Informations

Peregrine AM-373 - Histoire


Faucon pèlerin

(AM-373: dp. 890; 1. 221'1"; né. 32'2"; dr. 10'9"; s. 18 k.;
cpl. 117 ; une. 1 3", 2 40mm; cl. Auk)

Peregrine (AM-373) a été établi par Savannah Machine and Foundry Co., Savannah, Gal, 24 octobre 1944 ; lancé le 17 février 1945; parrainé par Mme Ethel K. Adams; et commandé le 27 septembre 1945, le Comdr. Carl R. Cunningham, Jr. aux commandes.

Après s'être équipé au Charleston Navy Yard, à Charleston et au shakedown dans la baie de Chesapeake, le Peregrine est devenu un navire sehooi au Naval Mine Warfare Sehool, à Yorktown.

De 1945 à 1951, elle a mené des opérations quotidiennes de déminage à Yorktown, en Virginie, à Charleston, en Caroline du Sud, et à Norfolk, en Virginie, et a également effectué des tests sur les engins anti-roulis et d'autres tests de nature expérimentale.

Peregrine a passé la plupart des années de 1951 à 1955 à partir de Norfolk avec des croisières aussi loin au sud que Balboa, Canal Zone et aussi loin au nord qu'Argentia, Terre-Neuve. Le 7 février 1955, elle devient MSF-373. Le 9 septembre 1955, il quitte Key West, en Floride, pour Port Lysutey, en Afrique du Nord. Elle a opéré de Casablanea et est allé à Gibraltar avant de naviguer pour les Bermudes et Key West, Floride, en arrivant à ce port d'attache le 8 décembre.

De 1955 à 1960, Peregrine a opéré à Key West, en Floride, aussi loin au sud que Guantanamo Bay, à Cuba, et Cuidad Trujillo, en République dominicaine, et au nord jusqu'à New York. Le 24 juin, le Peregrine est parti pour des opérations spéciales près du port de St. Johns, au Nouveau-Brunswick, au Canada.

Peregrine a quitté la région de Key West de nouveau le 31 juillet 1361 en route vers Argentia, Terre-Neuve, et est revenu le 5 octobre. En novembre 1962, alors qu'il servait sous les ordres du ComServLant, Peregrine a escorté l'Orford en patrouille au large de La Havane, à Cuba, pendant la crise urbaine.

En 1963, Peregrine a participé à un projet de cartographie des Bermudes à Argentia, à Terre-Neuve et à Alifax, en Nouvelle-Séotie, pendant lequel elle n'a pas vu son port d'attache pendant cinq mois. Le 25 février 1964, la désignation du navire a été changée de Experimental Fleet Mine Sweeper (EMSF373) à General auxiliaire (AG-176). Son nouveau désignateur a renouvelé sa tâche opérationnelle de test et d'évaluation à temps plein de l'équipement expérimental avant l'incorporation de l'équipement dans d'autres navires de la flotte. En février 1965, le Peregrine quitta Key West pour une croisière dans l'Atlantique Sud afin de mettre en œuvre les opérations du projet indépendant. Après un retour à Key West Peregrine est entré dans Rosyth, Seotland, le 20 mai. Le 27 mai, Peregrine a obtenu son "Blue Nose" en traversant l'Aretie Cirele. Pendant la majeure partie du reste de l'année, Peregrine a participé à des opérations océanographiques élassifiées en mer de Norvège. Elle a visité Bremerhaven, Allemagne, 21-25 octobre, en revenant à Key West le 10 novembre.

Au début de 1966, Peregrine a participé à l'essai d'une méthode expérimentale de relevé océanographique dans les zones d'exploitation des Bermudes. À la fin de 1966, le Peregrine a été déployé dans l'Atlantique Nord dans le cadre d'opérations spéciales, opérant à partir d'Argentia, à Terre-Neuve.

Le 1er mars 1967, le Peregrine est parti de Key West pour le Canal de Panama qu'il a traversé S-6 mars, atteignant son nouveau port d'attache de San Francisco le 16 mars. Elle a quitté San Francisco 25 Mnreh, atteignant Pearl Harbor le 1er avril. Elle est partie le 4 avril pour Yokosuka, au Japon, où elle a mené des opérations de projet. Septembre et octobre ont été consacrés à la conduite d'opérations à partir de Midway. Après d'autres opérations hors d'Hawaï, le navire est revenu à San Francisco le 28 novembre.

Le Peregrine a été désarmé le 31 janvier 1969. Il a été rayé de la Navy List le 1er février 1969.


En savoir plus sur les faucons pèlerins

Nom commun: faucon pèlerin
Nom scientifique: Falco peregrinus
Taille: Mâles : 15 à 18 pouces de longueur avec une envergure de 35 à 42 pouces Femelles : 18 à 20 pouces de longueur avec une envergure de 42 à 48 pouces
Varier: Tous les continents sauf l'Antarctique
État de conservation: Préoccupante en MA, non répertoriée au niveau fédéral
Fait amusant: L'oiseau le plus rapide sur Terre avec des vitesses de plongée supérieures à 240 mph


Des nouvelles du Nichoir - 2021

17 juin - Depuis ce matin, nous avons pu voir que les adultes, Hattie et Orton, et trois des quatre oisillons volaient haut au-dessus du campus du centre-ville de Rochester. Les oisillons deviennent maintenant plus habiles avec leurs compétences de vol, se pourchassant ainsi que leurs parents et tentant d'attraper leur première proie. Il faudra encore plusieurs semaines avant que les oisillons réussissent à attraper leurs propres repas, mais les adultes sont toujours à proximité, les surveillant et leur fournissant de la nourriture. Le meilleur moment pour les voir à la caméra est tôt le matin et plus tard dans l'après-midi lorsqu'ils se perchent pour la nuit près ou dans le nichoir. Ici, vous pouvez voir l'un des oisillons au sommet du nichoir tôt ce matin.

14 juin - Les quatre oisillons étaient de retour au nichoir hier soir, comme le montre cette photo prise à 20h49. Les envolées ont généralement quitté le nichoir au lever du soleil chaque jour. Pippin et Hailey passent le plus de temps à se percher la nuit dans la boîte, où elles se sentent en sécurité.

9 juin - Cette photo a été prise à 21h. et montre les quatre oisillons qui se portent bien - trois dans la boîte et un en haut, profitant de la vue !

8 juin - Comme vous pouvez le voir sur cette photo, même si les poussins ont pris leur envol, ils sont encore assez près du nichoir. Remarquez les oiseaux à l'extrême gauche.

8 juin - Hailey s'est envolée tôt ce matin, avant 5h30, laissant Avalon comme seul occupant du nichoir (voir photo). Avalon a emboîté le pas et s'est envolé peu après 7 h 30. Si vous regardez attentivement la deuxième photo, vous verrez l'un des oisillons sur le toit du nichoir. Il est très probable que Hailey et Avalon restent à proximité, au moins pendant un certain temps.

7 juin - Les quatre poussins sont de retour dans le nichoir (à partir de 16h) Pensez-vous que les poussins regardent tous la même chose ? Il se peut qu'ils regardent un de leurs parents, une proie, un papillon ou un autre insecte. Tout est intéressant pour eux à ce stade.

7 juin - Les quatre poussins vont bien. Cette photo, prise vers 7 heures du matin, montre Pippin sur le toit du nichoir, tandis qu'Altezza, Hailey et Avalon passent du temps sur le pont. Les femelles n'ont pas encore tenté de s'envoler.

4 juin - Cette photo montre que Pippin est retourné au nichoir, passant du temps à la fois dans et au elle, captant manifestement l'attention d'une de ses sœurs.

4 juin - Nous avons l'envol ! Altezza, l'un des poussins mâles, a pris son envol à 5 ​​h 22 aujourd'hui (voir ci-dessous), suivi peu après par l'autre mâle, Pippin. Les oiseaux sont probablement très près du nichoir en fait, vous pouvez en voir un ou les deux perchés sur l'une des structures derrière le nichoir. Les poussins femelles, Hailey et Avalon, restent dans le nichoir mais peuvent s'envoler n'importe quel jour.

Certains téléspectateurs s'inquiètent du changement des habitudes alimentaires observé récemment. Orton et Hattie ont continué à apporter de la nourriture dans le nichoir, mais maintenant il suffit de la laisser tomber pour que les poussins se battent et consomment. C'est une partie naturelle et importante de ce dont les poussins ont besoin pour apprendre qu'ils n'ont plus besoin d'être nourris directement par les adultes. Les rapaces, comme ces faucons pèlerins, consomment une grande partie de l'eau dont ils ont besoin par la nourriture qu'ils mangent. Les poussins ont été bien nourris depuis l'éclosion, ils sont donc bien hydratés aussi.

