Informations

Lance AM-257 - Histoire

Lance AM-257 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Lance
(AM-257 : dp. 625 ; 1. 184'6" ; né. 33' ; dr. 9'9" ; s. 14.8 k. ;
cpl. 104 ; une. 1 3", 2 40mm., 6 20mm., 3 dcp., 2 dct.; cl.
Admirable)

Lance (AM-257) a été posée le 26 octobre 15142 par American Shipbuilding Co., Cleveland, Ohio ; lancé le 10 avril 1943; parrainé par l'Ens. Joséphine n. Conllingham, V''-V(S), USNR; commandé le 4 novembre 1943, le lieutenant R. Forrester, Jr., aux commandes.

Après le shakedown le long de la côte est, Lance est arrivé à Trinidad, dans les Antilles britanniques, le 17 janvier 1944 pour des missions de patrouille et d'escorte. De janvier 1944 à mars 1945, le Lance a servi d'escorte aux convois, effectuant neuf trajets réguliers de Recife, au Brésil, à Trinidad. Le dragueur de mines s'est également engagé dans une formation ASW avec des opérations aériennes conçues pour améliorer la capacité défensive de la Marine.

Lance a quitté Trinidad le 23 mars et a fumé vers Miami, en arrivant le 28. Elle a fonctionné comme un navire-école, à partir du Naval Training Center, à Miami jusqu'à ce qu'elle soit transférée en Chine, en vertu du Lend-Lease Act du 28 août. Il sert dans la marine chinoise sous le nom de Yung Sbeng.


Lance

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Lance, lance utilisée par la cavalerie pour le combat monté. Il se composait généralement d'un long manche en bois avec une pointe métallique pointue. Son emploi remonte aux anciens Assyriens et Égyptiens, et il a été largement utilisé par les Grecs et les Romains, malgré leur absence d'étrier, qui n'est apparu qu'au 6ème siècle après JC.

La combinaison de la lance et de l'étrier a donné aux chevaliers blindés du Moyen Âge européen un énorme potentiel de choc au combat et a conduit au développement de la joute de tournoi, dans laquelle des chevaliers isolés cherchaient à se désarçonner en tenant leurs lances à niveau et en chargeant tête baissée les uns sur les autres. . L'extrémité du manche était couchée dans un support en cuir attaché à la selle. Les batailles médiévales se désintégraient généralement en des centaines de ces combats singuliers.

L'introduction des armes à feu a d'emblée démodé la lance, mais divers facteurs ont empêché son abandon et lui ont même apporté une vogue surprenante qui s'est prolongée jusqu'à l'époque moderne. D'une part, la lance était une arme bon marché pour une autre, elle ne nécessitait pas un renouvellement constant de munitions. La Russie et l'Europe de l'Est ont mené un renouveau de la lance à la fin du XVIIIe siècle, et un régiment de lanciers polonais formé par Napoléon en 1807 a connu un tel succès qu'il a été suivi par la conversion de plusieurs autres régiments de cavalerie française. Les Prussiens, les Britanniques et d'autres organisèrent des régiments de lanciers.

La lance a été portée par la cavalerie de toutes les principales armées européennes au cours du XIXe siècle, en grande partie parce qu'il n'y avait pas de test rigoureux de son efficacité face aux tirs de mousquet ou de fusil à longue portée. Une partie de son attrait réside dans sa contribution à l'apparat militaire en temps de paix. En 1889, malgré le succès indifférent des lanciers dans la guerre franco-allemande, l'Allemagne convertit tous ses régiments de cavalerie restants en lanciers connus sous le nom de uhlans. En 1914, ils ont brièvement emporté leurs armes antiques dans une guerre de mitrailleuses, tout comme les Britanniques et les Français - des hommes ont été écrasés avec des lances lors de la première bataille de la Marne. A force d'expérience, les états-majors européens finirent par (et à contrecœur) concéder qu'une charge de lanciers ou de tout autre contingent de cavalerie pouvait facilement être fauchée par des tirs de mitrailleuses avant d'atteindre les lignes des défenseurs. Et ainsi, dans les années 1920, la lance avait discrètement disparu de l'armurerie occidentale. La lance a fait une apparition anachronique sur le champ de bataille entre les mains de cavaliers polonais qui ont chargé les colonnes allemandes en septembre 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, avec un certain succès.


اس‌اس لانس (ای‌ام-۲۵۷)

اس‌اس لانس (ای‌ام-۲۵۷) (به انگلیسی: USS Lance (AM-257) ) ل اینچ (۵۶٫۲۴ متر) بود. ا ال اخته شد.

اس‌اس لانس (ای‌ام-۲۵۷)
??
الک
اندازی: اکتبر ۱۹۴۲
از ار: آوریل ۱۹۴۳
دست آورده شده: اوت ۱۹۴۵
ات اصلی
: 650 tonnes
ازا: فوت ۶ اینچ (۵۶٫۲۴ متر)
ا: ۳۳ فوت (۱۰ متر)
: فوت ۹ اینچ (۲٫۹۷ متر)
: ۱۴٫۸ گره (۲۷٫۴ کیلومتر بر ساعت)

ا مقالهٔ ا ایق است. انید ا ا کنید.


Lance AM-257 - Histoire

Longueur au sol : 6'10"
Poids à sec : 1700 livres.
Capacité d'accueil jusqu'à 3
Explorer 650

Longueur au sol : 8'6"
Poids à sec : 1837 livres.
Capacité d'accueil jusqu'à 4/5
Explorer 825

Longueur au sol : 8'11"
Poids à sec : 2501 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 5
Explorer 850

Longueur au sol : 8'11"
Poids à sec : 2997 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 4/5
Explorez les 855

Longueur au sol : 8'7"
Poids à sec : 2012 Lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 5
Explorer 865

Longueur du plancher : 9' 11"
Poids à sec : 2970 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 3
Explorer 960

Longueur du plancher : 10' 4"
Poids à sec : 3499 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Explorer 975

Longueur du plancher : 9' 11"
Poids à sec : 3354 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Explorer 995

Longueur au sol : 10'11"
Poids à sec : 3613 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Explorer 1062

Longueur au sol : 11'11"
Poids à sec : 4174 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 5/6
Explorer 1172

Longueur au sol : 14'10"
Poids à sec : 2 600 livres.

Longueur au sol : 15'9"
Poids à sec : 2775 lbs.

Longueur au sol : 16'6"
Poids à sec : 3 980 lb.

Longueur au sol : 18'9"
Poids à sec : 4 245 lbs.

Longueur au sol : 19'2"
Poids à sec : 4265 lb.

Longueur au sol : 20'3"
Poids à sec : 4 450 lb.

Longueur du plancher : 21' 2"
Poids à sec : 4565 livres.

Longueur au sol : 22'6"
Poids à sec : 4930 livres.

Longueur au sol : 22'6"
Poids à sec : 4840 lb.

Longueur au sol : 23'6"
Poids à sec : 5030 lbs.

Longueur au sol : 24'11"
Poids à sec : 5525 lbs.

Longueur au sol : 24'11"
Poids à sec : 5875 lbs.

