Informations

HMS Arabe (1901)


HMS Arabe (1901)

HMS arabe (1901) était la troisième des trois "spéciales" de 33 nœuds qui n'ont toutes pas atteint leur vitesse cible. Il est devenu un destroyer de classe B standard et a servi avec la septième flottille sur le Humber en 1914, la Scapa Patrol en 1915-17 avant de revenir à la septième flottille en 1918.

Les arabe a été commandé comme l'un des trois « spéciaux » de 33 nœuds du programme de 1896-7. Cependant, elle n'a été posée qu'en 1900, date à laquelle les autres spéciaux, Express et Albatros avaient déjà commencé les essais et n'avaient pas atteint leur vitesse cible. Malgré cet échec, les travaux sur le arabe a été autorisé à continuer. Dans les essais, il était le plus lent des trois, atteignant seulement 30,75 nœuds à 8 250 ihp à un déplacement de 430 tonnes, et très peu d'efforts ont été faits pour améliorer sa vitesse. Ce n'était guère surprenant, car l'une des raisons du retard était que Thomsons avait encore du mal à amener ses 30 nœuds à atteindre sa vitesse cible inférieure. Finalement, la Marine a décidé de l'accepter malgré sa vitesse plus faible que prévu.

Elle avait quatre entonnoirs, la paire du milieu étant assez rapprochée. Les moteurs étaient placés derrière les chaufferies.

Service d'avant-guerre

Les arabe a été lancé le 9 février 1901 et a été décrit dans le Dundee Evening Telegraph comme le « premier navire de guerre britannique mis à l'eau depuis le début du XXe siècle » (pour les motifs techniquement corrects que le siècle a en fait commencé le 1er janvier 1901, et 1900 a été la dernière année du XIXe siècle).

En 1903, elle avait reçu un projecteur monté sur une plate-forme juste au-dessus du pont.

Le 5 janvier 1903, il a été ordonné de mettre en service le arabe pour le service avec la division navale de Portsmouth. Bien qu'il n'ait pas atteint sa vitesse cible, il était encore décrit comme étant le navire de guerre le plus rapide de la division navale de Portsmouth à l'époque. Le matin du 12 janvier 1903, il est nommé navire de l'officier supérieur de la flottille d'instruction de Portsmouth, sous les ordres du commandant H.G.B. Marque. Elle a remplacé le Succès, dont l'équipage a été transféré au arabe. À ce stade, il était décrit comme le navire le plus rapide de la Royal Navy.

En mars 1903, il servait comme l'un des deux navires commodores de la flottille de Portsmouth, lorsqu'il dut se rendre à Devonport pour faire réparer les condenseurs défectueux.

En 1903-1905, il faisait partie de la flottille de destroyers Devonport, l'une des trois flottilles qui contenaient tous les destroyers locaux.

À l'été 1905, le arabe a participé à une visite de la flotte de la Manche dans la Baltique. Cela a conduit à un incident plutôt embarrassant. Fin août, la flotte visitait Esbjerg, sur la côte ouest du Jutland, où elle avait prévu d'accueillir des dignitaires locaux pour le déjeuner du 23 août. Cela a dû être reporté en raison d'un coup de vent qui empêchait les invités de sortir des navires de guerre. Pour aggraver les choses, le arabe s'est échoué en tentant de quitter le port. Un deuxième destroyer qui tenta de lui porter secours heurta le môle du port commercial et endommagea ses étraves. Les arabe réussit alors à se remettre à flot en courant à toute vitesse, mais percute un troisième destroyer (le Levrette), endommageant son gouvernail. Tous trois ont dû rester sur place pour les réparations tandis que le reste de la flotte avançait.

En 1906-1907, il faisait partie de la 3e flottille de destroyers, faisant partie de la flotte de la Manche.

A l'automne 1907, le arabe a été affecté aux forces pour prendre part aux manœuvres navales de cette année, mais alors qu'il était amarré à Queensferry, elle a été percutée par le charbonnier Bois de roche, qui a gravement endommagé ses arcs. Elle a dû être emmenée à Leith pour des réparations, arrivée le vendredi 25 octobre, et n'a pas pu participer aux exercices.

En 1907-1909, il faisait partie de la 3e flottille de destroyers, toujours dans la flotte de la Manche, mais avec un équipage de base.

En 1909-1911, il faisait partie de la 3e flottille de destroyers sur la Nore, faisant partie de la 3e division de la Home Fleet, qui contenait les cuirassés plus anciens.