1 juin - Regardez comment les poussins ont grandi et changé d'apparence en quelques jours seulement. Ici, ils sont présentés sur le pont du nichoir, scrutant le ciel et attendant d'être nourris. Ils ont seulement quelques touffes de leurs plumes duveteuses blanches encore visibles. Les températures atteindront les années 80 et 90 supérieures à Rochester au fur et à mesure que la semaine se poursuivra, vous pourrez donc voir les poussins respirer davantage la bouche ouverte. Nous savons que c'est inquiétant à voir, mais ils se portent bien. Les poussins peuvent également se retirer à l'ombre du box s'ils ont trop chaud. C'est une autre raison pour laquelle les nichoirs ne sont jamais orientés vers l'ouest, nous ne voulons pas que les oiseaux reçoivent un soleil excessif sans un endroit où se retirer.

26 mai - Tous alignés et prêts pour leur séance photo ! Photo prise vers 14h. CDT.

26 mai - Ces quatre poussins deviennent plus gros et plus audacieux, passent de plus en plus de temps sur le pont du nichoir et battent même des ailes. Ils sont maintenant presque à 50% de couleur brune car leur duvet cède la place à des plumes.

Cette photo offre un meilleur aperçu de la couleur brune des plumes. Remarquez l'ombre d'un faucon pèlerin adulte sur le côté gauche.

Le 24 mai - C'est une semaine après le baguage, et les quatre poussins continuent de grandir et de changer d'apparence. Ils s'aventurent également sur le pont du nichoir, devenant de plus en plus curieux du monde au-delà de leur environnement immédiat.

17 mai - Ce fut une matinée mouvementée pour la famille des faucons pèlerins de la Mayo Clinic à Rochester.

Vers 10 heures du matin, les quatre poussins ont été retirés du nichoir au sommet du bâtiment Mayo et transportés dans une salle de conférence pour un examen physique, bagués et nommés. Jackie Fallon, de la Midwest Peregrine Society, a bagué les poussins et a déclaré que tous les quatre étaient en bonne santé et se portaient bien. Les noms des poussins ont été tirés parmi plus de 800 soumis, et nous sommes heureux d'annoncer leurs noms : femelles Hailey et Avalon mâles Altezza et Pomme reinette.

Chaque poussin a reçu une bande fédérale sur sa jambe droite et une bande d'identification colorée sur sa jambe gauche. Les bagues colorées sont plus faciles à lire que les bagues fédérales, elles sont donc très utiles lorsque vous essayez d'identifier les oiseaux à distance. Les informations de baguage pour les quatre poussins sont les suivantes : Hailey (femelle) - noir sur bleu, bande 23/X Altezza (mâle) - noir sur bleu, bande 77/D Avalon (femelle) - noir sur bleu, bande 24/X Pomme reinette (mâle) - noir sur bleu, bande 78/D. Ces informations seront saisies dans la base de données de la Midwest Peregrine Society avec les noms des poussins, la date de baguage et d'autres documents.

Hattie et Orton ont agressivement défendu la zone près du nichoir (ci-dessous) pendant que les poussins étaient retirés puis ramenés plus tard. Les membres de l'équipe avec des balais protégeaient les autres d'une éventuelle attaque des parents déterminés.

Mai 13 - Cette photo montre comment, même lorsque nous ne pouvons pas voir les adultes à la caméra, au moins l'un d'entre eux est généralement à proximité. Voyez-vous les plumes de l'adulte sur le côté gauche de la photo ? L'adulte est perché sur le bras de la caméra, gardant un œil sur les jeunes dans le nichoir.

10 mai - À une semaine de notre événement de baguage/nommage pour ces quatre jeunes à croissance rapide ! Nous espérons que vous pourrez vous connecter le 17 mai à 10 h HAC via Facebook Live. Nous publierons également un enregistrement de l'événement sur ce site plus tard dans la journée.

Le 6 mai - Quatre poussins affamés à l'heure du repas, 15h. CDT.

4 mai - Voici notre famille de faucons, à 10 h 07 HAC.

3 mai - Heure du repas à 17h45. CDT !

3 mai - Prise à 9 h HAC, cette photo montre les quatre poussins blottis près du milieu du nichoir. La température extérieure est de 55 degrés.

3 mai - Cette photo, prise le 1er mai, montre une "marque" noire sur la tête d'un des poussins. Des observations ultérieures ont montré qu'un autre poussin a une marque similaire. Nous ne savons pas ce que c'est, il peut s'agir de débris. Cependant, les quatre poussins semblent bien se porter et le dernier poussin éclos rattrape la croissance de ses frères et sœurs.

30 avril - Sur la première photo ci-dessous, prise ce matin, Hatttie protège les poussins de la chaleur du soleil. Même si la température n'est que dans les années 50, le soleil direct est chaud et les poussins ne peuvent pas thermoréguler à ce stade, alors les adultes le font pour eux.

Cette photo de l'heure du repas aujourd'hui montre à quelle vitesse les poussins grandissent. Ils ont maintenant le double de leur taille de trappe !

28 avril - Photo de famille amusante d'Orton (vers l'arrière) et Hattie, couvant les poussins.

27 avril - 14h15 - Cette photo montre les quatre poussins blottis vers l'avant du nichoir. La température est de 53 degrés, ils sont donc à l'aise pendant quelques minutes seuls. Quelques instants plus tard, Hattie revint.

27 avril - Le quatrième œuf a éclos ce matin, entre 6h40 et 9h.

La photo ci-dessous montre Hattie couvant les quatre poussins. Les nouveaux arrivants seront couvés par les adultes et nourris toutes les 2-3 heures. Les poussins ne peuvent pas rester au chaud seuls quelques jours de plus, selon la météo. Ne vous inquiétez pas si les parents ne couvrent pas leurs poussins pendant une minute ou deux lorsque le temps le permet. Que deviennent les coquilles d'œufs ? Hattie et Orton les retireront du nichoir.

26 avril - Trois des poussins ont éclos hier. À 7 h du matin aujourd'hui, il reste un œuf et devrait éclore dans la journée. Orton fait un excellent travail en livrant des proies au nichoir pour que Hattie nourrisse les poussins. Les deux adultes couvent les poussins entre les tétées.

25 avril - Nous avons éclos ! À 6 heures du matin, l'un des poussins avait complètement éclos et deux étaient en train de pépins (cassé un petit trou dans sa coquille) et ces deux devraient éclore dans la journée. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir un morceau de coquille d'œuf vers l'avant du nichoir.

La première photo ci-dessous montre Orton apportant de la nourriture dans le nichoir. C'est maintenant à lui d'apporter suffisamment de nourriture dans le nichoir et à Hattie de nourrir les poussins.

Sur cette photo, vous pouvez clairement voir les œufs qui pèchent - les premières ruptures de la coquille lorsque les poussins commencent à éclore - et le premier poussin qui a déjà émergé. Notez le morceau cassé de coquille d'œuf déplacé vers l'avant de la boîte.

14 avril - Le temps à Rochester a été froid cette semaine. La température à 11h30 n'est que de 33 degrés. Mais Hattie et Orton continuent fidèlement à couver leurs quatre œufs. Nous prévoyons que l'éclosion commencera vers les 26 et 27 avril.

8 avril - La photo ci-dessous, prise vers 7h30, montre Orton couvant à son tour l'œuf, en veillant à les retourner délicatement avec son bec.

6 avril - Les téléspectateurs ont exprimé leur inquiétude aujourd'hui après avoir remarqué que Hattie avait quitté le nichoir ce matin. Le personnel des installations de la clinique Mayo a dû être sur le toit pour corriger les problèmes avec l'unité de climatisation vue en arrière-plan. Hattie est resté à proximité et a gardé un œil vigilant sur la situation. Nous surveillons la scène et nous ne prévoyons aucun impact négatif sur la ponte des œufs.

31 mars - Voici une superbe photo montrant "l'échange d'incubation". C'est au tour d'Hattie de faire une pause alors Orton prendra le relais dans le nichoir pendant un moment.

26 mars - Le soleil du matin pénètre dans le nichoir où Hattie couve quatre œufs. Si tout se passe bien, nous pouvons nous attendre à une éclosion dans environ 31 jours.