Longueur au sol : 14'10"
Poids à sec : 2 600 livres.
Capacité d'accueil jusqu'à 2/3
Bois flotté - Intérieur
Explorer 1475

Longueur au sol : 15'9"
Poids à sec : 2775 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Bois flotté - Intérieur
Explorer 1575

Longueur au sol : 16'6"
Poids à sec : 3 980 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 5
Érable - Intérieur
Explorer 1685

Longueur au sol : 18'9"
Poids à sec : 4 245 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Érable - Intérieur
Explorer 1985

Longueur au sol : 19'2"
Poids à sec : 4265 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Érable - Intérieur
Explorer 1995

Longueur au sol : 20'3"
Poids à sec : 4 450 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Bois flotté - Intérieur
Explorer 2075

Longueur du plancher : 21' 2"
Poids à sec : 4565 livres.
Capacité d'accueil jusqu'à 7
Érable - Intérieur
Explorer 2185

Longueur au sol : 22'6"
Poids à sec : 4930 livres.
Capacité d'accueil jusqu'à 4/6
Érable - Intérieur
Explorer 2285

Longueur au sol : 22'6"
Poids à sec : 4840 lb.
Capacité d'accueil jusqu'à 4
Érable - Intérieur
Explorer 2295

Longueur au sol : 23'6"
Poids à sec : 5030 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 4/5
Érable - Intérieur
Explorer 2375

Longueur au sol : 24'11"
Poids à sec : 5525 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 8
Bois flotté - Intérieur
Explorer 2445

Longueur au sol : 24'11"
Poids à sec : 5875 lbs.
Capacité d'accueil jusqu'à 5
Érable - Intérieur
Explorer 2465

Découvrez combien pèsera votre Lance et demandez un devis à un concessionnaire Lance.

Consultez en ligne ou recevez l'une de nos dernières brochures par la poste.

Trouvez un concessionnaire Lance près de chez vous.

Consultez l'inventaire de votre concessionnaire Lance local.

Vous ne savez pas quel modèle acheter ? Vous pouvez les mettre côte à côte pour vous aider à décider.

Localisez votre concessionnaire Lance le plus proche pour obtenir un service sur votre Lance.

Découvrez comment associer votre Lance Camper à un camion et ce que signifient les notes.

Découvrez quelle est la cote de remorquage de votre véhicule qui correspond à votre remorque de voyage Lance.

Nouvelle Lance à prix d'occasion.

Voyez ce qui rend une Lance Unique.

Vous voulez voir comment les Lance sont construits ? Planifiez une visite aujourd'hui !

Regardez une prochaine émission RV pour voir les dernières nouvelles de Lance.

Branchez-vous pour entendre des conversations sur tout ce qui concerne Lance !

Découvrez comment une lance est conçue et assemblée par CAO.

Du soleil à la neige, voyez ce qui fait d'un Lance Camper ou d'une remorque une unité quatre saisons.

Chez Lance, nous sommes toujours respectueux de notre environnement.

Nous avons ce qu'il vous faut. Affichez l'une des meilleures garanties de l'industrie pour votre Lance.

Comment. retrouvez toutes les notices d'utilisation de votre Lance.

Vous voulez voir une brochure sur une Lance de l'année précédente ? Vous pouvez également les télécharger.

Localisez votre concessionnaire Lance le plus proche pour obtenir un service sur votre Lance.

Montrez votre fierté de Lance ! Nous avons beaucoup d'articles à choisir!

Vous voulez rencontrer et faire du camping-car avec d'autres propriétaires de Lance ?

Améliorez votre expérience de conduite/conduite avec votre Lance.

Extension de garantie limitée du groupe REV.

En raison du volume élevé d'e-mails que nous recevons, l'un de nos représentants peut mettre un certain temps à vous répondre. Merci pour votre patience!
Le moyen le plus rapide d'obtenir des réponses à vos questions est de contacter votre revendeur Lance le plus proche.
Pour trouver votre revendeur Lance le plus proche, veuillez utiliser notre localisateur de revendeurs

Service Clients

- Questions du propriétaire de lance
- Prise en charge de la garantie

(661) 941-9250 direct
Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi - de 7 h 00 à 16 h 00 HNP
Samedi Dimanche Jours Fériés - Fermé

Département des pièces

- Trouvez des pièces pour votre lance
- Pièces d'équipement de soutien

(661) 941-9251 direct
Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi - de 7 h 00 à 16 h 00 HNP
Samedi Dimanche Jours Fériés - Fermé

Département des ventes

- Questions avant-vente
- Renseignements généraux

(661) 941-9255 direct
Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi - de 8 h 00 à 16 h 30 HNP
Samedi Dimanche Jours Fériés - Fermé


Domination du Tour de France

Au Tour du Luxembourg 1998, sa première course internationale depuis son retour d'un cancer, Armstrong a montré qu'il était prêt à relever le défi en remportant l'étape d'ouverture. Un peu plus d'un an plus tard, il a couronné son retour en beauté en devenant le deuxième Américain, après Greg LeMond, à remporter le Tour de France. Il a répété cet exploit en & # xA0Juillet 2000 et a suivi avec une médaille de bronze aux Jeux Olympiques d'été. 

Armstrong a renforcé son héritage en tant que coureur dominant de sa génération en remportant haut la main le Tour en 2001 et 2002. Cependant, décrochant une cinquième victoire, égalant le record détenu par Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain, s'est avéré son accomplissement le plus difficile. Frappé par la maladie avant le début de la course,ਊrmstrong est tombé à un moment donné après avoir accroché un sac de spectateur&aposs, et a évité de justesse un autre accident en faisant une embardée à travers un champ. Il a terminé avec une minute et une seconde d'avance sur l'Allemagne&aposs Jan Ullrich, le le plus proche de ses triomphes sur le Tour. 

Armstrong était de retour en pleine forme pour remporter sa sixième victoire record sur le Tour en 2004. Il a remporté cinq étapes individuelles, terminant avec six minutes et 19 secondes d'avance sur l'Allemagne et sur Andreas Kloden. Après avoir terminé son incroyable parcours avec une septième victoire consécutive sur le Tour en 2005, il a pris sa retraite de la course. 


Contenu

Le terme sanskrit Radha (sanskrit : राधा ) signifie « prospérité, succès, perfection et richesse ». [15] [16] [17] C'est un mot et un nom communs trouvés dans divers contextes dans les textes anciens et médiévaux de l'Inde. Le mot apparaît dans la littérature védique ainsi que dans les épopées hindoues, mais est insaisissable. [17] Le nom apparaît également pour un personnage de l'épopée Mahabharata. [15]

Rādhika fait référence à une forme attachante de gopi Radha [15] et signifie également le plus grand adorateur de Krishna. [18]

Le 5ème chapitre de l'écriture sanskrite Narada Pancharatra a mentionné plus de 1000 noms de Radha sous le titre Shri Radha Saharsnama Strotam. [19] [20] Certains des noms significatifs sont -

  • Radha, Radhe, Radhika - Le plus grand adorateur de Krishna.
  • Sri, Shreeji,Shriji - Déesse de l'éclat, de la splendeur et de la richesse Lakshmi.
  • Madhav - Contrepartie féminine de Madhava.
  • Keshavi - Bien-aimé de Keshava.
  • Aparajita - Elle qui est invincible.
  • Kishori - Jeune.
  • Nitya - Elle est éternelle.
  • Nitya-gehinī - L'épouse éternelle de Krishna.
  • Gopi - La vacher.
  • Shyama - Bien-aimé de Shyam Sundar.
  • Gaurangi - Shri Radha dont le teint est aussi brillant que celui d'un or poli brillant.
  • Prakriti - La déesse de la nature matérielle.
  • Rasechvari et Rasa-priya - Reine de Raslila et elle qui aime la danse rasa.
  • Krishna-kanta, Krishna-vallabha et Krishna-priya - Bien-aimé de Krishna.
  • Hari-kanta et Hari-priya - Bien-aimé de Hari.
  • Manoharā - Beau.
  • Trilokya Sundari - La plus belle fille des trois mondes.
  • Kameshi - La reine amoureuse de Krishna.
  • Krishna-Samyukta - Le compagnon constant de Krishna
  • Vrindavaneshvari - Reine de Vrindavan.
  • Venu-Rati - Elle qui aime jouer de la flûte.
  • Madhava-Manoharini- Elle charme le cœur du Seigneur Krishna.

