Informations

L'expérience de la grande pyramide : mesurer les capacités sonores du passage sans issue


Les fonctions exactes des chambres intérieures de la Grande Pyramide restent un mystère complet. On a toujours supposé que la chambre du roi, la chambre de la reine et la chambre souterraine du monument avaient toutes été conçues en tenant compte de considérations funéraires, sans doute l'enterrement de son constructeur. C'était le pharaon Khéops de la quatrième dynastie, qui régna vers 2609-2584 avant JC, au plus fort de la période de l'Ancien Empire égyptien.

Cette enquête se penche sur les questions suivantes : la Grande Pyramide intègre-t-elle une technologie sonore et son passage sans issue fonctionne-t-il comme un générateur d'infrasons ?

Seule la plus haute des trois pièces, la Chambre du Roi, contient un sarcophage dans lequel un cadavre aurait pu reposer. Même dans cette connaissance, il n'y a aucune preuve qu'il s'agissait de l'utilisation principale de la pièce.

Très probablement, chaque pièce avait sa propre fonction unique, bien que ce que cela aurait pu être reste incertain. Pourtant, un fait persistant et récurrent qui ne peut être sans rapport avec cette énigme est quelque chose que de nombreux visiteurs de la Grande Pyramide soulignent, à savoir que toutes ses chambres semblent posséder des propriétés acoustiques frappantes.

Une occasion parfaite pour mieux comprendre les qualités acoustiques des mystérieuses chambres intérieures de la Grande Pyramide s'est récemment présentée. Un groupe de 16 personnes visitant le monument a été invité à allumer les enregistreurs vocaux de leurs téléphones intelligents avant d'entrer dans le bâtiment (personne d'autre n'était présent, à part un seul inspecteur qui est resté dans la Chambre du Roi).
Les appareils ont ensuite été laissés en marche pour enregistrer pendant environ une heure alors qu'une série de tâches simples étaient menées dans la chambre du roi et également dans l'énigmatique chambre souterraine. Ceci est situé profondément en dessous de la pyramide dans le substratum rocheux, à la fin du soi-disant Passage Descendant.

Chambre souterraine

J'ai personnellement dirigé le groupe de cinq qui est descendu à la Chambre souterraine. À l'arrivée, tous les appareils d'enregistrement ont été placés à l'entrée du passage sans issue de la pièce, l'étroit tunnel de 53 pieds (16,2 mètres) de long au niveau du sol qui se dirige vers le sud depuis le coin sud-est de la pièce. Auparavant, l'ingénieur britannique Rodney Hale avait suggéré que cette caractéristique énigmatique aurait pu fonctionner comme un tube de résonance. C'était pour deux raisons : 1) son aspect long, semblable à une pipe, et 2) le fait qu'il avait été délibérément coupé et habillé sur toute sa longueur, indiquant qu'il devait avoir une véritable fonction, et ne l'était pas, comme les égyptologues. crois, un passage abandonné sans intérêt ni importance particulière.

C'était une théorie qui, selon moi, méritait d'être explorée plus avant, avec cela à l'esprit, j'ai rampé à quatre pattes sur toute la longueur du tube, emportant avec moi mon propre appareil d'enregistrement principal (ceci étant un Blackberry Classic avec un appareil intégré de haute qualité microphone et enregistreur). Une fois à la fin, je me suis tourné pour faire face à l'entrée et j'ai entonné trois fois avec de courtes pauses entre les deux.

Le passage sans issue de la chambre souterraine, en regardant vers le sud vers son extrémité. Il mesure 16,245 mètres de long et 0,775 mètres de large, ce qui donne à ses dimensions un rapport approximatif de 21:1. (Photo : © Andrew Collins 2019)

J'ai alors quitté le tube et une femme, J (nom non divulgué), a pris ma place et a fait de même. À la fin, une période de cinq minutes de silence relatif a été enregistrée à l'intérieur de la chambre souterraine pour examiner le bruit de fond ambiant par rapport à tout son délibéré émis dans la même pièce.

Chambre du Roi

À une heure prédéterminée, le reste du groupe, composé de onze personnes, a placé un seul appareil d'enregistrement dans le sarcophage de granit rouge de la Chambre du Roi. Une femelle est ensuite montée à l'intérieur du sarcophage et a entonné trois fois avec de courtes pauses entre les deux ; ceci étant suivi par un mâle, qui a fait de même.

  • Lévitation acoustique : flotter sur une onde sonore
  • Pouvez-vous entendre le passé? L'archéologie acoustique commence à explorer cette nouvelle dimension historique
  • La merveille souterraine de l'hypogée celtique

La Chambre du Roi à l'intérieur de la Grande Pyramide, montrant son sarcophage de granit rouge. (Photo : © Andrew Collins 2019)

En même temps, le groupe dans la chambre souterraine resta silencieux alors que je remontais dans le passage sans issue et m'allongeais sur le dos à son extrémité. Je me suis ensuite tu pendant environ 15 minutes pour déterminer si les sons émis dans la chambre du roi pouvaient être entendus ici, une affirmation faite dès 1988 par le chercheur égyptologue Larry D. Hunter.

Bien que j'aie entendu et enregistré un certain nombre de coups inexplicables à l'intérieur du tube, aucun ne correspondait à aucun des sons enregistrés en même temps dans la Chambre du Roi.

Chambre de la Reine

L'un des membres du groupe, K (nom non divulgué), a mené une veillée solitaire dans la Chambre de la Reine. Celui-ci se trouve sous la Chambre du Roi et à une certaine distance au-dessus de la Chambre souterraine. Ici, elle est restée virtuellement silencieuse jusqu'à 10 minutes après l'expérience principale, après quoi elle a chanté des vers de l'hymne «Amazing Grace». Cela nous a permis d'examiner les fréquences de résonance de la Chambre de la Reine, ainsi que d'établir si les sons émis dans la Chambre de la Reine pouvaient être entendus dans une autre chambre.

La niche dans le mur est de la Chambre de la Reine de la Grande Pyramide. (Photo : © Andrew Collins 2019)

Sons entre les chambres

Un examen des enregistrements effectués dans la chambre souterraine par Hale n'a montré aucune trace de l'interprétation par K de "Amazing Grace" à l'intérieur de la chambre de la reine. Cela suggère que les sons de la Chambre de la Reine ne peuvent pas être entendus dans la Chambre souterraine. En revanche, les sons émis dans la chambre de la reine peuvent être entendus dans la chambre du roi, car l'interprétation de « Amazing Grace » par K a été perçue à la fois de manière audible et dans les enregistrements (voir fig. 1).

Fig. 1. Comparaison des spectrogrammes de a) K chantant "Amazing Grace" dans la chambre de la reine, b) le chant de K enregistré en même temps dans la chambre du roi, et c) l'enregistrement par Andrew Collins de la voix de K lorsqu'elle chantait plus loin versets de l'hymne dans la Chambre du Roi à un moment ultérieur de la session. Les trois parcelles ont toutes la même échelle de temps. (Photo : © Andrew Collins 2019)

S'il est correct, alors ce transport ascendant du son d'une chambre à l'autre via la Grande Galerie voûtée pourrait bien être lié à leur fonction principale. Au-delà de tout cela, et pour terminer, Hale a déterminé que les sons émis dans la chambre souterraine n'étaient enregistrés ni dans la chambre de la reine ni dans la chambre du roi.

Pics d'activité

En examinant les enregistrements sonores d'une durée de vingt-trois heures effectués par les seize individus sur un assortiment de téléphones intelligents (certains membres du groupe utilisaient deux appareils simultanément), Hale a constaté que, même en cas de silence, des niveaux persistants de sons à très basse fréquence (VLF) étaient présents dans le bruit ambiant produit dans toutes les chambres principales (voir fig. 2).

Fig. 2. Spectrogrammes de résonance sonore naturelle des différentes chambres de la Grande Pyramide (Chambre du Roi, Chambre de la Reine, Passage sans issue et Chambre souterraine) enregistrés dans un silence virtuel. Les bandes plus sombres indiquent des amplitudes plus fortes. Toutes les fréquences sont soit VLF (125-20 Hz) soit dans la plage des infrasons (20-1 Hz). (Photo : © Andrew Collins 2019)

La fréquence sonore de plus grande amplitude enregistrée dans la Chambre du Roi était de 49,5 Hz (voir fig. 3). Des pics d'activité significatifs se sont également produits à 30,5 Hz et 33 Hz avec un groupe de pics entre 30 Hz et 130 Hz. Dans la Chambre de la Reine, les pics d'activité se produisent à 118 Hz et 120 Hz avec d'autres entre 94,5 Hz et 125,5 Hz.

Fig 3. Spectres de fréquences tracés de la chambre du roi, de la chambre de la reine, de la chambre souterraine et du passage sans issue de cette dernière. Les données sélectionnées pour l'examen à l'aide des logiciels Audacity et Excel provenaient des périodes de calme préétablies au cours de la visite. Cinq enregistrements ont été utilisés pour la Chambre du Roi et cinq également pour la Chambre souterraine. Un seul enregistrement a été utilisé pour la Queens Chamber et le Dead-end Passage. Aucune amplification des basses fréquences n'a été donnée à un enregistrement pour mieux afficher les fréquences plus basses, de sorte que les résultats donnés ne sont pas modifiés. (Photo : © Andrew Collins 2019)

Dans la chambre souterraine, les fréquences de résonance se sont avérées très différentes de celles de la chambre du roi et de la chambre de la reine. Des pics importants sont observés à 30 Hz, 32 Hz et 52 Hz, ainsi qu'à 15 Hz et 19,75 Hz, ces deux derniers étant dans la plage infrasonore (20 Hz à 1 Hz), ce qui signifie qu'ils sont totalement inaudibles pour l'oreille humaine.

Un pic similaire d'activité infrasons à 15 Hz a également été noté en relation avec la Chambre du Roi. Ces sons infrasoniques ont tous été enregistrés dans un silence presque parfait, et donc avec le manque supposé de sensibilité de certains des enregistreurs vocaux en dessous de 20 Hz, cela signifie que ces pics d'infrasons sont presque certainement encore beaucoup plus forts.

À l'intérieur du passage sans issue

À l'intérieur du passage sans issue de la chambre souterraine (voir fig. 4), tous les principaux pics d'activité se situaient dans une plage de fréquences comprise entre 5 Hz et 95 Hz, avec des pointes prononcées à 25 Hz, 26 Hz et 35,75 Hz.

  • Le pouvoir du son redécouvert dans les tumulus et les criques préhistoriques
  • Les humains ont-ils parlé à travers l'art rupestre ? Dessins anciens et origines de la langue
  • La Grande Pyramide de Gizeh comme monument de la création - Partie 3 : Élément Air

Fig. 4. Coupe transversale de la Grande Pyramide montrant ses différentes chambres intérieures ainsi que le Passage sans issue à l'extrémité sud de la Chambre souterraine. (Photo : © Andrew Collins 2019)

La constatation la plus frappante en ce qui concerne le passage sans issue était la forte présence d'infrasons. Il y avait des pics d'activité à 5,13 Hz et 16,13 Hz (voir fig. 5). Celui vu à 5,13 Hz doit être très fort pour qu'il ait été enregistré sur un enregistreur vocal de téléphone intelligent (dans ce cas, le microphone et l'enregistreur intégrés de mon appareil Blackberry Classic). En effet, son amplitude est probablement beaucoup plus grande que la pointe de 16,13 Hz, ce qui aurait été légèrement plus facile à capter pour l'appareil d'enregistrement.

Fig. 5. Les fréquences de résonance du passage sans issue de la chambre souterraine basées sur quatre périodes calmes, chacune d'une durée de 3,5 minutes. (Photo : © Andrew Collins 2019)

Avant notre visite, Hale avait prédit que, sur la base de la longueur approximative du passage sans issue de 53 pieds (16,2 mètres), sa fréquence de résonance et ses harmoniques impairs (montant par multiples de 3, 5, 7, etc., être d'environ 5,3 Hz, 15,9 Hz (3 x 5,3), 26,5 Hz (5 x 5,3), 37,1 Hz (7 x 5,3), etc. Ces chiffres correspondent très bien aux pics d'activité enregistrés à 5,13 Hz, 16,13 Hz, 25-26 Hz et 35-36 Hz, qui reflètent efficacement les fréquences de résonance primaires du tube en fonction de ses dimensions approximatives.

Pour vérifier ces résultats, j'ai pu déterminer que la vraie longueur du passage sans issue est en fait de 53 pieds (16,2 mètres), avec une largeur maximale de 2,5 pieds (0,775 mètre) (descendant à 2,46 pieds (0,75 mètre) ) plus à l'intérieur du puits) et une hauteur interne de 2,49 pieds (0,76 mètre). Hale a ensuite utilisé ces dimensions pour calculer plus précisément la fréquence fondamentale du tube, qui s'avère être de 5,18 Hz, avec une troisième harmonique de 15,54 Hz et une cinquième harmonique de 25,9 Hz, qui sont encore plus proches des fréquences de résonance enregistrées du tube. D'intérêt potentiel ici est le fait que le rapport longueur/largeur du passage sans issue est d'environ 21:1, ce qui indique que les dimensions du passage pourraient elles-mêmes être de nature très spécifique (voir fig. 6).

Fig. 6. Reconstitution du passage sans issue montrant le rapport 21:1 de ses dimensions. (Photo : © Andrew Collins 2019)

Ce que tout cela suggère, c'est que le Dead-end Passage a en effet été conçu pour fonctionner comme un tube de résonance, produisant des infrasons avec une fréquence de base d'environ 5 Hz. Pourtant, si tel est le cas, qu'est-ce qui est si important dans les infrasons et ces sons sub-auriculaires étaient-ils connus des anciens ? Dans la deuxième partie de cet article, nous verrons que les infrasons sont maintenant considérés comme responsables non seulement des sentiments de déconnexion et d'un autre monde, mais que leur présence peut également conduire à des expériences psychiques et à des événements paranormaux.

Nous verrons également que les effets des infrasons ont été utilisés dans la conception de bâtiments rituels et dans la réalisation d'un sentiment de connexion avec le surnaturel depuis la première invention des instruments de musique à l'âge paléolithique. Pourtant, si tel est le cas, qu'est-ce que cela nous apprend sur la présence apparemment délibérée d'infrasons et de très basses fréquences à l'intérieur de la Grande Pyramide d'Égypte il y a plus de 4 500 ans ?


Lignes de Nazca

Les lignes de Nazca sont une collection de géoglyphes géants&# x2014dessins ou motifs gravés dans le sol&# x2014situés dans la plaine côtière péruvienne à environ 400 kilomètres au sud de Lima, au Pérou. Créées par l'ancienne culture Nazca en Amérique du Sud et représentant diverses plantes, animaux et formes, les lignes de Nazca vieilles de 2 000 ans ne peuvent être pleinement appréciées que vues du ciel, compte tenu de leur taille massive. Bien qu'étudiés depuis plus de 80 ans, les géoglyphes&# x2014qui ont été désignés site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1994&# x2014 sont toujours un mystère pour les chercheurs.


La plus grande bibliothèque du monde

Les Gizmos sont des simulations mathématiques et scientifiques interactives pour les élèves de la 3e à la 12e année. Plus de 400 Gizmos alignés sur les dernières normes aident les enseignants à apporter de nouvelles expériences d'apprentissage puissantes en classe.

Gizmo de la semaine

Estimation de la taille de la population

La pêche est un excellent moyen pour les personnes de tous âges de se détendre et de passer du temps ensemble. Ce passe-temps populaire est célébré chaque année lors de la Journée nationale de la pêche, le 18 juin. Bien sûr, s'il devient trop populaire, les populations de poissons risquent de diminuer. Pour empêcher les gens de surpêcher, de nombreuses autorités locales ont mis en place des mesures pour contrôler le nombre et le type de poisson pouvant être pêché.

Une méthode que les scientifiques utilisent pour surveiller les populations de poissons est appelée « capture/recapture ». Dans le Gizmo d'estimation de la taille de la population, les élèves simulent cette méthode pour estimer la taille de la population. Dans le Gizmo, les élèves attrapent et marquent des poissons dans un étang, les remettent, puis attrapent un deuxième groupe de poissons. Ensuite, ils utilisent le nombre de poissons marqués capturés pour écrire une proportion et estimer la population de poissons de l'étang.

Par exemple, supposons que les élèves marquent et relâchent 20 poissons. S'ils capturent 10 poissons et qu'un seul est marqué, alors il est raisonnable de supposer qu'environ un dixième des poissons sont marqués. Ainsi, ils peuvent estimer que la population est de 20 fois 10 ou 200 poissons.


Autres exemples (qui ne rentrent pas dans un sous-trope) :

Notez qu'il ne s'agit pas tant d'un trope que d'une série de choses qui peuvent être des gaffes, peut être une utilisation unique d'une licence artistique pour Rule of Cool, ou peut être un "proto-trope" à ses stades larvaires, qui un jour être assez commun pour être un trope à part entière. En tant que tel, veuillez énumérer des exemples par "type" de violation de la physique, afin que nous puissions attraper ces proto-tropes au fur et à mesure qu'ils se forment.

Sachez également qu'il ne s'agit pas d'un forum. Si un exemple n'est en fait pas une violation de la physique, supprimez-le. N'en débattez pas ici.

  • Il y a une publicité d'Allstate qui montre à quel point un trajet en voiture peut être fluide en montrant des voitures conduisant avec divers objets sur leurs toits sans tomber. Aussi fluides que soient les trajets, l'inertie et la résistance au vent conduiraient à des résultats loin d'être idéaux.
  • Spirale a un moment où l'acolyte d'Ayumu lui lance une clé depuis un train en mouvement. Inutile de dire qu'il tombe tout droit dans ralenti.
  • Dans Chasseur &fois Chasseur, un arc a les protagonistes et leurs alliés jouant au ballon chasseur contre un ennemi. La partie est gagnée par un personnage faisant coller le ballon aux poignets de l'ennemi, tandis que l'ennemi tentait de dévier le ballon lancé par les protagonistes vers eux, à la manière d'un volley-ball. Selon l'histoire, cela faisait repousser l'antagoniste par la force de la balle jusqu'à ce qu'il soit hors limites, tandis que dévier la balle et changer la vitesse de la balle dans la direction opposée lui aurait permis de tenir son terrain. La loi de conservation de l'élan pleure.
  • Plus ou moins tousL'anime Shonen qui présente d'énormes attaques de faisceau d'énergie en est la proie. Ces attaques affichent généralement peu ou pas de transfert d'élan, tout en montrant également des effets massivement destructeurs par ailleurs. Cela ignore généralement la conservation de la quantité de mouvement. Même si les faisceaux sont supposés être de l'énergie électromagnétique pure, les photons transportent toujours de la quantité de mouvement. Le recul même d'un faisceau fracassant la ville devrait suffire à projeter le tireur comme un moucheron dans un typhon, à moins qu'il ne soit à peu près aussi lourd qu'un porte-avions. Et avec les attaques destructrices de la planète, des spectacles comme Dragon Ball jeter régulièrement. ça devient bien pire.
    • Dragon Ball est cependant l'un des rares à avoir utilisé les faisceaux pour créer un élan dans le tireur, bien que rarement.
    • Aussi, il va de soi que le tireur est toujours beaucoup plus massif qu'il n'y paraît. Après tout, il a concentré des quantités incroyables d'énergie à l'intérieur de son corps, qui sert de source d'énergie à ces faisceaux, et doit logiquement augmenter sa masse, car l'énergie a aussi de l'inertie. Super Saiyan 3 Goku pesant autant qu'un porte-avions n'est pas si farfelu si l'on tient compte de l'incroyable quantité d'énergie confinée dans son corps. De plus, lorsqu'il est tiré depuis la surface, le recul de ces attaques énergétiques a tendance à former d'énormes cratères.
    • Le 1985 Escadron Suprême la série mettait en vedette un personnage nommé Inertia dont le pouvoir "volait l'inertie d'une personne / objet" et la transférait à une autre. Ce serait un pouvoir cool et intéressant avec de nombreuses utilisations, mais en voyant ce pouvoir en action, il est clair que le personnage est en train de transférer élan ou énergie cinétique. L'inertie est la capacité d'un objet à résister changements en mouvement.
    • Dans le film à petit budget de 1990 Capitaine Amérique, le héros du titre est en quelque sorte capable de rediriger le cours d'une fusée à laquelle il est attaché en lui donnant un coup de pied vraiment dur. Il le repousse si loin qu'au lieu de la cible prévue, Washington, DC, il se retrouve en Alaska, sans exploser d'une manière ou d'une autre. Et se déplaçant assez lentement pour que quelqu'un puisse le prendre en photo depuis le sol.
    • Dans "Battleship", l'USS Missouri est capable d'effectuer un virage avec le frein à main à l'aide de l'ancre.Pour qu'un navire de déplacement de 45 000 tonnes fonctionnant à pleine puissance pour exécuter une telle manœuvre, l'ancre devrait se fondre au fond de l'océan, sinon elle traînerait simplement sur le sol, ralentissant quelque peu le navire, et serait faite d'adamantium super résistant. tapez le matériau afin de ne pas simplement casser.
    • Dans Halloween : Résurrection, une victime (jouée par Katee Sackhoff) est décapitée d'un seul coup. avec un couteau de cuisine d'un pied de long.
    • De très mauvaises simulations de microgravité ont été utilisées sur OS, lorsque Booth et Brennen interviewent un astronaute en formation à bord du « Vomit Comet ». Non seulement les acteurs à la dérive en microgravité ont-ils appuyé sur des boutons et atteint des objets sans s'agripper aux murs pour plus de stabilité, mais lorsque l'avion s'est stabilisé et que les personnages se sont reposés, les pieds de Booth sont tombés à côté d'un stylo et d'une fiche qui étaient déjà allongé sur le sol.
    • Un épisode de Docteur Who, "The Wedding of River Song", un train est vu entrant dans la Grande Pyramide de Gizeh, ici nommée "Zone 52". Le problème est qu'il voyage trop vite pour s'arrêter en toute sécurité dans la pyramide - ce qu'il fait apparemment. note Là encore, étant donné que l'univers était actuellement dans un énorme crash temporel, il est possible que la pyramide utilisait une certaine technologie Time Lord.
    • Un épisode de MythBusters montre un exemple réel de ce qui se passe lorsque vous essayez de violer cette loi : l'équipe de construction construit un canon à pression géant, et lorsqu'elle teste le tir du canon, il vole presque en arrière de la table sur laquelle il est. Grant souligne qu'ils avaient oublié de prendre en compte la masse du crochet qu'ils tiraient lorsqu'ils ont calculé la fermeté dont ils avaient besoin pour ancrer le canon vers le bas. Kari a déclaré: "nous avons oublié les lois de Newton".
    • Les fichiers X a montré un ascenseur en chute dont le passager a été écrasé au sol - mais deux objets en chute libre accélèrent à la même vitesse (9,8 m/s 2 ), il se serait donc senti en apesanteur. Dans tous les cas, la seule façon dont il pourrait être écrasé au sol serait si l'ascenseur accélérait vers le haut.
    • Poussée vectorielleLe limiteur d'angle d'attaque de est généralement activé pour limiter le stress de l'avion, mais le joueur peut aussi bien l'activer et le désactiver. Lorsque les limiteurs sont éteints, les avions commencent à se comporter comme s'ils étaient dans l'espace - vous obtenez des choses comme des avions qui volent en arrière ou sur le côté.
    • Les trains en Red Dead Redemption 2 s'arrêter beaucoup plus rapidement que n'importe quel train réel. Ne prenant que quelques secondes pour passer de la pleine vitesse à l'arrêt complet. Le plus flagrant vu dans la mission "Pouring Forth of Oil III". Dans la vraie vie, un train peut mettre un kilomètre complet pour s'arrêter complètement, même en utilisant les freins d'urgence. Et c'est avec la technologie de freinage moderne.
    • Les nouvelles aventures de Superman épisode "Pluie de fer". Un méchant sur Terre tire une boule de fer sur un astéroïde dans l'espace. La balle rebondit sur l'astéroïde et revient sur Terre. Si une balle de fer heurtait un astéroïde, elle s'enfonçait simplement, ne rebondissait pas comme une balle en caoutchouc.
    • Un épisode de Mon amitié avec mon petit poney est magique, "Sonic Rainboom", montre Rainbow Dash réussissant à franchir le mur du son et à créer le rainboom titulaire, sauvant Rarity et les Wonderbolts assommés de la mort. Cependant, elle effectue ensuite un virage à 90 degrés tout en se déplaçant à peu près à la vitesse du son. Un fan a fait les calculs et a montré que Rainbow Dash (et les poneys qu'elle portait) auraient subi bien plus de 1 600 fois la force de gravité. Sur Terre, cela ne tuerait pas seulement une personne vivante instantanément, cela liquéfierait probablement son corps. Sur Equestria, cependant, tous les poneys survivent indemnes.
      • Un autre fan a fait des calculs basés sur quelques autres incidents, concluant que de nombreuses choses à Equestria, comme Applejack et des essaims aléatoires de papillons ressemblant à des nuages, sont en fait composées de matière noire étant donné la façon dont elles annulent ou transfèrent l'élan.
      • L'essaim de papillons ressemblant à un nuage, cependant, s'explique facilement lorsque vous vous souvenez que Fluttershy est un poney pégase. Elle peut marcher sur de vrais nuages, beaucoup moins denses.
        • Dans tous les cas, il va de soi que tout cela n'est en réalité qu'une fonction de la nature magique inhérente aux poneys.
        • Le premier numéro de Némésis a le personnage principal debout devant l'extérieur d'un avion. alors qu'il est en plein vol. Avant de demander, non, Nemesis n'a pas de super pouvoirs. Oui, la bande dessinée est censée être réaliste.
        • Le flash. Alors qu'ils abordent le problème du frottement du vent en lui donnant une immunité à la chaleur générée par celui-ci, il devrait avoir d'énormes difficultés avec l'accélération (positive ou négative) aux vitesses qu'il voyage. Evidemment ignoré car l'histoire d'un personnage limité à la vitesse d'un drag racer ne serait pas aussi amusante.
        • Dans le La gomme film mentionné ci-dessus, on dit que le 'railgun' EM-1 propulse la balle (environ la taille d'un .50 FMJ) à une vitesse proche de la vitesse de la lumière. Bon nombre des problèmes de cette déclaration sont déjà discutés ci-dessous, mais un projectile voyageant aussi vite exploser au moment où il est sorti du canon en raison du frottement d'entrer en contact avec l'atmosphère.
        • Dans un épisode de Docteur Who, les Daleks sont combattus (dans l'espace!)
          • Malgré une vague de main mentionnant des bulles de gravité dans l'épisode, impliquant qu'il y avait un champ d'air autour des avions, cela n'explique toujours pas les lois du mouvement de Newton. Nous nous retrouvons toujours avec un système fermé avec les hélices qui mélangent simplement l'air à l'intérieur de la bulle.
          • Les moteurs physiques de Oubli et Bordeciel ne supportent apparemment pas la friction, ce qui conduit souvent à la bêtise lorsqu'elle interagit avec des cadavres.
            • Il en est de même pour Jurassic Park : Intrus.
            • Dans Higurashi : quand ils pleurent, à un moment du troisième arc, Satoko panique et parvient à pousser Keiichi et sa chaise à travers la salle de classe. Même l'inverse serait très difficile, mais Keiichi est un gars deux fois sa taille. La physique dit "cela ne peut pas arriver". Démonstration artistique de la panne de Satoko dit "physique de vis".
            • Dans le premier arc du Escadron Rogue X-Wing bandes dessinées, un arc en proie à un mauvais montage, un Wookiee balance un bâton en bois sur un chasseur TIE en vol et déchiquette l'aile qu'il a touchée. Il n'est même pas déséquilibré et le bâton est toujours intact et dans sa main, mais le TIE explose. Combattants TIE sommes un peu fragile pour les chasseurs stellaires, mais ce sont toujours des combattants spatiaux dont les ailes fonctionnent comme une armure limitée. Et, dans les livres de la série, ils sont capables de voler rapidement à travers une forêt en cassant les branches des arbres sans subir de dégâts.
            • En haut: Où Carl attache des centaines de ballons à sa maison pour s'envoler. Le problème est la perte apparente d'élan de la maison de Carl. En réalité, il serait presque impossible de démarrer, puis vous traînerait sur une centaine de pieds lorsque vous essayez de vous arrêter. De plus, le vent le déplacerait mieux que vous, vous seriez donc simplement entraîné comme le vent souffle. Et la pression atmosphérique est assez loin d'être constante pour que la maison ne reste même pas comme ça. Ils parviennent également à diriger la maison avec des surfaces de contrôle qui sont minuscules par rapport à la résistance au vent de la maison et des ballons, et il n'y a aucun effet apparent que la direction à laquelle la maison fait face aurait de toute façon, d'autant plus qu'elle ne devrait pas avoir de vitesse. car il n'est pas alimenté.
            • Coudre dedans Lilo & Stitch, qui possède une super force, est capable de stopper un semi-camion. Dans Point! Le film, il empêche en fait un vaisseau spatial de décoller en s'y agrippant. En vérité, quelle que soit sa force, une créature du poids léger de Stitch ne pourrait jamais faire ces choses à moins d'avoir également des pouvoirs de super ancrage.
              • Le point est dense et ne sait donc pas nager. Il a la taille d'un petit chien et ne semble pas peser beaucoup plus d'un, non plus, Lilo, six ans, est capable de le soulever avec un minimum de difficulté. La densité est fonction à la fois de la taille et de la masse, donc s'il est capable de passer pour un chien à tous égards, poids compris, il devrait avoir la même densité approximative que Lilo.
              • Dans Homme araignée, le Bouffon Vert coupe le câble d'un téléphérique et s'en empare pour présenter à Peter un choix sadique. Lorsqu'un objet est suspendu à un câble horizontal, il exerce une force latérale sur le câble (pour lui faire former une forme en V, si cela vous aide à visualiser). Un téléphérique pèse plusieurs milliers de livres. Même si nous pouvions Hand Wave the Green Goblin être capable de porter ce poids, cela l'aurait simplement tiré de la plate-forme sur laquelle il se tenait.
              • Dans Moi, moi-même & Irene, les « fils » de Charlie parviennent à décoller dans un hélicoptère qui, en réalité, aurait été incapable de planer, et encore moins de voler, avec le poids des trois en question à bord.
              • Ce n'est pas comme si The Asylum était connu pour être au plus profond de l'échelle de dureté de Moh, mais leur film de 2014 Astéroïde contre Terre repose sur une bêtise qui peut même ne pas être quantifiable. Face à un astéroïde détruisant la Terre 1/4 de la taille et du poids de la Lune, l'un des personnages informe correctement l'armée que tirer des bombes nucléaires sur elle ne fonctionnera pas. Il perd bientôt ces points « a fait ses devoirs » en élaborant un autre plan, qui exige que des armes nucléaires soient déclenchées dans et autour du Cercle de feu dans le Pacifique. Ce faisant, il espère créer une ampleur 18 tremblement de terre qui déplacera la planète hors du chemin de l'astéroïde. Ce serait 18 sur l'échelle de Richter. Nid-de-poule inclus à titre de référence : chaque étape sur la balance libère 31 fois plus d'énergie. Un peu de calcul montre qu'un séisme de magnitude 18 libérerait une force équivalente à 12 zettatons (zettaton = 10 ^ 21 tonnes) de TNT. Le cratère de l'astéroïde qui a tué les dinosaures n'a libéré que 100 tératons (tératon = 10 ^ 12 tonnes). À ce stade, l'intrigue n'est plus un problème : quoi qu'on fasse, tout le monde sur Terre va mourir.
              • A fait le sujet d'une blague dans Avion!, lorsque le jet éponyme vole avec désinvolture et renverse la tour de transmission radio sur le toit de WZAZ sans subir aucun dommage pour lui-même.
              • L'artiste d'effets Steve 'Spaz' Williams a carrément déclaré qu'en animant la poursuite en jeep de parc jurassique il a choisi de « jeter la physique par la fenêtre et de créer un T. rex qui se déplaçait à soixante milles à l'heure même si ses os creux auraient éclaté s'il avait couru aussi vite".
              • Le roman Aérien a des dirigeables qui utilisent du gaz hydronium pour leur puissance de levage. Ce gaz miraculeux est spécifiquement mentionné comme étant encore plus léger que l'hydrogène - un atome composé d'un seul proton. Voyons si nous pouvons déterminer combien de protons quelque chose de plus léger pourrait avoir.
                • De plus, bien qu'il s'agisse probablement d'une sorte de matière exotique, elle sent inexplicablement la mangue. Les particules de matière exotique ne devraient pas vraiment participer à la chimie organique, et encore moins imiter de manière convaincante une multitude de composés aromatiques différents. (Bien qu'il soit en fait assez clair dans le deuxième livre que la physique nucléaire fonctionne quelque peu différemment dans le monde de Aérien, étant donné qu'il existe au moins une espèce qui tire son énergie d'une sorte de réaction nucléaire qui consomme l'eau (ou éventuellement l'un de ses composants) et produit de l'hydronium en tant que sous-produit.)
                • Ensuite, il y a la scène du premier livre où les personnages principaux ont été laissés mourir dans une fosse qui se remplit progressivement d'hydronium naturel, ce qui est mortel car il déplace très rapidement tous les autres gaz (comme l'oxygène). Ils s'échappent à l'aide d'un ballon de fortune. ce qui n'aurait pas dû fonctionner, car l'hydronium dans leur ballon n'aurait pas été moins dense que l'hydronium de l'arbre, donc le ballon dans son ensemble aurait toujours une flottabilité négative.
                • Une caractéristique commune des jeux Wacky Racing est la capacité des coureurs légers à garder en quelque sorte autant de contrôle de leurs véhicules routiers sur un terrain enneigé qu'ils le feraient autrement. Par tous les droits, cependant, Tiptop et Pipsy devraient voir leur tenue de route dans la voiture considérablement réduite par rapport à celle des poids lourds Banjo et Krunch, par exemple.
                • Dans Alvin et les Chipmunks, l'ouverture représente Alvin surfant dans une baignoire, sur une vague créée par un ventilateur électrique. La vague soutient Alvin, conserve sa forme ondulée et reste en place pendant plusieurs secondes sans s'effondrer.
                • Un épisode de G.I. Joe les Joes avaient coincé leur porte-avions dans un cimetière abandonné, et le seul moyen de sortir était de gréer une voile dessus. Idée de règle de cool, mais les porte-avions sont bien plus lourd et massif que les voiliers en bois et aurait besoin d'une sacrée voile ou de voiles, d'un mât très solide relié à la superstructure du porte-avions et d'un très vent fort pour bouger.
                • Dans un épisode de la série Maya l'abeille 3D, des insectes soulèvent un tronc d'arbre avec un levier en poussant le bras le plus court. Cela augmenterait la force nécessaire.
                • En général:
                  • "Bloquer" une arme à rayon avec une autre arme à rayon est extrêmement courant dans presque tous les genres de fiction. Même une connaissance superficielle du fonctionnement des rayonnements vous dira que les faisceaux en conflit se traverseraient simplement. Oui, même s'il s'agit de plasma au lieu de "lumière" en tant que telle, le plasma ressemble le plus à un gaz dans le comportement.
                  • Vision aux rayons X ou d'autres spectres alternatifs utilisés pour "voir à travers" les choses. Les rayons X eux-mêmes traverseront la chair, et d'autres spectres ont un certain nombre de problèmes de diffraction, etc. Il y a essentiellement une très bonne raison pour laquelle les humains et la plupart des autres espèces omnivores voient dans le spectre visible, les autres longueurs d'onde ne sont pas vraiment utiles pour regarder des objets solides.
                  • Dans la DCU, les Daxamites sont vulnérables à rayonnement de plomb&mdashpour ceux qui ne connaissent pas le tableau périodique, le plomb est généralement considéré comme un stable élément dans ses isotopes les plus courants, ce qui signifie qu'il n'est pas vulnérable à la désintégration radioactive spontanée de la même manière que, disons, l'uranium. (Ceci a été reconstitué à une allergie grave au plomb, même en quantités infimes dans l'atmosphère.)
                  • Le rayonnement de Marvel semble imprégner, activer ou catalyser des super pouvoirs si vous êtes un personnage principal. À d'autres moments, le rayonnement est un substitut non létal pour une force magique inconnue (par exemple, les ondes du rayonnement de l'homme radioactif dévient le marteau Uru de Thor). Les lésions dues aux radiations, dans tous les cas, peuvent être représentées comme des brûlures du premier au troisième degré ou des lésions thermiques mineures, mais la plupart des représentations négligent l'empoisonnement par les radiations à long terme, le cancer induit par les radiations et la contamination radioactive de la zone environnante. Suspension d'abat-jour spécifique, comme dans Ruines, est une exception.
                  • Le rayonnement gamma est décrit comme mortel pour la plupart des spectateurs innocents dans un L'incroyable Hulk comique à moins que vous ne soyez assez chanceux pour survivre, et les survivants ne souffrent généralement pas d'une exposition élevée aux radiations. Les rayons gamma ne semblent pas pénétrer à travers la matière ou la Terre pour endommager et détruire toutes les formes de vie, comme le ferait probablement une telle détonation à la surface de la Terre.
                  • Plan 9 de l'espace extra-atmosphérique. Tout le monde devrait savoir que les particules de lumière solaire sont « composées de nombreux atomes » !
                  • La gomme comprend le « railgun » portable EM-1. Il est équipé d'une « lunette à rayons X » permettant au tireur de voir la cible à travers les murs. Les cibles humaines sont commodément présentées comme des squelettes avec un cœur battant clairement visible. Premièrement, tout ce que nous voyons est soit reflété rayonnement (la plage visible du rayonnement électromagnétique) ou rayonnement émis par l'objet observé (comme la chaleur détectée par une caméra thermovisuelle). Rayon X destiné à traverser l'acier et le béton à deux reprises sont peu susceptibles de refléter quoi que ce soit que l'on puisse rencontrer dans votre environnement normal (les appareils à rayons X sont essentiellement des projecteurs à diapositives dont le corps fait office de diapositive). De plus, un rayon X capable de traverser le béton traverserait également les os avec facilité, ainsi que les tissus mous, ou la dose massive de rayonnement que cela produirait.
                  • Dans les années 2009 Star Trek, après avoir jeté le noyau de distorsion à courte distance dans un puits à gravité pour gagner une légère distance par propulsion, le navire et l'équipage sont plongés dans une onde de lumière étincelante qui peut pénétrer la matière physique et les tissus biologiques sans conséquence, montrant comment entrer en contact direct le contact avec une réaction anti-matière est à la fois non létal et au pire, légèrement agréable.
                  • Dans le Porte des étoiles SG-1 épisode "Allegiance", quelqu'un d'invisible court partout et cause des problèmes. On demande à Carter de trouver un moyen de le rendre visible et décide que la bonne façon de le faire est de faire en sorte que le réacteur naqahdah émette une rafale de rayonnement électromagnétique avec une longueur d'onde comprise entre 400 et 700 nanomètres. Bien que cela puisse ressembler à Techno Babble, cela signifie en fait quelque chose et son plan est de le rendre visible en lui faire la lumière. Compte tenu de la concordance des chiffres impliqués, il n'est pas clair s'il s'agit d'une gaffe ou simplement d'un très subtilExpospeak Gag. Ou les deux.
                  • Dans Curseurs, après avoir lancé une fusée nucléaire sur une comète pour la détruire avant qu'elle n'atteigne la Terre, Quinn est surpris qu'elle n'explose pas à l'impact, cependant, Arturo explique que le retard est dû à la vitesse limitée de la lumière. Cependant, la lumière provenant de la fusée s'approchant et frappant la comète devrait également être retardée, de sorte qu'elle devrait toujours sembler exploser à l'impact.
                  • Dans le L'éclair (2014) épisode "Family of Rogues", Cisco utilise "l'imagerie ultraviolette" pour détecter le pistolet froid du capitaine Cold, expliquant que c'est "l'opposé" de l'utilisation de l'infrarouge pour tracer la chaleur. En réalité, l'ultraviolet et le froid n'ont rien à voir l'un avec l'autre, vous détectez le froid en faisant une image infrarouge et en cherchant des endroits où il n'y a pas de chaleur, puisque tout est froid.
                    • C'est plus d'un genre de mal. L'imagerie infrarouge est utilisée pour tracer la chaleur car il s'agit du rayonnement émis par les objets à température ambiante. La lumière visible est émise par des objets qui sont plus chaud (c'est-à-dire chauffé à blanc). Les ultraviolets sont encore plus loin en haut l'échelle et ne rendrait visibles que des objets encore plus chauds.
                    • 2e édition Paranoïa déclare que l'armure réfléchissante rouge bloque les lasers rouges et rien d'autre, tandis que la réflexion bleue bloque toutes les fréquences laser du rouge au bleu. Ils abat-jour explicitement cette licence, expliquant que les mécanismes du jeu fonctionnent de cette façon car ils ne veulent pas traiter avec une armure multi-prismatique (comme ils l'ont fait dans la 1ère édition).
                    • Dans Superman : la série animée, Batman dissout un morceau de Kryptonite dans de l'acide, faisant ainsi apparemment disparaître tous les rayonnements.La Kryptonite n'a pas disparu, elle a juste réagi avec l'acide, et si vous dissolvez une vraie matière radioactive comme celle-ci (par exemple du plutonium dans de l'acide chlorhydrique), le composé résultant (chlorure de plutonium) est toujours radioactif.
                    • Dans une bande dessinée des années 1960, le Flash traversait une pièce et revenait plus vite que la lumière ne pouvait la traverser une fois. Bien que cela en soi ne soit pas un gros problème (n'importe quel flash peut dépasser la vitesse de la lumière des milliards de fois sans essayer [ce qui en soi est un peu bancal]), il l'a fait pendant qu'il tenait une conversation. Speed ​​Force alimente GO!
                    • Série de films X-Men
                      • Dans X-Men: Première classe, avant la première tentative de vol de Banshee, vous avez le Dr McCoy, prétendument un scientifique, disant à Banshee : « Nous avons besoin que les ondes sonores soient supersoniques ! D'accord, vous avez besoin qu'ils soient plus rapides que le son de vitesse. voyages. à. hein? Pour être juste, il voulait probablement dire "ultrasonique" (c'est-à-dire au-dessus de la plage audible pour les humains).
                      • Dans Le glouton, tout en combattant au sommet du train à grande vitesse, Wolverine charge un mook à plusieurs mètres derrière lui en sautant de sorte qu'il reste au même endroit pendant que le train passe sous lui. En réalité, Wolverine et les mooks se déplacent déjà à la même vitesse que le train, donc sauter ne fournirait au mieux qu'une décélération minimale due à la traînée du vent, par opposition à Wolverine volant temporairement comme s'il était Superman.
                      • Dans La flotte perdue et son Spin-Off / P.O.V. Série suite Les étoiles perdues, les humains voyagent plus vite que la lumière mais ne communiquent pas, et les voyages FTL ne fonctionnent pas dans un système solaire. Ainsi, dans les nombreuses batailles spatiales, les informations des personnages sont limitées par la vitesse de la lumière. Habituellement, cela est fait correctement, mais à quelques occasions, les personnages du navire A voient le navire B à distance. réaction à l'événement C (comme une flotte arrivant de l'hyperespace) avant que A ne voie réellement C (et ils auront même le temps de se demander ce qui a poussé B à agir comme il l'a fait). Géométriquement, cela ne peut tout simplement pas arriver et peu importe où se trouvent A, B et C, A pourra voir C avant de voir la réaction de B à C.
                      • Dans Kerbal Space Program, vous pouvez voyager plus vite que la lumière avec le tricheur de carburant infini, mais sans les mods qui ajoutent des lecteurs de distorsion, le Deep Space Kraken vous obtiendra.

