a mighty ship.

I am a plank owner of the USS Copeland (FFG-25) and trying to get a reunion together for her. Some of the crew suggests that we have a combined greeting with USS Carr, USS Samuel B. Roberts. Is there a point of contact for either the Carr or Roberts that I can contact. Thanks Rm1 Humphrey.

My father Frank S Bergman served on Destroyer Escorts during the same time period, I was wondering if any survivors of the D-E 413remmember serving with him. I’m not sure what ships he was on, But I do know two or more of them were lost in action. He was from Pittsburgh Pa and past away in 1966. If any one knows of serving with him, and on what ships he was on,I would like any information you can share. Merci

I was wondering if there is a crews list anywhere of the Sammie B?
My fiancée’s father was on two different ships in WWII that were sunk while he was aboard them, He never spoke of either and has passed in the last few years, I am trying to help her find either ship, His name was” J. Poston”

I have read “The Last of the Tin Can Sailors” by James Hornfischer. This afternoon I was watching “WW II in HD” and the Roberts is in this show. I heard Jack Yusel talk about the Roberts.

My father was a paratrooper inWWII. When it came my time to serve, my father would not let me go. I regret not serving my country but do appreciate the sacrifices all of you have made. I have had a good life as I was lucky to meet and marry the girl of my dreams. We recently had our 37th anniversary. The service I still do is voluntering in the Boy Scouts of America. I am one of the persons who sign off on a Scout becoming an Eagle Scout. I feel every time we have a new Eagle Scout, the world is a better place. Thanks to all of you for what you have done.

I was a friend of Don Young SC2. He was an old timer in AA when I first met him at a meeting. Both Don and his wife Gin,interesting name for a wife of an alky, are gone now. He was my sponsor in AA and we were doing step work on my divorce when he said I need to talk to you about my WWII experience. I was a carrier sailor for Vietnam. He had put his Sammy B experience behind him, but his boys got him a picture of the ship for Christmas and all of the PTSD stuff came back to him and he needed to talk. That was 1996 and I have forgotten some of what he said, but I do remember saying that the Japanese put pastel dyes in their shells, so that they could tell what ship had sunk what. He floated around in the Pacific for two days before they were rescured. The steel on the Sammy B was so thin that the Japanese shells did not explode when they passed through the ship. They just punched holes in the boat, Don remember the ship being lifted out of the water by 3 to 5 feet when the shells hit. Thats all I remember about his experience. We all miss him at the Thursday Night meeting in Los Alamos, CA

I am writing b/c my grandfather was a survivor of this ship. He passed away a little over 2 years ago and have recently come across some of his possessions from the Navy. Looking for info., photos, etc. Thanks!

my father servered on the samual roberts 413.he was burned pretty bad from the oil/fuel in the water,he always spoke kindly of the men he servered with.he was a proud sailor,an never spoke much about their ordeal.god bless the men of ww11,a generation not soon forgotten.

I just wanted to drop a note to say thanks. I think of you every time I hear the National Anthem.

I just wanted to drop a line here. I’m not sure if I have the right sight. I think my grandfather served on this ship. His name was Jackson McCaskill. I never knew him and only saw him once before he died.
I was just online researching his name so I could try and find out anything about him.

I am a WWII historian writing a book about the Samuel B. Roberts. I would like to chat with you about your grandfather, as I am very interested in obtaining whatever information I can about him and his shipmates. Jackson was quite a heroic individual from what I can gather. E-mail me if you receive this.


USS Samuel B. Roberts DD-823

Demandez un paquet GRATUIT et obtenez les meilleures informations et ressources sur le mésothéliome qui vous sont livrées du jour au lendemain.

Tout le contenu est protégé par le droit d'auteur 2021 | À propos de nous

Publicité d'avocat. Ce site Web est sponsorisé par Seeger Weiss LLP avec des bureaux à New York, New Jersey et Philadelphie. L'adresse principale et le numéro de téléphone de la société sont 55 Challenger Road, Ridgefield Park, New Jersey, (973) 639-9100. Les informations sur ce site Web sont fournies à titre informatif uniquement et ne sont pas destinées à fournir des conseils juridiques ou médicaux spécifiques. N'arrêtez pas de prendre un médicament prescrit sans d'abord consulter votre médecin. L'arrêt d'un médicament prescrit sans l'avis de votre médecin peut entraîner des blessures ou la mort. Les résultats antérieurs de Seeger Weiss LLP ou de ses avocats ne garantissent ni ne prédisent un résultat similaire en ce qui concerne toute question future. Si vous êtes un détenteur légal de droits d'auteur et pensez qu'une page de ce site dépasse les limites de "l'utilisation équitable" et enfreint les droits d'auteur de votre client, nous pouvons être contactés concernant des questions de droits d'auteur à l'adresse [email protected]


Voir la vidéo: USS Johnston uncovered after nearly 80 years (Décembre 2021).