Les autres noms de Radha incluent [21] - Madan mohini, Srimati, Apurva, Pavitra, Ananda, Subhangi, Subha, Vaishnavi, Rasika, Radharani, Ishvari, Venu-vadya, Mahalakshmi, Vrinda, Kalindi, Hrdaya, Gopa-kanya, Gopika, Yashodanandan -vallabha, Krishnangvasini, Abhistada, Devi, Vishnu-priya, Vishnu-kanta, Jaya, Jiva, Veda-priya, Veda-garbha, Subhankari, Deva-mata, Bharati, Kamalā, Annuttara, Dhriti, Jagannatha-priya, Laadli, Amoha , Srida, Sri-hara, Sri-garbha, Vilasini, Janani, Kamala-padma, Gati-prada, Mati, Vrindavan-viharini, Brajeshvari, Nikunjeshvari, Niraloka, Yogeśī, Govinda-rāja-gṛhinī, Vimala, Ekanga, Achyuta-priya , Vrishbhanu-suta, Nandnandan-patni, Gopīnātheśvarī et Sarvanga. [18]

Radha est une déesse importante dans les traditions Vaishnavite de l'hindouisme. Ses traits, manifestations, descriptions et rôles varient selon les régions. Radha est intrinsèque à Krishna. Dans la littérature indienne ancienne, les mentions d'elle sont insaisissables. Les traditions qui la vénèrent expliquent que c'est parce qu'elle est le trésor secret caché dans les écritures sacrées. Au cours de l'ère du mouvement Bhakti au XVIe siècle, elle est devenue plus connue à mesure que son amour extraordinaire pour Krishna était mis en évidence. [22] [23]

Première apparition majeure de Radha au XIIe siècle Gita Govinda en sanskrit par Jayadeva, [24] [25] [26] [27] ainsi que les travaux philosophiques de Nimbarkacharya. [28] Ainsi dans le Gita Govinda Krishna parle à Radha :

femme de désir, place sur cette parcelle de sol fleuri ton pied de lotus,
Et laisse ton pied à travers la beauté gagner,
A moi qui suis le Seigneur de Tout, ô sois attaché, maintenant toujours à toi.
suis-moi, ma petite Radha.

Cependant, la source de l'héroïne de Jayadeva dans son poème reste une énigme de la littérature sanskrite. Une explication possible est l'amitié de Jayadeva avec Nimbarkacharya, [29] le premier acharya à établir le culte de Radha-Krishna [30] Nimbarka, conformément à l'Encyclopédie de Sahitya Akademi, plus que tout autre acharya a donné à Radha une place en tant que divinité. [31]

Avant Gita Govinda, Radha était également mentionnée dans le texte sanskrit Gatha Saptasati qui est un recueil de 700 versets composés en Prakrit par le roi Hala. [32] Le texte a été écrit vers le 1er-2e siècle après JC. Gatha Saptasati a mentionné Radha explicitement dans son verset [17] [33] [34] -

Mukhamarutena tvam krsna gorajo radhikaya apanayan |
Etasam ballavinam anyasam api gauravam harasi ||

"O Krishna, par le souffle de ta bouche, alors que tu souffles la poussière du visage de Radha, tu enlèves la gloire des autres laitières."

Radha apparaît également dans les puranas tardifs, à savoir le Padma Purana (en tant qu'avatar de Lakshmi), le Devi-Bhagavata Purana (comme une forme de Mahadevi) et le Brahma Vaivarta Purana (en tant que divinité suprême Radha-Krishna). [35] Les saints poètes Krishnaite Bhakti des XVe et XVIe siècles Vidyapati, Chandidas, Meera Bai, Surdas, Swami Haridas, ainsi que le vaishnava Narsinh Mehta (1350-1450), qui les a tous précédés, ont écrit sur la romance de Krishna et Radha aussi. [36] Ainsi, Chandidas dans sa langue bengali Shrikrishna Kirtana, un poème de Bhakti, dépeint Radha et Krishna comme divins, mais dans l'amour humain. [37] [38] Bien que non nommé dans le Bhagavata Purana, Visvanatha Chakravarti (c. 1626-1708) interprète une gopi préférée sans nom dans les Écritures comme Radha. [39] [40] Elle fait des apparitions dans Venisamhara par Bhatta Narayana (vers 800 EC), Dhvanyaloka par Anandavardhana (c. 820-890 CE) et son commentaire Dhvanyalokalocana par Abhinavagupta (c. 950 - 1016 CE), Rajasekhara (fin neuvième-début dixième siècle) Kāvyamīmāṃsā, Dashavatara-charita (1066 CE) par Kshemendra et Siddhahemasabdanusana par Hemachandra (vers 1088-1172). [41] Dans la plupart d'entre eux, Radha est dépeinte comme quelqu'un qui est profondément amoureux de Krishna et est profondément attristé quand Krishna la quitte. [42] [35] Mais, au contraire, Radha du Radhatantram est dépeint comme une personnalité audacieuse, impertinente, confiante, omnisciente et divine qui a le contrôle total à tout moment. Dans Rādhatantram, Radha n'est pas simplement l'épouse mais est traitée comme la déesse indépendante. Ici, Krishna est dépeint comme son disciple et Radha comme son gourou. [41]

Charlotte Vaudeville théorise que Radha peut s'être inspirée de l'appariement de la déesse Ekanamsha (associée à Durga) avec Jagannatha (qui est identifié à Krishna) de Puri en Inde orientale. Bien que Chaitanya Mahaprabhu (15ème siècle, le fondateur de Gaudiya Vaishnavism) ne soit pas connu pour avoir adoré le couple de divinités de Radha-Krishna, ses disciples autour de la région de Vrindavan, ont affirmé que Radha était le hladini shakti ("énergie de félicité") de Krishna, l'associant à la Mère Divine Primordiale. Alors que la poésie de Jayadeva et Vidyapati du Bengale traite Radha comme la "maîtresse" de Krishna, la poésie de Gaudiya l'élève au rang d'épouse divine. [43] En Inde occidentale, le sampradaya Pushtimarg centré sur Krishna de Vallabhacharya avait d'abord préféré Swaminiji comme l'époux, qui a été identifié différemment avec Radha ou la première épouse de Krishna Rukmini. Les adeptes modernes de Pushtimarg reconnaissent Radha comme l'épouse. [44]

Selon Jaya Chemburkar, il y a au moins deux aspects significatifs et différents de Radha dans la littérature qui lui sont associés, tels que Sri Radhika namasahasram. Un aspect est qu'elle est une laitière (gopi), un autre en tant que divinité féminine similaire à celles trouvées dans les traditions des déesses hindoues. [45] Elle apparaît également dans les arts hindous comme Ardhanari avec Krishna, c'est une iconographie où la moitié de l'image est Radha et l'autre moitié est Krishna. Cela se trouve dans la sculpture comme celles découvertes dans le Maharashtra, et dans des textes tels que Shiva Purana et Brahma Vaivarta Purana. [46] Dans ces textes, cette Ardha Nari est parfois appelé Ardharadhavudhara murti, et il symbolise l'union complète et l'inséparabilité de Radha et Krishna. [46]

D.M. Wulff démontre à travers une étude approfondie de ses sources sanskrites et bengali que Radha est à la fois l'« épouse » et la « conquérante » de Krishna et que « métaphysiquement Radha est comprise comme co-substantielle et co-éternelle avec Krishna ». En effet, les traditions vernaculaires les plus populaires préfèrent adorer le couple et font souvent pencher la balance du pouvoir en faveur de Radha. [47]

Graham M. Schweig dans son ouvrage "La théologie féminine divine de Krishna" dans le contexte de Radha Krishna a déclaré que, " Le couple divin, Radha et Krishna, comprend l'essence de la divinité. Radha est donc reconnue par les Chaitanyaite Vaishnavas comme faisant partie du centre même de leur doctrine théologique. Les images sacrées des formes de Radha Krishna, côte à côte, sont vénérées de manière élaborée dans les temples indiens. Par son image, son caractère divin et ses relations amoureuses et passionnées avec Krishna, Radha est la méditation constante des pratiquants. [48]