24 mars - Hattie et Orton s'occupent maintenant de quatre œufs dans le nichoir. Cette photo a été prise vers 13h30. C'est flou à cause de la pluie dans la région de Rochester.

22 Mars - Cette photo, prise à 9h00, montre trois œufs dans le nichoir.

19 mars - Hattie a pondu son deuxième œuf vers 10h30 ce matin. Maintenant, nous pouvons voir Hattie et Orton s'occuper à tour de rôle des œufs dans le nichoir, mais il y aura des moments où aucun des deux oiseaux ne s'assiéra sur les œufs. Ne vous inquiétez pas, Hattie commencera à incuber les œufs après avoir pondu son avant-dernier œuf. Ce moment permet à tous les œufs de se développer à peu près au même moment pour éclore en cinq semaines environ.

16 mars - Nous avons notre premier œuf ! C'est la date la plus ancienne à laquelle les faucons pèlerins de Mayo ont pondu des œufs.

15 mars - Hattie a passé du temps dans le nichoir pendant la tempête de neige qui a balayé Rochester et les environs.

12 mars - Cette photo montre Hattie et Orton dans le nichoir.

12 mars - Les téléspectateurs ont peut-être observé une dispute entre Hattie et une femme non identifiée plus tôt cette semaine. La photo (ci-dessous à droite), prise vers 10 heures aujourd'hui, montre Hattie au nichoir. Une fois de plus, elle défend avec succès le territoire, pour la sixième année consécutive.

3 mars - Une bataille territoriale a été observée le 3 mars vers 11 heures du matin. Une femelle adulte non baguée se disputait l'attention d'Orton. Hattie n'a pas toléré la présence d'une autre femme et lui a rapidement confié une escorte hors de la zone. Les batailles territoriales sont assez courantes à cette période de l'année, car les oiseaux migrateurs traversent la région.

23 février - Orton travaille sur une éraflure - une dépression dans le gravier - dans le nichoir. Les faucons pèlerins utilisent une éraflure comme nid pour les œufs.

22 février - Au 19/02/21, Jackie Fallon a identifié Hattie et Orton comme conservant la possession du territoire de Mayo. À cette période de l'année, il peut y avoir pas mal de changements d'occupation, les oiseaux résidents défendant activement le nichoir.


Diffusion en direct de la Providence Peregrine

Vous avez vu les pèlerins Providence 2021 éclore et grandir. Et maintenant, ils ont commencé à s'envoler ! Nous espérons que vous continuerez à les regarder prendre leur envol dans la ville de Providence, RI, et envisagerez de soutenir la webcam, une fenêtre sur le monde naturel de ces oiseaux incroyables.

Vos contributions sont si importantes. Veuillez envisager de faire un don aujourd'hui.

Votre don maintient la caméra en continu tout au long de la saison de nidification chaque année.

MERCI! Party for the Peregrines a été un énorme succès - et tellement amusant.

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour de Providence Peregrine et la newsletter mensuelle Audubon eWing.

Images de Peter Green de Providence Raptors

Mises à jour de la Nest Box

Les horodatages correspondent à l'heure de la mise à jour et non à l'heure de l'événement.

Le quatrième oisillon a pris son envol ! Les téléspectateurs ont regardé trois oisillons se rassembler à nouveau sur le toit ce matin (image envoyée par un téléspectateur - merci!) Bien que les oisillons puissent brièvement revenir à cet endroit familier, ils le feront de moins en moins au cours des deux prochains jours alors qu'ils explorent plus du territoire de leurs parents. Les nichoirs (et les nids d'oiseaux en général) sont strictement des pépinières.

C'est toujours doux-amer de les voir partir ! Nous éteindrons la caméra pour la saison dans un ou deux jours. Merci à tous ceux qui se sont connectés pour la saison 2021, ont envoyé leurs observations et leurs photos, ont fait un don pour soutenir la diffusion en direct et ont partagé cette diffusion en direct avec leurs amis et leur famille ! Votre soutien, sous toutes ses formes, est grandement apprécié.

Si vous ne l'avez pas déjà fait, inscrivez-vous aux e-mails d'Audubon vous ne manquerez donc pas l'annonce officielle de la saison de nidification du pèlerin Providence 2022 et envisagez de faire un don pour ramener la diffusion en direct l'année prochaine !

Nous continuerons à publier des mises à jour ou des observations ici pendant que les juvéniles pratiquent leurs compétences de vol et apprennent à chasser tout au long du mois de juillet. Début août, les parents encourageront leurs petits à déménager et à trouver leur propre territoire. Les faucons pèlerins sont une espèce migratrice et ont été enregistrés pour migrer jusqu'à environ 8 000 milles. Cependant, de nombreux oiseaux resteront sur leur territoire urbain toute l'année, en raison de l'abondance de nourriture à ces endroits (notamment les pigeons.)

17 juin

Le quatrième oisillon a pris son envol ! Les téléspectateurs ont regardé trois oisillons se rassembler à nouveau sur le toit ce matin (image envoyée par un téléspectateur - merci!) Bien que les oisillons puissent brièvement revenir à cet endroit familier, ils le feront de moins en moins au cours des deux prochains jours alors qu'ils explorent plus du territoire de leurs parents. Les nichoirs (et les nids d'oiseaux en général) sont strictement des pépinières.

C'est toujours doux-amer de les voir partir ! Nous éteindrons la caméra pour la saison dans un ou deux jours. Merci à tous ceux qui se sont connectés pour la saison 2021, ont envoyé leurs observations et leurs photos, ont fait un don pour soutenir la diffusion en direct et ont partagé cette diffusion en direct avec leurs amis et leur famille ! Votre soutien, sous toutes ses formes, est grandement apprécié.

Si vous ne l'avez pas déjà fait, inscrivez-vous aux e-mails d'Audubon vous ne manquerez donc pas l'annonce officielle de la saison de nidification du pèlerin Providence 2022 et envisagez de faire un don pour ramener la diffusion en direct l'année prochaine !

Nous continuerons à publier des mises à jour ou des observations ici pendant que les juvéniles pratiquent leurs compétences de vol et apprennent à chasser tout au long du mois de juillet. Début août, les parents encourageront leurs petits à déménager et à trouver leur propre territoire. Les faucons pèlerins sont une espèce migratrice et ont été enregistrés pour migrer jusqu'à environ 8 000 milles. Cependant, de nombreux oiseaux resteront sur leur territoire urbain toute l'année, en raison de l'abondance de nourriture à ces endroits (notamment les pigeons.)

Une autre note sur le quatrième, novice "manquante":

Nous n'avons rien pu confirmer à ce stade car l'oiseau n'était pas prêt à voler et donc, s'il est vivant, a simplement été hors de vue, traînant sur un autre toit (ils parviennent souvent à planer avec succès à cet âge.)

Ainsi, les prochains jours seront révélateurs en termes de confirmation de son statut - car c'est à ce moment-là que les oisillons commenceront à voler autour de la ville.

Peter Green de Providence Raptors, ainsi que d'autres passionnés d'observation et d'observation des oiseaux du centre-ville de Providence, sont nos yeux sur les jeunes une fois qu'ils quittent le bâtiment. S'il n'y a pas d'observation du quatrième juvénile volant dans les prochains jours, il est sûr de dire qu'il n'a pas réussi. C'est certes triste, mais c'est la raison pour laquelle les faucons pèlerins pondent en moyenne trois à quatre œufs, contre un ou deux seulement.

Nous publierons absolument toutes les mises à jour sur le site Web! Mais, toute mise à jour confirmant son statut ne sera pas disponible pendant au moins quelques jours.

« Un jeune faucon pèlerin était visible de la rue ce matin », a expliqué Peter Green, de Rapaces de la Providence. Peter est nos "yeux" au centre-ville de Providence, une fois que les oisillons ont pris leur envol. Suivez sa page, Providence Raptors, sur Facebook, Instagram et Twitter pour d'autres superbes photos et mises à jour sur les Providence Peregrines (et plus encore !)

16 juin 14h30

« Un jeune faucon pèlerin était visible depuis la rue ce matin », a expliqué Peter Green, de Rapaces de la Providence. Peter est nos "yeux" au centre-ville de Providence, une fois que les oisillons ont pris leur envol. Suivez sa page, Providence Raptors, sur Facebook, Instagram et Twitter pour d'autres superbes photos et mises à jour sur les Providence Peregrines (et plus encore !)

Enlever! Cette capture d'écran a été envoyée par un spectateur nommé Willy - merci !