                        Les nouvelles aventures de Superman. Dans plusieurs épisodes, le narrateur dit que Superman voyage plus vite que la vitesse de la lumière (186 000+ miles par seconde) dans l'atmosphère terrestre. Cela signifie qu'en une seconde, il pouvait voler sur toute la circonférence de la Terre (

                      • Marque du Ninja: Lors d'orages, vous risquez d'être vu par les gardes en un éclair. Cependant, pour éviter que le joueur ne soit pris par surprise, le coup de tonnerre retentit en fait avant l'éclair, et non l'inverse.
                      • Dans De Russie avec amour, James Bond détruit un certain nombre de hors-bords attaquants sur une grande surface simplement en jetant du carburant dans l'eau et en l'allumant, mais cela n'aurait aucun effet si les bateaux se déplaçaient à grande vitesse car ils seraient refroidis par les éclaboussures d'eau (et son évaporation ) plus vite qu'ils ne pouvaient être chauffés de même, la vague d'étrave des bateaux éteindrait les flammes immédiatement autour d'eux. Les films ultérieurs étaient pires. Cette pourrait travail si la zone de combustion du combustible était suffisamment grande. L'épuisement de l'oxygène atmosphérique par la combustion ferait caler les moteurs des bateaux et étouffer les humains, les laissant coincés au milieu.
                      • Dans Le glouton, une épée d'adamantium surchauffée est représentée coupant l'adamantium à température ambiante. Alors que (dans le canon) l'adamantium ne peut être rendu malléable qu'en le surchauffant, la surchauffe de l'épée ne ferait que rendre l'épée plus malléable, pas ce qu'il coupe. Étant donné X-Men Origins: Wolverine déjà démontré que l'adamantium peut potentiellement endommager d'autres adamantium dans les bonnes conditions, la netteté et l'angle des coups d'épée auraient dû être suffisants pour faire le travail, surtout lorsqu'ils sont soutenus par la force de l'armure motorisée.
                      • Attaquant Azure Gunvolt: Tenjian, un surhumain avec le pouvoir de manipuler la glace, a la capacité de geler les choses en dessous du zéro absolu. Si nous supposons que des températures inférieures au zéro absolu peuvent exister, elles seraient en fait plus chaudes que toute température positive.

                        Le jour de l'indépendance. Dans une scène, un embouteillage qui remplit un tunnel de circulation à Los Angeles est immédiatement incinéré, et les protagonistes s'échappent simplement en s'esquivant par une porte latérale. Même si cela les protégeait d'une manière ou d'une autre de l'explosion et des températures de plusieurs centaines de degrés qui auraient été générées, le feu aurait emporté tout l'oxygène du tunnel et tous les survivants se seraient asphyxiés.

                        Dans Battlestar Galactica (1978) épisode "Fire In Space", il y a des zones dans le vide qui sont en feu. Et tout le monde essaie simplement de pulvériser de l'eau au lieu de dépressuriser la zone, ce qui tuerait le feu en quelques secondes.

                      • Espace mort a une petite histoire amusante à propos de celui-ci. L'une des armes est un lance-flammes, et en essayant de montrer leur travail, le lance-flammes ne fonctionne pas dans le vide. Cependant, ils ont également fait leurs recherches sur l'ingénierie mécanique, et le texte de saveur pour le lance-flammes indique qu'il utilise du carburant à base d'hydrazine qui brûle dans le vide et est utilisé dans les moteurs de fusée dans Real Life. Ceci est corrigé dans le deuxième jeu.
                      • Dans Fallout: New Vegas, le scientifique Keely veut que vous allumiez du gaz inflammable dans l'Abri 22 pour détruire une expérience botanique qui a horriblement mal tourné. Keely explique que vous devez faire exploser des explosifs juste à côté du système de ventilation pompant le gaz car "le gaz devient semi-inerte lorsqu'il est exposé à l'oxygène".
                      • Infinite Crisis a plusieurs Terres apparaissant et disparaissant dans l'espace sans avoir d'effets gravitationnels majeurs du fait de leur proximité. Le cri de Superman est suffisamment puissant pour voyager de la surface d'une Terre à l'autre. Et un corps de taille humaine volant directement à travers le diamètre d'un soleil est décrit comme quelque peu difficile et épuisant pour un surhumain.
                      • La Sentinelle s'approche très près du Soleil à quelques reprises, par exemple, dans L'arc collectif de Nouveaux Vengeurs. À cette distance proche, le Soleil est toujours représenté comme ayant une courbure plus petite que la Terre, tandis que la représentation de la surface du Soleil néglige de nombreuses couches du Soleil qui changeraient gravement la façon dont il serait perçu par un observateur de taille humaine à une distance si proche. . Même de près, c'est toujours une petite boule de lumière dans l'espace.
                      • Dans Wonder Woman (1942) les Green Geni voyagent sur un corps extraterrestre avec une masse suffisante pour maintenir sa propre atmosphère, mais il se rapproche de la terre que la lune ne semble rien affecter sur les deux corps.
                      • Le jour de l'indépendance.
                        • La présence même de quelque chose d'aussi gros que le vaisseau-mère en orbite aurait dû causer des inondations, des tremblements de terre et d'autres problèmes graves avec la Terre. Et cela ne veut pas dire quels seraient les effets de son explosion en orbite. Lorsqu'il a explosé, il s'agissait certainement d'un « événement de niveau d'extinction » (pour emprunter le terme à Impact profond).
                        • De plus, elle était censée faire 1/4 de la taille de la Lune. Même en tenant compte du fait qu'une grande partie du vaisseau est un espace vide, passer si près aurait déformé l'orbite de la Lune. En effet, les effets gravitationnels auraient dû être détectables des mois auparavant sous forme de distorsions de l'orbite de la Lune autour de la Terre (ce qui est continuellement mesuré et peut être fait avec une extrême précision). Plus l'effet sur les marées sur Terre elle-même. Et d'ailleurs, la lumière du soleil réfléchie par le vaisseau-mère aurait dû le rendre détectable par les télescopes bien avant même qu'il ne traverse l'orbite de Mars, et une fois qu'il était en orbite terrestre, il aurait dû être visible à l'œil nu et avoir été au moins plusieurs fois plus lumineux que la pleine lune.
                        • L'autre Terre est toujours décrite comme "pleine" dans le ciel pendant la journée (la façon dont la Lune est pleine), elle devrait rester du côté nuit de la Terre pour le faire, à moins qu'elle ne soit vue uniquement au lever et au coucher du soleil.
                        • Une deuxième planète de la taille de la Terre qui s'approcherait vraiment de l'orbite terrestre. Cela aurait également un impact sur les orbites d'autres planètes, bien que dans une bien moindre mesure (mais toujours détectable).
                        • Même si la planète s'était cachée derrière le Soleil tout le temps avant son apparition, nous aurions déjà pu déduire son existence de son effet sur les autres orbites du système solaire interne.
                        • Si une planète s'approchait aussi près de la Terre, les gens s'inquiéteraient davantage d'une collision.
                        • Les marées océaniques ici sur Terre sont le résultat de la lune tirant sur la Terre. Une autre Terre si proche qu'elle serait plus grosse que la lune dans le ciel enverrait des marées océaniques sur d'énormes étendues de terres peuplées.
                        • Et si c'est cette proche, notre propre lune s'y serait écrasée.
                        • Au point culminant de la Docteur Who histoire "La fin des temps", la planète entière Gallifrey apparaît à côté de la Terre et n'a apparemment aucun effet sur la Terre, la Lune ou leurs orbites. Gallifrey lui-même semble déjà déplacer la vitesse orbitale nécessaire, car il ne commence pas immédiatement à tomber vers le Soleil. Cela est quelque peu justifié dans la mesure où Gallifrey s'intégrait toujours à notre époque depuis la guerre du temps et n'était pas physiquement là, mais c'est un tout autre problème.
                          • Dans "Kill the Moon", la Lune s'alourdit sans explication, puis explose, faisant éclore un dragon de l'espace. chose, qui pond alors un œuf exactement de la même taille que l'ancienne Lune, tout sauf la première note qui a conduit l'intrigue dans les dix premières minutes puis n'a jamais été mentionné à nouveau sans aucune répercussion apparente. Il y a au moins trois catégories différentes de ce trope juste dans cette phrase, sans même tenir compte des débris.
                          • Un cas accidentel se produit dans Programme spatial Kerbal, où le Deep Space Kraken peut parfois causer cela.
                            • Joué directement dans un certain mod de jeu qui vous permet de déplacer n'importe quoi où vous le souhaitez.
                            • Les transformateurs l'épisode en trois parties "The Ultimate Doom" tourne autour de&mdash comme L'obscurité de la lune&mdashla planète de Cybertron téléportée dans l'orbite de la Terre. Bien que cela provoque divers effets cataclysmiques sur Terre, aucun d'entre eux n'est à distance réaliste (pourquoi une planète apparaissant soudainement à côté d'une autre provoquerait-elle l'activation d'un volcan ?), l'attraction gravitationnelle d'aucune des planètes ne déchire l'autre en morceaux, et Cybertron est pas du tout affectée malgré les nombreuses catastrophes qui se produisent à la surface de la Terre.
                            • Wonder WomanVol 1, Vol 2, Vol 3, Vol 5 & amp Sensation Comics mettant en vedette Wonder Woman: Bien que Di utilise parfois son lasso pour étendre ses points de contact avec un gros objet, comme un navire, elle ne le fait généralement pas lorsqu'elle le soulève et les structures devraient se casser et s'effondrer sous leur propre poids à cause de la façon dont elle les transporte. Le lasso est magique, et cette magie est censée rendre le lasso lui-même indestructible, peu importe ce qui l'entoure. Dans La Légende de Wonder Woman (2016) un avion qu'elle passe au lasso s'effondre.
                            • SupermanL'ennemi juré n'est pas Luthor ou Brainiac, mais les lois de la physique. En raison du principe du coin, ramasser quelque chose de beaucoup plus gros que lui-même dérangerait également Superman, car il exerce toute sa force sur un point étroit. L'objet s'effondrerait sous son propre poids et/ou entraînerait Superman dans le sol comme un piquet de tente.
                              • Le pire contrevenant doit être Superman IV : La quête de la paix, quand il pousse la lune avec peu d'effort.
                              • Idem dans le film Le retour de Superman. Ils ont fait suffisamment de devoirs pour lui montrer qu'il dépensait la plupart de ses efforts pour essayer de "freiner" la chute de l'avion après avoir échoué à l'arrêter en saisissant une aile, ce qui signifie que Superman savait qu'il traverserait le fuselage et la cabine s'il essayait de l'arrêter dans les airs & mdash, mais aucune de ces recherches n'a été transférée à la partie où il pose ensuite doucement l'avion en lui tenant le nez, ou lorsqu'il soulève la moitié d'un énorme yacht de luxe hors de l'océan par un seul morceau de son cadre.
                              • Les complications physiques énumérées ci-dessus ont amené certains fans à spéculer que le pouvoir de Superman n'est pas en fait une force physique et une invulnérabilité, mais plutôt une forme de télékinésie. Pendant un certain temps après la crise, cela était l'explication canon de ses pouvoirs dans les bandes dessinées. C'est toujours l'explication des pouvoirs du flagrant Marvel UniverseExpy Gladiator de Superman.
                              • Et encore canon depuis Le règne des surhommes. Il a été explicitement déclaré que Superman avait un "champ" autour de lui qui était difficile à recréer correctement lorsqu'ils l'ont cloné. Ce champ est la source de son invulnérabilité, de son vol et de sa super force, et il l'a inconsciemment enroulé autour de tout ce qu'il essayait de soulever en un seul morceau. Superboy était juste capable d'utiliser le terrain d'une manière plus complexe. Finalement.
                              • Aberrant fait remarquer et justifie cette in-continuité. Indépendamment de la façon dont un pouvoir semble fonctionner, il s'agit en fait d'un "effet quantique" qui peut incorporer divers effets secondaires pour le faire fonctionner comme il se doit. Cela se produit inconsciemment, permettant aux Novas de faire fonctionner leurs pouvoirs comme ils pensent qu'ils devraient fonctionner. Un exemple mentionné est un Nova soulevant un cuirassé, ce qui devrait tout au plus entraîner la rupture du navire, à la place, le Nova enveloppe inconsciemment le navire dans un effet quantique stabilisant afin qu'il puisse fonctionner "comme dans les bandes dessinées".
                              • Semblable à l'exemple de Superman ci-dessus, Tracy de Les chasseurs de fantômes de Filmation a aussi des problèmes avec la physique. Exemple : dans "La malédiction du dragon endormi", un test de force consiste à soulever le pilier d'un temple, élevant ainsi le toit. Tracy fait ça, mais dans la vraie vie, cela ferait s'effondrer le reste du temple ! Dans l'épisode, non.
                              • Super amis 1973/74 épisode "Le Shamon U". Vers la fin, Superman ramasse un cachalot grandeur nature dans une rue de la ville et le ramène à l'océan. Il est impossible que la baleine survive à autant de force appliquée à un si petit point de son corps. Il aurait été déchiré.
                              • Femmes de la planète préhistorique, plus connu depuis qu'il a été présenté sur Théâtre des sciences du mystère 3000, a une scène dans laquelle un astronaute extraterrestre marche mal dans sa bouche en essayant d'expliquer la relativité. Il proclame : « C'est dû à une déformation du paradoxe temporel. Personne n'a besoin d'être un physicien théoricien pour savoir que le "paradoxe temporel" aurait dû être le "continuum espace-temps". Les paradoxes n'ont rien à voir avec la vitesse à laquelle le temps passe sur un objet voyageant dans l'espace.
                              • Dans Impact profond, faire exploser le deuxième morceau de la comète non seulement n'aiderait pas, mais cela aggraverait aussi sans doute les choses. Si chaque morceau impacte toujours la Terre (comme il est en fait arrêté par la Terre ou son atmosphère), vous déversez toujours toute l'énergie cinétique du morceau de comète dans l'atmosphère terrestre ! C'est un énorme quantité d'énergie, déversée pratiquement en une seule fois. Cela créerait toujours une explosion massive, éclipsant toutes nos bombes nucléaires combinées. Environ l'équivalent de 10 000 fois l'arsenal nucléaire mondial.
                              • Les premières versions de Programme spatial Kerbaljoué cela directement parce que le chauffage de rentrée n'était que des effets qui n'affectaient pas votre métier. Les versions ultérieures évitent cela, cependant.

                              N'importe quel film note The Core, Star Trek (2009), X-Men: The Last Stand, Monsters vs. Aliens, pour n'en nommer que quelques-uns. qui montre un pont suspendu endommagé ou effondré a tendance à démontrer un manque de compréhension de la part du service des effets visuels de la façon dont de tels ponts échoueraient réellement. Dans de nombreux cas, les films à gros budget illustrant la destruction massive d'une ville présenteront une scène montrant la destruction d'un pont célèbre, la victime la plus courante étant le Golden Gate Bridge. Généralement, la travée centrale est représentée comme s'effondrant et les tours sont tirées vers l'intérieur comme si elles étaient tirées vers le bas. Cependant, un pont suspendu utilise des câbles sous tension constante pour transférer le poids de la travée aux ancres ou aux contrepoids situés à chaque extrémité du pont, de sorte que les tours sont normalement maintenues en équilibre entre le poids de la travée tirant vers l'intérieur et les ancres tirant vers l'extérieur . Si la travée s'effondre, les tours se plieraient vers l'extérieur puisque les ancrages ne seraient plus équilibrés par la travée.


                              Les tombeaux perdus et ceux qui y sont perdus

                              Je pouvais à peine m'empêcher de m'effondrer alors que je courais à travers ce qui semblait être l'obscurité sans fin des catacombes abandonnées. Lorsque j'avais signé pour la première fois comme assistant de terrain du professeur Nickel, j'avais supposé que le vieil homme rétréci et moi-même passerions des jours debout sur une couverture de terre, passant au crible des vases brisés et de vieux os à la recherche d'une relique perdue qui le vieux pet serait en train de chasser.

                              Il parlait toujours des « civilisations perdues » et de « comment elles doivent être mieux explorées par ceux qui ont une vision !

                              Tout ce qui m'intéressait, c'était de repartir avec une note de passage.

                              Maintenant, tout ce qui m'intéressait était de vivre pour raconter l'histoire !

                              Nous nous étions séparés il y a quelque temps, le vieux huard sautait d'une colonne penchée au sommet de ce qu'il prétendait être une tombe sumérienne, me disant de suivre. Comment le vieil homme bougeait comme il le faisait, je n'en avais aucune idée, mais le saut était facilement une chute de vingt pieds.

                              Ouais, je ne fais pas ça. J'avais pensé avec dédain, ayant pensé aux horreurs auxquelles mes genoux seraient confrontés d'une telle hauteur si j'avais fait un saut similaire.

                              Maintenant, je fuyais pour ma vie d'anciennes créatures sumériennes qui avaient rampé de l'auvent fissuré de certains piliers ioniques, de grandes gueules de requin larges en prévision de ce que je ne pouvais que supposer être un dîner.

                              Cela n'avait pas d'importance car les créatures qui me poursuivaient dans l'obscurité totale étaient carrément terrifiantes. D'après ce que j'avais vu, les créatures étaient essentiellement des momies déballées qui avaient remplacé leurs emballages funéraires au lieu de se déplacer le long des murs comme des araignées. Sifflant dans leur langue ancienne d'innombrables insultes à mon endroit alors qu'ils me poursuivaient dans les catacombes, hurlant de rire comme des chimpanzés sadiques alors qu'ils se balançaient d'en haut, leurs vieilles griffes grattant des morceaux de plâtre ancien alors qu'ils se précipitaient vers moi.

                              Courant avec les deux sacoches d'outils d'archéologue, je roule rapidement sous une colonne tombée et un soldat rampe sous une statue renversée, faisant de mon mieux pour ne pas couper et tousser la poussière que je soulevais.

                              Je craque presque quand je sens l'un d'eux atterrir sur la statue renversée, l'autre atterrissant à quatre pattes à une certaine distance, rôdant juste à la lumière de ma lampe de poche tombée, me donnant un regard décent sur eux.