Selon William Archer et David Kinsley, professeur d'études religieuses connu pour ses études sur les déesses hindoues, l'histoire d'amour Radha-Krishna est une métaphore d'une relation divin-humain, où Radha est le dévot humain ou l'âme qui est frustré par le passé, les obligations envers les attentes sociales et les idées dont elle a hérité, qui aspire alors à un sens réel, le véritable amour, le divin (Krishna). Cette Radha (âme) métaphorique trouve une nouvelle libération en apprenant davantage sur Krishna, en se liant dans la dévotion et avec passion. [49] [50] [35]

Une image de Radha a inspiré de nombreuses œuvres littéraires. [8] Pour l'exemple moderne, le Shri Radhacharita Mahakavyam—le poème épique des années 1980 du Dr Kalika Prasad Shukla qui se concentre sur la dévotion de Radha à Krishna en tant qu'amant universel—"l'une des rares œuvres de haute qualité en sanskrit au vingtième siècle." [51]

Radha et Sita comme modèles

Les paires Radha-Krishna et Sita-Rama représentent deux ensembles de personnalité différents, deux perspectives sur le dharma et les modes de vie, tous deux chéris dans le mode de vie appelé hindouisme. [52] Sita est traditionnellement mariée : l'épouse dévouée et vertueuse de Rama, un parangon tempéré introspectif d'un homme sérieux et vertueux. [53] [54] [55] Radha est une puissance de Krishna, qui est un aventurier enjoué. [53] [52]

Radha et Sita proposent deux modèles dans la tradition hindoue. Si « Sita est une reine, consciente de ses responsabilités sociales », affirme Pauwels, alors « Radha se concentre exclusivement sur sa relation amoureuse avec son amant », donnant deux modèles contrastés des deux extrémités de l'univers moral. Pourtant, ils partagent également des éléments communs. Les deux font face aux défis de la vie et sont attachés à leur véritable amour. Ce sont à la fois des déesses influentes, adorées et aimées dans la culture hindoue. [52]

Dans le culte de Rama, Sita est représentée comme une épouse dévouée et aimante. Elle occupe une position entièrement subordonnée à Rama tout en adorant Radha Krishna, Radha est souvent préférée à Krishna et dans certaines traditions, son nom est également élevé à une position plus élevée par rapport au nom de Krishna. [56]

Radha sous sa forme humaine est vénérée comme la laitière (gopi) de Vrindavan qui est devenue la bien-aimée de Krishna. L'un des traits fondamentaux de Radha est son amour inconditionnel pour Krishna et ses souffrances qui constituent la base de l'exaltation de Radha en tant que modèle de dévotion. [57]

Naissance

Radha est née du roi Vrishbhanu et de sa femme Kirtida. Son lieu de naissance est Raval, une petite ville près de Gokul dans l'Uttar Pradesh, mais on dit souvent que c'est Barsana où elle a grandi. Selon la légende populaire, Radha a été découverte par Vrishbhanu sur un lotus éclatant flottant dans la rivière Yamuna. Elle n'a pas ouvert les yeux jusqu'à ce que Krishna lui-même sous sa forme d'enfant apparaisse devant elle. [58]

Enfance et jeunesse

Les "Ashtasakhis" (traduits par huit amis) font partie intégrante de l'enfance et de la jeunesse de Radha. On pense que tous les Ashtasakhis sont les amis intimes de Radha Krishna et descendent également de Goloka dans la région de Braj. Sur tous les huit sakhis - Lalita Sakhi et Vishakha sakhis sont les plus importants. [59] Selon Antya Lila de Caitanya Charitamrita (2:6:116), Radha a également reçu une faveur du sage Durvasa dans son enfance que tout ce qu'elle cuisinait serait meilleur que le nectar. [60]

La phase de jeunesse de la vie de Radha est remplie de ses passe-temps divins avec Krishna. [61] Certains des passe-temps populaires de Radha Krishna incluent :- Raslila, passe-temps de Radha kund, Gopashtami lila, [62] Lathmar Holi, Seva Kunj lila dans lequel Krishna a fait sringara de Radha, [63] Maan lila (Une étape spéciale dans l'amour divin dans laquelle le dévot développe tellement d'amour pour Dieu qu'il atteint même le droit de se mettre en colère contre lui), [64] Mor Kutir lila dans lequel Krishna a exécuté une danse lila en se déguisant en paon pour plaire à Radha, [65] Gopadevi lila (Krishna a pris la forme d'une femme pour rencontrer Radharani) et Lilahava dans lequel Radha Krishna s'habillait mutuellement. [66]

Relation avec Krishna

Radha et Krishna partagent deux types de relations, Parakiya (Amour sans aucune limitation sociale) et Svakiya (relation conjugale). Radha a demandé à Krishna pourquoi il ne pouvait pas l'épouser, la réponse est venue « Le mariage est une union de deux âmes. Toi et moi sommes une seule âme, comment puis-je me marier ? [67] Plusieurs textes hindous font allusion à ces circonstances. [35] Cependant, le Brahma Vaivarta Purana et le Garg Samhita mentionner que Krishna a épousé secrètement Radha en présence du Seigneur Brahma dans le Bhandirvan forêt, près de Vrindavan. Mais pour donner de l'importance à la relation de Parakiya (amour sans aucun fondement social) par rapport à celle de Svakiya (relation conjugale), ce mariage n'a jamais été médiatisé et gardé caché. [68] [69] [70] [71]

Certaines traditions affirment que Radha était mariée à un autre gopa nommé Rayan (également appelé Abhimanyu ou Ayan), mais elle aimait toujours Krishna. [35] Cela représente l'amour et la dévotion d'une personne envers Dieu qui ne sont pas limités par des limites sociales. [72]

La vie après que Krishna ait quitté Vrindavan

Il y a peu d'informations sur la vie de Radha et des gopis après que Krishna ait quitté Vrindavan. Selon Garga Samhita, Radha a également quitté son domicile après le départ de Krishna et s'est rendue à Kadli vann (forêt) laissant derrière elle sa forme illusoire (également appelée Chaya Radha) à Barsana. Radha avec ses ashtsakhis a également rencontré Udhava dans cette forêt. [73] [74]

Retrouvailles avec Krishna

Il est mentionné dans Braham Vaivarta Purana (Krishnajanam khand, chapitre 125) [75] et Garga Samhita (Ashwamedh Khand, chapitre 41) [76] qu'après la fin de la malédiction de 100 ans, Krishna a revisité Braj et a rencontré Radha et les gopis. Après avoir effectué les passe-temps divins pendant un certain temps, Krishna a appelé un énorme char divin qui a ramené les habitants de Braj avec Radha et les gopis à leur demeure céleste Goloka. [77] [78]

Dans Brahma Vaivarta Purana, Radha (ou Rādhika), qui est inséparable de Krishna, apparaît comme la déesse principale. Elle est mentionnée comme la personnification du Mūlaprakriti, la "nature racine", cette graine originale à partir de laquelle toutes les formes matérielles ont évolué. En compagnie du Purusha ("Homme", "Esprit", "Âme universelle") Krishna, on dit qu'elle habite le Goloka, qui est un monde de vaches et de vachers bien au-dessus du Vaikuntha de Vishnu. Dans ce monde divin, Krishna et Radha se rapportent l'un à l'autre de la même manière que le corps se rapporte à l'âme. (4.6.216) [79]

Radha est également considérée comme un avatara de Lakshmi. Selon le Garga Samhita (Canto 2, chapitre 22, versets 26-29), pendant le passe-temps rasa, à la demande des gopis, Radha et Krishna leur montrèrent leurs huit formes armées et se transformèrent en leurs formes Lakshmi Narayan. (2.22.26) [80] [81]