Il ne reste qu'un oisillon en vue de la webcam. Continuez à regarder pour ne pas manquer son premier vol ! Une fois que le dernier jeune aura décollé, ils ne reviendront pas et nous mettrons fin à la diffusion en direct pour la saison 2021. N'oubliez pas d'utiliser le formulaire ci-dessous ces mises à jour pour signaler toute observation, envoyer des captures d'écran, etc.!

16 juin 13h45

Enlever! Cette capture d'écran a été envoyée par un spectateur nommé Willy - merci !

Il ne reste qu'un oisillon en vue de la webcam. Continuez à regarder pour ne pas manquer son premier vol ! Une fois que le dernier jeune aura décollé, ils ne reviendront pas et nous mettrons fin à la diffusion en direct pour la saison 2021. N'oubliez pas d'utiliser le formulaire ci-dessous ces mises à jour pour signaler toute observation, envoyer des captures d'écran, etc.!

Un oisillon a pris son premier envol aujourd'hui vers 15h30 !

Même après que leurs petits aient pris leurs premiers vols, les parents continueront à donner des leçons de proies et de vol pour les deux prochaines semaines. Une fois qu'un oiseau quitte un nid, il ne reviendra généralement pas car les nids ne sont que des pépinières, pas des « maisons ».

Question du spectateur : Comment les parents pèlerins localisent-ils leurs oisillons une fois qu'ils ont pris leur envol ?
Réponse : Les juvéniles restent sur le territoire de la famille pendant qu'ils sont encore en apprentissage, ils ne sont donc jamais loin. Les parents utiliseront les mêmes compétences incroyables qu'ils possèdent à des fins de chasse pour garder une trace de leurs petits - leur vue et leur ouïe perçantes.

Envie de regarder les « cours de pilotage » qui auront lieu ce mois-ci ? Vous pouvez les visiter vous-même : le Providence Place Mall est à proximité, ce qui en fait un endroit idéal pour se garer (c'est gratuit les deux premières heures.) N'oubliez pas vos jumelles !

Le quatrième eyas s'est envolé ce matin vers 6h30 (merci à un spectateur pour la capture d'écran !)

Nous n'avons toujours pas vu l'oisillon qui est tombé. Nous vous tiendrons au courant ici de toute information.

Leurs premiers vols auront lieu à tout moment. Vous remarquerez que les oisillons passent beaucoup de temps à battre des ailes - c'est à la fois pour renforcer leurs muscles et pour s'acclimater à l'air frais sous leurs ailes. À ce stade, les oisillons sont pleinement développés - en plus de quelques plumes restantes.

Le prochain changement notable d'apparence se produira lorsqu'ils auront un an et que leur plumage adulte remplacera leur plumage juvénile par un processus appelé "mue". De All About Birds : "Les adultes sont bleu-gris dessus avec des parties inférieures barrées et une tête sombre avec des favoris épais. Les juvéniles sont fortement marqués, avec des stries verticales au lieu de barres horizontales sur la poitrine. Malgré des variations considérables liées à l'âge et à la géographie, une l'aspect d'acier et barré reste."

15 juin 10h30

Le quatrième eyas s'est envolé ce matin vers 6h30 (merci à un spectateur pour la capture d'écran !)

Nous n'avons toujours pas vu l'oisillon qui est tombé. Nous vous tiendrons au courant ici de toute information.

Leurs premiers vols auront lieu à tout moment. Vous remarquerez que les oisillons passent beaucoup de temps à battre des ailes - c'est à la fois pour renforcer leurs muscles et pour s'acclimater à l'air frais sous leurs ailes. À ce stade, les oisillons sont pleinement développés - en plus de quelques plumes restantes.

Le prochain changement notable d'apparence se produira lorsqu'ils auront un an et que leur plumage adulte remplacera leur plumage juvénile par un processus appelé "mue". De All About Birds : "Les adultes sont bleu-gris dessus avec des parties inférieures barrées et une tête sombre avec des favoris épais. Les juvéniles sont fortement marqués, avec des stries verticales au lieu de barres horizontales sur la poitrine. Malgré des variations considérables liées à l'âge et à la géographie, une l'aspect d'acier et barré demeure.

Le troisième eyas a pris son envol et se trouve actuellement sur le toit du bâtiment ! L'oisillon restant regarde ses frères naissants avec un intérêt apparemment grand (appel et beaucoup de battements d'ailes avides.)

Quelques téléspectateurs ont exprimé leur inquiétude au sujet du faucon sur le rebord inférieur. Il n'est probablement pas encore assez confiant pour sauter entre les rebords. Il gagnera rapidement en force et en confiance pour cela - tout cela fait partie du processus d'apprentissage et de croissance ! Comme nous l'avons indiqué dans les mises à jour précédentes, il n'est pas rare que les parents refusent de manger à ce stade, afin d'encourager leur développement.

Notre meilleure hypothèse sur la raison pour laquelle il « aime » tant ce rebord inférieur ? Cet endroit peut procurer un sentiment de sécurité, plutôt que d'être complètement à l'air libre. Le petit mur qui constitue le rebord supérieur fait une direction de moins d'où un prédateur peut s'approcher. En parlant de prédateurs, les faucons pèlerins en ont quelques-uns, comme des aigles, des grands-ducs d'Amérique et d'autres faucons pèlerins !

L'un des oisillons a perdu pied alors qu'il était sur le rebord vers 16h30. Nous ne l'avons pas vu au sol ou ailleurs, mais nous espérons qu'il a réussi à se glisser vers un autre toit à proximité ou sur un rebord inférieur de ce bâtiment. Nous vous tiendrons au courant s'il y a une observation!

Ce matin, les premier et deuxième oisillons ont quitté le nichoir ! Il semble que les premier et troisième nouveau-nés aient été les premiers à s'aventurer. À 9 h 40, tous les quatre étaient brièvement de retour dans le cadre d'observation, il est donc prudent de dire que, bien que ces deux-là soient maintenant considérés comme des « oisillons », ils n'avaient pas encore effectué leurs premiers vols au moment où cela a été écrit. Nous avons un peu dézoomé la caméra pour que le toit soit maintenant largement visible pour que vous puissiez le voir, mais la plupart du temps, ils traînent derrière le nichoir hors de vue.

L'envol est une période très dangereuse. Heureusement, parce que le nichoir est si haut, les faucons qui s'envolent de cet endroit sont capables de glisser facilement de ce toit vers les nombreux toits inférieurs des bâtiments situés en dessous d'eux. Une fois qu'ils ont quitté le toit, il leur faut quelques jours pour développer suffisamment de coordination de vol et de force pour revenir à cette hauteur.

Les parents peuvent arrêter de nourrir les oisillons dans les prochains jours pour les encourager à faire leurs premiers vols.

POINT VIDÉO : Un bourdon a visité le nichoir du Faucon pèlerin le « jour de l'envol ». Les oisillons curieux le regardent bourdonner avec précision. Regardez-le ici !

12 juin 2021 9h45

Ce matin, les premier et deuxième oisillons ont quitté le nichoir ! Il semble que les premier et troisième nouveau-nés aient été les premiers à s'aventurer. À 9 h 40, tous les quatre étaient brièvement de retour dans le cadre d'observation, il est donc prudent de dire que, bien que ces deux-là soient maintenant considérés comme des « oisillons », ils n'avaient pas encore effectué leurs premiers vols au moment où cela a été écrit. Nous avons un peu dézoomé la caméra pour que le toit soit maintenant largement visible, mais souvent, ils traînent derrière le nichoir hors de vue.

L'envol est une période très dangereuse. Heureusement, parce que le nichoir est si haut, les faucons qui s'envolent de cet endroit sont capables de glisser facilement de ce toit vers les nombreux toits inférieurs des bâtiments situés en dessous d'eux. Une fois qu'ils ont quitté le toit, il leur faut quelques jours pour développer suffisamment de coordination de vol et de force pour revenir à cette hauteur.

Les parents peuvent arrêter de nourrir les oisillons dans les prochains jours pour les encourager à faire leurs premiers vols.

POINT VIDÉO : Un bourdon a visité le nichoir du Faucon pèlerin le « jour de l'envol ». Les oisillons curieux le regardent bourdonner avec précision. Regardez-le ici !

Ils grandissent si vite! Voici un retour sur la journée du baguage il y a un peu plus de deux semaines !

Plus, regarde cette vidéo des trois plus vieux oiseaux s'avançant sur le rebord du nichoir.