À partir de 1912, il faisait partie de la 7e flottille de destroyers à Devonport, l'une des flottilles de patrouille.

À l'été 1913, le arabe a pris part aux manœuvres navales annuelles, qui visaient à simuler la défense de la côte est contre une invasion hostile.

Le dimanche 27 juillet 1913, le arabe arrivé à Grimsby, transportant l'amiral de Robeck, qui a rendu visite à la station sans fil des garde-côtes.

Le vendredi 1er août 1913, le arabe est entré en collision avec l'embarcadère de Grimsby alors qu'il se dirigeait vers la mer pour participer à des manœuvres tactiques. Il a subi des dommages à sa poupe et à son appareil à gouverner et a dû être remorqué dans le Freshney.

En janvier 1914, il faisait partie de la septième flottille de destroyers, les flottilles de patrouille, avec le lieutenant Arthur F. Crutchlety comme commandant.

En juillet 1914, il faisait partie de la septième flotte de patrouille à Devonport, qui faisait partie de la deuxième flotte de la Home Fleet.

Première Guerre mondiale

En août 1914, il était l'un des deux destroyers de la septième flottille basés à Harwich, tandis que le gros de la formation s'était déplacé vers sa base de guerre sur le Humber.

En novembre 1914, il était l'un des six destroyers de la flottille basés à la base de patrouille n ° 6, à Harwich.

Le 7 novembre 1914, il était l'un des douze destroyers que l'Amirauté ordonna de déplacer des flottilles de patrouille à Scapa Flow, et il partit pour sa nouvelle base le 8 novembre.

En janvier 1915, elle est rattachée à la Grande Flotte.

En juin 1915, il faisait partie de la Scapa Patrol, alors considérée comme l'une des flottilles de destroyers de la Grande Flotte.

En janvier 1916, il était l'un des dix destroyers attachés au commandant en chef de la Grande Flotte, l'amiral Jellicoe.

En octobre 1916, il était l'un des quinze destroyers attachés à la Grande Flotte, mais ne faisait partie d'aucune formation particulière.

En janvier 1917, il était l'un des dix destroyers de la flottille de défense locale de Scapa.

En avril 1917, le arabe opérait sur la route du convoi de Lerwick à Bergen. A la mi-avril U-30 a commencé à attaquer des navires autour de l'extrémité est de cette route, qui devait se trouver en dehors des eaux neutres de la Norvège. Le 14 avril à 7 heures du matin, le sous-marin a coulé le SS norvégien Fjeldli avec des coups de feu. Le SS norvégien Rondane était juste derrière, et son équipage a pris ses bateaux, s'attendant à être coulé. Cependant, le arabe était à proximité et elle a pu sortir du sous-marin.

En juin 1917, il était l'un des onze destroyers de la flottille de défense locale de Scapa.

Au cours de la première semaine de juillet 1917, il faisait partie de l'escorte d'un convoi se dirigeant vers la Scandinavie. Le 4 juillet, ce convoi est attaqué par un sous-marin. Les arabe largué des grenades sous-marines tandis que le yacht armé Amalthée et le baleinier armé globicéphale a ouvert le feu. Entre eux, ils ont chassé le sous-marin.

À partir du 19 septembre 1917, il est commandé par le lieutenant Kenneth Mckay.

En janvier 1918, il subissait des réparations à Dundee, mais faisait toujours partie de la flottille de Scapa.

En juin 1918, il faisait partie de la septième flottille de destroyers sur la côte est de l'Angleterre, basée sur le Humber.

En novembre 1918, il faisait partie de la septième flottille de destroyers sur le Humber.

Il faisait encore partie active de la septième flottille en février 1919, à une époque où un grand nombre de destroyers plus anciens étaient déplacés vers les ports de la côte sud sur le point d'être vendus.

Les arabe a été vendu pour démolition en juillet 1919.

Commandants
A partir du 12 janvier 1903 : le commandant H.G.B. Marque
19 septembre 1917-février 1919- : Lt Kenneth McKay

Déplacement (standard)

470t

Déplacement (chargé)

530t

Vitesse de pointe

30,75 nœuds

Moteur

Quatre chaudières normandes
8 600ihp

Varier

Longueur

232ft oa
227,5 pp

Largeur

22,25 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

69

Posé

5 mars 1900

Lancé

9 février 1901

Complété

janvier 1903

Brisé

1919

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale