Informations

Wiseman DE-667 - Histoire


Homme sage

(DE-667 : dp. 1400; 1. 306', n. 36'10", dr. 9'6" (moyenne), s. 24 k.; cpl. 186, a. 3 3", 4 1.1" , 8 20 mm. 2 dct., 8 dcp., 1 dcp. (hh.); cl. Buckley)

Wiseman (DE-667) a été posé le 26 juillet 1943 à Pittsburgh, Pennsylvanie, par la Dravo Corp., lancé le 6 novembre 1943; parrainé par Mme June Holton, la veuve du lieutenant (jg.) Wiseman; et commissionné à Alger, Louisiane, le 4 avril 1944, sous le commandement du lieutenant W. B. McClaran, Jr., USNR.

Après le shakedown dans la région des Bermudes et la disponibilité postshake au Boston Navy Yard, Wiseman a quitté Boston le 24 mai 1944 lors de la première des trois missions d'escorte de convoi aller-retour qu'elle a menées jusqu'à l'automne 1944. Par la suite convertie en une centrale électrique flottante, la nécessité pour les installations électriques navire-terre ayant été prouvées au cours des premières phases de la guerre du Pacifique au Charleston (SC) Navy Yard, Wiseman a navigué pour le Pacifique le 11 janvier 1945.

Faisant escale à Pearl Harbor le 3 février, le destroyer d'escorte a opéré pendant un mois dans les îles hawaïennes avant de mettre le cap sur les Philippines le 3 mars. Arrivé à Manille le 23, Wiseman a commencé à fournir de l'électricité à cette ville presque démolie le 13 avril et, au cours des cinq mois et demi suivants, a fourni quelque 5 806 000 kilowattheures d'électricité.

De plus, les évaporateurs de Wiseman ont fourni 150 000 gallons d'eau potable aux installations de l'armée dans la zone portuaire et à de nombreuses petites embarcations. Ses radios ont également été utilisées dans une large mesure. Mis à la disposition du directeur du port de la Marine, l'équipement de communication du navire a été utilisé pour gérer le trafic radio du port jusqu'à l'arrivée des équipements du directeur et leur installation à terre.

Après son service vital à Manille, Wiseman a déménagé à Guam, où elle a fourni de l'énergie à la drague de l'armée Harris (YM-25) pendant une période de deux mois. Il retourne ensuite aux États-Unis et est désarmé à San Diego le 31 mai 1944. Il y est inactivé le 31 janvier 1947.

Recommandé à l'automne 1950, après le début de la guerre de Corée en juin, Wiseman sous le commandement du Lt. Comdr. Jay W. Land se précipita vers la Corée, atteignant le port de Mason, près de l'embouchure du fleuve Naktong, au point d'ancrage ouest de l'ancienne tête de pont de Pusan. Comme elle l'avait fait à Manille en 1945, Wiseman fournissait désormais de l'électricité à une ville incapable de produire la sienne. Plus tard, le navire a fourni le confort de la maison aux unités de la 1re division de marine cantonnées sur la jetée voisine, fournissant des douches chaudes, des cigarettes et des repas chauds cuisinés dans la cuisine du navire. L'escorte du destroyer a également dispensé des cours de matelotage, d'artillerie, de radar, de sonar et de contrôle des avaries à 80 aspirants de l'Académie navale de la République de Corée (ROK) et à 120 hommes de la marine ROK.

À la fin de 1951, Wiseman est retourné aux États-Unis et a subi une révision complète au chantier naval de Mare Island, à Vallejo, en Californie, avant de suivre une formation de recyclage à partir de San Diego au printemps et à l'été 1952. Le navire a ensuite navigué à nouveau pour eaux coréennes, atteignant la zone de combat cet automne.

Lors de son deuxième déploiement dans le Pacifique occidental (WestPac) depuis sa remise en service, Wiseman a masqué les forces opérationnelles des porte-avions légers au large de la côte ouest de la Corée ; effectué des missions de patrouille près des côtes ; des segments bloqués et bombardés de la côte nord-est de la Corée, et fourni des services d'écran anti-sous-marins et d'escorte pour les groupes de ravitaillement. Plus tard dans le déploiement, elle a également participé à des opérations de chasseurs-tueurs, s'est entraînée aux évolutions de la guerre anti-sous-marine (ASW) et a servi de navire amiral de la division lors d'une escale de bonne volonté à Manille.

Au cours des années suivantes, Wiseman a mené quatre autres déploiements WestPac et a passé les intermèdes entre eux à s'entraîner à San Diego et à s'occuper du chantier naval de Mare Island ou du chantier naval de San Francisco. À l'occasion, elle a dirigé Naval

Réserver des croisières d'entraînement pour l'emmener aux îles hawaïennes. Au cours des déploiements à l'étranger, Wiseman a opéré avec des unités des marines SEATO australienne, néo-zélandaise, britannique, philippine, pakistanaise et thaïlandaise et a visité des ports de l'Australie au Japon. À la fin de son sixième déploiement, Wiseman a été désigné comme navire d'entraînement de la réserve navale du groupe I (NRT). En conséquence, le 16 mai 1959, le navire a été désarmé et remis au 11e district naval. Le lieutenant V. Powell était le premier officier responsable.

Pendant les deux années suivantes, Wiseman a opéré à partir de San Diego en tant que service NRT. Chaque troisième week-end du mois, une croisière de réserve l'emmenait en mer pour des périodes d'entraînement ASM et, pendant les étés, l'escorte de destroyers effectuait des croisières de réserve de deux semaines.

Cependant, en 1961, la crise de Berlin a changé la routine de l'escorte de destruction des vétérans après que la construction du mur de Berlin a exacerbé les tensions en août de la même année. Le président John F. Kennedy a ordonné l'activation d'unités de réserve, y compris l'équipage de réserve sélectionné et les navires NRT. Recommandé le 2 octobre 1961, le lieutenant C. Wilhoite, Jr., aux commandes, Wiseman a été immédiatement préparé pour le service avec la 7e flotte. Depuis que les installations de réparation et de révision à San Diego étaient surchargées de travail, Wiseman a été révisé à Long Beach, passant les vacances d'avant Noël dans les chantiers navals de Bethléem.

Déployé à nouveau à WestPac en janvier 1962, Wiseman a mené des opérations de patrouille au large des côtes du pays troublé du Vietnam. Elle a reçu un « bien fait » pour son travail et, en mars, elle a reçu des éloges pour avoir apporté une aide médicale à un pêcheur avec une jambe infectée à bord d'une jonque de pêche sud-vietnamienne. Plus tard ce printemps-là, le navire a également visité Hong Kong, la baie de Subic et des ports japonais, dont Yokohama, où il a organisé des célébrations pour la Journée des forces armées les 19 et 20 mai.

De retour à San Diego le 17 juillet, via Midway et Pearl Harbor, le Wiseman est désarmé et mis en service le 1 août, reprenant ses fonctions de navire NRT avec la Réserve navale du Groupe II. Avant la fin de 1962, le navire a été affecté à la Reserve Destroyer Division 272 du Reserve Destroyer Squadron 27.

Placé en réserve mais restant en service, le Wisemn~ a été amarré à San Diego pendant le reste des années 1960 dans le cadre des unités de réserve de la Flotte du Pacifique. Rayé de la liste de la Marine le 15 avril 1973, le vétéran de la Seconde Guerre mondiale et du service coréen a ensuite été mis au rebut.

Wiseman (DE-667) a reçu six étoiles de bataille pour son service pendant la guerre de Corée.


Wiseman DE-667 - Histoire

Osborne Beeman Wiseman, né le 20 février 1916 à Zanesville, Ohio, a été nommé à l'Académie navale le 22 juin 1934 et a obtenu son diplôme le 2 juin 1938. Après avoir servi en mer à Saratoga (CV-3) et Roe (DD-418), Wiseman a été transféré à la base aéronavale de Pensacola en Floride, pour une formation au pilotage. Détaché le 17 mars 1941, ayant gagné ses ailes, Wiseman rejoint le Bombing Squadron (VB) 3, embarqué à Saratoga.

Après que ce porte-avions ait été torpillé par le sous-marin japonais I-25 au large d'Oahu le 11 janvier 1942 et envoyé au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, Washington, pour réparations et modifications, ses unités d'aviation ont été transférées à terre pour opérer depuis l'île Ford. Lorsque Yorktown (CV-5) est retourné à Pearl Harbor pour réparer les dommages subis au début du mois de mai lors de la bataille de la mer de Corail, ses unités ont été transférées du navire et remplacées par certaines des anciennes unités de Saratoga - Bombing Squadron 3, Torpedo Squadron 3, et Fighting Squadron 3. Wiseman s'est présenté à bord du Yorktown à temps pour prendre part à la bataille cruciale de Midway.

Le premier jour de l'action du porte-avions, le 4 juin, le lieutenant (jg.) Wiseman a effectué deux sorties, une contre le porte-avions Soryu ce matin-là et une contre Hiryu cet après-midi. Ce dernier, à ce moment-là, était le dernier des quatre flattops ennemis à flot, et la frappe à laquelle Wiseman a participé s'est avérée être le coup de grâce administré à ce navire. Les combattants japonais "Zero", cependant, ont envahi les Dauntless de VB-3 et VB-6, exigeant une certaine mesure de vengeance pour le pilonnage administré à Hiryu. Dans cette mêlée, l'avion de Wiseman a été abattu. Ni lui ni son mitrailleur n'ont été revus.

Ayant joué un rôle majeur dans le renversement du cours de la guerre dans le Pacifique, le lieutenant (jg.) Wiseman a reçu la Navy Cross, à titre posthume, pour son héroïsme et son dévouement au devoir.

(DE-667 : dp. 1400 l. 306' b. 36'10" dr. 9'5" (moyenne) s. 24 k. cpl. 186 a. 3 3", 4 1.1", 8 20mm.,

2 dc., 8 dcp., 1 dcp. (hh.) cl. Buckley)

Wiseman (DE-667) a été posé le 26 juillet 1943 à Pittsburgh, Pennsylvanie, par le Dravo Corp. lancé le 6 novembre 1943 parrainé par Mme June Holton, la veuve du lieutenant (jg.) Wiseman et commandé à Alger , Louisiane, le 4 avril 1944, le lieutenant WB McClaran, Jr., USNR, aux commandes.

Après le shakedown dans la région des Bermudes et la disponibilité post-shakedown dans le Boston Navy Yard, Wiseman a quitté Boston le 24 mai 1944 lors de la première des trois missions d'escorte de convoi aller-retour qu'elle a menées jusqu'à l'automne 1944. Par la suite converti en une puissance flottante station-la nécessité d'installations électriques navire-terre ayant été prouvée au cours des premières phases de la guerre du Pacifique-au Charleston (SC) Navy Yard, Wiseman a navigué pour le Pacifique le 11 janvier 1945.

Faisant escale à Pearl Harbor le 3 février, le destroyer d'escorte a opéré pendant un mois dans les îles hawaïennes avant de mettre le cap sur les Philippines le 3 mars. Arrivé à Manille le 23, Wiseman a commencé à fournir de l'électricité à cette ville presque démolie le 13 avril et, au cours des cinq mois et demi suivants, a fourni quelque 5 806 000 kilowattheures d'électricité.

De plus, les évaporateurs de Wiseman ont fourni 150 000 gallons d'eau potable aux installations de l'armée dans la zone portuaire et à de nombreuses petites embarcations. Ses radios ont également été utilisées dans une large mesure. Mis à la disposition du directeur du port de la Marine, l'équipement de communication du navire a été utilisé pour gérer le trafic radio du port jusqu'à l'arrivée des équipements du directeur et leur installation à terre.

Après son service vital à Manille, Wiseman a déménagé à Guam, où elle a fourni de l'énergie à la drague de l'armée Harris (YM-25) pendant une période de deux mois. Il retourne ensuite aux États-Unis et est désarmé à San Diego le 31 mai 1946. Il y est inactivé le 31 janvier 1947.

Recommandé à l'automne 1950, après le début de la guerre de Corée en juin, Wiseman- sous le commandement du Lt. Comdr. Jay W. Land se précipita vers la Corée, atteignant le port de Mason, près de l'embouchure de la rivière Naktong, au point d'ancrage ouest de l'ancienne tête de pont de Pusan. Comme elle l'avait fait à Manille en 1945, Wiseman fournissait désormais de l'électricité à une ville incapable de produire la sienne. Plus tard, le navire a fourni le confort de la maison aux unités de la 1re division de marine cantonnées sur la jetée voisine, fournissant des douches chaudes, des cigarettes et des repas chauds cuisinés dans la cuisine du navire. L'escorte du destroyer a également dispensé des cours de matelotage, d'artillerie, de radar, de sonar et de contrôle des avaries à 80 aspirants de l'Académie navale de la République de Corée (ROK) et à 120 hommes de la marine ROK.

À la fin de 1951, Wiseman est retourné aux États-Unis et a subi une révision complète au chantier naval de Mare Island à Vallejo, en Californie, avant de suivre une formation de recyclage à partir de San Diego au printemps et à l'été 1952. Le navire a ensuite navigué à nouveau pour le coréen. eaux, atteignant la zone de combat cet automne.

Dans son deuxième déploiement dans le Pacifique occidental (WestPac) depuis sa remise en service, Wiseman a contrôlé des forces opérationnelles de porte-avions légers au large de la côte ouest de la Corée, a effectué des missions de patrouille à proximité des segments côtiers bloqués et bombardés de la côte nord-est de la Corée, et a fourni des services de contrôle anti-sous-marins et d'escorte pour les groupes de ravitaillement. . Plus tard dans le déploiement, elle a également participé à des opérations de chasseurs-tueurs, s'est entraînée aux évolutions de la guerre anti-sous-marine (ASW) et a servi de navire amiral de la division lors d'une escale de bonne volonté à Manille.

Au cours des années suivantes, Wiseman a mené quatre autres déploiements WestPac et a passé les intermèdes entre eux à s'entraîner à San Diego et à s'occuper du chantier naval de Mare Island ou du chantier naval de San Francisco. À l'occasion, elle a conduit des croisières de formation de réservation navale-une l'emmenant aux îles hawaïennes. Au cours des déploiements à l'étranger, Wiseman a opéré avec des unités des marines SEATO - australienne, néo-zélandaise, britannique, philippine, pakistanaise et thaïlandaise - et a visité des ports de l'Australie au Japon. À la fin de son sixième déploiement, Wiseman a été désigné comme navire d'entraînement de la réserve navale du groupe I (NRT). En conséquence, le 16 mai 1959, le navire a été désarmé et remis au 11e district naval. Le lieutenant W. V. Powell était le premier officier responsable.

Pendant les deux années suivantes, Wiseman a opéré à partir de San Diego en tant que service NRT. Chaque troisième week-end du mois, une croisière de réserve l'emmenait en mer pour des périodes d'entraînement ASM et, pendant les étés, l'escorte de destroyers effectuait des croisières de réserve de deux semaines.

Cependant, en 1961, la crise de Berlin a changé la routine de l'escorte de destruction des vétérans après que la construction du mur de Berlin a exacerbé les tensions en août de la même année. Le président John F. Kennedy a ordonné l'activation d'unités de réserve, y compris l'équipage de réserve sélectionné et les navires NRT. Recommandé le 2 octobre 1961, le Lt. Comdr. C. V. Wilhoite, Jr., aux commandes, Wiseman a été immédiatement préparé pour le service avec la 7e Flotte. Étant donné que les installations de réparation et de révision de San Diego étaient surchargées de travail, Wiseman a été révisé à Long Beach, passant les vacances d'avant Noël dans les chantiers navals de Bethléem.

Déployé à nouveau à WestPac en janvier 1962, Wiseman a mené des opérations de patrouille au large des côtes du pays troublé du Vietnam. Elle a reçu un « bien fait » pour son travail et, en mars, elle a reçu des éloges pour avoir apporté une aide médicale à un pêcheur avec une jambe infectée à bord d'une jonque de pêche sud-vietnamienne. Plus tard ce printemps-là, le navire a également visité Hong Kong, la baie de Subic et des ports japonais, dont Yokohama, où il a organisé des célébrations pour la Journée des forces armées les 19 et 20 mai.

De retour à San Diego le 17 juillet, via Midway et Pearl Harbor, le Wiseman est désarmé et mis en service le 1 août, reprenant ses fonctions de navire NRT avec la Réserve navale du Groupe II. Avant la fin de 1962, le navire a été affecté à la Reserve Destroyer Division 272 du Reserve Destroyer Squadron 27.

Placé en réserve mais restant en service, le Wiseman a été amarré à San Diego pendant le reste des années 1960 dans le cadre des unités de réserve de la flotte du Pacifique. Rayé de la liste de la Marine le 15 avril 1973, le vétéran de la Seconde Guerre mondiale et du service coréen a ensuite été mis au rebut.


Contenu

Après le shakedown dans la région des Bermudes et la disponibilité post-shakedown au Boston Navy Yard, Homme sage a quitté Boston le 24 mai 1944 pour rejoindre la Task Force 64 (TF㻀) et le convoi UGS-43 lors du premier des trois trajets aller-retour d'escorte de convoi. Elle a escorté le convoi GUS-43 de Casablanca, Maroc français, à New York, puis a quitté Hampton Roads avec TF-64 et le convoi UGS-50 le 3 août, accompagnant le convoi GUS-50 de Bizerte aux États-Unis, naviguant vers l'est le 29 août. . Suite à des réparations et modifications à Boston (19 septembre – 5 octobre), Homme sage a effectué des travaux dans les eaux de la baie de Casco, dans le Maine, avant de reprendre le travail d'escorte de convois dans le cadre de la TF-64, guidant l'UGS-57 de Hampton Roads à Bizerte, revenant vers l'est avec la TF-64 et le GUS-57 passant Gibraltar le 11 novembre , le navire est retourné dans la baie de Chesapeake avec cette partie du GUS-57 le 30 novembre, avant de se rendre à Charleston, en Caroline du Sud

Par la suite converti en une centrale électrique flottante - la nécessité d'installations électriques navire-terre ayant été prouvée pendant la guerre du Pacifique - au Charleston Navy Yard, Homme sage a navigué pour le Pacifique le 11 janvier 1945. Relevant du commandant en chef de la flotte du Pacifique, pour le service le 17 janvier 1945 lors du transit du canal de Panama, elle a mis le cap sur les îles Hawaï en compagnie du transport à grande vitesse USS&# 160Reeves (APD-52).

Faisant escale à Pearl Harbor le 3 février, le destroyer d'escorte a opéré pendant un mois dans les îles hawaïennes avant de s'embarquer pour les Philippines le 3 mars. Arrivé à Manille le 23, il a commencé à fournir de l'électricité à cette ville presque démolie le 13 avril et, au cours des cinq mois et demi suivants, a fourni environ 5 806 000 kilowattheures (20 900 & 160 GJ) d'électricité. En outre, Homme sage'Les évaporateurs fournissaient 150 000 gallons (570 m³) d'eau potable aux installations de l'armée dans la zone portuaire et à de nombreuses petites embarcations. Ses radios ont également été utilisées dans une large mesure. Mis à la disposition du directeur du port de la Marine, l'équipement de communication du navire a été utilisé pour gérer le trafic radio du port jusqu'à l'arrivée des équipements du directeur et leur installation à terre.

Après son service vital à Manille et les opérations projetées à Ketchikan, en Alaska, suspendues, Homme sage déplacé à Guam, arrivant le 18 décembre 1945, où elle a fourni le pouvoir pour la drague de l'armée Harris (YM-25). Départ de Guam le 26 mars 1946, en compagnie du navire jumeau USS&# 160Whitehurst (DE-634), il fit une pause à Eniwetok, dans les Marshall (28-29 mars), puis retourna aux États-Unis via Pearl Harbor (4-6 avril 1946). Désarmé à San Diego, Californie le 31 mai 1946, Homme sage a été placé en statut inactivé le 19 décembre 1946, puis hors service, en réserve, le 3 février 1947, et déplacé à Long Beach. Par la suite, le remorqueur océanique auxiliaire USS Koka (ATA-185) remorqué Homme sage de Long Beach à San Diego (16-17 novembre 1948).


Raison de blocage: L'accès depuis votre zone a été temporairement limité pour des raisons de sécurité.
Temps: Lun 21 juin 2021 16:14:15 GMT

À propos de Wordfence

Wordfence est un plugin de sécurité installé sur plus de 3 millions de sites WordPress. Le propriétaire de ce site utilise Wordfence pour gérer l'accès à son site.

Vous pouvez également lire la documentation pour en savoir plus sur les outils de blocage de Wordfence, ou visiter wordfence.com pour en savoir plus sur Wordfence.

Généré par Wordfence le lundi 21 juin 2021 à 16:14:15 GMT.
L'heure de votre ordinateur : .


Mục lục

Những chiếc thuộc lớp tàu khu trục hộ tống Buckley có chiều dài chung 306 ft (93 m), mạn tàu rộng 37 ft 1 in (11,30 m) và độ sâu mớn nước khi đầy tải là 11 ft 3 in (3,43 m). Chúng có trọng lượng choán nước tiêu chuẩn 1.400 tấn Anh (1.400 t) và lên n 1.740 tấn Anh (1.770 t) khi đầy tải. [3] Hệ thống ng lực bao gồm hai turbine hơi nước General Electric công suất 13.500 mã lực (10.100 kW), dẫn ng hai máy phát điện công suất 9.200 kilôwatt (12.300 hp) để [4] vận hànhâ công hai 5] công suất 12.000 ch (8.900 kW) cho phép đạt c tốc độ tối đa 23 kn (26 mph 43 km/h), và có dự trữ hành trình 6.000 nmi (6.900 dặm 11.000 km) khi di chuyển ở vận ng . trường 12 kn (14 mph 22 km/h). [6]

Vũ khí trang bị bao gồm ba pháo 3 in (76 mm)/50 cal trên tháp pháo nòng n có thể i hạm hoặc phòng không, một khẩu đội 1,1 inch/75 calibre bốn nòng phàphá t á t mm 20 mm . Vũ khí chống ngầm bao gồm một dàn súng cối chống tàu ngầm Hedgehog Mk. 10 (có 24 nòng và mang theo 144 quả đạn) hai đường ray Mk. 9 và tám mai phóng K3 Mk. 6 để thả mìn sâu. [6] [7] Khác biệt đáng kể so với lớp Evarts dẫn trước là chúng có thêm ba ống phóng ngư lôi Mark 15 21 pouces (533 mm). Thủy thủ đoàn đầy bao gồm 186 sĩ quan và thủy thủ. [6]

Homme sage c đặt lườn tại xưởng tàu của hãng Dravo Corporation tại Pittsburgh, Pennsylvanie du 26 au 7, 1943. Nó được hạ thủy vào ngày 6 au 11, 1943 chế tại Alger, Nouvelle-Orléans vào ngày 4 tháng 4, 1944 dưới quyền chỉ huy của Hạm trưởng, Thiếu tá Hải quân William B. McClaran, Jr. [1] [2] [8]

1944 – 1946 Sửa đổi

Sau khi hoàn tất hoạt động chạy thử máy huấn luyện tại khu vực Bermudes và được sửa chữa sau chạy thử máy tại Xưởng hải quân Boston, Homme sage khởi hành từ Boston, Massachusetts vào ngày 24 tháng 5, 1944 cho chuyến hộ tống vận tải khứ hồi đầu tiên vượt Đại Tây Dương. Nó gia nhập Lực lượng Đặc nhiệm 64 và hộ tống cho oàn tàu UGS-43 đi chanté Bắc Phi, rồi tiếp tục hộ tống cho Đoàn tàu GUS-43 trong hà qunh trìn vnh, Casablanca, Maroc. [1]

Từ đó cho đến cuối tháng 11, Homme sage còn tiếp tục thực hiện thêm hai chuyến hộ tống vận tải khác a chanté các cảng Bắc Phi. Con tàu cùng Lực lượng Đặc nhiệm 64 rời Hampton Roads vào ngày 3 tháng 8 để hộ tống cho Đoàn tàu UGS-50, rồi từ Bizerte, Tunisie hộ tống v cho và o Gán-à tàu c sửa chữa và cải biến tại Boston từ ngày 19 tháng 9 đến ngày 5 tháng 10, nó thực hành huấn luyện tại khu vực Casco Bay, Maine trước khi n tiếpng tực c lùc phát từ Hampton Roads để đi sang Bizerte, và quay trở về cùng oàn tàu GUS-57, đi ngang qua Gibraltar vào ngày 11 tháng 11. Nó về đến vịnh Chesapeake cùng một bà a phận cùng 30 , trước khi tiếp tục đi à Charleston, Caroline du Sud. [1]

Theo kinh nghiệm có được tại các vùng chiếm óng phát sinh nhu cầu cung cấp điện năng cho các thành phố mới được giải phóng, Homme sage được cải biến tại Xưởng hải quân Charleston thành một trạm phát iện nổi. Nó lên đường vào ngày 11 tháng 1, 1945 để đi chanté khu vực Thái Bình Dương, băng qua kênh đào Panama và trình diện cùng Tư lệnh Hạm đội Thái 1, vành ngy vàn n cùngưt ca lệnh Hạm i Thái Bình ngy vàánthánn u u cat cau Reeves (APD-52) hướng chantait khu vực quần o Hawaï. [1]

Đi đến Trân Châu Cảng vào ngày 3 tháng 2, Homme sage hoạt động tại vùng biển phụ cận Oahu trong một tháng, rồi lên đường hướng sang Philippines vào ngày 3 tháng 3. Đi đến Manila vào ngày 23 tháng 3, nó bắt uph u cung cấn từ ngày 13 tháng 4. Trong năm tháng rưỡi tiếp theo nó đã sản xuất khoảng 5.806.000 kilôwatt giờ (20.900 GJ) uống cho các căn cứ Lục quân tại khu vực cảng cùng nhiều tàu bè nhỏ. Thiết bị liên lạc vô tuyến của con tàu cũng hữu ích khi được đặt dưới quyền sử dụng của chỉ huy cảng, được sử dụng để điều hành vôv hoạt n tr cho. [1]

Hoàn thành nhiệm vụ hỗ trợ tại Manille, và kế hoạch hoạt động tại Ketchikan, Alaska bị hủy bỏ do chiến tranh đã kết thúc, Homme sage chuyển đến Guam vào ngày 18 tháng 12, nơi nó cung cấp điện cho chiếc tàu cuốc Harris (YM-25). Rời Guam vào ngày 26 tháng 3, 1946, nó cùng tàu chị em Whitehurst (DE-634) quai trở về Hoa Kỳ sau khi ghé qua Eniwetok thuộc quần o Marshall trong các ngày 28 và 29 tháng 3 và Trân Châu Cảng từ ngày 4 ến ngàyy 6 tháng 4. Nó được, Diego Californie vào ngày 31 tháng 5, 1946 và đưa về thành phần dự bị vào ngày 3 tháng 2, 1947. [2] Con tàu được chuyển n Long Beach, Californie, nhưng lại được chiếc tàu kéo Koka (ATA-185) kéo từ Long Beach quay trở lại San Diego vào ngày 17 tháng 11, 1948. [1]

1950-1961 Sửa đổi

Homme sage được tặng thưởng sáu Ngôi sao Chiến trận do thành tích phục vụ trong Chiến tranh Triều Tiên. [1] [2]


Nécrologie

Paul Carter Wiseman et Nora C. Dover, tous deux de Zanesville, OH, se sont mariés le 28 août 1912 dans le comté de Muskingum, OH. D'eux sont nés deux enfants : Donald D. et Osborne Beeman Wiseman. Nora est décédée subitement le 10 novembre 1918 de la grippe. Donald et Osborne ont été élevés par leur grand-mère paternelle et la sœur de leur père, Audrey. Paul a épousé sa seconde épouse, Margaret Terry, le 30 novembre 1922 dans le comté de Muskingum, OH. Paul est décédé moins de 2 semaines après le mariage de son fils Osborne. Osborne a épousé June Laverne Smith le 18 juin 1940 à Annapolis, dans le Maryland. Leur unique enfant, Judith Lee Wiseman, est née le 26 avril 1942 dans le comté d'Alameda, en Californie. Elle a épousé Gerald F. Farkas le 17 août 1963 à Annapolis.

Osborne a fréquenté la Lash High School à Zanesville de 1928 à 1932. Il a reçu un rendez-vous à l'Académie navale et est entré à Annapolis, MD en 1934. Après l'obtention du diplôme en 1938 Ensign Wiseman signalé pour le service en mer après avoir obtenu son diplôme à l'USS Saratoga (CV-3) jusqu'en octobre 1939 lorsqu'il s'est détaché pour le service avec le nouveau construction USS Roe (DD-418) puis à Charleston, SC. Il servit à son bord jusqu'en septembre 1940, date à laquelle il reçut l'ordre de s'entraîner au vol au NAS Pensacola. Il a terminé la formation au pilotage en mai 1941 et a ensuite été affecté à l'escadron de bombardement trois (VB-3) à bord de l'USS Saratoga. Il fut promu lieutenant de vaisseau le 2 juin 1941. Après le torpillage du Saratoga le 11 janvier 1942, il fut d'abord envoyé à Pearl Harbor où ses escadrons de l'Air Group furent transférés à terre, puis au Puget Sound Navy Yard à Bremerton, Washington pour réparations. Ses escadrons de groupe aérien opéraient à partir de l'île Ford et étaient affectés à d'autres unités en fonction des opérations requises.

Lors du raid Doolittle de 1942 sur Tokyo, c'est le lieutenant-colonel Wiseman (attaché au VB-6) qui survola le pont de l'U.S.S. Enterprise de laisser tomber la note pondérée informant qu'un navire de piquetage japonais avait été repéré, informant ainsi le commandement que la mission pourrait avoir été compromise. Plusieurs mois plus tard, le matin du 4 juin 1942, le Ltjg Wiseman a décollé avec d'autres avions du groupe aérien 3 de l'USS Yorktown (CV-5) pour attaquer la force d'intervention japonaise. Leur attaque sur le Soryu a fait du porte-avions une carcasse enflammée. Alors que leur escadron retournait à Yorktown, les SBD la trouvèrent attaquée par des avions japonais du Hiryu. Incapable d'atterrir sur Yorktown, la plupart des SBD de retour de VB-3 ont dû atterrir sur Enterprise (CV-6). Réarmé et ravitaillé, le groupe de bombardement, officieusement appelé "bombardement 63*", est parti de l'Enterprise pour attaquer Hiryu. C'est au cours de cette attaque réussie que le Ltjg Wiseman et son artilleur, ARM3 Grant Ulysses Dawn, ont été tués au combat lorsque leur avion a été abattu par des avions ennemis.