Selon le Krishnaism, Radha est la divinité féminine principale et est associée à la maya (énergie matérielle) et à la prakriti (énergie féminine) de Krishna. Au plus haut niveau de Goloka, on dit que Radha est unie à Krishna et demeure avec lui dans le même corps. La relation entre Radha Krishna est celle de la substance et de l'attribut : ils sont aussi inséparables que le lait et sa blancheur ou la terre et son odeur. Ce niveau d'identité de Radha transcende sa nature matérielle en tant que prakriti et sort sous forme de conscience pure (Narada Purana, Uttara Khana - 59,8). Alors que Radha est identique à Krishna à ce plus haut niveau, cette fusion d'identités semble se terminer lorsqu'elle se sépare de lui. Après la séparation, elle se manifeste comme la déesse Primordial prakriti (Mūlaprakriti) qui est appelée la « Créatrice d'Univers » ou « Mère de Tous » (Narada Purana, Purva-Khanda, 83.10-11, 83.44, 82.214). [82]

Chez Nimbarkacharya Vedanta Kamadhenu Dashashloki (verset 6), il est clairement indiqué que :

Ange tu vaame vrishabhaanujaam mudaa viraajamaanaam anuruupasaubhagaam |
Sakhiisahasraih parisevitaam sadaa smarema deviim sakalestakaamadaam ||

La partie gauche du corps du Seigneur Suprême est Shrimati Radha, assise béatement, aussi belle que le Seigneur Lui-même qui est servi par des milliers de gopis : nous méditons sur la Déesse Suprême, la réalisatrice de tous les désirs.

Dans le cantique Hita-Caurasi de Hith Harivansh Mahaprabhu, le saint poète bhakti du XVIe siècle, fondateur de Radha-vallabha Sampradaya, Radharani est élevée au statut de la seule divinité ultime, tandis que son époux Krishna n'est que son serviteur le plus intime. [83] Comme précurseur de ce point de vue, on peut comprendre Jayadeva, dont Gita Govinda (10.9) Krishna sous Radha. [84]

Radha est également considérée comme la personnification de l'amour de Krishna. Selon les doctrines attribuées au saint Vaishnavite Chaitanya Mahaprabhu, il est dit que Krishna a trois pouvoirs : l'interne qui est l'intelligence, l'externe qui engendre les apparences et le différencié qui forme l'âme individuelle. Son pouvoir principal est celui qui crée la dilatation du cœur ou la joie. Cela semble être le pouvoir de l'amour. Lorsque cet amour s'installe dans le cœur du dévot, il constitue Mahabhava, ou le meilleur sentiment. Lorsque l'amour atteint le plus haut degré, il se constitue en Radha, qui est la plus aimable de toutes et pleine de toutes les qualités. Elle était l'objet du plus grand amour de Krishna et étant idéalisée comme amour, certains des sentiments agréables du cœur sont considérés comme ses ornements. [85]

Dans Narada Pancharatra Samhita, Radha est mentionnée comme la forme féminine de Krishna. Il est décrit que le seul seigneur est représenté comme étant devenu deux - l'un une femme et l'autre un homme. Krishna a conservé sa forme d'homme tandis que la forme féminine est devenue Radha. On dit que Radha est sortie du corps primordial de Krishna, formant son côté gauche, et est éternellement associée à lui dans ses sports amoureux dans ce monde ainsi que dans le monde des vaches (Goloka). [56] [11]

Radha comme époux amant de Krishna (Parakiya rasa)

Radha est admirée comme un idéal d'amante parfaite. A Gita Govinda, il n'est pas certain si Radha était mariée ou si elle était une jeune fille célibataire. Mais, la relation entre Radha Krishna s'est déroulée dans le secret de la forêt de Vrindavan, faisant allusion au Parakiya rasa. Cela peut être compris à partir du verset où Nanda, le père de Krishna, qui représente l'autorité sociale et l'idéal du dharma, a ordonné à Radha Krishna de rentrer chez lui alors que la tempête approchait de Vrindavan mais l'ordre a été défié par le couple. La traduction du premier couplet de Gita Govinda est la suivante :-

"Radha, vous seul devez le ramener à la maison. C'est l'ordre de Nanda. Mais, Radha et Madhava (Krishna) s'égarent vers un arbre dans le bosquet près du chemin et sur la rive de la Yamuna, leurs jeux d'amour secrets prévalent."

Dans la Gita govinda, Radha est en relation avec Krishna en tant qu'épouse. Elle n'est ni une épouse ni une camarade de jeu rustique dévouée. C'est une figure intense, solitaire et fière qui est appelée Sri, Candi, Manini, Bhamini et Kaamini. Elle est décrite comme la partenaire de Krishna dans un amour mature et exclusif. [17]

Dans l'œuvre de Vidyapati, Radha est représentée comme une jeune fille d'à peine douze ans, tandis que Krishna est représentée légèrement plus âgée qu'elle et comme un amant agressif. Dans l'œuvre du poète Chandidas, Radha est dépeinte comme une femme audacieuse qui n'a pas peur des conséquences sociales. Radha abandonne toute propriété sociale au nom de son amour pour Krishna. Extraits du travail de Chandidas montrant l'audace de Radha :-

"Rejetant toute l'éthique de la caste, mon cœur adore Krishna jour et nuit. La coutume du clan est loin de pleurer, et maintenant je sais que l'amour adhère entièrement à ses propres lois."

"J'ai noirci ma peau dorée en le désirant. Alors que le feu m'encerclait, ma vie commence à se faner. Et mon cœur rumine éternellement, desséché pour mon sombre chéri, Mon Krishna."

En aimant Krishna, Radha viole la base de la caste, ne montrant aucun souci pour les réalités des structures sociales. L'amour l'a consumée au point qu'une fois le teint clair, Radha s'est transformée en la couleur sombre de Krishna. Chandidas a utilisé le mot "feu" comme synonyme de l'amour de Radha envers Krishna. La Radha de Chandidas est favorisée par Gaudiya Vaishnavas. [6]

Radha comme épouse mariée de Krishna (Svakiya rasa)

Parmi les textes indiens les plus fréquemment illustrés traitant du roman de Radha Krishna se trouve le Rasikapriya, un texte de Braj sur la poétique, écrit par Kesavdas, le poète de la cour d'Orccha et l'un des écrivains les plus éminents de la Riti kavya tradition. Les changements dans la représentation de Radha, tels qu'ils sont articulés dans le Rasikapriya, ont des implications importantes pour les traditions littéraires ultérieures. Dans le Riti kavya littérature, en particulier la Rasikapriya, Radha est dépeinte comme l'héroïne archétypale et est utilisée pour illustrer la forme idéale de connexion à Krishna. Plutôt que de la décrire comme une parakiya héroïne, Kesavdas, dans l'ensemble, la présente comme une svakiya héroïne, celle à qui Krishna appartient de tout cœur. Si elle est séparée de lui, ce n'est que temporairement, car en tant qu'amants archétypiques, ils sont liés pour toujours. La suggestion que Radha est l'épouse légitime de Krishna est clairement articulée dans le premier chapitre du verset exemplaire pour la forme manifeste de l'union. Here, Kesavdas compares the union of Radha and Krishna with that of Sita and Rama :-

"Once Krishna sat with Radha on the same couch with pleasure, and in the mirror held, as he looked to watch the splendor of her face, his eyes filled with tears. In her reflections he saw the red gem on her forehead which seemed to glow like fire, reminding him of Sita sitting in fire, adorned, with her husband's leave." (I, 22)