Le premier oeil à éclore a maintenant 35 jours. Parfois, quoique rarement, les oisillons prendront leur premier envol à cet âge. Lui (et les autres) semblent certainement impatients ! En règle générale, cependant, ils attendront quelques jours de plus pour continuer à se renforcer. Ce week-end, ils peuvent commencer à explorer la zone du rebord du bâtiment.

Continuez à regarder, nous aurons bientôt des oisillons!

Ouah ! C'est facile ! Le premier jour de vol de la #ProvidencePeregrines approche à grands pas. D'ici la semaine prochaine, nous aurons peut-être quelques nouveaux oisillons à Providence !

Dans cette vidéo vous voyez le plus vieux eyas tester ses ailes sur la brise avec presque plus de duvet sur son corps. On l'a même vu aujourd'hui marcher sur la barre/le bord du nichoir. Ils commenceront tous à le faire davantage tout au long de la semaine à mesure qu'ils auront envie de voler. Ils commenceront également à explorer le rebord autour du nichoir. Les plus jeunes ont encore quelques touffes de duvet, notamment sur les jambes (pantalon blanc, ça vous dit ?!)

Les eyases resteront dépendants de leurs parents pour de bons repas même après leurs premiers vols, jusqu'à ce qu'ils puissent chasser de manière cohérente. Mais, au cours de la semaine à venir, les heures d'alimentation peuvent devenir un peu plus rares, puis s'arrêter complètement, car les parents encouragent leurs jeunes à prendre leur envol et à commencer à chasser.

Ne manquez pas le jour du vol : restez à l'écoute !

9 juin 2021

Ouah ! C'est facile ! Le premier jour de vol de la #ProvidencePeregrines approche à grands pas. D'ici la semaine prochaine, nous aurons peut-être quelques nouveaux oisillons à Providence !

Dans cette vidéo vous voyez le plus vieux eyas tester ses ailes sur la brise avec presque plus de duvet sur son corps. On l'a même vu aujourd'hui marcher sur la barre/le bord du nichoir. Ils commenceront tous à le faire davantage tout au long de la semaine à mesure qu'ils auront envie de voler. Ils commenceront également à explorer le rebord autour du nichoir. Les plus jeunes ont encore quelques touffes de duvet, notamment sur les jambes (pantalon blanc, ça vous dit ?!)

Les eyases resteront dépendants de leurs parents pour de bons repas même après leurs premiers vols, jusqu'à ce qu'ils puissent chasser de manière cohérente. Mais, au cours de la semaine à venir, les heures d'alimentation peuvent devenir un peu plus rares, puis s'arrêter complètement, car les parents encouragent leurs jeunes à prendre leur envol et à commencer à chasser.

Ne manquez pas le jour du vol : restez à l'écoute !

In their fourth week of life, the eyases undergo significant changes almost daily, making the age differences between the first and last to hatch in this brood clearly visible. The secondary (wing) feathers develop brown tips and the number of feathers visible on the breast increases noticeably as well. The area of feathers on their face expands in size each day. Within just a couple days during this period, the eyases will go from regularly resting on their tarsi (lower leg) to being able to stand and walk on their feet exclusively. Soon enough, all four chicks will be regularly opening their wings and running about the nest box!

June 3, 2021

In their fourth week of life, the eyases undergo significant changes almost daily, making the age differences between the first and last to hatch in this brood clearly visible. The secondary (wing) feathers develop brown tips and the number of feathers visible on the breast increases noticeably as well. The area of feathers on their face expands in size each day. Within just a couple days during this period, the eyases will go from regularly resting on their tarsi (lower leg) to being able to stand and walk on their feet exclusively. Soon enough, all four chicks will be regularly opening their wings and running about the nest box!

We have been banding the peregrine falcons in Providence since their re-introduction to Providence in 2000. Peregrine Falcons are a recovering species, nearly extinct in the United States. Peregrine falcons fell prey to the effects of DDT.

Banding data provides critical information on the health of the falcon population. We provide our data to the Bird Banding Laboratory, part of the US Geological Survey.

This morning we banded four male falcons. The parents will continue to care for the birds until they fledge … probably in the next two weeks. As the birds grow, the adults spend more and more time out of the nest hunting, as they need to provide food for four young as well as themselves.

Sometime around 9:45am-10am we will begin the process of banding the young falcons. A board will be placed across the front of the nesting box to protect the falcons. Joe Zbyrowski, our bander, will remove the back opening of the box and remove the falcons. The birds will be measured and the sex determined and then two bands will be placed on one leg of each bird. The bird's legs have stopped growing so the bands will never constrict their legs. The bands will help scientists identify where the birds were hatched, the year, and if they are male or female. The birds will then be placed back in the box, the front board removed and the process will be over. It takes a little over an hour to band four birds.

All is well at the nest. The parents spend much time hunting for their hungry young, plus themselves. Although you don't see a parent in the nest box, rest assured they are only seconds away if any predator approaches. After all, they are the fastest creature on the planet.

The Providence Peregrine webcam is back online! Thank you to our sponsors Streamguys, Stenhouse Consulting, and Cox Communications. When you are streaming from the top of Rhode Island you need a team effort . and everyone delivered! Thank you to all the donors who contributed already this month . we really need your support to keep this camera online.

After a day spent at the Superman building and calls to our internet service provider, we were unable to get a technician out to us due to an unrelated outage in their network. Their next availability is, unfortunately, Monday morning. Until then, you may be able to catch some spotty glimpses of the falcons on the live stream but for the most part, the webcam will be down throughout the weekend. We will post updates here and on social media when we know more or are back online! Thank you for your understanding.

Image is the view of the nestbox from the window of the room we use to access the webcam. All four eyases are doing well and feasted on woodpecker during our visit!

May 14 5:30 pm

It looks like a gosling was "on the menu" today - click here for the video highlight. It was quite a catch! Peregrine Falcons will cache food that they do not finish in one feeding session - especially when there are nestlings to feed. They do so away from their nesting site ("eyrie") in order to not attract predators. Prey is often transferred from male to female near the nestbox, and then the female returns with the catch to feed the young.

You'll notice that the fourth eyas to hatch is now much stronger today!

Did the fourth egg actually hatch?! Oui! What you are seeing in the nestbox is the eggshell from the fourth and youngest eyas' hatch yesterday. Compared to the youngest, the first and second eyases to hatch are three days older and the third eyas is two days older. Developmentally speaking, a couple of days is a long time for the young falcons! The youngest eyas is not only still regaining its strength from hatching out of its egg - but is a bit smaller than the others due to its age. If you look extremely carefully, you will indeed see the fourth eyas - and now that it is over a day old, you may begin to see it more readily!

The fourth egg has hatched this morning! Brooding will continue for about another week. The eyases will fledge (leave the nest) around 38-45 days after hatching timing depends on age, sex and physical condition of each chick.

May 11 8:40 am

One of the four eggs in this year's brood still has yet to hatch. You can see the fourth egg during a feeding session this afternoon in this video, along with the three eyases. The hatching of the fourth egg is still very possible - but the hatch window will close in the coming days.

Happy Mother’s Day to all the hardworking moms - including mama Peregrine! The third eyas hatched this morning. Egg hatching is a strenuous activity that consists mostly of resting time. It is also the first survival test of each bird's life, thus the chicks do not receive any assistance from their parents. Although only three of the four eggs have hatched so far, the parents are already working around the clock to provide enough food for the eyases. They will double in weight in the first week alone!

May 9 8:20 am

The second egg has hatched! Mom can be seen eating the eggshells for the rich source of calcium. For 1-2 weeks after hatching, the chicks are brooded almost constantly, usually by the female while the male hunts for food to feed the family. The female and male will switch places occasionally too! After this period, both adults will leave the nestbox in order to hunt enough food to feed the quickly growing eyases.

May 8 10:25 am

HAPPY HATCH DAY! The first Providence Peregrine began hatching early this morning and was fully emerged from its eggshell by approximately 10 am. Keep tuning in as the other three eggs will hatch throughout the weekend!

Look closely when the adult lifts their body up - can you see "pipping" holes in the remaining eggs? Pipping is what occurs when an egg is ready to hatch and the eyas first uses its beak to punch a small hole in the egg to allow it to breathe air.

May 8 9:30 am

The Providence Peregrine's eggs should be hatching at any time! Mom seems restless - is today hatch day for the Providence Peregrines?