"*Bombing 63" est une combinaison signifiant Bombing Six et Bombing Three. biographie compilée par G47

Sa femme était répertoriée comme la plus proche parente.


Wiseman DE-667 - Histoire

L'histoire est une de mes passions depuis que j'ai découvert combien nous faire connaître le passé. Je me souviens particulièrement d'avoir été étonné de découvrir, au début de mon adolescence, que l'invasion barbare de l'Empire romain n'était pas une période de chaos complet sans aucun dossier historique, mais plutôt que nous savons assez bien ce qui s'est passé et quand. Bien que j'aie aimé et réussi l'histoire au collège (15 ans), je ne l'ai pas continué au lycée, optant plutôt pour des matières scientifiques. Je ne le regrette pas, car je pense que l'histoire est plus accessible à un amateur intéressé que ne l'est la science.

    La transition de la Grande-Bretagne romaine à l'Angleterre et au Pays de Galles du début du Moyen Âge est, pour moi, l'une des périodes les plus fascinantes de l'histoire. La lutte et l'échec ultime d'une société à se défendre contre le déclin et le remplacement par une autre sont forcément intéressantes. C'est bien sûr l'époque du vrai "Roi Arthur", s'il y a jamais eu une telle personne. C'est devenu un passe-temps pour moi d'essayer de reconstituer l'histoire des 5e et 6e siècles en Grande-Bretagne. J'ai créé ce site Web pour la première fois vers 1997, et il n'a cessé d'évoluer depuis.


Histoire de Wiseman, écusson de famille et armoiries

Le nom Wiseman vient de l'ancienne culture anglo-saxonne de Grande-Bretagne. C'était le nom d'un sage ou savant personne. Des recherches plus poussées ont révélé que le nom est dérivé des mots du vieil anglais sachez, sens sage ou averti, et l'homme, c'est-à-dire l'homme. [1]

La famille aurait finalement pu être d'origine normande car "Wisman, de Falaise, en Normandie, se produit t. Guillaume Ier (sous le règne de Guillaume Ier)" [2]

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Les premières origines de la famille Wiseman

Le nom de famille Wiseman a été trouvé pour la première fois dans l'Essex où ils "appartenaient aux familles distinguées de Rivenhall, Northend, Great Baddow, Felstead, etc., et jouaient un rôle important dans le comté et servaient fréquemment de hauts shérifs".

L'un des premiers documents de la famille était Ranulph Wisman qui a été témoin d'une charte de Beatrix de Say, c. 1140, en faveur de Waltham Abbey, Essex. Reginald Wisman, d'Essex a été inscrit en 1194. [4]

Au 13ème siècle, les enregistrements du nom ont été dispersés comme le montrent les Hundredorum Rolls de 1273 qui énuméraient Roger Wyseinan, Oxfordshire Alan Wysman, Cambridgeshire et John Wysman, Oxfordshire. Le Yorkshire Poll Tax Rolls de 1379 énumérait Johannes Wysman et Petrus Wysman.

Plus au nord en Écosse, Wiseman était « un ancien nom de famille en Angus et Moray ». Andrea Wysman a été témoin de l'exambion des terres de Dolays Mychel en 1232 et, l'année suivante, a attesté une charte de confirmation d'Andrew, évêque de Moray. " [5]

Forfait Armoiries et histoire du nom de famille

$24.95 $21.20

Début de l'histoire de la famille Wiseman

Cette page Web ne montre qu'un petit extrait de notre recherche Wiseman. Encore 235 mots (17 lignes de texte) couvrant les années 1232, 1296, 1305, 1285, 1393, 1484, 1630, 1656, 1612, 1513, 1629, 1688, 1677, 1685, 1622, 1676, 1643, 1632, 1712, 1661 et 1679 sont inclus sous le sujet Early Wiseman History dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Variations d'orthographe de Wiseman

Ce n'est que récemment que l'orthographe s'est normalisée dans la langue anglaise. Au fur et à mesure que la langue anglaise a évolué au Moyen Âge, l'orthographe des noms a également changé. Le nom Wiseman a subi de nombreuses variantes orthographiques, notamment Wiseman, Wyseman, Wysman, Wisman et autres.

Les premiers notables de la famille Wiseman (avant 1700)

Les notables de ce nom de famille à cette époque comprennent : Sir Simon Wyssman, fait chevalier en 1513 par le roi Henry 8e à la suite de la bravoure de Sir John en action à la bataille des Spurs dans la guerre de Cent Ans Sir Thomas Wiseman de Rivenhall, Essex et son fils, Sir William Wiseman, 1er baronnet (c.1629-1688), an.
52 autres mots (4 lignes de texte) sont inclus sous le sujet Early Wiseman Notables dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration de la famille Wiseman en Irlande