In this verse, Kesavdas connects Radha with Krishna as his legitimate wife not only in this lifetime but even in the previous one. Chapter 3 and verse 34 of Rasikapriya, depicted Radha as Madhya arudhayovana nayika and is described as a beautiful woman who looks like a heavenly damsel, with perfect features (forehead like the half moon, arches like a perfect bow, etc.), golden body, and a beautiful body fragrance. In chapter 3, verse 38, one attendant talks to another :-

"I have seen such an amazingly beautiful gopi, that I wonder if she really is a cowherdess ! Such splendor shone from her body that my eyes remained transfixed on her! No other beautiful women appeal any more having seen her delicate walk once, I see the beauty of all three worlds. Who could be the husband of such a beauty, Kamadeva or Kalanidhi [moon]? No, Krishna himself ". (III, 38)

Here, Radha is very specifically described as the wife of Krishna. In most of the verses, whenever she is mentioned by name, she is usually seen as a virtuous court lady with utmost beauty and charm. Her husband Krishna is said to be in control of her love. The poet mentioned that while it is common to see women devoted to their husbands but it is not as common to see a husband as Krishna who is so devoted to his wife Radha and considering her as goddess. (VII, 6) [86] In Sanskrit scripture Brahma Vaivarta Purana also, Radha and Krishna are understood to be eternally related to each other as husband and wife (or as god and goddess) validating their Svakiya relationship. [35]

Friedhelm Hardy singles out such an offshoot of Krishnaism as Radha-centered stream Radhaism. [87] The main representative of which is the Radha-vallabha Sampradaya (lit. "consort of Radha"), where goddess Radha is worshiped as the supreme deity, and Krishna is in a subordinate position. [7] [3]

During the 18th century at Kolkata existed the Sakhībhāvakas community, whose members used to wear female dresses in order to identify themselves with the gopis, companions of Radha. [87]

In some devotional (bhakti) Krishnaite traditions of Vaishnavism that focus on Krishna, Radha represents "the feeling of love towards Krishna". [8] For some of the adherents of these traditions, her importance approaches or even exceeds that of Krishna. Radha is worshipped along with Krishna in Bengal, Assam and Odisha by Vaishnava Hindus. Elsewhere, such as with Visnusvamins, she is a revered deity. [88] She is considered to be Krishna's original shakti, the supreme goddess in both the Nimbarka Sampradaya and following the advent of Chaitanya Mahaprabhu also within the Gaudiya Vaishnava tradition. [8] [9] Nimbarka was the first well known Vaishnava scholar whose theology centered on goddess Radha. [28] [89] [90]

Since 15th century in Bengal and Assam flourished Tantric Vaishnava-Sahajiya tradition with related to it Bauls, where Krishna is the inner divine aspect of man and Radha is the aspect of woman, what incorporated into their specific sexual Maithuna ritual. [91] [10]

Radha Chalisa mentions that Krishna accompanies one who chants "Radha" with a pure heart. Other gopis are usually considered to be self-willing maidservants (Sevika) of Radha. Radharani's superiority is seen in Krishna's flute, which repeats the name Radha.

Radha's connection to Krishna is of two types: svakiya-rasa (married relationship) and parakiya-rasa (a relationship signified with eternal mental "love"). The Gaudiya tradition focuses upon parakiya-rasa as the highest form of love, wherein Radha and Krishna share thoughts even through separation. The love the gopis feel for Krishna is also described in this esoteric manner as the highest platform of spontaneous love of God, and not of a sexual nature. [92]

List of prayers and hymns dedicated to Radha are:

  • Gita Govinda — this 12th century work of Jayadeva is dedicated to both Radha and Krishna. Gita Govinda is still the part of temple songs of Jagannath Temple, Puri. [93]
  • Radhe Krishna — the maha-mantra of Nimbarka Sampradaya is as follows :-

Rādhe Kṛṣṇa Rādhe Kṛṣṇa
Kṛṣṇa Kṛṣṇa Rādhe Rādhe
Rādhe Shyām Rādhe Shyām
Shyām Shyām Rādhe Rādhe

  • Radha Gayatri Mantra — "Om Vrashbhanujaye Vidmahe, Krishnapriyaye Dhimahi , Tanno Radha Prachodayat."
  • Lakshmi Gayatri Mantra — " Samuddhrtayai vidmahe Vishnunaikena dhimahi | tan no Radha prachodaydt || " (We think about her whom Vishnu himself supports, we meditate on her. Then, let Radha inspire us). The mantra is mentioned in Linga Purana (48.13) and invokes Lakshmi through Radha. [17]
  • Shri Radhika Krishnashtaka — it is also called Radhashtak. The prayer is composed of eight verses and is popular in Swaminarayan Sampradaya.
  • Shri Radha Saharsnama Strotam — the prayer has more than 1000 names of Radha and is part of the of Sanskrit scripture Narada Panchratra. [19]
  • Radha Kripa Kataksh Strotam — this is the most famous stotra in Vrindavana. It is written in Ūrdhvāmnāya-tantra and is believed to be spoken by Lord Śiva to Parvati. The prayer is dedicated to Radha and has total 19 verses. [94][95]
  • Yugalashtakam — this prayer is dedicated to Yugal (combined) form of Radha Krishna. It is popular in Gaudiya Vaishnavism and was written by Jiva Goswami. [96]
  • Radha Chalisa — it is a devotional hymn in praise of Radha. The prayer has 40 verses. [97]
  • Hare Krishna Mahamantra — In this mantra, “Hare” is the vocative form of both “Hari” (Krishna) and “Hara” (Radha). [98] The mantra is mentioned in Kali Santarana Upanishad. [99]
  • Hita-Caurasi — the eighty-four verses (hymns) in Braj Bhasha of the 16th-century poet-sant Hith Harivansh Mahaprabhu, founder of Radha-vallabha Sampradaya, in praise of Radha as the ultimate deity, the Queen, while Krishna depicted as her servant. [100]

Radha is one of the major and celebrated goddess in Hinduism. Following is the list of festivals associated with her -

Radhashtami

Radhashtami, also called Radha Jayanti is celebrated as the appearance anniversary of Radha. In the Hindu calendar, Radhashtami is observed annually in the month of the Bhadra, 15 days after Krishna Janmashtami, the birth anniversary of Krishna, which suggests that Radha is very much an aspect of the cultural-religious faith system governing social life. [12] The festival is celebrated with great enthusiasm and fervor especially in the Braj region. The festivities include fasting till afternoon (12 pm), abhishek and aarti of Radharani, offering her flowers, sweets and food items, singing songs, dancing and prayers dedicated to Radha. [101] The Radha Rani Temple in Barsana host this festival in a grand manner as Basana is also considered as the birthplace of Radharani. Apart from Barsana, this festival is celebrated in nearly all the temples of Vrindavan and ISKCON temples across the world as it is one of the major festival for many Vaishnavism sections. [102]

Holi, one of the major Hindu festival, also called festival of love et festival of colors also celebrates the divine and eternal love of Radha and Krishna. Mathura and Vrindavan are known for their Holi celebrations. According to popular legend associated with Radha Krishna, as a child, Krishna would cry to his mother Yashoda about Radha being fair while he had a dark complexion. His mother then advised him to smear colour of his choice on Radha's face, thus giving birth to Braj ki Holi. It is said that every year, Lord Krishna would travel from his village Nandgaon to Goddess Radha’s village Barsana, where Radha and the gopis would playfully beat him with sticks. In present times, Holi celebrations in Barsana begin one week before the actual date of the festival, moving to Nandgaon the next day. In Mathura and Vrindavan, the festival is celebrated in different forms like Lathmar Holi in Barsana and Nandgaon, where sticks are used to create playful beats, to which young men and women dance Phoolon wali Holi in Gulaal Kund near the Govardhan Hill, during which Ras Leela is performed and Holi is played with colourful flowers and Widow’s Holi in Vrindavan. [103]