In this video, the female Peregrine Falcon can be seen eating rocks! Peregrines, like all birds, need some grit in their diet to help them digest their meals. She may be ingesting some pebbles from their "scrape" (gravel nest), or she might just be rearranging the gravel while she awaits hatch day!

A fourth egg was laid this afternoon! The Peregrine Falcons will take turns incubating the eggs and hunting for food to support each other - but typically most of the brooding will be done by the female. The incubation period lasts around 30-35 days. To predict a hatch date window, we count 30–35 days from when the second-to-last egg was laid (this is usually when incubation fully begins.)

A third egg was laid in the morning! Can you tell who is incubating at any given time? Female Peregrine Falcons are larger than males. The female does most of the incubating but they do switch off when she needs to feed!

A second egg has been laid. Can you catch a glimpse today? Each egg weighs around 52g and it can take around 48 hours to produce each one!

The Providence Peregrine Falcons are back and there is one egg in the nest as of April 1st!

April 2, 2021

The Providence Peregrine Falcons are back! This popular live stream is brought to you by the Audubon Society of Rhode Island, from atop the "Superman" Building in Downtown Providence.

This year's pair is unbanded for the fourth year in a row - so it is impossible to confirm whether or not it is the same pair from last year. However, the adult Peregrine Falcons that utilize this nestbox usually have enough year-round food in their territory, allowing them to stay here instead of migrating south each winter. This makes it likely that the 2021 pair are the same birds as last year.

The first mating attempt on March 19th was seemingly unsuccessful. A second attempt this week resulted in the first egg, which was laid yesterday, April 1, 2021! Tune in today and into the weekend because more eggs may be on the way!

Thank you for your patience as we put the finishing touches on this year's Providence Peregrine live stream system!

Relive the 2020 nesting season. Video highlights are available!

2020 Updates from the Nest Box

March 17, 2020
A great cure for cabin fever and better than Netflix: the Providence Peregrine Falcons are back!

Over the past week, courtship behavior between the two birds - such as bowing towards each other and flying together - has been seen. Yesterday, they were spotted mating, so eggs are on the way!

The birds look to be the same unbanded pair from last year. As the female gets closer to her egg-laying date, you will see her in the nestbox more frequently. For now, you can see them on camera when they return to stake their territory.

As we find ourselves socially distancing ourselves in order to maintain the health of our community, we hope you'll find joy and wonder once again in watching the Providence Peregrine Falcons live-stream.

Please share widely and if you see something interesting happen on-screen, we'd love to hear about it!

March 20, 2020
The female Peregrine Falcon laid the first egg sometime today, March 20th! While viewing the camera, look for a rust-colored spot. She will lay a total 3-4 eggs over a 2-3 day period. Round-the-clock incubation does not begin until the last or penultimate egg is laid. This allows the the entire clutch to hatch around the same time, roughly 30 days later. Both male and female Providence Peregrines will take turns incubating the eggs. Keep tuning in over the next few days to see her lay the others!

March 22, 2020
There are now two eggs in the nest!

March 24, 2020
Three eggs in the nest as of 6 PM!

March 29, 2020
A fourth egg was laid around 11:30 am!

March 30, 2020
Incubation has fully begun! The Peregrine Falcons will take turns incubating the eggs and hunting for food to support each other. Eggs can be expected to hatch anytime in the last week of April/first week of May!

April 30, 2020
Overnight or sometime in the early morning, the first Peregrine Falcon egg hatched! Stay tuned throughout the day as the others follow.
Watch the highlight: https://youtu.be/OCb5PMpWcaQ

May 1, 2020
The second egg has hatched sometime overnight.
Watch the highlight: https://youtu.be/RLVpSXch1fA

May 2, 2020
A third Peregrine Falcon has hatched.
Watch the highlight: https://youtu.be/azKL_5Z1GJY

May 3, 2020
All four eggs have hatched!
Watch the highlight: https://youtu.be/uG57xKoqdPo

May 18, 2020
What can you expect to see as a viewer on banding day? First, bander Joe Zbyrowski will approach the nestbox from the back on a ladder. He will place a board in the front of the nestbox so the chicks don't run out and over the ledge when retrieving them. He will then open the back door, take the eyases out, and place them in a basket. The eyases will be lowered to the landing about 10 feet below. During the whole process, the parent falcons will be exhibiting territorial behavior. You will see orange brooms waving in the background - these are by no means intended to hit the parents. Rather, they deter the parents from attempting to dive-bomb the humans. Once the eyases have been banded and their sex determined, they will be promptly returned to the nest box.

Watch our Party for the Peregrines+ Night 3 replay to learn more about Peregrine Falcon banding from Master bander Joe Zbyrowski: https://youtu.be/vTX-EIcxUs8 (begins at the 20:10 timestamp).

May 21, 2020
FAQ: Where are the parent Peregrine Falcons?!

At this stage, it is completely normal for the parents of the eyases (chicks) to be absent from the nestbox. They are now spending most of their time hunting to feed their growing family, or resting, and they will only return to feed their young.

The eyases are brooded almost continuously for only around the first 10 days of life. After this point, they are able to regulate their body temperature themselves. Plus, it becomes pretty uncomfortable for the parent(s) to remain in the nest box at all times due to the increasing size of the eyases!

Contrary to what is commonly portrayed in cartoons, nests strictly provide a place for laying eggs and raising young until they fledge during breeding season. Fledglings, juveniles and adult birds do no sleep in nests and many birds do not necessarily have a particular spot they return to each time they need to rest, and the Peregrines are no different. They will perch and rest anywhere they please within their territory.

Keep watching and hopefully you will be tuned-in at just the right time to see the adults return to feed their young!

May 22, 2020
BANDING DAY - Watch the recap on YouTube: https://youtu.be/tZA1WHBMcGc!

Today, we successfully banded and determined the sex of the four eyases: two females and two males! When the chicks are around three weeks old, their legs have stopped growing. This is the perfect time to band the birds because it ensures they will not grow out of their bands, and they are still very docile and easy to handle. Leg size is also the determining factor of the sex of the bird. Females are substantially larger than males - the bigger the leg, the bigger the bird.

Lisa Gould and Loree Kallienen were able to experience the falcon banding this year after winning the experience through the Party for the Peregrines+ online fundraiser Golden Ticket Raffle last week. Thank you to everyone who bought a raffle ticket and participated in the online auction, Joe Zbyrowski for banding this year's brood and Peter Green of Providence Raptors for taking photos and video!

Watch our Party for the Peregrines+ Night 3 replay to learn more about Peregrine Falcon banding from Master bander Joe Zbyrowski: https://youtu.be/vTX-EIcxUs8 (begins at the 20:10 timestamp).

How many and what kinds of leg bands do peregrines get and what do the codes mean?
Peregrine falcons banded in North America typically receive 2 leg bands-one on each leg. The first band is a U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS) band which contains a number unique to that individual falcon (similar to a Social Security number). The numbers are small and hard to read unless you have the bird in hand. A second band is placed on the leg opposite of the USFWS band. This band is usually one or two colors and may have a few numbers and/or letters. This is done to increase the number of possible combinations of letters and numbers on these special color bands. These are made to be read from a distance, usually using a camera or spotting scope.

Bird banding allows scientists to track the life history, migration and reproductive behavior of bird individuals and overall populations. The data that bird banding provides is increasing valuable as we aim to better understand the climate and biodiversity crises.

Do the leg bands hurt the falcons or affect the way they hunt?
The bands placed on peregrine falcons are a very lightweight aluminum material and are specially sized to fit a falcon's leg. They do not hurt the bird in any way and are comparable to a human wearing a bracelet. The leg bands do not interfere with flight or grasping of prey.

May 27, 2020
At almost a month old, these chicks are right where they need to be developmentally. Their body contours and back feathers are beginning to take shape. Although they still rest on their tarsi (lower leg) quite often, they have begun walking on their feet!

June 8, 2020
The first Providence Peregrine Falcon fledgling left the nest box at 5:37 AM and has begun exploring the ledge and roof of the surrounding area! A fledgling is a bird with wing feathers developed enough for flight. The other fledglings, one by one, will follow closely behind. They'll begin taking flight within a couple days of leaving the nest box, after they have a chance to really stretch and strengthen their wing muscles.

WATCH: The first fledgling explores the area outside the nest box: https://youtu.be/GAq-ZezGQbY

What happens next? Once the fledglings take their first flights, you may be able to spot them on the live webcam stream for a couple weeks they don't venture too far, and they may still associate the nest box area with food. The fledglings will be dependent on their parents for food for another 4-6 weeks. During this time, they will first get more comfortable flying and then they will attempt to hunt, mostly unsuccessfully at first.