                              Ils étaient évidemment autrefois humains, mais des siècles de décomposition avaient changé cela, les transformant en quelque chose de bien pire. Les attaches funéraires qu'ils possédaient encore semblaient n'exister que pour retenir les scarabées charognards qui rampaient tout autour de leurs os jaunis, maintenus ensemble par la plus légère des vrilles roses, de minces brins de tendon pourri peut-être.Leurs bouches n'étaient même plus comparables à ce que je possédais, étant fendues au milieu et maintenues en l'air par les mêmes vrilles roses, leur donnant une gueule large et pleine de dents qui semblait néanmoins pouvoir casser la pierre. Leurs bras étaient couverts de tatouages ​​délavés, un travail à l'encre noire très complexe qui avait probablement signifié quelque chose à un moment donné. Maintenant, tout ce que je pouvais faire était de regarder les mains nues, les os des doigts aiguisés…

                              Celui du dessus a fait un grand bond, faisant pleuvoir plus de poussière sur moi, atterrissant à côté de son compatriote. Celui-ci tenait maladroitement une vieille épée de sa main gauche, maniant la poignée de cuir craquelée comme s'il s'agissait d'un poison.

                              Quoi que cette goule ait été dans la vie, ce n'était évidemment pas un soldat. Il tenait l'épée maladroitement, l'offrant à l'autre avec un haussement d'épaules, les deux parlant dans leur langage charabia.

                              Oh, bon Dieu, ils pensent…

                              Je pêche dans ma sacoche, aussi discrètement que possible, pour quelque chose que je pourrais réellement utiliser comme arme lorsque je finirai par tomber sur l'un d'eux et que je ne peux pas courir. Une sacoche n'est rien d'autre que des livres et des pinceaux, alors je regarde dans l'autre, trouvant mon grand sauveur !

                              Six pouces d'acier aiguisé relié à un manche en bois. C'était tout ce que j'avais pour me séparer de la mort.

                              Je traîne sous la statue effondrée, comme une tortue endormie essayant de trouver un endroit confortable, rampant par où je suis entré, accroupie derrière plusieurs tonnes de gravats dans l'espoir de garder les créatures assez loin de moi pour faire une pause. . Je me glisse au coin de la rue du mieux que je peux, essayant de deviner où je me trouve réellement dans ces maudites ruines. Tirant une boussole et une petite lampe de poche, je fronce les sourcils en remarquant que le nord est exactement dans la direction opposée à ce que je voulais qu'il soit.

                              La carte de la supposée « tombe des princes Ubaid » contre laquelle le professeur Nickel avait troqué sa montre valait son pesant de plomb à mes yeux, mais Nickel avait sauté de joie à l'idée d'un ensemble de tombes Ubaid encore inexploitées. .

                              Maintenant, je pouvais juste lui tordre le cou pour m'avoir mis dans ce piège mortel.

                              Un écroulement de mortier tombe sur mon épaule, un cadavre sifflant perché au sommet d'une colonne juste au-dessus de moi, brandissant l'épée d'apparence ancienne dans son étui en cuir craquelé, ses orbites sans yeux remplies d'une lumière verte impie alors qu'elle ouvrait sa bouche à une taille impie. Il me hurle de colère ou de faim.

                              Je n'en ai aucune idée, alors je réponds en enfonçant la truelle dans la poitrine de la créature, l'acier craquant à travers le sternum de la créature avec le bruit du bois sec claquant. Cela ne semble pas déranger alors qu'il balance son épée vers moi avec un tâtonnement maladroit, tombant du pilier alors que je tire la créature avec moi dans un match de lutte, poignardant follement la créature alors qu'elle hurle d'agonie, ses faibles griffes gratter faiblement ma chemise alors que j'évacue mes frustrations sur l'être impie.

                              Deux autres bondissent au coin de la rue, hurlant comme une paire de tigres accouplés après les personnes qui ont volé leurs petits. La créature en dessous de moi saisit à peine mes bottes alors que je me tiens, se sentant un peu plus puissante car ces fichues choses ne peuvent évidemment pas se battre. Je récupère l'épée en cuir des créatures qui tremblent de serres. Les deux créatures courent vers moi, se déplaçant plus comme des loups que comme des hommes, sifflant leur salut en sautant par-dessus les décombres. Je lève l'épée plus comme un maillet, l'amène à la couronne d'une des bêtes folles, martèle son crâne plus qu'il ne le fend.

                              Le cuir se fissure plus que tous les dommages que j'ai causés au cadavre hurlant sous moi. Celui-ci est beaucoup plus fort que l'autre, me donnant un sentiment de colère assez douloureux contre moi-même pour avoir été amené à croire que je pouvais lutter efficacement contre ces choses. Mon épée vêtue de cuir sert une justice saine en claquant le poignet de la deuxième créature hurlante alors qu'elle bondit sur mon dos, les fines veines roses faisant peu pour garder l'os fracturé connecté au corps. La créature sur mon dos encapsule ma tête dans sa bouche engorgée, les mâchoires inférieures séparées formant un nœud coulant serré autour de mon cou tandis que la créature sous moi saisit mes poignets, leurs cris pervers devenant un rire profane comme, plutôt que la pression intense d'un morsure ou les bords dentelés des dents, je ressens une pression soudaine contre l'arrière de ma tête comme si j'avais bouché un tuyau d'eau. Celui sur mon dos se soulève légèrement, laissant de la place à tout ce qu'il vomit sur moi, et des milliers de scarabées et de charognards commencent à se précipiter sur et sous mes vêtements, leurs pattes à plumes laissant de longues coupures peu profondes partout où elles tombent.

                              Je rejette mon poids en arrière, faisant claquer mon ennemi rempli d'insectes dans une colonne derrière moi, un bruit dégoûtant semblable au son de citrouilles pourries lancées d'un viaduc s'élevant de sa poitrine, ainsi qu'une série de claquements audibles alors que je m'effondre son torse. Il tombe au sol en un tas, sifflant un flot constant d'insectes qui semblent avoir décidé de se retourner contre lui plutôt que moi.

                              Dieu merci, parce que je peux sentir quelques dizaines de taches sur tout mon corps et commencer à griffer mon épiderme, à la recherche de la chaleur de l'utérus que mon corps fournirait. Le mort-vivant lorgnant qui saisit toujours mes poignets élargit sa bouche, sa gorge creuse commence à se gonfler alors qu'il semble avoir envie de partager sa richesse personnelle d'insectes carnivores.

                              Deux coups de feu tirés du fusil de chasse personnel du professeur Nickel ont marqué la créature, une fois dans la tempe et une autre dans l'épaule droite, la faisant voler en éclats dans mes mains. Bien que vieux, sénile et excentrique, le professeur Nickels porte toujours deux armes avec lui en tout temps, ce qu'il m'a suggéré de faire également, une fois que j'ai gagné de l'argent pour acheter quelque chose. En lançant son Sharps Buffalo Rifle sur son dos, vous pouvez à peine distinguer l'étui de son pistolet M1911, quelque chose qu'il me dit "il faut toujours garder chargé lors d'une expédition, juste au cas où".

                              J'avais supposé qu'il parlait de bandits !

                              « Josué ! » Il crie depuis la moitié de la pièce jonchée de décombres, sautant d'avant en arrière comme une grenouille taureau après une grosse luciole. « Est-ce qu'ils vous en ont pris ? »

                              "Oui!" Je crie presque en sentant trois coléoptères particulièrement gros commencer à se faufiler dans ma peau, poussant un trou dans ma chair. Trois taches rouges commencent à se former sur mes vêtements, deux sur mon ventre et une sur ma cuisse droite.

                              « Vite, bois ça ! Dit-il en me fourrant une bouteille en verre dans la main que je commence joyeusement à tâtonner avec le bouchon. Après plusieurs secondes de tâtonnements nerveux, je grogne et je claque le haut de la bouteille sur une vieille mosaïque à côté de moi, brisant la bouteille suffisamment pour que je commence à engloutir la liqueur nauséabonde qu'elle contient.

                              "Les larves mourront assez rapidement si vous êtes en sauce jusqu'aux ouïes", explique Nickels, son visage ridé se plissant encore plus alors qu'il me sourit alors que je continue de vider la bouteille, une étiquette en papier décolorée portant les mots "Jamais" avant d'être trop frotté pour voir. Avec ma gorge en feu et mes entrailles se tortillant avec des parasites qui s'enfouissaient continuellement en moi, je tombe au sol à bout de souffle, laissant tomber la bouteille vide dans le sable.

                              "Ça va faire très mal le matin, laissez-moi vous dire", dit Nickels avec un sourire, me tapotant l'épaule avec une main noueuse. « L'alcool les chassera de votre corps ou les tuera. Vous devrez payer un bon médecin pour drainer vos plaies infectées une fois que nous serons de retour à Bagdad dans quelques semaines.

                              Je bégaye à cette pensée, la tête qui tourne. "Quelques semaines? Ne venez-vous pas de voir à quoi nous devions faire face ? »

                              Le vieil homme me fait signe de la main comme si une odeur nauséabonde passait. « Simplement des gardiens de temple, des pillards qui sont tombés dans les pièges d'ici et se sont retrouvés comme gardiens de tombes et autres. Mais j'ai un bon feeling sur ce garçon, un bon feeling !

                              « Cependant ? » je demande, en me levant de manière plutôt tremblante, m'appuyant lourdement sur ma dernière acquisition, l'épée atteignant facilement un mètre quatre-vingt-dix.

                              "Eh bien, cette épée pour une chose!" dit Nickels avec un large sourire édenté. « Les Ubaid n'étaient pas connus pour leurs capacités à travailler le fer, mais simplement pour leurs progrès domestiques. tout un morceau d'histoire si je le dis moi-même.

                              « Eh bien, pour le moment, c'est ma canne parce que je peux sentir un foutu cafard s'enfoncer plus profondément dans mon intestin ! » Je lui siffle, mais il n'y prête aucune attention.

                              "Le tombeau que j'ai trouvé, celui dont tu t'es éloigné, eh bien c'est exactement ce que j'espérais quand je l'ai vu et le grand sceau dessus!" Il chante en dansant autour de moi comme un petit lutin fou. « Le sceau est antérieur à l'Ubaid d'au moins cinq cents ans, et il porte des marques similaires à celles que Sumer utilisait pour marquer la royauté. Je pense que je me suis retrouvé dans la crypte d'un roi d'un empire pas encore enregistré !

                              "Intimidation pour toi..." je grogne en boitant à côté de lui.

                              Il me regarde avec un regard décourageant. « Ne me dis pas que tu vas être aussi pleurnichard pendant toute l'expédition, n'est-ce pas ? Parce que si vous pensez que ces petits gardiens valaient la peine d'être évoqués, alors vous ne voulez même pas savoir ce qui se cache probablement dans cette tombe que nous allons faire une brèche demain matin.

                              Je pouvais à peine m'empêcher de m'effondrer alors que je sentais le premier de mes camarades de jeu fouisseurs commencer à avoir des spasmes à cause du fort alcool de grain que j'avais ingéré. Ma tête nageant avec une vigueur ivre et une légère perte de sang, tout ce que je pouvais faire était de fixer le vieil homme alors que nous nous installions dans notre camping, deux paires de tentes et plusieurs grands coffres éparpillés dans la caverne de sable dans laquelle nous étions descendus, nos chameaux laissé dans une petite oasis à environ trois kilomètres à l'est d'ici avec une tribu de nomades avec laquelle Nickels semblait être en bons termes.

                              Me penchant ivre en arrière, je décide de jeter un coup d'œil solide à ma lame de marche, en essuyant le cuir qui s'écaille pour mieux regarder le fer en dessous. Elle était dans un état presque impeccable, quelques touches d'âge ici et là, mais aucun dommage structurel réel sur le cadre de la lame. Je savais pertinemment que le musée de Londres me paierait facilement dix mille livres pour la chose plus que suffisant pour rembourser tous les prêts impayés que j'avais en tête dans les maisons de jeu locales.

                              Malgré le nain mort et dément, cette fouille n'est peut-être pas si mauvaise du tout.

                              Je me réveille aux sons du grattage de la pierre et du broyage du mortier séché, donnant à mon esprit assoiffé de sommeil une pointe d'adrénaline, compte tenu de tout ce qui m'est arrivé jusqu'à présent. Je me fraye un chemin, grimaçant face aux nombreux bleus et égratignures qui jonchent ma mince silhouette. Le feu que nous avions assemblé au sommet de la tombe brûlait toujours, des éclats brillants de lumière stellaire scrutant à travers l'étroite crevasse par laquelle nous avions grimpé pour arriver à cette fouille infernale.

                              Je trouve le professeur Nickels accroupi sur le sceau de la tombe, un marteau et un ciseau à la main alors qu'il tape légèrement sur les bords du disque de pierre circulaire de quatre pieds. Penché dans l'obscurité, le vieil homme me fait penser aux histoires de gremlins, créatures incompréhensibles qui viendraient chez vous la nuit pour cacher vos chaussures, ou prendre vos chaussettes. Le vieil homme a l'air maladroit non pas à cause de sa crinière sauvage de cheveux poussant sur le côté et l'arrière de sa tête au lieu du haut, ni parce qu'il portait des lunettes avec des boutons réglables pour déplacer les lentilles dans et hors de la monture, permettant lui d'examiner les choses "plus en détail", tout en ressemblant essentiellement au roi des scarabées fous.

                              Il était maladroit parce qu'il ne se souciait pas de ce que tout le monde pensait de lui, et malgré son faible statut social au sein de la communauté historique, il produisait tous les six mois des recherches évaluées par des pairs comme une horloge qui approfondissait notre connaissance des cultures anciennes. Ainsi, l'excentrique nain était toléré et ne demandait à enseigner que deux cours par an, lorsque le froid glacial de l'hiver se répandrait sur l'Angleterre et qu'il resterait cloîtré dans ses quartiers, écrivant et compilant des notes entre les cours.

                              « Professeur, que faites-vous ? » je demande avec lassitude, m'appuyant lourdement sur mon épée brillante, qui avait demandé pas mal de travail pour arriver à ce faible niveau de brillance, laissez-moi vous dire. Le professeur, après l'avoir examiné, avait déclaré qu'il appartenait à la même période du peuple Ubaid, mais pas de leur fabrication (la métallurgie était au-delà d'eux), théorisant qu'il provenait d'un groupe qui "a déplacé" les Ubaid par la guerre, créant finalement la culture sumérienne cinq à sept cents ans plus tard, selon la personne à qui vous parliez.

                              « Joshua, mon garçon, descends et aide-moi à déplacer le phoque ! » Il m'appelle, toujours accroupi incroyablement bas pour un homme de son âge avancé. "L'esprit est disposé, mais la chair est desséchée et vieille j'ai besoin d'un jeune dos fort pour déplacer le phoque afin que nous puissions continuer nos explorations!"

                              Je soupire et marche à côté de lui, tombant à genoux et prenant une prise aussi ferme que possible à cet angle maladroit et commence à pousser de toutes mes forces, déplaçant lentement la dalle de trois à quatre cents livres pouce par pouce. Après l'avoir à moitié ouvert, il m'ordonne de m'arrêter, étourdi par l'odeur du vieil air moisi qui monte de la crypte au-dessous de nous.

                              « Pourquoi n'avez-vous pas simplement brisé le foutu sceau pour que nous puissions simplement descendre ? Maintenant, mon dos a l'impression d'avoir été passé dans un hachoir à saucisses.

                              "Appelez cela de la vanité de ma part, mais une fois que nous aurons catalogué ce qu'il y a dans la tombe primitive, je voudrai emporter ce sceau avec moi, en souvenir." dit-il avec un sourire. « Ne vous inquiétez pas, vous n'aurez pas à être mon porteur pour celui-là. De plus, si nous découvrons quelque chose là-bas qui pourrait s'appeler "La mère de tout le mal", je voudrai que ce sceau soit intact pour le recouvrir. "

                              « La mère de tous les maux ? » Je répète, en regardant le petit nain vif d'un homme alors qu'il tournait entre les lentilles de ses lunettes, scrutant l'obscurité sous le sceau.

                              "Oh mon Dieu, on dirait que nous aurons besoin d'une corde… peut-être une centaine de pieds de celle-ci."

                              « Qu'y a-t-il là-bas de si important pour que nous ayons besoin d'aller plus loin dans cette crypte, professeur ? je demande, curieux de ce qu'il peut voir avec son couvre-chef à vapeur. Il lève les yeux vers moi, toutes ses lentilles supplémentaires se retournent en même temps, roulant dans leurs compartiments séparés.

                              "Ce que je cherchais mon garçon, ce que je cherchais." Dit-il avec un sourire, sautant joyeusement d'un pied à l'autre à la découverte. Levant les yeux au ciel, je remonte jusqu'à notre campement pour récupérer la corde et le matériel des grimpeurs. En martelant trois pitons (la sécurité d'abord !), j'enroule la corde de soie nouée autour d'eux et je les noue comme un harnais autour de moi, ainsi qu'un petit gréement de sac à dos dans lequel j'avais prévu de mettre le bon professeur, le petit bâtard tordu. Il se glisse joyeusement dans le sac à dos de fortune, baratinant sur l'importance de cette découverte et d'autres absurdités de ce genre.

                              Je voulais juste vivre ça maintenant, comme je l'ai dit.

                              « Professeur, ça vous dérange si je prends votre pistolet, pour le moment ? Je me sens un peu… en danger de marcher avec juste une épée. je demande, essayant de ne pas paraître trop désespérée dans mon plaidoyer.

                              « Tu es un jeune homme costaud, Joshua », a-t-il dit depuis son harnais de sécurité sur mon dos, me tapotant les reins pour me rassurer. « Une épée devrait être assez fine pour vous. Je ne prête jamais rien, mon garçon, rien du tout ! C'est comme ça que vous perdez vos livres préférés ou vos bons stylos, vous savez.

                              J'ignore l'envie de simplement jeter le petit homme dans le trou et de faire mes derniers ajustements avec la corde et les pitons, en m'assurant qu'ils soient enfoncés profondément dans une section solide de pierre et pas seulement un morceau de tuile lâche. Étrange, il y a plusieurs autres trous dans la pierre similaires à ceux que je martèle, presque un anneau d'entre eux entourant cette fosse. Je n'y prête aucune attention car le professeur Nickels m'exhorte à aller de l'avant.

                              « Les cordes semblent bonnes Joshua, très bien ! Passons maintenant à l'action ! » Le professeur Nickels gémit dans mon dos.

                              « Hé, je suis juste en train de m'assurer que tout va bien fonctionner ? Tout ce qui s'est passé là-bas l'était depuis avant les pyramides, selon vous, cela peut attendre encore cinq minutes. Je lui claque dessus, essayant toujours de comprendre comment porter mon épée (qui est essentiellement de la même taille et du même poids que le bon professeur) tout en descendant une corde dans une tombe sombre. Je mets la main dans ma sacoche latérale et sors une fusée éclairante, la faisant craquer contre le sol en pierre pour enflammer le magnésium et la sciure qu'elle contient, la tige longue d'un pied brillant maintenant aussi intensément que le soleil.

                              "Qu'est-ce que c'est?" demande le professeur Nickels, l'air quelque peu inquiet. « Sommes-nous attaqués ?

                              Je peux le sentir rapprocher son fusil de sa poitrine et en accrocher rapidement la crosse avec mon aisselle. "Non, je lance juste une fusée dans le trou, détends-toi."

                              "Quoi? Pourquoi diable gaspillez-vous une fusée alors que je vous ai déjà dit qu'elle était parfaitement sûre ? » Il exige ardemment, luttant pour briser ma prise de fer sur son fusil.

                              « Parce que je ne peux pas voir dans le noir comme toi, vieux fou. » Je jure et, avant qu'il ne puisse répondre, glisse la fusée dans la corde autour de ma taille (le feu brillant se termine contre une bande de cuir bouilli que j'utilisais pour protéger mes reins chaque fois que je pratiquais la boxe entre les cours) avant de sauter dans le trou , sentant la corde de soie rugueuse glisser à travers mon gant en cuir alors que nous criions tous les deux à notre descente rapide.

                              Je laisse tomber mon épée quand je vois que le sol arrive trop vite et attrape la corde de toutes mes forces, nous transformant en un pendule oscillant à une bonne dizaine de mètres du sol poussiéreux. Mes mains me piquent à cause de la friction soudaine, et je remercie Dieu d'avoir apporté tout mon équipement de combat, juste au cas où.

                              Les paumes de mes gants sont à jamais abîmées, mais au moins j'avais des mains.

                              Le professeur Nickels défait son gréement, tombant légèrement au sol avec un fou rire. « Bon Dieu, quelle course ! C'est dommage qu'on ne puisse pas recommencer, hein ?

                              Je lui lance un regard amer que je sais qu'il ignore et tire la fusée de ma ceinture, la tenant bien haut pour jeter un coup d'œil à ce que contenait cette chambre. Il a été construit en forme de cloche, la base beaucoup plus large que le sommet, avec des contreforts évasés et des pierres lisses en pente le long des murs. Un manque surprenant de peintures murales pour une chambre aussi large, mais en m'approchant de l'un des murs, je peux dire pourquoi : des centaines de lattes qui courent le long des murs, peut-être un pied de profondeur et un pied de large, sont remplies à ras bord d'ossements humains.

                              Le professeur Nickels ne plaisantait pas quand il appelait cela une tombe.

                              Il boitille à côté de moi, étudiant l'architecture avec allégresse tout en notant note après note dans son petit journal en moleskine. "Très joli, très joli en effet !" dit-il joyeusement. En regardant autour de la vaste collection d'os. "Ce doit être une pièce où les sacrifiés devaient être placés."

                              « Attendez, comment le savez-vous ? » je demande, en cherchant tout signe d'écriture ou toute indication qu'il s'agissait d'une salle religieuse.

                              "Eh bien, la seule entrée est de près de trente mètres de hauteur, et même si vous ne l'avez peut-être pas remarqué, la pierre centrale située directement sous le trou est faite de granit beaucoup plus durable, poli pour un brillant brillant." dit-il avec un sourire insouciant. « Les ossements ont été placés dans les murs après que la victime ait été jetée ici. Je voudrais également noter, juste pour vous tenir au courant, qu'aucun de ces squelettes, aussi incomplets soient-ils, ne semble avoir subi de fractures majeures.

                              « Cela signifie que quelque chose était ici pour, quoi, trier les morts ? » je demande avec hésitation, en regardant le professeur Nickels.

                              "Non, je crois que c'est juste un passe-temps pour tout ce qu'ils ont piégé ici il y a quelques milliers d'années." Le professeur Nickels répondit en observant les différents états de décomposition entre les os. « Attrape ton épée Joshua… nous en avons peut-être encore besoin. »
                              ***

                              La pièce entière était en effet construite comme une cloche, effilée au sommet, avec des murs incurvés coulant vers le bas dans un motif ondulé qui suggérait que le site était à l'origine une caverne existant naturellement qu'une culture primitive avait choisi de modifier. La pièce entière mesure environ deux cents pieds de diamètre, avec quatre piliers servant de support à la structure formant un carré à environ cinquante pieds les uns des autres, et à soixante-quinze pieds environ des murs bordés de charniers. Tout était sculpté dans du granit lisse, avec quelques gravures réelles marquant la pierre, indiquant les outils utilisés pour façonner la tuile, et les colonnes étaient en métal, pas en pierre.

                              Le professeur Nickels était en extase, ayant sorti une lanterne à huile de sa prodigieuse sacoche, créant une guirlande de lumière réconfortante autour de nous. Il ne l'a pas fait pour le confort, mais pour étudier les piliers et les dessins si soigneusement gravés à l'intérieur. J'ai choisi d'épauler simplement mon épée et de rester près du vieil homme, guettant tout ce qui pouvait être ici-bas qui aimait trier les os.

                              Griffonnant furieusement dans son journal, le professeur Nickels parlait de la façon dont cela était censé être l'antichambre de la «rivière de la vie continue», qui représenterait soit une croyance en la réincarnation, soit une croyance en un monde souterrain accessible uniquement par voie navigable. Ces deux croyances ont existé dans cette région à une date ultérieure, les collines rocheuses et les montagnes d'Irak ayant accueilli des romains et des hindous. Mais d'après le peu de sanskrit et de hiéroglyphes que je connaissais, tant pis si je pouvais dire qu'ils étaient similaires aux écritures sur les piliers.

                              Ma fusée, en train de disparaître lentement, a laissé une grande marque noire sur mon corsage en cuir, et j'ai donc choisi de l'utiliser comme outil d'exploration, principalement en la jetant aussi loin que possible.

                              Rebondissant sur le mur (et volant de justesse dans une fente pleine de fémurs), la fusée tombe avec un cliquetis et roule pendant quelques instants, illuminant un passage par le moindre lambeau d'ombre. J'éclate immédiatement une autre fusée, la faisant prendre vie avec une torsion grésillante et la jette dans la gueule béante du passage, son atterrissage soulevant un petit nuage de poussière et sinistre alors qu'il roule, sifflant et crachant des étincelles. Pendant le plus bref des instants, j'ai pensé avoir vu le scintillement du mouvement dans les fusées éclairantes fluorescentes, mais heureusement, ce n'était qu'un nuage de détritus qui avait été agité.

                              "Eh bien maintenant, c'est étrange", dit le professeur Nickels à voix haute, une phrase que je peux dire en toute sécurité n'est jamais sûre à entendre lorsque vous êtes à des centaines de pieds sous terre. "Cela continue de faire référence à un symbole qui pourrait signifier" Gardien de " ou " Gardien de ". "

                              "Ce sont deux grandes distinctions Professeur, et je préférerais ne pas mourir en combattant quoi que ce soit qui agisse en tant que Gardien de cet endroit, seulement pour trouver votre supposée" Mère de tous les maux ici-bas. " Je réponds en lorgnant le passage et les deux jeux de lumière qui le maintiennent illuminé. « Vérifiez un autre pilier, voyez s'ils ont une référence différente, une histoire différente. »

                              "C'est peut-être mieux, car maintenant tout ce que je trouve sont des références à quelque chose que je ne devrais pas lire ici de tous les endroits", a déclaré le professeur Nickels avec un grognement, se dirigeant vers le pilier suivant, le plus éloigné du passage. "Le symbole... ça ne peut pas être ce que je pense qu'il signifie, car cela prouverait que c'est un endroit très dangereux."

                              « Quel symbole ? Peut-être que je l'ai vu quelque part. Je propose, pensant que ça vaut le coup. Après tout, je suis archéologue en formation.

                              Il me regarde bizarrement comme s'il ne regardait pas l'homme qu'il me connaissait mais avec une lueur soudaine et méfiante. « Vous n'avez jamais étudié à l'Université Miskatonic, n'est-ce pas ? »

                              « Miskatonique ? Non, j'ai essayé d'entrer mais ma candidature a été rejetée. Leurs normes sont trop élevées pour que je puisse les atteindre pour le moment. Pourquoi?" je demande, confus. Qu'est-ce que la tristement célèbre université d'Arkham avait à voir avec la connaissance d'un ancien symbole ?

                              « Alors remerciez tout Dieu en qui vous croyez que vous ne pouvez pas confirmer ce symbole pour moi. » prononce le professeur Nickels alors qu'il passe devant moi et passe à la colonne suivante, laissant tomber son sac pour servir de siège alors qu'il commence à griffonner des notes depuis le pilier, ses traductions lentes et régulières.

                              J'ai choisi d'ouvrir une autre torche et de suivre les murs pour m'assurer de ne manquer aucun autre passage, en passant lentement ma main le long de la pierre centenaire au fur et à mesure. Froid au toucher, mais étrangement dépourvu de poussière ou de suie. Le passage a été plein de ces débris, mais il semblait qu'une femme de chambre était passée juste avant nous, rangeant tout.

                              Je fais une découverte qui me tue presque alors que je tombe sur une chute soudaine, juste en face du passage. Le mur s'ouvre et remonte d'environ vingt pieds, pour environ trente pieds d'espace mural. Un petit pont de pierre, d'à peine trois pieds de largeur, traverse une alcôve de l'autre côté, où la statue la plus bizarre que j'ai jamais vue se trouve au sommet d'une fontaine.

                              Une créature qui a l'air aquatique par nature, avec des nageoires et des froufrous jaillissant de ses trois appendices tentaculaires qu'elle utilise pour sortir de la fontaine, avec des sculptures dans ce que je ne pouvais que deviner être du marbre. Les tentacules eux-mêmes se dressèrent, montrant ce que n'importe quel calmar normal aurait, mais révélant à la place une rangée d'yeux sculptés, chacun serti d'une petite émeraude fanée. Les tentacules étaient reliés au corps principal, un centre bulbeux suivi d'une longue queue serpentine sur laquelle il reposait, comme un cobra dressé.

                              La tête de la bête était abaissée et avait la forme d'une cloche, avec une bouche de lamproie de trois pieds de large crachant lentement de l'eau dans la fontaine en dessous. Un grand œil, fermé pour des raisons que je ne pouvais jamais deviner, était assis au sommet de la tête, mais d'où je me tenais, je pouvais voir l'espacement pour que les paupières bougent, probablement si un levier était tourné ou quelque chose du genre.

                              Le reste de la fontaine n'était rien d'autre qu'une grande œuvre d'art représentant une ville, des figures en relief fuyant la grande bête tandis que des versions plus petites de la créature semblaient les chasser.

                              "Je dirais le début du IXe siècle av.

                              "Qu'est-ce que c'est que ça?" je demande en agitant ma fusée. "Je n'ai jamais entendu parler d'histoires de bêtes marines géantes qui ressemblent à ça."

                              Dire son nom est censé attirer son attention, mais pour faciliter cette conversation, nous l'appellerons par le titre qu'il a gagné : Darkness Given Hunger. Dit le professeur avec un soupir, fixant la statue avec le regard d'un homme perdu dans un terrible, terrible souvenir. "Si c'est si loin au sud... ce n'est pas ce que je cherchais."

                              "Eh bien, vous cherchiez des preuves de civilisations plus anciennes, professeur."

                              "Pas ce genre, et certainement pas ici de tous les endroits." Le professeur Nickels râle, se dirigeant vers sa meute avec une hâte soudaine.

                              Du plus profond de nos pieds, tout le complexe tremblait avec le barattage d'un hurlement malsain, ainsi que le gémissement de la pierre même qui nous entourait. Quoi que Nickels craignait qu'il puisse se trouver ici, on aurait dit qu'il venait juste de prendre note de nous.

                              Comment cela se déroulerait, je ne saurais le dire.
                              ***

                              Le professeur Nickels avait finalement décidé de laisser tomber son gigantesque sac à dos sur le sol du temple, un soudain nuage de poussière jaillissant du sol dans un miasme étouffant qui nous fit tousser tous les deux. Retournant le sceau de son sac, il s'enracina dans son intérieur caverneux jusqu'à ce qu'il retire deux cartouches de munitions pour son M1911, retirant la sécurité et vérifiant le pistolet lourd avant de me le lancer.

                              "Bien que l'épée soit une belle touche, j'ai le sentiment que nous aurons besoin d'un peu plus de bras que cela pour faire face à ce que nous allons trouver ici." dit le professeur Nickels avec un petit rire ironique, chargeant soigneusement son fusil Sharp avec les balles d'un pouce de long pendant qu'il parlait. "Beaucoup d'ennuis devraient se diriger vers nous si ma supposition est juste."

                              "Deviner? Quelle supposition ? Et ne devrions-nous pas partir si vous pensez que nous allons avoir des ennuis ? » je demande, tâtonnant avec le pistolet lourd avant de bien le sentir, rangeant mon épée dans le fourreau en ruine alors que je le regarde sortir de petits orbes verts, un éclat métallique scintillant de la lueur brillante de la fusée.