Sharad Purnima

Sharad Purnima refers to the full moon of the autumn season. On this day, devotees celebrate Lord Krishna performing a beautiful dance called "rasa lila" with Radha and the gopis - the cowherd damsels of Vrindavan. [104] On this day, Radha Krishna in temples are dressed in white outfits and are adorned with flower garlands and glittering ornaments. [105]

Paintings

Radha and Krishna have inspired many forms of performance arts and literary works. [13] [2] Over the centuries, their love has been portrayed in thousands of exquisite paintings which depicts the lover in separation and union, longing and abandonment. [13] [106]

Patta chitra, is one of the typical regional arts of the coastal state of Orissa. In this type of painting, Krishna is depicted in blue or black color and is usually accompanied by his fiancee Radha. [107] Rajasthani art emerged as an amalgamation of folk art with conventional and canonical ethos. Krishna and Radha have been the pivotal characters in Rajasthani miniature paintings. Their love has been delineated aesthetically in this composition. [108] In Pahari paintings, often the nayaka (hero) is depicted as Krishna and the nayika (heroine) is depicted as Radha. The legend of Krishna and Radha and their love provided rich material to Pahari painters in general and to the artists of Garhwal in particular. [109] The central theme of Kangra painting is love. A closely related theme of this art is lover looking at his beloved who is unaware of his presence. Thus, Krishna is shown watching Radha who is unaware of his presence. [110] Madhubani paintings are charismatic art of Bihar. Madhubani paintings are mostly based on religion and mythology. In the paintings, Hindu Gods like Radha-Krishna and Shiva-Parvati are in center. [111] Krishna and Radha are one of the favorite subject in Rajput paintings because they portrayed a theme that symbolized the desire of the soul to be united by god. In these paintings, Radha is always seemed to be dressed in more elegant way. She was adorned with ornaments and is often depicted holding a white garland when enthroned next to Krishna. [111]

Patta Chitra painting depicting love story of Radha and Krishna.

Rajasthani Painting with a love theme where Radha is getting ready and Krishna admires her silently.

Pahari painting of Radha offering bowl of curd to Krishna.

Kangra painting, Radha dressed as Krishna and Krishna dressed as Radha.

Madhubani painting of Krishna and Radha.

Rajput painting (1760), Radha Krishna with gopis.

Dance forms

The most famous Indian classical dance Manipuri Raas Leela was first introduced by King Bhagyachandra around 1779. Inspired by Radha Krishna's raslila, the king introduced three forms of rasa dance — Maha rasa, Kunj rasa and Basant rasa. Later two more forms of rasa — Nitya rasa and Deba rasa was added by successive kings in the art and culture of Manipur. In these dance forms, the dancers portray the role of Radha, Krishna and gopis. The dance forms are still prevalent in the state of Manipur and are performed on stage as well as on the auspicious occasions like Kartik Purnima and Sharad Purnima (full moon nights). [112] [113]

Another Indian classical dance form, Kathakali was also influenced by Vaishnavism and Radha Krishna based Gita Govinda tradition which along with other factors contributed in the evolution of this dance form. [114] The predominant theme of North Indian Kathak dancing lies in the fleeting appearances and longer stories of Radha and Krishna. The sacred love of Krishna and his beloved Radha, are woven into all aspects of the Kathak dance and is clearly visible during the discussions of the music, costumes and finally the role of the Kathak dancer. [115]

Ashtapadis of Gita Govinda are also enacted in contemporary classical Odissi dance form. [116] This dance form was originated in the temples. It is centered on the celestial love of Krishna and Radha. At one time, it was performed by the Devadasis but now it has spread out to the homes and cultural institutions. [117]

Culture

The residents of Braj region still greet each other with salutations like " Radhe Radhe", "Jai Shri Radhe" and " Radhe Shyam ", directing their mind to Radha and ultimate relationship she shares with Krishna. The image of Krishna rarely appears without Radha by his side in the temples of Vrindavan. It is not the Krishna who is worshiped, but Radha and Krishna together are worshiped. [118]

In culture of Odisha, Krishna is the cultural hero and his form Jagannath, is the symbol of Oriya pride. His consort Radha is celebrated as the energy of Krishna and symbolically the energy of the cosmos. She is considered as the power of joy, the hladini shakti of Krishna and is often identified with both Durga and Kali, the bright and dark forms of the cosmic energy. Krishna and Radha have entered the Oriya psyche and have inspired the mythic imagination of the Oriya poets in a big way. For the conscious and the informed, Krishna and Radha are the Universe and its harmony, the Energy and its joyful articulation, the cosmic dance and its rhythmic balance. [12]

Radha and Krishna are the focus of temples in the Chaitanya Mahaprabhu, Vallabhacharya, Chandidas, and other traditions of Vaishnavism. [9] Radha is typically shown standing immediately next to Krishna. [9] Some of the important Radha Krishna temples are :-

    and Vrindavan in Mathura District, Northern India contain many temples dedicated to both Radha and Krishna.
  • Temples in Vrindavan — Bankey Bihari Temple, Shri Radha Damodar Temple, Krishna Balram Temple (Iskcon Vrindavan), Shri Radha Gokulananda Temple, Shri Radha Gopinath Temple, Radha Raman Temple, Shahji Temple, Nidhivan, Seva kunj Temple, Pagal Baba Temple, Prem Mandir, Shri Radha Madan Mohan Temple, Shri Ashtsakhi Temple, Vrindavan Chandrodaya Mandir, Shri Radha ShyamSundar ji Temple, Shri Jugal Kishore Temple, Shri Radha Govind Dev ji Temple, Priyakant ju Temple and Shri Radhavallabh ji Temple. [119]
  • Temples in Mathura - Shri Krishna Janamasthan Temple, Shri Dwarkadhish Temple.
  • Temples in Barsana - Shri Radha Rani Temple (Shreeji Temple), Rangeeli Mahal (Kirti temple), Maan temple (Maan Garh temple).
  • Temple in Bhandirvan- Shri Radha Krishna Vivah Sthali.
  • Temples across India - Shri Radha Govind Dev ji temple in Jaipur, Murlidhar Krishna temple in Naggar, Shri Govindajee temple in Imphal, Madan Mohan temple in Karauli, Mayapur Chandrodaya Mandir in Nadia, Swaminarayan temple Gadhada, Swaminarayan temple Vadtal, Swaminarayan Temple Bhuj, Swaminarayan Temple Dholera, Swaminarayan Temple Mumbai, Iskcon Bangalore, Iskcon Chennai, Shree Radha Damodar temple in Junagadh, Bhakti Mandir Mangarh, Iskcon temple Mumbai, Iskcon temple Ujjain, Iskcon temple Patna, Radha Krishna temple of Baroh in Kangra, Temples in Bishnupur including Radha Madhab Temple, RadheShyam Temple, Rasmancha and Lalji Temple, Sri Sri Radha Parthasarathi Mandir in Delhi. [120][121]
  • Temples outside India - There are multiple temples dedicated to Radha Krishna which are established by Iskcon organization and Swaminarayan Sampradaya in all the prominent cities of the world. The Shree Raseshwari Radha Rani Temple at Radha Madhav Dham in Austin, Texas, USA, established by Kripalu Maharaj, is one of the largest Hindu Temple complexes in the Western Hemisphere and the largest in North America. [122][123][124]

Guru Gobind Singh, in his Dasam Grantha, describes Radha the, sukl bhis rika, thus : "Radhika went out in the light of the white soft moon, wearing a white robe to meet her Lord. It was white everywhere and hidden in it, she appeared like the light itself in search of Him". [110]

Radha is mentioned in many Jain commentaries including the popular Venisamhara by Narayana Bhatta and Dhvanyaloka by Anandavardhana written in 7th century. Jain scholars like Somadeva Suri and Vikram Bhatta continued mentioning Radha between 9th-12th century in their literary works. [34] [17]


Contenu

After shakedown along the U.S. East Coast, Lance arrived Trinidad, British West Indies, 17 January 1944 for patrol and escort duty. From January 1944 until March 1945, Lance operated as an escort for convoys, making nine regular runs from Recife, Brazil, to Trinidad. The minesweeper also engaged in ASW training with aircraft operations designed to improve the defensive capability of the Navy.