June 8, 2020
At 8:45 pm, within 24 hours of leaving the nest box, the first Providence Peregrine Falcon fledgling took his first flight! While the actual flight itself wasn't captured on video due to the camera angle, viewers are able to see the falcon hop onto a lower ledge and then ultimately leave the building.

The first flights are never graceful, and are sometimes unsuccessful. Luckily, he was spotted on a nearby building the next morning by Peter Green of Providence Raptors. Here is a link to the photos confirming the fledgling's successful first flight.

June 10, 2020
The second Providence Peregrine Falcon fledgling left the nest box at 6:22 AM and has begun exploring the ledge and roof of the surrounding area!

June 10, 2020
The third Providence Peregrine Falcon fledgling left the nest box at 4:13 PM and has begun exploring the ledge and roof of the surrounding area!

June 11, 2020
The fourth and final Providence Peregrine Falcon fledgling has left the nest box at 7:09 AM and has begun exploring the ledge and roof of the surrounding area!

June 11, 2020
Two out of four fledglings have taken their "first flights": the second Peregrine Falcon fledgling glided off of 111 Westminster and safely landed on a rooftop by the Arcade.

June 14, 2020
The final two Falcons took flight sometime over the weekend. Good luck to the newest Providence Peregrine Falcons as they learn to fly and hunt! Thank you to all who watch the 2020 Providence Peregrine nesting season unfold. Each year is exciting, but with social distancing practices in place due to Covid-19, the glimpse into these birds' lives was just that much more special.


A Prayer to St. Peregrine for Sick Relatives and Friends

O great St. Peregrine, you have been called "The Mighty", the "The Wonder Worker" because of the numerous miracles which you obtained from God for those who have turned to you in their need.
For so many years you bore in your own flesh this cancerous disease that destroys the very fiber of our being.
You turned to God when the power of human beings could do no more,
and you were favored with the vision of Jesus coming down from His cross
to heal your affliction.
I now ask God to heal these sick persons whom I entrust to you:
( Here mention their names )
Aided by your powerful intercession, I shall sing with Mary a hymn of gratitude
to God for His great goodness and mercy. Amen.

For more information on devotion to St. Peregrine, to obtain a prayer-card of St. Peregrine, or to request a copy of the St. Peregrine Newsletter please write:

Shrine Director
National Shrine of St. Peregrine
3121 West Jackson Boulevard
Chicago, IL 60612-2729
The Grotto
B.P. Box 20008
Portland, OR 97294-0008

Each week Mass is said for the many intentions received at the National Shrine of St. Peregrine. You can have you petitions remembered in this Mass by writing the Shrine Director in Chicago or by sending an e-mail to National Shrine of St. Peregrine.


Peregrine falcon

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Peregrine falcon, (Falco peregrinus), aussi appelé duck hawk, the most widely distributed species of bird of prey, with breeding populations on every continent except Antarctica and many oceanic islands. Sixteen subspecies are recognized. The peregrine falcon is best known for its diving speed during flight—which can reach more than 300 km (186 miles) per hour—making it not only the world’s fastest bird but also the world’s fastest animal.

Coloration is a bluish gray above, with black bars on the white to yellowish white underparts. Adult peregrines range from about 36 to 49 cm (14.2 to 19.3 inches) in length. Strong and fast, they hunt by flying high and then diving at their prey. Attaining tremendous speeds of more than 320 km (200 miles) per hour, they strike with clenched talons and kill by impact. Their prey includes ducks and a wide variety of songbirds and shorebirds. Peregrines inhabit rocky open country near water where birds are plentiful. The usual nest is a mere scrape on a ledge high on a cliff, but a few populations use city skyscrapers or tree nests built by other bird species. The clutch is three or four reddish brown eggs, and incubation lasts about a month. The young fledge in five to six weeks.

Captive peregrine falcons have long been used in the sport of falconry. After World War II the peregrine falcon suffered a precipitous population decline throughout most of its global range. In most regions, including North America, the chief cause of the decline was traced to the pesticide DDT, which the birds had obtained from their avian prey. The chemical had become concentrated in the peregrine’s tissues and interfered with the deposition of calcium in the eggshells, causing them to be abnormally thin and prone to breakage. In the British Isles, direct mortality from another pesticide, dieldrin, was the most important cause of the decline. Following the banning or great reduction in the use of most organochlorine pesticides, populations have rebounded in virtually every part of the world and now exceed historical levels in many regions.

The American peregrine falcon (F. peregrinus anatum), which once bred from Hudson Bay to the southern United States, was formerly an endangered species. It had completely vanished from the eastern United States and eastern boreal Canada by the late 1960s. After Canada had banned DDT use by 1969 and the United States by 1972, vigorous captive breeding and reintroduction programs were initiated in both countries. Over the next 30 years, more than 6,000 captive progeny were released to the wild. North American populations recovered completely, and since 1999 the peregrine has not been listed as endangered. The peregrine has been listed as a species of least concern by the International Union for Conservation of Nature (IUCN) since 2015.


Vietnam operations

Exactly 3 months later Jamestown got underway for the Far East and reached Subic Bay in the Philippines 29 December. She operated in the South China Sea gathering valuable information for the Navy's ships fighting to protect the independence of South Vietnam while adding to the long Navy tradition of serving the field of scientific research. She continued operating in the Far East, often operating in the Vietnam war zone, through mid-1969.

Jamestown was decommissioned 19 December 1969 and scrapped in May 1970.


21st March 1831. Vitriolic.

When this is dissolved in water (H2O) it converts to Sulfuric Acid (H2SO4).

Sulfur Trioxide in gaseous form is a pollutant and primary agent in acid raid.

Sulfuric acid was a means of revenge in Victorian times used in 1883 by the 40 years Mary Morrison against her husband for which she got five years.

It was also the preferred acid of Haigh in the 1949 gruesome Brides in the Bath murders.

In literature it was used in a Sherlock Holmes case, The Case of the Illustrious Client, where an ex paramour takes revenge on the dastardly Baron Adelbert Gruner.

The highly reactive Sodium (Na) is a soft, silvery metal which when reacting with Sulfuric Acid produces the soluble salt, sodium sulfate, used today in detergents, wood pulp, textiles and glass.(3)

However this salt is bad for buildings as it crystallises with implications for decay of porous masonry, cement and mortar.

Salt weathering is thus a problem for the construction industry where soluble salts of both sodium and calcium (sulfates), are released from Portland Cement.

Sodium Sulfate crystals, in a porous material, may precipitate as the mineral Thenardite or as Mirabilite (in humid conditions) and is found in old mine workings and caves.

(1) Alternative spellings sulphuric, sulphate etc.

(2) When an element is oxidised it loses electrons so now has more protons, thus it rises a cation (positive) level.

(3) Salts depend on the metal and acid used so Zinc and Sulfuric Acid produce the salt Zinc Sulfide.

Sodium sulfite when exposed to air is oxidised to sodium sulfate.

The oxidation state of sulfide is II for sulfite IV and for sulfate VI means it they have to lose those numbers in electrons to be oxidised.

The hydrate (containing water) of Sodium Sulfate (Glauber’s Salts) is also known as Sal Mirabilis, once used as a laxative.

Ref: The Repository of Patent Inventory: And other Discoveries and Improvements.


Peregrine AM-373 - History

On 25 February 2019, Pittsburgh returned to its homeport at Naval Submarine Base New London after completion of its final deployment. The submarine arrived at Bremerton, Washington on 28 May 2019, for months-long inactivation and decommissioning process.

During a period of rising tensions with Japan over the Second Sino-Japanese War in 1940, President Franklin D. Roosevelt ordered the Battle Force to relocate from its homeport in San Pedro, California to Pearl Harbor in Hawaii in an effort to deter further aggression. Modernization work for the ships that was scheduled for 1940 and 1941 was cancelled, as was the fleet problem for 1941, as the situation with Japan was approaching a crisis and the Navy determined that the fleet needed to be maintained at a high state of readiness. Nevertheless, when the Japanese attacked the fleet at Pearl Harbor on 7 December 1941, they did so having achieved complete surprise. Totally unprepared for the surprise attack, both ships were anchored in Battleship Row, where California was sunk in shallow water. Tennessee, moored inboard of the battleship and thus protected from torpedo attacks, emerged relatively undamaged, though fires from other ships had warped some of her hull plates and necessitated repairs. She was also trapped when West Virginia sank and came to rest up against Tennessee, forcing her up against the concrete quay.