                              Grenades ? «Pourquoi allons-nous en avoir besoin? Pour couvrir notre fuite ?

                              "Nous nous sommes tenus devant le garçon de la statue, avons versé du sang sur le sol supérieur de la tombe de la créature", explique calmement le professeur Nickels. « Si j’avais su que c’était un spectacle où habitait une de ces maudites choses, je ne vous aurais jamais amené ici. Pour cela, je suis profondément désolé.

                              "Ce que les choses? Ce truc de Darkness Given Hunger ? je demande, de plus en plus légèrement ennuyé par le peu de partage que le cher professeur partageait. Je penche la tête sur le côté, regardant dans le tunnel en face de la statue qui descend, plus profondément dans le ventre froid de la terre. Un écho lointain venait du tunnel, un bruit humide… comme le bruit de la boue tombant de la peau d'un éléphant, tombant au sol en de grandes éclaboussures maladives.

                              "The Darkness Given Hunger est quelque chose endormi il y a des milliers d'années par l'homme ancien, et conservé dans une tombe sous clé." Le professeur commence à expliquer, s'éloignant de sa meute avec une vitesse surprenante, revenant tout droit pour la première fois que j'aie jamais vu. "La légende raconte des créatures faites du sang et des rêves de la bête endormie, des créatures qui agissent à la fois comme ses gardiens et ses serviteurs."

                              « Serviteurs ? De quoi diable parlez-vous ?”

                              « La créature et ses semblables sont aussi proches des dieux maudits que l'humanité n'en a jamais vu ! Ils ont régné sur les civilisations antiques comme des tyrans monstrueux tandis que d'autres se sont contentés de massacrer des empires entiers, de se régaler de notre chair et de boire notre sang ! Le professeur Nickels crie presque, faisant glisser le verrou de son fusil en place. « Nous allons devoir faire quelque chose à ce sujet… un site impie comme celui-ci doit être scellé, enfermé loin des personnes qui y tomberaient aveuglément. »

                              « Alors les grenades ? je demande, en le regardant passer un petit paquet (tiré de son plus grand) sur son épaule, le remplissant de petites grenades cylindriques et de bâtons de dynamite. « Et la dynamite ?

                              "Nous allons plus loin, assez profondément là où le tunnel est étroit et sous plusieurs tonnes de terre." répondit le bon professeur en épaulant son fusil. "Et puis nous allons amadouer certaines de ces créatures et les tuer pour que je puisse les regarder avant de renvoyer cet endroit dans les entrailles de l'enfer où il appartient."

                              Un hurlement horrible et gargouillant résonne des profondeurs du tunnel devant nous, un grattage d'acier sur pierre alors que… quelque chose surgit de l'inconnu. "Voici la première vague… cela devrait nous dire à quoi nous avons affaire."

                              Je le regarde comme s'il était un fou (ce qui n'est pas inhabituel) avant de passer derrière un pilier, de me tourner le dos à la pierre froide alors que je tire une nouvelle fusée de ma sacoche, la faisant prendre vie avant de tourner autour du pilier et de la lancer dans le tunnel faiblement éclairé, ma précédente fusée ayant commencé à s'éteindre.

                              La fusée projetée entre en collision solide avec une gifle humide contre la poitrine si vous pouvez l'appeler ainsi, de terreur impie arrachée à l'idée du Dr Seuss et Escher. Deux jambes s'élevant du haut du corps de la créature, de multiples articulations visibles sous la peau gélatineuse se déplaçant en tandem alors que la créature se déplace maladroitement vers nous, ma fusée semblant collée à sa peau par un suintement visqueux suintant de ses pores.

                              Le torse principal n'est rien d'autre qu'un œil solitaire qui ne cligne pas et une série de tentacules en forme de serpent, tous se terminant par des bouches à trois dents qui se tordent et sifflent. Ses pieds sont des taches de protoplasme désossées et informes sur lesquelles il tenait en équilibre, glissant simplement sur le sol avec les mouvements de ses jambes plutôt que de lever les pieds comme le ferait n'importe quelle autre créature. La fusée crépitante collée juste au-dessus de son œil a créé une couronne de lumière qui a illuminé le reste de la salle, révélant trois autres créatures de ce type remontant la salle vers nous.

                              Le professeur Nickels me sort de ma stupeur horrifiée avec le claquement bruyant de son fusil, qui résonne à travers la chambre alors que la cartouche de gros calibre traverse la peau gélatineuse de la première créature, la traverse et une autre encore, le tout sans les ralentir. Jurant, il tire deux autres coups, faisant exploser de grosses boules de leur chair verte, les éclaboussant contre les murs autour d'eux alors qu'il commence à tirer sur leurs jambes.

                              Mais ils continuent de pousser, en avant dans la chambre, leurs tentacules tendus vers nous en sifflant, sifflant dans une langue qui me semblait trop étrangère pour que je puisse la comprendre, et pourtant je ne comprenais que trop bien. Des mots de douleur et de souffrance, de mon agonie éternelle et de leur souffrance éternelle ont traversé mon esprit, des images d'hommes déchirés par des armées de ces créatures, de la façon dont les océans s'assombriraient avec leur passage, consommant tout et n'importe quoi sur leur passage .

                              Et comment ils rêvaient de recommencer.

                              « Concentre-toi, bordel ! Le professeur Nickels me crie dessus, rechargeant ses Sharp aussi rapidement que ses mains arthritiques le peuvent. « Ils vous viennent à l'esprit si vous ne vous concentrez pas ! »

                              Voyant le peu d'effet que ses balles semblaient avoir sur ces horreurs gélatineuses devant nous, je m'éloigne de derrière le pilier, me concentrant sur la créature avec la fusée brûlante carbonisant sa masse tremblante. Je tire trois coups alors que je m'approche calmement, l'un s'élargit et frappe le sol à quelques mètres derrière lui, mais les deux autres pénètrent profondément dans l'œil de la créature, une gerbe d'asticots se tordant sortant des deux trous pratiqués sur le sensible chair. Les tentacules ressemblant à des serpents hurlent d'agonie, devenant de plus en plus forts alors que je me jette en avant avec ma lame, frappant la masse se tordant avec une vigueur que je n'aurais jamais su posséder.

                              Les multiples gueules hurlent toutes avec une fureur indicible alors que je les coupe et les arrache de la forme flottante de la créature, tirant des balles au centre de son œil bulbeux, maintenant dégonflé, alors que je coupe et frappe ses tentacules comme s'il s'agissait de simples mauvaises herbes. Le professeur Nickels, observant l'effet de leur tir dans l'œil, décharge une seule balle dans les grands yeux des trois autres, le sol étant maintenant maculé d'asticots piétinés et de sang vert.

                              Il ne me faut qu'un moment pour réaliser, alors que je me déchire dans la bête, que je deviens lentement plus grand qu'elle. En regardant vers le bas, je vois plusieurs des vrilles coupées, maintenant sans gueule mais toujours assez flexibles, enroulées autour de mes jambes et de ma taille, me soulevant haut dans les airs au-dessus d'elle. Confus, je laisse tomber mon arme et serre mon épée fermement avec les deux mains, me balançant en larges arcs pour arracher les brins qui me retenaient en l'air.

                              Avec une horreur croissante et un moment de réalisation, j'ai vu les os à l'intérieur de la bête gélatineuse, ceux qui semblaient être là pour donner à la bête des jambes et un torse, commencer à se réaligner dans la masse centrale de la goutte.

                              Se réaligner dans une forme humanoïde.

                              La créature laissa échapper un horrible bruit sourd alors que les restes squelettiques de ce qui était autrefois un homme vivant et respirant jaillirent de la tombe gélatineuse ambulante, des doigts aiguisés enroulés dans des serres alors qu'il se déchaînait, déchirant quatre larges bandes dans mon pourpoint avec ses serres acérées comme des rasoirs . Un rire humide et creux remplit le couloir alors que les asticots vomissant encore de l'œil central ont commencé à revenir dans les pieds de la créature, nageant à travers leur hôte pour se tordre et se contorsionner lentement au-dessus du torse squelettique dépassant du sommet de la créature voûtée.

                              « Des chair… pour le maître… » Le squelette râpe d'une voix sombre, les asticots grouillant sur lui, s'aplatissant jusqu'à ce qu'ils éclatent sous la pression pour former une pâte semi-solide sur le corps du squelette. Les trois autres faisaient de même, des squelettes sortant des bêtes gélatineuses alors que les flots d'asticots se tordaient alimentaient une horrible transformation leur conférant un pelage tendu aussi pâle que la lune. "Tous s'agenouilleront... dans son ombre..."

                              « Agenouillez-vous devant ça ! » Je crie en balançant ma lame dans un arc à main lourde vers le bas dans le cadre d'apparence fragile alors qu'il sortait de son perchoir.

                              Je regarde en état de choc le squelette, maintenant plutôt un monstre émacié de couleur pâteuse, des asticots se tordant furtivement de ses orbites vides, se tient là, les deux mains hautes, un mince bâton de bave verte ayant jailli de la masse tremblante pour bloquer ma frappe, sa dureté est désormais égale à celle de mon ancienne lame. Alors que les morts-vivants agrippent fermement le bâton, une méchante lame incurvée pousse au bout de celui-ci, transformant le bâton en faux. Un bruit écœurant semblable à du vomi frappant le sol résonne à travers la chambre alors que mon ennemi arrache sa nouvelle arme à son ancien hôte, ses camarades créant les mêmes armes à partir de leurs tombes symbiotiques.

                              « Les Ténèbres… se nourrissent… ont besoin de s'éveiller… » La créature squelettique râpe, boitant vers moi, faisant glisser son arme lourde le long du sol en pierre à côté d'elle, le grincement du fer sur la pierre grinçant dans mes oreilles. « Saignez… saignez pour Qas !

                              Le professeur Nickels commence rapidement à recharger son fusil alors que ses trois coups font exploser de gros morceaux du corps de mon ennemi, déchirant un bras au niveau de l'épaule et soufflant sa jambe gauche du genou vers le bas.

                              Intrépides, deux des autres guerriers morts-vivants (le troisième trébuchant du deuxième coup du professeur, qui a soufflé une bonne partie de son haut du corps), des faux levés haut dans les airs avec des cris sur leurs bouches sans lèvres. Je tire mon ancien sabre en arrière, faisant un pas sur le côté alors qu'une grosse faux s'écrase contre la pierre avec un gros bruit de craquement. Avant que la créature ne puisse reculer, je balance ma lame en imitant la manœuvre des abominations, coupant ses bras à leurs coudes, les avant-bras squelettiques se tortillant toujours sur le manche de la faux coincée dans le sol de pierre.

                              « Qas… a faim de yo-urk ! » La créature me siffle avant que j'enfonce toute la longueur de ma lame dans son crâne, la poignée brisant ses vieilles dents avec un craquement écoeurant.Mettant une botte sur le visage de la créature, je saute vers la gauche pour mettre le mort-vivant qui se tortille entre moi et son dernier ami dangereux et le libère de ma lame, envoyant le corps sans bras tomber dans son collègue, qui fait sans pitié tournoyer son arme et diviser son alliés sous forme brisée.

                              « Chair… sang… esprit… » siffle la créature en s'avançant vers moi, tenant la lame incurvée mortelle bien haut devant elle, une garde parfaite contre tout ce que je peux faire.

                              … mais rien de ce que le professeur Nickels peut faire. Son coup de fusil fait exploser la tête des derniers squelettes en fragments disjoints, une boue verte rance explosant vers l'extérieur à cause de l'implosion soudaine causée par la cartouche de calibre .50. Le corps trébuche un instant avant que les énergies surnaturelles qui le maintiennent ensemble ne s'effondrent, le squelette tombant en morceaux alors que ses os composites sont réduits en cendres et en sable.

                              Les diverses faux que les abominations mort-vivantes brandissaient, ainsi que leur chair pâteuse qui était tendue sur leurs cadres émaciés, ont commencé à bouillonner et à se dissoudre alors que leurs esprits malins perdent finalement la bataille pour rester cohérents.

                              « Bon travail », dit Nickels alors qu'il s'approche de moi, rechargeant son fusil. Il récupère son pistolet du sol et le range à nouveau, me lançant un œil méfiant. « Cette épée à vous ferait mieux de faire un gros coup, car ils ont confirmé que ce que je craignais était ici. »

                              « Les ténèbres étant donné la faim », interrompt-il en me regardant avec insistance. « Ne prononcez jamais son nom, ou son regard sera jeté sur vous. Même maintenant, il dort… espérons-le.

                              « Qu'est-ce que c'était ? » je demande, pointant mon épée sur la boue verte bouillonnante à mes pieds.

                              "Je ne suis pas un expert des Dieux Anciens, mais ce sont clairement des morceaux des Ténèbres fracturés qui lui servent de gardiens." dit le professeur Nickels alors qu'il s'agenouille près de l'une des flaques d'eau fumantes, tirant un flacon et une cuillère de sa sacoche et versant une bonne quantité de fumier. « Chaque Dieu a des êtres qui le servent, qui font partie d'eux. Les adeptes du Dieu chrétien les appellent Anges, les adeptes du Roi Jaune ont le Byakhee. Si je me souviens bien, Darkness Given Hunger a les cauchemars sans rêves, ou Quan-gao.

                              "Ouais, je peux voir d'où ils tirent ce nom." dis-je en frappant l'une des flaques d'eau avec ma botte. « Cela semble quelque peu de nature asiatique. »

                              "C'est parce que c'est le cas", a répondu le professeur Nickels depuis sa place sur le sol gluant. "The Darkness Given Hunger a été scellé à l'origine par les Uruk, les Sumériens. Comment pensez-vous qu'ils ont surmonté le vaste empire d'Ubaid qui prétend avoir renversé ?

                              "Je n'y ai jamais pensé." J'admets, grimaçant alors que le professeur retire un éclat d'os lissé de la masse tremblante.

                              « Personne ne le fait jamais. Chaque fois qu'un grand empire tombait, c'était parce que l'une de ces… ces choses se réveillaient ou arrivaient d'au-delà du temps et de l'espace, et détruisaient tout ce que l'homme avait travaillé tant d'années pour créer. Les Sumériens ont enterré cette créature après qu'elle se soit gorgée de leur civilisation, se renommant simplement par la suite en Sumériens grâce au héros qui a mené les batailles contre les Quan-gao.

                              "Alors pourquoi les Sumériens n'ont-ils pas traité avec tous les Quan-gao quand ils en ont eu l'occasion?" je demande en regardant les restes bouillonnants des bêtes immondes.

                              "Chaque homme tué au nom des Ténèbres, ou sous son regard, est entraîné dans ses rêves et transformé en l'une des bêtes que nous venons de combattre." dit le professeur Nickels avec un frisson distinct. "Ce que vous venez de faire, c'est libérer les âmes de trois hommes ou femmes qui avaient prononcé son nom et sont morts par la main de l'un de ses agents."

                              « Oh… c'est décourageant. Et nous allons aller plus loin dans les tunnels d'où viennent ces choses ? » je demande un tantinet incrédule, en ôtant un trou de tissu de ma chemise en ruine et en essuyant la crasse de ma lame.

                              «Juste pour fermer le point le plus étroit du tunnel, afin que rien de tout cela ne puisse jamais faire surface. Si les Ténèbres se réveillent, le monde tel que nous le connaissons pourrait devenir un cauchemar vivant.

                              « Eh bien, si le monde est en jeu », dis-je avec un soupir, en regardant autour du tunnel à la recherche de quelque chose à piller. « Je vais avoir besoin d'un bouclier. Je ne peux pas utiliser une arme à feu pour me sauver la vie.

                              "Je sais", a déclaré le professeur Nickels avec un sourire alors qu'il mettait son fusil en position d'attente, "j'ai vu. Vous vous débrouillez bien avec une lame, et si mes yeux ne me trompent pas, il y a un bouclier rond juste sous ces débris là-bas.

                              En regardant vers l'endroit où il pointait, je vois en effet un bouclier rond en fer battu, qui aurait été utilisé par pratiquement une douzaine de civilisations qui avaient régné sur cette région au cours des mille dernières années, épinglé sous une grande dalle de la mosaïque. En me déplaçant, je coince ma lame dans une fissure dans les détritus et je soulève mon poids en avant, brisant les restes en ruine qui clouent ma nouvelle prise au sol.

                              Couvertes de vert-de-gris et de bosses, les sangles de bras en cuir à l'intérieur du bouclier sont étonnamment saines, avec très peu de pourriture que je puisse voir. La surface des boucliers cabossés porte le symbole d'une tête de loup, le reliant peut-être à l'une des nombreuses tribus barbares qui ont ravagé les terres ci-dessus au cours des mille dernières années.

                              Comment ça s'est passé ici quand il a fallu au professeur et moi plus de trois jours de spéléologie me dépasse, mais j'en suis reconnaissant. J'attache rapidement le bouclier sur mon bras gauche, libérant la main pour tenir une fusée éclairante.

                              Pendant que je m'occupais de cela, le professeur était occupé à étudier les sections restantes de la mosaïque avec un examen minutieux, prenant des notes dans son journal omniprésent. "Un groupe de personnes originaires de cette terre a consacré toute sa civilisation à adorer les Ténèbres", dit-il à voix haute pendant que j'ajuste les sangles, "selon cela pendant plus de cinq cents ans, ils ont vécu dans les cavernes au-dessus, construisant ce grand complexe pour abriter l'horreur antique pendant qu'elle dormait. Bien sûr, ils l'ont vénéré comme un Dieu… et selon cela, il leur a donné des bénédictions en retour.

                              Le professeur renifle et me lance un regard moqueur. « Un être comme celui-ci n'est jamais complètement endormi, ni complètement éveillé. Il ne vit ni n'est mort, c'est juste. Ces goules que nous avons rencontrées étaient les gardiens de ces terres sacrées, bénies de la vie éternelle pour mieux servir leur Dieu.

                              "Oh..." Et nous les avions tués. "Alors nous ferions mieux de nous dépêcher, ou les autres remarqueront que ces gardes ont disparu et viendront nous chercher."

                              Le professeur resta silencieux pendant qu'il terminait la mosaïque, s'éclaircissant la gorge de temps en temps alors qu'il devait se pencher sur les morceaux que j'avais détachés pour avoir une vision plus claire de ce que lisaient les pictogrammes. D'après son visage, ils n'avaient rien d'agréable.

                              « Autre chose que je devrais savoir ? » je demande en serrant la dernière attelle de bras sur mon biceps.

                              « Juste que les Ténèbres sommeillent tant qu'elles sont régulièrement nourries de guerriers. S'il reste trop longtemps sans manger, il envoie le Quan-gao. S'il dure encore plus longtemps qu'il ne se réveille.

                              "Magnifique", je grogne en ajustant ma sacoche le long de ma hanche pour avoir un meilleur sens de l'équilibre dans le cas inévitable d'un autre combat, "Eh bien, dépêche-toi et ferme le tunnel pour qu'il ne puisse pas sortir."
                              ***

                              Je m'enfonce plus profondément dans le tunnel humide, essayant d'ignorer l'odeur sucrée des morts qui semble imprégner le tunnel de pierre poreuse que nous avions commencé à descendre il y a environ une demi-heure. Le professeur a été inhabituellement silencieux alors que je m'avance devant lui, mon bouclier terni et mon épée étincelante scintillant doucement à la lumière de la fusée éclairante que le bon professeur a suspendue à une longue tige de bois de sa sacoche, maintenue en place par les sangles de son sac à dos et créant une lueur paisible qui a chassé la tristesse accablante de la conception étrange des tunnels.

                              "C'est comme si la pierre n'avait pas été sculptée", songe-je en descendant lentement la pente douce, les murs du tunnel et le sol glissant avec la même bave verte que le Quan-gao était composé.

                              "Ce n'était pas le cas", a déclaré le professeur Nickels avec autorité, tirant un parchemin de sa sacoche latérale pendant qu'il parlait. "Les Quan-gao sont principalement formés d'un acide minéral faible, quelque chose qui s'apparente à l'acide borique je crois, qui permet aux Ténèbres endormies de guider ses gardiens dans la création de nouveaux tunnels pour qu'ils puissent voyager s'ils se réveillent un jour."

                              "Charmant", j'apprenais lentement, impassible, que plus j'entendais parler de ce Dieu Ancien oublié, plus je souhaitais qu'il reste oublié.

                              "Voir! Juste devant, ça ressemble à une ouverture ! dit le professeur, une main noueuse saisissant mon épaule, me secouant avec excitation. « Allons-y, nous avons beaucoup à faire ! »

                              « Ne devrions-nous pas simplement placer les charges ici et fermer la caverne ? » Je demande un peu avec hésitation alors que le bon professeur avance devant moi. Il secoue la tête, bafouillant d'excitation.

                              « Non non non, ça ne va pas ! Et s'il y avait d'autres tunnels ? demanda-t-il sans se retourner. "Nous devons nous assurer que nous scellons les Ténèbres pour de bon, pas seulement en fermant l'une de ses nombreuses portes."

                              Je soupire devant sa logique impeccable habituelle, passant devant sa forme traînante pour regarder vers le bord de la chambre sombre, un sentiment de vertige me submergeant alors que je regarde dans le vide vide devant moi. Quelques instants plus tard, la torche suspendue au-dessus de mon petit professeur me donne une plus grande chance de scruter le creux caverneux, les grands piliers de pierre qui tapissent les murs pour maintenir le plafond trop haut pour voir en haut. Le sol de la caverne, à seulement trente pieds du tunnel dans lequel ils se trouvaient, bouillonnait de boue sombre, la vase se déplaçant et tourbillonnant, se déplaçant comme des œufs au plat gluants, se poussant et tirant les uns contre les autres dans une lutte sans fin pour la domination.

                              « Eh bien… cela ralentit certainement les choses. » dis-je avec un soupir, regardant mon professeur fou pour une réponse, une qu'il semble avoir déjà prête alors qu'il fouine dans sa sacoche. L'homme édenté pousse un cri de joie alors qu'il sort un rectangle orange étroitement enroulé de son sac, le fourrant dans mes mains alors qu'il sort une paire de rames pliables.

                              « Vous ne pouvez pas être sérieux… nous sommes venus creuser dans le désert, et vous avez un radeau pneumatique ? Je crie presque avant qu'il ne me fasse taire, regardant à travers la caverne avec inquiétude. "Quoi?"

                              "Rien... je... je ne veux juste rien alerter de notre position." dit le professeur Nickels en se grattant le cou paresseusement alors qu'il s'apprêtait à sortir les rames. "Déroulez de la corde et des pitons pour que nous puissions descendre en toute sécurité sur ces eaux, je veux m'assurer que nous n'avons rien d'autre à craindre."

                              "Es-tu sérieux?" Je crie, pointant mon épée dans l'obscurité, un gémissement sourd résonnant à travers la caverne, des vagues de boue éclaboussant les rochers sous nous comme si quelque chose de titanesque venait de percer la surface de la petite mer. « Ceci est une grande chose dont il faut s'inquiéter ! »

                              « Maintenant, mon jeune guerrier, vous n'avez aucune raison de vous inquiéter. Entre ta lame et ton bouclier et mon arme, tout ira bien. dit le professeur Nickels avec un sourire alors qu'il glisse le dernier morceau de la rame en position. « Je sais que vous êtes inquiet, mais vous devez vous demander : êtes-vous prêt à défendre l'humanité contre le mal d'un autre monde qui se cache ici, même si cela peut vous coûter la vie ? »

                              Interloqué par l'étrange question, je regarde mon professeur avec une certaine prudence. « Eh bien… bien sûr, je veux dire… qui ne serait pas prêt à sauver l'humanité ? »

                              L'attitude sérieuse du professeur Nickels se fond dans son expression normalement joyeuse. « Eh bien, allez-y ! Nous devons être là-bas pour voir ce que nous devons faire, pas rester debout comme quelques bosses sur une bûche ! »

                              Après que nous ayons escaladé le mur glissant jusqu'aux vagues déferlantes de boue sombre sous nos pieds, le bon professeur avait tiré le cordon de lancement sur le radeau, déployant le grand radeau de sauvetage orange dans un moment gênant de pure panique alors que le grand bateau nous rattrapait presque et comédie alors que nous tombions de notre emprise ténue sur la raison et dans le radeau, les vagues nous secouant d'avant en arrière alors que le professeur Nickels attachait les rames pliables au radeau, se déplaçant vers la barre de notre navire vacillant et ajustant ses lunettes, regardant dans le obscurité.

                              « À toute vapeur mon garçon ! » dit-il avec un petit rire chaleureux, hochant la tête vers les rames alors qu'il passait devant moi vers le gouvernail. « Il en faudra plus que ce que ces vieux os flétris sont capables de faire pour combattre ces eaux déchaînées. »

                              "Ce n'est pas de l'eau..." je grogne alors qu'un globe gélifié éclabousse le côté, essayant apparemment de s'étirer à la recherche d'une peau ouverte. Prenant les rames, je commence à ramer du mieux que je peux contre les courants tourbillonnants de la mer souterraine tandis que le professeur Nickels nous guide. Plusieurs fois, mes rames glissent entre des ovoïdes graisseux, les écartant.

                              Nous dérivons pendant ce qui semble être des heures alors que mes bras s'engourdissent à force de lutter contre les courants turbulents, la sueur s'écoulant de mon corps maigre dans des seaux alors que j'essayais désespérément de nous maintenir sur le cap souhaité par les professeurs. Tout le temps, il me loue, me disant que nous y étions presque, que nous n'étions qu'à quelques dizaines de mètres d'elle.

                              À bout de souffle, je n'ai jamais pensé à demander ce que c'était.

                              Juste au moment où je sentais mes bras craquer d'épuisement, j'ai eu la chance de voir le sourire méchant sur le visage de mes conseillers savants alors qu'il se précipitait à travers le radeau avec son fusil fermement tenu entre ses mains blanches, la crosse de l'arme faisant un claquement tremblant alors qu'il me frappait le front avec la crosse de l'arme, me faisant reculer sous la force du coup, ma vision nageant alors que je luttais pour comprendre ce qui venait de se passer.

                              Je lutte encore plus lorsqu'il amène la crosse du fusil sur mon visage, me cassant le nez et fracassant mes dents de devant dans un craquement écoeurant, des larmes coulant de mes yeux alors que je le regardais retirer lentement l'arme de mon visage, un morceau fracturé d'une de mes incisives antérieures collée aux fesses par une fine couche de sang. Il m'enjambe, enlevant sa lourde sacoche sur ma poitrine, je suppose pour me bloquer au cas où j'aurais encore un combat en moi, alors qu'il se déplace pour se tenir à la proue de notre radeau miniature, les mains levées au-dessus de ma tête.

                              « Qas ! » Entonne-t-il, un faible gémissement semblable à l'appel d'une baleine s'élevant de sous nous alors qu'il baisse les bras une fois de plus, sautant du radeau et atterrissant sur quelque chose de dur juste hors de ma vue… quelque chose de pierre ? « Je vous ai apporté le sang d'un guerrier éprouvé, celui qui vous permettra de dormir encore. Viens vers ton serviteur et accorde-moi ma faveur et je te rendrai la chair souple des jeunes et des braves !

                              Cela ne peut pas être bon. J'ai du mal à déplacer l'énorme sac à dos de moi, mais avec entre ma vision de nage et mes bras engourdis, je ne peux que m'agiter inutilement alors qu'il remonte sur le radeau avec la dextérité d'un homme d'un dixième de son âge, faisant rouler le sac hors de moi et me hisser sur son épaule.

                              Crachant du sang et quelques dents, je le regarde à travers le seul œil qui voit. « Pas d'expert, hein ? » Je ris en faisant couler une gorgée de sang sur le dos de sa veste kaki. Il se contente de tapoter mon dos douloureux d'une main noueuse alors qu'il saute du radeau, atterrissant sur une grosse pierre tachée, arrondie sur les bords, avant de me jeter sur le sol avec les soins d'un homme laissant tomber un sac de gravier.

                              « Que puis-je dire, mon garçon », dit-il avec un sourire et un haussement d'épaules cordial, « Je suis un homme qui a trouvé un moyen de rester jeune pour toujours tout en protégeant l'humanité des choses qui se produisent la nuit. Je suis un sacré héros !"

                              Comme il le dit, ces ruisseaux de boue noircie remontent le long de crêtes creusées dans la pierre, suintant et cherchant mon sang versé. Je grimace en sentant et en entendant le sifflement caustique de la vase qui fouette ma jambe, puis mon bras, me tirant le long du rocher. J'ai poussé un cri d'agonie alors que la bave commence à s'infiltrer sur mon corps, rongeant mes vêtements et ma peau avec un son semblable au grésillement d'un morceau de viande sur un gril. Juste au moment où ma tête commence à plonger sous la boue malveillante, je vois le professeur Nickels bondir vers le radeau, mon épée à la main, m'appelant par-dessus son épaule.

                              "Ne t'inquiète pas mon garçon!" Il crie joyeusement alors qu'il commence à ramer, me laissant à mon horrible disparition. « Vous me reverrez dans cinquante ans !