Lance departed Trinidad 23 March, and steamed toward Miami, Florida, arriving the 28th. She operated as a school ship, out of the Naval Training Center, Miami.


Human Flow [ edit | modifier la source]

Lance [modifier | modifier la source]

Lance is seen traveling with an man with a gun. A zombie spots the two through a gate but is unable to break it down. The zombie eventually finds a path through a house, reaches them outside on a lawn, and presumably devours the man with the gun. The man calls for Lance's help but Lance runs away terrified.

The Checkpoint. [modifier | modifier la source]

Lance is among the citizens attempting to get past the gates. When the citizens break through the gates Lance is among the people to go through. Rose offers for Lance and Ryan to come with them.

Finale [ edit | modifier la source]

In a state of panic, Lance was separated from the group and tried to outrun the infected chasing him. He almost made it to the stadium before an air strike knocked him off his feet. After being dazed by the blast, Lance came to his senses, got back on his feet and continued running away with many infected on his trail.

The Cold [ edit | modifier la source]

Lance is seen siphoning gas from a car, probably some time after the events of the season 1 finale. While putting the gas in his car, one of the infected spots him and Lance is forced to drive away. A man by the road tries to stop him, and then a woman blocks the road when Lance fails to stop. She pleads to get in the car pointing to her pregnant belly, and Lance agrees. As soon as she is in the car, she reaches behind Lance and opens the door for the man. The man shoots Lance, killing him.

Behavior [ edit | modifier la source]

Lance can be described as absent-minded, clumsy and impulsive. In Episode 3, when Rose's group arrives to the school, Lance not thinking about the consequences begins to play the drums softly, but just loud enough, that it could attract unwanted attention. Later, when being chased by a zombie in a fire station, he gets his ax, the only weapon he has, permanently stuck in a shelf when preparing to attack him. Often, Lance becomes too panicked when facing a zombie, and prepares to flee.


Cyclist Lance Armstrong is stripped of his seven Tour de France titles

On October 22, 2012, Lance Armstrong is formally stripped of the seven Tour de France titles he won from 1999 to 2005 and banned for life from competitive cycling after being charged with systematically using illicit performance-enhancing drugs and blood transfusions as well as demanding that some of his Tour teammates dope in order to help him win races. It was a dramatic fall from grace for the onetime global cycling icon, who inspired millions of people after surviving cancer then going on to become one of the most dominant riders in the history of the grueling French race, which attracts the planet’s top cyclists.

Born in Texas in 1971, Armstrong became a professional cyclist in 1992 and by 1996 was the number-one ranked rider in the world. However, in October 1996 he was diagnosed with Stage 3 testicular cancer, which had spread to his lungs, brain and abdomen. After undergoing surgery and chemotherapy, Armstrong resumed training in early 1997 and in October of that year joined the U.S. Postal Service cycling team. Also in 1997, he established a cancer awareness foundation. The organization would famously raise millions of dollars through a sales campaign, launched in 2004, of yellow Livestrong wristbands.

In July 1999, to the amazement of the cycling world and less than three years after his cancer diagnosis, Armstrong won his first Tour de France. He was only the second American ever to triumph in the legendary, three-week race, established in 1903. (The first American to do so was Greg LeMond, who won in 1986, 1989 and 1990.) Armstrong went on to win the Tour again in 2000, 2001, 2002 and 2003. In 2004, he became the first person ever to claim six Tour titles, and on July 24, 2005, Armstrong won his seventh straight title and retired from pro cycling. He made a comeback to the sport in 2009, finishing third in that year’s Tour and 23rd in the 2010 Tour, before retiring for good in 2011 at age 39.

Throughout his career, Armstrong, like many other top cyclists of his era, was dogged by accusations of performance-boosting drug use, but he repeatedly and vigorously denied all allegations against him and claimed to have passed hundreds of drug tests. In June 2012, the U.S. Anti-Doping Agency (USADA), following a two-year investigation, charged the cycling superstar with engaging in doping violations from at least August 1998, and with participating in a conspiracy to cover up his misconduct. After losing a federal appeal to have the USADA charges against him dropped, Armstrong announced on August 23 that he would stop fighting them. However, calling the USADA probe an “unconstitutional witch hunt,” he continued to insist he hadn’t done anything wrong and said the reason for his decision to no longer challenge the allegations was the toll the investigation had taken on him, his family and his cancer foundation. The next day, USADA announced Armstrong had been banned for life from competitive cycling and disqualified of all competitive results from August 1, 1998, through the present.

On October 10, 2012, USADA released hundreds of pages of evidence—including sworn testimony from 11 of Armstrong’s former teammates, as well as emails, financial documents and lab test results—that the anti-doping agency said demonstrated Armstrong and the U.S. Postal Service team had been involved in the most sophisticated and successful doping program in the history of cycling. A week after the USADA report was made public, Armstrong stepped down as chairman of his cancer foundation and was dumped by a number of his sponsors, including Nike, Trek and Anheuser-Busch.On October 22, Union Cycliste Internationale (UCI), the cycling’s world governing body, announced that it accepted the findings of the USADA investigation and officially was erasing Armstrong’s name from the Tour de France record books and upholding his lifetime ban from the sport. In a press conference that day, the UCI president stated: “Lance Armstrong has no place in cycling, and he deserves to be forgotten in cycling.”

After years of denials, Armstrong finally admitted publicly, in a televised interview with Oprah Winfrey that aired on January 17, 2013, he had doped for much of his cycling career, beginning in the mid-1990s through his final Tour de France victory in 2005. He admitted to using a performance-enhancing drug regimen that included testosterone, human growth hormone, the blood booster EPO and cortisone.


Histoire

An aircraft manufacturer founded in 2055, Newcastle-based Lance Systems Aerospace operated as a military contractor for Australia and other Commonwealth nations for many years. Over the decades, their lineup of fighter jets became famous for cutting-edge technology and world-class agility, giving Lance Systems a reputation for aerial excellence. Since defense contracts ran dry after World Peace was declared at the turn of the century, they have been attempting to diversify to stay afloat, beginning production of civilian aircraft in 2120. Despite their best efforts, they continually failed to turn a profit, entering a period of steady decline that would last for many years. Seeing Diavolt Engineering as an example of a struggling ex-military contractor adapting to the new times, Lance Systems followed in their footsteps and cobbled together an AG Research division in 2153.

In 2155, they unveiled the Precision Trials, repurposing their military flight simulator tech to create an annual series of virtual challenge courses for skilled AGL pilots. They used the data from these events to fine-tune the design for their prototype racecraft, the Precision Delta, in preparation for real-world production. Impressed by the realism and popularity of the Precision Trials, the AGL Commission decided to experiment with virtual venues for AGL races. Both Barracuda and Lance Systems were considered for the job of creating such tracks, but Lance Systems was ultimately awarded the contract because they offered a more realistic simulation at a better price. What resulted was the virtually-recreated Nova Park circuit, which will see its first race in the upcoming 2159 AGL season. Its popularity will determine if more Virtual Tracks appear on the AGL schedule in the coming years.

Though the past half-century has been difficult for them, AG Racing has single-handedly saved Lance Systems from going under. With the continued success of the Precision Trials, the completion of the Virtual Nova Park circuit, and the possibility that they may use the 2159 AGL season to test their Precision Delta prototype, Lance Systems finally has a bright future ahead of them.


Voir la vidéo: Lance Armstrong: lascension dun mythe (Mai 2022).