Certains membres de la famille Wiseman ont déménagé en Irlande, mais ce sujet n'est pas traité dans cet extrait. Plus d'informations sur leur vie en Irlande sont incluses dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration Wiseman +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Les colons sages aux États-Unis au 17e siècle
  • Henry Wiseman, qui débarqua dans le Maryland en 1633 [6]
  • Henry et Catherine Wiseman, qui se sont installés dans le Maryland en 1634
  • Katherin Wiseman, 19 ans, débarquée en Virginie en 1635 [6]
  • John Wiseman, who settled in Virginia in 1652
  • Thomas Wiseman, who landed in Maryland in 1652-1659 [6]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)
Wiseman Settlers in United States in the 18th Century
  • Henry Wiseman, who settled in Maryland in 1719
  • Hugh Wiseman, who arrived in Charles Town, South Carolina, along with Margaret, Mary and Robert, in 1767
  • Philipina Wiseman, who landed in Pennsylvania in 1797 [6]
  • Wirnart Wiseman, who arrived in Pennsylvania in 1797 [6]
  • Devenport Wiseman, who arrived in Mississippi in 1798 [6]
Wiseman Settlers in United States in the 19th Century
  • John Wiseman, aged 47, who landed in Vermont in 1812 [6]
  • Timothy Wiseman, aged 38, who arrived in Delaware in 1812 [6]
  • Maria Wiseman, who landed in New York, NY in 1840 [6]
  • Samuel M Wiseman, who arrived in New York, NY in 1840 [6]
  • Maier Wiseman, who arrived in New York in 1842 [6]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)
Wiseman Settlers in United States in the 20th Century
  • Max Wiseman, aged 21, who arrived in New York in 1919 aboard the ship "Cedric" from Liverpool, England[7]
  • Edward Wiseman, originally from Liverpool, who arrived in New York, New York in 1919 aboard the ship "Lapland" from Liverpool, England[8]
  • J. Wiseman, aged 48, originally from St. John's, Nfld, who arrived in New York in 1919 aboard the ship "Wellington" from St. John's, Newfoundland [9]
  • Gavin Wiseman, aged 24, originally from Dauville, Kent, who arrived in New York City, New York in 1919 aboard the ship "Rochambeau" from Le Havre, France [10]
  • George Wiseman, aged 19, originally from Aberdeen, Scotland, who arrived in New York in 1919 aboard the ship "Caronia" from Liverpool, England[11]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Wiseman migration to Canada +

Some of the first settlers of this family name were:

Wiseman Settlers in Canada in the 18th Century
  • John Wiseman, who settled in Trinity Bay, Newfoundland, in 1774 [12]
  • Mr. John Lockhart Wiseman U.E. who settled in Shefford Township, Eastern Townships [La Haute-Yamaska Regional County Municipality], Quebec c. 1784 he was an associate of Capt. John Savage [13]
  • Peter Wiseman, who settled in St. John's, Newfoundland, in 1797 [12]

Wiseman migration to Australia +

Emigration to Australia followed the First Fleets of convicts, tradespeople and early settlers. Early immigrants include:

Wiseman Settlers in Australia in the 19th Century
  • John Wiseman, a harness-maker, who arrived in Van Diemen’s Land (now Tasmania) sometime between 1825 and 1832
  • Mrs. Harriet Wiseman, English convict who was convicted in York, Yorkshire, England for 10 years, transported aboard the "Cadet" on 10th November 1848, arriving in Tasmania ( Van Diemen's Land) [14]
  • Miss Elizabeth Wiseman, (b. 1835), aged 13, English settler traveling with Elizabeth Wiseman convict, transported aboard the "Cadet" on 10th November 1848, arriving in Tasmania ( Van Diemen's Land) [14]
  • Mr. Miles Wiseman, (b. 1839), aged 9, English settler traveling with Elizabeth Wiseman convict, transported aboard the "Cadet" on 10th November 1848, arriving in Tasmania ( Van Diemen's Land) [14]
  • Harriet Wiseman, aged 18, who arrived in Adelaide, Australia aboard the ship "Lysander" in 1851 [15]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Wiseman migration to New Zealand +

Emigration to New Zealand followed in the footsteps of the European explorers, such as Captain Cook (1769-70): first came sealers, whalers, missionaries, and traders. By 1838, the British New Zealand Company had begun buying land from the Maori tribes, and selling it to settlers, and, after the Treaty of Waitangi in 1840, many British families set out on the arduous six month journey from Britain to Aotearoa to start a new life. Early immigrants include:


Wiseman DE-667 - History


USS Whitehurst Logo by: Pat Stephens, Webmaster, DESA

Now in certain ports, a nice pier side stay would be heaven, but in Pusan, Korea it was pure hell. To get to the city from our berth we had to walk through an area of sunken concrete curing pits containing "night soil." Tank trucks (honey dippers) toured the city picking up human waste, and opened a valve on the rear of the truck to fill the pits. After curing for a period of time, it was removed and used for fertilizer. When the wind was blowing off the land we were almost asphyxiated. This duty was like living in the head. We would eat our meals holding our noses, as frankly the smell permeated everything.
When we complained up the chain of command, the skipper contacted the Division Doctor who visited our ship. He gave an all hands talk, and rewarded us with the knowledge that, "You can't catch any disease from smell." Many of the crew including myself had come down with dysentery. This is an intestinal inflammation, with severe abdominal pain, frequent and intense diarrhea, and you don't really want to hear the rest. When hit with this illness the only relief was to lie in the bunk in a fetal position. Pulling your knees up to the chest seemed to reduce the pain somewhat. I can't remember if we were medicated for this or not. Perhaps it just had to run its course.

These are the conditions we had to work, eat and sleep under.
The doctors informed us that we were getting dysentery from the dust blowing off the land which we were breathing. Flies walking on the ground would deposit the dysentery bugs and the airborne dust would reach our ship. We had to put double layers of cheesecloth over all the ventilators that sucked air to below deck spaces. We were told never to touch our hands to our faces except after washing., Doing this did cut down the dysentery.

Most men had to make only one liberty, before voluntarily confining themselves to the ship, and club house. Other men hearing of conditions in town never made a liberty. We were told not to eat any food, as it was grown in night soil and probably contaminated, and some of the liquor was lethal, made with wood alcohol
Now to keep the entire crew from going "ape," a recreation program was started, and everyone was encouraged to get involved in as many activities as possible. Most of this took place in a club house that was erected on the pier just across from the ship. The building was about 20 x 40 feet, and made of solid Philippine mahogany. It was used for boxing instructions in the afternoon, and bingo, card playing, and board games in the evening.
At the time I was 25 years-old, 6' 2" tall and weighed 225. I had done a little boxing a few years earlier in WWII. QM3 Roy Bilck had been quite a boxer before joining the Navy, and he offered to teach boxing. I being a slugger, thought I could gain a little finesse so I went to a session for instruction. I sparred a little with Bilck, while he analyzed my style, then he told me to lay one on his chin. I refused saying, "I don't want to hurt you." His reply was,
"Go ahead, throw your best punch. You won't be able to touch me." Well he was fast, and he weaved and bobbed and was ducking my punches. In short order, I faked a left, and broke his nose with a follow-up right. To this day, I'm not sure who learned a lesson.