                              Profil psychologique[modifier | modifier la source]

                              Personnalité[modifier | modifier la source]

                              Le Docteur défend son ingérence dans le temps. (LA TÉLÉ: Les jeux de guerre)

                              S'efforcer d'être la « personne la plus gentille possible », (TV : L'ennemi du monde) le Second Docteur aimait se lancer dans des aventures avec ses assistants, voyant que "l'univers tendait vers le bien". (PROSE: pays des merveilles) Malgré sa fanfaronnade et sa tendance à paniquer lorsque les événements devenaient incontrôlables, le Docteur a toujours agi héroïquement et moralement dans son désir d'aider les opprimés et de combattre « les choses les plus terribles [de l'univers] », (TV : La base lunaire, L'ennemi du monde, Les jeux de guerre) se considérant comme "l'ennemi de tout ce qui [était] mauvais ou mauvais dans [l'] univers", (POSE : La sanction finale) et qu'il n'y avait "pas de défaite". (BANDE DESSINÉE: Les épreuves de Trefus)

                              Il avait également une attitude plus chaleureuse et plus douce envers lui que sa précédente incarnation. (LA TÉLÉ: La tombe des cybermen) Mercuriel, intelligent et toujours en avance sur ses ennemis, il pouvait parfois être un intrigant calculateur qui non seulement manipulerait les gens pour le plus grand bien, mais agirait comme un imbécile maladroit afin que les autres sous-estiment ses véritables capacités. (LA TÉLÉ: Le Mal des Daleks, La tombe des cybermen, La toile de la peur, La roue dans l'espace) Bien qu'il ait souvent donné l'impression qu'il ne savait jamais ce qu'il faisait, il s'agissait simplement d'un acte posé pour tromper ceux qui le sous-estimeraient. (LA TÉLÉ: La tombe des cybermen, Les Dominateurs)

                              Malgré l'imprudence presque enfantine du Docteur, il était toujours clair pour ses alliés qu'un intellect vif et délibéré se cachait derrière chacune de ses actions (TV : La Terreur Macra) avec le Docteur adoptant un sérieux grave lorsque la situation l'exigeait. (LA TÉLÉ: Le voleur d'esprit) Même s'il pouvait se laisser entraîner par les événements qui l'entouraient, le Docteur savait que le bien-être de ses amis passait avant tout. (LA TÉLÉ: Les abominables bonhommes de neige)

                              Le deuxième docteur était très enfantin dans son amour du jeu, dansant une gigue dans son nouveau corps (TV : Le pouvoir des Daleks) à la périphérie d'Atlantis, (TV : La menace sous-marine) et une plage en Australie. (LA TÉLÉ: L'ennemi du monde) Contrairement à son prédécesseur solitaire, le Docteur était tout à fait disposé à profiter de la gloire, et même de la fortune, lorsqu'il pouvait la trouver. (BANDE DESSINÉE: Martha la femme de ménage mécanique)

                              Le Docteur aimait le champagne cognac, (POSE : Diables étrangers) livres, (PROSE : La ville sans nom) et cheesecake. (PROSE: L'histoire du juré) Il aimait aussi Cluedo, (PROSE : La ménagerie) et avait une fascination pour les jungles. (PROSE: Rocher de combat) Il avait peur des vampires. (PROSE: Le jeu du meurtre)

                              Il croyait au destin, disant à Ben et Polly que les voyages apparemment aléatoires du TARDIS étaient contrôlés par le destin et que « s'ils obéissaient simplement au destin aveuglément, tout irait bien ». (PROSE: Seulement une question de temps) Il ne croyait cependant pas à la chance, (COMIC: L'oublié) ou des yétis. (PROSE: Dr Deuxième)

                              En pensant à l'endroit où le TARDIS atterrirait, le Docteur espérait trouver des "monstres préhistoriques". (LA TÉLÉ: La menace sous-marine)

                              Lorsque Ben et Polly ont suggéré de prendre des bijoux dans la tombe du pharaon Tut-Ankh-Amen, le docteur a été consterné et les a réprimandés pour avoir voulu voler le défunt, qualifiant cela de « notion monstrueuse ». (PROSE: Le roi de la mort dorée)

                              Il aimait recevoir des cadeaux. (PROSE: La ville sans nom)

                              Il rejetterait les robots comme des machines « construites pour obéir ». (BANDE DESSINÉE: Roi des Robots)

                              Bien qu'il le regretterait s'il tuait quelqu'un en essayant de le neutraliser, (COMIC: Une comédie de terreurs), le deuxième docteur était également douloureusement conscient de la nécessité de voir la "vue d'ensemble", sachant qu'il était tout à fait approprié de sacrifier quelques vies si cela pouvait sauver des millions. (LA TÉLÉ: Le Mal des Daleks, La roue dans l'espace) Dans ses moments les plus impitoyables, il a câblé les portes des Cyber-Tombs pour électrocuter mortellement quiconque tentait de les ouvrir (TV : La tombe des cybermen) a poursuivi les Kraals jusqu'à l'extinction, (COMIC : La liberté par le feu) a tenté de détruire la Grande Intelligence en l'absorbant dans son esprit, (TV : La toile de la peur) a assuré qu'un groupe relativement impuissant de Daleks mourrait tous, (COMIC: Porteur des ténèbres) a dirigé une flotte de guerriers de glace vers le soleil, (TV : Les graines de la mort) et a utilisé son pistolet à rayons pour tuer le maître des araignées en criant, « Meurs, créature hideuse. Meurs ! (BANDE DESSINÉE: Maître des araignées) Il est également apparu imperturbable face au sort de Ramón Salamander dans le Time Vortex. (LA TÉLÉ: La toile de la peur)

                              Pas au-dessus de jouer à des jeux d'esprit avec ses ennemis, le Docteur ferait semblant d'être d'accord avec eux pour permettre à leur ego d'exposer leur folie, (TV : La tombe des cybermen) ou les ennuierait volontairement pour les amener à montrer leur manque de maîtrise de soi. (LA TÉLÉ: Les trois docteurs)

                              Le deuxième docteur avait une relation sensiblement antagoniste avec le troisième docteur, leurs personnalités si différentes qu'ils semblaient incapables de travailler ensemble sans la présence autoritaire du premier docteur, (TV : Les trois docteurs) dont le Second Docteur avait un peu peur. (TOILETTES: Les médecins se rassemblent !) Tout en combattant les Autons d'Adam Mitchell, le deuxième docteur s'est associé à ses première et septième incarnations, se combinant avec eux pour réfléchir à une solution à la situation. (BANDE DESSINÉE: Fin du jeu)

                              Alors que le Sixième Docteur considérait sa deuxième incarnation comme un « brouillard antédiluvien » pour avoir apparemment été capturé par les Sontariens, (TV : Les deux docteurs) le huitième docteur se souvenait du deuxième docteur comme d'un « gentil petit garçon qui avait sacrifié sa propre liberté pour que les autres puissent être libres ». (PROSE: Les huit docteurs)

                              Le Docteur était très défensif envers son TARDIS, le décrivant comme "une machine magnifique" et "totalement fiable", espérant qu'il l'amènerait là où son aide était nécessaire. (PROSE: Dr Deuxième)

                              Au moment où il a combattu Side, le Docteur considérait Jamie comme l'ami le plus fiable qu'il ait jamais eu. (L'AUDIO: La guerre des puzzles) Le sixième docteur a même dit à son compagnon, Peri Brown, qu'il avait "toujours beaucoup aimé Jamie". Lorsque Chessene du Franzine Grig l'a informé que Jamie avait très probablement été tué dans une attaque Sontaran, le Docteur a commencé à entrer dans une rage accablée de chagrin jusqu'à ce qu'il soit maîtrisé. (LA TÉLÉ: Les deux docteurs)

                              Victoria Waterfield considérait le Second Docteur comme un phare de « bonté, compassion, sagesse et [et] une grande connaissance » (AUDIO : Jeu de puissance) avec Zoe Heriot considérant le Docteur comme un "petit homme adorable", avec qui il était "amusant d'être". (PROSE: Un petit pas. ) À une autre occasion, elle l'a décrit comme « vieux, intelligent et gentil ». (L'AUDIO: L'homme aux cinq dimensions) Le Master a décrit le deuxième docteur comme "le comédien", mais a noté qu'il n'était "pas tout à fait le clown qu'il avait l'air [ed]". (JEU: Le destin des médecins)

                              River Song a trouvé le deuxième docteur "amusant, mais [elle] ne lui ferait pas confiance dans la mesure où [elle] pouvait le jeter". (JEU: L'horloge de l'éternité) Lorsque le huitième docteur a lu une carte de tarot, le deuxième docteur a été identifié comme "l'ermite". (PROSE: La cité des morts)

                              Face à une régénération forcée des Seigneurs du Temps, le Docteur, au début, était préoccupé par l'apparence de sa prochaine incarnation, affirmant qu'il avait le droit de décider à quoi il ressemblait. Après avoir rejeté ses offres, le Docteur a protesté que les Seigneurs du Temps ne pouvaient pas le traiter comme ils l'étaient, et a continué à protester dans le vide (TV : Les jeux de guerre) jusqu'à l'intervention de l'Agence d'intervention céleste. (PROSE: Jeu mondial)

                              Lorsque la régénération forcée a été déclenchée après avoir été abattu par les épouvantails animés des Time Lords, le Docteur a utilisé son dernier souffle pour rassurer le fermier Glenlock-Hogan, qui avait été ridiculisé pour avoir vu ses épouvantails prendre vie, que le phénomène ne se reproduirait plus. après la fin de la nuit. (BANDE DESSINÉE: Les marcheurs nocturnes)

                              Habitudes et bizarreries[modifier | modifier la source]

                              Le deuxième docteur a pris l'habitude de fuir le danger lorsqu'il est mal préparé, ordonnant souvent à ses compagnons de battre en retraite avec « quand je dis cours, cours ! » (LA TÉLÉ: Le pouvoir des Daleks, Les sans-visage, Le Mal des Daleks, La tombe des cybermen, Les abominables bonhommes de neige) Il était enclin à s'exclamer : "Oh, ma parole !", lorsqu'il était surpris, (TV : Les guerriers de glace, Les Dominateurs, L'invasion, Les jeux de guerre) intrigué, (TV : La toile de la peur, Les Crotons, Les trois docteurs) ou agacé. (LA TÉLÉ: Les graines de la mort) Ses autres phrases préférées étaient : « Oh, ma tante étourdie ! » (LA TÉLÉ: Les Crotons, Les trois docteurs, Les deux docteurs) et, "Par les planètes!" (BANDE DESSINÉE: La venue des cybermen, Le pack de fusées fidèles, Le musée du temps)

                              Les habitudes physiques incluaient de se tordre les mains (TV : Les sans-visage, La tombe des cybermen, Le voleur d'esprit) déplaçant sa mâchoire en réfléchissant, (TV : Les Crotons, Les trois docteurs) et donner un coup de coude à Jamie. (LA TÉLÉ: Les sans-visage, La toile de la peur)

                              Le Docteur possédait une flûte à bec, dont il jouait pour se concentrer ou lorsqu'il était stressé. (LA TÉLÉ: Le pouvoir des Daleks, Les trois docteurs) Cet enregistreur était également l'un des trucs d'obscurcissement du Docteur, et il pouvait l'utiliser comme un outil efficace, ayant un embout buccal séparé qui le transformait en une longue-vue, (TV : La roue dans l'espace) improvisez-le dans une sarbacane, (TV : La menace sous-marine)

                              Il a montré un penchant pour la musique d'autres manières que la flûte à bec, fredonnant occasionnellement des morceaux de musique (TV : Les Crotons) et créer un harmonica en verre à partir d'un verre d'eau pour crocheter le verrou sonique dans sa cellule de la colonie Vulcan. (LA TÉLÉ: Le pouvoir des Daleks) Il avait un sifflet silencieux et une paire de cornemuses et a dit à Jamie qu'il pouvait échanger un voyage sur le TARDIS contre des leçons. (LA TÉLÉ: Les montagnards) Dans Atlantis, il jouait de sa flûte à bec et d'un petit tambourin dans le cadre de son déguisement. (LA TÉLÉ: La menace sous-marine)

                              Compétences[modifier | modifier la source]

                              Le Docteur déguisé. (LA TÉLÉ: La menace sous-marine)

                              Le deuxième docteur avait un don pour la diplomatie et pour gagner les autres à ses côtés, lui permettant d'amener les autres à faire ce qu'il souhaitait, comme tromper Jamie en lui faisant subir une série de tests conçus pour isoler le facteur humain, incitant les Daleks eux-mêmes à donner le facteur humain au sujet de test Daleks, et enfin administrer le facteur Dalek au docteur lui-même, dont il savait qu'il ne fonctionnerait que sur les humains. (LA TÉLÉ: Le Mal des Daleks) De la même manière, il a obtenu que Donald Bruce s'allie avec lui contre Ramón Salamander, (TV : L'ennemi du monde) prétendait accompagner l'opération de transfert cérébral de la Grande Intelligence afin de court-circuiter l'être désincarné, (TV : La toile de la peur) a convaincu le chef de guerre de le considérer comme un allié, (TV : Les jeux de guerre) et persuada Omega d'épargner la vie du troisième docteur. (LA TÉLÉ: Les trois docteurs)

                              Le Docteur gagnait toujours à utiliser un déguisement dans un plan. (BANDE DESSINÉE: Mascarade)

                              Il était également un acteur convaincant, capable de se faire passer pour le directeur des caméléons sans éveiller les soupçons (TV : Les sans-visage) et, contre son gré, s'est également fait passer pour son sosie physique, Ramón Salamander, avec une performance suffisamment convaincante pour tromper Jamie et Victoria. (LA TÉLÉ: L'ennemi du monde) Il a facilement enfilé des déguisements sans se soucier de son âge, de son sexe ou de sa dignité, il se faisait passer pour un médecin allemand, une blanchisseuse et un soldat britannique blessé en Écosse (TV : Les montagnards) a construit un costume de Cyberman (COMIC : Mascarade) et une douille Dalek à des fins d'espionnage (COMIC : Le docteur contre-attaque) et habillé comme un étrange musicien gitan en Atlantide. (LA TÉLÉ: La menace sous-marine)

                              Physiquement plus jeune que son prédécesseur, le Docteur a réussi à distancer plusieurs poursuivants (TV : Les graines de la mort) et éviter les munitions d'armes tirées sur lui. (LA TÉLÉ: L'invasion) Il a également appris les arts de l'aïkido vénusien sur Vénus. (L'AUDIO: Année des Jeux Olympiques de Drex)

                              Il possédait également des capacités télépathiques, notamment la capacité d'utiliser la télépathie pour montrer à Zoe Heriot sa précédente aventure avec les Daleks via une projection mentale (TV : La roue dans l'espace) mais j'ai trouvé le processus fatiguant. (LA TÉLÉ: Les Dominateurs) Le maître du pays de la fiction a dû le tromper avec sa loyauté envers Jamie et Zoe afin de prendre le contrôle partiel de son esprit et de sa volonté. (LA TÉLÉ: Le voleur d'esprit) Il a enfermé son esprit dans la bataille avec la Grande Intelligence et l'a occupé assez longtemps pour que ses amis agissent contre elle. (LA TÉLÉ: Les abominables bonhommes de neige) Bien que l'Androgum Chessene puisse lire dans les pensées, elle ne pouvait pas lire celles du Docteur, même lorsqu'il était drogué et impuissant. (LA TÉLÉ: Les deux docteurs) En plaçant ses mains sur la tête de quelqu'un, le Docteur pouvait restaurer des souvenirs effacés. (L'AUDIO: Contes de la voûte)

                              Il a également été démontré qu'il était doué d'au moins un niveau de base d'hypnose, l'ayant utilisé sur Victoria pour briser la programmation implantée par la Grande Intelligence au Tibet, et sur Songsten afin d'extraire des informations concernant le plan de l'Intelligence, (TV : Les abominables bonhommes de neige) et pourrait inverser l'hypnotisme du Maître. (PROSE: Le chemin obscur) Le Docteur a ensuite mis Vana en transe à la suite de l'agression mentale qui lui avait été infligée par les Krotons. (LA TÉLÉ: Les Crotons) Il pourrait même utiliser l'hypnotisme pour provoquer l'amnésie. (PROSE: Les têtes rondes)

                              Le deuxième docteur était un bricoleur talentueux, capable de construire l'hélicoptère à pédales (COMIC : L'attaque des Daleks) et construisez une série de robots pour faire le ménage par divers moyens. (BANDE DESSINÉE: Martha la femme de ménage mécanique)

                              Le Docteur pouvait instinctivement garder une trace du temps, même sans moyen de mesurer son passage, (PROSE : Le jeu du meurtre) créer un feu avec deux bâtons, (COMIC: La liberté par le feu) et pourrait donner indéfiniment de grandes quantités de sang. (PROSE: Cœur de TARDIS)


                              Évolution harmonique partie 1

                              Cet article propose la résonance atomique comme guide structurel et condition prédéterminante pour la théorie de l'évolution darwinienne. Des études récentes sur les structures mésoscopiques de l'eau et du carbone, ainsi que les dernières théories de cartographie géométrique de l'ADN, suggèrent que la vie émerge et se développe selon des modèles harmoniques prévisibles trouvés en chimie organique, préservant et propageant des géométries atomiques spécifiques dans les organismes vivants. Sur la base de cela et de recherches neurophysiologiques pertinentes, un modèle d'interférence gaussien harmonique pour l'entraînement cellulaire est présenté pour expliquer l'origine des géométries organiques courantes, y compris les primitives cardioïdes, ellipsoïdes et spirales, ainsi que l'endo-squelette 3 fois exo et 5 fois structure. À partir de là, un espace de Hilbert harmonique récursif est défini pour une utilisation dans la classification évolutive, l'analyse physiologique et les simulations organiques. Des exemples sont fournis, y compris une analyse par étapes du corps humain.

                              Des pistes de recherche supplémentaires sont discutées, y compris l'application de modèles d'interférence gaussiens harmoniques à la cosmologie, la cognition, la médecine, la théorie sociale et la philosophie.

                              1. Introduction

                              Pour trouver notre lien le plus profond avec la Nature, nous n'avons pas besoin de chercher plus loin que la géométrie du corps humain. (Fig. 1) Il est au sommet de la Création, reflétant la beauté du cosmos et incarnant l'ordre de sa physique. Pourtant, malgré cette vérité évidente, nous comprenons encore très peu pourquoi nos corps sont façonnés tels qu'ils sont et comment cela pourrait être lié à l'évolution de la perception et de la conscience humaine.


                              Figure 1. La vie peut être décrite comme la résonance sphérique vers l'extérieur de l'énergie atomique contenue par la pression gravitationnelle vers l'intérieur de l'espace cubique, cristallisant selon un réseau harmonique orthogonal récursif d'anneaux d'amortissement Φ.

                              La vision darwinienne contemporaine des domaines de la biologie et de l'anthropologie soutient que l'apparition de la vie sur Terre a été provoquée par le hasard depuis le niveau moléculaire, puis adaptée au fil du temps pour mieux survivre dans un environnement hostile. [1] En effet, la théorie de l'évolution dépend exclusivement de la sélection naturelle et de la survie du plus apte (avec la mutation aléatoire occasionnelle) pour expliquer les formes des plus petites plantes et organismes jusqu'au plus gros animal. [2, 3] La théorie est probablement mieux résumée par le cri de ralliement du néo-darwiniste ‘Si nous pouvions en quelque sorte redémarrer la vie sur Terre (ou sur une autre planète) depuis le début, ce serait probablement complètement différent.&# 8217

                              Dans l'état actuel des choses, la sélection naturelle de Darwin combinée à l'hérédité mendélienne est devenue la seule explication scientifique généralement acceptée de la vie sur Terre. Sans une meilleure explication, la plupart des scientifiques choisissent cette théorie telle quelle, la défendant sans aucun doute malgré le fait qu'elle ne peut pas nous dire, par exemple, pourquoi nous avons cinq doigts au lieu de six ou une colonne vertébrale en forme de vague plutôt que un droit. Tout le monde sait instinctivement qu'il manque quelque chose dans la théorie de l'évolution pour répondre à de telles questions, mais que pourrait-il être ?

                              Repenser l'évolution
                              Et s'il y avait une propriété moins évidente mais universelle dans la nature qui guide physiquement l'évolution depuis quelque part sous le processus environnemental de la sélection naturelle pour sculpter les formes de base de la vie ? Et si la vie était autant fonction de la manière dont les atomes se lient les uns aux autres que de la mutation et de la sélection génétiques ?
                              Le bon sens seul nous dit que pour que la sélection naturelle soit la seule explication de l'apparition de la vie, les archives fossiles devraient montrer plusieurs fois les variations trouvées. Par exemple, puisque huit pattes fonctionnent si bien pour une araignée, ne devrions-nous pas trouver des fossiles d'organismes supérieurs avec huit pattes capables de dépasser, de déjouer et même de surpasser leurs prédateurs à quatre pattes ?

                              Ou, que diriez-vous de seulement trois jambes, qui auraient pu permettre un système cardiovasculaire plus efficace ? Où sont tous les fossiles d'animaux « ratés » avec des appendices entièrement différents, des organes internes réorganisés, des articulations supplémentaires qui offrent une plus grande flexibilité ou même des yeux à l'arrière de la tête ? Certains d'entre eux n'auraient-ils pas été plus résistants que de nombreux animaux aujourd'hui ?
                              Pourtant, pour une raison inexpliquée, les poissons, les reptiles, les amphibiens, les oiseaux, les mammifères et même les dinosaures se sont tous retrouvés avec la même structure squelettique de base constituée d'une colonne vertébrale en forme de vague, d'une cage thoracique de forme cardioïde, d'une seule tête et de quatre membres. Alors que la sélection naturelle imprègne chacune de ces créatures d'une variation anatomique ou d'une morphologie particulière, cet archétype de base quintuple était le seul et unique modèle squelettique interne qui a émergé au fur et à mesure que la vie évoluait dans et hors de la mer.


                              Figure 2. Géométrie pentagonale de la vie : la ligne supérieure montre la spirale dorée d'un Nautilus pompilius convergeant vers la racine carrée de 5 la ligne inférieure indique la géométrie interne de la graine d'une pomme poussant selon la même récursion pentagonale.

                              De même, les insectes sont une adaptation morphologique d'un seul modèle d'exo-squelette triple comprenant une tête, un thorax et un abdomen. Celles-ci semblent également s'être produites lors de la transition vers la terre et l'air à partir de créatures marines plus simples.
                              Quant aux invertébrés comme les méduses jusqu'aux bactéries et virus, tous manifestent une morphologie de géométries périodiques simples, comme des sphères, des anneaux, des tores, des tubes, des hélices, des étoiles et même des icosaèdres. Les plantes et les champignons sont à peu près les mêmes, se ramifiant ou s'enroulant en groupes d'environ 62 % et 38 % dans les géométries régulières extrudées des fruits, des légumes et des fleurs (Fig. 2).

                              Mais pour que la sélection naturelle favorise la survie, ne devrions-nous pas nous attendre à voir des fossiles de plantes qui se ramifiaient autrefois de manière aléatoire (ou égale) ou des animaux terrestres avec des caractéristiques beaucoup plus diverses ? Les animaux vivants aujourd'hui ne devraient-ils pas être issus d'archétypes anatomiques plus efficaces et férocement compétitifs ?

                              Le fait est qu'il n'y a rien dans la théorie de l'évolution et dans les archives fossiles qui puisse expliquer tout cela, pas plus qu'il ne peut expliquer pourquoi les feuilles ne sont pas carrées ou pourquoi les fruits prennent la forme de géométries régulières. Alors, quoi d'autre pourrait être à l'œuvre pour guider l'évolution de la vie ?

                              2. La résonance atomique comme cadre de vie
                              Toute vie sur Terre est composée principalement de carbone 12 et d'eau. C'est le cas parce que le carbone-12 se lie ou résonne avec des éléments plus simples que tout autre élément de l'univers. C'est pour cette raison même que le carbone 12 est la norme internationale pour le poids atomique et tous les autres éléments sont mesurés par rapport à celui-ci. Avec 6 protons + 6 neutrons dans son noyau et 6 électrons en orbite dans deux couches, le carbone 12 présente l'énergie la plus faible possible de tous les éléments et est dit « non lié », créant ainsi la géométrie atomique la plus stable possible (Fig 3 ). Lorsqu'il est mélangé à de l'eau, le carbone 12 crée des chaînes sans fin d'acides aminés collants capables de se cristalliser en vie.

                              Cette idée de la vie en tant que processus de cristallisation est bonne car, tout comme les minéraux s'alignent sous pression en réseaux, les bobines d'acides aminés se replient sous pression en structures protéiques tridimensionnelles, s'alignant dans le réseau hélicoïdal familier de l'ADN. C'est la pression géométrique des atomes d'hydrogène dans l'eau qui aide à créer le réseau et à donner à l'ADN sa torsion.


                              Figure 3. La géométrie du Fullerène Carbon-60 est le résultat de l'empilement icosaédrique tronqué et de l'espacement des atomes de carbone dans une cage.

                              Dans de récentes études moléculaires sur l'eau, le biochimiste Martin Chaplin a découvert que l'eau s'organise naturellement en un réseau d'amas icosaédriques, tout comme le philosophe grec Platon l'a proposé il y a plus de deux millénaires. L'eau ressemble vraiment à la géométrie à 12 pointes et 20 facettes d'un icosaèdre.

                              Le réseau d'eau commence par des unités tétraédriques quadruples de 14 molécules d'eau, s'alignant en 20 groupes pour créer la géométrie d'un icosaèdre d'eau de 280 molécules (Fig 4). Cette structure suppose alors une variété de sous-structures géométriques stables (telles que son dodécaèdre complémentaire) qui forment des superamas encore plus grands. À cette échelle mésoscopique de l'eau, les molécules s'organisent en une carte de connectivité bidimensionnelle d'un pentagone régulier d'ordre 5. [4a-f]


                              Figure 4.La géométrie moléculaire de l'eau commence par des tétraèdres imbriqués de molécules d'eau qui se combinent en amas icosaédriques et en superamas pentagonaux à l'échelle mésoscopique.

                              Lorsque les superamas d'eau icosaédriques 5 fois sont ensuite combinés avec les structures dodécaédriques complémentaires du carbone, quelque chose de très intéressant se produit - ils résonnent les uns avec les autres pour produire la géométrie caractéristique de la vie. Il n'y a rien d'aléatoire ou d'arbitraire à ce sujet - c'est un résultat inévitable de la physique des harmoniques agissant au niveau atomique. Le carbone vibre ou résonne avec lui-même et d'autres éléments simples pour former une colonne vertébrale en forme de vague tandis que l'eau agit pour amortir ou « humidifier » tout dans un cadre pentagonal.

                              Le rôle de la résonance atomique dans la création de formes organiques a été démontré dans une autre étude récente montrant que la première étape d'enceinte nécessaire à une cellule vivante se produit à partir d'un repliement géométrique de molécules de carbone. Dans une publication de 2006 de l'American Chemical Society intitulée, [email protected] : un improbable fullerène endohédral en forme d'œuf qui viole la règle du Pentagone isolé, il a été rapporté qu'un grand allotrope fullerène au carbone 84 a construit sa propre cage en forme d'œuf lorsque deux pentagones adjacents dans la molécule de carbone ont fusionné dans une réaction avec le terbium (Fig 5). [5]


                              Figure 5. Oeuf de fullerène endoédrique en carbone 84 illustré se déformant dans la géométrie quasi cristalline d'un œuf de poule commun.

                              Découvert par une équipe combinée de l'Université de Californie, de Virginia Polytechnic et d'Emory and Henry College, ce fut la première indication que la géométrie régulière des ballons de football des hexagones et des pentagones dans un grand fullerène de carbone pourrait s'enrouler dans une cage en forme d'œuf en réagissant avec un autre atome, produisant ainsi une géométrie organique unique connue sous le nom de quasi-cristal.

                              Cette découverte pourrait aider à répondre à beaucoup de questions. Cela peut expliquer comment les acides aminés ont appris à former des conteneurs cellulaires pour se protéger de l'environnement. Cela pourrait même offrir une explication raisonnable sur la façon dont les cages thoraciques se sont formées autour des organes vitaux de tous les animaux vertébrés. Cela suggère que l'équilibre atomique entre la géométrie moléculaire pentagonale et hexagonale est la cause principale du processus de clôture de la vie, plutôt qu'un mystérieux processus de sélection externe. L'œuf est clairement venu avant la poule !

                              Dans chacune de ces études, nous pouvons commencer à voir comment l'évolution pourrait être guidée par des harmonies géométriques à l'échelle mésoscopique de la liaison carbone-eau. Le quintuple amortissement vers l'intérieur géométrie de l'eau fournit une sorte de récipient sous pression pour le résonant vers l'extérieur atomes de carbone-12, liant des éléments inanimés en cristaux harmoniques vivants. L'ensemble du processus pourrait être décrit comme une sorte de musique biologique résonnant à partir d'un cadre atomique finement réglé, construit principalement à partir d'atomes d'eau et de carbone.

                              Du point de vue de la résonance atomique, l'évolution darwinienne devient un vernis d'adaptation qui dépend de lois harmoniques préexistantes et universelles intrinsèque à la Nature. Des animaux simples résonnent dans des formes unicorps et triples en carbone-12, tandis que des formes plus complexes succombent à la pression d'amortissement quintuple de l'eau, se ramifiant à des sections dorées approximatives en grappes pentagonales, telles que les roses, les étoiles de mer et l'anatomie humaine. En tant que forme de vie la plus résonnante de toutes, nous, les humains, existons au bord du rasoir de l'harmonie atomique - parfaitement équilibrée dans les proportions 12:5 par la nature - pour atteindre la conscience et méditer sur notre propre existence.

                              Il est peut-être temps de mettre à jour la théorie de l'évolution du XIXe siècle de Darwin pour inclure la résonance atomique agissant de concert avec la sélection naturelle. Et peut-être que le premier objectif de cette nouvelle théorie de l'évolution harmonique devrait être de comprendre comment la géométrie carbone-eau est préservée dans le code génétique.

                              3. Preuve de codage géométrique dans l'ADN
                              Un article récent du médecin et chercheur Mark White, intitulé La G-ball, une nouvelle icône pour la symétrie des codons et le code génétique, a proposé que la table des codons du code génétique suive la forme d'un dodécaèdre pentagonal à 12 faces.
                              Puisqu'il y a exactement quatre nucléotides dans l'ADN qui se combinent en séquences de trois pour produire 64 codons (43 = 64), White a suggéré que le code génétique s'organise sous la forme de tétraèdres, qui se combinent ensuite sous la forme d'un dodécaèdre sphérique &# 8211 exactement comme des amas de molécules d'eau (Fig 6).


                              Figure 6. Modèle de dodécaèdre d'ADN « G-Ball » de Mark White montrant les 20 acides aminés standard organisés dans l'espace en fonction de l'affinité avec l'eau.

                              Suivant la structure génétique équilatérale prédite par le physicien et cosmologiste russe George Gamow, White explique comment les 20 arêtes d'un dodécaèdre (ou les 20 faces triangulaires de son double icosaèdre) peuvent être utilisées pour représenter les 20 acides aminés standard de l'ADN. Les acides aminés se voient ensuite attribuer des emplacements dans la géométrie en fonction de leur affinité avec l'eau (à quel point ils aiment ou n'aiment pas l'eau).

                              À partir de là, les protéines se lient en séquences de tétraèdres d'acides aminés, formant une structure dodécaédrique à 12 côtés qui est ensuite tordue par de l'hydrogène autour d'un squelette polaire fixe pour produire la symétrie spatiale en 10 étapes de la double hélice d'ADN (Fig 7). [6]


                              Figure 7. Double hélice d'ADN modélisée comme un dodécaèdre en rotation autour d'un axe central.

                              Une autre étude de Chi Ming Yang à l'Université de Nankai en Chine prétend avoir également trouvé une géométrie d'œuf quasi-périodique dans le code génétique humain, parallèle au modèle G-Ball de Mark White.

                              Dérivé des mêmes éléments constitutifs de 20 acides aminés standard et de 64 codons trinucléotidiques dans l'ADN, Yang a trouvé un principe d'addition coopératif de « vecteur dans l'espace » qui s'étend en une forme ellipsoïde ou semblable à un œuf appelée icosikaioctagon (Fig. 8). Sans surprise, il a été déterminé que cette géométrie a pour origine cinq stades de croissance "stéréochimiques" sur une période de millions d'années. [7]

                              Ainsi, lorsque nous combinons le modèle quasi-périodique de Yang avec le modèle G-ball de White, nous arrivons à une structure commune à toutes les formes de vie biologique – un "œuf" de 5 fois avec un facteur 12 " jaune à l'intérieur. Grâce à la physique harmonique de la résonance atomique et de l'amortissement, la nature a conçu l'ADN avec son propre récipient en coquille d'œuf pour protéger la résonance géométrique de la vie au fil du temps.


                              Figure 8. Modèle d'ADN « vectoriel dans l'espace » de CM Yang montrant cinq étapes géométriques de l'évolution. Lorsqu'il est combiné avec le modèle G-Ball de White, nous avons l'encodage d'une géométrie quasi-périodique d'un œuf.