During the Cuban missile crisis in late 1962, VF-32 flew 96 sorties to support photo-reconnaissance flights and intelligence-gathering missions. After returning from cruise in 1965, the squadron changed homeport from NAS Cecil Field, Florida to NAS Oceana, Virginia, and switched to the F-4B Phantom II. VF-32 detached from Carrier Air Group THREE, ending a relationship that had lasted since the squadron's establishment.

Just before Christmas, the yard delivered Lawrence, which was commissioned on 6 January of the new year, with CDR Thomas W. Walsh in command. She joined the Atlantic Fleet and the navy's first all-missile destroyer squadron commanded by one of Mustin's heroes, CAPT Ike Kidd. Sa homeport was Norfolk, Virginia, and in the Spring of 1962, Lucy and the children moved to Virginia Beach and the first house the Mustins would own.

The submarines' homeport is Simon's Town naval base near Cape Town.

The ship was rushed into service and developed problems with the steering gear, possibly because the ship was incomplete when it was put into service. She was under the command of Capt Mjr. Robert Kasperski and her homeport was at Jastarnia.

Peacock was the last of the Sasebo-based MSC's to depart Japan. She headed for Long Beach, California just after Christmas, 1970, for further assignment as a Reserve training ship. Peacock sailed "unaccompanied" from Sasebo to Taiwan where she laid over for New Years 1971. She then sailed to Subic Bay, PI where she hooked up with four MSO class minesweepers for the transit east. Off Johnston Island Peacock detached from the other ships and headed to Pearl Harbor on her own. Following a short stay in Pearl Harbor she departed for the last leg of the transit to her new homeport of Long Beach, CA. The total transit took 57 days.

Peregrine spent most of the years from 1951 to 1955 operating out of Norfolk with cruises as far south as Balboa, Panama Canal Zone and as far north as Naval Station Argentia, Newfoundland. On 7 February 1955 she became MSF-373. On 9 September 1955 she departed Key West, Florida, for Port Lyautey, North Africa. She operated off Casablanca and called at Gibraltar before sailing for Bermuda and Key West, Florida, arriving at that homeport 8 décembre. From 1955 to 1960 Peregrine operated out of Key West, Florida, as far south as Guantanamo Bay, Cuba, and Ciudad Trujillo, Dominican Republic, and as far north as New York City. On 24 June Peregrine departed for special operations near Saint John's harbor, New Brunswick, Canada.

In 1984 Portsmouth entered her homeport of Groton, Connecticut, which she left for her permanent homeport at Ballast Point Submarine Base in San Diego. En route she transited through the Panama Canal and made a quick dash south for her first transit across the equator.

United States Pacific Fleet vessels spent a combined total of 700 days in the South China Sea during 2015 alone. This includes vessels assigned to Carrier Strike Group 5, which included the until the summer of 2015, at which point the USS Ronald Reagan (CVN-76) took its place in the homeport of Yokosuka, Japan after a hull swap in San Diego, CA.

Tobruk conducted her first trips outside Australia in the early 1980s. On 15 February 1982, the ship left Brisbane to transport eight UH-1 Iroquois helicopters from the Royal Australian Air Force, plus supporting stores, to join the Australian contingent to the Multinational Force and Observers in the Sinai Peninsula. Tobruk arrived in Ashdod, Israel on 19 March, becoming the first Australian warship to visit the country, and arrived back in Brisbane on 30 April. The ship transported cyclone relief stores to Tonga in May and spent the remainder of the year undertaking tasks in Australian waters. These included supporting the 1982 Commonwealth Games, which were held in Brisbane. In early 1983, Tobruk travelled to Malaysia to assist the RAAF in withdrawing units from RAAF Base Butterworth. In February 1984, Tobruk took part in exercises in New Zealand, before travelling to Tuvalu in August, where she provided support and accommodation for delegates to the South Pacific Forum. In late 1985, the naval base was decommissioned, prompting the disbanding of the Amphibious Squadron (which had consisted of Tobruk and the six Balikpapan-class landing craft) and the relocation of Tobruk homeport to Fleet Base East in Sydney.

Charlottetown was laid down at Kingston Shipbuilding Ltd., Kingston on 7 June 1941 and launched on 10 September of that year. She was commissioned into the RCN at Quebec City on 13 December and arrived at her homeport of Halifax, Nova Scotia on 18 December 1941.

Thor Heyerdahl (named after Thor Heyerdahl), originally named Tinka, later Marga Henning, Silke, and Minnow, was built as a freight carrying motor ship with auxiliary sails at the shipyard Smit & Zoon in Westerbroek, Netherlands, in 1930. Her original homeport being Hamburg, Germany, she was used for the next 50 years as a freighter. Eventually sailing unter the flag of Panama as Minnow and then awaiting further use in Germany, she was bought in 1979 by two sailing enthusiasts, who turned the now run-down ship into a topsail schooner to use it for sail training, especially for teenagers and young adults. One of the two original owners was Detlef Soitzek, who had sailed with the Norwegian anthropologist, zoologist, ethnologist and adventurer Thor Heyerdahl on his Tigris expedition in 1977/1978, and suggested to name the ship after the famous researcher and adventurer. The ownership of the ship was subsequently turned over to an association.

In all, Liverpool Packet had taken 50 prizes in her brief but successful career. Her captures helped launch the great fortune of Enos Collins. Two steamships from her old homeport of Liverpool, Nova Scotia, were named in her honour in the 20th century.

Ellen Southard plied international trade routes from her homeport in Bath, Maine, with visits documented in ports as far away as Sydney, Australia. In 1864, she recorded the longest duration voyage of any ship transporting railway locomotives from the east to the west coast of the United States. The ship took 205 days to complete the passage after she was delayed for 48 days by unfavourable winds off Cape Horn.

In January 2005, she was chartered to P&O Ferries and entered service on the Zeebrugge – Hull and Rotterdam – Hull routes. On 11 July 2005, Lehola was sold to Elmira Shipping, Piraeus, Greece. She was renamed RR Triumph and reflagged to Malta, her homeport changing from Tallinn to Valletta.

On September 9, 2009, USS Sentry was the last of the Minesweepers from NS Ingleside to arrive in their new homeport of Naval Base San Diego leaving no ships homeported at the base.

Argo was built by John H. Mathis Company in Camden, New Jersey in 1932 and entered service on 6 January 1933 under the command of Lieutenant H. C. Moore, USCG. Her initial homeport was Stapleton, New York until 13 March 1934 when she was transferred to Newport, Rhode Island. She remained in Newport until early 1942. During this time she served on United States Coast Guard Academy cadet training cruises in the Atlantic.

Dallas was at first home ported at the former Coast Guard base on Governors Island, New York. She was relocated to her final homeport of Charleston, South Carolina in September 1996. She was decommissioned on 30 March 2012, and was transferred to the Philippines on May 22, 2012 as an excess defense article through the Foreign Assistance Act.

Smilaxs mission, since her commissioning, has been to service aids to navigation, ensuring the safe navigation of mariners. From her current homeport she is responsible for maintaining 1,226 fixed aids to navigation such as lights and range markers. She is also responsible for 26 buoys throughout the Outer Banks of North Carolina.


یواس‌اس پرگرین (ای‌ام-۳۷۳)

یواس‌اس پرگرین (ای‌ام-۳۷۳) (به انگلیسی: USS Peregrine (AM-373) ) یک کشتی است که طول آن ۲۲۱ فوت ۳ اینچ (۶۷٫۴۴ متر) می‌باشد. این کشتی در سال ۱۹۴۵ ساخته شد.

یواس‌اس پرگرین (ای‌ام-۳۷۳)
??
الک
اندازی: ۲۴ اکتبر ۱۹۴۴
از ار: ۱۷ فوریه ۱۹۴۵
اام: ۲۷ سپتامبر ۱۹۴۵
ات اصلی
: ۸۹۰ long ton (۹۰۴ تن)
ازا: ۲۲۱ فوت ۳ اینچ (۶۷٫۴۴ متر)
ا: ۳۲ فوت (۹٫۸ متر)
: ۱۰ فوت ۹ اینچ (۳٫۲۸ متر)
: ۱۸ گره (۳۳ کیلومتر بر ساعت؛ ۲۱ مایل بر ساعت)

ا مقالهٔ ا ایق است. انید ا ا کنید.


Voir la vidéo: Цунами в Японии 2011. Невероятные кадры. (Novembre 2021).