We were rationed to two cans of beer per day, and were issued tickets each good for one can of beer. The beer had to be consumed in the club house on the pier, no alcoholic beverages being allowed aboard a Navy ship. The real beer drinkers would either purchase the tickets from a nondrinker, or give their tickets to a shipmate so that they would go a few days without any beer, and end up on the third day with six cans, etc. This way we had some rip roaring bingo games. The whole object here was to keep the crew from going "ape."

The one man on the ship who could not let his hair down and get in the swing of things, was our Commanding Officer, LCDR Malcolm G. Evans. Being the skipper, and above mixing with the enlisted crew, he kept pretty much to his cabin. What mixing he did was of course with the other officers. A recent phone call with our XO Art Hammarlund, tells me that they played cards in the wardroom almost every evening, except Evans would not play on Sunday. Another officer interviewed for this article tells me that Evans was not above cheating at cards, just a little.

The monotonous duty must have got to the skipper, as it did to many of the crew. One day he went ashore and when he returned he was proceeded up the brow by a little hippety-hop Korean rabbit. All who saw the rabbit hop aboard thought he was the most, and a big fuss was made over him. This is what we lacked, a mascot. The skipper immediately named the rabbit after our executive officer LT Hammarlund. And there were no bones made by the skipper as to whom the rabbit was named after. The X.O. didn't exactly like this, but he never complained. He would just sort of wince when anyone called the rabbit Archie.
The captain had a carpenter get an orange crate, and it was used to make a cage for Archie. The crate was turned upside down and kept under the motor whale boat. The stewards were assigned to feed and water the rabbit daily.
Several times a day, when the bulkheads began to close in on our skipper, he would meander down to the boat deck and let Archie out to hippety-hop around the boat deck. The sad fact began to dawn on the crew, when we realized that when rabbits hop around they usually leave little balls behind, which serves to remind people that they were there. When the rabbit was returned to his cage, a Seaman would be called to clean up after Archie. The first day, the first Seaman was called on to clean rabbit dung, there was an ominous note of foreboding in the air.
Storm clouds were brewing!

Words like mutiny, and insurrection were being bantered about.
Somewhere in the dark recesses deep within the bowels of the Whitehurst a sinister plot was being formed. A crisis had developed. Honorable, Navy Seamen were being called on to perform chores so far beyond the call of duty, that a medal had not as yet been struck for this unheard of sacrifice.
Angry voices were mumbling suggestions. A midnight swim call for all rabbits aboard the Whitehurst someone suggested. Another proposed a night rabbit launch, substituting a seaman's strong right arm, for a steam cat. How about rabbit stew, a chow hound piped up. We could use a number 10 can, and the hot plate in the Boatswain's locker. Some sex fiend suggested we catch a female rabbit, and using her to lure Archie into going AWOL. Only trouble here, was no one knew how to tell a male rabbit from a female rabbit, and we ran the risk of having two Archies. These ideas are pure conjecture on my part, as I was not present at this clandestine affair but we know for certain that a decision was reached. LAUNCH ONE RABBIT!

We can only speculate as to just what happened next, or which of our honorable shipmates were involved (no one has ever confessed) but its not too hard to imagine a couple of shadowy figures slipping quietly forward on the boat deck around midnight, towards one unsuspecting Korean rabbit. The launch was made without any frivolous advance preparation. This launch required no steam cat, no Catapult Officer, no engine warm-up, no heading the ship into the wind. Merely the slow lifting of one orange crate, and a secure hold on two long ears, then swoosh, Archie was airborne in an arc calculated to clear the port side at a respectable altitude. This to give our launch crew time to slither away undetected before the splash in Pusan harbor, alerted the bow and fantail sentries that anything was amiss.

The topic of conversation at breakfast the next morning was whether or not a rabbit could swim. When the skipper was informed that his rabbit was missing, he thundered, "I'm going to get me another rabbit, and post a 24 hour guard on him." Apparently cooler heads prevailed, and the skipper was advised, that guard or no guard, any rabbit pulling duty on the Whitehurst had a limited future.

Archie was a three day veteran, of the Korean conflict. The war diary for this date carried the entry Scratch one Korean rabbit, Archie by name. R.I.P. The only rabbit the Navy lost in Korea.

Addendum by Al Crawford, Oct, 2002:

I've been talking by phone with Hugh Toney, and he called me today. We talked about a lot of things, and like a bolt out of the blue, I thought about something I had never thought of before.
I always assumed the rabbit was tossed over the side by some seaman who was angry about cleaning up those little poop balls. Tonight it dawned on me. Not true, cleaning up that stuff would have been no big deal for a seaman. The rabbit went over the side because the crew hated Evans. We could not throw him over the side, so the poor rabbit was the only way anyone could get to Evans. And that is why I believe he was tossed.


ABOUT HULLNUMBER.COM


HullNumber.com started with the passing of my best Navy buddy in August 1999 at the age of 40. He lived four hours away and I visited him every second or third year for the nearly twenty years since we served together. I attended his funeral and had several of my Navy pictures reprinted for his friends and family. My shipmate was a true friend of mine.
The passing of my shipmate spurred me to search the Internet for Navy sites. I found an unexpected number of sites dedicated to ships, units and the military.

HullNumber.com exists because of the sacrifice and effort that we all made to enable our ships to make their commitments. In the past twenty years, I've routinely told my friends of crossing the Atlantic. That we knew we were getting close to the other side when a Russian Tupulov Bear bomber, with a red star on its tail, would fly by.

click on image to view larger version
Soviet Bear Bomber
The Russian Bear and the Red Star . it seems unimaginable from today . but today exists the way it does because millions of U.S. Military personnel worked and sacrificed to enable their unit to make its commitments.


I wish you smooth sailing.


Dave Schultz
ex - USS Newport (LST-1179)
R Div. 1977-80
December 1999


Voir la vidéo: Zuukou Mayzie 667 Mangemort Squad est dans Clique Talk (Novembre 2021).