                              Cela peut être compris comme une interaction naturelle entre l'espace et le temps. L'eau crée un récipient sphérique pour la résonance du carbone 12, permettant uniquement aux structures harmoniques en nombre entier de se former dans le jaune. Autour de cela, un cristal d'eau pentagonal se forme pour protéger le jaune et la gestation de la vie. Cette cage est ensuite façonnée en un œuf alors que le cristal pentagonal revient vers la racine carrée de cinq et que la région du jaune est déplacée le long d'un axe polaire. Cela fait que l'œuf prend les dimensions quasi-cristallines de la coquille de 3 de long x 2Φ de large, ce qui se réduit à 2 / 2 = 1,3090165.

                              Bien que l'idée que l'ADN puisse être codé géométriquement comme un œuf puisse sembler « improbable » pour certains, l'idée semble être antérieure à Pythagore. En tant que symbole d'équilibre dans toute vie, les premiers philosophes de la nature semblaient comprendre l'œuf comme une instance du nombre d'or - coupé en cubes dans sa longueur et doublé dans sa largeur, dérivé de la racine carrée de 5 dans un pentagramme.

                              À titre d'exemple, la fable d'Ésope La poule aux œufs d'or, basé sur une histoire égyptienne beaucoup plus ancienne, a probablement plus à voir avec la façon dont la vie se développe harmonieusement à l'intérieur d'un récipient à œufs aux proportions dorées qu'avec le métal précieux. Dans une ancienne vision du monde fondée sur la physique de la musique, l'œuf d'or aurait pu être considéré comme un conteneur pentatonique pour un jaune dodécaédrique, créant un animal diatonique 7 fois vivant entre les deux (‘dia-tonic’ signifie ‘à travers le corps’).

                              Mais même avec les preuves croissantes de structures harmoniques dans l'ADN, une dernière énigme reste à comprendre pour bien comprendre comment l'ADN se déploie dans l'espace pendant la reproduction. Comment exactement les atomes de carbone et d'eau dans l'ADN s'auto-organisent-ils en organismes plus grands ? Et tandis que la résonance des acides aminés déclenche clairement le processus de cristallisation au niveau mésoscopique de l'eau et du carbone, que pouvons-nous dire qui permet à ce processus de se poursuivre vers les macrostructures de la vie hautement évoluée ?

                              4. L'espace comme conteneur résonnant

                              C'est un fait bien connu que le son produira des motifs géométriques réguliers lorsque des particules de poudre vibreront sur des plaques ou à l'intérieur de récipients liquides. Connu comme cymatique (du mot grec pour 'onde'), des chercheurs tels qu'Ernst Chladni au XVIIIe siècle et Hans Jenny au XXe ont montré comment les ondes harmoniques se réfléchissent dans des conteneurs pour former des cercles, des triangles, des pentagones, des hexagones et d'autres, plus élaborés. , motifs en forme de mandala (Fig 9).

                              Comme on pouvait s'y attendre, les motifs cymatiques les plus simples se produisent à l'intérieur d'un conteneur circulaire ou sphérique, s'alignant toujours sur une seule ligne de symétrie. Au fur et à mesure que les ondes résonnent en ondes stationnaires, différentes fréquences harmoniques se combinent pour former des motifs réguliers en se croisant dans des proportions de nombres entiers. On peut dire que la même chose se produit dans le substrat atomique de l'ADN, car les harmoniques guident la mitose cellulaire. La seule différence avec l'ADN est que l'espace (avec la gravité et la pression atmosphérique) agit comme le conteneur cymatique.

                              Selon la chromodynamique quantique, le vide de l'espace est structuré comme un réseau cubique stationnaire et non compressible.


                              Figure 9. Le modèle de résonance cymatique dans un récipient circulaire montre comment les molécules d'eau résonnent ensemble à l'intérieur d'une bulle sous pression pour former des cristaux de superamas pentagonaux.

                              Une interprétation de ce réseau est comme un champ de trous noirs de Schwarzschild nominaux comprenant un champ connu sous le nom de Treillis de Schwarzschild. Dans cette définition de l'espace quantifié, on dit que les particules atomiques (bosons) sont centrées sur des tourbillons en spirale (appelés Paraboloïde de flamme) dans une cellule donnée du réseau, formant des motifs géométriques dans son noyau et des couches d'électrons en orbite. [8]

                              Ainsi, lorsque nous considérons maintenant les atomes de carbone et d'eau résonnant ensemble à l'intérieur d'un réseau spatial géométrique " pressurisé en bulles sphériques par la gravité et l'atmosphère de la Terre ", les atomes et les molécules dans les tissus vivants entraîneraient naturellement et résonneraient de manière synchrone dans des motifs cymatiques plus grands.

                              Pour la vie, ce doit être la structure quantique de l'espace et la pression de son « œuf gravitationnel » qui, ensemble, ont le « savoir-faire » pour organiser un grand nombre de molécules résonantes dans des structures cristallines grandeur nature. De cette façon, les cellules vivantes s'auto-organiseraient dynamiquement en géométries stables, un peu comme de la poudre vibrée à l'intérieur d'un récipient d'eau sphérique.

                              Dans le conteneur d'un corps humain, l'énergie des atomes, des molécules et des cellules en résonance n'aurait d'autre choix que de s'entraîner dans une onde stationnaire harmonique réfléchie, ondulant vers l'extérieur à partir des 12 x 2 = 24 vertèbres de la colonne vertébrale avec de moins en moins d'énergie jusqu'au bout des 5x2 doigts et 5x2 orteils. Ici encore, nous trouvons le corps décrit comme un cristal de carbone-eau proportionné 12 : 5 dodécaédrique résonnant sous une pression gravitationnelle intense dans le conteneur du réseau chromodynamique quantique. Il n'est pas question de métaphysique de dire que la vie est une lumière cristallisée formée d'harmoniques sphériques dans un espace structuré.

                              Le modèle harmonique universel de la vie
                              Cette discussion nous amène maintenant à une définition de la vie basée sur le processus physique derrière la formation d'harmoniques dans un récipient circulaire ou sphérique. Définir correctement ce processus est essentiel pour comprendre la physique qui guide l'évolution et le processus de structuration de la croissance organique. Comme nous le verrons, la géométrie de la vie peut être attribuée à un modèle universel d'interférence harmonique.

                              Pas trop surprenant, ce motif universel peut être facilement trouvé en utilisant une «analyse spectrale Blackman» de deux tons musicaux divergeant à un rythme constant de l'unisson vers le haut jusqu'à une octave (Fig. 10). Reproduite ici avec une fonction intégrée dans Adobe Audition®, l'analyse révèle l'espacement et la taille des écarts de résonance qui se forment naturellement selon de petits rapports harmoniques de nombres entiers, tout comme Pythagore l'avait découvert il y a plus de 2 500 ans. Chaque écart correspond à une simple proportion musicale, telle que le rapport 3:2 d'une quinte parfaite, 4:3 parfaite quarte et le très résonnant 5:3 sixième majeur – l'écart le plus large de tous.

                              Pour être clair, il ne s'agit pas d'un modèle aléatoire, variable ou artificiel, mais du seul modèle universel d'interférence produit par toutes les ondes stationnaires harmoniques lorsqu'elles vibrent à travers n'importe quel milieu.


                              Figure 10. La forme gaussienne de l'interférence harmonique.

                              Ce schéma spectral ne se limite pas au son, mais existe partout sous forme d'harmoniques, y compris les champs électromagnétiques, la lumière laser, les sons musicaux, les vibrations naturelles de la Terre, l'espacement et la taille des planètes de notre système solaire et les structures cellulaires cohérentes de la vie. Nous pouvons le représenter mathématiquement à l'aide d'une courbe statistique appelée un distribution gaussienne première dérivée (indiqué en rouge sur la Fig. 10).

                              Vous n'apprendrez probablement jamais à l'école à quel point cette courbe harmonique est vraiment importante, mais elle est présente partout dans la Nature. Il se rapproche du changement du nombre de taches sur le Soleil, décrit le changement de diamètre des vaisseaux sanguins dans les organismes vivants et estime l'épaisseur de l'écorce des arbres lorsqu'elle diminue vers le haut dans un arbre, pour n'en nommer que quelques-uns. En tant que représentation du changement de vitesse dans une « distribution normale » gaussienne (ou « courbe de Bell »), cette fonction est le fondement de la science des probabilités et la pierre angulaire de la statistique moderne.

                              Mais alors que la plupart des scientifiques acceptent et utilisent cette distribution et son étrange équation sans aucun doute, certains d'entre nous pourraient encore se demander quel processus physique est à l'œuvre sous cela pour que les harmoniques s'auto-organisent toujours de cette manière. Comment comprendre ce que cette équation gaussienne essaie de nous dire sur la Nature ?

                              Lorsque nous nous arrêtons pour considérer la courbe d'un point de vue philosophique, nous pouvons commencer à comprendre les principes de base qui la sous-tendent, conduisant le processus de structuration harmonique. Une description plus intuitive et organique du modèle de résonance peut être exprimée comme le carré de la série harmonique linéaire telle qu'elle est courbée (on pourrait dire sculpté) par la série de Fibonacci (Fig. 11).

                              Comme nous le voyons sur la figure, la courbe d'interférence est un sous-produit naturel des harmoniques car elles résonnent et s'atténuent les unes les autres. Il résulte du carré des douze premières fréquences de la série harmonique, comme <1, 4, 9, 16, …, 144>, divisé par les douze premières fréquences de Fibonacci <1, 1, 2, 3, &# 8230, 144>. Ceci est résumé par le Fonction d'interférence harmonique dans la figure, exprimant l'équilibre entre la résonance spatiale et l'amortissement temporel sous une forme symétrique plus simple et plus belle.
                              Avec cette seule équation, nous pouvons voir comment la Nature s'équilibre entre le fini et l'infini, harmonisant un cercle de résonance fermé ou une onde harmonique avec une spirale de Fibonacci ouverte. Il ne représente rien de moins que l'harmonie géométrique de π-carré divisé par le nombre d'or Φ, autrement connu sous le nom de « quadrature du cercle ».


                              Figure 11. Une expression organique de la dérivée première gaussienne.

                              Bien que tout cela puisse sembler un peu abstrait au début, sa pertinence pour comprendre comment les harmoniques guident le processus évolutif commencera à devenir plus claire après une minute ou deux. Considérons d'abord le fait que les étoiles et les planètes sphériques se forment à partir de nuages ​​de plasma en spirale. Considérez ensuite que la vie se développe également à partir d'une spirale. Nous le voyons dans les spirales de Fibonacci dépliées des branches d'arbres, la spirale d'un nautile chambré et la spirale d'un embryon humain. D'une manière très réelle et physique, tout émerge de l'infini comme une spirale, se stabilisant finalement en une onde ou une sphère harmonique.

                              Ainsi, lorsque nous prenons maintenant ce modèle d'interférence harmonique et le recadrons géométriquement, en le repliant sur lui-même comme s'il se reflétait à l'intérieur d'un récipient circulaire, nous arrivons peut-être à la géométrie la plus importante de l'univers et au modèle directeur à l'œuvre dans l'évolution de la vie – le symétrique Modèle d'interférence réfléchissant (Fig. 12).[9]


                              Figure 12. Le modèle harmonique universel de la vie.

                              Formée à partir de la moyenne harmonique entre un cercle et une spirale, cette courbe d'apparence organique est la forme que prend la vie au fur et à mesure qu'elle évolue vers des organismes plus élevés et plus complexes. Nous pouvons le prouver par l'observation.

                              Tout d'abord, l'ADN et toutes les formes de vie s'orientent toujours autour d'un axe polaire (voir Fig 13). Chez les humains et les autres animaux, l'axe principal devient la colonne vertébrale, tandis que pour les plantes, c'est le tronc ou la tige.


                              Figure 13. Formes harmoniques dans la nature.

                              Au fur et à mesure que les cellules grandissent et résonnent vers l'extérieur à partir de leur axe polaire, le Modèle d'interférence réfléchissant polaire nous dit qu'ils résonnent ou explosent vers l'extérieur (au ralenti) comme un cercle ou une sphère, mais commencent ensuite à perdre de l'énergie et à s'amortir vers l'intérieur, en spirale et en se tordant vers l'axe polaire. Comme cela se reflète dans deux directions opposées, un cœur ou une forme cardioïde se forme avec une région en forme d'amande se croisant appelée "mandorla" au centre. Nous voyons cette géométrie dans des choses telles que les feuilles des plantes, les fruits, les os et les organes internes, tels que le cerveau et le système cardio-respiratoire. Une coupe transversale IRM de la poitrine est probablement l'exemple le plus impressionnant, révélant comment le cœur se niche à l'intérieur de la mandorle.

                              Parfois, ce motif harmonique s'étend le long d'une ligne plutôt qu'autour d'un axe polaire. Exemples de Interférence réfléchissante linéaireOn peut le trouver dans des choses telles que les ailes, les épaules et même les plaques tectoniques sphériques de la Terre (étirées à l'équateur et rétrécies près des pôles). L'exemple le plus remarquable de géométrie harmonique linéaire est la forme double gaussienne des seins humains. En tant qu'organe qui génère plus d'énergie pendant la lactation que tout autre organe (y compris le cerveau), les seins féminins agissent comme un conteneur d'amortissement pour la résonance cellulaire de chaque côté du cœur. Les mamelons sont une fonction de cette résonance, se formant près du sommet (ou vitesse maximale) de la courbe d'interférence, s'ouvrant à des nombres d'or à la surface du corps (Φ et -Φ dans la précédente Fig. 12). Tout sentiment mis à part, le lait maternel est une expression physique de la résonance harmonique du cœur.

                              Ce même motif d'interférence harmonique se retrouve répété à différentes échelles et orientations dans tout le corps humain. Pourtant, il n'est pas immédiatement évident pourquoi le modèle se configure comme il le fait. Est-ce strictement aléatoire, le résultat d'une mutation et d'une sélection naturelle comme le prétend la théorie darwinienne de l'évolution, ou y a-t-il un modèle harmonique encore plus important impliqué ?


                              Personnalité

                              Qu'une loi soit bonne ou mauvaise, morale ou immorale, c'est une idée, une philosophie personnelle. mais il semble toujours que les combats sur idées sauter la barrière dans le monde réel et devenir des batailles de vraie violence. --Spider-Man (Peter Parker) [src]

                              Spider-Man est généralement considéré comme un héros courageux et droit avec un sens indomptable de la justice et des responsabilités. Secoué par la mort tragique de son oncle, le vœu de responsabilité de Spider-Man l'a conduit sur la voie de l'héroïsme et du service humanitaire. Il y a des moments où le sens des responsabilités de Spider-Man peut être presque autoritaire, cela a évidemment été noté par Luke Cage lorsqu'il s'est senti gêné à propos d'Electro provoquant l'évasion de Raft, malgré le fait qu'il n'avait rien à voir avec cela. Ceci, combiné à sa forte boussole morale face à l'adversité et à son esprit vif, fait de lui l'un des héros les plus emblématiques et les plus durables de l'univers Marvel.

                              L'un des traits les plus marquants de Spider-Man est son sens de l'humour. Il est parfois considéré comme le clown de classe dans chaque groupe dans lequel il se trouve. Même face à une mort certaine, Spider-Man fait invariablement une blague, au grand dam de ses amis et de ses ennemis. Ses raisons varient : soit il veut soulager le stress d'une situation, soit simplement parce qu'il veut cacher à quel point il a vraiment peur pendant une crise. De plus, il fait cela pour énerver ses adversaires, car il sait que s'ils sont en colère, ils se perdraient normalement et seraient vulnérables face à un adversaire plus qualifié. Il est généralement admis, cependant, que chaque fois qu'une vie est en danger, il cessera de raconter des blagues et prendra la situation actuelle avec le plus grand sérieux. 𖓈]

                              Derrière cette façade humoristique, cependant, se cache une âme blessée qui a beaucoup souffert. Alors que Spider-Man est au combat, parfois une autre personne meurt, le laissant déprimé pour avoir manqué à sa responsabilité. La culpabilité pour la perte de son oncle Ben continue d'être le principal facteur de motivation de ses super-héros et de sa vie en général. Peter est prompt à assumer la culpabilité et la responsabilité de tout ce qui se passe en sa présence ou qui peut, d'une manière ou d'une autre, lui revenir. Par exemple, il a assumé la responsabilité de l'évasion massive d'Electro au Raft 𖓉] et ​​de l'Initiative de Norman Osborn 𖓊] parce qu'ils étaient « ses » méchants.

                              La mort, en particulier, est difficile à réconcilier avec Peter, ce qui l'amène à faire des proclamations dramatiques et irréalistes, telles que son « Personne ne meurt ! credo après le décès de Marla Madison. Peter a développé un trouble de stress post-traumatique, en particulier lié au meurtre de Gwen Stacy et Flash Thompson par Norman Osborn, qui a été exacerbé par le fait que Kindred l'a tué et ressuscité à plusieurs reprises. 𖓍] Peter déteste aussi profondément les symbiotes et se blâme pour tous ceux qui sont morts aux mains de Venom, Carnage et d'autres symbiotes en raison d'avoir amené le symbiote Venom sur Terre. 𖓎]

                              Spider-Man est aussi traditionnellement un solitaire. En raison de son style individualiste, ayant été un paria social dans sa jeunesse, Spider-Man a du mal à travailler en équipe. Cependant, cela a progressivement diminué au fil des ans, au point que Spider-Man a travaillé activement avec les Avengers. 𖓏]

                              Peter est aussi un héros à la volonté forte, quels que soient les obstacles qui se présentent, qu'il s'agisse de relations, d'incompréhension ou de quelqu'un qui meurt sous sa montre, il se relève toujours. Sa volonté indomptable et son attitude de ne pas abandonner l'ont généralement poussé à faire des exploits incroyables comme supporter le poids d'un jet et battre Firelord. 𖓑] En dépit d'être un héros, Spider-Man est ringard, maladroit et timide. Ces traits se sont estompés au fil des ans à mesure que Parker grandissait et gagnait en confiance, mais des éléments du nerd adolescent maladroit restent toujours dans sa personnalité. 𖓒]

                              La droiture de Spider-Man a complimenté la maturité de Daredevil en tant que combattant du crime pendant La mort de Jean DeWolff, menant à une amitié durable. 𖓓] Peter a également noué des liens étroits avec les Quatre Fantastiques au tout début de sa carrière, qui est plus grande que jamais aujourd'hui, comme une famille s'entraidant inconditionnellement. Spider-Man s'est lié aux New Avengers dont il est un membre fondateur, leur faisant tellement confiance qu'il leur révélerait son identité. 𖑝] Des deux équipes mentionnées précédemment, Spidey est la plus proche de la Torche humaine, se faisant des farces ou cherchant du réconfort respectivement, 𖓕] et ​​Wolverine, respectivement. 𖓖] Peter est également assez proche des X-Men, capable de sympathiser avec le mépris public auquel les mutants sont souvent confrontés, 𖓗] et ​​une fois qu'il a rejoint leur faculté - bien qu'il n'ait pas tardé à les appeler pour être préjudiciables contre les non-mutants. « Spider-Man a également développé une forte amitié avec Deadpool, malgré le fait qu'ils se soient agacés avec leurs mœurs et leurs blagues.

                              Réputation

                              Jonas ne me poursuit que parce qu'il aime cette ville. Il croit sincèrement que Spider-Man est une menace pour la société. A toujours. Écoute, je ne dis pas que tu dois aimer tous ceux que tu rencontres. Ou que vous ne pouvez pas vous mettre en colère contre les gens quand ils se trompent. Juste que cela pourrait valoir la peine d'essayer de voir les choses du côté de l'autre gars. Il s'avère que la plupart des gens - même les grincheux qui crient - ne méritent probablement pas un traumatisme contondant à la tête. --Spider-Man (Peter Parker) [src]

                              Considéré par certains comme le cœur de New York, Peter a acquis une solide réputation non seulement auprès de la communauté des super-héros, mais aussi auprès des méchants et des civils : sa tante May a cherché sur Internet et a découvert que Spider-Man avait sauvé environ 10 000 vies directement, à l'exclusion de tous de ses équipes avec d'autres héros et toutes les bombes ou appareils qu'il a désactivés. Dans le bar sans nom, les méchants présents se sont d'abord sentis découragés de parier de l'argent contre le Wall-Crawler alors qu'il combattait Overdrive car "Il bat toujours les nouveaux". ⎘]

                              Lorsque le Hood a commencé sa carrière criminelle et a été presque tué par le Constrictor, le Constrictor a noté à quel point il était nouveau dans la méchanceté et qu'il "n'avait même pas pu combattre Spider-Man". Malgré toutes les rancunes accumulées par Spider-Man, il a fait la paix avec d'anciens ennemis tels que le Punisher (maintenant un allié difficile), Venom, Molten Man, Rocket Racer, Kaine (maintenant connu sous le nom de Scarlet Spider) , et même vérifié le moins que mortel Frog Man après la fin de son incarcération pour s'assurer que tout allait bien. 𖓛]

                              Malgré ses nombreux actes héroïques, Spider-Man est tristement célèbre pour ses nombreuses campagnes de diffamation contre lui, en particulier aux mains du Clairon du jour. La raison de ce mécontentement à son égard est due au directeur et éditeur principal de Bugle, John Jonah Jameson avait une forte méfiance envers le wall-crawler en raison d'être un justicier costumé sans affiliation à la loi et de prendre la vedette du "vrai" des héros comme des fonctionnaires.

                              Il a également été révélé que Spider-Man est détesté par une bonne partie de la police à New York car, même s'il vient rendre des super-vilains capturés, la police se méfie de lui en raison de son vigilantisme, et ils sont également gênés de leur dépendance à son égard. pour arrêter les menaces qu'ils ne pouvaient pas gérer. Cependant, il est également démontré que certains membres du NYPD le soutiennent, tels que ses bons amis, Jean DeWolfe et George Stacy, et plus tard, le lieutenant William Lamont.

                              Chez certains flics, cette aversion s'est transformée en haine et ils avaient tenté d'incriminer le Wall-Crawler en mettant certains de ses pisteurs sur des cadavres récents pour retourner l'opinion publique contre lui. Cependant, Vin Gonzales (l'un des flics impliqués) a révélé le projet d'une peine plus légère et ils ont suscité la colère du grand public que la police a ironiquement tenté d'accuser Spider-Man du crime.

                              Au cours d'un combat avec Cable, Cable a noté que Spider-Man est considéré à l'avenir comme le plus grand héros de tous. De plus, après que Spider-Man ait aidé le méchant Loki à sauver sa fille de Morwen, l'un a gagné l'autre à contrecœur mais un véritable respect. 𖓝]

                              Lorsque le docteur Octopus a essayé de devenir un meilleur Spider-Man que Parker après avoir changé de corps, il n'a pas réussi à empêcher le Bouffon vert de prendre le contrôle de Manhattan et a admis que Parker était le véritable "Spider-Man supérieur". ⏡]

                              Des relations

                              Opinions religieuses

                              Peter Parker a été recruté par Goddess en tant que membre de son groupe de héros religieux, " et a exprimé des croyances chrétiennes protestantes dans le passé, " et aurait assisté à des sermons. Cela peut en partie être attribué à sa tante May, qui a toujours été une fervente chrétienne protestante. 𖓡] 𖓢] il a depuis été démontré qu'il avait de fermes convictions athées après avoir renoncé à sa religion à un moment inconnu 𖓣] cependant, les choses ont culminé avec l'apparition de l'apparition de son oncle Ben de l'au-delà, et par la suite, les Santériens pressèrent Pierre de résoudre sa crise de foi, dont la première étape fut une visite au confessionnal de la cathédrale Saint-Patrick. 𖓤]


                              L'expérience de la grande pyramide : mesurer les capacités sonores du passage sans issue - Histoire

                              Ces informations sont fournies par bosquet johannique de la crête de Machenaim dans l'école de mystère de pierre

                              KOALA n'est qu'une petite partie d'un scénario très vaste et complexe qui est finalement lié au Grand Mystère Sacré. Nous avons compilé toutes les informations dont nous disposons actuellement sur KOALA et celles qui s'y rapportent directement dans cet article, en réponse à ceux qui recherchent des informations complémentaires après avoir lu le livre de Preston Nichols et Pierre Lune intitulé Rencontre dans les Pléiades - Un regard intérieur sur les ovnis. Mais pour vraiment comprendre la nature de ce qui est impliqué dans KOALA et d'autres projets comme celui-ci, il faut commencer à élargir leur conscience pour englober certains concepts et informations spirituels-scientifiques plutôt impliqués. Nous avons travaillé pour produire un article qui a simplifié les terminologies dans une certaine mesure pour aider le lecteur à comprendre plus facilement ce qui peut être des concepts difficiles à saisir de toute façon.

                              Partout où cela n'était pas possible, nous avons marqué le mot d'un seul astérisque (*) indiquant qu'il y a une explication plus détaillée du mot disponible dans le glossaire des termes à la fin de l'article. De plus, une grande partie de ces informations est étroitement liée à d'autres informations qui constituent une archive sacrée développée au cours des 28 années qui ont Maia Shamayyim a traduit des informations des archives Akashiques, Ultra / Inner-Terrestrials et de Thot / Tehuti. Pour la personne intéressée à explorer le Grand Mystère lié au KOALA et à tout ce qu'il représente, nous avons noté les emplacements appropriés avec des références bibliographiques à d'autres publications dont nous disposons, et à quelle page elles peuvent être trouvées dans notre catalogue.

                              Nous avons également inclus d'autres informations bibliographiques que le lecteur peut poursuivre en dehors de nos publications de l'École du Mystère. À la fin de l'article, nous avons compilé toutes les références bibliographiques énumérées dans les notes de bas de page classées par ordre alphabétique par sujet pour faciliter un réaccès facile à l'information.


                              Il y a quelques concepts très basiques qui doivent être révélés avant le corps principal des informations dans cet article. Premièrement, selon Thoth/Tehuti, il existe deux types fondamentaux de Lumière, l'Oritronic* ou spectre demi-lumière, et le Métatronique * ou spectre complet de la lumière. Ces deux spirales différentes de Lumière sont respectivement synonymes de l'univers déchu et de l'univers pur. Le monde que nous connaissons est en fait dans un espace où les deux se chevauchent, avec la conscience planétaire fortement orientée vers le spectre Oritronique. Nous sommes cependant en tant que conscience planétaire, évoluant vers ce qu'on appelle communément une Ascension planétaire, dans la Lumière Métatronique.


                              Il est important de comprendre qu'il existe différents gradients de réalisation de chacun de ces spectres de Lumière, et que le spectre Oritronique n'est pas mauvais, il est simplement incomplet. Un individu peut avoir une expérience très puissante dans Oritronic Light, et ne pas savoir que c'était réellement ce que c'était. Une expérience de ce type pourrait servir le plus grand objectif de l'évolution de cet individu vers la Lumière Métatronique, s'il est suffisamment ouvert d'esprit pour être capable d'en reconnaître la vérité chaque fois qu'elle lui est présentée, par n'importe quelle source se prévalant à cette fin.


                              Cela nous amène maintenant au sujet de Les êtres extra-terrestres * , êtres ultra-terrestres * et êtres intérieurs-terrestres * . C'est un domaine qui est très mal compris par beaucoup, et pas complètement compris par beaucoup plus. En bref, la plus grande partie des extraterrestres trouvés en interaction avec l'onde de vie de la Terre provient du spectre de la lumière Oritronic. Les Gris, les Lizzies et les Insectoïdes sont tous nés de ce royaume, certains ont adopté des agendas full-Light, mais ceux-ci sont rares. Actuellement, leur univers Oritronic est dans un état d'effondrement, et cela fait en fait partie de l'évolution normale des univers associés à la Précession des équinoxes * .

                              Ces êtres ont un intellect incroyable et une grande connaissance des sciences de l'énergie subtile, mais ce ne sont pas des êtres dotés d'une âme, ils n'ont pas non plus de graine de cœur ou de corps émotionnel. Thot / Tehuti dit que s'ils sont capables d'aligner leur incroyable intellect avec le véritable chemin de l'évolution de la Lumière Métatronique, ils peuvent avoir la possibilité de devenir des êtres dotés d'une âme et de s'incarner dans des mondes planétaires où ils peuvent gravir la spirale évolutive comme tous les humains le font . Certains l'ont fait, mais beaucoup d'autres ne l'ont pas fait et leur programme avec les enlèvements et les mutilations de bétail, parmi d'autres altérations moins connues, est de tenter d'accéder à des connaissances génétiques qui leur permettront de muter leur génétique d'une manière qui leur donner un accès instantané au Spirale de Lumière Métatronique.

                              Thoth / Tehuti indique qu'il est peu probable qu'ils réussissent, mais que même en essayant, ils rendent les choses un peu plus difficiles pour ceux qui tentent d'entrer dans la conscience Métatronique par le bon chemin. Il est important de noter que ces êtres sont originaires de toutes les constellations connues visibles de la Terre, il n'y a pas de bonnes et de mauvaises constellations d'étoiles. Toutes les constellations ont à la fois une dimension oritronique et une dimension métatronique, et donc les gentils et les méchants viennent tous de toutes les constellations. Ces êtres de la spirale Oritronic Light ont souvent un but précis en disant aux humains qu'ils sont là pour aider l'humanité et que les méchants viennent de n'importe où.


                              Maintenant pour les êtres ultra-terrestres et intérieurs-terrestres. Tous les êtres Ultra travaillent avec un certain gradient de réalisation de la spirale pleine-Lumière Métatronique. Presque tous les êtres terrestres intérieurs le sont également. Certaines factions d'êtres qui habitent des poches isolées de la Terre intérieure près de la surface sont de nature oritronique, mais leur présence n'a pas été ressentie dans une grande mesure dans les interactions de surface. La plupart des vrais Metatronic Ultra et Inner-Terrestrials ont des caractéristiques presque humaines, car ils sont du même modèle génétique divin essentiel appelé l'Adam Kadmon * (terme d'origine hébraïque) comme nous. Ce sont ces êtres qui travaillent avec le Réseau de lumière intérieure * (ILN) et donc KOALA pour la protection de la véritable évolution de la planète pour réussir.


                              Un autre concept est celui de la Faille de Kali, qui est une déchirure dans le tissu de l'espace-temps et sépare la réalité terrestre de la plus grande réalité au sein de ce qu'il appelle le Flux de temps de Ranna * . Il existe de nombreux points ou nœuds d'interface entre la Faille temporelle de Kali et notre réalité temporelle linéaire, mais en réalité, ils existent tous simultanément dans le plus grand continuum (voir Figure 1 à la page 3).


                              L' Eyeil de Ra* est un terme Thot / Tehuti utilise pour désigner le passage interdimensionnel d'un côté à l'autre de la faille de Kali, et cela est lié à une autre structure énergétique qu'il appelle le Telos-Aarkhara, qui est intimement liée au complexe Cydonia sur Mars * .


                              Avec ces bases, nous pouvons maintenant passer au corps principal des informations sur KOALA.


                              Thot / Tehuti sur KOALA

                              C'est le nom de code d'un Réseau de lumière intérieure (ILN) centre de recherche situé à 8885 après JC en Australie. Nous commencerons par la signification du nom de code KOALA, qui est un anachronisme, tel que donné par Thoth/Tehuti :

                              Kemesos Ordis Alsais Leduc Alkemestra

                              Kemesos: Loi universelle d'intégration harmonique de tous les êtres sensibles respectant les uns les autres les harmoniques individuelles de l'existence.

                              Ordis : Tout Ordre sous autorité Hiérarchique

                              Alsaïs: Un Ordre Mystère du XIII e siècle dans le sud de la France. KOALA communie à travers le temps avec cet Ordre et applique certaines de ses connaissances sacrées les plus intimes.

                              Leduc: Une définition ou un modèle géographique utilisé pour l'intégration du temps, fortement lié aux Mystères de l'Alsace et de Rennes le Château de France.

                              Alkemestra: L'alchimie sacrée des Atlantes et des premiers Égyptiens.


                              Ce centre a été créé par le ILN dans notre calendrier actuel, et projeté à travers un tunnel temporel vers le futur. Les ILN sont des gens de la Terre extérieure et intérieure qui travaillent pour l'ordre divin au sein du gouvernement et d'autres arènes, dont beaucoup reçoivent des conseils directs des ultra-terrestres.


                              Les KOALA fonctionne à deux niveaux principaux.

                              1. La première est-ce que la santé humaine et l'écologie profitent à l'heure actuelle

                              2. La deuxième est de concevoir un germe de code à entrer dans la matrice que les Extra-Terrestrials et One World League (OWL) ont créée pour manipuler notre grille de temps via des projets tels que Montauk

                              Ce germe, en cas de succès, perturberait l'embouteillage et permettrait à la Métatron être restauré dans notre réalité. L'ILN chercherait à mettre ce germe en place vers l'an 2000. La boîte noire en temps réel contrôlant la serrure horaire KOALA est près de Golden, Colorado.

                              KOALA est le contrepoids de Montauk, le gardant sous contrôle pour le moment, et rendant finalement ces manipulations de temps sombre impuissantes sur Terre. Il existe d'autres nœuds d'équilibrage pour Montauk, tels que l'implosion temporelle de l'Atlantide, Cydonia (le complexe pyramide / visage sur Mars), etc., dont l'un se trouve sous le Pentagone appelé Ram-Set, et l'autre à l'île de Pâques. KOALA est assis énergiquement de l'autre côté de la faille de Kali, ou déchirure dans le temps créée par les incidents de Cydonia, Atlantis et Montauk.

                              Son seuil de contrôle de la boîte noire se situe dans cette dimension à Golden, Colorado, à environ 250 pieds sous terre dans un petit complexe. Alors que le contrôle de l'échelon supérieur de Montauk est au courant de KOALA et de leurs efforts, ils sont impuissants à faire quoi que ce soit directement à ce sujet. KOALA se situe dans une dimension qui ne leur est pas accessible.


                              Il est important de comprendre que KOALA existe dans la future réalité terrestre appelée la Nouvelle Étoile de la Terre par Tehuti. La véritable base d'opérations obscures de Montauk ne sera pas transportée dans cette réalité au moment de LP-40* (le grand moment d'ascension transitoire, ou effet du centième singe).


                              Il y aura une partie de cette zone qui entrera dans la réalité de l'étoile de la Nouvelle Terre, mais elle est assez petite par rapport à l'ensemble de la région de Montauk.Cette zone qui va a eu son caractère sacré perpétué à travers les siècles pour qu'elle reste intacte aujourd'hui.

                              Le KOALA a été initié par le Pierre de synthèse de Telos Aarkhara sur l' Eyeil de Ra, la Larme du Temps Universel. Les êtres qui sont les gardiens et les facilitateurs du Telos Aarkhara sont les Seigneurs du Soleil Siriens. Les vecteurs stellaires qui alignent le KOALA dans le temps proviennent de plusieurs constellations, dont les Pléiades et Orion.


                              Le fonctionnement interne de KOALA ne peut pas être révélé aux personnes dans cette période de temps actuelle, car ce sont des informations classifiées, contenant certains sceaux et codes insérés dans sa matrice pour garder les Timewalkers * de l'univers Oritronique déchu de pénétrer cette connaissance.

                              Les informations qui peuvent être données sont les suivantes.

                              KOALA est un complexe s'étendant sur 38,6 acres de terre en Australie, existant de 8885 à 9012 après JC. Dans cette période, ce qui est maintenant l'Australie est topographiquement quelque peu différent de ce qu'il est à notre époque actuelle. KOALA est situé sur une île flottante. Les îles flottantes sont des terraformes * créé et cultivé avec un sol enrichi en First Pure Matter particulièrement fertile.

                              Tout ce qui poussait sur une île flottante terraformée y était à l'origine spécifiquement placé. Cependant, après la création originale, le devas élevés (les êtres élémentaires supérieurs) ont reçu une sanction co-créatrice. Les chamans de ce siècle sont en étroite communion avec le royaume élémentaire, et ainsi la terraforme sur laquelle KOALA existe est un paradis de beauté naturelle et d'harmonie. Cela s'appelle un Île flottante car il est ancré dans la mer par de puissantes cordes qui sont en partie matière végétale et en partie hyperforme. Hyperformes sont des créations élémentaires réarrangées atomiquement pour être quelque peu hors du temps et de l'espace. Ces cordons protègent les îles flottantes des anomalies temporelles naturellement présentes dans leur (et notre) réalité.

                              Pour KOALA, cet hyper-cordage s'étend dans la dimension éthérique dans une géométrie fractale minuscule.

                              Les êtres Ultra qui travaillent avec les mortels de KOALA sont également rejoints par ces relations humaines de la Terre Intérieure. À l'ère de KOALA, les Ultra et les Inner-Terrestrials unissent leurs forces avec les habitants de l'extérieur de la Terre dans le développement de la conscience planétaire grâce à la communication physique et au partage des connaissances.

                              L'un des principaux commandements hiérarchiques supervisant le spectre planétaire, à la fois dans le présent et dans le futur âge de la Nouvelle Étoile de la Terre, est une merkabah multidimensionnelle angélique séraphimique. * composé de neuf unités d'intelligence que Thot appelle l'Ennéade. KOALA est très interactif de manière consciente, et parfois physique, avec l'Ennéade.

                              L'Ennéade vient de notre futur mais aussi de notre passé. Ce sont des voyageurs temporels divins, et leur mission est la Rédemption de Lumière * pas par des conversions à une quelconque doctrine religieuse, mais à un niveau de conscience cellulaire. Ils apprennent où et quels codes et formules mathématiques de la Lumière s'enregistrent dans les nombreux fuseaux horaires multidimensionnels de cette Terre, puis ils mettent en mouvement des programmes spécifiques pour racheter la Lumière piégée. * du Soleil Pur d'origine * du codage atomique et génétique des Mondes dans le spectre de la Terre. KOALA est l'un de ces types de programmes.


                              Ceux de ce plan temporel qui cherchent à se connecter à l'Ennéade et à offrir leur lumière du cœur à la Rédemption de Lumière planétaire, peuvent visualiser le symbole de trois cercles imbriqués au sommet d'un bâton ailé (voir Figure 2 à droite), avec un saphir situé au centre où les cercles se rejoignent. La radionique * le nombre à insérer dans ce saphir (mentalement ou énergétiquement) est 4444.259.


                              Les cristaux pourraient être utilisés comme outils de focalisation pour cette liaison, en particulier ceux contenant Prima Matra * ou Première affaire conscience, une telle moldevite, et les cristaux qui contiennent divers niveaux de résonance avec la Première Matière, tels que sélénite et tous les cristaux à base de lithium. Certains obsidienne est composé de Première Matière, et d'autres dépôts ne le sont pas, mais toute l'obsidienne résonne fortement avec Prima Matra. Les cristaux de verre de Terre que nous appelons l'Andara seraient particulièrement utiles pour ce service, car ils sont la Première Matière et ont été créés à partir du temps linéaire. (Ces cristaux sont disponibles auprès de Maia et Simeon de Johannine Grove / Crest In The Stone Mystery School @ 719-256-4057)


                              Nous prenons maintenant cet article dans quelques informations écrites précédemment par Maia avec la contribution de Thot / Tehuti. Ce matériel a été édité pour se concentrer un peu plus sur le sujet à portée de main, mais accomplit toujours une couverture diversifiée de sujets connexes.

                              Ce premier segment est extrait d'un lettre que Maia a écrite à Preston Nichols et Pierre Lune après avoir lu leur livre The Montauk Project , qui a conduit à Maia connexion à l'origine avec Pierre Lune.

                              Cher M. Nichols
                              Je commence cette lettre en vous donnant une brève biographie sur moi-même :
                              Je suis né à Caripito, au Venezuela, en 1949. Depuis mon plus jeune âge, j'ai eu des souvenirs conscients de communion et de travail avec ce que j'appelle maintenant les ultra-terrestres. À l'âge de 18 ans, j'ai commencé à tout comprendre et j'ai continuellement travaillé avec eux, traduisant la source * (canaliser) des sciences anciennes et d'autres connaissances que je publie par le biais de mon école de mystère de l'étoile d'Isis (maintenant la crête dans l'école de mystère de pierre) dans une doctrine des mystères appelée Temple Doors, appelée à l'origine La source. Les Ultras qui travaillent avec moi s'identifient comme venant de l'étoile Rigel d'Orion, avec des liens également avec Sirius et les Pléiades.

                              Mais je dois souligner que ce sont ULTRA-terrestres, pas des extraterrestres. Comme ils me l'ont expliqué, les Ultras opèrent dans un spectre divin d'êtres beaucoup plus élevé que ceux qui prétendent être d'Orion, Sirius et les Pléiades qui sont moins que spirituels dans leurs agendas. Je dis prétendre, car ils vampirisent en fait les zones inférieures de ces régions stellaires, mais ils ne font pas partie de la véritable Spirale Métatronique de ces mêmes régions. Ils proviennent plutôt du continuum Oritronic, ou semi-lumière.

                              Et maintenant, expliquez pourquoi je vous écris. Une série d'événements d'une étonnante synchronicité s'est développée, mettant cette lettre entre vos mains. Puisque je pense que vous apprécierez très probablement l'application mystique de la sérendipité, je vais essayer de placer certains de ces événements coïncidents dans un ordre logique :

                              1) Depuis plusieurs années, mes sources Ultra (dirigées par Thoth / Tehuti - le Thoth qui était l'architecte de la Grande Pyramide) m'ont impliqué en tant que canal, avec un groupe dans le Michigan - Wisconsin, région principalement, connu sous le nom de The Matrice Shekhinah Grove (SGM). Il s'agit d'un groupe synergique dirigé par un vieil ami et collègue à moi qui est un marin à la retraite, William Buehler.

                              Très fondamentalement, son groupe, ou en fait plusieurs groupes, créent leurs propres machines à remonter le temps en positionnant leurs corps physiques dans des géométries complexes, où ils remplissent mentalement et spirituellement certaines fonctions et suscitent des activations et des contrôles spécifiques. Thoth / Tehuti a amélioré son travail ces cinq ou six dernières années à un niveau très développé. Le travail est destiné uniquement au bien spirituel le plus élevé, c'est-à-dire la transformation planétaire au sein du Plan Divin.

                              Le mois dernier, William est tombé sur du matériel sur les formes rhombiques, et en allant à Thoth / Tehuti avec cela à travers moi, Thoth lui a dit que la dynamique rhombique était un manifeste esprit-matière, dans lequel les ondes temporelles pouvaient être déclenchées et manipulées, et la matière pourrait être créée par la configuration mentale du champ rhombique. Il a demandé à William de le manipuler très soigneusement et de ne pas entrer directement dans le champ rhombique. Il lui a donné, ainsi qu'au groupe SGM, des techniques pour débutants, les informant qu'ils devaient suivre ses avertissements à ce sujet, sinon ils pourraient créer quelque chose de désastreux. Cependant, il les a encouragés à s'impliquer, mais seulement aux niveaux initiés par Thot / Tehuti.

                              2) J'ai vécu trois rêves conjonctifs ces deux derniers mois, le second quelques jours seulement avant que votre livre ne me tombe entre les mains. Comprenez que je n'avais entendu parler du projet Montauk qu'après avoir fait ces rêves. Je connaissais l'Expérience de Philadelphie, mais je n'ai jamais lu de livre à ce sujet, bien que j'aie vu le film. Je n'y ai pas pensé ni vu quoi que ce soit dessus depuis plusieurs années.

                              Rêve un: J'étais dans une voiture avec plusieurs Templiers d'Isis (un nom pour un groupe avec lequel je travaille sur la transformation planétaire). Nous conduisions ou étions conduits sur un chemin de montagne sur un chemin de terre. Nous sommes arrivés à un bâtiment niché dans les arbres qui était à peine visible. Ce n'était apparemment qu'une vieille maison. En approchant du bâtiment, nous avons remarqué que le terrain avait été considérablement aménagé pour camoufler d'autres bâtiments communicants, qui semblaient plus récents. Ces édifices étaient construits bas et rectangulaires. Toute la scène ressemblait à des wagons couverts de train partiellement enterrés d'une manière déraillée (enfin, pas tout à fait, mais c'est aussi proche que je puisse le décrire).

                              Une plus grande partie du rêve est floue, mais nous sommes entrés dans le bâtiment très prudemment. C'était évident
                              nous nous faufilions à l'intérieur. À un moment donné, des hommes de la sécurité en costume d'affaires nous poursuivaient. L'un des Templiers d'Isis, que j'appellerai ici Lillie, et moi sommes venus dans la pièce que nous recherchions. Il avait un aspect très médical, en ce sens qu'il avait une petite fenêtre en verre dans la porte, comme dans un hôpital. Lillie a mis une longue blouse blanche, semblable à celle qu'un médecin porterait. Elle a également enfilé des gants chirurgicaux, me disant que c'était elle qui devait entrer pour le récupérer, car elle était plus forte et plus grande que moi. Je ne me souviens plus, mais j'ai l'impression qu'il s'est passé beaucoup plus.

                              Rêve deux: J'étais de retour à cet endroit, mais j'étais seul et j'avais été amené dans un autre bâtiment par quelqu'un qui faisait semblant de travailler pour eux, mais qui était vraiment une taupe de notre côté. Je n'ai jamais vu cette personne. Ils étaient toujours derrière moi ou juste hors de ma vue. Je ne sais même pas si c'était un homme ou une femme. Ils ne voulaient évidemment pas que je les voie. J'ai été conduit (d'une manière ou d'une autre) dans une pièce contenant un piédestal drapé d'un tissu sur lequel un cube était placé. Ce cube était ouvert de tous côtés. C'était à peu près la taille d'un petit four à micro-ondes. Il y avait une lumière qui brillait sous le piédestal qui faisait briller le tissu d'un bleu fluorescent. J'étais conscient que les côtés ouverts du cube contenaient un champ de force puissant. À l'intérieur du cube se trouvaient plusieurs cristaux de quartz naturels (apparemment).

                              Mais ces cristaux étaient sur les côtés. Rien de ce que je pouvais voir, assis au centre. Ensuite, une fine bande de lumière verticale est apparue, elle est venue du côté supérieur de la boîte et a rencontré un faisceau semblable à un laser du bas. Alors que ces deux forces se rencontraient, j'ai senti une présence puissante remplir la pièce venant de la boîte. Je ne fais pas peur facilement, mais j'avais l'impression que la Bête se déchaînait sur la Terre. Cela a créé une urgence profonde en moi de sortir de là - aussi loin que possible.

                              Je suis habitué aux rêves mystiques, aux visions, aux expériences hors du corps et aux ultra-terrestres qui se promènent dans ma chambre, mais à ce moment-là, debout devant la belle petite boîte avec tous les jolis cristaux et des lumières presque fleuries (si attrayantes et inoffensives -regardant), je me sentais très non protégé et pas préparé à ce qui allait arriver. Je me souviens avoir pensé que c'était comme un poteau de pompier. Quelqu'un ou quelque chose descendait du poteau, et je ne voulais pas être là quand il est arrivé !

                              J'ai demandé à mon guide comment je pouvais m'en sortir, et il/elle m'a dit quelle porte sortir. je suis sorti dans
                              des arbres, dans un petit ravin rocheux, puis sont venus les chiens. Les chiens semblent sortir de nulle part vers moi, et je me suis réveillé.

                              Après ce deuxième rêve, je suis allé à Thot / Tehuti. Il m'a dit que ce sont les deux seuls rêves dont je me souviens maintenant, mais qu'il s'est passé beaucoup plus. Il a dit que moi-même et, dans une certaine mesure, les autres Templiers d'Isis travaillaient sur les dimensions des plans intérieurs pour bloquer ce qui se passait dans ce centre de recherche. Il m'a dit qu'il était situé au Nouveau-Mexique, quelque part pas trop loin de Taos.

                              La boîte carrée était un outil pour manipuler les matrices de temps et de réalité, et elle était utilisée avec très peu de précautions. et les Gris et autres Extraterrestres étaient derrière, et ce qu'il appelle le CHOUETTE (One World Legion) composé de ceux qui sont dans tous les gouvernements pour contrôler le monde l'étaient également. Thoth / Tehuti a déclaré que OWL travaillait avec cela pour créer des contrôles et de la puissance pour leur système, mais que les extra-terrestres avaient leur propre programme - un programme encore plus sombre.

                              Il a dit qu'ils vampiraient ce spectre de réalité en déplaçant l'énergie afin qu'ils puissent nous la prendre pour construire leur propre réalité. Comme je ne suis pas vraiment dans les théories du complot, j'ai été choqué. Bien que je reconnaisse leur vérité, la vérité est parfois difficile à trouver. Vous pourriez devenir paranoïaque en passant au crible les rames de désinformation. Je me demandais aussi pourquoi mes bienfaiteurs ultra-terrestres me prêtaient à cette cause, alors qu'en général ils m'éloignent de ce genre de choses.

                              En réponse à mon questionnement, Thoth/Tehuti a déclaré que notre travail avec la dynamique rhombique était essentiel pour changer la diochromie de la Terre. Lorsque cela a été accéléré dans sa facilitation supérieure, les extraterrestres ne pouvaient plus utiliser les anciens codes de diochromie pour faire leur cambriolage de cette dimension. J'inclurai la définition de Thot de la diochromie comme suit :

                              "Motif magnétique agissant comme des chromosomes universels, des références temporelles de correspondance de phase pour créer une unité à un signal au sein de cet ultra-champ de conscience spécifique."

                              Thoth a comparé la diochromie à la grille magnétique de la Terre, et notre réalité en temps réel en troisième dimension ressemblait à la volaille en migration, qui utilise ses capteurs magnétiques intégrés (c. Nos corps sont des flux temporels en eux-mêmes, explique Thoth / Tehuti, étant constamment recalibrés à travers nos chromosomes. Sans cet ajustement continu, nous serions partout à la fois et par conséquent, également nulle part. Nous serions tous des zones mortes. En nous concentrant sur la diochromie planétaire en temps réel, nous pouvons suivre notre cap.

                              Thot a également dit que le bourdonnement qui rend les gens fous près de Taos vient de l'atome central du soleil (au centre de la planète). C'est une montée en puissance naturelle alors que nous approchons du passage à une autre grille de conscience, ce sur quoi ils me donnent des informations depuis des années et qui est trop complexe pour être abordé ici. Cependant, il est entendu dans cette région à cause de ce qui se passe dans le centre de recherche voisin. Ils érodent le bouclier sonique de la Terre qui nous protège de sons si profonds. Et en outre, qu'il est nocif pour les personnes d'être exposées à cette fréquence pendant de longues périodes.

                              3) C'est là que votre matériel entre en scène. Quelques jours seulement après avoir reçu cette information de Thoth / Tehuti, un templier d'Isis m'a informé de votre livre, et qu'ils se rendaient à votre séminaire. Un autre Templier, qui avait également parlé avec le premier du livre, m'a dit que son ex-beau-père qui est maintenant décédé, avait été là et avait vu l'U.S.S. Eldridge disparaît. Encore un autre Templier avait été dans la ville de Montauk en 1970 ou 71 quand une grande partie de votre histoire était en cours.

                              Quand j'ai lu le livre, toutes sortes de cloches ont sonné. La description de la pièce correspondait au sentiment que j'avais de la pièce que je me suis approchée. Je n'ai pas vu à l'intérieur, mais quand j'ai lu à propos de la chambre Montauk, je l'ai fortement identifiée avec celle que Lillie entrait dans mon rêve. Lillie est actuellement en voyage Isis Templar dans la chair en Grèce et en Turquie, où elle est utilisée comme un outil pour rouvrir certains vieux portails rhombiques. Une fois cette énergie libérée, les Templiers et le SGM peuvent commencer à créer de nouveaux motifs rhombiques, modifiant la diochromie planétaire.

                              J'ai commencé à me souvenir d'autres choses en lisant - j'ai certainement fait l'expérience du Golden Horse (comme dans le livre The Montauk Project de Peter Moon et Preston Nichols) Thoth me dit après avoir lu votre livre, que le cheval est un marqueur temporel placé dans une zone morte, un endroit où plusieurs ondes temporelles se croisent.

                              Il me dit que le Capricornes, ces voyageurs du temps de l'âge du Capricorne (J'ai connu le Capricornes depuis au moins 15 ans) ont placé ces marqueurs dans les zones mortes. Ce sont des appareils énergétiques contenant des champs d'énergie incroyables, permettant à ceux dont la force spirituelle est en accord avec la Spirale de Lumière Métatronique d'entrer dans le marqueur. Thot dit qu'elles sont assimilées à des pièces d'échecs, en ce qu'elles contiennent les mouvements et les codes du jeu dans le continuum universel.

                              Rêve trois: Hier soir, deux jours après avoir lu votre livre, j'ai fait mon troisième rêve dans cette série, mais cette fois j'étais en Australie. Il y avait une telle différence dans l'atmosphère, à la fois physiquement et spirituellement, de ce que nous avons dans notre réalité actuelle. Ce centre était un produit des Ultra-Terrestres travaillant avec l'ILN. Ils ont un petit bâtiment dans le Colorado (KOALA).

                              À partir de là, ils créent un vortex temporel les reliant à une heure future en Australie. C'est ici que se trouve le plus grand complexe, celui que j'ai vu. Ils m'ont donné un verre d'eau à boire et l'expérience était bien réelle. L'eau avait un goût et une sensation si merveilleux, si énergique et aimant, c'était comme si je prenais une conscience vivante qui était la source de l'amour et de la création dans mon bio-système. Quand je me suis réveillé ce matin, je pouvais à peine me résoudre à avaler de l'eau ordinaire. Le goût était très désagréable.

                              Depuis le rêve, Thoth m'a dit que ce centre de recherche de l'ILN travaille à deux niveaux : 1) la santé humaine et l'écologie au profit de notre temps présent 2) pour concevoir un germe de code à entrer dans la matrice que les extra-terrestres et les chouettes ont créé pour manipuler notre grille de temps. Ce germe, en cas de succès, mettrait fin au blocage complet, mais l'astuce consiste à le programmer correctement pour qu'il soit contrôlé correctement et ne tire pas notre Now dans le mélangeur de distorsion temporelle.

                              C'est pourquoi il est si important que la diochromie soit modifiée. Une fois qu'un nouveau modèle de référence est en place, le germe peut se déclencher, car la Terre aura alors une nouvelle colle qui ne s'identifiera pas avec les anciens codes temporels de la diochromie.

                              Thot a à la fois le SGM et les Templiers d'Isis travaillant avec les Pyramides de Mars depuis environ un an maintenant. En fait, nous travaillons davantage avec le Telos Aarkhara (TA), qu'il définit comme une structure coiffant la déchirure universelle causée à l'origine lors du Big Bang. Le TA a été créé par de bons Orioniens qui ont également construit les pyramides de Mars et font face près de Cydonia - les Siriens ultra-terrestres font tout fonctionner, bien que les Niphilim (terme biblique pour les anges déchus et les seigneurs de la Lumière) qui s'appellent eux-mêmes et leurs prototypes de créations Orioniens et Les Siriens ont le contrôle d'une lune artificielle de Mars, mais ils ne peuvent pas pénétrer à l'intérieur des pyramides scellées.

                              Il y a tellement de choses là-dessus, je n'essaierai pas d'y entrer maintenant, mais nous avons été chargés de réactiver un niveau du TA qui avait été fermé, en le calibrant à une fréquence plus évolutive.Les opérations pour le TA (la structure elle-même est constituée de plans intérieurs) se trouvent quelque part dans le complexe pyramidal de Mars ! J'ai supposé que cette partie de l'AT était détraquée depuis des éons - je ne savais pas qu'elle avait été désactivée rétroactivement à 1943 !

                              Les extraterrestres veulent exprès que les terriens pensent qu'ils sont les seuls Siriens, les seuls Orioniens, etc., alors qu'en réalité ils ne sont que des voleurs dans la nuit. Il y a tellement de choses que nous pourrions aborder sur ce sujet qui pourraient vous être utiles, si vous voudriez qu'une ligne de communication soit établie. D'une part, je ne suis pas impatient de m'impliquer dans un service aussi dangereux, mais d'autre part, il semble que mon Soi Supérieur m'ait déjà enrôlé.

                              Thot / Tehuti a également indiqué :

                              Le centre de recherche OWL au Nouveau-Mexique est connu sous le nom de code OZ.

                              Il confirme l'activité en cours à Montauk, et dit que le nom de code est REDHAWK.

                              Le centre australien de l'ILN est KOALA. L'animateur du Colorado est près de Golden.

                              Les noms de code existent chacun à différents niveaux d'accès. Thot indique que sur les autres niveaux d'accès, ils sont différents. Ce sont les trois qui peuvent être utilisés par la concentration psychique pour entrer dans les plus hauts niveaux de fonctionnement. Bien que chacun provienne d'une source distincte, telle que CHOUETTE contre ILN, ils doivent mettre en place des programmes similaires pour suivre la diochromie actuelle. Ils résolvent ce problème en programmant des codes de bloc qui ne peuvent être interfacés que par les bons casse-codes et par quelqu'un qui a eu un implant d'interfaçage. De tels implants ne sont pas matériels mais logiciels. Donc, vous devez non seulement connaître le mot de code et avoir des capacités psi, mais aussi contenir la bonne interface logicielle.

                              Les pôles Nord/Sud de la planète maintiennent la diochromie.

                              Le plus avancé de ces trois centres de recherche est les ILN KOALA. En deuxième position est OZ, un sous-produit évolutif de BUSE. Cependant, REDHAWK à Montauk est le nœud principal pour le lien temporel initial établi pour le travail des OWL à travers les deux centres.

                              En 1634, à l'emplacement de la ville/base/zone de Montauk, Long Island, un problème majeur de temps d'arrêt s'est développé. Cela a été causé par une série d'événements dans les plans intérieurs non discutés ici, mais ce que cela a créé était un remplissage de flux de temps incomplets confluents. Beaucoup de gens alors dans la région ont été témoins de cela. On pensait que c'était un produit du diable. Il y a toute une histoire autour de tout ce scénario que Thot n'a fait qu'insinuer à ce stade, mais l'essentiel est que le terrain était préparé, ou plutôt desserré, pour les événements sinistres qui suivraient à Montauk. Comprenez que lorsque vous regardez des vagues temporelles, des champs de méta-temps, etc., vous devez également inclure un équilibrage rétroactif de l'âme ou le karma dans l'image. Le Montauk de 1634 est lié karmiquement et interdimensionnellement à Montauk jusqu'à et y compris l'heure actuelle.

                              Les suivants sont questions posées à Thot / Tehuti après avoir écrit la lettre ci-dessus. J'ai pensé qu'il serait préférable de procéder ainsi, afin de pouvoir expliquer ce qui précède de manière plus objective.

                              Ceci est également inclus dans cet article car nous avons estimé qu'il était très pertinent pour la raison Maia recevait des informations à ce sujet en premier lieu.

                              Lillie et moi soupçonnons qu'au moins nous deux, et peut-être plus d'Isis Templars, étions quelques-uns des petits enfants placés dans la chaîne temporelle quelque part le long de la ligne à Montauk. Est-ce correct? Si oui, qui d'autre des Templiers d'Isis, le cas échéant, était impliqué ?

                              C'est le cas, mais aucun de vous n'était originaire du côté des années 1980 du tunnel temporel. Lillie a été enlevée d'Allemagne en 1941, et vous de la Nouvelle-Angleterre en 1916, la vie passée dont vous vous souvenez (être décédée dans un accident de voiture en 1948). Vous avez été récupéré avec d'autres enfants, par l'ILN. Lilie ne l'était pas. Elle a finalement été placée par BUSE dans le corps dans lequel elle se trouve maintenant, mais cela ne s'est pas fait sans beaucoup de traumatismes. Comprenez qu'il y a ceux avec REDHAWK qui essaient d'aider les sujets déplacés (ils ne comprennent cependant pas assez ce qu'ils font pour accomplir cela en toute sécurité).

                              Quatre autres Templiers étaient également des sujets. C'étaient toutes des filles, mais venant aussi de l'autre côté du tunnel temporel. Toi Maia, tu étais la seule de ce groupe à avoir été ramenée pour finir ta vie dans le corps et le temps d'origine. Vous vous inquiétez depuis un certain temps d'avoir eu une telle abondance de vies antérieures. Beaucoup de ces sujets ont également. Lorsque vous parcourez les pistes du temps, il y a souvent une influence radiale le long de la méta-grille du temps, créant une pluie de superpositions d'esprit avec l'âme du voyageur formant différentes expériences au sein de la grille. En plus de l'enlèvement, vous êtes aussi un voyageur temporel capricorne, vous créez donc continuellement ces réalités à partir de votre futur Capricorne. Il s'agit d'un tissage complexe. Nous ne sommes pas prêts à en discuter en détail avec vous pour le moment.

                              Les autres Templiers ont tous eu une certaine expérience du voyage dans le temps, bien qu'ils n'aient pas été directement impliqués dans REDHAWK ou OZ. Ils ont travaillé avec KOALA, comme vous tous, mais cela se fait avec votre consentement, et c'est à des années-lumière du mode opératoire dangereux et traumatisant pratiqué par CHOUETTE grâce à sa connexion extra-terrestre via BUSE et OZ. Il existe de nombreuses formes de voyage dans le temps, certaines bien plus avancées que REDHAWK / OZ, mais elles nécessitent un ancrage spirituel, quelque chose d'inatteignable dans le programme OWL.

                              Maia : Pouvez-vous m'en dire plus sur notre bousculade dans le temps ? Êtes-vous en train de dire que les autres Templiers ont été gavés dans leurs incarnations actuelles ? Qu'est-il arrivé à leurs corps d'origine? Ont-ils été tués dans le projet ?

                              Thot / Tehuti : Leurs corps ont été absorbés dans les champs de force, leur permettant d'intégrer plusieurs vies et de se déplacer dans leurs incarnations actuelles. Cependant, dans la perspective du voyage dans le temps, c'est tout. Ils vivaient toujours ces vies intermédiaires, mais à partir de la relativité de leur incarnation actuelle. C'est assez difficile à expliquer à des esprits qui n'opèrent qu'en dimension linéaire. Il n'est pas important que vous le compreniez entièrement. Ce qui est important, c'est le maintenant. C'est toujours ton royaume. En travaillant à travers le présent et en le reliant au passé / futur tel que guidé par Le char du soleil (Groupe merkabah des plans intérieurs de Thoth), vous, les Templiers et SGM pourrez faciliter le développement des formes rhombiques nécessaires pour altérer la diochromie.

                              Le complexe KOALA n'est pas seulement dans le futur, mais dans une dimension légèrement alternative, il est donc protégé de n'importe quel point le long de la diochromie de votre période de temps de la réalité terrestre. De cette façon, il ne peut pas être supprimé par les programmes REDHAWK ou OZ. L'année de l'emplacement de KOALA est 8885 après JC, ce qui est après le transfert de la diochromie et bien dans la réalité de la Nouvelle Terre.

                              Cependant, l'ancien modèle de diochromie peut être retracé dans le nouveau à moins qu'il ne soit modifié depuis la pause de 1941. Cette modification ne serait pas le modèle New Earth Star, mais une version légèrement différente de ce qu'elle est maintenant, en gardant l'extra-terrestre et OWL oblige de s'interfacer via REDHAWK et OZ. Au moment où ils découvriront le nouveau modèle, la diochromie sera complètement transférée dans la spirale métatronique et sera la nouvelle étoile de la Terre où elle ne pourra pas être mutée ni falsifiée.

                              Les faux Orioniens, Siriens, Pléiadiens - qui sont tous créé par les Nephilim - ne peut pas fonctionner à travers la Spirale Métatronique pleine Lumière. Cela signifie que leur évolution, à la fois physiquement et surtout spirituellement, est piégée, contenue dans la bouteille de l'Oritron. Ils sont un produit de la Chute Luciférienne, s'étant déplacés dans le Continuum Universel. Ainsi, ils doivent avoir ceux qui contiennent la génétique de la Terre et donc les chromosomes de la Terre, pour effectuer certaines fonctions qui interfèrent avec le Métatron (d'où les falsifications qui se poursuivent).

                              Demain, c'est le 12 août 1993, exactement cinquante ans depuis la disparition de l'U.S.S. Eldridge. je ne m'en suis pas rendu compte synchronicité jusqu'à ce qu'on me le signale en lisant cette information et cette lettre aujourd'hui à un templier d'Isis.

                              Des informations ultérieures m'ont été données par Thoth / Tehuti discutant du soin qui doit être pris dans l'utilisation de la synergie archétypale pour interagir avec le TA, afin de ne pas permettre l'accès des Niphilim.


                              La Mécanique Majeure du TA / Tryphoïde * Fonction

                              Les Tryphoïde maintenant actif, guide le Métatron dans une synapse avec le Oritron. Cela crée une porte du temps/énergie qui est hautement protégée par de puissants champs de force métatroniques. S'il n'était pas protégé de cette manière, les forces néphilimiques pourraient à cette jonction accéder aux codes mathématiques de la Lumière Métatronique de l'Oritron. C'est une procédure délicate, car cette synapse permet à certaines fonctions Oritroniques supérieures d'être entraînées vers le Métatron à un rythme accéléré, accélérant ainsi l'altération de la diochromie, et donc l'évolution de la planète.

                              Comprenez que le Métatron est naturellement en train d'absorber l'Oritron, mais le Tryphoïde du TA accélère ce processus afin d'empêcher les forces obscures de vampiriser l'énergie Métatronique au fur et à mesure que ce processus naturel se produit.

                              Il y a un chevauchement des champs d'énergie où ils peuvent siphonner le Métatron car il absorbe l'Oritron, mais en créant une synapse claire et une fonction de porte avec un champ de force Métatronique plus élevé, un blindage est mis en place. Cependant, si les Nephilim trouvent un moyen de s'interfacer avec les nouveaux Rhombics que les Templiers d'Isis et SGM créent, ils auront un moyen d'ouvrir la porte, non seulement en arrêtant l'altération diochromatique, mais en entrant dans le TA lui-même ! Toute leur obsession depuis des millénaires a été de pénétrer à l'intérieur du TA jusqu'au faisceau central, qui est tiré de l'œil de Ra.


                              Bien que nous souhaitions vous faire comprendre la gravité de la situation, nous déclarerons également que les Templiers et SGM ne sont pas les seuls opérateurs dans ce nintendo cosmique pour le contrôle de l'univers par tous les moyens. Il se passe beaucoup plus de choses, l'autorité étant entre d'autres mains que les vôtres. Mais. à ce stade, vos deux groupes ont des rôles majeurs. Il suffit qu'une personne trébuche sur un fil pour déclencher une réaction en chaîne d'une dimension grave.


                              Une note d'intérêt ici, c'est qu'à mesure que les choses se déroulaient au fil du temps, l'une des raisons pour lesquelles ces groupes ont été dissous était en raison de Intrusions néphilimiques cela empêchait de continuer au niveau d'évolution avec lequel les participants travaillaient.


                              Il y a un autre aspect du scénario de Montauk, que certains d'entre vous ont abordé lors de vos séances d'hier soir. Tout cela n'a pas commencé avec l'U.S.S. L'incident d'Eldridge en 1943. Comme nous l'avons déjà dit, il peut être retracé jusqu'en 1634 dans la région de Montauk, mais il y a également d'autres moments dans le temps où cette fissure ou cette rupture dans le temps s'est produite. Son point de départ était en 1923, avec une expérience qui a mal tourné impliquant plusieurs figures occultes nazies clés ainsi que quelques participants périphériques, y compris Aliester Crowley .

                              Par Dietrich Eckhart et le Groupe Thulé , qui préparaient le Messie niphilimique Adolf Hitler, pour son rôle satanique, et Aliester Crowleys Lodge, le Astrum Argentin, un projet hybride a été créé appelé le Phisummum (RPS). L'ordre qui contrôlait le PHI était le Ordre du Soleil Noir (OBS). L'objectif principal de l'OBS était le projet PHI, dont l'objectif était de voyager dans le temps et à l'origine dans le but de récupérer le Saint Graal * d'un siècle passé et entre les mains du toiletteur de l'Antéchrist (Hitler).

                              Mais une fois qu'une petite fenêtre déformée dans le temps leur a été ouverte, ils ont commencé à ressentir la puissance écrasante d'une telle opération. Les Lance de Longinus a été utilisé comme source d'énergie magique pour atteindre la fenêtre, avec des drogues et la perversion sexuelle. L'OBS est largement resté en dehors de ces bouffonneries, mais a contrôlé les résultats.


                              Aliester Crowley et certains nazis majeurs y ont participé, car leur pouvoir psi était fort, et ils avaient soif du pouvoir pervers accru que de tels actes leur conféraient. En fin de compte, bien sûr, cela a érodé leurs corps astraux au point où leurs âmes ont été brisées. À partir de ce moment-là, ils ont opéré en état de mort cérébrale en termes d'esprit supérieur et sans âme.


                              En 1923, ils firent une grave erreur avec le portail temporel qui envoya une décharge déphasée avec la diochromie planétaire. Cela a déclenché une série d'événements, dont Bannock Hill à l'époque de Merlins, ainsi que la faille de Montauk en 1634. Tout cela est trop vaste et méta-scientifique pour être traité ici. C'est en 1923 que le maître du Projet PHI, Eckart, est mort. Après sa mort la même année, ceux qui comprenaient moins bien la Bête qu'ils avaient créée, a fait déborder le fossé temporel dans les occurrences de l'expérience de Philadelphie et de Banncok Hill, ainsi que d'autres emplacements clés dans le temps.

                              C'est pendant la confusion juste après l'explosion du temps qu'un scientifique allemand travaillant sur PHI, Dr Karl Obermeyer, a volé la chambre centrale de cristaux dio-X. Ces cristaux avaient été créés dans un processus long et ardu de séparation des éléments, un peu comme la fission nucléaire, seule la diochromie des atomes impliqués avait été manipulée dans une inversion de trou noir. Ces cristaux dio-X, tels qu'ils étaient contenus dans leur accélérateur à chambre centrale, étaient les chargeurs de l'ensemble du système. Il s'agit d'un système très avancé par rapport aux travaux de Montauk des années 1950, mais qui fait partie intégrante du projet OZ au Nouveau-Mexique sous une forme encore plus avancée.

                              Lorsque le Dr Obermeyer s'est enfui avec la chambre à noyau et les cristaux, il l'a fait comme un véritable agent ILN. Il a installé une nouvelle projection dans le Montagnes de l'Oural, et son travail s'est poursuivi sur la base de la guérison des dommages causés à la grille temporelle de la Terre, et suivant également le but initial de se connecter, mais dans ce cas pas de voler, le Saint Graal. Son plan était celui de l'unification de toutes les sphères dans le temps. Il rassembla dans sa bergerie des gens comme Rudolph Steiner et Nikola Tesla , entre autres à l'ILN. Il a masqué son projet sous le titre de la Fondation Prométhée.


                              Cette Fondation est toujours active et constitue la base de KOALA et d'autres réseaux de voyages dans le temps de l'ILN.


                              C'était Tesla qui a introduit la connexion ultra-terrestre dans Prometheus, et Steiner la connexion angélique. Il est important de se concentrer sur la participation active de l'ILN à la guérison et à la restauration de la grille temporelle de la Terre et de ses connexions avec le Mystère du Graal via les royaumes angélique et christique.

                              Quel est le Ordre du Cygne Noir que j'ai continué à recevoir hier soir ?

                              C'est un Ordre des gardiens du Saint Graal. Un cygne représentant la transformation sur les eaux (akashiques) du temps. Le Noir dénote le besoin de dissimulation et de discrimination. le voilé, le caché, comme dans l'Isis noire.

                              Prométhée était en contact avec cet Ordre au XIe siècle. Ils ont perdu cette fenêtre temporelle en 1933 avec l'ascension de l'Antéchrist Niphilim au pouvoir dans l'incarnation de Adolf Hitler. Une grande partie de l'autonomisation satanique qui était en cours à l'époque a fermé l'accès au portail entre le Black Swan et Prométhée.

                              Pensée de clôture de Maia :

                              Nous marchons sur un ennemi très ancien - un dont la génétique même est mêlée à la nôtre par des manipulations génétiques il y a des éons. Mais nous avons aussi le Sang des Bergers en nous. Nous devons trouver le fil qui nous mène du Labyrinthe de la Bête à la Poitrine des Bergers, ceux dont le Serment au Métatron est inscrit dans nos chromosomes.

                              • Adam Kadmon, page 2
                                C'est le modèle divin de création pour toutes les espèces évolutives supérieures. C'est une projection directe de la forme divine Hue-mon de l'esprit de Dieu.

                              • Complexe Cydonia sur Mars, page 2
                                Le complexe Cydonia a été découvert par une sonde spatiale de la NASA nommée Viking Orbiter 1 en 1976 sur l'orbite numéro 35, à environ 41 degrés de latitude au-dessus de l'équateur martien dans l'hémisphère nord. La sonde a survolé Mars et a pris des photographies de ce qui s'est avéré être plusieurs pyramides à trois faces et un visage qui regarde vers le haut depuis la surface de la planète. Richard Hoagland a des livres et des vidéos à ce sujet, avec des photos réelles et des séquences de films de la NASA. Nous recommandons The Monuments on Mars de Richard Hoaglund pour une lecture plus approfondie.

                              • Les extraterrestres, page 1
                                Les êtres extraterrestres sont des formes de vie d'autres mondes planétaires qui sont d'une évolution inférieure appelées systèmes de vie de la population I par J.J. Hurtak dans son excellent ouvrage intitulé The Keys of Enoch. Nous, en tant que race humaine, sommes également actuellement dans un système de vie de la population I car ils sont définis comme ces systèmes avec une seule étoile. La race humaine diffère cependant des formes de vie extraterrestres (telles que définies ici) en ce que nous avons le tressage génétique qui nous permettra d'entrer dans les systèmes de vie de la population II et au-delà, là où les extraterrestres ne le font pas.

                                Bien qu'ils aient une connaissance supérieure des sciences de l'énergie subtile et puissent afficher ce que nous considérons comme des capacités paranormales, celles-ci ne sont aucune indication d'une véritable évolution Métatronique, ni de la capacité d'accéder à la spirale de Lumière Métatronique au sein de leur conscience. Ces êtres voyagent de manière interdimensionnelle mais utilisent généralement un engin de type métallique qui peut être assez avancé selon nos normes. Ils peuvent souvent communiquer des choses qui sonnent vrai dans le cœur de la personne, mais auront généralement leur propre agenda modulé sur la transmission de sorte que les imprudents ou les indifférents vivront une expérience merveilleuse avec eux, mais seront ensuite subtilement sous leur contrôle par des moyens de implant énergétique, voire métallique.

                                De plus, la plupart des extraterrestres qui interagissent avec la Terre en ce moment n'ont pas d'âme, mais sont plutôt des entités de forme pensée créées par les Nephilim (anges déchus de Lucifer) et ont depuis peuplé tous les systèmes stellaires à portée de vue de la Terre. On peut leur donner l'opportunité de se déplacer dans la spirale de l'évolution avec une incarnation incarnée s'ils peuvent aligner leur incroyable intellect avec les projections de formes-pensées géométriques du Métatron.

                              • Oeil de Ra, page 2
                                L' Eyeil de Ra est un terme que Thoth / Tehuti a utilisé pour décrire un portail interdimensionnel qui existe au milieu de la déchirure du temps universel qu'il appelle la Faille de Kali. L' Eyeil de Ra est une fonction de porte mathématique de Lumière supérieure qui permet le passage de la pure Lumière Métatronique dans les univers Oritroniques. De même, cette porte permet l'accélération et l'absorption de l'univers Oritronique dans l'univers Métatronique en tant que mouvement évolutif continu. L' Eyeil de Ra est très étroitement lié dans sa structure et sa fonction à la fois à la fonction Telos.Aarkhara et à la fonction Tryphoïde. On l'appelle l' Eyeil de Ra, car c'est la source du Soleil Pur.

                              • Saint Graal, page 12
                                Le Saint Graal est physiquement représenté par le calice qui Christ et ses apôtres ont bu à la dernière cène, et a également été utilisé pour recueillir le sang du Christ au moment où son côté a été transpercé par Longinus alors qu'il était pendu à la croix dans ses derniers moments de la vie terrestre comme Jésus. L'objet physique détient certes une charge puissante, mais n'est que représentatif de la conscience du Graal.La conscience du Graal est celle de l'Âme Suprême Christique qui est présente à un très haut degré dans l'esprit de la personnalité consciente de l'individu.

                                Dans un autre sens, le métaphysicien et maître de physique Dan Winter, entre autres, a montré que lorsque la conscience humaine est dans un mode de conscience de soi absolue, et en résonance avec les fréquences du centre cardiaque, que les formes d'onde générées sur leurs équipements de mesure sont récursifs et forment ce qui ressemble à une coupe du Graal se répétant dans une taille de plus en plus réduite jusqu'à l'infini.

                              • Réseau de lumière interne, page 2
                                Le réseau de lumière intérieure est composé de nombreuses factions d'êtres travaillant ensemble en harmonie et en synergie pour l'amélioration de la planète Terre et de la race humaine. Beaucoup de ces êtres sont des dimensions de la Terre intérieure, certains sont des royaumes ultra-terrestres, et beaucoup sont nés à la surface et de la Terre, mais opèrent à un degré de conscience suffisamment élevé pour pouvoir communiquer par télépathie avec les êtres hiérarchiques qui contrôlent et supervisent les opérations, et les uns avec les autres.

                                Certains de ces Inner-Terrestrials et Ultra-Terrestrials se sont également incarnés à la surface de la Terre. Cela peut se produire soit par le processus normal de l'accouchement, soit par la simple projection d'une forme et de la réalité qui l'accompagne dans cette dimension. Il serait très difficile pour la plupart des humains de discerner la différence entre ces divers types d'incarnation, bien que quelque chose puisse sembler différent.

                                Le réseau de lumière intérieure coordonne de nombreux programmes de travail de lumière simultanément afin d'obtenir le maximum d'effet. Ils surveillent également les opérations des Nephilim et de leurs épouses, prenant les contre-mesures appropriées si nécessaire.

                              • Les êtres terrestres intérieurs, page 1
                                Les êtres intérieurs-terrestres sont de la Terre intérieure. La plupart ont une génétique stellaire, mais ont choisi de s'incarner dans le creux sacré de la Terre pour aider à la rédemption de cette planète dans le cadre de leur service. Il existe une vaste gamme de mélanges génétiques différents au sein de la Terre intérieure, beaucoup maintiennent certains modèles de Lumière génétiques en place dans la dimension terrestre. La plupart des Terrestres Intérieurs sont du modèle divin d'Adam Kadmon et liés au Métatron en conséquence. Il y a quelques poches isolées d'êtres Oritroniques résidant dans la Terre Intérieure, mais ils résident dans des cavernes proches de la surface plutôt que dans le creux sacré au centre de la planète.

                              • Rédemption légère, page 4
                                La Rédemption de Lumière est le processus consistant à amener toute la Lumière Oritronique et la Lumière piégée (voir aussi Lumière piégée dans ce glossaire) dans les replis de la Spirale de Lumière Métatronique. Ces processus entraînent l'évolution de la conscience d'une manière alignée sur le Métatron.

                              • LP-40, page 3

                                LP-40 signifie Light Principe Forty. Dans les mots Thot / Tehutis :

                                • C'est la fréquence à laquelle le courant électrique de la Terre s'alignera sur le corps éthérique de son atome (le soleil central au centre de la Terre). Une délimitation de l'ensemble de la création constante ou temporelle, qui peut être représentée comme une sphère, sa plus grande densité à la surface plutôt que son centre. Le temps, ou les champs électriques qui perpétuent son illusion, sont toute une dynamique. Il y a une séquence de Mathématiques de Lumière qui équivaut à cette plénitude, qui s'inscrit entièrement dans le Présent. Lorsque la Sphère de Création du Temps est divisée par entropie sensible, les fractions manquantes sont remplacées par la synthèse logique. C'est un processus d'intellect supérieur, qui créera une réalité informelle où la division ne peut pas être assimilée, comme dans toute la dynamique de la Sphère de Création du Temps. C'est un souvenir de la fraction manquante. LP-40 est le moment mathématique de la Lumière où la synthèse logique trouve sa constante, c'est-à-dire la fraction manquante, et récupère le vrai principal de son équation.

                                  À l'époque de LP-40, une harmonique s'élèvera du centre (atome central du soleil) de la planète et rassemblera de la force sur la coquille de surface. Cela créera un courant électrique puissant qui fera passer la Terre de son modèle de fréquence de l'heure actuelle à un champ de résonance beaucoup plus élevé. Ce ne sera pas une escalade graduelle mais un saut d'un champ énergétique à l'autre. Cette dynamique créera une formidable poussée de puissance à travers la grille cristalline de la planète et électrocutera littéralement tous les êtres vivants non synchronisés avec les bandes de conscience les plus hautes fréquences du temps juste avant sa libération. Seulement 20 à 40 % de la population sur Terre à ce moment-là se trouvera dans les bandes de conscience appropriées au moment fixé. ils monteront dans la Nouvelle Étoile de la Terre. les âmes restantes passeront par une reprogrammation et elles entreront dans un royaume inférieur afin de reconstruire leurs corps de Lumière.

                                merkabah, page 4
                                Véhicules de Lumière divine créés par des modèles récursifs de résonance cardiaque. Ceux-ci sont formés comme une sensibilité ou un rassemblement de sensibilités créant un motif géométrique sacré entre leur graine de cœur ou centre d'être du cœur et l'état d'Unité Attasique. Ces modèles sont définis par l'Esprit Divin et développés par le Cœur Divin pour se conformer aux empreintes spécifiques de la Conscience Divine, ou de la cognition Je Suis. En tant que tel, un Merkabah est un champ de confinement de transport pour une célébration spécifique de l'unité avec la Source-Dieu. Ceci est une description de la merkabah formée en alignement avec la Lumière Métatronique.

                                Métatronique, page 1
                                La Spirale de Lumière Métatronique est au centre de notre cheminement spirituel dans la plus grande évolution. Il nous étend au-delà de nos formes en tant qu'êtres humains dans les modèles spirituels de la conception universelle (Adam Kadmon), à partir desquels notre être le plus vrai trouve son origine. La Spirale Métatronique émane du Grand Archange Métatron, le créateur de la Lumière extérieure.

                                Oritronique, page 1
                                La Spirale de Lumière Oritronic est une Lumière à demi-spectre qui a été le conduit de notre système énergétique depuis la Chute Luciférienne. Cette spirale de réception d'énergie a fourni les royaumes atomique et cellulaire jusqu'aux limites de notre conception humaine inspirée. Cette spirale de Lumière a été nécessaire pour permettre aux âmes de son domaine d'évoluer jusqu'à un état où elles peuvent être réintroduites dans le spectre de Lumière complet du Métatron.

                                Précession des équinoxes, page 2
                                La précession des équinoxes est le plus grand mouvement stellaire qui est indiqué par des cycles beaucoup plus grands dans notre compréhension fondée sur le temps linéaire. Notre système solaire tourne autour d'un autre système, son soleil central étant Alcyone dans le grand système des Pléiades.

                                Le système Alcyone tourne autour d'un autre système, et ainsi de suite jusqu'à ce que nous arrivions au centre de notre Galaxie. La galaxie tourne alors autour d'un autre système et ainsi de suite. Dans notre expérience immédiate, il y a un cycle de 26 000 ans divisé en deux cycles de 12 000 ans et deux cycles de 2 000 ans. Les anciens ont conçu des systèmes physiques pour suivre ces mouvements. Le calendrier maya est l'un de ces systèmes, le système hindou oriental dont le Kali Yuga fait partie en est un autre.

                                Prima Matra , page 5
                                Prima Matra signifie littéralement matière première. Esotériquement, ce terme a été utilisé pour décrire des substances très sacrées qui se sont produites naturellement ou ont été produites par des prêtres-scientifiques dans les temples antiques. Des travaux considérables ont également été effectués à l'époque médiévale par les alchimistes pour produire des substances Prima Matra, telles que la poudre blanche d'or, ou l'or occulte comme on l'appelait aussi.

                                Lorsque cette création était encore une création entièrement spirituelle, car elle ralentissait sa vibration, la toute première matière à fusionner des éthers était la Prima Matra originale. Il était totalement imprégné de l'essence divine, n'étant pas encore pollué par aucune énergie négative de pensée/sentiment humaine.

                                radionique, page 4
                                La radionique est une méta-science qui a produit de nombreux appareils électroniques au fil des ans. Le principe de base est qu'un appareil radionique peut être réglé sur une fréquence spécifique, ou une combinaison de fréquences en programmant des séquences de nombres. Ils peuvent être utilisés pour de nombreuses applications, allant de la guérison à l'augmentation de la production agricole et à la lutte contre les insectes. Dans un sens spirituel supérieur, les séquences de nombres peuvent être programmées par la conscience pour obtenir certains résultats.

                                traduction source, page 5
                                Terme Thot / Tehutis pour canaliser à travers un processus spécifique aligné avec la Source. Il considère que cette forme de canalisation est plus précise que la plupart des autres voies. La traduction de la source implique en fait une co-participation active avec la source de l'information provenant d'autres dimensions de la réalité.

                                terraformes, page 4
                                Masses terrestres créées artificiellement, mais utilisant des substances naturelles. Nos sources nous disent que de nombreuses planètes elles-mêmes ont été créées par terraformation. Terraformation peut être accompli à de nombreux niveaux différents de réalité. Les extra-terrestres moins évolués accompliraient une telle tâche par des moyens plus physiques, tout en utilisant des technologies bien plus avancées que les nôtres.

                                Tryphoïde, page 11
                                Un engrenage ou une géométrie de guidage qui guide la Spirale Métatronique en synapse avec l'Oritronic. Il permet un pont entre ces deux Spirales de Lumière, mais il protège également cet accès contre l'intrusion de ces êtres sensibles qui ne contiennent pas le codage approprié, afin qu'ils n'entrent pas dans le Métatron.

                                Les êtres ultra-terrestres, page 1
                                Ce sont des êtres animés à différents niveaux de manifestation physique qui viennent des systèmes de vie de la population II, ce qui signifie qu'ils ont deux étoiles ou plus dans le système solaire. Ils n'existent que dans le Champ de Lumière Métatronique de l'Univers Unfallen. Ces êtres sont là pour aider la Terre et l'humanité dans la transition à travers LP-40.


                                Leur présence est beaucoup plus secrète que celle des extraterrestres, car ils ont une compréhension intrinsèque du système émotionnel humain et ont eux-mêmes des graines cardiaques pleinement fonctionnelles. Il y a certains de ces êtres Ultra qui ont pour tâche de surveiller l'évolution cellulaire de la race humaine, comme les transmutations d'ADN, etc., et ont donc des accords au niveau de l'âme avec certaines âmes incarnées ici sur Terre pour pouvoir prélever certains tissus. échantillons, etc. Ces événements sont facilement confondus avec les enlèvements des extraterrestres moins évolués.

                                La principale raison en est que les banques de mémoire de ceux qui sont sous contrat sont modifiées de manière à ne pas, espérons-le, causer de traumatisme en raison du souvenir de quelque chose que le système de croyances de l'individu ne pouvait tout simplement pas gérer. Cependant, plusieurs fois, ces souvenirs font surface, et si l'individu commence à se déplacer dans un espace de peur autour de celui-ci, il sera alors aspiré dans le puissant flux de conscience de peur qui a émané des scénarios d'enlèvement. À ce stade, du point de vue de la Terre, il serait presque impossible de discerner ce qui s'était réellement passé.

                                Lumière piégée, page 4
                                Lumière ou énergie divine qui, après avoir été libérée dans l'Oritron avec la chute de Lucifer, est maintenant piégée dans le royaume de la matière. Il y a aussi de la Lumière piégée dans d'autres systèmes stellaires au sein de notre Univers local, un système primaire qui en est la clé est Sirius.

                                Compilation bibliographique de toutes les références en notes de bas de page

                                • Bannock Hill - pages 9-14 numéro 4-87 Temple Doors répertorié à la page 29 de notre catalogue

                                • ETs, UTs & ITs - Numéro 2-89 & 1 / 2-93 de Temple Doors répertorié à la page 29 & 30 de notre catalogue respectivement

                                • Inner Earth Dwellers, positifs et négatifs - numéro 1-83 de La Source répertorié à la page 27 de notre catalogue

                                • Kali Rift - numéro 3/4-93 de Temple Doors répertorié à la page 31 de notre catalogue. Veuillez noter que la plupart des informations contenues dans cet article proviennent de ce problème et qu'il y a donc une redondance impliquée

                                • LP-40, Golden Taya Allotments - l'article The Golden Taya Allotments dans le numéro 1 / 2 -95 Temple Doors, répertorié à la page 31 de notre catalogue

                                • Chute luciférienne et événements connexes - pages 3,4,5 dans le numéro 2 / 3 -85 de La Source, pages 9-10 dans le numéro 2-86 de La Source, dans le numéro 2-89 de La Source, pages 54-61 dans numéro 3 / 4 -94 de Temple Doors. Les éléments ci-dessus sont répertoriés dans notre catalogue aux pages 28, 29 et amp31 respectivement.

                                • Maias Story with ETs & UTs - voir page 5 Temple Doors numéro 1/2 - 93. Ce numéro apparaît à la page 30 du catalogue

                                • Metatron / Oritron - numéro 2-89 de Temple Doors répertorié à la page 29 de notre catalogue

                                • Réalité New Earth Star - numéro 4-85 de la Source (article Altheria) et amp 2-91 de Temple Doors répertoriés respectivement aux pages 28 et 30 de notre catalogue

                                • Prima Matra - numéros 3 / 4 -95 & 1-96 de Temple Doors répertoriés à la page 31 de notre catalogue

                                • Ram-Set - page 23 du numéro 1 / 2 -95 de Temple Doors répertorié à la page 31 de notre catalogue

                                • Rennes le Château, France - Refuge de l'Apocalypse d'Elizabeth Van Buren, et GENISIS de David Wood pour les recherches sur le Mystère sacré de Rennes le Château, et numéro 1-84 de la Source, numéros 1-91, 2-91, 3 /4-91 & 1 /2-92 des portes de temple répertoriées à la page 27 et amp 30 de notre catalogue respectivement

                                • Rhombic Dynamics - pages 6 &13 dans le numéro 3 / 4 -94 de Temple Doors répertorié à la page 31 de notre catalogue. Veuillez noter qu'une grande partie des informations contenues dans cet article provient de ce problème et qu'il y a donc une certaine redondance impliquée, mais pas sur les informations des formulaires rhombiques.

                                • Sirian Sun Lords - numéro 1 / 2 -93 de Temple Doors répertorié à la page 30 de notre catalogue

                                • Spear of Longinus - The Spear of Destiny de Trevor Ravenscroft, et aux pages 5-7 numéro 3-90 de Temple Doors, pages 25-28 numéro 1/2 -93 de Temple Doors répertorié à la page 30 de notre catalogue

                                • Telos.Aarkhara / Cydonia - numéro 1 / 2 -93 de Temple Doors, répertorié à la page 30 du catalogue

                                • Thoth / Tehuti - numéro 4-81 de La Source répertorié à la page 26 de notre catalogue

                                Comme il existe des informations relatives à divers aspects des informations présentées dans cet article apparaissant tout au long de The Source et Temple Doors depuis leur création en 1980 jusqu'à aujourd'hui, nous recommandons fortement l'ensemble de 3 volumes que nous avons à offrir répertorié à la page 32 de notre catalogue, en plus de tous les anciens numéros de Portes du Temple de 1993 à aujourd'hui. Cela donnera au lecteur un aperçu substantiel du mystère plus profond de tout ce qui se connecte au corps d'informations de cet article, et bien plus encore.

                                De plus, si le lecteur n'a pas déjà lu les livres précédents de Encounter In The Pleiades - An Inside Look At UFOs de Pierre Lune et Preston Nichols, nous vous suggérons fortement de le faire car ils contiennent de nombreuses informations contextuelles que nous supposons que le lecteur connaît déjà à partir de ces sources.


                                Nous offrons une aide aux devoirs pour tous les cours

                                Nous proposons une aide aux devoirs dans plus de 80 cours. Nous sommes également en mesure de gérer n'importe quel document complexe dans n'importe quel cours car nous avons employé des rédacteurs professionnels spécialisés dans différents domaines d'études. De par leur expérience, ils sont capables de travailler sur les missions les plus difficiles. Voici quelques-uns des cours dans lesquels nous proposons une aide aux affectations

                                • Anglais
                                • Entreprise
                                • Histoire
                                • Philosophie
                                • Loi
                                • Économie
                                • Psychologie
                                • Religion
                                • Sociologie
                                • De l'art
                                • La gestion
                                • Commercialisation
                                • Éducation
                                • Science
                                • Comptabilité
                                • Allaitement
                                • Littérature
                                • Science politique
                                • L'informatique
                                • La technologie
                                • La biologie
                                • Géographie
                                • La physique
                                • Chimie
                                • Mathématiques
                                • Anthropologie
                                • Médical
                                • La finance

                                Si vous ne trouvez pas votre programme d'études dans la liste ci-dessus, vous pouvez le rechercher sur le formulaire de commande ou discuter avec l'un de nos agents en ligne pour obtenir de l'aide.


                                Voir la vidéo: Hommage à Axel Kahn (Décembre 2021).